ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Rose recherche des rps et des liens !

    Meyah Sésatoriss recherche un partenaire de rp qui serait inspiré par son personnage !

    Lise K. Abbes a besoin de nouveaux partenaires pour rp et a quelques idées à proposer !

    Chappie Woodstock a posté un rp libre dans l'appartement Jolly Jumper

    Mitsuko Shinoda cherche plusieurs partenaires et a plein d'idées à proposer !

    Daisuke Yoshiro recherche un partenaire de rp nécromancien

    Saturday a posté un rp libre dans l'Izakaya Bchobiti

    Event du moment
    ... Before Christmas
    du 20 décembre au 20 janvier

    Burn it up, burn it down, let it burn accross the town ~

    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #11 le 28.12.16 23:53
    A nouveau, mes lèvres se scellent à celles de la chimère, sans que je ne sois l'instigatrice de ce baiser pour autant, cette fois. Je ne bronche pas, néanmoins, fidèle à moi-même. Je la laisse faire, entrouvrant parfois mes lèvres carminées pour enrouler ma langue à la sienne, gourmande et fougueuse. A travers mes paupières mi-closes, j'observe le visage de l'androgyne, soupirant contre ses lèvres alors qu'il m'attire plus à lui, calquant mon corps au sien. Je sens ses doigts se crisper avidement dans le creux de mon dos et, involontairement, je frissonne. Encore.

    « Enchantée, charmante Giuliana », me susurre le blond aux oreilles de fennec, encore haletant de notre étreinte.

    Maintenant qu'il les plonge à nouveau dans les miennes avec intensité, je constate que ses prunelles revêtent encore ce voile bestial et dangereux ; celui-là même que j'avais entraperçu un peu plus tôt, là dehors. Nouveau frisson alors que je me dérobe un peu, m'extrayant doucement de ses bras, sans grande conviction toutefois. Cette lueur animal m'effrayait tout autant qu'elle m'intriguait.

    « Wooo... Tout doux ~. », soufflé-je d'une voix suave, légèrement enrouée, tout en lui souriant faiblement, comme pour tenter de lui faire oublier sa potentielle volonté de me dévorer toute crue. « Tu as encore ce regard flippant... », murmuré-je en plissant les paupières pour mieux déchiffrer ses envies ô combien primaires.

    Avec douceur, mes doigts délaissent ses mèches blondes pour se poser plus sobrement – et sagement ! – sur ses épaules et la naissance de son torse finement ciselé sous son t-shirt. Mes iris dévient un instant sur le couple voisin, toujours en action, puis je me tourne à demi pour avoir le pervers camé dans mon champ de vision. Celui-ci avait les yeux rivés sur nous, bien que son regard soit quasi absent, ou en tout les cas dénué de bon sens. A croire qu'il ne faisait que fixer bêtement ce qui se passait alentour à présent. La drogue lui montait vraisemblablement à la cervelle à ce pauvre garçon.

    Mais soudain, derrière le visage hébété du camé, se profile la silhouette de mon accompagnateur et client attitré pour la soirée. Merde. Deux bières à la main, il se fraye un passage sur la mezzanine, slalomant entre les cadavres de bouteilles et les cadavres tout court en fronçant les sourcils, son regard balayant les lieux tel un radar. Il était probablement à ma recherche... Que faire ? Je n'étais pas censée me prélasser sur les genoux des autres dès lors que j'étais sous contrat – même sous contrat plus ou moins officieux, après tout je n'avais rien signé ~. S'il me voyait, non seulement je ne toucherais pas le reste de mon salaire – bon, ça, c'était de toute façon compromis pour le moment –, mais en plus Raven aurait des soucis...

    « Et merde... viens, il faut partir. », grogne-je en me redressant, m'extirpant d'entre les bras de la chimère avant de remettre rapidement ma robe en place le long de mes cuisses galbées. « Y faut pas que le type là-bas me voit avec toi. », soufflé-je, lui désignant le grand brun en l'aidant à se relever à son tour, prête à regagner pour la seconde fois de la soirée la sortie de secours tout en espérant secrètement qu'aucun vigile n'y soit encore...
    Et que le fameux Kyotâ soit toujours raide étalé dans les escaliers.




    ATTATION LANCER DE DÉ !:

    Pile = Le type aperçoit Giuliana avec Raven, fronce les sourcils et fonce droit sur elles d'un air déterminé.

    « EH ! C'est ma meuf que t'as tripoté la ?! » gronde-t-il en balançant à travers la pièce, de colère, les verres de bière qu'il tenait et avait mis pourtant un temps fou à récupérer. Apparemment peu commode, il pointe un index rageur sur la blonde chimère.

    Vous comprenez donc qu'il vous a surpris à faire des folies sur le canapé et que ça ne lui plaît pas du tout... Normal, n'a-t-il pas payé, lui, pour subir le même traitement ? ~

    ***

    Face = Le type tourne sur lui-même, bières en main, cherchant la crinière ébène de Giuliana avant de se laisser distraire par une scène plus ou moins coquine entre deux danseuses entrelacées sur une table basse, au beau milieu d'un groupe d'hommes éméchés et criard.

    Pendant qu'il regarde, nos deux comparses ont le temps de filer à l'anglaise par la porte de la sortie de secours. Encore...
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 2107
    × Øssements2646
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente210726460Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente210726460Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    Terminé
    #12 le 28.12.16 23:53
    Le membre 'Giuliana Scuderi' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    'PILE OU FACE' :
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #13 le 31.12.16 16:05


    burn it up, burn it down, let it burn accross the town ~

    Raven regarde la jeune femme se retirer un peu de son étreinte avant de rigoler un peu venant embrasser sa joue. Son regard, ce n'était pas comme au moment où elle avait combattu le vigile, il était plus doux celui-là, rassurant. Elle replaça les cheveux de Giu avec sa main.

    « Ne t'en fais pas, je ne te ferais pas de mal. Je ne peux pas blesser une femme et encore moins si elle est jolie comme toi. Là, je suis normale, j'ai aucune envie de meurtre... On va dire que la potion ne m'avait pas aidé. »

    Raven allait continuer le petit jeu auquel elle jouait avec Giu lorsque celle-ci sembla ailleurs, comme s'il y avait quelque chose qui gêner. Elle lui demandait si quelque chose cloché, avant d'avoir sa réponse et regarda en direction du type en question. Sa tête ne lui disait rien, mais il avait d'après Raven une tête de con. Elle dressa ses oreilles en attendant ces pas se rapprocher d'eux.

    « Mmm oukay. C'est ton petit ami ? Faudrait que tu m'expliques la situation. »

    Raven se releva après que Giu s'était rhabiller, même si elle n'était pas vraiment à poil. Elles allaient partir toutes les deux lorsqu'une chose retenait le bras de la jeune chimère. Elle se retourna et se retrouva face à face à la tête de con que lui avait montrer Giu il y a quelque minutes auparavant. Qui d'ailleurs avait balancer les verres par terre. Gâcher de la bière... Non mais y en a qui ne sont pas bien dans leur tête. Raven le repoussa, venant se mettre devant Giu ou cas ou. Elle était maintenant de mauvais poil comme avec le vigile. Y a pas à dire Raven ne supporter vraiment pas les hommes, mais alors pas du tout.

    « Déjà, tu vas te calmer okay ! Me gueuler dessus ne va pas t'aider, crois-moi. Ensuite, tu vas redescendre de tes grands chevaux.»

    Raven serra ses poings, elle n'avait qu'une envie-là, c'était de lui en coller une. Déjà, sa tête, elle n'arrivait toujours pas à l'encadrer, mais sont comportement n'aidait pas la chose au contraire. Il était le genre d'homme que déteste au plus haut point Raven. En fait, c'est simple Raven classe les hommes sur certains points très précis et actuellement celui qui était en face d'elle, avait tout les mauvais points, qui le mettait tout en haut de la liste. Et généralement, ce sont des hommes qu'elle n'hésiterait pas à tuer s'il le faut.

    HRP:
    désolée si c'est court ee je ferais mieux la prochaine fois
    Pride sur Libre Graph'
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #14 le 01.01.17 16:09
    HRP:
    T'inquiète, c'est pas la longueur qui m'importe


    « Mmm oukay. C'est ton petit ami ? Faudrait que tu m'expliques la situation. », m'avait demandé Raven, me faisant d'ores et déjà grimacer à cette idée.

    Mon petit-ami, lui ? Non merci... Il ne me payait pas assez pour ça ~.

    « Non... pas vraiment. Je dois m'occuper de lui ce soir, c'est tout... », soufflé-je, un brin agacée à l'idée que cet imbécile débarque maintenant, alors que ce n'était clairement pas le moment.

    Mon bras à nouveau autour de sa taille, son bras par-dessus mes épaules, je l'emmène avec moi, toutes voiles dehors direction la sortie de secours – à présent je pouvais presque trouver le chemin les yeux fermés ~  –, tout en espérant que mon client ne nous avait pas encore remarquées. Mais c'était bien mal le connaître. Il avait beau ne pas être des plus futés, ce type avait le chic pour mettre les pieds dans le plat...

    « EH ! C'est ma meuf que t'as tripoté la ?! »

    Merde..., me dis-je en me figeant alors que nous avions pratiquement atteint notre but. Il agrippe le bras de la chimère et, sans le vouloir, je la relâche comme pour m'éloigner un peu. Le souvenir du combat passé avec le vigile me revient en mémoire et inconsciemment je cherche le regard du blond. A nouveau, je peux lire la hargne et la violence baigner dans ses prunelles jaunes, se mêler suavement à ce voile bestial et pourtant changeant qui semblait lui coller au regard. Si je n'intervenais pas, je ne donnais pas cher de la peau du grand brun. D'autant plus que cette fois, inutile de compter passer inaperçus au milieu de tout ce monde !

    « Déjà, tu vas te calmer okay ! Me gueuler dessus ne va pas t'aider, crois-moi. Ensuite, tu vas redescendre de tes grands chevaux.» , lui enjoint le blond, faisant instantanément frémir de rage mon client qui ne desserre pas un instant les mâchoires. Ça allait encore mal finir cette histoire...

    Par automatisme – plus suicidaire qu'autre chose, je l'avoue –, ma main agrippe l'avant-bras de la renarde enragée et je tente de la raisonner en m'interposant entre eux. De ma maigre carrure, je repousse tant bien que mal le grand brun et plonge mon regard dans celui de ce dernier, apposant doucement ma main sur son torse en guise d'apaisement.

    « Ça va Takeshi... », répliqué-je en nippon avec mon calme naturel, ce ton monocorde devenu si familier à mes oreilles à présent. « C'est un ami, il est blessé. Je vais juste le mettre dans un taxi et je reviens m'occuper de toi, d'accord... ? », poursuis-je en tentant de l'amadouer d'un fin sourire, me rapprochant, un brin aguicheuse, pour effleurer ses lèvres du bout des miennes.

    Je craignais que mon intervention n'envenime les choses toutefois, tant le regard noir de Takeshi restait planté dans celui de Raven. Et dire que je pensais m'ennuyer ce soir !


    ATTATION LANCER DE DÉ BIS!:

    Pile = Finalement, après de longues secondes d'un interminable duel silencieux, le fameux Takeshi croise les bras sur son torse en plissant les paupières, lâchant un juron entre ses dents.

    « Okay...  Alors donne-moi l’acompte que je t'ai donné. Je te le rendrai quand tu reviendras. », dit-il en plantant un regard empreint de défi à Giuliana, tendant aussitôt sa main pour attendre que les billets viennent s'y loger ~.


    Face = Ne se laissant attendrir ni par les douces paroles, ni par les caresses de la zombie, Takeshi la repousse sans ménagement, la faisant tomber sur les genoux un peu plus loin avant de se ruer sur la chimère pour lui décocher un crochet du droit dans le menton.

    « Tu crois peut-être que j't'ai pas vu lui rouler une pelle, pédale ! … Elle est à moi ce soir... », s'écrie-t-il en armant à nouveau son poing, prêt à viser le ventre cette fois.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 2107
    × Øssements2646
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente210726460Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente210726460Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    Terminé
    #15 le 01.01.17 16:09
    Le membre 'Giuliana Scuderi' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    'PILE OU FACE' :
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #16 le 02.01.17 17:35


    burn it up, burn it down, let it burn accross the town ~

    Raven fixa Giu intrigué avec cette histoire. Surtout la phrase "m'occuper de lui ce soir", lui rester en tête. Elle fronça un peu les sourcils se demandant bien ce que pouvait être le métier de la demoiselle. Elle opta donc pour genre escort-girl. Bon y avait aussi un autre type, mais Raven en regardant la jeune femme, ne l'imaginer pas du tout faire ça. Elle est bien trop belle et gracieuse pour ce genre d'activités.

    Raven finit par se dire que ce n'était pas ses oignons après tout, que ça ne regarder que Giuliana. Elle la laissa passer son bras autour de sa taille. Heureusement qu'à l'armée, elle avait appris à endurer la douleur, qu'elle ne devait pas montrer a son ennemi qu'elle souffrait. Enfin là, elle pouvait le montrer à la belle brunette, elle pouvait lui faire confiance après tout, elle ne l'a pas laissé avec le vigile qui était étalé par terre.

    Raven se retenait vraiment de ne pas lui en coller une, la toute de suite. Elle voulait vraiment lui fermer son claquet à celui-là. Pour qui il se prend, ce n'est pas parce qu'il est riche qu'il avait le droit de faire ce que bon lui semble. Et encore moins payer une femme. Oui, Raven n'aimait pas cette idée de payer une femme pour l'avoir une aprem ou un soir. Pour elle, cela devait être quelque chose de naturel, de gratuit. Enfin, elle soupira faisant semblant de l’écouter, même si clairement, elle en avait rien à faire de son blabla.

    Raven regarde Giu changeant de lueur dans son regard avec elle. Elle commençait à s’inquiéter pour elle. Si jamais elle devait rester avec l'autre guguse et qu'il se venge sur elle, elle ne se le pardonnerai jamais. Raven regarda la scène quelque peu dégoûter. Elle soupira avant de mettre ses mains dans ses poches. Elle ne prit pas de temps pour parler ou quoi et préféra se diriger vers la sortie, ou avait eu la bagarre avec le vigile. Elle alla près de la rambarde et s'alluma une cigarette pour se calmer.

    Elle ne savait pas si Giu l'avait suivi ou pas, mais bon si après tout, elle voulait passer la soirée avec l'autre con. Ce n'était pas elle qui allait la retenir, après tout, elle ne se connaît que depuis quelque heures maintenant. Mais si jamais elle se trouver derrière Raven, elle n'hésiterai pas à péter son câble. On lui avait appris énormément de valeur sur les femmes, valeur que cet homme ne connaissait pas.

    « Je ne sais vraiment pas  comment tu fais...»

    Pride sur Libre Graph'
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #17 le 02.01.17 22:06
    « Okay...  Alors donne-moi l’acompte que je t'ai donné. Je te le rendrai quand tu reviendras. », conclut finalement Takeshi, un brin revêche en tendant sa main à plat, attendant sans doute que je lui rende son foutu acompte.

    Derrière moi, je sens Raven s'éloigner en soupirant, visiblement blasé par cette scène. Et il y avait de quoi, tout ça était véritablement ridicule. D'autant plus ridicule que normalement, la chimère n'aurait jamais dû être impliquée dans cette histoire saugrenue. Sans dévier mon regard de Takeshi, m'essayant à un ricanement bref, je le fixe comme pour jauger de la véracité de ses intentions.

    « Tu n'es pas sérieux... ? », hasardé-je, me sentant un peu plus libre de mes actes maintenant que le blond n'était plus dans mon dos. « Tu n'me fais pas confiance ? », je minaude en prenant sa main dans la mienne, sans lâcher son regard.

    « Non, aboule la monnaie. », déclare-t-il sans une once de remord. C'est à peine si je lui fais de l'effet on dirait, tant son humeur semble massacrante.

    Soupirant faiblement, je cesse mon petit manège et m'écarte de lui, fouillant dans mon sac en quête de mon porte monnaie. Sans ménagement, je lui rends les 75Ø qu'il m'avait confié au moment même où j'avais grimpé dans son taxi.

    « … Je t'attends ici. », grogne-t-il après avoir fourré ses sous dans sa poche, l'air de rien. « Si t'es pas là dans quinze minutes je me cherche une autre nana, c'est pas c'qui manque ici ~ », poursuit-il en haussant les épaules, après m'avoir lancé un regard noir.

    Quel connard. Levant les yeux au ciel, je me détourne de lui pour rejoindre la sortie de secours, me figeant en voyant Raven accoudé à la rambarde de l'escalier avec nonchalance. J'attends un moment sur le seuil, le temps de me composer un sourire de façade. Dans quel état d'esprit était mon bel ami d'un soir ?

    « Je ne sais vraiment pas comment tu fais...» , me dit-elle, légèrement morose peut-être.

    Je ne peux m'empêcher de grimacer, puis la rejoins près de la rambarde, m'y accoudant à mon tour. Le vigile inconscient n'était plus là, sans doute avait-il été rapatrié par ses collègues dès qu'ils l'avaient trouvé.

    « Disons que j'ai appris à être indifférente à beaucoup de choses depuis que je suis là... Toutes sortes de choses... », répliqué-je en haussant les épaules, avant de me pencher sensiblement pour attraper sa cigarette et la glisser sensuellement entre mes lèvres. « Je t'appelle un taxi ? »

    La proposition tenait toujours.  Je comptais bien faire en sorte qu'il rentre chez lui à bon port, étant donné son état. J'étais même prête à lui payer la course, ça ne me dérangeait pas.
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #18 le 05.01.17 15:24


    burn it up, burn it down, let it burn accross the town ~

    Raven toujours adossé contre la rambarde, fixer le ciel, était dans ses pensées, essayant de se calmer. Elle n'avait qu'une envie là, ce serais d'aller voir ce con et tu lui donner une bonne leçon. Traiter les femmes ainsi...

    Elle fut rejoint par la charmante Giuliana, se faisant encore piquer sa cigarette par elle. Elle la lui laissa avant de prendre la dernière qu'il lui restait et l'alluma avant de la mettre à sa bouche. Elle se rapprocha un peu de Giu venant coller son épaule contre la sienne.

    « Tu ne devrais pas te laisser faire, tu devrais montrer que tu es une femme qui sait tenir tête aux gros machos du même genre que l'autre con... »

    Raven soupira et se retourna pour regarder le bâtiment, cela lui démangeait vraiment, mais elle regarda Giu et pensa que si elle s'en mêler encore plus cela aurait peut-être mal fini pour elle. Car vu le type, elle était sûre, qu'il serait capté de s'en prendre à elle. Raven avait déjà eu un petit aperçut de comment il s'était comporté avec elle, plus rien ne l'étonnerait venant de lui.

    « Tu veux vraiment passer la soirée avec lui ? Si tu veux, je peux te payer le double de ce qu'il t'avait promis, pour la passer avec moi, enfin je veux dire qu'au moins tu serais bien traité et puis cela, lui fermerait le claper de voir que tu préfères passer la soirée avec moi. »

    Raven savait bien qu'elle lui dirait non et puis elle n'avait pas non plus assez sur elle pour payer Giu de toute façon. Mais elle trouverait bien un moyen pour qu'elle finit par dire oui, elle ne voulait pas la voir avec lui. Elle lui prit même les mains se montrant tendre avec elle. Elle essaya de parler, mais avec sa cigarette dans la bouche qui n'arrête pas de bouger, difficile de comprendre ce qu'elle était en train de lui dire. Elle s'arrêta avant de s'apercevoir de sa boulette. Elle finit rapidement sa cigarette avant de venir l’écraser et la jeter dans le cendrier y prévu.

    « Je pense que quoi que je dise, tu vas retourner auprès de lui? Après tout il n'aura aucun scrupule à aller voir une autre fille si tu ne reviens pas. Pourquoi ... Enfin pardon, je me perds, c'est toi qui vois, mais sinon pour le taxi ne te gêne pas, au pire je rentrerai à pied. Je ne risque rien, suis à moitié félin.»

    Pride sur Libre Graph'
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #19 le 06.01.17 21:43
    Une longue volute de fumée éthérée s'échappe sensuellement de mes lèvres entrouvertes après avoir tiré une bouffée de la cigarette subtilisée plus tôt au beau blond. Je souris en coin lorsque je sens son épaule frôler la mienne. A nouveau, il était tout proche de moi. Du coin de l’œil, je l'observe se griller une nouvelle cigarette, écoutant distraitement son premier conseil en riant intérieurement. Tenir tête aux gros machos ? Dans mon métier, jouer les femmes qui se dressaient contre les machos était synonyme de retraite anticipée. Ne savait-il pas cela ? Les filles qui avaient trop de mordant, ils les préféraient comme maîtresses – gratuites, bien sûr. La comparaison avec Takeshi me fait sourire un peu plus, toutefois.

    « Il n'est pas pire qu'un autre tu sais... », fais-je remarquer en glissant à nouveau le bâton de nicotine entre mes lèvres.

    Je ne cherchais pas forcément à le défendre, je voulais juste faire comprendre à mon ami que j'avais déjà eu affaire à des types bien moins sympathiques. Lui était juste idiot et apparemment très près de ses sous. Rien de nouveau sous le soleil.

    Après un soupir visiblement las, Raven se tourne à nouveau vers la porte, comme prêt à y retourner.

    « Tu veux vraiment passer la soirée avec lui ? Si tu veux, je peux te payer le double de ce qu'il t'avait promis pour la passer avec moi. Enfin je veux dire qu'au moins tu serais bien traitée et puis cela lui fermerait le clapet de voir que tu préfères passer la soirée avec moi. » , m'enjoint-il finalement, quasiment au désespoir, en attrapant ma main avec douceur pour tenter de me convaincre.

    Jouant le jeu, je me tourne à demi vers lui pour écouter son discours, sans jamais perdre ce doux rictus, presque mutin, étirant mes lèvres carmins. Il était plutôt mignon, comme ça, je devais le reconnaître. Mon baiser avait dû lui faire de l'effet, même si je m'étais prêtée à l'exercice juste pour nous sortir du mauvais pas dans lequel il nous avait lui-même fourrés. En avait-il seulement conscience ?

    « ...Tu serais donc prêt à débourser 300Ø rien que pour passer la soirée avec moi … ? », hasardé-je une fois qu'il a fini son laïus, après l'avoir écouté avec attention. J'arborais une mine sensiblement sceptique, plissant un peu les paupières en scrutant son visage, en quête de la faille que j'étais certaine d'y trouver. « … Je suppose que tu as tout cet argent sur toi, n'est-ce pas.. ? A moins que tu n'aies tout dépensé en espérant doubler la mise sur le ring, tout à l'heure... ? On a vu ce que ça a donné ~ », m'amuse-je un peu en effleurant sa lèvre encore boursouflée par les coups qu'il avait dû encaisser. C'était de bonne guerre. « Comprends-moi Raven... j'ai besoin de garanties.... », soufflé-je, impassible soudain tout en exhalant une nouvelle bouffée de fumée blanchâtre : « Mais... j'avoue que l'idée de passer la soirée avec toi me branche plus qu'avec ce cher Takeshi alors... disons que pour le même prix, je pourrais me laisser tenter ~ »

    L'idée était lancée, la chimère était désormais maîtresse de son destin. A tout le moins de son destin concernant les prochaines heures....
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #20 le 08.01.17 21:22


    burn it up, burn it down, let it burn accross the town ~

    Raven se retourna continuant de fumer sa cigarette avant de venir l'écraser contre la rambarde et de la ranger dans sa boîte pour la finir plus tard. Elle voulait diminuer sa consommation voire arrêtée carrément. Certes, elle ne risquait vraiment, rien n'étant déjà mort, mais elle avait trop fumé par le passer, pendant la guerre. Elle avait la chance de pouvoir "vivre", refaire sa vie ici. Elle voulait faire beaucoup de changement, des choses qu'elle aurait aimées faire de son temps. Elle avait déjà pu faire son opération, devenir végétarien. Elle voulait maintenant prendre soin de son corps, avoir un corps sain. C'est-à-dire, arrêter de fumer et de boire. Elle se retourna vers Giu et se mit à réfléchir. Pire que lui, elle se souvint de quelqu'un de ses camarades de terrain. Elle ne soupira rien qu'en repensant à leur dire.

    « Bon, je ne le connais pas vraiment, je ne sais pas s'il était pire que mes camarades de guerre. Eux ils disaient sans arrêt que la place d'une femme était à la maison, à prendre soin de celle-ci et des enfants. La bonne blague. »

    Raven s'adossa contre le mur, fermant la porte qu'elle avait entre ouverte fixant Giu avec un air sérieux. Même si techniquement elle était du genre à ne rien montrer sur son visage, à part un petit sourire de temps en temps. Elle montrait rarement ces émotions, à quelques personnes seulement. Celle qui méritait son amitié et cela c'était dur à l'avoir, elle n'a jamais vraiment été très sociable. Il fallait en avoir du cran et surtout du temps pour qu'au final, elle finit par accepter d'être amie avec vous. Généralement les personnes finissaient par partir tellement, elle était froide avec elle. Bon, elle s'était quand même un peu améliorée depuis sa mort, elle essayait d'être moins froide avec les gens. Le hic, c'est qu'elle y arrivait avec les femmes, mais les hommes, c'était autre chose...

    « Ouaip, sans problème, l'argent, ce n'est pas le truc qui rend heureuse. J'en ai parce que tu en as besoin pour vivre, mais je peux très bien m'en passer. »

    Raven sourit un peu avant de venir déposer l'argent dans la main de Giu. Heureusement qu'elle avait réussi à trouver un boulot grâce à sa gueule d'ange, qui l'a payé plutôt bien. Et ce n'était pas son genre de parier, surtout sur son combat. Elle aurait perdu beaucoup d'argent, vu qu'elle avait perdu...

    « Suis folle pour me jeter tête baissée sur le ring, mais de la à parier une somme d'argent non, c'est tellement précieux pour pouvoir vivre... Hey ! Te moque pas! »

    Raven grogna, mais rigola très vite, car elle savait que ce n'était pas méchant venant de Giu enfin, elle espérait sinon elle aurait montré les crocs. Raven regarda Giu dans les yeux avant de venir l'attirer contre elle.

    « Eh bien, si tu veux comme garantie, je te donne la somme en entier là, maintenant.»

    Raven sourit avant de faire une petite danse contente d'avoir gagné. On aurait dit un petit enfant à cet instant. Elle s'arrêta et pensa à la tête que ferait Takeshi en voyant Giu avec elle. Elle se mit à rire avant de soupirer et de grimacer un peu. Elle ne devait pas trop rigoler, sinon ses côtes lui rappelèrent la douleur.

    « Alors ça marche? Va pour passer la soirée avec moi? Non, parce que tu sais, je suis blessé, il me faut une infirmière.»

    Raven rigola avant de venir prendre Giu par la taille et ouvrit la porte pour revenir vers Takeshi, elle voulait savourer la tête qu'il va faire quand il sera que la chimère lui ait piqué Giu. Il aurait bien l'air con.
    Pride sur Libre Graph'
    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires