#1 le 13.07.16 17:23

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 784
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
http://peekaboo.web-rpg.com/t840-lynn-ahern-parce-que-etre-rousse-c-est-cool http://peekaboo.web-rpg.com/t841-lynn-la-rouquine-3

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 784
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
ft. Lynn Ahern & Dracophore Scoffer

It's just a prank bro


Lynn marchait tranquillement dans le parc Yoyogi. La chaleur étouffante de la journée avait laissé place à une légère brise dans la soirée. Le ciel commençait à prendre des teintes orangées et les réverbères qui bordaient le parc s'allumaient un à un.
La vampire était souvent dehors ces derniers temps. A vrai dire, elle aimait les couleurs de l'été et bien que celui de Tokyo soit particulièrement chaud, elle aimait s'installer à l'ombre, à l'abri des rayons du soleil qui menaçaient de brûler sa peau. Elle prenait alors ses feuilles et ses crayons et immortalisait ces paysages et visages qui lui paraissaient tous unique.

Le parc était pratiquement vide et Lynn s'était installée sur un des nombreux bancs juste en face du petit lac. De nombreux canards barbotaient, et une cane passa devant elle suivit de ses canetons. Lynn sourit et garda cette image en tête. Dommage qu'elle n'ai pas prit de quoi dessiner.  
Au bout d'une demi-heure elle se décida à partir, de toute façon le parc n'allait pas tarder à fermer et elle ne tenait pas à rester enfermé à l'intérieur toute la nuit.

Sur le chemin du retour Lynn ne croisa personne. Apparemment elle était encore la seule présente dans le parc. Le vent commençait à se lever et la rouquine accéléra le pas. Elle n'aimait pas vraiment rester seule dans un endroit, et surtout pas dans un parc. Elle ne savait pas pourquoi elle avait " peur ", ce n'est pas comme si elle pouvait se faire agresser et tuer, sûrement des restes de sa vie d'avant.

Soudain, elle trébucha et s’étala de tout son long. Elle s'appuya sur ses paumes de mains en grimaçant et s'assit à terre. Génial, elle avait marché sur son lacet et son jean était troué. La voilà maintenant avec une belle éraflure sur son genou gauche.
Alors qu'elle s'apprêtait à se relever et à sortir une bonne fois pour toute de ce parc, elle entendit d'étranges bruits derrière elle. Elle se retourna et cria :

- Il y a quelqu'un ?



Invité

#2 le 13.07.16 22:06

avatar
Invité
it's just a prank, bro
  • Don't freak out because a prank !
  • I'm already freaking out, goddamn !

Personne. Il n'y avait aucune victime volontaire pour tester sa dernière trouvaille. En même temps, tu as raison : personne ne voudrait tester une farce.  Et moi, je ne peux décemment pas autoriser qu'un personnage sous mon contrôle puisse accepter cette proposition. Non, il n'y a pas de mais. Chut et lis, maintenant ! Je suis l'auteur, donc, je suis dieu. Ne discute pas avec moi, sinon je t'efface. Voilà, merci.
Donc, on se retrouvait là avec un Dracophore bien embêté, à un point qu'il faisait les cent pas dans sa chambre. Heureusement que ses colocataires n'étaient pas là ; ils seraient devenus fou à cause de lui ! Lui-même n'était pas sûr d'être complètement sain d'esprit ! (Mais ce n'était qu'un détail, ça.)
Alors, décidé à trouver un moyen d'exécuter son plan, le jeune garçon décida d'aller dehors. Au moins, il prendrait l'air. Et peut-être trouverait-il un cobaye ? Consentant ou non. Bah, à ce prix-là. Ce n'était qu'une petite blague.
La ville de Tokyo était belle, tandis que les lumières commençaient à s'allumer. Draco s'amusait à courir, pour arriver aussi vite que les lumières, ce qui était bien sûr impossible, mais ça ne l'empêchait pas de le faire. Et de bien rire ! Marchant ci et là, il finit par arriver au parc. N'y allait-il pas un peu trop souvent ? D'ailleurs, il devait y avoir un entraînement de quidditch, la semaine prochaine, non ? Enfin bon, qu'il y aille trop souvent ou non, tu peux quand même que cet imbécile heureux y va quand même.
Et là, bien sûr, par le hasard des choses et le malheur de cette jeune fille, pauvre Lynn quand même, Dracophore tomba sur cette rousse. Alors, comme un gentil petit creeper qu'il n'était pas (oh, faut pas exagérer non plus ! C'était la première fois qu'il la rencontrait. Enfin. Il lui semblait. Et à moi aussi.), il parti se cacher dans des buissons, son pantalon s'agrippant à une branche. Ah, bah, c'était le moment. Son piège aurait du mal à se faire. Et puis, maintenant, la pauvre s'attendait à des problèmes ! Tellement qu'elle en était tombé par terre ! Enfin, c'était ce que pensait le pauvre Dracophore. Il fallait faire quelque chose ! Le garçon fut pris d'un dilemme : continuer sa blague ou aller l'aider ? Et bien, en tout cas, elle savait qu'il était là. C'était génial. Une blague foutue.  Ou pas.
Et le nécromancien jeta le flacon par dessus le buisson, qui éclata au sol (ou du moins, il l’espérait), ce qui lâcha une fumée de paillettes et de confettis. Normalement, la demoiselle devait avoir des paillettes sur elle et devrait en cracher pendant quelques minutes. Normalement. Alors, il sauta hors du buisson, criant un “piégé”. Malheureusement, son pantalon se déchira (voilà qui était bien embêtant !)
Il constata donc les dégâts...



Pile ou Face:

Pile ▬ La jeune fille était effectivement recouverte de paillettes, malheureusement, la blague n'avait pas fonctionné, la laissant là, sur le sol. Certainement, elle ne devait pas être très heureuse.

Face ▬ La potion à éclaté, mais il au lieu du nuage de fumée, voilà qu'une matière visqueuse qui s'écoulait. Pire encore, la jeune fille en était maintenant entièrement recouverte ! Alors là, elle devait être furieuse !

#3 le 13.07.16 22:06

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1865
× Øssements 1513
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1865
× Øssements 1513
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Dracophore Scoffer' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'PILE OU FACE' :

#4 le 15.07.16 18:07

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 784
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
http://peekaboo.web-rpg.com/t840-lynn-ahern-parce-que-etre-rousse-c-est-cool http://peekaboo.web-rpg.com/t841-lynn-la-rouquine-3

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 784
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
ft. Lynn Ahern & Dracophore Scoffer

It's just a prank bro


Alors qu'elle pensait voir quelqu'un surgir des buissons, quelque chose éclata devant elle. Elle cria de surprise et se retrouva recouverte d'une étrange substance visqueuse et verte. Elle leva la tête pile au moment où un jeune garçon surgit des buissons en criant :

- Piégée !

La substance lui coulait sur le visage et collait sur ses vêtements. Ils étaient bon à jeter désormais, et ces cheveux... Le seul moyen de les nettoyer serait sûrement de les raser.
Le garçon était toujours face à elle, une jambe de son jean à moitié arrachée. Il avait des cheveux blancs et la fixait de ses grands yeux bleues. Son visage affichait un grand sourire, montrant qu'il était sûrement fier de sa blague. Quant à Lynn, elle n'avait qu'une envie : le frapper jusqu'à qu'il ne puisse plus sourire du tout.
Elle se leva et manqua de vomir en sentant la substance couler le long de ses vêtements pour tomber à terre dans un bruit tout aussi écœurant.

- Je peux savoir ce qu'il t'a pris ?

Elle avait demandé ça avec autant de calme qu'elle le pouvait mais le léger tremblement de sa voix trahissait sa colère.
Et ce sourire qui ne faisait que l'agacer. Elle finit par exploser et hurla en anglais :

- Tu te crois drôle ? Espèce d'idiot ! Ces vêtements, tu as intérêt à les rembourser ! En plus il fait pratiquement nuit maintenant ! On va se retrouver coincé !

Folle de rage, elle lui lança une poignet de cette substance et se retourna sans voir si elle avait atteint sa cible.
Elle marcha jusqu'à la grille, se promettant de se venger. Est-ce qu'il la suivait ? Elle n'en avait aucune idée et elle s'en fichait complètement.
Elle vit enfin les grilles se dresser face à elle. Ces grilles étaient immenses, de telle sorte qu'il était impossible de passer par dessus et évidemment elles étaient fermées.

- Génial... soupira le jeune fille.

La voilà coincée dans le parc toute la nuit avec un fou qui lançait des potions. Elle fit demi-tour et s'installa sur un banc sans prendre la peine de vérifier si ce garçon aux cheveux blancs était là.
Elle sentait les larmes lui monter aux yeux, elle était seule, elle avait froid et elle était recouverte de cette substance qui lui collait aux cheveux et aux vêtements.  

Elle parlait entre ses dents, l'insultant de tous les noms qui lui passaient par la tête tout en essayant de trouver un moyen de se venger.
Soudain, elle entendit des pas derrière elle. Elle sut tout de suite que c'était lui, de toute façon, il n'y avait que eux deux dans le parc.

- Casse-toi !


Elle n'avait pas l'habitude d'être méchante envers les autres, mais là tout de suite, s'il s'approchait, elle serait capable de le jeter dans le petit lac en face d'elle. Il valait donc mieux pour lui qu'il reste loin d'elle.

Invité

#5 le 01.08.16 22:04

avatar
Invité
it's just a prank, bro
  • Don't freak out because a prank !
  • I'm already freaking out, goddamn !

Parfois, la vie de Dracophore n'était qu'un cercle, sans fin. Il n 'y avait aucun moyen de changer quoique ce soit ni de le briser. Sans rendre compte, il a vécu les mêmes événements, encore, et encore, et encore. C'est une sorte de tornade, qui l'attrape, qui le blesse, mais il se relève, sans la voir, cette tornade. Et toi, de loin, tu ne peux t'empêcher de voir cette tornade qui effrite Dracophore. Cette tornade qui détruit ton corps, William Felton. Et pourtant, d'une façon dont personne ne s'attend, le beau temps revient et ton été, finalement, débarque. Au final, qu'est-ce qu'on sait réellement du passé de Dracophore, sinon des souvenirs qui ne sont plus là, qu'il ne ressent plus ?
Parfois, quelqu'un peut faire tant de mal, qu'on arrête simplement de ressentir, n'est-ce pas, William ? Toi, qui observe Dracophore comme si tu étais quelqu'un d'extérieur, comme si tu étais quelqu'un d'autre. Dracophore ressent comme toi, ne voyant plus la tristesse, la douleur. Plus de joie ou de bonheur. Juste une sorte de façade et malgré ce manque d'émotion, il sourit, tout le temps. Ne dit-on pas que les plus brisés ont le sourire le plus magnifique ? Mais là n'était peut-être pas la question.
Dracophore était sincèrement désolé. Il ne s'attendait pas à cette réaction. Elle était, certes très intéressante et aurait pu faire une sorte de bonne gelée, amusante à jouer avec, imprévue. La femme, elle aurait dû briller, pas coller. C'était. Un accident. Beaucoup de chose. Mais quelqu'un chose, à l'intérieur de lui, l'avait empêcher de s'excuser, de prétendre que c'était le but. Enfin bon, la colère de la fille se fit prioritaire à toute chose. Tu pensais que c'était ça qui l'avait empêcher d'avouer ; être le bouc émissaire, qu'elle se défoule. Après tout, c'était ça faute, non ?
Un jour, quelqu'un allait le tabasser, jusqu'à ce que mort s'en suive. Le tabasser, jusqu'à ce qu'il ne puisse plus sourire, qu'il n'y ait plus aucune dent. Enfin, il l'aurait chercher, même si mourir est un tout petit peu un impossible. Bref, ce n'est qu'un détail.
Elle parlait, la rousse. Elle criait, peut-être. D'une certaine façon, les bruits ne passaient pas dans le cerveau du garçon aux cheveux blancs. Et un souvenir, qui remonte, qui revient. Et une envie, envie de revoir le sourire de son père encore une fois sur son visage, qu'il lui chante sa chanson préférée. Mais il ne connaissait même pas le visage de son père. L'envie de murmurer à quelqu'un, mais qui ?, que tout irait bien. Mais qui allait le lui murmurer ?
Dracophore savait qu'il était irrécupérable, dépendant... désespéré. Mais que pouvait-il être d'autre ? Il avait aussi l'envie de pleurer, à ce souvenir d'hiver, à chercher la chaleur, le réconfort, à fuir les bagarre, la peur qu'il a. Et puis, cet homme, avec son haut de forme, qui lui crie dessus, qui le gifle, qu'il n'est qu'une vermine, une racaille. Il ne peut s'empêcher de penser la même chose, car c'est sa faute.
Puis, le sortant de sa rêverie, alors que bêtement, il souriant toujours, il reçut la même gelée, froide, gluante, verte mais un peu transparente. Lui et toi, vous observez bêtement la jeune fille s'en aller. Cette Lynn, dont vous ne connaissiez pas encore le nom. Et alors, elle disparaît., dans le parc.
Le farceur soupire. Il n'arrive pas à faire attention à ses vêtements déchirés, la gelée sur son visage et ses cheveux. Et d'instinct, il part vers elle, comme s'il en était forcé, comme une force mystérieuse qui le pousse à le faire. Toi, tu voudrais éviter le conflit que tu sens venir. Tu voudrais rester là, te boucher les oreilles, fermer les yeux, ne rien voir, entendre, et surtout : ne rien dire.
Et puis, le drame. Ou la bénédiction, selon le point de vue.

“ - Casse-toi !”, hurla-t-elle, sans même le voir, et tu les vis et les compris, ces perles qui se formait sur les yeux de Dracophore, alors que lui-même ne savait pas pourquoi.
“ - Tu...” commença-t-il, “Tu te souviens de moi... ?”, un grand sourire se formant sur ses lèvres.

Parfois, quelqu'un vous blesse tellement que vous ne ressentez plus rien, jusqu'à ce quelqu'un vous fasse ressentir à nouveau. Cette sensation qui donne l'impression qu'on est libéré de chaîne, peu importe d'où elle provienne.

#6 le 19.08.16 10:47

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 784
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
http://peekaboo.web-rpg.com/t840-lynn-ahern-parce-que-etre-rousse-c-est-cool http://peekaboo.web-rpg.com/t841-lynn-la-rouquine-3

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 784
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
ft. Lynn Ahern & Dracophore Scoffer

It's just a prank bro


Alors qu'elle aurait dût entendre des bruits de pas s'éloigner, le jeune homme demanda :

- Tu... tu te souviens de moi... ?


Est-ce que c'était une autre de ses blagues ? Se moquait-il d'elle ? Evidemment qu'elle se souvenait de lui, dix minutes plus tôt, il lui avait lancé cette substance qui désormais commençait à sécher en formant des croûtes verdâtres sur son visage et ses cheveux.
Elle avait envie  de lui crier dessus une nouvelle fois mais elle n'en fit rien et se contenta de répondre le plus calmement possible :

- Bien sûr que je me rappelle de toi ! Et puis de toute façon, nous sommes que tout les deux je te rappelle.


Elle ne s'était pas retournée, fixant toujours le petit lac dans lequel quelque canards barbotaient.
Le silence fut maître durant quelques instants. Lynn avait un peu oublié sa vengeance, et même si cette idée restait dans un coin de sa tête, ce qu'elle voulait maintenant était de sortir d'ici.

- Je m'appelle Lynn. Nous allons passer la nuit ici, mieux vaut que tu le saches. Et surtout ne pense pas que je veux être ton amie, je n'en n'ai pas réellement envie pour l'instant.

Elle ne savait pas si il était toujours derrière elle, peut-être qu'elle parlait seule. Tant pis pour lui, elle n'ira pas lui redire une seconde fois. Pourtant, malgré cette possibilité, elle demanda, une pointe d'inquiétude dans la voix :

- Tu penses qu'on va réellement passer toute la nuit ici ?

A vrai dire, l'idée de rester toute la nuit dans ce parc ne l'enchantait pas vraiment et la présence de ce garçon la rassurait un minimum. Seule, elle aurait totalement paniqué.
Mais bon, ça, jamais elle ne lui dira.

Invité

#7 le 11.09.16 2:29

avatar
Invité
it's just a prank bro
  • a moment to love
  • a moment to hate

Il était presque impossible que quelqu'un se souvienne de Dracophore. D’où l’importance du mot presque. Peut-être était-il en train d’acquérir une certaine, enfin !, expérience avec son pouvoir ? C’était un détail sur lequel tu n’aurais pas parié.
Il était resté là, à attendre… quoi ? Un événement peut-être. Il l’avait écouté. Bien sûr que je me souviens de toi , avait-elle dit agressivement. Elle devait le détester. Quoi de plus normale ? Ce qu’il avait voulu, c’était des paillettes, quelque chose qui fasse briller. Si l’élément qui devait faire dissoudre la gélatine verte était correctement intégré, le produit devrait disparaître au bout de quelques heures. Ou minutes. Tout dépendait du produit mais bon. Tant pis, on verra ça après.
Dracophore prit une bouffé d’air frais, de cette nuit qui arrivait. Il commençait à faire déjà sombre.
Elle parlait. Son nom était Lynn. Elle avait une voix qui devenait plus douce. Le nécromancien était désolé, sincèrement. Pour la potion. Pas pour la mort. Le garçon n’avait pas connu la vie. Elle lui importait peu.
Mais il était surtout troublé. Comment pouvait-il expliquer qu’il n’était pas. Enfin, qu’il était plutôt. Ah ! C’est compliqué. Il ne savait pas comment dire que… pour la plupart des gens… il n’existait qu’une fraction de secondes, avant d’être vulgairement oublié, comme un trou dans la mémoire, invisible, en fin de compte. Mais le jeune homme se devait d’être respectueux.
Mon nom”, commença-t-il, “[i]est Dracophore Scoffer ”, avait-il dit, avec une pointe de fierté. Évidemment, il oublia de préciser qu’il était amnésique de sa vie passée. Mais bon, tu pense tout de même qu’il n’est pas nécessaire de le préciser. Mais il reprit, s’excusant, cette fois, en aillant le temps de parler, expliquant son plan initial, les effets et que normalement…
... les effets devraient se dissiper d’eux-même. Ou au lavage. ”. Bon, c'était peut-être déjà mieux que rien. Mais elle ne devait pas être content. Surtout qu’il lui avait rappelé… et bien, leur rencontre, quelques minutes plus tôt. Et puis, bon. Il n’avait pas répondu à la question. Et il n’allait pas le faire. Tout de suite en tout cas. Il devait s’expliquer sur pourquoi il lui avait demandé si elle se souvenait.
... ”.
Ou pas.
Quant à passer toute la nuit ici… ils pouvaient passer par dessus les murs, tenter de casser la porte ou aller dans la cabane au fond du parc. Dracophore lui proposa les trois choix.



"HRPG:
Je suis désolé, j'ai mis longtemps à répondre, c'est court et pas exceptionnel...
[/i]

#8 le 12.11.16 18:43

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 784
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
http://peekaboo.web-rpg.com/t840-lynn-ahern-parce-que-etre-rousse-c-est-cool http://peekaboo.web-rpg.com/t841-lynn-la-rouquine-3

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 784
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
ft. Lynn Ahern & Dracophore Scoffer

It's just a prank bro
- Mon nom est Dracophore Scoffer... les effets devraient se dissiper d’eux-même. Ou au lavage.

Sans savoir pourquoi, Lynn ne put s'empêcher de glousser. La situation était assez ridicule quand on y pensait.

- Si ils partent d'eux même, je pourrais peut-être te pardonner, marmonna t-elle.

Alors que le silence s'abattit de nouveau et que la vampire se remit à penser à un moyen de sortir d'ici, le jeune homme lui proposa trois choix. Pour être honnête, elle avait déjà penser à casser la grille ou escalader le mur mais n'était pas sûre d'en être capable.

- On pourrait aller voir dans la cabane, peut-être qu'il y aura des outils ou du moins, quelque chose qui pourrait nous aider à sortir d'ici.

La jeune fille se leva, faisant enfin face à son interlocuteur. Elle le regarda pendant quelques secondes avant de partir en direction de la cabane. Allait-il la suivre ?

Il faisait de plus en plus froid, et Lynn commença à grelotter. La substance ne rendait pas non plus les choses faciles. La vampire avait l'impression d'être trempée, et le bruit de ses chaussures l’agaçait. Vous savez ce spouic spouic que font les semelles lorsqu'elles sont mouillées.
La cabane n'était plus qu'à quelques pas désormais, et la rouquine espérait trouver de quoi les aider. De loin, elle semblait ne pas pouvoir contenir grand chose, elle était vraiment petite et malgré la fenêtre présente, on ne pouvait pas voir grand chose à l'intérieur à cause de la saleté et du givre. Une fois face à la porte, elle tourna la poignée, heureusement pour elle, la porte s'ouvrit dans un grincement effrayant...



Pile ou Face:
Pile - La cabane est vide.

Face - La cabane est remplie de toute sorte d'outils.

#9 le 12.11.16 18:43

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1865
× Øssements 1513
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1865
× Øssements 1513
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Lynn Ahern' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'PILE OU FACE' :