Invité

#1 le 08.06.16 5:46

avatar
Invité
Maybe you are my type...
Feat. Caël Black

Étendu sur le lit, son cellulaire vibrait à côté de lui à plusieurs reprises avant qu’il ne regarde qui osait le déranger, alors qu’il feuilletait des magazines en mangeant des bonbons.

7 messages non lus.

Maya lu les messages un par un qui étaient envoyés par un de ses amis, celui qui le collait le plus, mais qu’il aimait son sens d’humour. En résumé : il avait donné son nom pour une activité dans le temple. Plus précisément, un speed-dating.

Il écarquilla des yeux alors qu’il réalisait ce que son ami a fait.

Comment pouvait-il faire ça? En plus sans lui avoir prévenu d'avance? La réaction de Maya n’était pas la plus joyeuse qui soit.

«Okay. Tu sais bien que je n’ai pas besoin de ton aide pour me trouver quelqu’un. Et puis pour l’instant, ça ne m’intéresse pas. J’ai d’autres chats à fouetter.» Écrivait-il avant d’envoyer son message.

Son ami répondit rapidement en disant qu’il n’était pas obligé de se trouver quelqu’un. Il pouvait tout simplement rencontrer une personne avec qui partager une amitié et sortir un peu de sa zone de confort. Très bien, il va y aller, mais seulement pour passer le temps. Il rangea son sac de bonbons et ses magazines dans un tiroir de sa table de nuit et se prépara à sortir. Comme d’habitude, il prenait son temps pour se préparer : se coiffer, se parfumer et décider quels vêtements il allait porter. Après de nombreux esseyage et qu'il eut l’effet qu’il désirait avec ses vêtements : mignon, mais décontracté, il prit son sac et sortit de l’agence.

....

Il marcha tranquillement vers le temple puisqu’il n’avait rien à presser, étant en avance sur le temps. Il fut surpris qu’il y aille autant de participants. Il n’y en avait pas des milliards, mais assez pour que Maya soit déboussolé.

Puis une femme demanda son nom à l’entrée.

Il avait toujours une chance de partir. Il aurait pu lui dire : «Oups, je me suis tromper d'endroit», et ensuite lui demander où se trouvait le cinéma le plus proche, par exemple. Il pouvait s’enfuir à la dernière minute.

Il prit son cellulaire et lui écrit en toutes lettres :

«Maya Connors»

Maya observa la femme qui chercha sur sa liste avant de lui sourire. Elle lui attribua son collant ou se trouvait son numéro de participant, qu’il le colla sur son chandail, et lui dit qu’il était à la table 12. Son souhait de la dernière minute : que le tout petit évent du speed-dating soit annulé pour quelconque raison.

Il se maudissait de faire une telle activité. Était-ce vraiment nécessaire de toute façon? D’accord, il était possible qu’il allait trouver un homme ou une femme à son goût, du point de vue de l’apparence, mais ça allait seulement être ça. Pour ce qui est de la personnalité, rien n’empêchait la personne de mentir sur tout pour paraitre «cool». En fait, les mensonges pouvaient tous aussi être présents dans une amitié...

Ah! il était temps qu’il ne pousse pas trop ses questionnements pour ne pas se troubler.

Il décida de tout de suite s’installer à sa table et d’attendre.

Génial, un tête-à-tête avec le vide.

Maintenant, il fallait attendre que la personne arrive et que cet événement commence.
© 2981 12289 0
Invité

#2 le 12.06.16 3:51

avatar
Invité
Tu n'avais pas voulu y aller à cet événement que tu savais qui allait être merdique, ennuyant, que tous ceux qui allait être là bas allait tout simplement te considérer comme un sale gamin qui n'avait aucunement sa place ici, mais tu y étais, dans ce putain de temple à la con qui accueillait plusieurs personnes terriblement désespérer de trouver le grand amour parmi les morts. Et dire que tu aurais pu être dans ton lit à écrire mille-et-unes histoires, jouer à des jeux ou tout simplement profiter d'un sommeil agréable. Tu te tenais debout à l'extérieur en dévisageant tous ces gens qui semblaient à la fois heureux et anxieux d'être ici.

- Allez, viens avec moi! Ce sera sympa! En plus tu n'as personne, tu pourrais peut-être te dégoter quelqu'un là-bas, ne crois tu pas? Je ne veux pas y aller tout seul, mais si tu y vas, je vais me sentir un peu plus à ma place. Et en plus je t'ai déjà inscrit.

Ceci était les paroles de ton ancien ami désormais qui était dans ta chambre à te choisir déjà les vêtements que tu allais porter là-bas alors que toi, les bras croisés, tu ne bougeais pas de ton lit, secouant la tête face à cet idiot qui avait pénétrer dans ta chambre sans invitation, qui avait empiété ta vie privé en venant fouiner dans tes choses.

- Je n'irai pas à cette merde que je-sais-pas-qui organise. Tu es grand tu peux y aller tout seul. Arrête de dépendre de quelqu'un et vas-y, mais ne m'entraîne pas dans tes histoires merdiques!


La suite était un peu flou dans ta tête, mais tu te rappelais que tu t'étais battu avec lui, et après un bon coup dans le ventre tu avais plier à sa requête, l'homme redevenant un gentil petit garçon qui te donna une chemise de ton bleu ni trop foncé, ni trop pâle, un pantalon noir et même un boxer bleu '' pour pas que tu passes pour un gamin avec un sous-vêtements batman si tu finis par trouver quelqu'un là-bas'' t'avait-il dit, te faisant grincher des dents, finissant par te changer.

Tu étais donc un peu perdu, suivant ton ami d'un peu trop près qui se fit attribué un numéro de table, suivant donc ce qu'il avait fait, tu donnas ton nom à la dame qui te donna ton numéro de table, la douzième. Alors que tu la cherchais, espérant qu'il n'allait y avoir personne, tu vis le....l'homme, enfin, tu croyais vu qu'il semblait tout de même assez charismatique à tes yeux, à ta table. Tu t'assied donc devant lui et tu n'eus pas le temps de dire un simple '' bonjour'' que la présentatrice de l'événement commença sa présentation. Cette femme était très séduisante, avec une manucure parfaite, des cheveux parfaits, seul ses dents décalées semblaient lui donner une allure moins parfaite, de ses vêtements courts à ses longs cils, en passant par ses belles courbes, tout était à sa place. Enfin, on s'éloigne un peu du sujet, car tu t'en foutais un peu puisque ce n'était pas vraiment ton type...

- Bonsoir mesdames et messieurs et bienvenue à ce speed dating! Les règles sont simples, vous avez 10 minutes pour vous connaître et par la suite, vous décidez si vous souhaitez quitter ou changer de partenaire. Bon, je tiens à vous prévenir qu'il s'agit d'un speed dating ou le sexe d'une personne n'a pas été compté dans l'attribution des places. S'il y a des homophobes, veuillez quitter ce speed dating. La politesse est de mise....

Cette femme continua de parler et lança enfin l'événement. Tu te tournas donc vers l'homme, enfin, tu croyais, et tu lui accordas un de tes rares sourire gêner.

- Je suis Caël... Mon ami m'a amené ici de force alors bon...

Tu ne savais pas vraiment quoi dire de plus, attendant maintenant que l'autre individu en face de toi se présente.
Invité

#3 le 17.06.16 4:47

avatar
Invité
Maybe you are my type...
Feat. Caël Black

Il était sur le point de se lever et de partir. Après tout, il n’était pas obligé de rester. Il pouvait aller dans cet adorable magasin de bonbons où il était presque considéré comme un fidèle client. Par contre il arrêta son action dès qu’il vit la personne se diriger vers sa table.

Attends... c’est lui mon premier candidat. Pas mal du tout...

Cette personne était assez mignonne et avait un peu de style. C’était passable. Maya lui accordait toute son attention maintenant. Peut-être qu’il allait bien s’entendre avec elle. Avant même qu’elle ne prononçât un mot, l’animatrice leur dit les consignes.

Bon, que l’activité commence.

«Je suis Caël... Mon ami m’a amené ici de force alors bon...»

Le pauvre, il devait être extrêmement gêné d’être face à lui, mais il semblait se forcer à lui cacher son malaise... C’est ce que Maya croyait, en fait. Ce qui ne lui laissa pas le choix de faire un grand pas, essayant de se montrer sociable et un peu moins coincé que celui qui était en face de lui. Sa toute première question avant de commencer à discuter était : carnet ou cellulaire? Est-ce qu’écrire sur le carnet était plus rapide que sur le cellulaire? Il opta pour son cellulaire. C’était, à son avis, plus rapide pour ne pas gaspiller une grande partie du temps à bien écrire ce qu’il voulait lui dire.

«Oh, on a déjà un petit point en commun : moi aussi un ami m’a forcé à venir. Il m’a même inscrit sans que je ne le sache avant aujourd’hui.»

Maya commençait à se demander s’il semblait un peu trop intéressé. Cela ne lui dérangerait pas et même il serait capable de le considérer comme un ami si celui-ci était une personne captivante. Cependant, trouver l’amour dans un speed-dating... il n’y croyait pas une seconde.

«Je m’appelle Maya, enchanté. Vu qu’on a 10 minutes à notre disposition, on va essayer de faire connaissance le plus possible... as-tu des intérêts? Comment te décrirais-tu? Présente-toi un peu

Heureusement qu’il participait à la conversation, sinon ça aurait été une vraie perte de temps. Il était quelque peut distraits par les traits de Cael. C’était presque impossible de ne pas être jaloux de lui. Le Bon Dieu lui a donné un physique si androgyne et il ne pouvait rien y faire à part de l’admirer.

Il porta ces coudes sur la table, entremêlant ses doigts avant de placer ces mains sous son menton, montrant un petit intérêt à ce que le plus petit avait à lui dire.  

Petit point inutile~ (hrp):
C'est trop court à mon goût. Désoler   . Je vais essayer d'écrire plus quand je vais faire ma prochaine réponse!  

© 2981 12289 0
Invité

#4 le 22.06.16 1:59

avatar
Invité

Tu attendis une réponse.... Qui ne vint pas. Ainsi, retournant ton regard sur le principal intéressé, ce que tu vis te choqua. Non mais! C'était quoi cette manie d'envoyer un texto à question dans ton visage? Tu pouvais comprendre de ne pas être aux goût de tout le monde et qu'il trouve que ce dix minutes est une perte de temps, mais merde! Même pas un putain de salut, juste le regard stagné sur son téléphone. Il semblait si sociale pourtant! Il faut croire que les apparences sont souvent trompeuse n'est-ce pas? C'était probablement le genre de beau mec efféminé qui préférait la compagnie de ses otome games et ses manga romantiques qu'à celle d'un individus en chaire et en os – ou du moins ce qu'il en reste hein... Tu étais quoi? Une putain de statue qui allait rester silencieuse durant dix minutes à sourire et se faire beau? Non, Tu allais partir s'il lâchais pas son putain de téléphone d'ici les prochaines trente secondes, ta patience ayant des limites quoi – peut-être un peu trop limité aussi.

Oh... Merde. Tu as posé des jugements un peu trop hâtifs probablement, car il te tendit son téléphone et ça n'avait pas l'air d'un truc où tu remplissais tes contacts à première vue, non, quelque chose était écrit. Ton visage se détendit légèrement, tes épaule suivant ce dernier alors qu'un muscle facial qui n'était pas très souvent actif voulait faire son apparition, laissant un très léger sourire se faire voir durant quelques secondes avant de s'éteindre.

- Moi aussi... c'est une drôle de coïncidence.

Il était probablement muet le pauvre, mais il ne semblait pas sourd, ce qui était tant mieux pour lui, car bon, quand les gens sont sourd, ils ont tendance à pas parler du tout puisqu'ils entende pas ce qu'ils disent. Il avait l'air sympathique ce mec, vraiment... Tu changeas drastiquement ton opinion à une autre, hein? Mais bon, c'est normal, tu étais stressé, tu ne savais pas comment les autres allaient réagir face à un mec qui ressemble à un mignon petit frère de genre 12 ans. Si tu avais été une fille, ça aurait probablement été chouette, mais étant un homme... On s'éloigne... Ton stress faisait en sorte que tu jugeais un peu trop drastiquement, puisque tu n'avais jamais été bon dans ce qui attrait le milieu social, c'était normal. Oh, cet homme écrivais.

Maya, c'est.... Un nom qui porte à confusion... Ce qui allait tout de même bien avec son apparence plutôt neutre, voir féminine. Pourtant, les joues commençaient à devenir un peu rouge alors que tu continuas ta lecture. Te présenter, te présenter, tu n'étais pas prêt à ça! Tu te grattas légèrement le coup avant de prendre une grande respiration.

- Bah... J'ai 22 ans, je fais des petits travaux par-ci et par-là, mais rien de bien concret disons. J'aime écrire, lire, dessiner. Je suis fan d'horreur, le lugubre, le macabre, j'aime ça.... Juste dans les fictions hein.... Pas en vrai... J'adore manger.... Vraiment, j'adore ça....

Tu étais un peu troublé par l'intérêt qu'il semblait te porter, mais tu ne détestais pas ça, tu te sentais juste un peu intimidé par cette dose d'attention qui n'était clairement pas habituelle, ton cœur battant un peu plus vite qu'à la normal....

- Sinon... J'écoute du rock et du classique comme musique, Oh, était je déteste lorsqu'on me dit que je suis une mignonne petite chose fragile, car je ne le suis pas....

Tu étais virile, fort, grand- faut pas exagérer quand même hein. Non mais, tu devais quand même le prévenir de ce petit détail pour pas qu'il fasse l'erreur de dire ce genre de chose. Tu n'avais pas envie d'engueuler un handicapé – ok, il est juste muet, relaxe avec tes mot péjoratif. '' C'est une personne avec un handicape alors c'est un handicapé, y'a rien de péjor-...  ok, c'est la manière dont je l'ai dit peut-être...''

- Et toi, comment te décris-tu?


Tu tentais de lui démontrer que tu étais intéressé, ce qui était le cas, le regardant même quelques fois dans les yeux pour voir que tu l'étais.
Invité

#5 le 02.07.16 4:25

avatar
Invité
Maybe you are my type...
Feat. Caël Black

Après les premières questions posées, ce Caël se présenta de manière assez brève. Maya pouvait affirmer deux choses à présent : qu’il était effectivement mal à l’aise, vu sa manière de s’exprimer, avec ce petit brin d’hésitation à chaque nouvelle information sur lui. De plus, le participant est totalement à l’opposer de lui. Enfin, presque.

Aaah, dommage. Il pouvait toute fois essayer de montrer un intérêt à ce qu’il aime... même si ça ne le rejoignait pas nécessairement.

Maya aimait ça lire et écrire, mais pour tout ce qui est lugubre... c’était insupportable pour lui. Juste le fait d’attirer le muet dans une maison d’éprouvante, il ne se gênait pas d’agripper le poignet de la personne le plus proche de lui et de presque embarquer sur lui s'il avait trop peur. Sinon, l’horreur le rendait paranoïaque : que se soit un simple bruit, il pouvait se croire que ça provenait de la créature qu’il aurait vue tantôt dans un film.
Pour ce qui est de la musique, il a toujours détesté le rock, et personne ne pouvait le changer. Mais il avait un énorme respect pour la musique classique. Présentement, il faisait plein de liaisons d’intérêts, se demandant s’ils pouvaient au moins être amis. 

«Et toi, comment te décris-tu? »

Est-ce idiot qu’il ne s’attendait pas à ce la question lui soit renvoyée? Que dire au sujet de sa personne sans trop en dévoiler?

Il y eut une petite pause : Maya n’écrivait pas. Puis, il se remit à écrire, ayant une idée de ce qui pourrait lui dire.

«Je suis juste un gars qui essaie de devenir bon. Je suis serviable, amical, mais un peu réservé face aux étrangers. »

Quoi d’autres pouvaient-ils lui dire?

«Je suis aussi violent. Je sais que ça peut tout de suite repousser une personne, mais vaut mieux le dire. Après tout, voir le gars qui semble si calme péter un câble... ça peut choquer».

Si adorable et timide.

Maya ne pouvait s’empêcher d’avoir un tout petit intérêt. Pour être son ami bien sûr.

En vérité, il avait déjà une image de l’homme ou de la femme parfaite, tant sur le point du comportement que de l’apparence. Bien entendu s’était son entourage qui l’avait un peu forcé à penser à déjà déterminer des critères.

Ah, il pourrait aussi lui dire une information de plus ou plutôt une opinion.

«Ne trouves-tu pas cette activité ridicule? J’avoue que je ne m’y connais pas trop en speed-dating, mais je ne crois pas que c’est si efficace de se trouver une compagne. Pourquoi lancer tout plein d’information en 10 minutes à la place de prendre notre temps?»

Le muet roulait des yeux, pour montrer à Cael à quel point ça l’exaspère. En y repensant, Maya avait l’impression qu’il dégageait un côté pessimiste. Bien évidemment, ça lui arrivait de temps en temps, mais juste avec une seule impression, il pouvait se faire passer pour l’homme qui est toujours contre les idées. Voyant tout changement non pas de manière positive, mais comme un autre problème parmi tant d’autres. De toute façon, il ne voulait pas nécessairement le séduire en se comportant comme un Don Juan. Ce n’était pas vraiment dans ses cordes... 

Voyons voir si le participant était du même avis...
© 2981 12289 0