#1 le 01.05.16 23:38

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Moon - Pokémon
× Pouvoir : Puppet Master
× Appartement : Brossard
× Métier : Teamaid
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 599
× Øssements 61
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le piranha
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t2135-emiliana-cannella

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Moon - Pokémon
× Pouvoir : Puppet Master
× Appartement : Brossard
× Métier : Teamaid
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 599
× Øssements 61
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le piranha
nécromancien



Une virée entre les étages ?


Le souffle court, Sebastian pénétra l’immense hall de l’agence Azazel. Il soufflait, portant avec difficulté deux énormes sacs de course, dont le plastique fatigué commençait à se déchirer. Tout en grimaçant sous l'effort, il se traîna avec difficulté dans le hall, tentant d’ignorer les regards qu’il sentait peser sur lui. Et alors, les gens n’avaient-ils jamais vu un pauvre garçon – qui semblait avoir trois ans de moins que son âge – faire ses courses et s’acharner à les ramener chez lui ? Cette constante sensation d’être épié l’agaçait. En réalité, personne ne devait prêter attention au blondinet esseulé et essoufflé. Mais, dans sa tête, chaque regard lui était adressé et chaque parole le ciblait. Quoi de plus angoissant ?

Il essayait de presser le pas, maudissant ces sacs trop lourds – nécessaires pourtant, car s’il voulait continuer de vivre dans sa chambre sans mettre un pied dehors, il n’avait pas le choix et devait se ravitailler. Même si la faim était moins présente, elle était là, quand même. Et puis, il adorait manger. Trop pour s’en priver.

Alors qu’il se dépêchait, il s’empêtra dans ses sacs et se vautra en plein milieu du hall avec un cri puéril. Rouge de honte, sur les genoux, il s’empressa de ramasser ses courses qui s’étaient étalées autour de lui. Il en était persuadé, à présent : on riait dans son dos, on le pointait du doigt, on marmonnait des insanités à son sujet. Il en aurait pleuré de honte, de rage, de désespoir. Lorsqu’il eut récupéré ses achats, il se remit debout et reprit son chemin avec hâte, se mordillant la lèvre.

Après ce qui lui sembla être une éternité d’effort et de douleur, il arriva enfin devant les ascenseurs de l’agence. Il posa ses sacs en soupirant de soulagement et appuya sur le bouton d’appel de l’ascenseur. Oh, il connaissait la réputation de cet instrument diabolique mais, en l’état, il se voyait mal monter à pieds les deux-trois étages qui le séparait de son appartement.

Allez, allez, allez…

Il trépignait, impatient. L’ascenseur ne descendait pas assez vite pour lui. Il mourrait d’envie de s’engouffrer à l’intérieur, de se soustraire aux regards et à la pression sociale. Quand, enfin, les portes s’ouvrirent avec un bruit sonore, il attrapa ses sacs et se précipita à l’intérieur, appuyant au passage sur la touche représentant son étage avant de se caler dans le coin avec ses sacs. Enfin. Il se sentait à l’abri.

Tandis que la machine d’acier redémarrait, Sebastian soupira, appuyé contre le mur, et s’enfouit dans ses pensées. Il avait hâte de rentrer. Il avait réussi à dénicher, parmi tous ces magasins à la culture asiatiques, quelque chose de plus américain dont il était ravi. Oh, c’était bien peu… Mais pour lui, ça embellirait sa soirée. Il songeait déjà avec envie à ces hamburgers « maison » qu’il s’affairerait à préparer. Géniaaaaaaaal. Il en salivait d'avance. Pourvu que l'ascenseur l'amène rapidement à son étage.


Code by OkamiKei

#2 le 02.05.16 19:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 73
× Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
× Appartement : Michalak
× Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1525
× Øssements 8267
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 07/02/2016
× Présence : complète
× Surnom : le chou / le mérou
× DCs : Ebiko Kaiyoutei
Glittering Mama
http://peekaboo.web-rpg.com/t608-miu-dans-la-vie-rien-n-est-definitif-tu-sais http://peekaboo.web-rpg.com/t609-miu-l-eau-de-javel-c-est-pas-bon#6441

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 73
× Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
× Appartement : Michalak
× Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1525
× Øssements 8267
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 07/02/2016
× Présence : complète
× Surnom : le chou / le mérou
× DCs : Ebiko Kaiyoutei
Glittering Mama


エレベータの鬼


Une virée entre les étages.


Un sac rempli de petits suisses dans une main, je regardais dépitée le contenu de mon porte-monnaie. Il était presque vide. Quelques øssements se battaient en duel, mais trop peu pour que je puisse subvenir à mes besoins pendant plus d'un mois. D'un geste négligeant je laissai tomber mon porte-monnaie dans le sac. Il allait falloir que j'aille le voir. Enfin j'avais quand même un peu de temps devant moi. Pour le moment, je me tenais debout dans le hall de l'Agence Azazel en attendant l’ascenseur. Il était capricieux, alors peu de monde l'empruntait. Pourquoi est-ce que je voulais le prendre ? J'avais tout simplement la flemme. Et puis je n'avais personnellement jamais eu de problème avec lui.

Par contre, je devais reconnaître qu'il était long. Si ça se trouvait quelqu'un l'avait utilisé pour descendre de trente étages... Ou alors il avait décidé de lui-même de prendre son temps. Je soupirai et posai mon sac au sol, m'appuyant contre le mur par la même occasion. L'endroit grouillait de monde. Ils rentraient et sortaient de l'Agence, seuls ou en groupes. Certains riaient, d'autres se contentaient d'afficher une mine résignée. Celle de ceux qui n'ont pas spécialement envie de sortir mais qui le font quand même. En y regardant bien, on pouvait facilement repérer les petits nouveaux. Ils étaient toujours un peu perdus.

Je m'étais perdue dans la contemplation d'une plante verte qui avait l'air à l'agonie lorsqu'un jeune garçon attira l'attention de tout le monde en s'étalant au sol avec le contenu des deux sacs qu'il transportait. Il s'empourpra immédiatement et ramassa ses biens aussi rapidement qu'il le pouvait. Il aurait certainement voulu disparaitre dans le sol. En tous cas à sa place j'aurais bien aimé. Mais à moins d'être un Nécromancien possédant cette faculté, il allait devoir s'en passer. Le pauvre. Se relevant finalement, il vint dans ma direction. Il voulait certainement prendre l'ascenseur lui aussi.

Sans me jeter un regard, il posa ses sacs au sol et appuya sur le bouton pour l'appeler. Il n'avait certainement pas remarqué la petite lumière qui clignotait déjà. Toutefois il eut plus de succès que moi parce que les portes s'ouvrirent quelques instants après. Je m'engouffrai à sa suite et le laissai choisir son étage. De toutes façons il ne devait pas vouloir aller beaucoup plus loin que moi, certainement un des étages des appartements de l'Agence.

Tandis que l'ascenseur commençait sa descente, j'en profitai pour le détailler. Il n'était pas beaucoup plus grand que moi, mais il avait l'air jeune. Des mèches blondes, des yeux bleus, un petit garçon. Je l'avais certainement déjà croisé. Tout de même, il a vraiment l'air jeune...

"Voyons Miu," marmonnai-je en japonais, "Je te rappelle que toi non plus tu n'as pas vécu bien longtemps."

C'était une sale habitude que j'avais de me parler à moi-même dans ma langue natale. Le plus souvent les gens ne me comprenaient pas, ils devaient juste penser que j'avais une case en moins. Ce n'est pas totalement faux. Je ne retins pas un sourire. Peu m'importait ce qu'on disait ou ce qu'on racontait au fond. Des fantômes bizarres, j'en avais vu pas mal. Ce petit blond était loin de paraitre étrange comparé à certains.

Soudain l'ascenseur se stoppa net. Il avait dû s'arrêter entre deux étages car les portes ne s'ouvrirent pas. Enfin, il allait bien redémarrer. Et puis j'avais tout mon temps. Sachant que cela pouvait prendre plusieurs heures, je me laissai glisser au sol à côté de mes petits suisses et lissai les plis de ma robe. Quitte à prendre son mal en patience, je n'allais pas rester debout.

"Je crois que tu peux t'assoir, tu vas te fatiguer pour rien sinon." fis-je en anglais avec un petit sourire.


© code by Lou' sur Epicode

Afficher toute la signature
Réduire la signature


#3 le 04.06.16 12:24

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Moon - Pokémon
× Pouvoir : Puppet Master
× Appartement : Brossard
× Métier : Teamaid
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 599
× Øssements 61
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le piranha
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t2135-emiliana-cannella

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Moon - Pokémon
× Pouvoir : Puppet Master
× Appartement : Brossard
× Métier : Teamaid
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 599
× Øssements 61
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le piranha
nécromancien



Une virée entre les étages ?


Sebastian rêvassait, perdu dans ses pensées, lorsque l’ascenseur ralentit puis se stabilisa. Le blondinet s’approcha de la porte, les yeux dans le vague, prêt à sortir… Mais les portes ne s’ouvrirent pas. Etonné, il leva les yeux vers les lumières qui indiquaient à quel étage il s’était arrêté. Elles étaient éteintes. Quoi ? Il se mordit la lèvre, dépité, en comprenant que l’ascenseur s’était très certainement stoppé en plein milieu de sa descente. Et maintenant ?

« Je crois que tu peux t'assoir, tu vas te fatiguer pour rien sinon. »

Sebastian tourna la tête vers la jeune fille qui était montée en même temps que lui et qui venait de lui parler en anglais. Elle s’était déjà assise au sol, visiblement préparée à une longue attente. Sebastian acquiesça et, l’imitant, vint poser ses sacs dans un coin et s’asseoir contre le mur.

Dans le silence et l’attente qui commencèrent à s’installer, il tourna discrètement la tête et observa sa camarade d’infortune. Elle semblait jeune, mais qui sait depuis combien de temps arborait-elle cette jeunesse ? En tout cas, elle était un peu étrange. Il l’avait entendue marmonner quelque chose un peu plus tôt – il n’avait pas saisi ce qu’elle disait, ne l’écoutant pas, mais il avait compris qu’elle parlait toute seule. Enfin, de là à la qualifier d’étrange… Lui-même parlait bien tout seul, après tout. Mais il n’était pas tout à fait normal non plus.

Détournant les yeux, il regarda ses sacs de courses, dépité. Combien de temps allait-il être coincé ici ? Foutu machine d’acier ! A quoi ça servait d’avoir un ascenseur qui ne marchait pas ? C’était énervant. Il rapprocha ses jambes contre lui et les entoura de ses bras, posant son menton sur ses genoux.

« Est-ce que tu sais… Combien de temps on va rester comme ça ? » Demanda-t-il avec une petite voix intimidée, dans la même langue que l’inconnue.

Il se sentait déjà las de cette situation. Et il commençait à avoir faim. Et il mourrait d’envie de se cuisiner ses hamburgers. Il n’avait même pas sa console sur lui...

Et de son point de vue, se retrouver coincé dans un ascenseur avec une inconnue n'était agréable que dans les livres. L'attente en serait d'autant plus longue si tous deux n'avaient rien à se dire. Et puisque le blondinet était légèrement asocial et ne parvenait pas à nouer des liens, il était persuadé que seul un silence pesant les accompagnerait dans leur malheur. Ah, le poids de la socialisation.

Foutue journée. Il avait hâte de rentrer, de se cacher sous sa couette avec un hamburger et des jeux et d’attendre que cette journée interminable finisse.


Code by OkamiKei

#4 le 23.06.16 2:44

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 73
× Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
× Appartement : Michalak
× Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1525
× Øssements 8267
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 07/02/2016
× Présence : complète
× Surnom : le chou / le mérou
× DCs : Ebiko Kaiyoutei
Glittering Mama
http://peekaboo.web-rpg.com/t608-miu-dans-la-vie-rien-n-est-definitif-tu-sais http://peekaboo.web-rpg.com/t609-miu-l-eau-de-javel-c-est-pas-bon#6441

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 73
× Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
× Appartement : Michalak
× Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1525
× Øssements 8267
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 07/02/2016
× Présence : complète
× Surnom : le chou / le mérou
× DCs : Ebiko Kaiyoutei
Glittering Mama


無愛想です


Une virée entre les étages.


Les secondes devinrent rapidement des minutes. De longues minutes silencieuses durant lesquelles j’observais le blond, faignant un regard perdu dans le vide. J’étais devenue très forte à ce jeu-là. Observer sans que cela ne se remarque. Lui aussi me regardait. Qu’est-ce qu’il pouvait bien penser ? Nous étions deux gamins. En apparence. Je savais bien que je faisais souvent plus jeune que mon âge, ma taille n’aidant pas, mais je compensais grâce à un demi-siècle de vie après la mort. Il devait essayer d’estimer depuis combien de temps j’étais là, tout comme je le faisais de mon côté. C’était un exercice difficile et il était presque impossible de ne pas se tromper. Mais lui, avec son air candide et ses yeux bleus innocents, il ne devait pas être bien vieux. Il ne pouvait pas être vieux.

D’ailleurs cela se confirma lorsqu’il m’adressa finalement la parole. Recroquevillé sur lui-même, avec une toute petite voix, il regardait avec envie son sac d’où dépassait un paquet de pains à hamburgers. J’avais envie de le prendre dans mes bras, de lui dire que bientôt, si l'ascenseur le voulait bien, il serait chez lui. Bientôt, il pourrait retrouver son espace vital et moi aussi.

"Est-ce que tu sais… Combien de temps on va rester comme ça ?" me demanda-t-il, bafouillant en anglais sans accent.

Je lui lançai un regard compatissant. Il semblait si désespéré et je ne savais pas quoi lui répondre. J’avais déjà entendu parler de personnes étant restées coincées plusieurs heures et j’espérais simplement que ce ne serait pas notre cas. Dans un élan de compassion pour sa frimousse toute triste, je me traînai jusqu’à lui et passai un bras autour de ses épaules. Il était un peu plus grand que moi, mais pas tant que ça par rapport à la plupart des gens. J’avais tellement l’habitude qu’on me rappelle que j’étais minuscule.

"Pas trop longtemps avec un peu de chance." fis-je en souriant pour éviter de grimacer en pensant à ce qui était déjà arrivé dans cet ascenseur.

C’était un sourire que je voulais compatissant. J’avais envie de le rassurer, même si avec mon statut de parfaite inconnue je n’étais pas du tout la mieux placée pour faire ça. Mais depuis sa chute au milieu du hall de l’Agence, je l’avais pris en pitié. C’était un enfant, au moins en apparence, et je ne pouvais décemment pas le laisser paniquer dans son coin d’ascenseur. Si seulement j’avais pu être sûre que les minutes d’attentes n’allaient pas s'enchaîner indéfiniment pour se transformer en heures…

Proche de lui, je sentais qu’il dégageait une douce chaleur, me rappelant à quel point j’étais glaciale, même pour une morte. Je rêvais de mon lit, avec mes petits suisses qui attendaient dans leur sac. Ma chambre, ce petit bout de chez moi que j’occupais depuis mon arrivée. Il n’y avait que là que je me sentais bien, même avec Félix et son comportement étrange ; après tout, j’arrivais toujours à l’éviter la majeure partie du temps.



© code by Lou' sur Epicode

Afficher toute la signature
Réduire la signature


#5 le 05.07.16 21:27

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Moon - Pokémon
× Pouvoir : Puppet Master
× Appartement : Brossard
× Métier : Teamaid
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 599
× Øssements 61
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le piranha
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t2135-emiliana-cannella

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Moon - Pokémon
× Pouvoir : Puppet Master
× Appartement : Brossard
× Métier : Teamaid
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 599
× Øssements 61
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le piranha
nécromancien



Une virée entre les étages ?


Sometimes, death is unexpected.

Y a-t-il quelque chose de plus doux qu’une simple étreinte ? Qu’un enlacement dénué d’arrière-pensées, qu’une attention chaleureuse et réconfortante ?

Sebastian ne s’y était pas attendu. Il s’était attendu à tout, sauf à cela.

Les yeux dans le vague, il attendait sa réponse d’un air las, quand un mouvement de l’inconnue avait attiré son attention. Il avait posé des yeux étonnés sur elle, l’avait observée s’approcher dans un mélange d’incompréhension et de panique intérieure. Que faisait-elle !? Avant qu’il n’ait pu dire un mot – avant même qu’il n’ait pu penser dire un mot, elle avait étendu son frêle bras sur ses épaules.

Boum.

Comment peut-on définir l’indéfinissable ?

Ce fut une explosion.

Dans son cœur las, les sentiments de Sebastian se mélangèrent, s’éparpillèrent, si fragiles et ténus, si faibles et violents. Il se perdit dans un chaos d’émotion, incapable de discerner ces trépidantes sensations qui s’emparaient de lui et balançaient son être intérieur comme une vulgaire poupée de chiffon.

Peur. Envie. Incompréhension. Espoir. Rancœur. Amour. Tristesse.

Ah, la tristesse. Prédominante, lancinante, violente. Etau enfermant tout autre ressenti. Elle violentait son cœur battant, essoufflait sa respiration saccadée, piquait ses yeux désespérément secs. Elle martelait son esprit de ses poings de fer, elle brûlait sa mémoire au tison ardent, elle saccageait sa compréhension. Elle brisait son être maltraité par le poids des ans, rappelait à lui le néant et l’absence.

Avait-il déjà connu pareille douceur auparavant ?

Non ? Oui ? Non ? Non. C’était cette absence, cette nouveauté, la découverte de cette tendresse qui secouait son âme de part en part. C’était la chaleur de ce simple geste, l’honnêteté qui en émanait, la douce odeur d’une personne proche et attentionnée.

Ce contact léger, frais, inattendu.

Sa gorge était serrée. Il était incapable d’esquisser un geste. Une pensée.

Cette jeune fille avait quelque chose d’antique. De maternel. Elle ne pouvait avoir l’âge qu’elle paraissait. Il se sentait, tout à coup, si petit, si jeune, si mentalement frêle.  Comme s’il était un enfant penaud que l’on venait réconforter.

Mais jamais, ô grand jamais, des bras maternels n’étaient venus enlacer son jeune corps, ébouriffer ses cheveux. Sa mémoire étiolée, pourtant, rappelait à lui le souvenir des bras forts et musclés de celui qui fut son frère. Mais ce n’était pas un contact féminin et doux. C’était une toute autre chose.

Pétrifié, il se sentait englouti par un tourbillon d’émotions inextinguibles. Son souffle était court, ses yeux trop secs. Il se sentait tel le garçon perdu trouvant en Wendy un contact maternel inimaginé, oublié, profondément espéré.

Il avait l’impression d’être la marionnette d’une valse incontrôlable, se débattant désespérément avec les ficelles des sentiments qui contrôlaient chacun de ses mouvements.

Combien de temps passa ? Sebastian était bien incapable de le dire. Si l’inconnue avait répondu à sa question, il ne l’avait pas entendue. Le malaise qui l’habitait était toujours si furieusement présent. Sa bouche était sèche, son souffle incertain.

Il ouvrit la bouche pour parler. Aucun son n’en sortit. Son cœur battait toujours si violemment dans sa poitrine. Il commença à mordiller les peaux autour de ses ongles – puis, subitement, rompant le contact avec l’inconnue, il se releva.

Debout, il commença à faire les cent pas dans la cage d’ascenseur, nerveux et agité, mordillant ses doigts. Ses pensées en ébullition sous son crâne, ses sentiments malmenés.

« J-Je – C’est long » commenta-t-il d’une voix rapide, sans cesser son manège nerveux.

Il trépigna encore un peu avant de commencer à se calmer. Sa respiration reprit son rythme normal, les émotions qui l’avaient étreint s’épuisèrent. Les souvenirs qui voulaient remonter coulèrent dans sa mémoire embrumée. Puis, enfin, après une profonde inspiration, il alla s’adosser contre les portes fermées de l’ascenseur, en face de la jeune fille. Il posa un regard hésitant sur elle, puis baissa les yeux pour fixer le sol, jouant nerveusement avec son pied, avant de lâcher d’une petite voix :

« Euh, puisqu’on ne sait pas combien de temps on risque d’être coincé ici… Je... m’appelle Sebastian. »


Code by OkamiKei

#6 le 09.07.16 16:21

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 73
× Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
× Appartement : Michalak
× Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1525
× Øssements 8267
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 07/02/2016
× Présence : complète
× Surnom : le chou / le mérou
× DCs : Ebiko Kaiyoutei
Glittering Mama
http://peekaboo.web-rpg.com/t608-miu-dans-la-vie-rien-n-est-definitif-tu-sais http://peekaboo.web-rpg.com/t609-miu-l-eau-de-javel-c-est-pas-bon#6441

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 73
× Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
× Appartement : Michalak
× Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1525
× Øssements 8267
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 07/02/2016
× Présence : complète
× Surnom : le chou / le mérou
× DCs : Ebiko Kaiyoutei
Glittering Mama


神経質な男の子


Une virée entre les étages.


De longues minutes de silence s’écoulèrent tandis que j’enlaçais le petit blond. Il avait eu l’air surpris lorsque je m’étais installée à côté de lui, et puis plus rien. Le vide. Je ne lui en voulais pas, il semblait tellement mal à l’aise. Je me disais surtout que c’était peut-être trop d’affection pour lui, que je n’aurais pas dû venir aussi près. Lorsqu’il se leva finalement, je laissai glisser mon bras jusqu’au sol avant de serrer mes genoux contre ma poitrine.

Je l’observais tourner en rond dans la cage de l'ascenseur, inquiet. J’avais envie de me lever, de prendre ses mains, de les éloigner de sa bouche, mais je n’osais pas. Il s’était éloigné de lui même, je n’avais pas l’intention de l’effrayer.

"J-Je – C’est long." lança-t-il en bafouillant, certainement anxieux.

Certainement. Bien évidemment qu’il était anxieux. Cela crevait les yeux. Je ne voyais que ça, sa nervosité qui transparaissait dans chacun de ses mouvements. J’allais acquiescer, bien que je sache que même s’il y avait un bouton permettant d’appeler quelqu’un, personne ne répondrait et que nous ne pourrions continuer notre descente que lorsque la machine aurait décidé de bouger. Et encore, nous n’arriverions certainement pas au bon étage.

Puis, presque soudainement, il retrouva son calme. Je lui souris lorsqu’il s’assit en face de moi, toutefois, il paraissait encore nerveux. Il ne regarda pas longtemps dans ma direction avant de fixer le sol. On aurait dit un enfant. Pas cet enfant exubérant auquel pensent les gens, plutôt cet enfant qui a toujours peur de l’inconnu et qui préfère se réfugier derrière sa mère quand on lui présente un grand-oncle dont il n’a jamais entendu parlé. Je fus donc surprise lorsqu’il ouvrit la bouche pour se présenter.

"Euh, puisqu’on ne sait pas combien de temps on risque d’être coincé ici… Je... m’appelle Sebastian."

J’étendis mes jambes devant moi avant de lui répondre.

"Moi c’est Miu. Tu n’es pas ici depuis longtemps, hein ?"

Un nouveau sourire rassurant s’afficha sur mon visage, au cas où il relève la tête vers moi, et je poursuivis, doucement, pour lui expliquer avec diplomatie que cela risquait effectivement de prendre du temps, mais que nous n’étions pas les premiers à qui cela arrivait.

"Ce sont des choses qui arrivent quand on prend l’ascenseur ; il faut avoir du temps à perdre. Je ne suis même pas sûre qu’on arrive au bon étage."

A ce moment précis, la machine récalcitrante redémarra, descendant à nouveau. J’allais me relever et prendre mon sac, prête à descendre, mais ma joie fut de courte durée. Je n’eus même pas le temps d’esquisser un mouvement que l'ascenseur s’arrêtait de nouveau après quelques mètres.

"Il arrive aussi qu’il fasse ça." soupirai-je en levant les yeux au plafond.


© code by Lou' sur Epicode



Plop:
Pour l’ascenseur j'avais demandé à Joshua s'il y avait un bouton pour appeler à l'aide et il y en a un, sauf que la personne de l'autre côté n'est "pas très concernée". Miu le sait. Mais pas forcément Seb, donc il peut essayer d'appuyer dessus.
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#7 le 04.11.16 23:07

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Moon - Pokémon
× Pouvoir : Puppet Master
× Appartement : Brossard
× Métier : Teamaid
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 599
× Øssements 61
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le piranha
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t2135-emiliana-cannella

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Moon - Pokémon
× Pouvoir : Puppet Master
× Appartement : Brossard
× Métier : Teamaid
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 599
× Øssements 61
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le piranha
nécromancien



Une virée entre les étages ?


Elle se dénommait Miu. Joli nom, court et efficace. Il sonnait bien. Sebastian se demanda un instant comment s'écrivait-il mais garda cette pensée pour lui et hocha la tête en réponse à son interlocutrice.

« Oui, je suis… mort depuis quelques mois seulement. »

Mort. C’était toujours dur à dire. Parce qu’il avait encore tellement l’impression d’être en vie. Il avait tellement l’impression que rien n’avait changé, qu’il avait quitté un gouffre pour entrer dans un nouveau gouffre, similaire, trop semblable.

Il posa son regard sur le visage de la jeune femme, souriant, si avenant et chaleureux. Si réconfortant malgré la situation. Il l’écouta silencieusement, se mordillant nerveusement la lèvre. Et donc, toute cette mascarade pouvait durer longtemps ? Mais pourquoi cet endroit était-il toujours libre d'accès, alors ? Puis, soudainement, la machine se mit en branle et redémarra. Il se tourna aussitôt vers les portes de l’ascenseur, attendant qu’elles s’ouvrent. Mais l’ascenseur se contenta de redescendre un peu avant de se stopper, sans jamais ouvrir ces satanées portes.

Sebastian grimaça et se rapprocha des boutons de l’ascenseur. Il les observa, appuyant plusieurs fois sur différents numéros, comme si cela eût pu changer quelque chose et faire redémarrer la machine d’acier. Mais, évidemment, cette action n’eut aucune répercussion ni conséquence. Toutefois, il remarqua quelque chose de bien plus intéressant : un bouton rouge avec un symbole bien connu. Un bouton d’appel à l’aide ! Parfait !

« Il y a un bouton là » Murmura-t-il.

Il hésitait, gêné à l’idée de devoir dialoguer avec un inconnu et expliquer la situation – mais il fallait bien ça pour se sortir d’ici. Aussi, à peine se voix éteinte, il enfonçait déjà le bouton en espérant ardemment une réponse.

Réponse qui ne vint jamais, d’ailleurs, malgré plusieurs tentatives répétées. Il abandonna et se tourna vers sa compagne d’infortune en soupirant.

« Bon, bah, on n’a plus qu’à attendre, c’est ça ? »

Son estomac choisit ce moment pour se réveiller et lui rappeler qu’il mourrait de faim. Le garçon rougit et baissa les yeux sur ses pieds, gêné.


Code by OkamiKei

#8 le 15.11.16 22:02

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 73
× Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
× Appartement : Michalak
× Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1525
× Øssements 8267
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 07/02/2016
× Présence : complète
× Surnom : le chou / le mérou
× DCs : Ebiko Kaiyoutei
Glittering Mama
http://peekaboo.web-rpg.com/t608-miu-dans-la-vie-rien-n-est-definitif-tu-sais http://peekaboo.web-rpg.com/t609-miu-l-eau-de-javel-c-est-pas-bon#6441

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 73
× Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
× Appartement : Michalak
× Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1525
× Øssements 8267
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 07/02/2016
× Présence : complète
× Surnom : le chou / le mérou
× DCs : Ebiko Kaiyoutei
Glittering Mama


りんごがほしい?


Une virée entre les étages.


Je fus surprise qu’il utilise de lui-même le mot “mort”. Après tout, nous étions toujours en mesure de penser, de parler, de manger, de sortir, de découvrir de nouvelles choses tous les jours, bref de vivre. Soit, ce n’était pas la vie que nous avions mené avant d’arriver dans le Monde des Morts, mais, de mon point de vue, c’était une douce expérience. J’aurais bien aimé en savoir plus sur lui. Il n’avait vraiment pas l’air à l’aise. Avais-je moi-même été comme ça durant les premiers mois ? Je ne me souvenais plus. Je savais juste que sans Yûdai et Aiden qui s’étaient occupés de la gamine paumée que j’étais, je ne serais peut-être pas aussi calme. D’ailleurs mon sac de courses ne serait pas plein et je ne parlerais sûrement pas aussi bien l’anglais.

J’étais dans la lune, aussi je ne le vis pas immédiatement s’acharner sur ce pauvre bouton. Et quand je le remarquai enfin, je n’eus pas le coeur de lui dire que personne ne répondrait. Je n’avais jamais essayé, quelqu’un - certainement Joshua - m’avait expliqué qu’il y avait bien quelqu’un qui était censé répondre aux appels. Seulement cet individu préférait faire la sieste en laissant de pauvres gens coincés dans l’ascenseur.

"Un jour j’irai le voir pour lui dire deux mots." marmonnai-je dans ma langue maternelle.

Abandonnant face à l’interphone qui restait désespérément muet, le blondinet se tourna vers moi pour lancer dans un soupir :

"Bon, bah, on n’a plus qu’à attendre, c’est ça ?"

Je souris en acquiesçant. J’aurais dû lui dire lorsque nous étions encore dans le hall de ne surtout pas prendre l’ascenseur. Le pauvre ne s’attendait certainement pas à ça. Surtout que vu les bruits que faisait son estomac, il avait un petit creux. Comme si c’était de sa faute, il devint immédiatement rouge comme une pivoine.

Ne voulant pas qu’il se sente plus mal que nécessaire, je me mis à fouiller dans mon sac. Il était principalement rempli de petits suisses, mais j’avais aussi des œufs, des pommes, du riz et autres denrées qui me semblaient indispensables. Je sortis donc une des pommes destinées aux compotes du roi.

"Tiens. Je sais bien qu’on ne meure pas de faim, mais ce n’est pas une raison pour négliger sa santé. Et ne me dit pas que tu as déjà de quoi manger, je te l’offre alors tu la prends."


© code by Lou' sur Epicode



Résultat du dé:
PILE : Alors que je me levais tout en parlant, l’ascenseur redémarra brusquement, me faisant perdre mon équilibre. Je m’écrasai lamentablement le nez contre le sol. Toutefois il fallait voir le bon côté des choses, nous allions peut-être enfin pouvoir sortir.
FACE : Tandis que je parlais, je me levai et lui collai le fruit dans les mains. Et s’il n’aimait pas les pommes… Eh bien tant pis, il la donnerait à quelqu’un d’autre.
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#9 le 15.11.16 22:02

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1872
× Øssements 532
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1872
× Øssements 532
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Miu Nagareboshi' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'PILE OU FACE' :