Invité

#1 le 10.04.16 21:50

avatar
Invité

Une douce mélodie d'hiver
feat. Callum O'Bryan

“Je tiens le flot de la rivière comme un violon.” Paul Eluard


Après une longue journée, Udénia aime aller jouer de son instrument dans la salle de musique. Le violon. Un instrument délicat et exigeant pour elle, grâce à celui-ci elle peut partager ses sentiments en se dévoilant comme on la voit rarement. Elle aime y aller à une heure tardive de la journée pour être sûre de n’y croiser personne. Udénia aime attendre le coucher du soleil, pour s’éclipser discrètement de l’appartement et se rendre jusqu’à la salle de musique, où elle reste jusqu’à ce que la fatigue la submerge.  

Aujourd’hui, elle avait décidé de s’y rendre un peu plus tôt que d’habitude pour se changer les idées. Mais elle s’était bien assurée que personne ne la suive, et se retournant presque tous les 5 mètres, prête à se cacher. Puis, arrivée face à la salle elle avait eu un ultime instant d’hésitation, en jetant un dernier coup d’œil autour d’elle Udénia poussa la porte et entra.

Ce qui frappa Udénia lorsqu’elle entra dans la salle était le désordre, comme si un ouragan était passé juste avant. Des chaises étaient encore renversées, ainsi que les pupitres pour partitions. Malgré ce désordre, elle continua d’avancer jusqu’au fond de la salle là où elle a l’habitude de se placer. Elle choisit une chaise, et un pupitre en déposant sa mallette contenant son violon et son archet tout en gardant ses yeux rivés sur la porte. Elle ouvrit délicatement la boite dans un silence presque religieux, le seul bruit qui venait interrompre ce silence était le cliquetis de la boîte. Udénia prenait toujours quelques secondes pour admirer son violon avant de commencer à en jouer.

▬ Waw, tu m’avais manqué toi dis donc ça me fait plaisir de te retrouver.

C’était une vielle habitude dont elle n’avait jamais réussit à se débarrasser, un toc certain dirait, d’autres y verrait un moyen de ce rassurer. Elle décida de prendre son cahier de partition pour une fois, en cherchant quel morceau elle pourrait jouer aujourd’hui. Un morceau doux, triste, calme ou alors quelque chose qui lui changerait les idées, plutôt joyeux qui donne envie de danser. Oui c’est bon, elle avait choisi.

▬ Aller. On est parti, respire, doucement, respire.

Elle parlait tout en se saisissant de son instrument qu’elle posait délicatement sur son épaule tout en entament la mélodie. Rien n'aurait pu la déconcentrer dans ces moments là, elle est totalement immergée dans son monde laissant sa vraie nature ressortir celle d'une jeune fille calme, tendre et affectueuse.