Invité

#1 le 06.04.16 5:16

avatar
Invité


Are we lost?

Il était précisément 17:32 et Maya ne faisait que réfléchir et rester dans son lit depuis le début de la matinée. Il pensait à tout et à rien, mais surtout de son passé. Tous ces problèmes qu'il avait commit alors qu'il n'était qu'un ignorant, un "soumis" face aux plus forts. C'était difficile à avouer qu'il a été manipulé par sa jalousie et par sa gang pendant plusieurs années. Même aujourd'hui il en était troublé. 


J'ai besoin de sortir. J'en ai pas envie, cependant, changer d'environnement va permettre de me distraire.  


Et c'est-ce qu'il fit: il se leva de son lit de manière nonchalante avant de s'habiller correctement, de vérifier ses cheveux et ses ongles une toute dernière fois avant de sortir.  


Il se cherchait un endroit où il allait avoir la paix et s'oublier tout en admirant ce qui l'entourait. La forêt sombre était l'un des lieux qui remplissait ses exigences alors il se dirigea là bas. Il s'était habillé le plus simple possible pour ne pas gâcher les vêtements de qualités. Il ne portait qu'un chandail blanc à rayures noirs, des souliers noirs et des jeans. Comme accessoires, Maya portait des bracelets à son poignet gauche, un sac où il rangeait son carnet, son cellulaire et d'autres objets personnelles, et ses boucles d'oreilles de couleur or étaient suffisant pour une telle sortie. Bien évidement, ses cheveux étaient attachés: le queue de cheval basse qui reposait sur son épaule.


Arrivé à destination, Maya se sentait déjà en paix. L'odeur unique de la forêt lui chatouillait le nez, le bruit des feuilles qui se faisaient balayer par le vent charmait ses oreilles et la lumière qui se faufilait entre les feuillages des arbres avant d'illuminé le sol fascinait ses yeux. Ce qui était totalement différent de la vie urbaine bruyante qu'il vivait. Ici, c'était l'endroit où on réalisait pourquoi l'homme était ébahit devant la création de mère nature. Maya marchait tranquillement, se sentant de plus en plus calme.  


Puis, ces pensés malsaines revinrent le hanter. Pourquoi devait-il souffrir? Ne pouvait pas tourner la page et enfin se réconcilier avec son passé?
 
Il se mit à courir le plus vite possible comme s'il voulait s'enfuir de ses problèmes. Après de bonnes minutes, il ralentit ses pas jusqu'à ce qu'il s'arrête complètement. se pencha vers l'avant et déposa ses mains sur ses jambes, essoufflé. Lui qui n'était pas un énorme sportif, il croyait qu'il avait couru un marathon. Le contrôle de sa respiration et la fatigue après cette course contre ces pensées le distrayait. Un petit sourire se forma sur ses lèvres, non pas un sourire malicieux qui faisait son apparition de manière imprévu, mais plutôt un sourire qui renfermait un bien être temporaire.  


Oui, Maya était instable avec ses émotions qui le frappait comme un train à toute vitesse lorsqu'il ne s'y attendait le moins, mais il restait fort. Pour lui, il ne devait en aucun cas montrer aux autres ce qu'il n'allait pas avec lui.  


Il y a bien d'autre personnes qui ont besoin d'aide. Je ne suis pas celui qui se fait aider, mais plutôt celui qui veut aider.
 
Peut après avoir relevé la tête et s'être redressé, ayant enfin reprit son souffle, il se figea sur place. Il s'était un peu trop enfoncé dans la forêt sombre. Était-il perdu? Il secoua sa tête pour chasser cette idée.  


Le jeune homme aux yeux rouges marcha lentement en regardant sans cesse alentour de lui. Cette fois-ci il n'observait pas la beauté de ces lieux, il cherchait plutôt un repère qui allait le mener vers la sortie. Lentement, la panique monta en lui. Se perdre dans un tel lieux devait être insupportable...  

Invité

#2 le 07.04.16 22:26

avatar
Invité
Are we lost ?
♥ Maya ♥
Avant.
Gretel soupire. Elle a passé sa journée dans cette forêt à tourner en rond.  Elle avait voulu prendre l'air sans devoir croiser qui que ce soit, sortir de son quotidien et s'aventurer dans l'endroit qui l'effraie le plus : cette forêt sombre qui ne semble pas avoir de sortie.

Elle était venue peu après le déjeuner et avait regretté amèrement cette initiative Tous les arbres se ressemblaient, et elle avait beau regarder dans n'importe quelle direction : elle avait l'impression de voir la même chose. Ce qui jouait beaucoup avec son calme et ses nerfs. Elle sentait l'angoisse envahir son corps et manipuler ses pensées avec une facilité qu'elle ne pouvait pas gérer. Elle avait même fini par pleurer après quelques heures de lutte. Elle se sentait impuissante et ne pouvait le supporter. C'était avec colère qu'elle finissait toujours par abandonner et c'était avec frustration qu'elle se relevait pour continuer. Elle avait prit une bouteille d'eau et des gelées fruitées pour son aventure mais elle ne savait guère quand elle trouverait enfin la sortie alors elle n'y toucha pas pour le moment.

Par épuisement, la Vampire se fatigua rapidement et se stoppait. Elle piquait énormément du nez et elle voulait dormir plus que tout. C'est pour ça qu'elle se cala contre un arbre et se laissa porter contre les bras de Morphée.

Maintenant.
Un oiseau pousse la chansonnette, ce qui retire brusquement Gretel de sa longue sieste. Elle regarde autour d'elle avec agitation et se pense toujours dans son rêve mais c'est bien la réalité. Toujours perdue dans cette immense et maudite forêt. Elle soupire et se sort une gelée fruitée pour la dévorer en chantonnant un air allemand.
Puis elle range le petit pot et décide de s'en griller une avant de repartir à la recherche d'une sortie. Elle a perdu la notion du temps, n'ayant aucun repère ou montre.

Mais au moment où elle allume sa cigarette, elle entend des pas. Des pas nerveux mais légers. C'est tout près, derrière elle sûrement. Ce n'est pas un animal. Son coeur commence à accélérer. Elle se sent en danger et se dit qu'elle est à découvert si elle ne bouge pas. Elle se lève d'un bond pour faire face à la personne qui se trouve non loin.
Gretel se calme de suite en voyant qu'un garçon très efféminé se dressait à quelques mètres d'elle. Il semble être si perdu tout comme elle. Il semble si beau de là où Gretel se trouve qu'elle se sent jalouse. Elle se permet de continuer à fumer, mais plus par nervosité que par envie. Elle se trouve en présence d'un inconnu et elle ne préfère pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir vendu.

« Vous avez besoin d'aide ? »

Invité

#3 le 17.04.16 2:47

avatar
Invité
Are we lost?
Feat. Gretel Krauss
Maya était clairement perdu dans ses pensées, puisqu'il ne regardait pas vraiment où il allait depuis un petit moment. L'immensité de la forêt l'avait déjà assez surpris comme cela et voilà que cette femme, sortant presque de nulle part, fit son apparition en face de lui. Il en sursauta presque, n'étant pas conscient qu'il pouvait avoir la présence d'une autre aventureuse ou peut être même une amoureuse de la nature.

Et comme d'habitude, il regarda la personne de bas  en haut. C'était une de ses manières d'analyser une personne dès leur première rencontre. Évidemment, il ne faisait pas ça à tous les passants, il ne faudrait pas imaginer le temps perdu en faisant cela à chaque personne. Mais puisqu'elle se tenait en face de lui et qu'elle pourrait lui procurer de l'aide, il le fit très bref.

La femme violette? C'était la seule chose qu'il lui venait en tête seulement observant l'étrangeté de la couleur de ses cheveux et de ses yeux. Le visage du garçon aux yeux rouges se tordait de dégoût: cette odeur de cigarette le dérangeait au plus au point. Par contre, il revint à la situation actuelle dans lequel il était.

Au moment où elle lui adressa la parole, il ouvra sa bouche avant de la refermer en se mordant la lèvre inférieure, regardant le sol pendant quelques secondes. C'est vrai... il ne peut pas parler. C'était une erreur qui lui arrivait souvent quand il sentait un grand besoin de s'exprimer. Il lui montra son index tout en levant son bras et en montrant  légèrement sa paume. C'était un signe que presque tout le monde utilisait et qu'on pouvait facilement deviner sa signification alors Maya l'utilisa pour se faire comprendre: le signe voulait dire « une minute». Il se mit à fouiller dans son sac après avoir transmit son message, il tassa tous objets qui étaient éparpillés, à la recherche de son carnet et d'un crayon. Après quelques secondes, il l'avait enfin sorti et il se mit tout de suite à écrire. Il laissa sa méfiance de côté puisqu'il se retrouvait dans une situation quelque peu gênante, à son avis.

Il écrivait rapidement. Il devait même effacer à quelques reprises, pour ne pas transmettre ses "mots" de manière incohérente, avant de présenter son carnet à cette femme tout en soupirant:

« Je me suis perdu. Peux-tu m'aider à trouver la sortie? Je ne voudrais pas rester pris ici jusqu'au lendemain. »

Son écriture semblait nerveux tellement que les lettres étaient tremblantes, imprécis et manquaient de souplesse. Maya entendit un bruit suspect qui se faisait plus entendre que les autres. il se retourna rapidement de panique et observa en direction d'un arbre en particulier. C'était peut-être un petit animal perché qui se faufilait entre les feuillages. Il ne devait pas être à l'affût de simples choses, il était bien trop sur ces gardes... même si parfois ce n'était pas un mauvais comportement. Il refit face à l'étrangère et se gratta l'arrière de la tête en roulant les yeux. Comme il avait l'air d'un froussard devant la femme avec la cigarette.

Par contre, il avait une bonne raison d'avoir peur: on ne savait pas si une simple ballade dans une forêt allait se tourner en un film d'horreur dès que la lune allait briller au-dessus d'eux.

hrp:
J'avais oublié de te le dire, mais ma petite idée va venir un peu plus tard dans le rp. J'attends juste le moment propice pour l'utiliser. Je ne voudrais pas que les choses arrivent trop vite! 

© 2981 12289 0
Invité

#4 le 22.04.16 22:47

avatar
Invité
are we lost ?
♥ Maya ♥
Le jeune homme a une manière d'agir qui rend nerveuse Gretel. Il est toujours à l'affût du moindre bruit ou geste autour de lui. Elle fronce les sourcils en tirant sur sa clope. Il ne semble pas du tout apprécier l'odeur de la cigarette alors elle se recule de deux maigres pas.   Aurait-elle trouvé plus stressée qu'elle ?

Gretel tente de garder son calme. Elle ne fait pas totalement confiance à ce garçon. Il a voulu répondre mais n'a pas parlé. Il a juste levé son index et lui fait signe d'attendre un peu. Elle avale nerveusement sa salive. Pourquoi il ne répondait pas ? Attendre pour quoi ? Il cherche quelque dans son sac. Il est tout nerveux, comme s'il participait à un test important pour sa vie. Elle ne lâche pas ses mains des yeux. Il va sortir une arme. L'agresser. La frapper. La détruire comme chaque personne qui a réussi à l'approcher. Le coeur de la vampire s'emballe. Elle tire nerveusement sur sa clope en croisant les bras.

Puis il sort enfin sa main de son sac, avec dedans un crayon et un carnet. Son angoisse redescend lentement, libérant ainsi son coeur d'un stress inutile. Il a la voix cassé peut-être ? C'est à ce moment-là que l'idée lui traversa l'esprit. Il ouvre la bouche sans qu'un son en sorte. Il lui fait un geste pour s'exprimer. Il sort un carnet pour qu'on le comprenne. Il est muet ? Ça semble être l'explication la plus logique.
Gretel lève son pied droit pour éteindre sa clope en dessous de sa botte et se permet de jeter son mégot par terre avec une moue triste. Elle veut respecter l'environnement mais étant donné qu'elle est morte et qu'elle n'est même sûre si ce monde peut s'éteindre.

Ahem.
Il écrit. Efface. Recommence. Il répète ces actions plusieurs fois avec concentration avant de tourner le carnet vers Gretel.
Elle s'approche donc doucement comme si à tout moment il comptait sortir un couteau et lui planter dans l'épaule. Elle n'est jamais trop prudente. Jamais trop de précautions. Elle s'approche, et lit. Mais elle ne comprend pas très bien ; son écriture tremble et les mots sont confus. Elle s'y reprend une deuxième fois en se concentrant et y comprend qu'il lui demande son aide pour sortir de la forêt car tout comme elle ; il est perdu.
Gretel soupire et croise les bras. Il ne semble pas dangereux, juste un gosse un peu trop nerveux qui ne parle pas. Et cerise sur le gâteau, il a besoin d'aide.
Elle le scrute de haut en bas, cherchant un petit défaut qu'il la motiverait à ne pas vouloir l'aider. Mais il n'a rien de suspect à part le fait qu'il est un peu trop beau.
Elle lève enfin les yeux vers l'inconnu d'un air toujours un peu suspicieux. Elle tente de sourire mais c'est un rictus qui y sort.

« Pas de soucis, je peux t'aider. Je suis aussi perdue donc, autant s'entraider ? »

Elle s'en veut car sa voix semblait trop suspicieuse. Elle ne veut pas le mettre mal à l'aise.
Puis elle recule d'un pas et décroise les bras pour inspirer un bon coup et afficher un vrai sourire.

« Je suis Krauss. » dit-elle en tendant sa main droite avec ses ongles fraîchement vernis de ce matin d'un bleu foncé.
Invité

#5 le 31.05.16 8:37

avatar
Invité
Are we lost?
Feat. Gretel Krauss

Il hocha la tête, acceptant son aide.
À part ce petit sourire déformé, elle faisait une bonne impression. Où peut-être n’était-ce qu’un masque qui camouflait qui elle était réellement? Dès qu’il entendit son nom, sa tête se pencha d’un côté, interrogatif.

Attend, elle s’appelle Cross? Krauss? Pour un nom de fille, il y manquait un peu d’élégance.

«Oh, je ne mettais pas encore présenté? Moi c’est Maya. Enchanté.»

Puis, quelque chose attira son attention dès que Krauss présenta sa main délicatement.

Oh, c’est très joli. Il aimait beaucoup la couleur de ses ongles.

Il serra la main de Krauss avant de la porter au-dessus de la sienne pour bien observer la couleur, complètement distrait. En plus que ces ongles avaient une belle forme, la couleur était magnifique. Bleu foncé, tout comme la mer profonde. Il resta ainsi quelques secondes, comparant ses ongles roses pastels à celle de Krauss, puis il relâcha sa main.

Son crayon se balada sur son carnet encore une fois... et cette fois-ci avec plus de fluidité. Pas étonnant que son écriture était bien plus jolie et soignée que tantôt.

«On va se concentrer pour trouver la sortie, en espérant qu’elle n’est pas bien loin. Oh fait, tu me diras où tu as acheté ton vernis, d’accord?» rédigeait-il en affichant le plus petit, mais le plus honnête sourire possible.

Il n’avait pas vraiment le choix de baisser sa garde : elle était maintenant son allier. Maya était conscient qu’il dégageait une certaine froideur à force d’avoir rencontré des personnes malveillantes. Même lorsqu'il jouait son rôle du bon samaritain, il ne pouvait s’empêcher de paraitre associable au premier abord. La confiance, ça se gagne après tout.

Il retourna sur ses pas et lui fit signe de le suivre. Étrangement, il trouvait cela rassurant tous ces bruits qui l'entourait. C’était un signe qu’il n’était pas seul. Mais il savait que les voix de passant ou juste le vacarme de la ville était bien plus rassurant. En se rendant vers la forêt, il était en quête de silence, et maintenant, tout ce qu’il voulait était le vacarme.

Tout à coup une idée lui venu en tête. Quel idiot... Il avait son cellulaire dans son sac! Il fouilla une nouvelle fois dans son sac et y sortit son téléphone avant de le pointer vers le ciel. Peu après, il le regarda. Rien. Aucun signal, pas de réseau. Juste rien. Quel était ce bruit? Était-ce ses espoirs brisés en mille morceaux, une nouvelle fois? Un Tch! se faufila entre ses lèvres, tandis que son regard devint de plus en plus sombre.

Bref, peut-être qu’en revenant sur ces pas, ils allaient se retrouver. Tout n’était pas que le néant. Et peut-être bien qu’elle avait des points de repère juste avant de s’enfoncer dans la forêt... wait a second

«Comment t’es-tu perdue? C’est la première fois que tu viens par ici?» écrivait-il en s’arrêtant brusquement de marcher et en se retournant vers la femme.

Maya priait que ce n’était pas sa première fois. Peut-être qu’il y avait une petite lueur d’espoir. De cette manière ils augmentaient leur chance de sortir d’ici. Sinon, ils n’auront pas le choix de dormir ici, dévoré par les moustiques et toutes ces bestioles. Cette seule pensée lui donnait la chair de poule. Comme c’était plaisant...


© 2981 12289 0