#1 le 02.04.16 1:47

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 3239
× Øssements 1414
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14 http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body http://www.peekaboo-rpg.com

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
38/15  (38/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 3239
× Øssements 1414
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
Bonjour les copains ♥ Vous avez été TRES TRES NOMBREUX à venir nous rejoindre pour la soirée chatbox prévue vendredi 1er avril, et ce malgré le fait que vous ayez pu hésiter quant à véracité de cette invitation vu la date. ON VOUS EN REMERCIE ! Cette "soirée raclette" aura donc été un succès indiscutable, dont voici un rapide compte-rendu !

P.S : au vu du taux de présence à celle-ci, une autre soirée devrait être potentiellement organisée dans les deux semaines qui suivront ♥

Nous avons décidé d'organiser 3 petits jeux, ainsi qu'un concours rapide ! Et voici les gagnants de ces animations :

Miu Nagareboshi, Umi Rakuen et Sebastian Gray remportent le mot-croisé créé par Ryusuke !
Umi Rakuen et Sonata Harpe remportent le Pendu ex-aequo !
Takane Tereya remporte le Petit Bac !
Narvi von Drake remporte le concours d'histoires d'horreur !

Bien entendu, les autres participants seront également récompensés de leur présence et de leur participation active ! Tous les gens présents lors de cette soirée recevront donc 1 point d'amusement

et sinon... des petits extraits !
Quelques perles se sont pointées dans la conversation, surtout lorsqu'il a fallu expliquer les règles des jeux à Félix.

Spoiler:









Et pour finir, on vous laisse avec les histoires présentée pour le concours d'histoires d'horreurs, certaines sont de véritables expériences vécues, d'autres sont... spéciales, mais valent le détour !
L'histoire de Ryusuke:

[00:00:46] @ Ryusuke Tadase : J'étais super fatiguée ce soir-là, alors je me suis couchée tôt, l'ai été lourd, les murs grinçaient. Jusqu'à ce que j'entende de petits rires super glauques. Avant qu'une femme lâche un cris ! J'ai fais un saut sur me lit. Je sors difficilement de ma chambre pour chercher le bruit en serrant fortement mon coussin entre mes bras et là .....

[00:00:56] @ Ryusuke Tadase : Je vois Zaccariah se faire épiler les dessous de bras.

l'histoire d'umi:

[00:08:13] Umi Rakuen : Cette dernière prend place la nuit. Je suis seule. Mon frère n'était pas là dans sa chambre juste à côté et je n'arrivais pas à dormir. Toutes les nuits, j'entends des bruits du genre « glong, glong » qui résonnent dans ma chambre. J'ai beau me dire « c'est le chauffage » c'est très régulier. « glong clong » comme si quelqu'un tapait sur les tuyaux. De plus, j'entends sans cesse des craquements au sol tels des bruits de pas sur le parquet. Inutile donc de vous faire un dessin, les nuits sont plutôt flippantes lorsque tu as une grande imagination.

[00:09:05] Umi Rakuen : Seulement ce soir-là, un autre son s'est rajouté aux autres. Au loin dans le couloir, je me suis mise à entendre des « tic, tic, tic » de plus en plus fort. Pourquoi de plus en plus fort ? Simplement car … ils se rapprochaient. J'étais sous ma couette à serrer les fesses. Ce bruit plus les autres m'angoissaient. Mais … Là où mn coeur à faillit s'arrêter de battre c'est lorsque j'ai entendu le grincement de MA porte. « Iiiiiiirrgggg ».

[00:09:23] Umi Rakuen : Ouais. J'ai une porte qui grince quand elle s'ouvre. Elle a été ouverte tout doucement, lentement. Puis là. Les « tic tic tic » reprenaient ainsi que les craquements au sol me donnant l'impression que quelqu'un avançait vers moi.

[00:10:13] Umi Rakuen : Puis mon chat a bondit sur mon lit.

[00:10:16] Umi Rakuen : FIN.

l'histoire de Kay:

[00:25:27] Kay Takahiro : un soir quand j'étais toute petite

[00:26:00] Kay Takahiro : je m'étais revéillé en pleine nuit car j'avais entendu des bruit venant du salon

[00:26:38] Kay Takahiro : alors je lève la tête et je la tourne vers la porte pour voir ce que c'était

[00:27:04] Kay Takahiro : et la je vois deux yeux rouge avec un sourire comme si c'était des flammes

[00:27:42] Kay Takahiro : je bougeais la tête je changeais de place dans mon lit et ce visage me regardait toujours avec son sourire

[00:27:55] Kay Takahiro : alors...

[00:28:18] Kay Takahiro : alors j'ai couru voir mon pére le reveillé en pleurant et il a rigolé car c'était ma veilleuse qui faisait ça :meurs:

l'histoire de Joshua:

[00:30:24] @ Joshua Rokuro : Il était une fois Félix qui avait survendu son histoire et qu'il l'effaça juste avant de la raconter, si bien que le beau Joshua le découpa à la scie à métaux.

l'histoire de Félix:

[00:32:54] Félix Jenkins : 

[00:33:55] Félix Jenkins : Alors, je ne sais vous dire si c'est une fiction ou bien une réalité. J'étais jeune et c'était il y a bien longtemps et pourtant, les souvenirs, la lumière, l'ambiance, tout est encré dans mes pensées.

[00:34:43] Félix Jenkins : Je suis une fille de fermier, je vis dans un petit village. Mon père m'a demandé d'aller voir une bête en prairie. Elle semblait mal et c'était l'été qui plus est.

[00:35:36] Félix Jenkins : Je vais à pied. La prairie est en face d'une petite forêt longée par une route toujours plongée dans une éternelle pénombre à cause des sapins.

[00:36:44] Félix Jenkins : Je vais voir la vache, elle se lève à ma venu, je note alors que hier, elle n'avait rien eu d'autre qu'un coup de chaud à cause de la chaleur. Je m'abaisse pour sortir et je vois dans l'entrée du bois un sac poubelle.

[00:37:16] Félix Jenkins : Je décide de le prendre car je hais voir des déchets dans la nature et q'une bête peut tout simplement en crever en le mangeant.

[00:37:24] Félix Jenkins : Mais là.

[00:37:30] Félix Jenkins : J'avais pas réalisé.

[00:37:51] Félix Jenkins : Devant moi je voyais bien que c'était pas vraiment le bon endroit.

[00:38:27] Félix Jenkins : Il faisait presque noir, je devais me grouiller, le ciel était mauve. J'ai eu comme réaction de partir en courrant en le voyant.

[00:39:26] Félix Jenkins : Il y avait en face de moi, un homme, quelqu'un tout simplement. Reflexe ? COURIR. J'étais jeune, près d'une école, merde. Mes bottes résonnait sur le macadam, je courrais, je voulais pleurer mais les larmes étaient figées.

[00:40:17] Félix Jenkins : Encore une fois, je ne suis pas sûre si c'est un rêve ou bien une réalité. Mais les souvenirs semblent si vrais, le sentiment de peur aussi. J'ai peutêtre échappé à un truc de dingue, ce jour d'été.

l'histoire de takane:

[00:50:47] Takane Tereya : Croyez-le ou non, mais j'ai vécu cela. Cela peut être mon imagination ou bien la réalité, mais personnellement je ne préfère même pas connaître la vérité de cela...

[00:50:57] Takane Tereya : En pleins milieu de la nuit, je me suis réveillée sans grande raison. Je ne devais avoir que vers les 6-7 ans. Dieu, cela remonte déjà à 10 ans bientôt ! Ma chambre était face aux escaliers menant le salon et j'avais la sale manie de laisser la porte ouverte, me laissant plaine vision des escaliers plongeant. Oui j'étais plutôt bizarre, ah ah...

[00:51:08] Takane Tereya : Mais reprenons. Cette nuit-là, mon regard c'était porté vers ces mêmes escaliers. Je ne me souviens que vaguement de ce moment-là, mais je me souviens très clairement. Une silhouette blanchâtre, mais très distincte. Un homme. C'était la première chose qui m'avait choquée à ce moment-là, car...

[00:51:23] Takane Tereya : Il n'y avait que ma mère et moi qui habitions ici. Et ma mère n'est pas du genre à amener des hommes à la maison, même ces amis, aucun n'avait le droit de rester dormir. J'avais peur sur le moment, je me demandais : était-ce un voleur ..? Mais avant même que je ne puisse approfondir mes réflexions d'enfant, la silhouette s'est mise à se mouvoir. Descendant les escaliers sans aucun bruit, en descendant une... deux... trois... quatre marches avant de disparaître...

[00:51:37] Takane Tereya : Je ne savais plus trop quoi penser. Trop d'éléments se bousculaient dans ma tête. Je ne comprenais pas qu'un homme puisse disparaître ainsi et surtout descendre ses maudits escaliers... Qui ne cesse de grincer à chaque pas que l'on fait sur les marches. Je ne savais pas trop quoi penser à l'époque. Réalité ou rêve ? Fantôme peut-être ? Je ne me souviens pas exactement de cette nuit, si ce n'est l'individu que j'avais aperçu et la peur ressentie...

[00:51:58] Takane Tereya : Oui cela ne fait pas bien peur comme histoire, mais ce qui me fait hérisser les poils, c'est la révélation que j'ai eu quelques années après. Je devais avoir vers les 12 ans, peut-être...

[00:52:11] Takane Tereya : C'était un jour où je suis passée tenir compagnie à ma voisine, une vieille dame seule mais adorable. Elle m'avait dit, sans raison particulière -limite hors sujet-, qu'elle avait connu l'ancien habitant de notre appartement. Vaguement intéressée, je lui avais demandé ce qu'elle avait à dire à leur sujet et... Je pense que je le regrette maintenant.

[00:52:19] Takane Tereya : Elle avait sorti un album photo en montrant fièrement une de ses vieilles photographies. Elle avait ajouté que c'était une personne nerveuse qui dérangeait bien son entourage à monter et descendre les escaliers de son appartement et qui un jour a eu le malheur de glisser d'une marche et se tordre le cou et en mourir. Mourir dans la solitude et l'anxiété...

[00:52:40] Takane Tereya : La vieille femme a rit avant de dire qu'elle plaisantait, qu'il est juste parti vivre ailleurs pour faire sa paisible vie à l'étranger... Je ne savais pas trop quoi en penser. Je fixais la photo, le cœur battant à une rythme important, un rythme semblable à celle d'une course poursuite...

[00:52:52] Takane Tereya : Ce visage. Cette silhouette. C'était lui, sûre pour sûre. C'était cette silhouette qui t'a causé bien des questions et des peurs il y a des années, cette nuit-là...

[00:53:13] Takane Tereya : ... Qui est dans le vrai ? Mes souvenirs ou bien cette bonne vieille femme face à toi ? ...En fait, je ne veux même pas le savoir.

l'histoire de Sebastian:

[00:56:37] Sebastian Gray : Alors voilà. Lorsque mon frère eut l'âge de dormir dans un vrai lit, mes parents et lui sont allés acheter un nouveau lit.

[00:56:52] Sebastian Gray : Ils ont choisi un lit en hauteur, avec une petite cabane en dessous, Un truc chouettos.

[00:57:08] Sebastian Gray : Seulement, ses nuits dans ce lit ne se sont pas bien passés.

[00:57:14] Sebastian Gray : Cauchemars.

[00:57:20] Sebastian Gray : Qui le réveillaient sans cesse

[00:57:42] Sebastian Gray : Lorsque mes parents venianet le voir, il disait qu'il voyait une dame blanche, sur un toit, dans ses rêves.

[00:57:56] Sebastian Gray : Mes parents ont conclu que le lit allait pas, que cela devait lui faire peur.

[00:58:14] Sebastian Gray : Donc on a échangé de lit, j'ai récupéré le sien et lui a pris le mien.

[00:58:20] Sebastian Gray : J'ai jamais eu de soucis dedans.

[00:58:35] Sebastian Gray : Un peu après..

[00:58:45] Sebastian Gray : On regardait des photos de famille

[00:58:57] Sebastian Gray : Quand tout d'un coup, on frère a dit "c'est elle que je vois"

[00:59:01] Sebastian Gray : "la dame sur le toit"

[00:59:10] Sebastian Gray : C'était ma mamie décédée avant sa naissance.

[00:59:21] Sebastian Gray : Je sais pas s'il s'en souvient.

l'histoire d'Adrien:

[01:01:19] Adrien Renart : J'ai longtemps vécu dans un appartement, à Bruxelles. C'était un endroit assez... restreint. Mais assez confortable pour toute famille, et parfaitement dans nos moyens.

[01:01:33] Adrien Renart : Les premières nuits se sont déroulée sans encombre, mais plus les semaines passaient, plus ça devenait bizarre. Une nuit, je suis réveillé, sans raison. Légèrement fatigué et à la recherche d'affection, je me suis dirigé vers la chambre de mes sœurs, où la plus âgée était occupée d'écrire. Nos chambres étaient assez éloignées l'une de l'autre, une dizaine de pas, tout au plus.4

[01:01:42] Adrien Renart : Et au milieu se tenait une forme, féminine. La voyant floue, car je n'avais pas mes lunettes, je tend mes bras et la câline. Ce n'est qu'en arrivant dans la chambre de ma sœur que je me suis rendu compte de l’événement. La forme, elle était blanche, translucide. Et je l'avais traversé.

[01:01:55] Adrien Renart : Depuis cette nuit, une forme, humanoïde, mais sombre, se tenait juste au pas de ma chambre, dont la porte était ouverte, à chaque nuit, comme s'il (ou elle ?) m'observait. Quand on tendait l'oreille, on pouvait entendre des chuchotements, qui semblaient provenir d'entre les murs, les ombres semblaient t'attirer dans la salle de bain.

[01:02:04] Adrien Renart : u début, j'ai cru que c'était mon imagination. Mais chaque nuit, pendant plusieurs mois ? Non, certainement pas.

[01:02:20] Adrien Renart : J'ai, depuis, pris l'habitude de toujours fermé les portes, au cas où.


ET ENFIN LA GAGNANTE :

[00:18:32] Narvi von Drake : C'est quelque chose qui m'est arrivé il y a longtemps. J'étais fatiguée et je suis partie me coucher. A l'époque je dormais en-dessous d'un lit superposé. Je me suis écroulée sur le lit et je me suis endormie mais un bruit m'a réveillée. « Toc Toc » Et quand je me retourne, je vois une l'ombre de la main de ma sœur qui retourne dans son lit.

[00:18:59] Narvi von Drake : Je frappe donc aussi, pensant qu'elle veut juste m'emmerder et me retourne parce que je dormais toujours sur mon épaule gauche. Mais à nouveau, j'entends « Toc Toc ». Je soupire et recommence à toquer sur le bois du lit. Je lui dis alors « Va te coucher, je suis fatiguée. » Mais pas trois minutes après, elle recommence à taper. Alors là je me retourne et je frappe en mode 'Je vais lui attraper la main et la tirer vers le bas pour lui apprendre'.

[00:19:20] Narvi von Drake : Sauf que ce qui sorti du trou entre le lit et le mur, c'était une sorte d'ombre noire, avec des trous pour les yeux. Le genre dessins d'un enfant qui aime colorier. Je le un instant sans bouger, je commence à trembler. Et là, il frappe sur le mur et se retraite en haut du lit.

[00:19:32] Narvi von Drake : Donc j'ai une réaction digne d'un film d'horreur ou de quelqu'un sous drogue. Je me dis 'Lol, c'est mon imagination, j'ai rien vu'. Et j'essaye de me recoucher... Quand je réentends « Toc Toc » et que je me souviens que ma sœur est partie dormir chez une amie et que je suis... seule dans la chambre avec ça.


+ bonus, les histoires d'araignées:

[00:44:58] Kay Takahiro : J'étais en CM2 c'était les début des cours et tout

[00:45:14] Kay Takahiro : et la y a une foutu araignée hyper grosse sur le mur de la classe

[00:45:53] Kay Takahiro : y avait tout le monde qui paniquait et la prof disait (ho c'est rien faite pas attention)

[00:46:19] Kay Takahiro : à la recré tout le monde sort et puis aprés en rentrant l'araignée avait disparut

[00:46:40] Kay Takahiro : et la prof sort tranquilement 'elle a du ce deplacer"

[00:46:54] Kay Takahiro : j'ai flipper pendant toute l'heure



[00:48:29] Umi Rakuen : J'avais une araignée au plafond. Pendant Deux semaines, elle n'a pas bougé. Je me disais "elle est morte". Puis l'autre soir en revenant, elle avait bougé d'un mètre e__e



[00:45:54] Félix Jenkins : j'étais à la balançoire

[00:46:06] Félix Jenkins : et j'ai bouffé une araignée en me balançant la bouche ouverte

#2 le 02.04.16 2:16

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 177
× Avatar : Dino Cavallone - Katekyo Hitman REBORN!
× Appartement : Michalak
× Métier : Mannequin
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 623
× Øssements 86
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t2341-oscar-l-warren

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
24/100  (24/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 177
× Avatar : Dino Cavallone - Katekyo Hitman REBORN!
× Appartement : Michalak
× Métier : Mannequin
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 623
× Øssements 86
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 02/01/2016
× Présence : réduite
zombie
C'était vraiment une super soirée !

De l'animation, beaucoup de monde sur la CB, des jeux bien étudiés, des badges en récompense, ça faisait vraiment plaisir :3

Et l'ambiance état géniale ♥

Bravo à tous ceux qui ont participé aux jeux, et plus spécialement pour le concours d'histoires bravo à tous car toutes vos histoires étaient géniales ♥

S'il y a une nouvelle soirée CB, j'espère répondre présente car c'était gé-ant.

En tout cas pour ma part, je me suis bien amusée et j'ai beaucoup beaucoup rigolé. De belles perles sur la CB ;) C'est passé très vite ! :3

Merci à Joshua, Zacc et Ryu d'avoir organisé et animé tout ça ! Bravo à tous les trois pour la préparation et le déroulement ! \o

Tous des déjantés sur ce forum c'est super ♥ On s'amuse vraiment bien dans cette communauté toute folle ♥

JE VOUS NEM TOUS ET MERCI ENCOOOOORE \o
Invité

#3 le 02.04.16 2:26

avatar
Invité
Je savais pas si on pouvait poster °^°
Alors je le redis ici : MEURCI POUR CETTE SOIREE. Luv on you.
Je suis un peu triste de ne pas avoir remporté les 4 badges, mais bon. 2 suffiront :<<<<

Un peu triste aussi de ne pas avoir pu screener le secret de Joshua. Mais je tiens à vous le révéler en espérant que vous me croirez. Il se trouve que Joshua inverse le 6 et le 7. Quand y'a 7 éléments, il en compte 6. ET quand y'a 6 éléments, il en compte 7. Probablement un dysfonctionnement causé par ma consoeur chimérique

Vos histoires étaient géniales ! Bravo pour avoir réussi à les raconter en si peu de temps.
J'espère voir prochainement une soirée de ce genre !
Invité

#4 le 02.04.16 9:49

avatar
Invité
La soirée était super cool ! Même si jai pas pu rester jusqu'à la fin. ( pcq la vie )
En tout cas c'était vachement bien
Genre au début j'étais pas trop chaude pour le bac mais en fait c'était trop bien ptn
Un jour il faudrait faire un loup garou. Ça va être marrant d'expliquer les règles (a) ( avec le site en plus )
Sinon, je maintiens, il faut un badge de la loose mdr
Tout mon amour