Terminé #11 le 14.01.16 8:22

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1880
× Øssements 1602
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1880
× Øssements 1602
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Sélène Millers' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard

'TOUT PEUT ARRIVER' :
Invité

Terminé #12 le 14.01.16 12:09

avatar
Invité
Narvi Ҩ Sélène
I love animals but I would love being your friend a lot more
Narvi ne savait pas très bien quoi faire, maintenant. La jeune fille semblait gênée. Il ne savait pas comment faire pour la rassurer ou lui dire que ce n'était sans arrière-pensées. Si il le disait, ça pourrait juste la conforter dans l'idée qu'il y avait, effectivement, une arrière-pensée. Parfois, les interactions sociales le rendaient dingue. Il devait se creuser la tête pendant des heures pour trouver la bonne chose à dire et, finalement, il choisissait la route qui se soldait toujours par un regard inquiet ou une claque sur le visage...

Décidant finalement qu'il allait libérer sa compagne, il se retourner vers elle. Cependant, il le fit un peu trop brusquement et il glissa sur une feuille d'arbre mouillée. Son pied vola et il s'étala sur le sol, son livre et son carnet volant, ouvert. Il resta légèrement sonné, assis parterre, le cul dans une flaque.

Il cligna des yeux avec un air désespéré. Sérieusement ? Il détestait la neige. Il appelait ça la merde blanche. C'était froid, mouillé, ça se mettait partout, après quelques jours ça devenait une horrible bouillasse grise et ça tâchait le sol de chez vous dans cette sorte de gris de craie. Il grogna. Et, en plus, tout devenait boueux. Il détestait l'hiver. Il préférait l'automne. Assez froid pour qu'on s'habille avec les vêtements chauds mais sans les précipitations hivernales. Il s'était fait mal aux fesses et il pouvait sentir l'eau tremper jusqu'à ses sous-vêtements.

« C'est pas vrai ! » Dit-il, grognon. « Je hais la neige ! »

Il avait les sourcils froncés, un air boudeur et l'air misérable et c'était le plus d'expression qu'on aurait pu trouver sur son visage.

HRP:
Je... Je sais même as si c'est moi qui devait tomber ou toi, j'ai pas tout saisi hahaha... Alors j'ai écrit ça en espérant que le premier posteur soit le op.  8D

fiche par century sex.
Invité

Terminé #13 le 21.01.16 9:12

avatar
Invité
Narvi se tourna vers elle. Elle tourna la tête vivement, embarrassée de son embarras. Bref, elle rougit encore et encore, souhaitant se cacher dans un mini trou de mini souris. Mais quelles pensées stupides, futiles et malicieuses ! Voilà donc à nouveau un vice caché dans les tréfonds de son esprit impur. La mort la dévergondait beaucoup trop.

En réalité, la jeune Sélène avait surtout toujours trop eu le nez dans les livres pour ne serait-ce qu'être touchée par la grâce d'un quelconque béguin pour autre chose qu'une boule de poils ou écailles.  Et comme de toutes façons son père n'aurait rien toléré de ce genre dans son beau fruit déjà un peu tordu, la jeune fille avait tout simplement fait une croix sur les relations  affectives. Ce qui la rendait peu armée face au monde sans frontières de la mort; elle peinait  à distinguer les méandres de la pensée humaine, surtout face au sexe opposé.

Un grand boum retentit, faisant stopper un instant le cri de quelque pré-oiseaux.
Le jeune homme, les quatre fers en l'air, le postérieur dans une plaque de neige boueuse, gisait lamentablement par terre. Sélène, toute à ses préoccupations trivialo-métaphysiques, ne put que le regarder d'un air vide, bouche bée. Elle resta ainsi jusqu'à ce qu'il commence à s'énerver sur cette pauvre armée de flocons agonisants; qui n'étaient d'ailleurs sûrement pas la cause de la chute du jeune homme, a contrario des feuilles pourries qui restaient là sans que personne n'ait pensé à les éloigner des pieds aveugles des promeneurs fatigués.

Sélène réfléchit enfin à tendre gracieusement la main vers son infortuné compagnon. Sa mine faisait peine à voir, un mélange étrange de tristesse et de vexation. C'était mignon. Elle l'imagina un instant comme un girafon qui peinait à trouver sa place parmi le troupeau, ne sachant pas encore qui attaquer à grands coups de ruades et quoi manger avec cette tête si haute perchée parmi les cimes. Elle rayonna à cette comparaison animalière qui flattait sa douce zoophilie.

Pour la troisième fois de la journée, la Lémure vit le sol se rapprocher à vive allure, emportée par une étrange force.
Force qui se trouvait être la gravité, profitant malicieusement du fait qu'une construction avait son centre de gravité pas là où il fallait, c'est-à-dire la pauvre Sélène rêvassant et un  grand Narvi bien plus lourd qu'elle voulant seulement se relever. Le bel édifice s'écroula à nouveau au sol.

Mais quelle journée stupide.

HRP:
J'espère que cela te convient, j'ai pas eu trop d'idées... Quand je parle de zoophilie, c'est que j'ai pas trouvé d'autre termes pour son fangirlisme des animaux . sinon, heu... Si quelque chise va pas, dis le o/ je comprendrais parfaitement que Narvi ne soit pas assez stupide pour croire que Selene va le relever, ou que tu trouves qu'on tombe trop dans ce zoo. Ha, et ka derniere phrase est neutre, choisis comme tu la.ressens.si Sélène est excédée ou si c'est un constat et qu'elle s'en fiche.
Invité

Terminé #14 le 25.01.16 17:55

avatar
Invité
Narvi Ҩ Sélène
I love animals but I would love being your friend a lot more
Le blond fut soulagé lorsque la jeune fille lui tende la main et voulu la prendre. Il fit attention à utiliser plus ses jambes et ne pas mettre trop de pression pour que la jeune fille puisse l'aider mais, il retomba à nouveau et, cette fois, la fille fut sur lui. Il cligna des yeux une fois, deux fois. Si il avait été plus expressif, il se serait mit à rire. Il eut néanmoins un petit sourire.

Il était maintenant trempé, le cul dans la neige et la boue. Il secoua la tête et aida la jeune fille à se mettre debout, il lui épousseta les épaules avant de reculer d'un pas. Il commençait à avoir froid et le fait qu'il soit mouillé rendait cette expérience en soit, beaucoup plus désagréable.

« Je pense que je vais rentrer me changer. » Dit-il doucement.

Il ouvrit son cahier à dessin et prit son croquis des mammouths, il nota son nom et son numéro au bas du dessins et le donna à la jeune fille.

« Je serai ravi de te revoir une autre fois dans des conditions moins... glissantes. » Il était assez fier de sa blague mais déçu car elle passait beaucoup mieux en anglais. Il fit un petit mouvement de main à la jeune fille pour lui dire au au revoir. « Je serai ravi de te revoir une autre fois dans des conditions moins... glissantes. » Il était fier de sa blague quoiqu'un peu déçu qu'elle passe bien mieux en anglais.

Il se mit en route, voulant rentrer chez lui pour une douche bien chaude. Il n'avait même pas réfléchi à attendre une réponse de la jeune fille ou lui demander comment lui pouvait la contacter. Maintenant, tout était entre ses mains ou dans les mains du hasard.

HRP:
Je pense qu'on peut s'arrêter là ? Mais on pourrait se faire un autre rp ! Ce serait cool =) En tout cas, je te réserve une place. Tu me dis si c'est bon comme ça et on signale la fin du rp =) !

fiche par century sex.
Invité

Terminé #15 le 27.01.16 9:18

avatar
Invité
Narvi se releva. Il.souriait légèrement, ce qui était plutôt bon signe, malgré la maladresse maladive de Sélène. Néanmoins, il grelottait doucement; le chocolat chaud ne pouvait pas faire effet des années, d'autant qu'il était trempé. Elle aussi d'ailleurs avait froid.

Elle pensa lui proposer d'aller au chaud quelque part et racheter à ses frais le pantalon qu'elle avait dû abîmer avec ses bêtises, mais elle ne savait pas comment formuler ça sans passer pour une vieille bourgeoise qui aurait juste pitié de son état. Surtout qu'il lui avait payé un chocolat ET une crêpe. Mais le jeune homme l'informa avant qu'il rentrait se changer, lui glissant une page de son carnet dans les mains.

Sélène surprise regarda le papier. Dessus était une petite horde de mammouths, avec un petit encore maladroit qui semblait peiner à suivre ses parents, une matriache pleine de sagesse et un jeune mâle un peu foufou. Du moins, c'est ce que Sélène voyait à partir du croquis, néanmoins de belle facture, et de son idée d'une horde d'éléphants. Elle balança un instant la tête en se remémorrant la démarche de sénateur des grands mammouths du zoo.

C'est vraiment très beau, merci ! Mais pourquoi...

Narvi avait disparu. Elle tourna la tête à droite, puis à gauche. Et encore à droite. Narvi était introuvable. Elle fit quelques pas, incertaine. Il était parti ?

Narvi...

Bien qu'elle se soit habituée à des adieux courts du fait de ses récentes pérégrinations, et que leur rencontre fut brève, elle eut un pincement au coeur. Peut-être qu'au final elle commençait à s'y attacher.

En bas du dessin, il y avait son nom et un numéro de téléphone. Ha, c'était pour ça. Elle serra le croquis contre elle. Il dessinait vraiment bien.

HRP:
C'est bon, on ferme !