Invité

#1 le 07.01.16 4:32

avatar
Invité


Purgatory or Not ?

Avec Narvi & Anaël


Vendredi soir, imaginez vous tout ce qu'on peut faire un vendredi soir ... et maintenant penser à un vendredi soir après votre mort, après avoir atterrit dans un endroit où vous n'aviez plus besoin de vous en faire pour rien du tout, oui vous devez surement vous dire que c'est la chose la plus cool du monde, et vous auriez probablement raison, mais pour Anaël ce n'était pas la chose la plus cool du monde, parce que que ce n'était pas explicable, ce n'était pas logique et ce n'était pas ce à quoi il s'attendait.

Voila maintenant plusieurs mois qu'il était mort, et pourtant il était à nouveau "en vie" du moins c' est ce qu'il aimait en dire, mais en même temps il était mort, et ce n'était clairement pas le paradis, jamais il n'avait entendu dire qu'il y avait moyen de devenir un zombi, un corps en décomposition au paradis, ni que après plusieurs siècle on finissait par devoir en partir et partir pour aller où sérieusement ?

Et que fais un jeune Lémure qui pourrait faire tout ce qu'il veut un vendredi soir ? Et bien non il ne va pas draguer en boite, il va a un cours du soir, sur la signification de ce monde de l'après, il avait d'abord assister a tous les cours d'accompagnement dans ce nouveau monde, mais ça ne lui avait pas suffit, alors il avait décider de s'inscrire à plus de cours, comme celui de ce vendredi soir, un cours qui ressemblait très fort à de la théologie... On y parlait de toutes les possibilités, mais jamais de ce qui en était vraiment.

Et finalement quand la fin du cours retenti, il n'avait pas plus de réponse que lorsqu'il avait posé ses fesses de revenant sur la chaise froide se trouvant au fond de l'auditoire à coté de la porte de sortie.
Les élèves sortaient un à un, mais n'étaient pas très nombreux, le professeur lui était déjà parti et Anaël restait planté sur son siège, les yeux vers le sol, il ne voulait pas trop croiser de regard, il ne voulait pas trop qu'on s'en prenne à lui, même si pour le moment personne n'avait été méchant avec lui dans cet au-delà.

Après un énième soupire il pensa à voix haute, sans trop s'en rendre compte.

"- Bon je suppose que comme Dean j'ai fini au purgatoire, enfin un truc du genre, mais sans les monstres, enfin si y a des monstres mais pas trop des méchants, donc je suppose que après j'irais au paradis ou en enfer selon ce que j'aurais fait dans cet endroit ...mais alors pourquoi ne pas juger ma vie et m'envoyer dans cet endroit."


Il réfléchit un instant, puis se répondit a lui même.

"-Mais oui bien sur, par la culotte d'Andraste, parce que ma vie était trop neutre ..."

"- Non ce n'est pas logique, pourquoi dans ce monde, et qu'est ce que je dois faire ? "


HRP:
coucou, voila j'espère que ca te va, et j'écris en #8A0829
Code by Joy
Invité

#2 le 07.01.16 5:31

avatar
Invité
Narvi Ҩ Anaël
Can I take a moment to talk to you abour our lady Andrasté and Chuck Shurley, our prophet ?
Narvi fronça les sourcils pendant tout le cours et se mit à jouer avec son crayon. Il n'était pas sûr d'aimer ce qu'il entendait. Il s'était inscrit à un maximum de cours et hésitait à apprendre une nouvelle langue... Peut-être le russe, après tout, il avait toujours hésité à l'apprendre sous sa première forme et maintenant il en avait le temps.

Il se retenait de grogner. Sérieusement ? C'était comme si le professeur passait son temps à débiter des platitudes et des réponses qui ne soulevaient aucun débat, n'apportait aucune explication et se contentait de satisfaire tout le monde. Il en aurait hurler car pendant les deux heures que durèrent le cours, il eut l'impression de perdre son temps. C'était la première fois qu'il venait à ce cours de ''théologie'' mais aussi la dernière. Il allait se désinscrire, ça, c'était certain.

Il laissa les élèves sortir avant de commencer à rassembler ses affaires, lentement. Il n'était pas du genre à se presser et maintenant, il n'avait absolument aucune raison de le faire. Il avait cinq cents ans à tuer. Il appelait ça une punition.

Finalement, il allait s'en aller mais il s'arrêta dans ses mouvements pour regarder bizarrement la personne devant lui. Il pencha la tête sur le côté en étudiant ce qu'il était en train de dire. Il sourit intérieurement, comprenant les références sur Dragon Age, son jeu vidéo préféré et Supernatural... Dieu, ça faisait un an qu'il était mort et si il trouvait que c'était chiant d'attendre une semaine pour un nouvel épisode, maintenant qu'il devait attendre presque un an pour qu'un vampire aille se procurer la saison en DVD, il savait ce qu'était la patience.

« Je crois qu'on est clairement dans un purgatoire plus proche que celui de Dean que sur un quelconque rapport entre le bien et le mal. Après tout, dans Supernatural, le fait d'aller dans le purgatoire était dû à une caractéristique naturelle et non à nos actions. C'était quelque chose qui était 'à part'. » Dit-il, réfléchissant. « De plus, j'ai entendu dire qu'Adolf Hitler, » il grimaça imperceptiblement, il n'aimait pas trop parler de l'une des figures les plus sombres de l'Allemagne, « est ici apparemment, et dans le genre dont les actions doivent peser dans la balance du bien et du mal, j'imagine qu'il doit en tenir une couche. » Il fronça les sourcils, encore plus, lui donnant un air colérique alors qu'en réalité, il était perplexe. « Et je ne crois pas à cette théorie d'amusement. Michael Jackson a eu une vie mouvementée... Il a dû s'amuser ! Et Sir Christopher Lee ? Tu as déjà vu la vie de ce gars ? Non, sérieusement... Il doit y avoir une caractéristique biologique non découverte qui nous lie tous... » Il secoua la tête. « Ou alors, on est réellement dans l'immatériel, comme dans Dragon Age, et sans qu'on le sache, on est tous lié par un grand rêve... Mais là encore, ça n'explique pas les vampires... »

C'est là qu'il se rendit compte qu'il venait d'interrompre les réflexions intimes du jeune homme en face de lui. C'était peut-être grossier ? Il se détendit.

« Pardon. Ai-je interrompu quelque chose ? » Dit-il lentement.

Il ne se rendait pas compte que cette phrase pouvait être considérée comme grossière par beaucoup de gens car il s'excusait vraiment sincèrement.

HRP:
J'écris en darkolivegreen en ce qui me concerne =D

fiche par century sex.
Invité

#3 le 07.01.16 6:39

avatar
Invité


Purgatory or Not ?

Avec Narvi & Anaël


Anaël releva ses yeux du sol un instant, et son cerveau choisit pour lui d'esquisser un sourire, puis sa timidité et sa peur des autres repris le dessus, et il regarda a nouveau plus vers le bas.
Mais durant un instant, il avait laissé son "instinct", son véritable lui se montrer, il avait souri à la réponse du jeune homme face à lui, déjà il avait compris ses références, et ensuite il semblait y avoir longuement réfléchit ou au moins y avoir vraiment réfléchit, tout comme lui quelque part.

C'est vrai que la théorie du second jugement n'était pas plausible si Hitler se trouvait dans le coin, mais celle de la raison biologique ne semblait pas beaucoup plus logique, un monde entier composé des gens ayant le même gêne ? pourquoi aurait -il un monde a eux ? qu'est ce qu'il avait de spécial ? Lier par un grand rêve.... peu probable, ils n'étaient pas dans le comma ils étaient morts et ce pour toujours, sauf pour certain qui étaient ... morts mais pouvaient aller dans le monde des vivants... Les vampires et la transformation en d'autre race comme Zombi, détruisaient une a une toute ses hypothèses.


"- De quoi, non, je... euh je ne fais que pense à voix haute en fait, mais c'est mieux a deux, l'importation de nouvelles idées. "


Sans vraiment s'en rendre compte il releva son regard vers son interlocuteur, échanger des idées les m'était en quelque sorte sur un pied d'égalité, et le jeune homme ne semblait pas le juger, pas même sur ses idées, allant jusqu'à donner les siennes.


"- Nous pourrions être dans un paradis/enfer, juste l'au-delà, un monde d'après mais pas quelque chose de biblique, qui n'est ni régis par le bien ou le mal, et en fait il y'en a plusieurs et nous sommes répartis aléatoirement dedans, ce serait pour ça que tous les gens qu'on a connu ne se retrouvent pas avec nous, et une fois qu'on tombe en poussière, on passe dans un au-delà de niveau deux, avec des gens tomber en poussière dans d'autre au-delà mais redistribué aléatoirement... ce qui nous obligerait à vivre chaque monde en ce demandant si c'est le dernier, et peut être que chaque monde est différent et que le prochain sera sur le thème de harry potter. "


Il réfléchit un instant et rigola, enfin sourit discrètement, puis repris la parole.


"- Ou alors tout ça n'est qu'un jeu entre Lucifer, Dieu et Gabriel, un jeu dont nous ne pourrons jamais comprendre les règles. "


Puis se rendant compte que surement l'autre avait quelque chose de mieux à faire que de débattre sur un sujet sans fin, il regarda à nouveau le sol et se mit à bégayer.


"- hm, je, euh, je suis dé, désolé, je parles, je parles mais heum vous avez surement mieux, euh enfin des choses à faire... "




Code by Joy
Invité

#4 le 07.01.16 7:01

avatar
Invité
Narvi Ҩ Anaël
I'm here to talk about religion, so what do you think about Andrasté and Chuck Shurley, our prophet ?
Le jeune homme l'écouta en hochant la tête de temps en temps. Réfléchissant, fronçant les sourcils à chaque idée, se demandant si c'était une possibilité ou si il devait la rejeter entièrement. Apparemment, il avait à faire à quelqu'un qui tentait lui aussi de comprendre ce qu'il faisait là et ça le soulageait. Tout le monde voyait ce monde comme une deuxième chance, une opportunité de s'amuser. Mais lui ne voulait pas s'amuser. Il voulait retourner à un train-train quotidien. Il se posait déjà bien assez de questions sur le monde de son vivant, arriver ici n'avait fait qu'en apporter plus et, le pire, c'est qu'il n'y avait aucune explication rationnelle comme pour la création de la Terre... Où étaient les livres sur la physique spirituelle ? Peut-être devait-il partir en Grèce et profiter de ses connaissances en latin et Grecque ancien pour voir ce que les scientifiques de l'antiquité avait comme théorie en venant ici ?

Il se fit interrompre dans ses pensées par la phrase du jeune homme. Il secoua la tête, le visage toujours aussi neutre et le coupa.

« On est mort. A part passer le temps, je n'ai rien à faire. » Bon... Il devait vraiment arrêter de rappeler à tout le monde qu'ils étaient morts. D'une façon ou d'une autre, ça devait sûrement être une insulte quelque part... Il changea néanmoins de sujets sans s'excuser, plus préoccupé par la métaphysique que par l'éthique. « J'adhère assez à la théorie de l'aléatoire et de plusieurs mondes... Mais crois-tu qu'à un moment la boucle sera bouclée, comme une sorte de réincarnation ou que nous allons continuer de monde en monde, indéfiniment ? » Et il grimaça, une véritable mimique de dégoût, son visage changea pour montrer sa répugnance. « Et si c'est le cas, est-ce que nous allons continuer à nous poser de plus en plus de questions ou est-ce qu'un jour tout cela aura un sens ? Comme ces jeux pour enfants avec des points partout et des numéros qu'il faut relier. » Il secoua la tête. « Je me demande même si, quand on tombe en poussière, on ne finit pas dans un endroit où on ne fera plus qu'un avec l'Univers et qu'on serait tous relié... Comme dans Bartimaeus... » Il secoua encore la tête, comme si il avait du mal à croire ce qui lui arrivait, même après un an. « Je pensais qu'une fois mort, on en aurait fini avec tout ça... Mais maintenant j'apprends qu'après ma mort je peux remourir ? Et que vient faire la Faucheuse là-dedans ? Est-ce qu'elle sait ce qu'il se passe ici ou est-ce qu'elle ne se pose aucune question car elle a sa mission ? »

Il regarda le jeune homme dans les yeux pour avoir son avis, heureux de pouvoir discuter avec quelqu'un de ce qui le tracassait depuis qu'il s'était retrouvé ici.

fiche par century sex.
Invité

#5 le 07.01.16 7:28

avatar
Invité


Purgatory or Not ?

Avec Narvi & Anaël


Anaël sourit franchement comme si on lui avait raconté une bonne blague, il était parfois stupide, oui ils étaient morts, tous, et bien sur ils avaient le temps, mais en réalité ce qui lui fit plaisir c' est que l'autre ne releva pas son bégaiement, son air ridicule, ou encore à quel point le voir sourire était agaçant, les gens lui répétait qu'il avait un sourire idiot, qui le rendait juste plus laid.
Il écouta l'autre avec attention, il avait enfin trouvé quelqu'un a qui parlé et qui l'écoutait et ça valait de l'or, surtout quelqu'un comme lui qui voulait savoir et comprendre.

On dit que c' est le propre des hommes de vouloir tout expliquer, mais c' est faux en fait la plupart des gens voulaient juste croire ce qu'on leur disaient, ils ne voulaient rien savoir de la réalité, d'ailleurs la religion était un preuve si il en fallait, si au début elle fut une réponse satisfaisante, elle aurait du très vite soulever un milliard de réactions et questions, mais au lieu de ça elle fut suivi aveuglément et même pire, ses suiveurs firent en sorte qu'elle ne soit jamais remise en cause par les gens qui se posaient vraiment des questions.
La réalité est que très peu de gens en fait cherche réellement des réponses, au pourquoi du comment, les autres eux profitent de la vie... Ce qui est triste c'est que souvent ces gens apportent des réponses aux autres et à eux même mais ne sont pas satisfait et trouve juste une autre question, toujours insatisfait, comme si ils devaient tout expliquer, pour être heureux, et pendant ce temps le reste des gens pouvaient juste simplement être heureux.
Anaël pensa une seconde que peut-être ce monde était destiné au penseur comme lui, profitez de la vie, on leur avait dit, le contraire de ce qu'ils avaient fait sur terre 1, mais la théorie tomba à l'eau avant même qu'il la formule, il avait croisé ici des gens identiques à ses gens qui ne réfléchissent pas. Dommage en y repensant Anaël reconnu que l'idée de vivre avec uniquement des gens dont la recherche de la vérité était le but lui était vraiment agréable.

Ce n'était peut-être pas un monde de penseurs mais au moins il avait croisé ... euh..


"- Nous sommes morts, c'est vrai, mais euh je suis Anaël, Ana Versare. Je dis ça parce que je, on doit se présenter non ? je veux dire quand on parle depuis un moment avec quelqu'un ?  "


Il s'arrêta une seconde gêné, il allait sérieusement devoir travailler ses phrases d'approches et sa présentation, il devait ressemblé à un gars idiot a un speed dating qui raconte pleins de trucs sur lui puis fini par se présenter après 5 minutes.


"- je dis ca parce que avant je pensais que ce monde avait peut -être un rapport avec la façon dont on est mort, alors euh, je demandais à tout le monde comment ils sont morts, après quelques semaines je finis par comprendre qu'on ne pouvait pas demander ça aux gens apparemment c'est très impoli et beaucoup m'ont dit qu'ils ne connaissaient pas mon nom.. Alors maintenant j'essaye de ne pas oublier de me présenter.


Tenta-t-il de se justifier.


"- Cet endroit est étrange, nous sommes morts, comme tu l'as dit alors normalement tout devrais nous sembler égale, et on devrait juste ne rien faire, je veux dire pour moi la mort était réellement un repos éternelle dans le genre dodo, rien faire, juste disparaître ou alors ... vivre un rêve, mais ce que je vis ici n'est ni un rêve, ni un cauchemar, c'est juste rien, c 'est trop proche de mon ancienne vie pour être la mort...."




Code by Joy
Invité

#6 le 07.01.16 8:18

avatar
Invité
Narvi Ҩ Anaël
I'm here to talk about religion, so what do you think about Andrasté and Chuck Shurley, our prophet ?
Le jeune homme hocha la tête, excité. Bien sûr, ça ne se voyait pas vraiment mais sincèrement, il était d'accord avec tout ce que venait de lui dire le jeune homme. Ça faisait du bien d'enfin parler avec quelqu'un. Sérieusement, il était vraiment... déçu. Où était son repos éternel ? Ou alors, à la limite, il aurait préféré des flammes ou être gelé dans le temps comme dans le dernier cercle de Dante... Au moins, il aurait compris pourquoi !

Il hocha la tête en entendant le jeune homme. Lui aussi s'était rapidement rendu compte qu'il était impoli de demander aux gens comment ils étaient morts ou, même de dire comment on était mort. Il haussa les épaules.

« Je m'appelle Narvi von Drake, je suis mort d'un cancer.  » Dit-il sans aucune émotion particulière, après tout, il avait eu le temps de faire deuil au niveau de sa mort... Il ne se remettait toujours pas qu'on lui ait enlevé son repos éternel mais, ça, c'était une autre histoire.

Il se passa une langue sur les lèvres puis se mit à jouer avec le piercing qu'il avait au-dessus du pouce, le tirant un peu. Pour une fois, ce n'était pas parce qu'il était nerveux mais parce qu'il réfléchissait trop vite et avait besoin de se maintenir dans le monde au lieu de se perdre dans ses pensées.

« Tout ça a des relents de prolongement mais je ne sais pas du tout pourquoi. Pourquoi tout le monde ne vient pas ici ? En plus, il s'agit réellement d'une 'deuxième étape' vu que personne ne vient d'ailleurs... Peut-être que plusieurs Faucheuses se battent les âmes mortelles ? Peut-être qu'il y a d'autres vampires, dans une autre dimension parallèle qui serait la seconde étape... Parce que peu de famille se réunissent... Oh, d'ailleurs, maintenant que j'y pense, tu crois qu'on peut trouver quelque part des registres familiaux pour pouvoir retrouver ses descendants ? … Je n'en ai pas mais c'est le genre de préoccupations qu'ont certaines personnes... En passant, tu n'es pas déçu par le traitement post-mortem ? En plus de manquer cruellement de paix et de réponses, le confort laisse franchement à désirer. Je suis passé d'un loft à Tokyo ou d'un manoir en Allemagne à... une étable. » Oui, on pouvait sentir qu'il était un gosse de riche pourri gâté, parfois.

« I'm so non-plussed about it ! Urgh » Pensa-t-il avec amertume.

« Il y a de la paille partout et j'ai dû creuser mon lit dedans... C'est comme dormir dans des tas de petites aiguilles qui te rentrent dans le dos... » Il se retint de grogner. Sérieusement ? Il avait été élevé dans des draps en soie et des matelas hypoallergéniques. Il avait l'impression d'avoir régressé... C'était la première fois qu'il se plaignait à ce sujet.

fiche par century sex.
Invité

#7 le 07.01.16 17:43

avatar
Invité


Purgatory or Not ?

Avec Narvi & Anaël


Anaël hocha son accord concernant les maisons avec beaucoup d'entrain, lui qui avait été habitué à sa belle et classique petite maison japonaise, partagé avec ses parents, les deux seules personnes qui ne le jugeaient jamais, il avait un lit douillet, un ordinateur sur lequel il passait sa vie, une salle de bain, serte qu'il fallait partager mais juste géniale, avec une baignoire dans laquelle on pouvait mettre au moins deux adultes.


"- Je comprends totalement ce que vous voulez dire, bien sur je n'ai jamais vécu dans un manoir, mais nous vivions dans une belle maison, confortable et moderne non loin de Tokyo, et maintenant je vies dans une grotte, et ce n'est pas une blague, c'est une reproduction des grottes de Lascaux, et bien que j'aurais aimé les visiter un jour je ne pensais pas y vivre, surtout qu'il n'y fait pas chaud, et que certain se sont amusés à tagué dessus ... oui sur les murs de mon appartement, il n'y pas d'électricité ... et je suis censé vivre une colocation mais avec des gens qui ne sont jamais là, je ne sais pas si ça me fait plaisir d'être seul ou si je trouve ca déprimant, seul dans une grotte avec une lanterne pour lumière et tout juste de l'eau chaude, je ne veux pas me plaindre au moins je suis logé mais je ne serais pas mécontent quand j'aurais de quoi déménager.... si jamais un jour je trouve le financement.
Amusez vous qu'il disait ! "


Puis Anaël eut un petit sourire.


"- Mais au moins il n'y a pas d'escalier dans mon nouvel appartement, je suis mort en glissant dans des escaliers, ça aurait été de la méchanceté de me mettre dans un placard sous des escaliers, quoi que je pourrais dire que j'ai creuser ma tombe là où je suis mort. "


Soudainement il n'y eut plus de lumière dans la pièce, Ana rassembla ses affaires, cela devait surement vouloir dire, bon alors vous y aller, c 'est une école ici, pas votre salon où vous pouvez boire une bière et refaire le monde... d'ailleurs Anaël ne buvait jamais de bière, mais ça c'était un autre débat.


"- Je suppose que nous devrions sortir avant d'être enfermé dans cette école cette nuit. "


Ce n'était pas l'endroit le plus rassurant du monde, surtout une fois les lumières éteintes, il ne faisait pas totalement noir, juste assez sombre pour ne plus distingué tous les détails, mais pas assez pour ne plus voir la pièce entière.
Et puis ils étaient morts, alors ce n'était pas comme si un monstre allait surgir de l'ombre pour les manger ... si ?


Code by Joy
Invité

#8 le 07.01.16 23:28

avatar
Invité
Narvi Ҩ Anaël
I'm here to talk about religion, so what do you think about Andrasté and Chuck Shurley, our prophet  ?
Les lumières s'éteignirent et Narvi se tendit. Il avait déjà rassemblé ses affaires mais il se paralysa jusqu'à ce que ses yeux s'habituent à l'obscurité et qu'ils voient de la lumière. Il prit son sac en main et, fronçant les sourcils, il sortit rapidement de la pièce, Anaël sur ses talons. Il ne se retourna pas, il ne voulait pas voir la pièce avaler par l'ombre. Rétrospectivement, il savait que c'était une peur infondée mais quand il ne pouvait pas voir ce qu'il avait autour de lui, il avait l'impression qu'il allait se faire avaler et vivre pour toujours dans ces ténèbres, se perdant indéfiniment. Bien sûr, il passait son temps dans un placard avec juste la lumière de son ordinateur pour s'éclairer mais ce n'était pas pareil, il voyait. Bien sûr, il pouvait deviner sans peine que si il y avait une coupure de courant, il pousserait sûrement un hurlement.

Dès qu'il fut dans la lumière du couloir, il se détendit, son cœur ralentit. C'était comme si il venait d'atteindre un soulagement immédiat, comme prendre un médicament après un mal de tête persistant. Il ferma un instant les yeux pour profiter. Dès qu'Anaël fut arrivé derrière lui, il se remit à lui parler comme si ce moment n'avait jamais existé. C'était comme si le moment était passé il y a au moins un siècle, la peur accélérant toutes ses actions. Il aimait la voix d'Anaël, elle avait un goût de caramel salé. Pas trop grave mais pas aigu non plus.

« Tu n'as pas d'électricité ? » Dit-il avec un air désolé. « Si il y avait un concours du pire appartement, tu viens de le gagner... Mais c'est vrai que c'est une bonne chose que tu ne vives pas dans un appartement à escalier... Il y a de quoi devenir un peu phobique. »

Il changea néanmoins de sujet assez rapidement, il ne servait à rien de tergiverser sur le moment de leur mort. Il n'était pas sûr qu'il y ait un lien entre leurs morts, après tout mais il pourrait y réfléchir plus tard en connaissant un peu mieux Anaël.

« Au fait... Tu ne te demandes pas pourquoi on ne se noie pas sous les insectes ? Je veux dire, techniquement, il y a des mouches et des sauterelles et un tas d'autres choses... Mais pourquoi il n'y en a pas plus ? Vu le nombre de petits que font les insectes, on devrait pas pouvoir faire un pas sans en écraser. Il y a des centaines de millier de milliard de mouches qui font des milliards d'enfants chacune. Sur ce milliard, un bon nombre meurt au stade larvaire mais le reste atteint sa maturité en moins de dix-neuf jours dans lequel elles ont le temps de faire, à leur tour, un milliard d'enfant... Et je ne compte là que les mouches ! Tu pourrais calculer ça avec tout le reste des insectes qui sont la forme de vie la plus répandue... » C'était la raison principale pour laquelle il n'avait pas cru à un Paradis acceptant toute forme de vie... Mais maintenant, ça, c'était juste frustrant et ridicule. « Et en plus, j'ai un cheval empaillé dans ma chambre ! Empaillé ! Comment ont-ils fait pour empaillé quelque chose dans le monde des morts ? » Il était outré par le manque d'explication flagrant de ce monde !

fiche par century sex.