Invité

#11 le 24.12.15 15:48

avatar
Invité


Rencontre spéciale




Pour une raison obscure, je ne voulais pas la laisser partir. Elle en tout cas, elle ne semblait pas vouloir dire le pourquoi du comment de l'espionnage. Bah... Sans doute est-ce une admiratrice, quoi qu'il en soit, je gardais cette réflexion pour le moment de côté mais qui sait si je ne lui sortirais pas en tant que blague tient... Bref, la fixant, serrant sa langue, j'attendais de voir ce qu'elle allait faire. Visiblement, la miss n'était pas d'accord pour arrêter, mais finalement, elle soupira et cracha quelques mots. On arrive ENFIN à quelque chose. Relâchant doucement la lame, je vins alors à soupirer à mon tour. Gosh... On croirais être face à un miroir négatif. Wow, je suis si chiant que ça ???

Quoi qu'il en soit, quand celle-ci me montre son fourreau, je le lui tends en douceur priant qu'elle range la lame et non qu'elle me désarme avant de me planter comme un débile. Pour une seconde mort si on peut dire, ce serais con... Très con même, mais passons. Celle-ci pose une question intéressante et finalement, je me décide à y répondre.

" Car c'est pas tout les jours que quelqu’un m'espionne. Sans me donner la raison qui plus est... "


La regardant de haut en bas, je vins doucement à réfléchir à comment l'approcher. Tout comme moi elle semble si sauvage, pire qu'un chat noir. Soufflant de lassitude, je vins à finalement revenir à moi, éclatant cette bulle imaginaire qu'on pourrais imaginer au dessus de ma tête quand je réfléchis.

" Et peut-être aussi car je suis curieux de nature. Je connais pas grand monde ici, ni les lieux... Peut-être que vu le dérangement que tu m'as causé, tu pourrais hm... Être, ou plutôt devenir ma guide ? "


Culloté effectivement, mais je partais du principe qu'elle ne péterait pas de plomb à cet instant. Pour dire vrai, je pensais que le pire était passé. Grave erreur...



Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.
Invité

#12 le 25.12.15 0:13

avatar
Invité


Voilà, j'avais fait mon effort de la soirée. Non. De l'année. Une fois qu'il me laissera filer, j'allais m'enfermer dans ma chambre pendant plusieurs mois sans plus en sortir. Ou quelque chose comme ça. En tout cas, lui, j'allais le fuir comme la peste. Si chaque fois que je le croisais on allait jouer à qui cogne le premier, ça promettait d'être terrible. Surtout si derrière il fallait qu'il se sente obligé de me tenir la jambe. Ce n'était définitivement pas pour moi. Et puis, franchement, je ne voyais pas pourquoi j'étais encore là. J'avais toutes mes affaires. Oeil-de-Nuit était parti vadrouiller aux alentours. En fait, tout était revenu à la normale. Donc, il me restait plus qu'a rentrer.

Mais je devais être curieuse, moi aussi. Pour rester et l'écouter déballer son sac de stupidités. Le pire c'était qu'il avait l'air sérieux. Il avait l'air de vraiment vouloir que je sois son guide. Pour quoi d'ailleurs ? Il n'avait qu'à s'acheter une carte et faire comme tout le monde : se démerder ! Ou alors, il se moquait de moi. Je ne savais jamais. Les gens devraient juste dire clairement ce qu'ils pensaient plutôt que de passer par divers expressions pour encore plus de sentiments.

« C'est une blague ? Parce que si tu n'as que ça à me demander. Va voir Joshua. Il t'aidera. » répondis-je en haussant un sourcil, marquant mon incompréhension.

Je n'avais pas l'impression de lui devoir quoi que se soit. Et actuellement, il devait énormément à mon semblant de self-control. J'avais toujours cette envie de lui arracher les tripes. C'était à croire qu'il ne cherchait que ça. Je n'avais aucun soucis, s'il voulait se battre. Enfin, j'avais eu ma dose de conneries. Alors, je sifflais mon louveteau et tournait les talon, la main sur le manche de mon katana. Il me touchait, je dégainais.
Invité

#13 le 25.12.15 1:59

avatar
Invité


Rencontre spéciale




Cette fille me filait un mauvais coton... J'allais vraiment le regretter à la longue, mais soit, je continuais sur ce petit chemin, sans savoir ce que j'allais trouver. Alors que j'étais sérieux, celle-ci semblait avoir un viol auditif. Quoi ? C'est la première fois qu'on lui demande une telle chose ? Visiblement oui, mais au point de prendre la mouche comme elle le fait, ma nature curieuse se sent vraiment titillé pour le coup. Et c'est pour cela que j'allais faire l'erreur fatale du jour. Contre toute attente, je la regardais et l'écoutais me répondre sèchement.

" Hein ? "


Non mais, je l'ai sous la main elle. Pourquoi m'emmerder à aller voir un inconnu alors que je peux avoir elle, et ainsi apprendre à la connaitre elle ? Ok on est partit sur un mauvais pied, mais il n'est pas trop tard pour changer tout ça non ? Aussi peu sociable soit-elle. Ainsi donc, alors qu'elle semble se barrer, je tente de la rattraper et ma main se dirige vers son épaule.

" Nah, mais écoute moi avant de dire non. On pourrais oublier tout ça et simplement repartir sur un bon pied non ? "


C'est là que ma main se posa brusquement sur son épaule. Je tentais bel et bien de l'arrêter et cela, via un contact physique puissant sur l'épaule. Dernière erreur de ce soir : toucher une Meilin en colère et ça, j'allais l'apprendre à mes dépends. Essayant de carrément la faire tourner vers moi, je cherchais son regard.

" J'ai l'air de plaisanter ? Je parle sérieusement là.. "



Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.
Invité

#14 le 25.12.15 14:52

avatar
Invité


En fait, il ne voulait vraiment pas me lâcher. C'était quoi, j'lui avais tapé dans l’œil ? Sérieusement, y'en avait des tas de nanas qui seraient sans doute tout à fait heureuse de lui rendre service. Pourquoi fallait-il qu'il mette son dévolu sur la seule nana qui ne voulait pas qu'on la fasse chier ? Franchement, le gars l'air sérieusement casse-couille. Et du genre collant. Je pouvais l'être aussi, mais j'avais au moins la décence de me faire discrète. Et de ne pas exploser la tronche des gens comme première approche.

A l'instant où sa main s'appuya contre mon épaule, je dégainai mon katana. Cette fois-ci, j'estimais avoir suffisamment joué à la gentille fille. Cette fois, les choses allaient se passer à ma manière. L'arme en main, je me tournai brusquement vers lui. Sa main retomba donc de mon épaule. Alors, sans la moindre hésitation, je donnai un coup. J'ne visais pas à le tuer. Même si je l'avais souhaité, ça n'aurait pas fonctionné. Juste un petit peu mal. Histoire d'instaurer certaines règles. Je l'avais touché sur le bras. Une entaille légère. Qui allait saigner un peu. Mais avec le froid qu'il faisait, il aurait juste mal. Il n'y aurait pas d'infection. Rien. Si ça se trouvait, le sang allait très vite se stopper.

« Tu évites de me toucher. La prochaine fois c'est ton bras que tu perds. » lâchai-je.

J'aurais bien voulu ranger ma lame. Encore une foi en gage de ma bonne foi. Sauf que j'avais encore un doute. J'allais probablement faire ressortir le Mr Hyde en lui. Alors autant ne plus trop tenter le diable. Je n'aimais vraiment pas le contact humain. C'était pas mon truc. Alors en plus quand on me prenait par surprise, c'était la fin. M'enfin. Maintenant que je lui avait rendu la pareille, j'étais déjà un peu plus sereine.

« Maintenant, on peut repartir sur un bon pied. »

On aurait presque pu me voir sourire, si seulement il ne s'était pas évanouit aussi vite.
Invité

#15 le 25.12.15 16:16

avatar
Invité


Rencontre spéciale




Cette fille est une tigresse et quand bien même j'aime les félins en tout genre, là, elle griffe sévèrement. Pour sûr, alors que je l'avais à peine touchée, voilà qu'elle dégaine et me donne un coup que j'esquive de justesse par réflexe. Ou pas... En effet, je ressens que mon habit et ma chaire est touchée, du sang s'échappe de ma plaie et je peux admirer la chose : elle m'a coupée. Pas mortellement, mais la douleur est là, le froid mord ma chaire de façon intense. Quelle ... Retenant des jurons sur le coup, je fais un pas vers l'arrière écoutant son avertissement à deux sous.

Au milieu de cette sauvagerie, il y avait de la sérénité, comme si ce coup qu'elle m'avait portait l'avait calmée. Tarée ouep... La fixant et la laissant dire qu'on pourrais repartir sur un bn pied, je ne me sens pas apte à continuer ainsi, instable, elle est surtout dangereuse avec cette arme, alors autant la confisquer n'est-ce pas ?

" Pas tout à fait... "


Ni une ni deux, je tente de lui soutirer sa lame, visant sa poignée et j'entâme donc un bref duel de force. Sauvageonne, elle ne lâche rien, à moins que ce soit moi qui force comme un bébé ? Quoi qu'il en soit, la lame glisse légèrement, entaillant ma main, mais pas assez pour me faire lâcher et c'est donc après un petit duel de force que je réussis à lui soutirer sa lame. Malheureusement, m'emportant un peu, voilà que je fais deux grands gestes, comme on peut en voir lors des films d'actions, et sans calculer la longueur de sa lame et la force que je mettais dans le coup, je la touchais à deux reprises, ne sachant pas jusqu'où je " l'ouvrais ". Ouvrant grand les yeux, remarquant le liquide carmin sur la lame, je replonge mon regard sur elle avant de voir une tâche rouge naître sur son buste.

" Je... "


Rapide, imprécis mais violemment, j'avais mordu sa chaire, formant sans le vouloir un X au niveau de son buste. Le liquide carmin semblait tâcher les habits lentement, mais sûrement. Tétanisé par ce que je venais de faire, sans même savoir si elle était au bord de la mort, ou si elle souffrait, je relâchais la lame, essayant d'attraper un de ses poignets au cas où elle tomberait à la renverse.

" Hey... Meilin !!! "


Cela pouvais sembler bizarre, mais... je m'inquiétais. Loin d'imaginer l'étendue de cette attaque involontaire à la base. Je tentais de la rattraper.


Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.
Invité

#16 le 25.12.15 18:08

avatar
Invité


J'avais probablement pas eu la meilleure idée de ma mort en décidant d'aller voir qui était ce vampire. Voilà ce que je m'étais au début de la soirée. Mais j'étais encore assez loin du compte au final. Tout s'était passé si vite. Tout s'était passé très vite. Le Mr Hyde qui ressort de lui façon Hulk pas content. Cette bataille pour récupérer mon arme... Je n'aurais jamais pensé qu'il puisse avoir autant de force. Et ma très certaine défaite. Il n'y avait pas d'autre mot. J'avais sans doute un peu trop joué avec le feu. Ou alors j'étais juste tombée sur la mauvaise personne. J'ne savais pas trop. C'était trop rapide. Mais j'avais mal.

Pourtant, c'était rare. Faut dire que quand on meure de plusieurs balles dans le corps, après, la douleur était bien moins évidente. Mais dans ce cas précis, j'avais un mal de chien. Je ne savais pas vraiment comment il s'était dépatouillé avec mon katana. Il ne m'avait pas loupé. Et je sentais la chaleur du sang couler sur moi. Je n'étais pas plus traumatisée que ça par ma mort. J'm'attendais à ce qu'elle me tombe dessus un jour ou l'autre. Mais c'était drôlement étrange que de ressentir ça. Le sang qui coule. Et puis, la morsure du froid. Je me rendais compte maintenant combien il faisait froid ce soir-là. Et pas si loin que ça de moi, j'entendis Oeil-de-Nuit couiner. Mais à ce moment-là, je m'en foutais. J'étais bien plus ailleurs que lorsque ma tête avait embrassée par deux fois le sol.

« J'ai mal. » crachai-je

J'pense que si je n'étais pas morte, à l'heure actuelle, je le serais. Je me sentais mal. J'avais envie de vomir. J'avais froid, probablement à cause de mes fringues déchirées. Seulement c'était comme si la quantité de sang que je perdais n'avais aucune importance. Vu que de toute façon j'étais morte. Je m'étais mise à rire. Oui. Parce que je trouvais si ironique que ça soit moi qui finisse avec une telle plaie. Je n'avais aucune idée de la croix qui me traversait la poitrine. Alors que c'était ce que je voulais lui faire. Et même pire. J'étais tombée dans une bulle où le monde autour de moi n'avait plus d'importance. Sans doute le mélange de douleur, de colère et simplement la blessure qui me faisait ça.

Et puis, je voulus toucher, pour voir l'étendu des dégâts. Encore une mauvaise idée. Je me rendis compte de l'étendue des dégâts. Ou du moins, j'en avais une vague idée. J'étais pas sûre qu'il y ait un hôpital. Je savais qu'il y avait l'infirmerie à l'agence. Et ça me faisait chier de me dire que j'allais devoir y aller. Et je me rendis compte que j'étais tombée sur les genoux.

« Putain de merde. » lâchai-je.
Invité

#17 le 25.12.15 18:58

avatar
Invité


Rencontre spéciale




En un rien de temps, j'avais agis. Bizarrement, je ne savais pas pourquoi j'avais fait ça. Colère, soif de sang, au final, est-ce juste un accident ? La marque de sang sur elle faisait moche. Le sang tâchait sa peau laiteuse, rouge sur blanc se remarquant aisément. Lle petit chiot couinait et en m'en rendant compte, j'étais mal. Merde, merde, merde... Qu'ais-je fais. Elle semblait dans les vaps, totalement out pour le coup. N'imaginant même pas l'étendu des dégâts, je vins alors à l'approcher. Dans sa bulle, elle tomba alors à genoux, crachant son mal être. Me sentant mal, je vins alors à remarquer le sang qui coulait le long de la lame, qui avait tâché ma main sur le coup. Alors que d'ordinaire j'aurais léché ce sang sans goût, là, je n'en faisais rien, préférant m'essuyer la main vivement.

" Merde !!! "


Essayant de capter son attention, finalement, je vins alors à tenter de la supporter. Mon but ? L'emmener où il faut et basta. Quitte à être mal vu par la suite, au moins, je ne l'aurais pas laisser ici souffrir bêtement n'est-ce pas ? Prenant un de ses bras, je pris aussi son arme et faisais signe au clebs de me suivre.
Tel un paquet, je la trainais tant bien que mal dans l'obscurité. Et ce n'est qu'après un petit voyage que je vins à la déposer là, contre un mur. Regardant autour de moi, je ne voyais personne, pas de témoins. Je m’accroupis face à elle, saisis son menton entre mes doigts et tentais de capter une lumière vivante dans ses yeux. Si seulement on pouvais remonter dans le temps... Secouant la tête, je vins alors à sentir ... Et merde, on peut dire que j'ai la poisse. Je vins cracher mes dents au sol, laissant mes canines se faire voir. J'avais soif...

Je vins donc hurler en demandant de l'aide, suite à quoi, je relâchais sa personne, lui lançant un regard bref qui voulait essentiellement dire " Désolé ". Me retournant vivement, je pris le petit chiot que je déposais entre ses cuisses et son katana contre elle.

Telle une ombre, je m'en allais pour me diriger vers l'agence afin de me barrer de là. Essayant de cacher mon état émotionnel, je fus quelque peu rassuré quand je passais cette porte menant au monde des vivants. Il me fallait un reposant et pour ça, rien de mieux que rendre visite à ma soeur. Je me sentais mal... Très mal.


Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.
[/quote]
Invité

#18 le 25.12.15 22:02

avatar
Invité


J'étais ailleurs. Totalement. Je crus comprendre qu'il me portait. Trop aimable de sa part. J'avais envie de lui hurler de me poser par terre. Ou de l'étrangler. J'aurais pu. J'étais à portée. Sauf que je n'en avais pas la force. Mon corps le refusait. Il voulait coopérer. J'étais dégoûtée. Le pire c'était pour moi de savoir qu'Oeil-de-Nuit avait dû le suivre. Même si au fond, je savais qu'il l'avait suivi parce que j'étais là. Ca me foutait quand même les boules.

Et puis, finalement, au bout d'un moment j'eus un gros retour à la réalité. P't'être bien que le froid avait aidé. J'en avais aucune idée en fait. Mais j'étais seule. Avec pour seule source de chaleur mon louveteau. Au moins, il ne m'avait pas embarquée à l'hôpital. C'était sans doute sa plus belle action de la soirée. Je ne voulais pas y mettre les pattes. J'n'avais pas envie qu'on me pose des questions. Je n'aimais pas les questions. Ca ne regardait personne. Et puis, qu'est-ce que ça pourrait y faire si je répondais ? Rien. J'avais l'impression d'avoir moins mal. C'était sans doute qu'une impression. A l'instant où j'allais bouger tout allait se réveiller. S'enflammer. Mais je crois bien que je n'avais même pas envie de me venger. C'était pas trop mon truc. A part si je lui retombais dessus. Il y avait de grandes chances pour que je cherches à l'étrangler.

Alors avec un certain mal, je m'étais levée. Et telle une âme errante, je m'étais rendue à l'infirmerie. Au beau milieu de la nuit. Ca promettait. Mais au moins là-bas je savais que je pourrais juste ne pas répondre. Ainsi, c'était terminée cette soirée. Ensanglantée.


HRP:
Donc, du coup ça fait office de conclusion \o/