en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Elena a posté un rp libre dans le musée
Elena recherche un personnage masculin pour un rp négatif

Quand père et fille parlent d'amour

Quand père et fille parlent d'amour  Empty #1le 19.10.19 20:47
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Haruki Matsuoka
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Quand père et fille parlent d'amour  As64OwE0/15Quand père et fille parlent d'amour  EeIQN7j  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution : Quand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  Empty
Quand père et fille parlent d'amour  Empty × Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Makise Kurisu (Steins;Gate)
× Appartement : Gagarine
× Métier : Sans emploi
× Epitaphes postées : 757
× Øssements1663
Féminin
× Inscription : 04/08/2019
× Surnom : le ouistiti
Haruki Matsuoka
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t5049-haruki-matsuoka-s-amuser-diteshttp://www.peekaboo-rpg.com/t5096-haruki-matsuoka
L'eau suivait son cours inlassablement, caressant les berges herbacées. Il y avait quelque chose de relaxant à observer ce spectacle. Probablement parce qu'il brisait ce quotidien stressé et pressé de ces anciens êtres humains. La mort et la notion temporelle qui lui était associée avait redonné à certains défunts le goût de prendre le temps de faire les choses. D'autres ne s'étaient pas encore détaché -et n'avaient peut-être pas l'intention de le faire- de cette course perpétuelle à laquelle ils participaient de leur vivant.

Assise sur un banc, Haruki se laissait hypnotiser par les mouvements de la rivière. Seulement en partie. La jeune femme ne pouvait se résoudre à s'abandonner pleinement à sa contemplation, prêtant toujours une oreille attentive à son entourage. Une habitude qui ne l'avait jamais quitté au cours de sa vie, la défunte ayant toujours jugé que la précaution pouvait prévenir bien des problèmes. Cela était d'autant plus vrai à l'extérieur et dans un endroit qui ne lui était pas encore familier ou sous certaines conditions. Sachant cela, sachant qu'actuellement, elle ne se sentait pas vraiment à l'aise, pourquoi avait-elle fait l'effort de sortir de son territoire ?

Il y a toujours des raisons et aujourd'hui, sa raison était son père. Pas son père biologique. Celui-ci n'était pas en âge de la rejoindre et elle espérait qu'il n'aurait pas à découvrir ce monde trop tôt. Non, il s'agissait plutôt de son père adoptif. De leur rencontre, de leurs échanges, naquit cette curieuse relation. La demoiselle aux yeux clairs avait partiellement accepté ce lien mais, son comportement jusqu'à présent ne le reflétait pas vraiment. La simple appellation de papa ou d'un équivalent ne parvenait déjà pas à quitter ses lèvres. Aussi ne l'avait-elle jamais appelé autrement que par son nom. Néanmoins, la Lémure ne lui refusait pas ces moments passés tous les deux. Ne vivant pas sous le même toit, le duo devait s'accorder sur un endroit où se retrouver que ce soit chez l'un, l'autre ou à l'extérieur. C'est ainsi que la rivière Sumida devint leur point de rendez-vous.

Haruki plongea la main dans son sac, et la ressortit quelques secondes plus tard, tenant un téléphone. Son pouce exerca une légère pression sur la bordure et l'écran s'alluma. Quittant temporairement l'étendue d'eau des yeux, elle observa l'heure affichée à l'écran lui indiquant qu'il restait encore huit minutes avant le moment exact de leur rencontre. Ouvrant le raccourci menant à ses contacts, elle chercha dans la liste le nom de Yukimura. Ses doigts parcoururent ensuite le clavier tactile, tapant rapidement un message à l'attention de ce dernier afin de lui donner plus de précisions sur l'endroit où elle attendait. Une fois sa tâche accomplie, elle posa l'appareil sur sa cuisse tout en gardant une main dessus. Puis, retourna à sa contemplation.
Quand père et fille parlent d'amour  Empty #2le 21.10.19 21:09
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Yukimura Arai
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Quand père et fille parlent d'amour  As64OwE17/100Quand père et fille parlent d'amour  EeIQN7j  (17/100)
× Présence: présent
× Evolution : Quand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  Empty
× Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 102
× Avatar : Eren Jaeger - Shingeki no Kyojin
× Appartement : Michalak
× Métier : Pianiste
× Epitaphes postées : 288
× Øssements677
Féminin
× Inscription : 12/07/2019
× Surnom : le tétras
× DCs : William & Kaori
Yukimura Arai
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t4974-yukimura-arai-ce-n-est-rien-dehttp://www.peekaboo-rpg.com/t4983-yukimura-un-p-tit-verre-ca-te-tentes
Quand père et fille parlent d'amour
Haruki ∞ Yukimura
Je n'arrive toujours pas à croire ce qu'il s'est passé la nuit dernière. Alors qu'il était en train de me fuir en me disant clairement qu'il était fâché de mes enfantillages, j'ai fini par me lancer et lui avouer mes sentiments. Je l'ai même embrassé et il ne m'a pas repoussé. Au contraire, il m'a même serré la main. Certes, j'ai bousculé son quotidien, et je l'ai clairement fait réfléchir, mais il a accepté de dîner avec moi.
IL A ACCEPTÉ !!!!
J'en n'ai pas dormi de la nuit, trop occupé à composer de la musique afin de retranscrire ma joie. Et peut-être aussi mon amour pour cet homme. Je lui ferais écouter un jour, s'il le veut. J'espère qu'il voudra...
Mais voilà, le fait est que je suis un homme né au début du siècle dernier, que je n'ai jamais vraiment eu de rencard (même avec ma femme dans le monde des vivants.) Je suis totalement perdu, même si je savais que l'inviter au restaurant était une bonne chose à faire. Seulement à partir de maintenant je suis totalement flippé. Parce que je veux lui plaire, plus encore. Parce que je ne veux pas qu'il parte comme au bar la nuit dernière. Et s'il me laissait en plan en plein milieu du restaurant... Je crois que je ferais une dépression...
Enfin ce n'est peut-être pas le moment de penser à ca non ? Ouais non, clairement pas, mieux vaut penser positif ! Tout vas bien se passer, et je pourrais l'embrasser pour lui dire bonne nuit. Ou alors c'est lui qui fera le premier pas parce qu'il voudra le faire... Ca serait tellement sexy...
Je secoue vivement la tête alors que je sens que je m'éloigne... Mon portable vibre à cet instant et je le récupère pour lire le message d'Haruki.
Cette petite, lorsque je l'ai vue j'ai tout simplement cru que c'était Sakura. Je l'ai approché un peu comme un taré et j'ai vite compris qu'elle n'était pas ma fille. Et pourtant, je ne peux m'empêcher de l'assimiler et ce petit bout de femme que j'ai envie de voir grandir encore. Attention, je sais très bien qu'elle n'est pas ma fille et elle n'est pas un substitue. Il y a juste quelque chose de spécial entre nous, une relation purement familiale même si nous ne partageons pas le même sang. Je regarde autour de moi alors que je suis proche du rendez-vous. Je la remarque alors sans aucune hésitation, observant le monde qui l'entoure. Cette vision particulièrement touchante fait naître un sourire sur mon visage.
Sans répondre à son message, je glisse le téléphone dans ma poche avant de m'avancer vers elle. J'avance doucement jusqu'à ce que son regard croise le mien. Je lui souris totalement attendri avant de m'asseoir sur le banc avec elle. Je me penche pour la prendre dans mes bras avant de me reculer pour la regarder.
- Tu es magnifique aujourd'hui. A croire que tu as croisé un joli garçon ? Dis moi tout !
Ouais, en fait je suis pire qu'un papa poule...
Je la laisse me répondre avant de finalement reprendre la parole.
- Tu te souviens de ce garçon dont je te parlais moi... J'ai un rencard avec lui... J'ai réservé le restaurant pour vendredi soir et je vais porter un costume et... Je suis totalement effrayé à l'idée de le perde si je lui plaisais pas... Je veux vraiment être ce qu'il y a de mieux pour lui, tu sais... Je voudrais qu'il m'apprécie autant que moi je l'apprécie... Ou alors, encore plus ambitieux j'aimerais qu'il tombe amoureux...
Je soupire en détournant le regard vers la rivière. Quelle vue magnifique.
- J'ai peur de tout faire de travers... Et je crois que si je le perds tu devras me ramasser à la petite cuillère, ca sera moche à voir, je dis en plissant le nez avant de rire.
Oui, mieux vaut en rire maintenant, mais c'est la vérité. Cet homme a pris une place si grande dans mon cœur je ne sais même pas comment il a fait. Il a juste été lui-même et je suis tombé... Comme un imbécile heureux je lui ai laissé la clé de mon cœur.
Code by Silver Lungs
Quand père et fille parlent d'amour  Empty #3le 05.11.19 11:46
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Haruki Matsuoka
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Quand père et fille parlent d'amour  As64OwE0/15Quand père et fille parlent d'amour  EeIQN7j  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution : Quand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  Empty
Quand père et fille parlent d'amour  Empty × Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Makise Kurisu (Steins;Gate)
× Appartement : Gagarine
× Métier : Sans emploi
× Epitaphes postées : 757
× Øssements1663
Féminin
× Inscription : 04/08/2019
× Surnom : le ouistiti
Haruki Matsuoka
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t5049-haruki-matsuoka-s-amuser-diteshttp://www.peekaboo-rpg.com/t5096-haruki-matsuoka
Un mouvement du coin de l'oeil d'un individu en approche lui fit tourner d'abord le regard. La tête suivit ensuite le mouvement. Il se tenait là, celui qu'elle attendait. Un jeune homme qui paraissait à peine plus vieux qu'elle et avec qui elle entrenait une relation père-fille. Mais quiconque habitait dans le monde des morts devait vite se faire à cette idée. L'apparence physique n'était en rien un indicateur de la vieillesse réelle d'une personne, les rapports d'âge étaient complètement différents de ceux que l'on pouvait avoir de son vivant. Plus vite on chassait les vieux repères, plus vite on pouvait s'accoutumer à son nouvel environnement. Aussi leur relation comme pour beaucoup d'autres était simplement celle qu'ils avaient tous deux décidé qu'elle soit.

Il commença par la rejoindre, puis tout aussi naturellement la prit dans ses bras. C'était ça Yukimura. Hormis les suprises que pouvaient apporter ce nouveau monde, il y avait les gens au caractère si distinct. Ou peut-être était-ce juste la Lémure qui n'était pas habituée à ce genre de contacts. Malgré l'étrangeté que lui procurait ce geste, elle ne le repoussa pas, posant le temps d'une étreinte ses mains sur le dos de son père adoptif. Quand il se recula, il affichait toujours ce grand sourire plein de douceur. Et le voilà qui par ses premières paroles faisait un peu plus de ce qui était Yukimura. Il n'y avait que lui pour allier un compliment à un intérêt aussi honnête sur la vie amoureuse de sa fille.

Celle-ci haussa un sourcil interrogateur en réponse à cet homme à qui il ne manquerait que le paquet de popcorn pour écouter une juteuse histoire de relation. Malheureusement, ses espoirs n'iraient pas très loin avec une enfant aux relations sociales si peu développées.

- Je te vois venir et désolée de te décevoir, mais il n'y a rien de tel. Et puis, même si je croisais de "jolis garçons", que voudrais-tu que j'en fasse ? Mais toi, en revanche, tu as la tête de quelqu'un qui veut raconter quelque chose.

Et elle visa dans le mille. Elle hocha la tête, se souvenant bien de la personne dont il lui avait parlé et de l'expression qu'il avait chaque fois qu'il parlait de lui. À partir de ce hochement de tête, le Zombie ouvrit les vannes et raconta l'épopée à venir qu'il ponctua de ses craintes personnelles. En bonne auditrice, elle l'écouta jusqu'à la fin. Il était tout le contraire d'elle qui s'affichait très peu. Lui, se livrait en toute innocence et honnêteté. Aussi, pouvait-elle dire qu'il s'inquiétait vraiment de la tournure que prendrait les évènements. Elle ne pouvait peut-être pas le réconforter comme d'autres le feraient, après tout elle était elle. Mais, elle avait sa manière de faire les choses et avait envie de l'encourager.

Prenant la main de son père dans la sienne, elle lui mit la paume vers de ciel et commença de son autre main à dessiner des dessins invisibles, du bout du doigt dessus.

- Tu sais, tu devrais déjà voir ce qu'il y a de bien. Il a accepté ce rencard non ? Ta cause est loin d'être perdue. Tu es quelqu'un qui ne cache pas qui il est aux gens qu'il aime. S'il a accepté c'est que ce qu'il a vu jusqu'à présent n'a pas suffi à lui faire tourner les talons. Tourner les talons n'est déjà pas synonyme de non définitif alors sachant qu'il veut te revoir, moi je dis tu es plus proche d'un happy ending que d'un bad ending pour le moment.

Elle s'arrêta un moment, relevant les yeux vers son père. Ses lèvres étaient légèrement étirés, une tendre expression sur le visage. Avant de le ramasser à la petite cuillère, elle avait un autre devoir, celui de redonner confiance à l'amoureux.

- Si ça peut te rassurer, on peut en parler. Je ferais de mon mieux pour chasser tes craintes.
Quand père et fille parlent d'amour  Empty #4le 11.11.19 17:21
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Yukimura Arai
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Quand père et fille parlent d'amour  As64OwE17/100Quand père et fille parlent d'amour  EeIQN7j  (17/100)
× Présence: présent
× Evolution : Quand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  EmptyQuand père et fille parlent d'amour  Empty
× Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 102
× Avatar : Eren Jaeger - Shingeki no Kyojin
× Appartement : Michalak
× Métier : Pianiste
× Epitaphes postées : 288
× Øssements677
Féminin
× Inscription : 12/07/2019
× Surnom : le tétras
× DCs : William & Kaori
Yukimura Arai
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t4974-yukimura-arai-ce-n-est-rien-dehttp://www.peekaboo-rpg.com/t4983-yukimura-un-p-tit-verre-ca-te-tentes
Quand père et fille parlent d'amour
Haruki ∞ Yukimura
Je suis vraiment heureux de passer du temps avec Haruki. Outre le fait qu'elle me rappelle ma fille, je pense qu'une vraie relation père/fille s'est installé entre nous. C'est pas vraiment établie non plus, mais peut-être qu'elle pense la même chose que moi (j'espère)... Lorsque j'arrive vers elle, je ne peux m'empêcher de lui demander s'il y a un garçon dans les parages. Peut-être mon côté papa protecteur qui veut être certain de pouvoir frapper un garçon s'il lui fait du mal (et s'il est Américain je ne répondrais plus de rien !) Mais je dois avouer que sa réponse ne me plaît pas vraiment. Comment ça, qu'est-ce que je voudrais qu'elle fasse ? Et bien qu'elle profite de la vie, de sa jeunesse, et qu'elle trouve l'amour. Son manque de confiance me serre parfois le cœur. Elle est belle, intelligente et rigolote. ELLE EST PARFAITE EUKE !!!! Et que quelqu'un vienne me dire le contraire il sera bien reçu ! Tss...
Mais je me contiens. Il va vraiment falloir que je l'aide à lui montrer qu'elle est une fille exceptionnelle et qu'elle a, tout autant que les autres, le droit au bonheur (et au jolis garçons.)
- Mais toi, en revanche, tu as la tête de quelqu'un qui veut raconter quelque chose.
Impossible de lui cacher. Il faut dire que je suis pas du genre à sourire comme un imbécile... Pas comme en ce moment quoi ! Je lui parle alors de Shinobu, bien sûr je lui ai déjà parlé de lui. Je lui avoue qu'on a un rendez-vous, que je vais porter un costume aussi. Elle sait très bien que, mise à part pour le boulot, ce n'est pas le genre de tenue que j'affectionne. Je la regarde jouer avec la paume de ma main, cela a toujours semblé la détendre. Et puis c'est plutôt agréable, ça calme aussi mes pensées parfois agitées. Je pense qu'elle le sait parfaitement et que c'est pour ça qu'elle fait ça en cet instant.
- Tu sais, tu devrais déjà voir ce qu'il y a de bien. Il a accepté ce rencard non ? Ta cause est loin d'être perdue.
Je soupire.
- Il a peut-être accepté, mais ça ne veut pas dire que ça ne peut pas mal tourner tu sais...
Il avait l'air si perdu après cette soirée, après que je l'ai embrassé. Et s'il réfléchissait à cette situation, et que finalement cela ne lui convenait pas... Il pourrait venir par politesse et m'évincer par la même occasion...
- Tu es quelqu'un qui ne cache pas qui il est aux gens qu'il aime. S'il a accepté c'est que ce qu'il a vu jusqu'à présent n'a pas suffi à lui faire tourner les talons. Tourner les talons n'est déjà pas synonyme de non définitif alors sachant qu'il veut te revoir, moi je dis tu es plus proche d'un happy ending que d'un bad ending pour le moment.
Je l'écoute tout en regardant le paysage, essayant de croire en ces paroles même si c'est encore difficile. Je n'ai pas toujours confiance en moi, moi non plus. Je veux ce qu'il y a de meilleurs pour Shinobu parce que je suis amoureux, et je veux être ce meilleur même si je dois travailler dur. Je sens son regard sur moi et tourne la tête. Elle m'observe avec un léger sourire auquel je réponds.
- Si ça peut te rassurer, on peut en parler. Je ferais de mon mieux pour chasser tes craintes.
Je souris un peu plus en posant une main tendre sur sa joue.
- Tu as toujours su trouver les mots. Tu crois que tu pourrais m'aider, me dire ce que je peux faire de mal afin de m'améliorer. Je sais qu'il n'aime pas mon côté bagarreur, alors je vais me calmer de ce côté-là. Mais je dois bien faire d'autres choses qui sont agaçantes non ?
Je soupire alors que des nouvelles craintes m'assaillent.
- Je crois que je n'ai jamais été à un rendez-vous galant auparavant. Ma femme était une amie d'enfance, ça c'est fait naturellement... Mais là rien n'est certain... Comment on doit se tenir ! Et puis c'est un jeune ! Il vient du XXe siècle... Haruki !!! Dis-moi tout sur ce monde ! Les coutumes, ce que je dois faire !
Elle qui vient de la même époque que Shinobu, elle doit m'aider à comprendre. Certes le monde des morts évolue au même rythme que celui des vivants, mais je reste souvent paumé moi. Je reste un Japonais mort pendant la Seconde Guerre mondiale ! Mais encore une fois, je me mets peut-être trop de pression et je dois tout simplement être moi-même...
Code by Silver Lungs
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire