en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Y'en a pas d'annonces actuellement, si c'est pas malheureux.
En attendant de nouvelles annonces, on t'invite à zieuter les carnets qui n'ont pas encore eu de réponse : Haruki Matsuoka, Zachary Harper, Reina Makoto, Taichi Haru, Nemo Reed, Yukimura Arai

On your face [flashback]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
On your face [flashback] Empty #1le 22.08.19 5:28
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Rizzen Arai
végétal à bien des niveaux 🌱

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE9/100On your face [flashback] EeIQN7j  (9/100)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
On your face [flashback] Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Lucas Anglade - Graineliers / Riku Kurose - 10 Count
× Pouvoir : Contrôle végétal (pousse à partir de son corps)
× Logement : Maison de Rizzen & Leone
× Métier : Étudiant
× Epitaphes postées : 1287
× Øssements630
Féminin
× Inscription : 17/06/2019
× Surnom : la laitue romaine
× DCs : Lindsay Grant
végétal à bien des niveaux 🌱
http://www.peekaboo-rpg.com/t4899-rizzen-arai-se-relever-http://www.peekaboo-rpg.com/t4932-rizzen-vegetal-a-bien-des-niveauxhttp://www.peekaboo-rpg.com/t5128-rizzen-arai-deathbook
On your face
Dès le lendemain de ta rencontre avec Kyo, tu as commencé les recherches. N’ayant pas encore d’ordinateur à toi, et effectuer de si grosses recherches avec un téléphone ne t’intéressant pas, tu utilisais la salle informatique de l’Agence. Il te fallait prendre des notes manuscrites, mais ça allait relativement bien. Ce ne fut pas facile de trouver des sources fiables, de trouver plusieurs sites qui donnaient une liste d’ingrédients plus ou moins similaire. Il a fallu plusieurs jours, jours pendant lesquels tu donnais des nouvelles au principal concerné. Jusqu’à ce qu’à force d’éplucher Internet sur ce sujet, tu finisses par tomber sur le blog d’un nécromancien qui te paraissait complètement crédible. Il donnait une liste d’ingrédients en mentionnant qu’il lui en manquait un, un qu’il n’avait pas encore réussi à identifier, mais qu’il était sur la bonne voie. Le constat fut rapide en regardant avec quoi il avait tenté : aucun ingrédient n’était issu d’un quelque chose en vie. Ainsi, l’idée de prendre une fleur ou une de tes pousses t’est aussitôt venue. Avant de trop t’emballer d’avoir possiblement trouvé la solution, et surtout avant de le faire savoir à Kyo, tu as contacté le nécromancien en question. Une personne qui utilise un pseudonyme aurait dû te mettre la puce à l’oreille... Il y avait forcément anguille sous roche. Pourtant, la réponse obtenue avait tout de crédible. Elle était bien écrite, elle fournissait des explications qui tenaient la route. Pour un tout jeune nécromancien comme toi, ce fut trop facile d’accorder ta confiance en cette personne qui prétendait avoir des décennies d’expérience.

Trop facile.

Son conseil allait en ton sens, alors tu n’as pas hésité. L’enthousiasme était si présent que tu n’as pas pris la peine de demander à Kyo de te fournir quoi que ce soit. Tu as donc confectionné la potion avec une branche de cerisier en fleur. Si ça, ça ne symbolise pas la vie... Et donc, tu as pu la remettre au principal concerné. Tu aurais voulu en voir les effets, mais ça aurait aussi été étrange qu’il disparaisse devant toi pour revenir à la vie. Ou qu’il tombe en poussière. Ou qu’importe l’effet que la résurrection aurait eu. Puis, ça fait quand même une sorte de petit pincement au cœur qu’une personne avec qui tu aurais pu bien t’entendre parte ainsi. À peine croisé, déjà parti. Au moins, tu n’as pas eu le temps de réellement t’attacher. Malgré ça, tu n’as pas retiré tout de suite son numéro de ton portable. Sait-on jamais, si la potion ne fonctionne pas et qu’il faut tenter avec un autre ingrédient que le cerisier. Tu es loin, très très loin d’imaginer les conséquences qu’elle aura eues...

Par curiosité, ton attention allait souvent vers ton portable jusqu’à ce que tu te lasses et décide de faire autre chose que d’attendre bêtement un message ou un appel qui pourrait ne jamais survenir. Les recherches avaient éveillé ta curiosité alors tu files à la salle informatique, portable, stylo et feuilles de papier en poche et bouteille d’eau à la main. Si jamais ça n’a pas fonctionné, il pourra te contacter et te le faire savoir. Donc poursuivre les recherches n’est pas une mauvaise chose. T’y installant, tu es soulagé de constater qu’il ne s’agit pas d’une heure achalandée. C’est toujours mieux d’être tranquille quand le sujet est si sérieux. Et tu n’as pas l’envie de devoir répondre à des questions... En tout cas, les minutes défilent sans que tu ne trouves rien de plus concluant que la tentative réalisée, tes iris surveillent encore ton portable, sans nouvelle. Peut-être qu’il est vraiment revenu à la vie.

Codage par Libella sur Graphiorum
Afficher toute la signature


On your face [flashback] Signa11
On your face [flashback] Empty #2le 22.08.19 17:03
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kyo Yuzuki
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE8/100On your face [flashback] EeIQN7j  (8/100)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Toma - AMNESIA (Hanamura Mai)
× Croisée avec : Lui-même (et c'est déjà suffisant)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 1200
× Øssements471
Féminin
× Inscription : 16/06/2019
× Surnom : l'agneau
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4897-kyo-yuzuki-la-poisshttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4930-kyo-avant-l-ombre-et-l-indifference
On Your Face

Rizzen n’avait pas menti ; il s’était attaqué à l’élaboration de la potion le lendemain de leur rencontre. Pour Kyo, c’était un peu différent. Outre le mal de crâne horrible qu’il ressentait à peine les yeux ouverts, il devait faire face à sa culpabilité. Il n’eut pas grand mal à se remémorer l’instant du baiser, à son initiative. Il se sentait idiot, d’avoir céder bêtement à une pulsion. Idiot et coupable. L’euphorie du moment, le courant qui passait bien entre eux, l’alcool qui contrôlait ses gestes… Il le savait, pourtant, qu’il faisait des conneries lorsqu’il était saoul. Ca l’empêchait pourtant pas de boire, cela dit. Après un énième soupir, il avait consenti à quitter son lit, essayant de minimiser l’impact de son geste.

Il devait dire que le nécromancien l’y aidait pas mal, étant donné qu’il ne cherchait pas à revenir sur le sujet. C’était parfait, en soi, respectant la dernière requête du blond. Au moins, cela lui permettait de penser à autre chose durant les jours qui suivirent. Certes  il était loin d’être fier de lui et il réfléchissait au meilleur moyen de se racheter, auprès de Seiya. Son petit ami n’était pas obligé d’être mis au courant, mais si une fois revenu, Kyo s’en souvenait… Il le découvrirait tôt ou tard. Il était bien incapable de lui cacher quelque chose de cette ampleur même si en y réfléchissant, il n’y avait pas une grande signification, derrière cette échange.

T’es sûr de toi ?

Il préférait ne pas y penser. Ne pas se dire qu’il trouvait vraiment Rizzen attirant et que, s’il avait été célibataire, il aurait tenté sa chance. Quand il avait fait la réflexion, il cherchait à rassurer le nécro. Mais maintenant, il se rendait bien compte que ce n’était pas des paroles juste pour rassurer. La part de vérité s’y cachant était bien trop réelle, ne manquant pas de le perturber plus que nécessaire. Pendant les recherches qui durèrent quelques jours, il ne vit pas réellement le jeune homme, préférant le laisser travailler tranquillement. Il avait bien stipulé qu’il pouvait l’aider si jamais, mais si c’était simplement pour être dans ses pattes, ça ne l'intéressait pas. Il aimait bien, quand même, être en sa compagnie ou balancer des sms sans queue ni tête.

Apparemment, le nécromancien avait trouvé la solution. Lorsqu’il lui tendit la fiole le ramenant sur Terre, Kyo ne sut comment réagir. Partager entre la joie de pouvoir enfin retrouver ceux qui l’aimait et la tristesse de savoir qu’ils ne se reverraient plus. Il n’y eut pas plus de geste que ça, si ce n’était une main sur son épaule et un sourire pour le remercier de ses efforts et quelques mots. Il n’était pas capable de boire le liquide face à lui et il comprenait que Rizzen n’en ait pas non plus l’envie d’y assister. S’il y avait un truc que le blond avait peut-être un peu zappé, c’était que si lui perdait la mémoire dans la manoeuvre, ce n’était pas le cas du nécro. Alors… Autant ne pas faire plus de mal qu’il ne le voulait. Déjà qu’il n’avait pas respecté la distance qu’il désirait instaurer, dès le départ.

Toutefois, avant de boire la potion, il consentit à envoyer un message. N’étant plus face à face, il avait plus de liberté à dire ce qu’il pensait. Aussi, son sms fut assez bref mais sincère, le remerciant pour son aide et lui souhaitant de trouver son bonheur, ici. Il resta plusieurs secondes dubitatifs, se demandant s’il devait supprimer sa dernière phrase. Après un soupir, il finit par le laisser :
« Tu vas me manquer. »

Il n’était pas certain de l'interprétation que Rizzen donnerait à ses mots, mais ils ne faisaient que refléter ce qu’il pensait, à ce moment-là, alors qu’il était à quelques secondes de la résurrection. Peut-être… peut-être était-il un peu trop sentimental, beaucoup trop confiant, aussi. Se mettant à l’abri des regards, il liquida le liquide d’une traite, grimaçant méchamment en vue de la texture et du goût. IN-FECTE. Il tira la langue de dégoût, sentant des frissons lui parcourir le corps. Il résistait, aussi, pour ne pas vomir. Est-ce… Est-ce que c’était le début de son retour ? Son excitation était si extrême qu’il entendait son coeur battre contre sa poitrine. Il fut pris par une fatigue soudaine, ayant l’impression que son corps pesait une tonne. S’il devait s’évanouir, il préférait quand même être dans sa chambre pour éviter toute gêne extérieure. Il n’avait pas besoin d’aide ; il fallait juste que le processus aille jusqu’à son terme.

T’as déjà fait la plus grosse connerie de ta mort, bravo.

Le trajet jusqu’à son appartement, jusqu’à sa chambre, lui parut une éternité. Une douleur violente et brutal lui serrait les tripes et sa tête servait de percussion à un batteur en furie. Autant dire que rien, à ce niveau, ne le rassurait sur son état. Il essayait de garder espoir, de se dire que c’était une réaction normale. Mais il avait un doute, tout à coup. Alors qu’il se disait qu’il avait peut-être fait une erreur, refermant la porte derrière lui. Il perdit néanmoins connaissance, tant la douleur était atroce. Il ne se sentit même frapper le sol de tout son poids. Il aurait une jolie bosse, au réveil… S’il se retrouvait bien dans le monde des vivants.

Un grognement passa le seuil de ses lèvres, alors qu’il remuait doucement. Il avait mal à la tête, plus particulièrement au sommet de son crâne. Un passage de sa main rapide lui fit comprendre qu’il avait une bosse, sans doute à cause de sa chute. Pour ce qui était de la migraine fugace et des maux de ventre, ça allait beaucoup mieux. Au moins ça. Il poussa un soupir alors qu’il se mettait assis sur le sol, observant les environs. Sa chambre. A l’agence. Il n’avait pas bougé d’un poil et il n’avait aucune idée de combien de temps il était resté inconscient. Il poussa un soupir de déception, quelques peu maussades d’apprendre que ce ne serait pas aujourd’hui qu’il pourrait revoir le visage de Seiya.

Tu n’auras plus l'occasion de le voir…


Il se redressa, fronçant brièvement les sourcils lorsqu’il vit une étrangeté dans le miroir. Il préféra l’ignorer, sortant son portable de sa poche. Il fallait qu’il informe Rizzen de l’échec de la tentative. Cependant, il fut incapable de rédiger le moindre message. Ses yeux s’étaient posés sur ses mains et… Bordel. C’était quoi, ça ? La chambre était quelque peu plongée dans la pénombre, en vue du manque de luminosité de l’extérieur. Alors il alluma la lumière, grognant en percevant une odeur macabre. Qu’est-ce qui puait comme ça, à la fin ? Le choc fut brutal, alors que son reflet apparaissait dans la glace. Non… C’était…

… Lui. Sa petite gueule blonde, avec une peau couleur… Écarlate. En s’approchant et en fixant ses mains, il comprit que ses joues étaient dans le même état que ses mains. Et quel état… Un mélange de rouge et de brun, de sang frais et coagulé. Sans la moindre douleur. En s’approchant du miroir, il se saisit par réflexe de la peau qui semblait se détacher… Il était en train de muer, comme un serpent, ou quoi ? tirer dessus n’était peut-être pas la meilleure des idées, mais il put ainsi constater que son épiderme n’opposait aucune résistance. Il se retrouva rapidement avec deux trous béants à la place de ses joues. Quant à l’odeur, il percuta enfin ; c’était lui, qui puait la mort. Une nouvelle grimace et il s'empara comme il put de la corbeille se trouvant dans la pièce. Il était libre de vomir tout ce qu’il avait dans l’estomac, si ce n’était plus encore.

Il ne comprenait pas. Son esprit ne parvenait à se concentrer sur autre chose que sa chair pourrie. Il essayait de comprendre, sans y parvenir. Que lui arrivait-il, bordel ? Il avait tout le malheur du monde à rester debout sans tituber. Une violente vague de colère s’empara de chaque parcelle de son corps, le faisant frapper une première fois dans le mur. Il sentit la douleur, lui donnant un coup de boost. Cela le faisait revenir à lui, à sa conscience. Il ne comprenait pas, mais il savait qui était responsable de son état. Et malgré tous ses bons sentiments qu’il avait eu envers Rizzen jusque là, cela ne l’empêchait pas d’avoir l'irrésistible envie de lui refaire le portrait. Histoire de. Pour la putain de gueule qu’il affichait, désormais.

Ton impulsivité est ton plus grand ennemi, ce qui ne t’empêche pas de te laisser aveuglé à chaque fois. Le vrai coupable dans l’histoire, c’est certainement pas Rizzen.


Rapidement, il s’empara de son téléphone portable qu’il avait laissé tombé face à la surprise en voyant ses mains, envoyant un rapide sms au concerné, lui demandant où il se trouvait. Un simple “T’es où ?” suffisait. Lorsqu’il obtint la réponse, il quitta la pièce d’un pas rapide. Le nécromancien se trouvait à la salle informatique, à l’agence. Hors de question de régler ça par message. Ca se ferait en face à face. Le nouveau zombie se moquait bien de croiser du monde, il se moquait bien que son odeur répugnante permettait de le suivre de loin. Il se focalisait uniquement sur la colère sourde qui grondait au fond de lui. Ses grandes enjambées lui permirent d’atteindre la salle dans un temps record.

Il entra à la volée, mettant plus de force qu’il ne le pensait en ouvrant la porte. Son regard se posa rapidement sur Rizzen, alors que sa fureur déformait ses traits déjà bien amoché. Son corps agit avant sa réflexion ; en deux secondes il était face au nécro, balançant son poing dans sa figure de toutes ses forces.

« Qu’est-ce que tu m’as fais ?! »

Il hurlait plus qu’il ne le pensait. Sa voix faisait connaître sa colère, mais aussi la panique et un brin de détresse. Ca ne devait pas se passer comme ça, normalement. Putain.

Tu reportes ta rage sur la mauvaise personne...
Codage par Libella sur Graphiorum
On your face [flashback] Empty #3le 23.08.19 5:28
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Rizzen Arai
végétal à bien des niveaux 🌱

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE9/100On your face [flashback] EeIQN7j  (9/100)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
On your face [flashback] Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Lucas Anglade - Graineliers / Riku Kurose - 10 Count
× Pouvoir : Contrôle végétal (pousse à partir de son corps)
× Logement : Maison de Rizzen & Leone
× Métier : Étudiant
× Epitaphes postées : 1287
× Øssements630
Féminin
× Inscription : 17/06/2019
× Surnom : la laitue romaine
× DCs : Lindsay Grant
végétal à bien des niveaux 🌱
http://www.peekaboo-rpg.com/t4899-rizzen-arai-se-relever-http://www.peekaboo-rpg.com/t4932-rizzen-vegetal-a-bien-des-niveauxhttp://www.peekaboo-rpg.com/t5128-rizzen-arai-deathbook
On your face
Le SMS envoyé par Kyo t’est un peu resté en tête. Pourquoi allais-tu lui manquer? C’était sa décision de vouloir partir, sa décision d’être venu auprès de toi pour la confection de cette potion. Ça a eu le don de te perturber, sans parler de ce baiser. Tu as fait de ton mieux pour ne plus y songer, te concentrant sur la poursuite des recherches. C’est un bon début de mise en action pour toi, ça ne fait pas de tort. Puis, si jamais il faut d’autres tentatives, tu auras déjà des pistes. Tu espérais que ça ne soit pas le cas, mais lorsque ton portable vibre, l’expéditeur te fait grimacer. À moins qu’il ait changé d’avis et souhaite te rendre la potion, mais sincèrement, tu en doutes. Une simple question sans aucune formule de politesse. Ça sonne plutôt comme quelqu’un qui est agacé de l’échec. Pourtant, c’était lui qui était prêt à tester autant de fois qu’il le faudra... À moins qu’il y ait eu des effets secondaires. Ton esprit est en ébullition, cherchant toutes les hypothèses possibles. Un soupir franchit tes lèvres tandis que tu te dis qu’il faut te calmer un peu. Tes doigts pianotent une réponse aussi courte : « salle informatique ». L’envie d’ajouter un pourquoi fait son chemin, sauf que tu le sauras bien assez vite.

Un peu trop vite, bien que tu ignores où se trouvait Kyo au moment de l’envoi. La porte de la salle qui s’ouvre à la volée te fait tourner la tête dans sa direction, voyant une tête blonde que tu reconnais. Ainsi, tu te lèves de ta chaise avant de comprendre qu’il y a un souci. La vitesse à laquelle il se dirige vers toi, mais il y a un fort étonnement en voyant ses traits. Étonnement qui a à peine le temps de se transformer en dégoût. L’odeur te vient aux narines en même temps que son poing sur ton visage. Coup qui te ramasse et qui te blesse, il ne s’est pas retenu. Ton équilibre précaire te fait tomber contre la chaise qui était derrière toi, puis sur le sol. Tes avant-bras prennent le choc, une plainte remonte ta gorge. Tu entends sa question qui est hurlée, sauf que tout est vague. Le goût de fer ne tarde pas à se manifester dans ta bouche. Merde, tout, mais pas ça! Un crachat démontre qu’il y a bien du sang mêlé à ta salive. Tu blêmis, tu te sens étourdi, tous les symptômes provoqués par ta phobie pointent le bout de leur nez. Sans parler que tu as été touché par cette main répugnante. Il n’en fallait guère plus pour que tu vomisses un mélange de bile, d’eau et de sang, n’ayant pas mangé aujourd’hui. Toussotant ensuite, tu aurais voulu dire quelques mots. Incapable de le faire. La crainte qu’il continue de te rouer de coups provoque l’apparition de ton pouvoir. Une branche sort de chaque épaule, trouant le haut que tu portes. Celles-ci remontent vers ton agresseur, pour te protéger. Les arrêter prend du temps, tu n’as plus d’énergie. Quelle scène pathétique...

Toussotant encore, un nouveau haut-le-cœur te prend. Le tout est tellement désagréable. « Éloigne-toi... s’il te plaît. » Un murmure, ne pouvant parler plus fort. Toussotant de nouveau, tu te couches complètement par terre, le visage sur le plancher froid qui n’est pas nécessairement très propre. Qu’importe, il te faut un choc thermique pour te ressaisir, pour contrôler ta phobie. « J’ai la phobie du sang. » T’écoutera-t-il? Il semble vraiment énervé. Avec raison dans un sens, il est devenu un zombie. Bref, sentant le liquide carmin qui continue de s’écouler sur ta lèvre inférieure pour rouler sur ton menton avant de s’échouer par terre, le haut-le-cœur revient. Les larmes aux yeux, tu te sens tellement vulnérable, tu te sens tellement mal. Haletant, essayer de parler n’est pas simple. « Ce... ce n’était pas... le résultat voulu. » Évidemment, ton but n’a jamais été de se jouer de lui. « J’ai suivi une liste... une liste d’ingrédients... J’ai... même contacté un néc-» Plus tu parles et plus il y a du sang dans sa bouche, te faisant fermer les yeux, et toussoter encore. Si tu l’avales, il y a de bonnes chances que tu vomisses une fois de plus. « La potion a tourné... pardon. »

Il te faudra plusieurs minutes avant d’être en mesure de bouger, de te calmer. Une potion de soin ne ferait pas de tort, surtout quand il faudra retirer ces branches...

Codage par Libella sur Graphiorum
Afficher toute la signature


On your face [flashback] Signa11
On your face [flashback] Empty #4le 23.08.19 19:34
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kyo Yuzuki
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE8/100On your face [flashback] EeIQN7j  (8/100)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Toma - AMNESIA (Hanamura Mai)
× Croisée avec : Lui-même (et c'est déjà suffisant)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 1200
× Øssements471
Féminin
× Inscription : 16/06/2019
× Surnom : l'agneau
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4897-kyo-yuzuki-la-poisshttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4930-kyo-avant-l-ombre-et-l-indifference
On Your Face

Réfléchir calmement était complètement hors de sa portée. Il fulminait, ne sachant pourtant pas réellement contre qui toute cette colère était réellement tournée. Il sentait le poids de sa bêtise lui écraser les épaules, alors que l’odeur nauséabonde qui émanait de son propre corps lui donnait des haut-le-coeur. Il n’était pas capable de raisonner, aussi cette fureur se tourna vers la seule personne, à part lui, qu’il pouvait juger comme responsable : Rizzen.

Ce n’était pas la chose la plus maigne à faire. Mais dans sa détresse, il était plus facile de mettre la faute sur un autre qu’en assumer les conséquences. Impulsif, c’était l’un de ses plus gros défauts. Au diable toutes ses bonnes intentions de lutter contre. La hargne était là et il devenait fou à fixer la charpie qu’était dorénavant ses bras et ses mains. Ne parlons pas de son visage… Sérieux, il avait une furieuse envie de tout dégommer sur son passage. Sachant dorénavant où se trouvait le “fautif”, il ne lui fallut pas longtemps pour l’y rejoindre. Il se foutait bien de savoir s’il y avait quelqu’un dans la pièce avec lui. Tout ce qu’il savait, c’était que son arrivée était rapide, laissant peu de temps à la réaction.

Il n’eut pas le loisir de voir l’étonnement danser sur les traits de Rizzen, ni même le dégoût qui s’ensuivit. Même s’il avait voulu se retenir au dernier moment, il n’aurait pas réussi. La puissance qu’il avait mis dans son poing n’avait d’égal que la colère sourde qui l’animait. Il regarda sans chercher à le rattraper l’homme qui l’avait aidé s’écrouler, vociférant davantage. C’était naze, ce qui lui arrivait. Vraiment. D’autant plus qu’il ne ressentait aucun plaisir à voir la douleur déformer le faciès de sa victime.

A quoi ça sert, ce que tu fais là, au juste ?


A rien. Ça lui servait complètement à rien. Ça ne calmait pas son agressivité, ça ne le soulageait même pas un peu de le voir dans cet état. Il vit le sang être craché, suivit rapidement par la bile. Un petit rire sans joie s’échappa de sa gorge. Ouais, c’était répugnant. Il avait eu la même réaction. Et il avait encore envie de cracher tout son dégoût, malgré son estomac vide. Il n’était cependant pas de ceux qui vomissent en voyant un autre le faire, et ce n’était pas plus mal. Au lieu de ça, il restait debout, serrant ses poings décharnés. Il n’allait pas continuer à frapper, quel intérêt ? Mais il était toujours furieux. Il eut toutefois un mouvement de recul lorsqu’il vit les pousses jaillir des épaules du nécromancien, se demandant seulement pourquoi il le faisait. Il ne ressentait pas la douleur de la décomposition de son corps alors ce n’était pas une petite brochette des familles qui allait le faire grimacer.

Il l’entendait à peine, mais il comprenait que Rizzen lui demandait de reculer. A part son petit écart pour ne pas se faire attaquer par les branches, il ne bougea pas plus. Lui, peu importe où il se trouvait, était harcelé par cette odeur pestilentielle. Alors non, il allait pas reculer pour épargner ses narines. Ni son regard, d’ailleurs. La phobie du sang, hein ? La belle jambe.

« J’ai la phobie de la chair pourrie, mais je dois faire avec, on dirait. »

Arrête de répondre au tac-o-tac, si ça se trouve, y a une explication logique.

Il espérait que ce n’était pas une mauvaise blague du nécromancien, quand même. Il se rappelait l’histoire du chewing-gum, son attrait pour les farces et attrapes. Si c’était le cas, il était tombé sur la mauvaise personne ; Kyo ne trouvait pas ça marrant une seule seconde. Bien au contraire. Il continuait de serrer les poings, résistant à l’envie de se défouler. Les sentiments violents tourbillonnaient dans son esprit, si bien qu’elle faisait naître un léger tic au niveau de ses lèvres. Une sorte de faux sourire, tandis que son regard fou se portait toujours sur le corps engourdi de Rizzen.

Tu vas tellement regretter, plus tard. T’es tellement pas le gars qui agresse les autres, pourtant.


A croire que la mort l’avait changé. Ou alors était-ce la panique qui grandissait de plus en plus dans sa poitrine, au détriment de sa colère. « Sans blague. » Sec, moqueur. Ce n’était pas l’effet désiré par la potion ? Manquerait plus que ce fut le cas, là, clairement, il l’aurait roué de coups, se moquant bien des pousses qu’il pouvait produire pour se protéger. Il serra les dents, étouffant un grognement rauque. Il essayait, pour l’espace de quelques secondes, de retrouver un semblant de contrôle. Peine perdue.

« Pardon ? Mais je m’en fous que t’es désolé ! Je veux que t’arrange ça. Que tu me dises que ça va partir dans quelques heures, que c’est qu’une fucking blague qui a mal tournée ou je m’en fous quoi, juste que ça va pas rester ! Une solution, putain ! »

Il se sentait à bout de souffle, comme s’il venait de courir un marathon. Une plainte s’échappa de ses lèvres alors qu’il baissait les yeux, constatant que sa vue commençait petit à petit à se brouiller. C’était trop d’émotions d’un coup, pour lui. Il recula maladroitement, s’explosant le dos contre le mur, avant de se laisser mollement tomber par terre. Il rapprocha ses jambes de son torse, passant ses bras autour pour les cacher derrière ses genoux.

« Pourquoi… Pourquoi je suis devenu un monstre … ? »

Ta bêtise, mec. Ton arrogance, et ta bêtise...
Codage par Libella sur Graphiorum
On your face [flashback] Empty #5le 24.08.19 3:22
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Rizzen Arai
végétal à bien des niveaux 🌱

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE9/100On your face [flashback] EeIQN7j  (9/100)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
On your face [flashback] Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Lucas Anglade - Graineliers / Riku Kurose - 10 Count
× Pouvoir : Contrôle végétal (pousse à partir de son corps)
× Logement : Maison de Rizzen & Leone
× Métier : Étudiant
× Epitaphes postées : 1287
× Øssements630
Féminin
× Inscription : 17/06/2019
× Surnom : la laitue romaine
× DCs : Lindsay Grant
végétal à bien des niveaux 🌱
http://www.peekaboo-rpg.com/t4899-rizzen-arai-se-relever-http://www.peekaboo-rpg.com/t4932-rizzen-vegetal-a-bien-des-niveauxhttp://www.peekaboo-rpg.com/t5128-rizzen-arai-deathbook
On your face
Tu détestes ta phobie. Elle n’avait jamais été très handicapante de ton vivant. Il y avait certes des accidents sportifs parfois, sauf que tu n’y assistais pas de près. Tu as eu la chance d’avoir un parcours sans blessure ouverte. Néanmoins, une fois dans le bureau du roi ici, après avoir vu ta jambe, cette phobie s’est manifestée en force, te faisant perdre conscience devant ta jambe complètement lacérée et devenue inutile. Voilà qu’aujourd’hui, elle revient en force après ce coup de poing de la part de Kyo. C’est tellement déplaisant, c’est une perte de contrôle la plus totale. Ton corps réagit et ton esprit s’en retrouve court-circuité. Impossible de lutter contre, impossible de se calmer d’un claquement de doigts. Occupé à vomir, occupé à essayer de reprendre le dessus, tu ne vois pas Kyo et c’est tant mieux. Tu ne vois pas ses réactions, tu ne vois pas sa chair et le sang. Malheureusement, la simple certitude que tu as du sang dans la bouche, que c’est le liquide carmin qui coule sur ton menton suffit à te rendre mal. Des tremblements, des sueurs, des haut-le-cœur, les effets se multiplient. Sans parler de ton pouvoir qui se manifeste par lui-même pour te protéger. Une nouvelle forme de rébellion de ton corps, qui ne te demande pas ton avis avant toute chose...

T’exprimer n’est pas facile, et plus encore de constater que Kyo se fout bien de toi. Qu’il se moque de ta phobie ne te fait pas plaisir, sachant que ce n’est pas un tel comportement qui t’aidera à te relever. Tu ne répliques pas, n’ayant pas la force de le faire. Et puis, ça ne servirait à rien mis à part mettre de l’huile sur le feu. Ton but est d’éviter de reprendre des coups. Ainsi, tu essaies d’expliquer la situation, d’expliquer ce qui s’est passé. Mais ton interlocuteur n’est toujours pas réceptif, c’est le moins qu’on puisse dire. Et une fois de plus, tu le laisses parler en gardant le silence, en laissant couler ses mots sur toi. De toute façon, tu te sens si mal, dans tous les sens de se sentir mal. Doucement, tu portes une main à ta lèvre inférieure, grimaçant rapidement. Au moins, ce n’est pas l’intérieur de ta bouche qui est fendu, mais bien ta lèvre. Tu évites ensuite de regarder Kyo ou tes doigts, ou par terre les traces de sang que tu laisses. En fait, il faudrait que tes paupières soient constamment fermées pour que tout aille bien...

La fin de sa tirade te touche, malgré ton état. Un rapide regard dans sa direction accentue ton malaise, mais augmente également ta culpabilité. C’est de ta faute. Tu crois avoir tous les torts. Tu n’as pas su le dissuader, puis tu as bêtement fait confiance à un type sur le web, croyant ton pouvoir hors de toute faille. Quel idiot... « Tu n’es pas un monstre. » Ta voix est douce et lente, incapable de faire mieux pour le moment. « Et ce n’est... pas une blague. » Ça aurait été vraiment de mauvais goût de ta part. Tout comme le fait d’acter une phobie. « Tu crois que j’aurais, » commences-tu avant de toussoter, mais surtout de redresser la tête, « blagué à ce sujet? » Mauvaise idée la tête. Ton corps n’était pas prêt. Tes yeux tournent dans leur orbite tandis que ta tête retombe durement sur le sol. Tu perds conscience durant quelques secondes à peine, sauf que c’est suffisant pour que tu te sentes complètement perdu quand ce n’est plus noir autour de toi. Une plainte franchit tes lèvres. Quelle situation de merde.

Tu ignores si Kyo aura remarqué ta perte de conscience. Dans tous les cas, il faut encore un temps avant que tu puisses te reprendre. Il faut vraiment y aller doucement. D’abord contrôler ta respiration. Ça sera un excellent début. « Il y a juste... une chose que... je peux faire. » Tu ne te vois pas, mais tu sais pertinemment que ton teint doit être encore plus blanc qu’il l’était. Ça sera une rude journée. « Mais ma phobie... avant. » Ça fait tellement mal quand tu parles. Mal au corps, mal au cœur. Pourquoi est-ce que ça a dû se passer ainsi? Pourquoi as-tu été naïf?

Codage par Libella sur Graphiorum
Afficher toute la signature


On your face [flashback] Signa11
On your face [flashback] Empty #6le 31.08.19 14:48
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kyo Yuzuki
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE8/100On your face [flashback] EeIQN7j  (8/100)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Toma - AMNESIA (Hanamura Mai)
× Croisée avec : Lui-même (et c'est déjà suffisant)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 1200
× Øssements471
Féminin
× Inscription : 16/06/2019
× Surnom : l'agneau
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4897-kyo-yuzuki-la-poisshttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4930-kyo-avant-l-ombre-et-l-indifference
On Your Face

L’état de faiblesse de Rizzen le laissait parfaitement indifférent. C’était surtout le sien qui l’inquiétait. Ses mains, ses bras, son visage… Il était défiguré à vie. Ou pas. Il n’en savait rien. Il ne comprenait rien. Peut-être y avait-il un moyen de guérir tout ça. Aucune fichue idée de la raison de sa soudaine décomposition, si ce n’était qu’elle était dû à la potion du nécromancien, sans le moindre doute. Dans sa panique, il était logique pour le blond de lui en vouloir. Se montrer agressif malgré l’aide dont avait besoin son interlocuteur. Pour le coup, il pensait surtout que c’était un juste retour des choses, pour ce qu’il traversait. Il ne prenait pas une seule seconde au sérieux la phobie qui lui était expliquée. Il s’en fichait ouvertement, aveuglé par sa propre frayeur.

Retrouver un semblant de calme est complètement en dehors de ta capacité.


Surtout que les réponses apportées n’allaient pas à son avantage. Il ne laissait pas réellement le temps à Rizzen de s’exprimer. Et puis de toute manière, ce dernier était tout aussi perdu que le nouveau zombie l’était. S’ils étaient conscients de ce qui allait arriver avec cette potion, ils ne l’auraient pas expérimentée. Quoique… Peut-être, finalement. Seulement, Kyo n’en était pas arrivé là encore, dans ses réflexions. Il avait pourtant dit qu’il acceptait tous effets secondaires au breuvage, mais ce n’était clairement pas le cas. Il ne s’attendait pas à une telle réaction de son corps. Une telle… Horreur. Le choc était bien trop puissant, bien trop perturbant pour qu’il puisse réfléchir convenablement. Son agitation perdurerait, quand bien même ils seraient capable d’expliquer ce qui s’était passé.

Il n’obtient pas de réponse, quant à son hurlement. Les mots avaient passés le seuil de ses lèvres avec toute la force dont il disposait. Il en tremblait toujours. Le défaitisme commençait peu à peu à prendre de l’ampleur, l’accompagnant de la colère à une profonde dépression. Il aurait préféré continuer à hurler comme un damné. Néanmoins, il en venait petit à petit à laisser la fureur de côté, l’évidence lui explosant au visage. Il était devenu un monstre. Un constat flagrant, sans appel. Il ignora la douleur qui s’éveilla dans son dos, lorsqu’il vint à le frapper dans son court retrait. Il abandonna toute force pour révéler la vérité à voix haute. Son regard se retrouva rapidement brouillé alors qu’il se recroquevillait sur lui-même. Il ne voulait plus voir la charpie qu'étaient devenus ses bras.

Passer de la fureur intense aux pleurs… Tu n’es pas près d’arrêter l'ascenseur émotionnel, en plus.


Sa plainte était silencieuse, jusqu’à ce que la voix de Rizzen lui parvient. Il n’était pas un monstre ? Il redressa la tête, toujours aussi prêt à répondre de façon acerbe, faisant revenir au galop la colère. Mais il ne dit rien. C’était comme… Comme si les mots restaient coincés dans sa gorge. C’était comme… Comme il y a douze ans, après la mort de son père. Un mutisme brutal, suite à un choc émotionnel trop important. S’il ne connaissait pas déjà cette sensation, il aurait sans doute paniqué. C’était… perturbant, d’ouvrir les lèvres sans émettre le moindre son alors que l’envie était là. Le brin de colère qui avait marqué ses traits laissa place à la surprise, alors qu’il baissait à nouveau les yeux. Il ferma les paupières, essayant de contrôler son corps qui était pris de spasme. Etait-il à ce point traumatisé ?

Peut-être… Peu-être qu’inconsciemment, tu prends conscience de tout ce que ça implique. Ne pas pouvoir revoir Seiya, par exemple.

Il aurait aimé lui dire qu’il pensait que c’était possible, oui. Que Rizzen lui ait fait une blague. Plus précisément, il aurait préféré. Avec un tel désir et si cela avait le cas, il ne restait plus qu’au blond à chercher un nouveau nécromancien tout en ne manquant pas de faire connaître sa façon de penser en lui refaisant le portrait au passage. Mais ils n’en étaient pas là. Au final, ils étaient juste deux jeunes spectres, complètement dépassés par les évènements. L’un couché par terre, affublé par sa phobie, l’autre muet, traumatisé par sa nouvelle condition. Un espoir persistait dans son esprit de pouvoir échappé à cette condition, mais le fatalisme dont il faisait preuve se battait avec fureur contre cette idée. Partagé entre deux sentiments, il se sentait encore plus mal dans sa peau.

Il fut troublé par un goût salé au niveau de sa langue. Ses larmes silencieuses, n’ayant plus de joues sur lesquelles glissées, atterrissaient directement dans sa bouche. Le constat le fit trembler davantage. Il voulut prendre sa tête dans ses mains, se stoppant rapidement lorsqu’il vit la chair pourrie. Il recula violemment la tête de dégoût, se cognant douloureusement le crâne contre le mur… Il se sentait con. Terriblement con. Désespéré, aussi. L’espoir que Rizzen cherchait -ou non- à lui donner, affirmant qu’il il y avait une seule chose qu’il pouvait faire le fit à peine réagir. Il se sentait abandonné, doucement. Incapable de parler, incapable de bouger. Il restait figé, le regard dans le vide. Il ne cherchait plus à s’en prendre au nécromancien, lui laissant tout le temps dont il aurait besoin pour se remettre. Quant à lui…

Tu ne sais pas quoi faire. Alors tu sens les larmes coulés, ne cherchant pas à les dissimuler, à te cacher. Tu n’aimes pas être vu en position de faiblesse, pourtant. Mais… C’était juste au dessus de tes forces, de te battre contre cette vérité éclatante.
Codage par Libella sur Graphiorum
On your face [flashback] Empty #7le 02.09.19 20:20
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Rizzen Arai
végétal à bien des niveaux 🌱

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE9/100On your face [flashback] EeIQN7j  (9/100)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
On your face [flashback] Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Lucas Anglade - Graineliers / Riku Kurose - 10 Count
× Pouvoir : Contrôle végétal (pousse à partir de son corps)
× Logement : Maison de Rizzen & Leone
× Métier : Étudiant
× Epitaphes postées : 1287
× Øssements630
Féminin
× Inscription : 17/06/2019
× Surnom : la laitue romaine
× DCs : Lindsay Grant
végétal à bien des niveaux 🌱
http://www.peekaboo-rpg.com/t4899-rizzen-arai-se-relever-http://www.peekaboo-rpg.com/t4932-rizzen-vegetal-a-bien-des-niveauxhttp://www.peekaboo-rpg.com/t5128-rizzen-arai-deathbook
On your face
Seul le silence des lieux répond à tes précédents mots. Aucune remarque sarcastique ou colérique, rien du tout. Ou alors peut-être as-tu perdu l’usage de ton ouïe, à cause de la perte de conscience? Non, puisque tu entends ton souffle saccadé, tu entends les petites plaintes que tu essaies de retenir. Visiblement, Kyo a décidé de t’ignorer. Une pointe de colère se manifeste face à ce comportement. Tu as fait ce qu’il voulait. Malgré ses mots et ce coup, tu tentes encore de le rassurer. Alors pourquoi? Avec ce genre de pensées, la culpabilité s’estompe. Et très honnêtement, tu préfères ça. On dirait que c’est plus facile de te maîtriser, de combattre la phobie pour enfin reprendre le dessus. Après quelques minutes, ta tête se redresse pour une seconde fois, ton regard allant vers le nouveau zombie. Tout le ressentiment que tu lui vouais s’envole dès que tu constates qu’il pleure de façon silencieuse. La culpabilité revient t’empoigner aux tripes, à un tel point que c’est difficile de dire si le haut-le-cœur provient de ça ou de la vision du sang et de chair pourrie. Sûrement un peu des deux.

Reposant la tête sur le sol, tes paupières se ferment. Tes doigts viennent se saisir d’un mouchoir dans ta poche de pantalon pour ensuite le poser délicatement sur ta lèvre, désireux de calmer le saignement. Il te faudrait une potion pour ça, mais tu devras en reprendre une autre suite au retrait des branches sur tes épaules... Elles coûtent cher pour tes maigres moyens. Rik doit t’aider à payer bien des choses y compris ces potions. Puis, pour le moment, tu n’as pas l’énergie pour faire bouger les racines... Casser les branches sera des plus souffrant. Cependant, tu chasses bien vite cette image et cette pensée, tâchant de te calmer, de reprendre le dessus sur ta phobie. Ainsi, plusieurs minutes passent sans que tu bouges, sans que tu parles. C’est le silence dans la pièce. Une chance que personne n’a l’idée d’entrer maintenant. Ce serait des plus gênant. Peu à peu, ton corps réagit moins, la fraîcheur du plancher fait diminuer ta température et aide à ta pression à retrouver la norme. Le fait de sentir le sang sous le mouchoir, presque sur tes doigts, contribue à ce que ça prenne plus de temps. Elle en est à ce point, cette phobie. Heureusement, tu ne saignes pas souvent dans un environnement non contrôlé.

Un moment supplémentaire est nécessaire, moment qui te semble suffisant pour fonctionner de nouveau. Ça ne fera pas de tort. Doucement, tu te redresses, commençant par t’asseoir par terre. Pas d’étourdissement, pas de chute de pression. Ton teint est encore plus blanc qui ne le devrait, mais tu as repris ton calme. « Ce que je peux faire », commences-tu lentement, parlant d’une voix basse et en évitant de trop bouger les lèvres, « c’est une potion d’apparence. » Lui laissant le temps d’assimiler la chose, tu prends appui sur le meuble à côté de toi, meuble sur lequel est posé l’ordinateur que tu utilisais avant l’arrivée de Kyo. Te relever n’est pas simple, tes deux cuisses te donnent l’impression d’être faites de guimauve. Elles sont molles et tremblantes. Peut-être un peu tôt pour te mettre debout. Tu poursuis ton idée sans le regarder, fixant plutôt la porte, ou d’autres ordinateurs qui sont posés le long du mur. Surtout pas par terre pour voir ton sang et surtout pas ton interlocuteur. Son odeur a bien envahi la pièce, c’est difficile pour ton odorat fragile. « Ce sont des potions beaucoup plus courantes, on ne devrait pas pouvoir me tromper... » Et puis... et puis tu te retiens d’ajouter qu’il ne peut rien lui arriver de pire qu’une zombification. Cette fois, tu testeras le résultat, en espérant ne pas te transformer toi aussi en zombie.

Un regard vers Kyo, mauvaise idée. Tes iris verts reviennent rapidement vers l’écran de l’ordinateur tandis que tu ramènes la chaise derrière toi pour t’y asseoir. Ce devrait être une recherche rapide. Ensuite, il faudra aller à ta chambre pour la fabriquer. Hors de question que le zombie t’y suive dans cet état... Tu ne le supporterais sans doute pas.

Codage par Libella sur Graphiorum


À quel point Rizzen va galérer pour la suite :
1. Il restera incapable de regarder directement Kyo sans provoquer le retour des effets de sa phobie
2. Il pourra lui jeter des coups d’œil rapides, pas trop souvent sinon les tremblements reprendront et sa pression chutera
3. Incapable de s'en approcher, l'odeur lui donne des haut-le-cœur
4. Il pourra le regarder quand Kyo s'adressera à lui et s'il ne s'approche pas trop.
Afficher toute la signature


On your face [flashback] Signa11
On your face [flashback] Empty #8le 02.09.19 20:20
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
La Faucheuse
Maître de la mort

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE0/0On your face [flashback] EeIQN7j  (0/0)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
On your face [flashback] Empty × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Pouvoir : omnipotente
× Epitaphes postées : 2917
× Øssements526
Autre
× Inscription : 15/03/2014
Maître de la mort
Le membre 'Rizzen Arai' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'4 FACES' :
On your face [flashback] 4CBjy6t
On your face [flashback] Empty #9le 04.09.19 18:37
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kyo Yuzuki
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE8/100On your face [flashback] EeIQN7j  (8/100)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Toma - AMNESIA (Hanamura Mai)
× Croisée avec : Lui-même (et c'est déjà suffisant)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 1200
× Øssements471
Féminin
× Inscription : 16/06/2019
× Surnom : l'agneau
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4897-kyo-yuzuki-la-poisshttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4930-kyo-avant-l-ombre-et-l-indifference
On Your Face

C’était ridicule, comme façon de réagir, quand il y pensait. Il était venu ici, débordant de colère et de fureur, avec l’intention de faire payer son état à Rizzen. Il avait tant de choses à répliquer, quand à ses paroles. Il ignorait s’il devait sentir une pointe d’espoir à ses derniers mots. Mais plutôt que de répondre comme il l’aurait normalement fait, il s’enfermait dans un mutisme. La panique lui étreignait le cœur à la simple idée que cet état puisse s’éterniser. La dernière fois… La dernière fois, il n’avait pas réussi à parler pendant plus d’un an.

Est-ce que ce sera pareil, cette fois-ci ?

Se recroquevillant davantage sur lui-même, il laissa couler ses larmes silencieuses, bien incapable de se contrôler. Il aurait aimé dissimuler son visage, disparaître. Se cacher. Mais son corps n’avait plus la force de le porter. Se mettre debout était complètement en dehors de ses capacités. Il se sentait vidé de toute énergie, se contentant de pleurer, doucement. Il remarqua à peine les réactions du nécromancien présent. Il ne vit pas le sentiment qui s’était dessiné sur son faciès, balayé rapidement alors que Rizzen réalisait la situation émotionnelle du blond. Il était à bout de nerfs, envahit par toutes ses pensées qui tourbillonnaient dans son esprit. Mais surtout, il réalisait que c’était fini.

Fini son espoir de revenir à la vie. De toute manière, ils avaient foiré. L’état de son corps lui faisait comprendre la boulette monumentale qu’il venait de faire. Il réalisait qu’il n’y aurait sans doute pas grand chose à faire, dorénavant. Il n’avait plus d’espoir de retrouver son corps normal, sans devoir affronter cette chair pourrie qui apparaissait devant ses yeux. Mais surtout, il n’y avait plus aucun espoir qu’il revoit Seiya - sauf si ce dernier venait à mourir à son tour…-. Il ne le voulait pas. Au plus profond de lui-même, il voulait que Sei vive, qu’il ne termine pas sa vie à cause de lui. Mais finalement, Kyo ne pouvait pas le rejoindre.

Difficile d’accepter le constat. Son absence de réaction, de voix en était la preuve. Alors le temps que Rizzen se remette de ses émotions, il ne bougea pas d’un iota. Toujours le regard perdu devant lui, sans rien voir. Continuant de pleurer dans une longue plainte silencieuse. Il ne comprenait toujours pas ce qui lui arrivait, mais il connaissait déjà l’étendue de son erreur. Pensait-il vraiment qu’il pouvait défier la mort ainsi ? Il prenait conscience de son arrogance, de sa naïveté. Et cela ne l’aidait aucunement à se sentir mieux.

Loin de là.

La voix du nécromancien lui parvenait doucement, mais elle lui paraissait lointaine. Il dut se concentrer pour en percevoir le sens. En temps normal, il aurait froncer les sourcils. Cependant, en vue de son état second, son faciès ne montra aucune émotion. Neutralité la plus totale. Le seul mouvement qui le trahit fut un signe léger de la tête. Il comprenait ce qu’il lui disait, même s’il ne réalisait pas encore ce que cela signifiait. Il resta bêtement assis par terre, laissant Rizzen travailler.

Il cligna des yeux, à un moment. A croire que les mots venaient seulement d’atteindre son cerveau. Son visage se déforma derrière une grimace, alors qu’il voyait à nouveau ses mains. Sa respiration s’était accélérée, mais il faisait de son mieux pour se contrôler. Il plongea sa main décomposée dans sa poche, y retirant son téléphone portable. S’il ne pouvait plus parler, au moins, il pouvait écrire pour communiquer. Enfin, il l’espérait. Rien que déverrouiller l’écran de son smartphone était tout un parcours du combattant. Il serra les dents, ayant envie de pester, sans y parvenir. Il n'éprouvait aucune douleur physique suite à sa peau qui partait en charpie ; en revanche, la vue lui donnait la nausée. Et l’odeur… C’était si affreux qu’il se sentait obligé de tenir ses bras le plus éloigné de son nez - mais comme ses joues étaient elles aussi en décomposition… Ce n’était pas des plus efficaces-.

Il lui fallut quelques minutes pour parvenir à atteindre la conversation avec Rizzen. Ses mains tremblaient tant qu’il ne parvenait pas à taper correctement sur l’écran. Une fois même, le téléphone lui échappa et s’échoua au sol, le jeune homme pestant sans qu’aucun son ne s’échappe de sa gorge avant de le récupérer. Ridicule. Il se sentait ridicule. Cela ne manqua pas de faire revenir les larmes au coin de ses yeux alors qu’il les débarrassait d’un revers de main… Réflexe. Il fut pris d’une toux, dégoûté par son geste, d’avoir approché si près cette chair de son visage. Il faudrait pourtant qu’il s’y habitue…

Courage ! Tu peux le faire !
Codage par Libella sur Graphiorum


Est-ce que Kyo va réussir à communiquer ? :
1. Il parvient à envoyer un message compréhensible à Rizzen "Un truc aussi pour l'odeur ?"
2. Il se plante et envoie des "lg" "lfjg" "fzve" à la pelle et finit par s'agacer en balançant son portable contre le mur.
3. Il abandonne l'idée du sms et essaie de parler directement, mais il ne parvient pas à lâcher le moindre son et il a l'air idiot, du coup
4. Il abandonne l'idée du sms et essaie de parler directement, et réussi à articuler un murmure  "T'as pas un truc pour l'odeur ? ..."
On your face [flashback] Empty #10le 04.09.19 18:37
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
La Faucheuse
Maître de la mort

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
On your face [flashback] As64OwE0/0On your face [flashback] EeIQN7j  (0/0)
× Présence: présent
× Evolution : On your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] EmptyOn your face [flashback] Empty
On your face [flashback] Empty × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Pouvoir : omnipotente
× Epitaphes postées : 2917
× Øssements526
Autre
× Inscription : 15/03/2014
Maître de la mort
Le membre 'Kyo Yuzuki' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'4 FACES' :
On your face [flashback] LgUcUwv
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire