en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Elena a posté un rp libre dans le musée
Elena recherche un personnage masculin pour un rp négatif

Une tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole)

Une tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) Empty #1le 18.08.19 19:56
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Astard Wealdborn
Nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Une tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) As64OwE39/100Une tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) EeIQN7j  (39/100)
× Présence: présent
× Evolution : Une tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) EmptyUne tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) EmptyUne tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) EmptyUne tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) EmptyUne tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) EmptyUne tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) Empty
Une tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) Empty × Age de la mort : 44 Masculin
× Age post-mortem : 467
× Avatar : Gangplank - League of Legends
× Pouvoir : Vomir de l'éthanol
× Croisée avec : Le dit éthanol
× Appartement : Bozo
× Epitaphes postées : 308
× Øssements129
Masculin
× Inscription : 20/02/2019
× Surnom : le léopard
× DCs : Ce personnage EST un dc, l'original étant Viktor Von EisenHändler
Astard Wealdborn
Nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t5046-astard-wealdborn-no-message-inhttp://www.peekaboo-rpg.com/t5051-astard-wealdborn-oranges-n-scrumpy-tis-not-like-we-need-anything-else-heh
Dem bottles son
Astard faisait tâche. Ses habits, bien que propres ce jour-ci, trahissaient tout de même d'un certain dédain envers la convention bourgeoise dictant que l'on doit porter des vêtements chics dans des quartiers tout aussi chics. Il n'avait rien à y faire en réalité, il explorait juste un endroit qui lui serait interdit, et les mauvaises langues qui en sauraient trop pourraient affirmer qu'il tentait de refourguer une masse non négligeable de cocaïne, qu'il a bien évidemment "trouvée par terre dans l'eau" selon son excuse préparée deux heures à l'avance. Les beaux quartiers n'étaient de toute évidence pas ceux qu'il connaissait le mieux, et son exploration diurne approximative des lieux consistait en plusieurs sprints entre toutes les intersections qui venaient dans le champ de vision d'Astard. Il ne prenait bien évidemment pas le temps de choisir des directions cohérente, et avait déjà fait plusieurs fois relu chaque nom de rue en se félicitant à tort d'en trouver des nouveaux. Cela faisait deux bonnes heures qu'il rôdait à l’affût des moindres hères qui avaient le malheur de rencontrer son chemin, les mêmes n'étaient cependant pas très nombreux depuis que tout le monde avait compris qu'il faisait de grandes rondes involontaires en beuglant parfois ce que disaient les panneaux pour s'assurer qu'il les avaient bien lus. Astard n'avait bien sûr pas refourgué un seul gramme de sa farine des rêves, mais n'était forcé de désespérer qu'après avoir réalisé que c'était bien la vingtième fois qu'il redécouvrait le même hôtel extravagant. Enfin épuisé, après avoir obligé son corps torturé à frôler les limites des capacités physiques humaines, il s'asseyait sur l'escalier d'une de ces passerelles surplombant la route. Il avait une perception limitée de ses alentours directs, tout dans ce monde allait trop vite pour lui quand il s’arrêtait de gigoter, il prenait une rasade de son carburant pour revoir clair dans le flou mobile de ce monde. Son esprit faisait tourner seul tout ce que ses yeux tentaient de percevoir, et cette rotation de l'enfer ne prenait fin que s'il se donnait des objectifs clairs. Il en avait un nouveau, puisque se faire une carte mentale des lieux n'était pas envisageable, et c'était bien de rentrer dans ce qu'on lui avait indiqué être son foyer.

Il courait encore. Toujours, mais tentait cette fois-ci de quitter ces maudits quartiers bâtis pour ceux morts du bon côté de la bourgeoisie, ces nobles qui n'avaient jamais compris à quel point le fait de ne jamais avoir eu d'éducation avait mutilé les chance qu'Astard avait eu de s'hisser tout en haut de la société à son arrivée chez les morts. Blâmer son manque d'instruction, il le faisait lui-même pour donner un alibi parfait à la bouteille qu'il portait avidement à ses lèvres, passant encore devant les mêmes façades dans ce labyrinthe cauchemardesque. Il ne lui fallut que cinq minutes pour admettre qu'il était bien trop perdu et ivre pour échapper aux quartiers riches en tentant de marcher droit. S'amusant de sa propre misère, il s'asseyait au milieu de la rue pour reprendre un peu de ses forces, d'une manière incroyablement incivilisée et pourtant si pratique.

Répétons-le, il faisait tâche.


@Reina Makoto
oui:
J'ai peut-être un tout petit chouïa indicernable de retard; c'est la faute au chat. Oui. Mauvais chat.
Afficher toute la signature


Une tête qui ne nous revient pas (ft. Reina tête-qui-vole) Of6h73c
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire