en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Elena a posté un rp libre dans le musée
Elena recherche un personnage masculin pour un rp négatif

Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas-

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Terminé #1le 17.06.19 19:55
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kyo Yuzuki
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- As64OwE18/100Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EeIQN7j  (18/100)
× Présence: présent
× Evolution : Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Toma - AMNESIA (Hanamura Mai)
× Pouvoir : Se décomposer, c'est un pouvoir ?
× Croisée avec : Lui-même (et c'est déjà suffisant)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 1890
× Øssements1131
Féminin
× Inscription : 16/06/2019
× Surnom : l'agneau
Kyo Yuzuki
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4897-kyo-yuzuki-la-poisshttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4930-kyo-avant-l-ombre-et-l-indifferencehttp://www.peekaboo-rpg.com/t5270-kyo-parlez-apres-le-bip-biiiiiip


Nobody cares if I'm dead or alive, Oh, what a wonderful life ♪


identité


NOM : Yuzuki - c'est un nom qu'il affectionne beaucoup, et en même temps pas du tout. L'histoire vous expliquera pourquoi.
PRÉNOM : Kyo (en théorie, si vous cherchez à chopper sa pièce d'identité sans qu'il s'en aperçoive, y a même écrit Kyosuke, à la base. Mais il n'aime pas. Z'avez pourquoi ? Histoire à nouveau.)
DATE DE NAISSANCE : 01/12/1995 (pas forcément la date exacte, mais c'est ce qu'il y a d'écrit sur sa pièce d'identité)
DATE DE MORT : 29/10/2018
NATIONALITÉ : Japonais
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
[X] Anglais.
[X] Japonais.
RACE : Zombiiiiiiiiie (oui il s'est fait avoir par un vilain nécro', cet abruti /sors.)
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Toma - AMNESIA



physique


Couleur de peau : Blanche
Couleur des cheveux : Blond avec des pointes rougeoyantes (décoloré, noir au naturel... donc jamais, en réalité. Et non les pointes sont pas roses, d'abord.)
Longueur des cheveux : Mi-Long
Couleur des yeux : Noisette au naturel, bleu/jaune quand il s'éclate avec ses lentilles (souvent, donc).
Corpulence : Relativement fin, un peu de muscu lui ferait sans doute pas de mal.
Taille : 1m79 (ouais c'est grand pour un jap', on lui a déjà dit. Mais comme il ne sait pas s'il a que des origines nippones... Ahem.)
Style vestimentaire : Kyo a un style qui se rapproche le plus du "grunge", parce que rock'n roll, fuck yeah.
Zombie mode activé : Sa petite erreur avec la potion de Rizzen lui a valu la "chance" d'avoir la peau de son visage -principalement ses joues- et de ses mains et début de bras en lambeaux. Niveau charpie et pourriture, on peut pas faire mieux -quoi que si, avec le temps...-. Dans son état actuel, il trouve encore l'effet pas trop dégoutant, parce qu'il y a un mélange de rouge et de brun qui fait un peu concept avec ses mèches rouges (quoi pas du tout ? Laissez-le y croire, m'enfin !). En tous les cas, c'est pas si moche moche... On pourrait presque croire que c'est un maquillage très réaliste avec une jolie vue sur les os de sa mâchoire. Mais par contre, niveau odeur, c'est pas le top du top, ni la grande classe au point que ça le dégoute lui-même, finalement. Du coup, cette forme-là, il ne l'a jamais en public. Après si vous venez dans sa chambre sans frapper, ce sera de votre faute... Puis vous risquez de le voir à poil aussi, mais BON. C'est une chambre après tout. Il utilise, de ce fait, les potions qu'il peut trouver, la majorité étant fournie par Rizzen -parce qu'il faut bien qu'il répare ses conneries -wink wink-. Idem pour les parfums, même s'il doit avouer qu'il n'a pas encore trouvé l'odeur corporelle qui lui convenait, mais c'est toujours mieux que de sentir la mort -stop les blagues-.
Habitudes : La cigarette, c'est le mal. C'est donc naturellement que Kyo est un fumeur.
Autre : Il a un petit tatouage à l'intérieur du poignet, assez facile à dissimuler sous des bracelets. Il représente deux étoiles -pour la symbolique... Se référer à l'histoire-.
Au dos de ses mains se trouve des brûlures guéries, cadeau de l'asphalte à sa mort. Il lui arrive parfois d'avoir l'impression qu'elles s'embrasent. Avec le combo de sa chair en charpie, c'est de toute beauté.



précisions


Ses amis proches le surnomment souvent "Kyou". C'était bizarre au début mais depuis il valide.
Il ne peut pas vivre sans musique. JAMAIS. Never. EVER.
L'humour noir le fait rire. Un peu moins depuis qu'il est mort.
Il a toujours rêvé d'avoir un anneau à la lèvre, mais n'a jamais eu le courage de sauter le pas.

caractère


Ceux qui ne connaissent pas réellement Kyo dirons de lui qu'il est -attention jeu de mots pourri à venir- un bon vivant. Cependant, il me tient à cœur de préciser un peu le caractère du blondinet qui est bien plus complexe qu'il ne veut bien le laisser croire. Car oui, il peut se montrer social, souriant, bienveillant envers des étrangers. Il peut être une véritable pile électrique si insupportable qu'on a l'impression qu'il aspire l'énergie vitale des personnes qui l'entourent, si bien qu'on meurt d'envie de l’assommer pour qu'il nous foute un peu la paix. Mais toute cette énergie positive, c'est bien souvent du vent. En réalité, il a la fâcheuse tendance à toujours exagérer ses propres ressentis, à surjouer, cherchant à éviter de créer des contacts trop intimes. C'est un peu le bazar, c'est ça ? Ok, on reprend.

Son histoire n'est pas joyeuse. Il a été maltraité, il a perdu des êtres qui lui étaient chers. Il a accordé sa confiance aux mauvaises personnes, trop espérer d'avoir des attentions agréables venant d'autres. Il ignore même ses origines alors... Autant dire qu'il est difficile, dans cette situation, d'être aussi puérile et léger qu'il l'est. Si vous le croisez, il se montrera amical, pas de doute. Mais ne comptez pas sur lui pour créer quelques liens qui soient. Il fuira, comme il l'a toujours fait. Il a fait trois exceptions durant son vivant, mais comme il est mort eh bien... On peut pas dire que ça a servi à grand chose. Pire même, c'est à cause de ça qu'il est devenu un zombie. C'est dire. Après, cela ne veut pas dire qu'il ne sait pas être réellement joyeux. La musique l'y aide beaucoup d'ailleurs. Lancez-le sur le sujet, vous verrez. Il vous parlera de ses groupes préférés, de guitare, de chant éventuellement. Il est plutôt bon chanteur, d'ailleurs. C'est la musique qui l'a aidé à tisser des liens avec sa meilleure amie, pour l'anecdote. C'est la musique qui lui a fait apprendre l'anglais, bien que sa prononciation n'est pas des meilleures -en même temps, il est jap, sans vouloir juger... Il serait tout aussi doué niveau prononciation que s'il était français-. Bref, la musique, c'est la vie. Du moins c'était sa vie.

Tout comme l'était son travail. Kyo est un peu le geek de service, celui qui passait beaucoup de temps sur son ordi pour son boulot, notamment, mais aussi du côté personnel. Autodidacte, il a la passion d'apprendre tout ce qui touche de près ou de loin à l'informatique. Il était d'ailleurs en train de se bouger un peu pour passer un diplôme et pouvoir bosser proprement dans le domaine. L’occasion était belle en plus, étant donné qu'il pouvait bosser dans la jeune entreprise de son meilleur ami. Le rêve, quoi. Quoi de mieux que de faire un travail qui nous passionne, hein ? -vous commencez à comprendre pourquoi zombie ?-. Du coup, il a des passions, oui. Des passions qui font ressortir son vrai caractère, celui qu'il affiche avec ses vrais amis. Le bon vivant, le gars qui sourit franchement, qui plaisante de tout et rien, surtout de rien. Celui qui taquine ses proches, qui se la joue beau gosse quand son mec est dans les parages. Le mec bien dans sa peau, quoi.

On ne peut pas vraiment dire que c'est toujours le cas, dans la mort.

Dans ce monde, c'est plus les idées noires qu'il broyait régulièrement de son vivant qui l'animent. Il est souvent perdu dans ses pensées, l'air maussade. Il se retrouve hanté par des démons qu'il cherche à enfouir au plus profond de lui. Ce n'est pas une franche réussite, avouons-le. Mais sur Terre, il avait Mira, Seto et Seiya pour lui remonter le moral. Ici, il a rien, si ce n'est une peau qui part en lambeau et une odeur corporelle qui lui donne envie de vomir. Difficile de remonter la pente, dans ce cas-là. On lui reprochait souvent sa mélancolie, sa fâcheuse tendance à regarder derrière lui, se concentrant plus sur le passé que le présent. Et c'est toujours le cas. Le monde des vivants l'obsède. Il souhaite y retourner. Mais en vue de cet échec cuisant de résurrection, il est pas près de retenter l'expérience... Alors il s'isole. Beaucoup. Trop. Avec son casque, la musique à fond. Le seul moyen qui lui permet encore de tenir bon. Il se demande en quoi cet endroit est mieux pour s'amuser, lorsque l'absence des êtres aimés se fait tant sentir.  



histoire


Kyo est peut-être mort qu'à vingt-trois ans -bon ok, il ne les avait pas quand il est mort, mais on ne va pas chipoter pour un mois-, mais cela ne veut pas dire qu'il n'a rien vu de la vie. Bien au contraire, d'ailleurs... Il en a sans doute un peu trop "vu". Il  aurait appris qu'un mauvais esprit lui en voulait personnellement et qu'il désirait le faire souffrir plus que tout, il l'aurait cru sans broncher. Ça aurait aussi justifier toutes ses souffrances. Sans vouloir forcément jouer la victime, ses instants de pure joie se compte sur les doigts de la main...

Tout d'abord, sachez que Kyo ignore totalement qui sont ses véritables parents. Il a été retrouvé quelques heures après sa naissance, abandonné dans un temple durant la nuit. Les raisons de son abandon sont inconnues, il n'a jamais vraiment éprouvé la volonté de les retrouver... De peur, sans doute, d'apprendre les vraies intentions de ses parents biologiques. Il ne pense pas qu'il s'agissait de gens biens, pour être honnête. Il imagine plutôt qu'il était un poids pour eux, un évènement imprévu et non désiré. Sa mère aurait très bien pu avorter, même s'il n'a pas de justification valable qui justifierait de ne pas l'avoir fait. Fut un temps, il aurait pensé que ça aurait été préférable. En revanche, sa génitrice aurait pu se passer de lui donner un prénom... Kyosuke. Inscrit sur un papier qui accompagnait son linge, s'il avait bien compris. De ce fait, il est tout naturel qu'il le déteste. Il ne comprend toujours pas pourquoi la volonté d'une femme qui abandonne son propre enfant, sa propre chair, ait pu être respectée. Du grand n'imp...

Retrouvé par un des prêtres, il fut recueilli par un orphelinat. Et dès le départ, ce fut difficile. Bien qu'élevé et éduqué par les éducateurs de l'endroit, on ne peut pas vraiment dire qu'il avait l'esprit modulable. Au contraire, il était plutôt un enfant turbulent, attirant l'attention sur lui à sa manière. S'il se souvient bien, il créait souvent des bagarres avec les autres gamins, pour un oui ou un non. Du coup, il était souvent puni, sans que cela ait un quelconque impact sur son comportement. La communication avec les adultes -ou même avec qui que ce soit-, était compliqué, voire quasi impossible. Il ressentait perpétuellement un vide en lui qu'il ne parvenait à combler, ni même à comprendre, en vue de son jeune âge. Esprit rebelle et contradictoire, il refusait sa situation. Il n'en avait pas le contrôle et lorsqu'il se retrouvait face au monde extérieur, il se retrouvait souvent à jalouser les autres enfants, chouchoutés par leurs parents. Il rêvait d'en avoir... Et pourtant, en vue de son caractère difficile, aucun des couples qui venaient à l'orphelinat n'était séduit par son profil. Ce qui l’agaçait d'autant plus, bien qu'il n'était pas en paix avec l'idée d'être le parfait enfant pour être adopté. Il se sentait différent de tous les autres. De la "mauvaise graine". Exclu, aussi. Peut-être était-ce due à son imagination débordante ou son incapacité à comprendre les codes sociaux, il préférait néanmoins mettre tout ça sur la faute de "ses origines". Plusieurs fois, il avait cette impression du regard insistant sur son apparence, les gens se demandant s'il était 100% japonais, ou métisse. Si métisse, avec quelle autre nationalité... Pff. Quelle importance. Ce n'était pas comme s'il pouvait le changer, ça...

Il connut les aléas de l'orphelinat jusqu'à ses sept ans. Age où il se disait que quoi qu'il arrivait désormais, il ne serait pas adopté. Il avait abandonné l'idée et s'isolait d'autant plus lorsque les autres enfants trouvaient des parents. Il créait moins de vagues toutefois, se faisait plus discret. Ce qui n'était pas réellement une bonne chose, mais passons. Il finit, néanmoins, par trouver la lumière, par trouver LA personne dont il avait besoin. Son nom ? Yohei Yuzuki. Kyo se rappelle très bien de leur première rencontre. Il se souvient aussi s'être demandé ce que cet homme faisait dans l'orphelinat. Déjà, il était célibataire. Ils s'étaient rencontrés par pur hasard - lorsque le jeune homme était à peine au début de ses démarches- et ils se sont mutuellement intrigués. Le pourquoi du comment, dieu seul le sait. Ils sont restés plusieurs secondes à se fixer dans les yeux, jusqu'à ce que Yohei finisse par lui sourire et lui demander son prénom. Ils avaient discutés brièvement, jusqu'à ce que l'adulte lui demande s'il pouvait le revoir, plus tard. C'était intriguant. Kyo avait accepté, bien qu'il ne pensait pas que ce serait le cas. Sans doute que les responsables de l'établissement lui révéleraient qui l'enfant était réellement et que Yo abandonnerait l'idée. Mais ce ne fut pas le cas.

Ils se côtoyèrent régulièrement, avant même que l'adoption ait réellement lieu. Yohei découvrit un petit garçon ne demandant rien de plus que de la considération et de l'attention. Kyo, quant à lui, découvrait un jeune homme simple, drôle et attentionné. Ils étaient faits pour s'entendre et jamais l'enfant aurait cru un jour que cela arriverait. Un jour où il devient officiellement un fils, ce jour où il put dire à qui voulait l'entendre -et même aux autres- qu'il avait un papa. L'administratif avait pris du temps, mais Yo avait persévéré. Ce fut naturellement que Kyo se retrouva dans son nouveau chez soi. Il avait appris, au fil de l'eau, que son père n'était pas riche, loin de là. il avait des revenus assez banal, un travail banal lui aussi qui lui demandait beaucoup de temps. Mais ça, c'était la base. Il avait cru comprendre aussi qu'il était en froid avec sa famille, qu'il était le petit dernier d'une fratrie de trois. Une grande sœur, un grand frère. Il n'a jamais rencontré l'ainée, ni ses grands parents. En soi, cela lui importait peu. tout ce qu'il comptait, c'était qu'il était heureux, ainsi. Il avait un papa qui s'occupait de lui. A l'école, ça allait mieux aussi, même s'il avait toujours quelques problèmes avec ses camarades. Il faisait néanmoins le nécessaire pour que Yohei soit fier de lui et il travaillait dur pour ça. Ce fut un peu difficile lorsque l'adulte eut une petite amie, étant donné qu'elle ne le portait pas dans son cœur. De la jalousie mal placée, mais venant d'un enfant de neuf ans, c'était excusable. De la part d'une adulte de presque trente... Un peu moins, quand même.

Mais évidemment, tout ceci était trop beau pour durer. Dans l'esprit de Kyo, ce qui se déroula ce jour-là est plutôt flou. De mémoire, il avait compris, à l'époque, que Yohei, bien qu'il était un homme bon, avait quelques problèmes en terme de jeux d'argent. Et, toujours d'après ce qu'il avait compris, il avait des dettes qu'il n'arrivait pas à rembourser, des dettes dues aux mauvaises personnes. En soi, c'était peut-être idiot de sa part, avec un enfant à charge. Pour autant, Kyo ne lui en a jamais tenu rigueur. Sa mort, jugée accidentelle par les forces de l'ordre, était assez étrange pour qu'elle laisse supposer un règlement de compte. Toutefois, aucune preuve étayant cette théorie ne pouvant être apportée au dossier, l'accident fut préféré. La seule façon de résoudre cette affaire aurait été de retrouver le chauffard qui l'avait renversé... mais il s'était évaporé dans la nature. Pouf, comme ça. Comme Yohei. Du jour au lendemain, il n'était plus là. Disparu. Une notion que l'enfant comprenait bien, du haut de ses dix ans. Pour autant, le traumatisme était bien présent, laissant de profondes séquelles. Une profonde dépression aussi, accompagnée par un mutisme. L'envie de parler, d'être, de vivre, n'était plus là.

Ce fut son premier contact avec la mort. Il ne s'en est jamais vraiment remis. Il se souvint de l'hôpital dans lequel il avait été envoyé. Il se souvient difficilement des journées passées là-bas, à fixer l'horizon, le regard éteint. Il n'accordait plus d'importance au monde qui l'entourait, à la vie en elle-même. C'était sans aucun doute la première fois où l'idée du suicide lui est entrée en tête. il fut extrêmement difficile de se remettre de cette épreuve. Lors de son hospitalisation, il fit la connaissance du frère ainé de son père : Makoto Yuzuki. Cet homme, psychiatre de profession, était venu à sa rencontre dès lors qu'il avait appris son existence. Kyo n'était pas réellement surpris d'apprendre que Yohei n'avait pas tenu informé sa famille qu'il avait adopté une âme en peine. Le jeune ado s'était montré méfiant et méprisant envers cet homme, crachant son désespoir, d'abord par des gestes, puis par des mots. Son mutisme ainsi vaincu, la communication fut plus aisée. La possibilité de déverser ses ressentiments à la figure de quelqu'un lui avait fait du bien. Reporter la faute sur autrui aussi. Pourtant, à ce qu'il sache, Makoto n'a jamais montré la moindre contrariété à son égard. Il l'avait laissé faire, simplement, jusqu'à voir le garçon fondre en larmes, en proie à la profonde tristesse qui lui étreignait le cœur.

Une fois encore, la suite s'enchaina sans qu'il s'en rende compte. L'ainé Yuzuki adopta l'enfant de son frère, pour des raisons qui échappaient au principal concerné. Peut-être... peut-être y avait-il une part de culpabilité, dans son geste. Il n'avait pu empêcher la mort de son petit frère aussi reprenait-il le flambeau pour éduquer au mieux l'enfant qu'il avait adopté. Peut-être que les motivations étaient différentes, mais Makoto ne s'est jamais dévoilé à lui. Kyo n'a pas posé non plus la question directement, de peur de devoir retourner à l'orphelinat ou dans une famille d'accueil inconnue. Au moins, son "nouveau père" connaissait sa peine, sa douleur, puisqu'ils la partageaient. C'était sans doute ce qui les avait rapproché, au début. Ainsi, le garçon se retrouva au sein d'une nouvelle famille. Car oui, contrairement à son frère, Makoto était marié et avait une fille, de deux ans la cadette du nouvel arrivé. Et on ne peut pas dire qu'il était mieux loti, dorénavant.

Enfin, c'est peut-être un peu exagéré, mais ce serait mentir de dire qu'Anzu, sa "petite sœur", était heureuse de le voir arriver. Fille unique jusqu'à ce que Kyo débarque, elle était l'exemple typique de la petite gamine adulée par ses parents et qui est tellement mignonne... En public, uniquement. Dans la vie privée, au quotidien, c'était une réelle peste. Si le jeune homme avait quelques appréhensions à être un grand frère, il a vite déchanté. Alors qu'à la base, il désirait vraiment devenir un modèle pour elle. Ou pas, en fait. Pas du tout. De toute évidence, elle était jalouse qu'il vienne à lui piquer la vedette. Qu'il ose demander l'attention de ses parents ? Hey oh ! C'est ELLE, la fille biologique, celle qui importe en premier. Et ça, elle le fit rapidement comprendre à sa mère, qui partagea son avis bien vite. Évidemment, face à Makoto, la mère et la fille étaient adorables envers lui... Hypocrisie. Cette famille ressemblait pas mal aux autres familles japonaises, d'après ce qu'il comprenait ; mère au foyer qui s'occupe des enfants -enfin, surtout de sa fille-, père qui travaille abondement pour ramener les yens. Ça lui changeait beaucoup de Yohei, il devait l'avouer. Car même si son père travaillait beaucoup, il avait toujours du temps pour son fils -en prenant certes des heures sur son capital sommeil, mais quand même-. L'adaptation fut moins évidente -en tout cas au début- qu'il n'aurait pu le penser, pour autant, il était assez confiant sur la suite. Au fil des années, il allait bien finir par gagner l'affection de cette famille... -l'espoir fait vivre, il parait-.

Rien de particulièrement notable se déroula jusqu'à ses quinze ans. Il s'adapta plus facilement qu'il ne crut à sa nouvelle vie. il réussit même à se faire quelques amis... Et il se fit naturellement inviter à un gōkon -ou group dating, si vous préférez- par l'une de ses connaissances. A la base, il n'était pas spécialement intéressé, n’éprouvant pas vraiment l'envie d'être en couple. Mais... mais ça, c'était avant de tomber sur Aiko. Aiko, c'était la beauté à l'état pur, un esprit vif, un regard malicieux. Autant dire que Kyo est immédiatement tombé amoureux d'elle, après quelques mots échangés. Un amour partagé, si bien qu'il fut rapidement impossible de voir l'un sans l'autre, bien qu'ils n'étaient pas dans le même établissement scolaire. Il sy avaient bien quelques murmures sur leurs passages, mais il s'en moquait. Ils étaient réellement heureux, ensemble. Des caractères opposés, mais complémentaires. Elle lui permettait d'être plus attentionné, attentif, communicatif et créatif. Elle est celle qui a motivé sa passion pour la musique, l'envie d'apprendre à jouer de la guitare notamment. Pour chanter des sérénades. Cliché ? Bah. Quand on est amoureux, on s'en fout de tout ça.

Tout ne pouvait pas se passer comme il l'aurait souhaité, à croire que le sort lui en voulait vraiment. Quand elle était avec lui, Aiko rayonnait. Son sourire était ravissant. Toutefois, il se rendait bien compte que quelque chose n'allait pas. Elle lui cachait quelque chose et rien que cette idée le rendait fou. Il essayait, parfois, avec plus ou moins de maladresse, à la faire parler. Si elle n'affichait aucun malêtre en sa présence, il était évident qu'il était présent. Etant lui-même sujet à des idées noires, il espérait qu'elle puisse s'ouvrir à lui... Mais rien n'y fit. De plus, entre temps, son père avait apprit que sa cadette côtoyait un orphelin métisse -aah, les rumeurs...- et cela n'était pas à son goût. Il voulait quelqu'un de bien, pour sa fille. Quelqu'un d'autres que Kyo, de toute évidence, bien que les deux hommes ne se soient jamais rencontrés. Aussi, il lui fut demandé poliment, puis un peu moins ensuite, d'arrêter de la fréquenter. Ce qui avait de plus vexant, dans cette histoire, c'était qu'Aiko n'avait pas trop l'âme à s'opposer à son père. Pour autant, il ne comptait pas lâcher l'affaire. Il la voyait, la détresse dans ses yeux.

Il ne fut pas assez rapide. Pas assez alerté. Il le fut seulement lorsqu'elle ne se présenta pas à leur rendez-vous caché. Il avait senti quelque chose se briser en lui lorsqu'il s'était aperçu du lapin qu'elle lui avait posé. Si elle voulait rompre toutefois, il refusait que ce soit fait ainsi. Ce serait en face, droit dans les yeux. Il s'était dirigé vers la maison de sa bien aimée, se rappelant la scène. Arrivé dans la rue, la sirène de l'ambulance qui lui vrillait les tympans. Les cris, les voix. Le temps qui ralentit. Sa mère et sa soeur, effondrées. Son père, furibond en le voyant débarquer. Un coup de poing qui vole dans sa figure et lui qui se retrouve sonné au sol. Des mots : "C'est ta faute." Il n'avait pas compris. Il s'était redressé avec difficulté, la tête meurtri par le coup. Il avait vu le brancard, le corps caché, dissimulé dans ce sac mortuaire. Non. Ça pouvait pas être possible. Jamais de la vie. Non. Juste... Non. Il ne se rappelle plus de la suite, si ce n'est que sa vision s'est brouillée. Il s'entend hurler, aussi. Hurler à la mort.

Le suicide d'Aiko lui fut expliqué à l’hôpital. Le choc, trop violent pour son esprit fragile, l'avait fait tomber dans les vapes. Il ne comprenait toujours pas. Pourquoi ? Il n'était pas assez égoïste pour penser que c'était sa faute, parce que son père avait tenté de mettre fin à leur relation. Ils plaisantaient même sur le fait d'être Roméo et Juliette version morderne ! Alors pourquoi ? Il était dévasté. La tentative de Makoto de lui remonter le moral ne changea rien. Il ne put même pas se rendre à ses obsèques. Famille uniquement. C'est... C'est tellement facile de reporter la faute sur les autres. Putain. Putain. Putain. Dans les journaux, il y avait un ou deux articles sur le suicide d'une adolescence à cause d'une rupture compliqué. Mais... Mais ils n'avaient pas rompu, bordel ! C'était quoi, toutes ces conneries ? Il étouffait, bluffé, sonné par ce monde merdique. Nul doute que c'était le père qui avait inventé tout ça, pour justifier cet acte désespéré. Mais ce n'était pas possible. Juste... Impossible. Aiko n'aurait pas fait ça par amour. Alors... Pourquoi ?

Il resta presque un an, enfermé dans une chambre d’hôpital à nouveau. Nouveau trauma, nouvelle dépression. Plus sévère, celle-ci. L'incompréhension du geste rendait difficile l'avancer. Il avait bien appris que sa petite amie était chahutée à l'école, mais à aucun moment elle ne lui avait parlé du harcèlement qu'elle subissait. Il ne comprenait pas. Et il n'était pas près d'avancer, s'il n'avait pas fait la rencontre de Mira Akuji. Cette jeune fille au visage japonais, n'avait vraiment qu'une apparence nippone. Pour le reste... Elle était assez américaine, à vrai dire. Elle était entrée une fois par erreur dans sa chambre, cherchant à retourner dans la sienne. Elle s'était perdue, ayant mal lu les panneaux. Ça l'avait interloqué. Comment on fait pour se perdre, dans un hôpital ? Ensuite, elle avait vu sa guitare trainée près de son lit, tentative de Makoto pour lui redonner goût à quelque chose. Et elle était restée un bon moment, lui parlant de sa passion pour la musique -passion commune, de fait. Elle lui avait raconté sa vie, ce jour-là, parlant à cœur ouvert. Elle lui parlait de son déménagement à ses huit ans aux États-Unis -tiens, ça expliquait son comportement et son japonais approximatif, malgré son apparence-, la mort de sa mère à ses onze, la chute de son père dans l'alcool et la violence qui en découla. Le retour au Japon, tout neuf, et son retour en cours alors qu'elle maitrisait plus trop la langue, les cours et les contacts humains. De plus, elle était là parce que son "fucking dad" avait un peu trop abusé de la bouteille... Ok. Ça faisait, beaucoup, beaucoup d'informations. Et lui, il était resté bêtement à l'écouter, sans rien dire.

Bien qu'elle était sortie rapidement de l'hôpital, elle n'avait pas manqué de lui rendre visite, dès qu'elle le pouvait. Il la soupçonnait d'avoir du mal à se faire de nouveaux amis, dans sa classe. Et lui, comme il ne répondait pas, il ne pouvait pas l'envoyer promener. Pour autant, il se surprenait à attendre sa venue, chaque jour, après les cours. Parfois elle ne faisait que réviser son cours en se plaignant de l'incompréhension des manuscrits -et elle aimait beaucoup se moquer de l'accent anglais de son prof de langue-, parfois elle se permettait de jouer de la guitare à sa place. Et, au fil de l'eau, tout comme Makoto l'avait fait avant elle, elle passa au travers de la carapace que Kyo avait dressée entre eux, inconsciemment. Il finit par répondre à ses questions, à l'aider dans ses cours, à améliorer son japonais, aussi. Il devinrent très proches rapidement, mais pas comme un couple. Plus... Comme un frère et une sœur. Elle lui parlait de ses déboires avec un type de sa classe pour qui elle avait flashé, il essayait de la conseiller, avec plus ou moins de succès. Il avait fini par lui expliquer, pour Aiko. Et il avait été particulièrement touché de voir ses larmes, sincères, coulées le long de ses joues pour venir ensuite l'étreindre. C'était pas commun, il était clair néanmoins que ça venait du fond du cœur. Elle partageait sa peine. Et ça... Ça faisait un bien fou.

Tout sembla aller pour le mieux, suite à tout cela. Mira était une bonne personne, forte et positive. Il était essentiel de l'avoir dans son entourage. Il finit par sortir de l’hôpital, prenant des cours par correspondance pour essayer de rattraper le retard accumulé dans ses études. Il fit la rencontre d'autres personnes, notamment un homme -un irlandais, pour être plus précis- qui lui appris les plaisirs corporelles, ainsi que la douleur d'une véritable rupture. En apprendre davantage sur son orientation sexuelle lui apporta quelques tracas mentaux, mais au final, il préféra accepter plutôt de lutter contre. "Open your mind and be yourself!", comme dirait Mira. Il rencontra Seto, le petit ami de Mira -le fameux type de sa classe- pour qui il lui avait donné des conseils. Un type plutôt discret et sans doute un peu trop sérieux, ambitieux aussi, mais surtout très intelligent. Être en présence de ses deux-là, c'était quelque chose, il fallait l'avouer. La différence de caractères et de comportements sautait tellement aux yeux... Mais au fil de l'eau, il était rapidement apparu qu'ils ne pouvaient qu'être ensemble et qu'il s'agissait d'un couple pour l'éternité à venir.

Quant à Kyo, malgré qu'il s'était mis en tête de ne plus souffrir à cause de l'amour, préférant mille fois s'adonner à des histoires d'une nuit plutôt qu'une vie, fini par se retrouver casé, lui aussi. En couple avec Seiya, un camarade de classe de Mira et Seto -ex-petit ami d'Anzu, au passage-. Un hétéro qui ne se pensait absolument pas homo, ce que Kyo continuait de penser. En fait, c'est plus compliqué que de simplement parler d'une orientation. Comment dire... Seiya, c'est un garçon timide mais gentil, drôle -parfois à ses dépends-, bienveillant, maladroit à ses heures et adorable. C'est aussi un homme qui aime sans condition. Alors, quand ils ont commencés à se fréquenter, en tant qu'ami dans un premier temps, puis plus sérieusement, à l'initiative de Kyo... Il s'était laissé faire, en premier lieu. Par curiosité, lui avait-il avouer. Il s'était déjà demandé, notamment, ce que ça faisait d'embrasser un autre homme. Cette curiosité avait été comblée avec succès, de tout évidence. Et les sentiments, ensuite, était dû aux caractères. Eux aussi, ils étaient faits pour être ensemble et cela sans prendre en compte le genre de chacun. Caché aux yeux des autres, malheureusement. Il aurait aimé pouvoir dire à la face du monde qu'il aimait son petit ami, qu'il le voulait pour partenaire à vie. Ils avaient même pour projet de se rendre à Las Vegas pour se marier. Ne pas pouvoir s'afficher au Japon était quelque peu pénible, il devait l'avouer. Mais... Au moins, il était auprès de lui. Il avait un amoureux, deux amis proches. Un futur boulot qui le passionnerait en vue de son attrait pour l'informatique... Que demander de plus ?

Ce mal de crâne est infâme. Vraiment. En plus, il n'a aucune idée de ce qui se passe, d'où il est. Tout est flou, dans sa tête. Et il a la nausée ainsi qu'une désagréable impression, une boule au ventre. Un peu de panique s'empare de lui quand il ouvre les yeux, incapable de voir quoi que ce soit. Kyo n'est pas aveugle, il est simplement dans une pièce sombre. Enfin, il croit que c'est une pièce... Il n'a néanmoins pas le temps chercher à en apprendre davantage qu'une main lui saisit le bras. Il cherche à s'en défaire, lâchant un "Hey !" de surprise mélangé à du mécontentement. Mais rien à faire. Il ne parvient pas à se défaire, et puis l'autre à l'air d'en avoir rien à faire de sa tentative stupide de se défaire de son étreinte. Il l'emmène plutôt dans une autre pièce et avant que le jeune homme ait pu poser la moindre question, il se barre. Comme ça, sans dire un mot. Et l'humain a même pas eu le loisir de voir son visage. Il ne sait pas ce qui lui arrive et... et y a cette musique, cette chanson d'un dessin animé... Mais dafuq ? C'est quoi ce délire ? On se croirait dans un mauvais remake de The Good Place. Il ignore à cet instant à quel point il a raison.

Un homme s'approche de lui. Lui, il voit son visage, mais c'est pas spécialement rassurant. Asiatique, surement. Pas forcément jap', par contre. Avant qu'il ne puisse le dévisager davantage, le voilà en train de sourire et d'avoir son faciès à deux centimètres du sien. Wow wow wow. Stop là. Pas trop près non plus, hein. Par réflexe, sa main vint à se poser sur sa poitrine, au cas où l'idée d'approcher plus lui traverse l'esprit. Pas que ça le dérangerait vraiment mais eh, il est fidèle lui. Et il embrasse pas n'importe qui non plus. De toute évidence, il se fait des idées -en même temps, avec des dents de requin, tu t'attendais à quoi ? -, puisque l'autre fini par se reculer et se dirige vers ce qui semble être un écran. C'est complétement barré, ce truc. Genre ils vont se mater un film ? Il s'apprête à parler, mais s'arrête aussitôt. Cette rue-là, il la connait bien. C'est la rue juste derrière son immeuble, là où il habite. Il fait nuit, sur la vidéo. il tique aussi parce qu'il n'y a pas de caméra, à cet endroit. Un froncement de sourcil, il croit reconnaitre sa moto et... Eh ben oui, c'est bien lui tiens. Ce mec l'a filmé ? Vraiment creepy. Instinctivement, Kyo a un mouvement de recul. En regardant bien, il remarque aussi le camion, là, dans le coin. Celui... Celui qui arrive à l'intersection, qui vient de griller le feu rouge -enfoiré !- et qui arrive... en plein... Sur sa gueule. Un frisson d'effroi le traverse de part en part. Il sent chacun de ses muscles se contracter douloureusement. Soudain, il pense comprendre ce qui se passe. Et ça l'effraie. Énormément. Il cligne des yeux, et l'espace d'après, il se voit voler à l'autre bout de la rue. Au même instant, il a l'impression de sentir une terrible douleur lui étreindre le crâne et chaque parties de son corps, meurtri par le choc. Il... Il est mort ? Après un accident comme ça, ce serait étonnant qu'il survive. Pas sans de multiples fractures et un trauma crânien. Il lève ses mains vers lui, constate une légère brûlure au dos de ses dernières... Quoi ?

Son regard se pose sur l'homme à ses côtés qui commence à déblatérer tout un blah blah sur l'endroit où ils se trouvent, la vie après la mort, tout ça. Mais Kyo ne l'écoute pas. Il est toujours ahuri, abasourdi parce qu'il vient de voir. Ces images le hanteront jusqu'à ce qu'il... Quoi, meurt ? C'est déjà le cas, mec ! Eh oh, réveille-toi ! Cette pensée accélère les battements de son cœur et il sent toute la panique, toute cette réalité et ses conséquences qui lui explosent à la figure. Et l'autre là, qui rigole en lui demandant s'il n'a pas oublié de s'amuser dans sa vie. Mais... Ta gueule. Juste. TA. GUEULE. Et oui, il a le flashback, il voit l'écriteau mais on s'en fout de ça. Ce qui compte, c'est qu'il est mort. Dans un accident de moto horrible, en plus. Seiya va le détester. Il avait toujours peur, quand son petit ami prenait la route. Y avait pas de raison, pourtant. Mais en fait, si. Là, tout de suite, il a envie de crier. De hurler. De frapper ce mec qui sourit toujours comme un parfait idiot, comme si tout ça était parfaitement normal. Il ne fait rien, pourtant. Il est incapable de bouger. Alors il bouge pas. Et quand l'autre a fini de parler -aucune foutue idée de ce qu'il raconte encore-, il quitte la pièce. Pour aller... Il ne sait où, en fait. Il bouge machinalement, mais son esprit lui, est resté sur Terre.


Qui aurait cru qu'il ferait une troisième dépression, dans l'outre-monde ? Pas lui. Il n'y croyait pas, de toute manière. Il avait jamais été croyant et d'après ce qu'il voit, il avait raison de pas l'être. Néanmoins, il était de ceux qui pense qu'il n'y avait rien à part le néant, après la mort. Damn, si seulement il pouvait le dire à Seto, il ferait tout pour voir sa tête se décomposer, à mister Saint Thomas. Je ne crois que ce que je vois, hein ? Ce serait tellement géant s'il pouvait le lui dire. Mais outre le fait d'envoyer dans la gueule de son meilleur ami une bonne vanne comme il le faisait habituellement, il ne pouvait s'empêcher de ressentir un profond dégout pour lui-même. Il imaginait la tête de Sei en apprenant la tête de sa mort -l'idée qu'il soit celui qui l'ai trouvé en premier, en vue de la proximité avec l'appart, le terrorise-, la douleur, la peine... Il savait parfaitement par quelle étape sa moitié allait passé. Et il ne voulait pas. Vraiment pas. Il ferrait tout pour lui épargner ça. Pareil pour Mira. Elle devait être dévastée... Et Seto aussi. il ferait son têtu, à pas vouloir montrer ses sentiments. Comme d'habitude, en soi, mais il doutait réellement que cela ne l'affecte pas. Ce serait un putain de gros menteur. Et comme Mira ne serait pas en état, il n'aurait personne pour le soutenir. Non, juste non. Il le refusait. Il ne pensait pas qu'un jour il puisse développer de tels liens avec des personnes, mais c'était le cas. Et il refusait tout net de leur faire subir tant de souffrance.

S'il avait compris un truc quant au monde dans lequel il évoluait désormais, c'était qu'il était régie par de nombreuses potions. Certains "habitants", les nécromanciens, avaient la capacité de fabriquer ces fameuses potions miracles pour un peu tout. Ouais, des chimistes quoi, en bref, en version améliorée. Alors... Alors quand il a entendu parlé d'un type capable de contrôler la flore, pour ainsi dire la vie végétale, il a eu le déclic. Est-ce... est-ce que ce serait pas possible de créer une potion qui lui permettrait de revivre ? S'il peut rendre la vie à la nature... Trop confiant ou désespéré, préféré ce que vous voulez, il était prêt à tenter le coup. Il prit contact avec ce fameux Rizzen, cherchant à aucun moment à comprendre ce qu'il voulait. Tout ce qu'il voulait, c'était une potion pour retourner sur Terre, pouvoir dire aux gens qu'il aimait qu'il allait bien. Quitte à devoir revenir ensuite, même s'il préférait rester là-bas, à bien y réfléchir. Il avait tant de projets avec Seiya qu'il voulait voir porter leurs fruits... L'injustice qu'il ressentait était forte. Oui il avait eu une vie de merde, il était au courant, merci. Mais alors fallait le laisser vivant alors que sa vie s'améliorait non ? Connerie de karma.

Il avait bon espoir, et ce Rizzen aussi. Pauvres fous. Il n'hésita pas un instant, buvant le breuvage d'une traite. De toute façon, il était déjà mort, il ne pouvait rien lui arriver de pire -que tu crois-. Ça avait un goût infect, assurément. Il ne se sentait pas particulièrement affecté, aussi... Il se demanda seulement si ça n'avait pas tout simplement foiré, son truc. Baaah. Naïf va. Il avait déjà commencé à retourner à son dortoir, quand la potion commença à faire effet. Il était mélangé entre la panique et l'excitation. Il avait réussi à retourner dans sa chambre lorsqu'il perdit connaissance... Pour se réveiller quelques heures plus tard. Toujours au même endroit... Eh merde. La loose sérieux. Ça, c'est se qu'on appelle un Game Over. Please Try Again. Il avait eu un rire amer, lorsqu'il avait pensé qu'il aurait mieux fait de sauvegarder sa partie avant de tester la substance, ayant encore plus de mal à encaisser le fait que cette vanne aurait sans nul doute fait rire Seiya. Il poussa un soupir, prêt à retourner retrouver Rizzen pour expliquer la situation. Mais son regard s'était perdu dans le miroir. il s'en approcha doucement, portant sa main à sa bouche. Une odeur étrange régnait dans la pièce et il cherchait à se couvrir les narines, une odeur qui lui donnait envie de vomir. ... Sa propre odeur ? Il resta ébahi en voyant l'état de ses mains et de ses bras. Il s'était habitué aux brûlures, elles étaient plutôt discrètes. Mais là... On aurait dit que sa peau se retirait, comme celle d'un serpent, ou un pansement qu'on retire. Ou sinon comme la peau d'une banane tiens, si vous voulez l'image sympathique en tête. Mais en dessous, c'est sa chair, à n'en pas douter. A vif. Rougeâtre et puis... Et puis moins rougeâtres, quoi. Pourries. Pareil pour son visage. Il ne ressentait pas la douleur, mais il parvenait sans mal à s'éplucher la joue jusqu'à voir sa magnifique mâchoire saillante -l'os, bien sûr-. C'était... C'était une blague, n'est-ce pas ? Une très mauvaise blague, hein ? Il se demandait si au final, il n'allait pas se transformer en squelette. Pour le moment, sa "décomposition" se concentrait sur ses mains-bras et sur son visage. Pour le moment.

Rizzen quand je te retrouve, je te fais la peau.

derrière l'écran


PRÉNOM/surnom : Yuuzune, Tsuki, Patate, Estouh. C'est comme vous voulez °^°
AGE : Hum... 30 le 19 /ouin
Comment t'es arrivé sur PaB ? Rizzen m'a forcé à venir °° (en fait on est partenaire, coupain.)
Le smiley que tu préfères ici ?  Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2972365579 (je le kiffe, c'est aussi débile que moi xD)
Tes mangas préférés ? Ouhlaaaa. Ça fait longtemps que j'en lis plus, pas taper D:
Du coup, je dirais Full Metal Alchimist ou Fruits Basket (ben faut bien que "Kyo" vienne de quelque part, après tout).



Terminé #2le 17.06.19 20:17
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- As64OwE48/15Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- IFGhJr1Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7919
× Øssements3770
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Bienvenue officiellement Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- YNxj4lV
UN ZOMBIE demon demon demon

Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu connais le chemin jusqu'à la cb, et sinon on est dispos par mp pour toute question, n'hésite pas Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2960999066
Courage pour la suite de la fiche !
Terminé #3le 17.06.19 20:21
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kaori Hirano
Nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- As64OwE17/100Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EeIQN7j  (17/100)
× Présence: présent
× Evolution : Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Tumblr_n7f5czgnnL1tpjb1bo3_250 × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 25
× Avatar : Victor Nikiforov - Yuri on ice !
× Pouvoir : Cryokinésie - la capacité de créer de la glace grâce à l'énergie psychique ou physique.
× Logement : Appartement
× Métier : Dessinateur pour le cirque (fait notamment les affiches à l'ancienne)
× Epitaphes postées : 1121
× Øssements1549
Féminin
× Inscription : 18/05/2019
× Surnom : le céleri
× DCs : Willou & Yuki
Kaori Hirano
Nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4839-kaori-hirano-le-pethttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4841-kaori-hirano-le-petit-nouveau-dans-le-monde-des-morts
Coucou, t'es beau Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 1882962525

Bienvenue par ici jeune zombie (je les aime bien moi les zombies Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2336342009) et bon courage pour la suite de ta fiche !
Afficher toute la signature


IT'S A NEW DAWN IT'S A NEW DAY IT'S A NEW LIFE FOR ME AND I'M FEELING GOOD
©crack in time
Terminé #4le 17.06.19 21:00
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Bienvenue à toi ! Enfin un zombie de plus pour du sang... neuf ? ça colle ça ? Mh..

Et n'oublie pas ces mots pleins de bon sens

"Si tu penses a la marmotte, son cri te paralysera pendant trente seconde avec une malédiction de +15 sur tes enfants et..." Ah... je me suis plantée visiblement xD
Terminé #5le 21.06.19 13:59
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kyo Yuzuki
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- As64OwE18/100Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EeIQN7j  (18/100)
× Présence: présent
× Evolution : Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Toma - AMNESIA (Hanamura Mai)
× Pouvoir : Se décomposer, c'est un pouvoir ?
× Croisée avec : Lui-même (et c'est déjà suffisant)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 1890
× Øssements1131
Féminin
× Inscription : 16/06/2019
× Surnom : l'agneau
Kyo Yuzuki
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4897-kyo-yuzuki-la-poisshttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4930-kyo-avant-l-ombre-et-l-indifferencehttp://www.peekaboo-rpg.com/t5270-kyo-parlez-apres-le-bip-biiiiiip
Merci tout le monde pour votre accueil owo (oui j'ai oublié de répondre ici, shame on me D: )
J'étais censée passer ma matinée sur mon histoire de bien l'entamer mais eh... je suis un peu dissidente aujourd’hui xD
Je préviens juste que je vais avoir un long week-end chargé (on a 30 ans qu'une fois après tout /pan) pour festivité et compagnie, mais je reviens au taquet mardi pour continuer tout ça o/
Terminé #6le 21.06.19 20:14
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- As64OwE48/15Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- IFGhJr1Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7919
× Øssements3770
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Eh bah bon anniv et t'inquiète pour la fiche, tant que tu donnes signe de vie tu peux prendre le temps dont tu as besoin Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 4126741921
Terminé #7le 21.06.19 21:19
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Bienvenue et bon anniversaire à toi Kyo ! Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 3214040
(Bonne référence Fruits Basket /mamie approuve et t'offre un biscuit au chocolat/)
Terminé #8le 28.06.19 0:09
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kyo Yuzuki
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- As64OwE18/100Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EeIQN7j  (18/100)
× Présence: présent
× Evolution : Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Toma - AMNESIA (Hanamura Mai)
× Pouvoir : Se décomposer, c'est un pouvoir ?
× Croisée avec : Lui-même (et c'est déjà suffisant)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 1890
× Øssements1131
Féminin
× Inscription : 16/06/2019
× Surnom : l'agneau
Kyo Yuzuki
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4897-kyo-yuzuki-la-poisshttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4930-kyo-avant-l-ombre-et-l-indifferencehttp://www.peekaboo-rpg.com/t5270-kyo-parlez-apres-le-bip-biiiiiip
Merci à vouuus, c'était un superbe week-end :D (je suis rentrée avec une bonne laryngite-pharyngite, parce que canicule quoi. Mon corps me désespère).
Mais ! Au moins, ça m'a permis de bosser toute la journée sur mon histoire et je dirais qu'elle est TER-MI-NEE. Il est un peu tard, alors il reste peut-être des fautes, je m'en excuse. J'ai tout relu et je pense que c'est bon quand même °^°
Je préviens simplement, si ça dérange pas, qu'avec Rizzen on va jouer la phase de potion en flashback, puis les "retrouvailles" (ça va être drôle ça, tiens).
J'attends donc votre verdict, en espérant que cela vous convient et que ce sera pas trop pénible à lire ! (désolée si jamais c'est le cas Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2929307098 )
(Ah, et j'aime bien votre façon de faire le physique, j'aime pas écrire les descriptions physiques, je suis une brelle là-dedans. Alors merci et pardon /parpaing).

/mange le biscuit au chocolat/
Merci mamie !

Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 1777996370
Terminé #9le 28.06.19 13:27
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Catherine Horville
Zombifieuse de chenille

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- As64OwE41/100Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EeIQN7j  (41/100)
× Présence: présent
× Evolution : Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- CvBG396Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 214
× Avatar : Kanaya Maryam - Homestuck
× Pouvoir : Hydrokinésie
× Croisée avec : Une antilope et un hypocampe
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Nécromancienne attitrée du roi
× Epitaphes postées : 1576
× Øssements824
Féminin
× Inscription : 15/06/2018
× Surnom : la mandarine
× DCs : Minninnewah Hamalainen
Catherine Horville
Zombifieuse de chenille
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3417-catherine-l-ambitiohttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3425-catherine-horville-tout-ce-qu-il-faut-savoirhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3455-catherine-s-070-442
Je viens lire !
Et HOP Je suis là x)

Identité Et bah tout me parait bien. Les ages sont niquels dans le profil, le nom cohérent, en tout cas pour cette partie ça va vite !

Physique Tout est nickel ici aussi ! A part... que c'est un zombie ! Du coup il me manque l'apparence toute dégueuse et la prise de potions (oui dégueuse parfaitement !). C'est juste des ajouts parce que là il est trop beau gosse pour la décomposition m'voyez Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 4151510438

Précisions Le coup de l'humour noir m'a tuée Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 3965502052 Ça donne plein de petites infos c'est top et agréable à lire en plus !

Caractère L'ascenseur émotionnel que m'a fait le cara (fin ca a commencé ici, MERCI) Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 3965502052 Ouais un perso Heureux ! Ah bah... non pas vraiment en fait *pan*
Fin on dirait un nounours qui a été tout déchiré par la vie et les mauvaises rencontres. OMG je veux lui faire un câlin, il est trop chou Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 798748180 Et le détail de l'accent jap en anglais Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 3965502052 C'est tellement vrai !
Seiya de pégase \o/ Ouais c'est tout ce que ça m'évoque comme ref désolée. En tout cas, j'espère qu'il va pouvoir retrouver des amis dans le monde des morts, pauvre choupinou ! Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2929307098 Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 798748180
Juste une petite info que tu pourras exploiter plus tard, mais pour le diplôme en info si il décide de reprendre ses études, l'université du monde des morts -chaleureusement appelée les catacombes- dispense des cours de tout :3

Histoire J'aime beaucoup que son caractère enfant ne soit pas le même qu'adulte, en plus c'est super cohérent avec son passé et son histoire Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2998768518 (au moins le début vu que j'écris le commentaire au fur et à mesure de la lecture XD) On a aussi l'exclusion des enfants les uns avec les autres à cause de l'apparence etc.. non vraiment je suis sous le charme.

La rencontre avec son père adoptif est trop cute, j'espère que c'est un mec bien ^^ Oh non ! Oh non, je veux pas qu'il meurt tout allait bien ! Bon le frère j'l'aime bien mas je sens que ça pue... et ça pue vite (pas de jeu de mot parc qu'il est zombie hein Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 3965502052)

Ok faut arrêtez l'ascenseur là. C'est horrible. Mon petit cœur va pas tenir jusqu'à la fin de l'histoire Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2929307098 S'il arrive aussi quelque chose à sa meilleure amie (qui a une vie aussi merdique que la sienne obvi Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 4126741921) Je rage quit XD

Euh.. .j'ai juste une question, c'est qui Anzu ? Ah si j'ai retrouvé *blonde qui a fait une pause dans sa lecture, me jetez pas de caillou* C'est weird de sortir avec l'ex de sa sœur but elle est adoptive de toute façon.Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 3965502052

J'adore la description de sa mort c'est Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2998768518
Pfff nous les nécromanciens nous sommes tellement plus que des chimistes. Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 3946617890 dean:
Et puis la transformation avec l'apparence de zombax enfin ! Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 4126741921 Alors comme je l'ai dit plus tôt, faudra juste le (re)mettre dans le physique ou les précisions, histoire que tes futurs partenaires... si un jour tu as l'étrange idée de sortir de ta chambre sans potion ni parfum, n'aie pas à chercher ton apparence à la toute fin de l'histoire qui est pourtant très agréable à lire.




encore un tout p'tit effort et un admin arrive


Alors bah, personnellement j'ai trouvé la lecture très agréable avec pas beaucoup de choses à redire en plus Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2998768518 A part que mon cœur te déteste officiellement tout va bien et j'aime beaucoup le personnage. Je te demande donc juste de rajouter l'apparence de zombie dans le physique/précision et c'est tout bon de mon côté !
Afficher toute la signature


hit the road Cath
Now baby, listen baby, don't you treat me this way 'Cause I'll be back on my feet some day Don't care if you do, 'cause it's understood You ain't got no money, you just ain't no good Well, I guess if you say so I'll have to pack my things and go That's right.
Terminé #10le 28.06.19 14:03
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kyo Yuzuki
Zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- As64OwE18/100Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EeIQN7j  (18/100)
× Présence: présent
× Evolution : Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- EmptyKyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- Empty
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Toma - AMNESIA (Hanamura Mai)
× Pouvoir : Se décomposer, c'est un pouvoir ?
× Croisée avec : Lui-même (et c'est déjà suffisant)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 1890
× Øssements1131
Féminin
× Inscription : 16/06/2019
× Surnom : l'agneau
Kyo Yuzuki
Zombie
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4897-kyo-yuzuki-la-poisshttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4930-kyo-avant-l-ombre-et-l-indifferencehttp://www.peekaboo-rpg.com/t5270-kyo-parlez-apres-le-bip-biiiiiip
Bonjour Cath o/
Merci de t'être penchée sur ma fiche aussi vite (désolée pour la longueur, je sais pas me modérer xD) ! Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 277502063
Suite à ta demande, j'ai ajouté le zombie mode dans mon physique :) (je me disais bien que j'oubliais un truc xD).

Quant à tous tes commentaires... Wow, merci beaucoup ! J'avoue que je stressais un peu quand j'ai vu à quel point vous détaillé vos validations, mais tous ces commentaires sont supers agréables à lire (je vais avoir les chevilles qui gonflent si tu continues  Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 1920128749 ) Je suis contente d'avoir pu te faire avoir des sensations comme ça (et désolée pour les ascenseurs émotionnelles, j'aime le drama /pan).

Pour la petite anecdote, Seiya vient en fait de l'otome game sur téléphone auquel je joue actuellement (Ninja Shadows) et je fais son scénario, je trouve qu'il correspond à l'image que j'ai du petit ami de Kyo... Alors je lui ai piqué son blase (même si j'ai réagi après en me disant que ça faisait très Chevaliers du Zodiaque en effet xD). Voilà pour l'anecdote inutile, bonjour ! Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 4126741921

Merci encore pour tous les petits commentaires (oui Yohei est trop adorable, j'ai tellement eu du mal à écrire sa mort purée, je me suis trop attachée /sors). Quant à savoir s'il arrivera quelque chose à Mira, Seto ou Sei... Le temps nous le dira Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2935886327 (mais sinon oui sortir avec l'ex de sa sœur c'est hyper weird, je le consens. D'ailleurs à la base Kyo voulait pas avouer ses sentiments à cause de ça maaaaaaiiiis... Mira lui a dit qu'il était con de pas tenter quand même, osef d'Anzu. Et puis voilà :D (oui j'ai pas développé dans l'histoire parce qu'elle était déjà assez longue comme ça xD)).

BREFEUH. Je m'arrête là sinon je vais réagir à toutes tes remarques une à une xD
Ce qui faut retenir du coup c'est que j'ai fais la modification demandée. Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 436397043

Merci d'avance. Kyo Yuzuki - La poisse à l'état pur -ou pas- 2058150682
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire