ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Une drôle de façon de se rencontrer Ft. Ayase

    avatar
    Invité
    Invité
    #1 le 30.10.15 3:00

    -Haaaa j'y suis presque !
    "Après quelques minutes de marche Kay était enfin arrivé à destination: Le magasin de bonbons ! Il adorait venir ici on pouvait y trouver toute sorte de bonbon: Des gros, des petits, des colorés, des difformes, des figurines en sucre il y a vraiment tout! Mais, aujourd'hui était un grand jour pour Kay car, aujourd'hui le magasin avait ajouté un produit limité ! Des petits Brownie avec une nappe de glace à la vanille surplombé par de petits bonbons et sur le tous une noisette de crème chantilly [oui je le sais ça fait beaucoup mais j'essayais de trouver quelque chose d'unique] et il voulait absolument gouter cela ! De plus, le gâteau ne coutait que 3Ø et il avait ramené le nécessaire pour l'acheter."
    -C'est Parti j'espère qu'il n'y aura personne.
    "Il avança vers le magasin et y entra , dès qu'il ouvrit la porte il put sentir la douce odeur des gâteaux et des bonbons qui submergeaient le magasin pourtant quelque chose le dérangeait: Il y avait beaucoup de gens qui étaient là ! Kay se mit donc dans la fil espérant qu'il en resterait un pour lui."

    -Quelques minutes après.

    "Kay était presque arrivé à la caisse il ne restait plus qu'une personne et il pouvait enfaîte déguster son gâteau! Pendant que la vendeuse était partie chercher des sucreries de l'autre côté il décida de sortir l'argent en avance mais, par malchance il fit tomber ses Øssements de sa poche qui roula vers le côté, il alla donc à sa poursuite pour ensuite se baisser et prendre le sous pour ensuite recompter ses sous quand tout à coup il entendit la vendeuse parler avec un client."
    -Eh ?
    "Il se releva d'un coup et se tourna pour voir la vendeuse donner une des parts du délicieux gâteaux limité."
    -EH?
    "Kay se précipita vers la vendeuse tandis que l'homme partait. Il posa ses mains bruyamment sur le comptoir et regarda la vendeuse d'un air sérieux"
    -Il vous reste les gâteaux limité ?...
    "La vendeuse le regardant puis dit d'un air assez gêner Désolé c'était le dernier."
    -....
    "Kay était presque pétrifié et fit des gros yeux pendant un moment. [un peu comme ça  ] D'un coup il tourna la tête et sorti rapidement du magasin pour essayer d'attraper le dernier client. Dés qu'il y sortie il regarda autour de lui pendant 1 ou même 2 secondes et vit une personne de dos marcher tranquillement avec quelque chose en main pensant que c'était la personne qui avait piqué le gâteau vu que Kay était plus concentré sur les mains de la vendeuse que la tête de l'homme il ne savait pas à quoi il ressemblait, il se précipita vers ce pauvre garçon aux cheveux noir qui était peut être innocent. Il se mit devant lui le pointa du doigt et le regarda dans les yeux essayant de prendre un regard de méchant."
    -T-Toi! tu...hmmmm.
    "Il attrapa deux petits bouts du haut du jeune et commença à essayer de le secouer dans tous les sens."
    -M..mon gâteau espèce de voleur ! Vidy zlodey[espèce de méchant en Russe merci Google traduction]
    "Il avait presque un visage dépité il continua de le secouer comme si de rien n'était."
    -T'as pas le droit de piquer la place de quelqu'un et de ME piquer le dernier gâteau qu'il y avait rend le moi rend le moi!!! Espèce de...de...Voleur de gâteau!
    "Kay commença presque à grogner enfin s'il en était capable pauvre jeune homme il n'avait pas de chance d'être passé par là, à part si c'était lui bien entendu qui avait prit le dernier gâteau."
    avatar
    Invité
    Invité
    #2 le 16.11.15 17:33
    J'AI LONGUEMENT RÉFLÉCHIE SI AYASE DEVAIT ÊTRE CET HOMME AUX GÂTEAUX OU NON.
    LE CHOIX N'A PAS ÉTÉ FACILE. J'AI DONC OPTÉ POUR LA FACILITÉ. /out

    Silence. Trop de silence. Tant, qu'il en est même venu à se réveiller, comme dérangé par cette absence de bruit, par ce calme religieux, peut-être angoissant. Un silence qu'il, pourtant, apprécie. Des froissements de draps contre la paille qui forme son lit, il se redressa doucement. L'absence de lumière dans la pièce principale ne pouvait que lui affirmer le fait qu'il était bel et bien seul dans l'appartement. Lentement, il se releva. Lentement, il prit une douche. Lentement, il s'habilla. Emmitouflé dans une longue veste et une épaisse écharpe blanche, il quitta l'appartement, l'étage, l'agence.

    Les portes se fermèrent derrière lui, et un vent frais vint lui lacérer le visage avant de laisser place à un doux sentiment de chaleur. Bientôt, la villes sera recouverte de son manteau blanc, la tristesse de sa couleur, de sa fraicheur et la joie de ses fêtes avec elles. La neige s'installera, avec sa nostalgie, sa mélancolie. Alors qu'au delà du miroir, les hommes prépareront la fête de Noël. Une mère pleurera la mort de son enfant. L'anniversaire de sa mort, de sa renaissance. Un second anniversaire. Celui de son silence. Belle neige, belles fêtes. Que cette année soit meilleur pour celle qui aurait mérité le plus beau des bonheur.

    « Dans trente-quatre jours, je mourrais une fois de plus. » Un murmure parmi la brise, les yeux levés au ciel, il se perdit dans des pensées bien lointaines. Était-ce une chance d'être ici ? Je dirais plutôt une punition pour avoir laissé derrière soit, des âmes en peine, des êtres en deuil. Plongeant les mains au fond de ses poches chaudes, le visage caché derrière l'épaisse écharpe de laine, il prit une lente marche. Des enfants, des cris, des rires. L'hiver vient avec son lot de fêtes, de joies et de souffrances. L'hiver vient, puis il laissera place au printemps, au renouvellement. À la vie ?

    Un vague rictus - qui s'apparenterait à une légère grimace - déforma son pâle visage. Il s'habituait doucement à cette nouvelle vie. Oui, en y pensant bien, on pourrait dire qu'il l'aimait bien cette vie. Ici, tout le monde avance à son rythme, seul ou accompagné. Il n'y a pas toute la pression du premier monde, toutes les attentes qui vous oppressent, toutes les choses qui vous détruisent à petit feu. Ici tout est calme, paisible. On avance pas à pas, on profite, on vit. On doit vivre, on doit en profiter, on doit avancer. Mais loin de ses repères, de ses habitudes, de ses proches ...

    J'ai envie de sourire. De voire des sourires. J'en ai assez de la tristesse. Trainant des pieds, il dut prendre un temps pour comprendre où il s'était retrouvé. Tournant légèrement sur lui-même, une boutique attira son attention. Une boutique de bonbons. Une soudaine envie de sucrerie le prit. S'engouffrant dans la boutique étrangement bondée, on lui parla d'une offre limitée et avantageuse pour l'acheteur. « Des gâteaux ? » Pour soi-même ou pour offrir ! Serait-ce une bonne idée de cadeaux ? Pour ses colocataires, se serait un cadeau idéal. Un cadeau sans aucune raison apparente, juste par simple plaisir. Un plaisir d'offrir.

    Accroupi, assis sur ses pieds, il eut la patience d'attendre suffisamment de temps pour pouvoir acheter quelques délices, et heureusement, pas trop longtemps, au risque de s'endormir sur place. Il laissa échapper un soupir de bien-être lorsqu'il ressortit du magasin, retrouvant l'espace et l'air frais. Cependant, il s'arrêta, leva la petite boite cartonnée, fixant cette dernière. « Pourquoi j'ai fait ça ... » Faire ce genre de choses n'était pas réellement dans ses habitudes. Payer un verre ou deux, un livre, une BD, un CD, peut-être. Mais des gâteaux ...

    Soudainement, un jeune homme lui fit face, légèrement plus petit que lui, un air de mécontentement sur le visage. Ayase n'eut le temps que de cligner une ou deux fois les sourcils avant que l'inconnu l'attrape par le haut. On le secoua, on l'insulta de voleur, on réclama des gâteaux. Perdu. Il était perdu et ne comprenait pas grand-chose. « Vidy .. huh ? » Était-ce cela, la punition d'après-mort ? Sans un mot, il agrippa fortement l'un des poignets du jeune homme, l'intimant de stopper, de la lâcher ou de tout simplement se calmer. Il finit le libéré de sa poigne avant de relever sa seconde main et d'ouvrir la boite en carton pour y découvrir les gâteaux. « Ses gâteaux ? Je ne les ai pas volés, je les ai payés. Penchant légèrement la tête sur le côté en refermant doucement la boite. Vu le monde qu'il y avait, pas étonnant qu'il n'en reste plus. Pour les avoir, tu aurais du venir plus tôt. »
    avatar
    Invité
    Invité
    #3 le 17.11.15 21:51
    Bonjour mon kay ressemble à un personnage de cartoon *sors*

    -Héé!
    "Quand le jeune homme agrippa fortement l'un de ses poignets Kay le senti passer, il arrêta de le tenir et posa son autre main sur celle qui la tenait essayant de l'enlever."
    -Aïe!OOOy!Oy!(aïe)tu me fais mal!YA ostanavlivayus'!(J'arrête)
    "Kay se mordait la lèvre inférieure en faisant une mine surprise tout en gigotant son bras, il ne s'attendait pas à la riposte de l'homme. Quand celui arrêta de tenir sa poignée Kay recula d'un coup prenant sa poignée dans sa main et la secouant un peu dans tous les sens prenant un air découragé."
    -Mon pauvre poignée...
    "Il leva la tête presque la larme à l'oeil pour voir l'homme ouvrir la boite, quand il vit l'intérieur de la boite Kay changea tout de suite d'expression et reprit son air mécontant.Comment ça c'était ses gâteaux?c'était ceux qu'il voulait acheter!Quand l'homme referma la boite la tête de Kay suivait le mouvement descendant sa tête petit à petit pour essayer de voir le plus longtemps possible les gâteaux. Quand la boite fut complétement fermé il releva la tête et leva les mains au niveau de son visage pour ensuite les serrés très fort tout en fronçant les sourcils."
    -M-mes gâteaux c'est mes gâteaux! J'étais avant toi tu me les as piquééééééé!!!
    "Kay le regarda dans les yeux pendant un moment comme s'il était en train de l'analyser, d'un coup le visage de Kay était un peu surpris, la tête du garçon lui faisait penser à son grand frère qu'il n'avait pas vu pendant un long moment ça lui rappelait quelque souvenir qu'il avait eu avec."
    -Huuu...
    "Kay était quelqu'un de très expressif et avait un langage mimique, tous ses sentiments se voyaient très facilement. Sans s'en rendre compte il avait commencé à avoir une tête dépité pendant quelques secondes. Mais, Kay reprit ses esprits rapidement en secouant sa tête dans tous les sens remettant son bonnet en place rapidement pour ensuite pointer du doigt le jeune homme."
    -Déjà de un j'ai dit Vidy zlodey!ce qui veux dire espéce de méchant! Tu dois pas parler Russe toi...
    "Il posa sa main sur son menton réflechissant à quelque chose."
    -Et de deux j'étais devant toi et tu me les as piqués !! Bon, vu que tu ressembles à mon Bol'shoy Brat je te pardonne le fait que tu ne m'a pas vu...mais je veux mes gâteaux !! Rend les moi rend les moi !
    "Kay se reraprocha de l'homme pour ensuite lever les bras vers le ciel."
    -Tu vas avoir affaire à ma colére destructrice!!!
    "D'un coup il attrapa par les hanches posa sa tête sur l'un des côtés de son ventre pour ensuite essayer de le plaquer comme le font les rugbymans."
    -Je-Veux-Mes-Gâteaux!!!S'il te plait !pozhaluysta! (s'il te plait)
    "Kay essayait de pousser de toutes ses forces pour le faire bouger, pourquoi faisait-il cela ? Les gens autour d'eux commençait presque à le prendre pour un fou et même l'homme qui devait subir tout ça,ce n'étais que de simples gâteaux et pourtant il y tennait, surtout vennant d'un homme qui ressemblait au frère qu'il avait eu et qu'il aurait voulu garder."
    -Fuuu...fuuu donne les moiiiii!Vidy zlodey!
    "Il posa sa tête sur le ventre de l'homme faisant presque un angle droit avec son corps pour ensuite faire des tout petits coups avec ses poings sur le corps du garçon, il était déjà épuisé et puis, comme si ça allait changer quelque chose."
    avatar
    Invité
    Invité
    #4 le 19.11.15 21:46


    On le punissait pour les tristes pensées qu'il avait pu avoir. On le punissait d'avoir un cœur si malade, une tête si pâle. On le punissait pour son manque de vitalité, pour sa triste mine sans doute. Et pour le punir, on lui avait envoyé un ouragan assourdissant. Une tempête de vie. Un événement qu'il ne pouvait comprendre. Du moins, pas chaque mot que le courant lui criait. Et sans trop contrôler le peu de force qu'il pouvait encore faire preuve, il agrippa le jeune homme. Quoi que .. Ce n'était sans doute encore qu'un enfant. Un enfant capricieux.

    C'était donc ça ... Il y tenait tant que cela à ses gâteaux ? Qu'avaient-ils de plus que les autres si ce n'était leurs extravagances ? Même ! Que faisait des gâteaux dans un magasin de bonbons ? L'enfant pouvait bien en acheter ailleurs. Tout comme lui. Il aurait bien pu les acheter ailleurs, aussi .. Cependant, il referma la boite devant le mécontentement de l'enfant, qu'il rabaissa à la suite de son bras, le long de son corps. S'il pouvait dévorer les pâtisseries avec ses yeux, croyez-le ou non, il n'y en resterait plus une miette.

    Cependant, un sentiment étrange s'installa, et quelque chose qui attisa la curiosité du jeune homme. Il aurait pu lire en lui comme dans un livre ouvert. Il lui ressemblait. Plein de vie, expressif, et sans doute, un large sourire contagieux devait se cacher derrière cette mine dépitée. Cette soudaine triste mine. Penchant lentement le visage sur le côté, quelques mèches ébènes glissèrent taquiner le haut de ses joues, recouvrant parfois ses pupilles rougeâtres. Était-ce les gâteaux qui lui faisaient tant effet ou ... ?  Qui sait.

    Ses yeux se plissèrent sous les paroles de son maigre agresseur et nous pouvions apercevoir derrière son indifférence et son éternelle fatigue, son désaccord avec les paroles de ce dernier. « Non. Je ne suis pas Russe. Et toi, tu ne dois pas être Japonais. En effet, son japonais était loin d'être parfait. Alors que l'étranger continua de débiter quelque parole en tentant de ... le renverser ? Le vampire reprit la parole tout en suivant les gestes du peutêtrerusse du regard. Pourquoi voler des gâteaux ? Puis je ne comprends pas ce que tu essaies de me dire. »

    Cependant, son interlocuteur ne semblait plus porter attention à ses paroles. Il aurait été plus simple de lui arracher le carton des mains et de s'enfuir en courant. Pourquoi faire simple, lorsqu'on peut faire compliquer ? Bien évidemment Ayase, es-tu bête. Pourquoi. Ne lâchant pas le brun du regard, il pouvait sentir les regards se poser sur eux. Des regards assistants, des paroles soufflées et un sentiment d'oppression qui naquit en lui. Ploc. D'un simple geste las, il reposa la boite sur le haut du crâne de l'étranger, accompagné de quelques paroles. Espérant ainsi, calmer la bête.

    « Je n'allais pas les manger de toute évidence. Tu peux les avoir. » Le visage légèrement caché par quelques mèches de sa chevelure sombre, les yeux à la fois tendres et fatigués, il aurait voulu lui sourire, ne serait-ce qu'un léger sourire que l'on offre aux enfants pour faire disparaitre les petits chagrins. Et encore une fois, il ne savait pas. Il ne savait pas pourquoi il faisait ça. Peut-être qu'il voulait le voir sourire, lui qui le soupçonnait d'avoir la joie de vivre. La joie de vivre. À moins que, peut-être, sa curiosité prenait le dessus de sa raison.

    Il ne lui laissa pas de suite la boite, reprenant simplement sa marche, ne se retournant que légèrement comme pour l'inciter à le suivre jusqu'à un banc non loin du magasin où il prit place. Se fut une fois installé, qu'il laissa tomber les gourmandises entre les mains de son interlocuteur. « Qu'ont-ils, ses gâteaux, pour que tant de gens font la queue pour les avoir ? Ce n'est que de la pâte après tout.  » Et sans un mot de plus, il sortit de sa poche un paquet de cigarettes, coinçant l'une des cancerettes entre ses lèvres avant d'y allumer le bout, replongeant ses mains bien au chaud, au fond de ses poches.
    avatar
    Invité
    Invité
    #5 le 22.11.15 19:24

    -Heeey!Ca se voit tellement ? buuuuuh....
    "Kay grommela pas content, c'est vrai que son japonais n'était pas parfait son père lui avait appris quelque mot le reste il a dû l'apprendre dans le monde des morts. Il continua à essayer de le plaquer jusqu'au moment où il sentit quelque chose se poser sur sa tête serais-se la boîte avec les gâteaux? Kay aurait bien voulu voir mais, il avait peur de faire tomber la boite en levant la tête ou en faisant un quelconque geste. Sans bouger d'un poil Kay écouta ce que l'homme disait il ne voulait pas les gâteaux?Dés qu'il entendit cette phrase dans la tête de kay ce fut la fête! Et ça se voyait: Il avait eu un grand sourire sur le visage."
    -C'est vrai ?! Youpiiiii!
    "Il voulut attraper la boite mais, le jeune le reprit et commença  à reprendre sa marche. Kay ne comprit pas au début pourquoi il s'en alla, il se gratta la tête pendant quelques secondes mais, dés qu'il vut l'homme se retourner vers lui il comprit qu'il devait le suivre et commença à trottiner vers lui tout content."
    -Gâteaux~ Gâteaux~ Gâteaux~
    "Le Jeune homme s'installa sur un banc non loin du magasin, Kay s'assit à côté de lui et le regarda sage comme une image attendant que l'homme fasse quelque chose. L'homme passa les gourmandises à Kay ce qu'il le fit se balancer de joie de gauche à droite toujours le sourire au lèvre tout en balançant ses jambes tel un enfant."
    -Merciiiiii!
    "Kay ouvrit la boite rapidement pour en manger un quand d'un coup l'homme lui posa la question ultime ! Il posa le gâteau délicatement dans la boite pour ensuite le regarder pendant quelque seconde et prendre d'un coup un air déterminé."
    -Ce n'est pas que de la simple pâte! C'est un gâteau unique ! c'est un petit Brownie avec de la glace à la vanille avec euh...de petits bonbons et sur le tous de la Vzbityye slivki !(crème fouettée)
    "Kay détourna la tête un peu gênée se rappellant de ce que le jeune homme avait dit à propos de son japonais."
    -Hum...je veux dire...créme chantilly...je crois..
    "Gardant la tête tournée comme s'il voulait se cacher il leva le doigt en l'air. "
    -Et puis les gâteaux c'est cool car quand tu en manges tu es hyper heureux!
    "Il retourna la tête et d'un coup ce fut le choc. Le visage de Kay s'assombrit à la vu de la cigarette, il posa les gâteaux sur le côté arracha la cigarette de la bouche du jeune homme se brulant au passage tel un inconcient."
    -Hiii ! ça brûle !
    "Il se leva et jetta la cigarette par terre pour ensuite l'ecraser de toutes ses forces pour ensuite se retourner vers l'homme la larme à l'oeil fragile le pointant du doigt comme si c'était un coupable."
    -Eto ne khorosho, chtoby kurit'!(il est pas bon de fumer) euh je veux dire... C'EST-PAS-BIEN-DE-FUMER!!
    "Il se rassit pour prendre un gâteau et le mettre pile devant la bouche du jeune homme."
    -C'est mieu ça au moins tu meurs pas avec ! Enfin remeurs...Enfin bref voilà ! C'est pas bien !
    "Kay essaya de passer son autre main dans la poche du garçon pour essayer d'attraper le paquet, c'est vrai que ça ne se faisait pas mais, Kay détestait la cigarette sa mére lui avait appris que c'était très mauvais et qu'il fallait empecher les gens d'en fumer enfin je pense que sa mére ne pensait pas de cette maniére là."
    -Toi chelovek bez imeni (L'homme sans nom) je t'interdis de refumer sinon tu auras ma colére supréme!
    "Il essaya de prendre un air serieux mais, la petit brûlure qu'il avait commencé à lui faire un peu plus mal que d'habitude et ça se voyait un peu car, Kay se serrait les dents et avait toujours la larme à l'oeil."
    avatar
    Invité
    Invité
    #6 le 03.12.15 13:55


    Il ne comprenait pas, sans pour autant réellement chercher à savoir. On dit que les gens mangent des gâteaux lorsqu'ils sont heureux, mais peut-on en manger lorsque nous sommes tristes ? Je suppose alors qu'ils donnent le sourire. De la simple pâte, quelques ingrédients. Peut-on être si heureux grâce à un part de gourmandise ? Étrange. Pourtant, lui, il souriait bien, comme si on lui avait mis entre les mains, le cadeau tant attendu, son souhait le plus cher, son vœu le plus précieux. Il ne comprenait pas, sans pour autant réellement chercher à savoir.

    « Et puis les gâteaux, c'est cool, car quand tu en manges, tu es hyper heureux ! » Ah vraiment, c'est donc ça .. Fixant de son triste regard les petites pâtisseries avant de relever les yeux au visage de l'inconnu. Il ne prêtait pas réellement attention à ses mots, se focalisant plus sur ses mimiques, sur son sourire et son air si joyeux. Il aurait voulu sourire, rire sous cet air qui lui semblait si exagéré, mais ce ne fut qu'un pâle rictus qui se dessina au coin de ses lèvres. On dit aussi, que tout comme la tristesse, le bonheur peut-être contagieux.

    Tout comme les rires et les sourires.
    En réalité, en y regardant bien de plus prêt, en effet, il lui ressemblait.

    Relevant les yeux un court instant, il ne put prendre une bouchée de fumée que le vide s'installa. Ouvrant de grands yeux surpris qu'il reposa sur le visage du garçon, il mit peu de temps à comprendre que ce dernier s'était emparé du tube de tabac, se brûlant sans doute par la même occasion. Cependant, il ne bougea pas, toujours pas. Et une fois de plus, il ne comprenait pas. C'est un bien bel énergumène que voilà. Après tout, il ne risquait plus rien, désormais mort, il ne ressentait plus aussi facilement les effets de la maladie, une cigarette de plus ou de moins ..

    La tête légèrement penchée sur le côté, son regard se balança de la part de gâteau au visage de l'inconnu, il put sentir une main se glisser dans sa poche, sans doute à la recherche du paquet. Instinctivement et une fois de plus, il posa une main sur la sienne, avec moins de brutalité cette fois-ci. Laissant échapper un petit soupire d'entre ses fines lèvres, il finit par prendre une petite bouchée du gâteau, sans lâcher l'enfant du regard. L'enfant ? Il ne semblait pas si jeune que cela, mais son attitude semblait montrer le contraire.

    « Sucré. » Oui. Sucré. Comme tous les gâteaux, normalement. Voire trop sucré, à moins que ce ne soit lui qui ne fut plus habitué à manger quoi que cela soit d'aussi .. Gourmand ? Qui sait. Prenant doucement le gâteau des doigts du jeune homme, il le reposa avec les autres avant de prendre ses mains, les examinant rapidement avant de tomber sur la brûlure causée par sa maladresse, soufflant doucement dessus pour faire valser les quelques cendres qui y reposaient. « Fumer ne me fera pas plus de mal qu'autrefois, maintenant. Ayase Kishimaro. »

    Il fit une petite pause avant de lui dire son nom, ainsi il arrêtera peut-être de le nommer voleur ou autre. « Il faudrait mettre du froid dessus, mais ça n'a pas l'air de t'avoir vraiment marqué, tu ne devrais pas garder la trace pendant très longtemps. Il marqua une pause, assis face à son interlocuteur, une jambe repliée sur le banc. Reposant ses mains ainsi que celle du garçon qu'il relâcha peu après, un léger rictus désolé se dessina sur son visage nonchalant. Désolé. Mais je ne me sens pas plus inquiet que cela. Prends déjà soin de tes amis et de toi. » Pourquoi porter tant d'importance à un inconnu ? Les gâteaux, peut-être.
    avatar
    Invité
    Invité
    #7 le 29.12.15 23:26
    "Kay continua de chercher le paquet dans les poches du jeune homme sans se déranger. Celui-ci n'appréciant pas ce geste attrapa la main de Kay comme il l'avait fait la dernière fois mais, avec moins de brutalité. Kay tourna la tête vers lui et le regarda manger une part du gâteau, voyant ensuite que l'homme le regardait il l'observa un petit moment puis il tourna le regard rapidement n'aimant pas observer trop longtemps une personne."
    -Sucré? Ca veux dire que tu aimes bien ?
    "Il se laissa prendre l'autre main et le regarda d'un air intrigué, il senti le souffle du jeune homme sur sa brûlure ce qu'il le fit trembler un peu."
    -Je sais mais...mais on sait jamais voila !
    "Il lâcha un petit soupir de soulagement par rapport à la brûlure, il était content de savoir qu'il n'allait pas garder cette marque longtemps."
    -D'accord je le ferrais Ay...Ayase.
    "Il marqua une petite pause presque au même moment qu'Ayase il avait eu un blanc pendant un petit moment jusqu'à ce que le jeune homme recommença à parler tout en lui lâchant les mains."
    -Ha hum moui...des amis..
    "Il chuchota"
    -YA yeshche ne (je n'en ai pas encore).
    "A vrai dire Kay n'était ici que depuis 2 ans et ne c'était pas vraiment fais d'amis comme quand il était encore vivant mais, il ne perdait pas espoir et savait qu'il allait en avoir des nouveaux! Mais bon l'entendre parler de ça lui rappela ses amis et sa vie d'avant, ce qu'il lui fit baisser le moral. Il relâcha un petit soupir et reprit sa place sur le banc prenant un petit gâteau dans ses mains pour ensuite se tourner un peu du sens opposé à Ayase,Kay était en train de réfléchir à ses actes trouvant qu'il dérangeait trop le jeune homme et qu'il s'était un peu emporté pour un rien, ça lui arrivait souvent d'agir sans réfléchir quand il était avec son grand frère mais, même s'il lui ressemblait ce n'était pas lui, il fallait qu'il se retienne un peu."
    -Ha enfaite je suis désolé pour mon coup de tête d'avant je...c'est juste que tu m'as fait penser à mon Bol'shoy Brat (grend frére) euh je veux dire à quelqu'un que je connaissais avant!
    "Il prit une bouché du gâteau lachant un discret petit "hmmm ~", le gâteau était vraiment bon il aurait voulu montrer sa joie comme il l'avait fait avant et manger tous les autres gâteaux mais, il avait assez fait de bêtise avant il valait mieux se calmer."
    -Tu peux prendre les autres gâteaux pour tes amis !
    "Kay commença à grignoter entiérement son gâteau en silence essayant de se faire tout petit."
    -Et pour la cigarette tu as raison tu peux t'y remettre si tu veux.
    "Après avoir finis son gâteau il sorti un petit mouchoir de sa poche pour essuyer sa bouche pour enlever toutes les miettes autour, il regarda ses vêtements pour voir s'il ne restait aucune miette. Il enleva ensuite son gros bonnet de sa tête pour laisser apparaitre ses cheveux noirs un peu en pagaille ses cheveux partaient dans tous les sens car, Kay ne s'en occupait pas vraiment ayant l'air de ne pas avoir été coupé depuis un bon bout de temps pour les secouer dans tous les sens et ensuite les remettres à peu près en place."
    -Fiuuu fait un peu chaud.
    "Il posa son bonnet sur ses genous puis il sorti son porte monnaie pour sortir un ossement,il se tourna vers lui et le lui tendit."
    -Tiens c'est pour le gâteau! et m'excuser pour mon...comment on dit déjà...caprice ?
    "Il lui tenda la piéce en la gigotant devant lui comme pour l'insister à le prendre."
    -Oh enfaite moi c'est Kay Takahiro!
    avatar
    Invité
    Invité
    #8 le 05.01.16 15:47

    Il se sentait comme apaisé, comme serein. Alors que l'étranger, maladroit, ravivait des souvenirs qui n'étaient pourtant pas si lointains que cela, le torrent de sentiments et de mal-être qui le tourmentait - derrière cette façade de jeune homme lasse et sans grandes convictions - se calma. Le souvenir du jeune homme souriant, excité remplie d'énergie à perdre qu'il était de son vivant aurait pu étirer ses lèvres dans un sourire nostalgique. Mais ce ne fut que l'amertume qui voilà son regard. Il était fatigué, lassé, épuisé. C'est ce que j'aurais pu dire, et c'est sans aucun doute ce que je dirais un peu plus tard, mais son attention était concentrée sur l'inconnu. Si ce n'était pas ses lèvres qui parlaient, c'était son visage ou bien même son regard. Il y avait tant de choses à entendre, lire, déchiffrer qu'il ne pouvait penser à la fatigue qui l'avait suivi jusqu'ici.

    Alors qu'il avait retiré la main fouineuse de sa poche, il détourna l'attention du garçon, le faisant oublier son but en croquant dans un bout de gâteaux. S'il se souvient de l'adolescent qu'il avait été et de l'énergie dont il faisait preuve, il ne souvenait pas vraiment de ses goûts en matière d'aliments. Vu son mince corps, il ne devait pas manger énormément de sucre ou de gras. Il n'avait tout simplement pas le souvenir d'avoir mangé. Alors que le garçon s'enquit de savoir son avis sur le gâteau, Ayase s'attarda plus à la brûlure qu'avait pu provoquer la cendre au contact de sa peau au lieu de déchiffrer les saveurs sur son palet. Il finit par lui relâcher les mains, s'asseyant en tailleur face au brun, tout en plongeant les mains aux fonds de ses poches. Il ne fit aucun remarque lorsque son interlocuteur murmura des mots étrangers. Parlait-il de ses amis ? Ah moins qu'il était comme Ayase, trop jeune dans cette vie-là et trop occupé à flâner sur un banc pour se soucier de son entourage. Non, je ne crois pas, non, nous ne passons pas notre temps à dormir sur les bancs ..

    Penchant la tête légèrement sur le côté, quelque peu surpris lorsque son interlocuteur se mit dos à lui tout en s'excusant sur son attitude. « Bol'shoy Brat ... » Il avait déjà prononcé ce mot un peu plus tôt, mais impossible de mettre une définition dessus. Le garçon finit par abandonner le paquet de gâteau pour le rendre à son propriétaire, lui donnant ainsi l'autorisation de fumer à nouveau. Il est étrange ce garçon. Puis lorsque ce dernier découvrit sa chevelure brune et en pagaille de son bonnet pour les remettre en ordre, il sortit une pièce pour la tendre au Japonais. Il ne prit cependant pas la pièce, relevant les yeux à la chevelure du Russe pour y glisser sa main. « Toi aussi tu ressembles à un ... bol'shoy brat ? Enfin, à quelqu'un je connaissais. » Qu'il connaissait, oui, car aujourd'hui, il ne le connait, il n'a plus eu de nouvelles de cet enfant plein de joie. En réalité, il ne l'a jamais connu. Il n'était qu'une façade.

    « Kay Takahiro ? Rabaissant des yeux quelques peu surpris, il songea un instant. Tes parents étaient japonais ? S'il lui avait donné son nom plus tôt, il aurait parié qu'il était bel et bien Japonais. Abaissant les yeux à la monnaie qu'il lui tendit, il secoua légèrement la tête de gauche à droite. Ce n'est pas la peine. Tu es encore jeune, c'est normal de faire des caprices. » Où sont tes parents ? En quelle classe es-tu ? Comment ça se passe l'école ? Ses choses-là n'avaient plus grandes importances, car la famille ne nous rejoints pas toujours dans l'au-delà, et qu'il facile de réchapper à l'école. Non, ses choses-là n'ont plus la moindre importance ...
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires