Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Merle a posté un mini-event ouvert à tous !
Joyd a posté un rp libre dans "se promener" (plusieurs participants sont attendus !)
Pinho recherche des partenaires de rps
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherEsquisseTasty TalesJust MarriedMaster Poké

What The Bowling _ ft.l'algue Nori
Jin Shuuya
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
What The Bowling _ ft.l'algue Nori XyYk8hR0/100What The Bowling _ ft.l'algue Nori IUyLEY2  (0/100)
× Présence: présent
× Evolution : What The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori Empty
What The Bowling _ ft.l'algue Nori Empty × Age de la mort : 17 Bigenre
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Nutty -- Happy Tree Friends
× Pouvoir : être insupportable
× Appartement : Bozo
× Métier : le boss du cirque
× Epitaphes postées : 272
× Øssements365
Bigenre
× Inscription : 10/05/2019
zombie
What The Bowling _ ft.l'algue Nori Empty #1le 14.06.19 18:05
Trois heures et quart.
Il était trois heures et quart, et la personne que Jin avait sommé de venir avec lui bowling n'était toujours pas arrivée.
Il lui avait pourtant bien précisé l'horaire, six heures du matin tapantes, devant le bâtiment.
Et il n'était pas venu.
Du moins, il ne l'avait pas vu venir.

"Ou alors" réfléchit le jeune garnement à haute voix "Ou alors, il est bien présent, et a simplement bu une potion de transparence et de mutisme, c'est pourquoi je suis en incapacité de déceler sa présence ! Oui, c'est FOR-CÉ-MENT ça !"

En agitant la main en l'air dans approximativement toutes les directions possibles et imaginables en concordance avec cette articulation nommée 'poignet', il entama une discussion fort passionnante avec son ami imaginaire, à propos de sa théorie selon laquelle les chimères seraient en réalité des reptiliens venus pour faire régner le chaos dans le monde des morts.
En fait, en tant que reptiliens, elles pourraient passer du monde des morts au monde des vivants grâce à un passage souterrain, et elles seraient en réalité bien vivantes.

Il continuait à énoncer des arguments à l'air autour de lui en réservant un couloir, lorsqu'il aperçu justement quelqu'un qu'il estima suspect non loin de lui.
Une demoiselle avec des cheveux roses et des oreilles de chat, et des écailles partout sur les bras.

"Regarde, il faut bien observer les suspects, voilà un potentiel reptilien infiltré... Il faut que tu fasses comme si de rien était hein... Ah mais détourne le regard, elle tourne la tête vers nous !"

Il remua dans tous les sens, inquiété pour que dalle, et effectivement le regard de l'inconnue stoppa sur lui.
Elle afficha une moue contrariée et interloquée, dans le sens négatif du terme.

Après un grand sourire grâce auquel il pensait exprimer l'innocence, mais qui ne faisait que renforcer les soupçons que l'on pouvait déjà avoir à son égard, il récupéra les chaussures qu'on lui tendait, les enfila et fila s'asseoir sur le canapé à côté de son couloir attitré.

"Ahhh, tu me fatigues." soupira-t-il, toujours à l'intention de son ami absent "Bon, il est l'heure de commander les boissons ! Qu'est ce que tu prends ? Moi jvais prendre un virgin mojito."

Il se tourna à gauche, mais évidemment personne ne répondit.
Alors, sa tête pivota vers la droite, et il se retrouva nez à nez avec quelqu'un possédant des yeux drôlement bleus, et drôlement froids.

Jin cria.
Ensuite il cessa de pousser ses vagissement hystériques, se leva, et rouvrit la bouche, cette fois ci pour hurler très rapidement :
"NOM-DU-DIEU-DES-PETITS-POIS-AU-WASABI-Y-A-QUELQU'UN-DANS-MON-ESPACE-RÉSERVÉ-POUR-FAIRE-DU-BOWLING-AAHHHHH"

Jin toussota, haussa les épaules et se rassit.

"Bon, moi je prends toujours un virgin mojito. Tu veux boire un truc ?" puis il se pencha tout près de l'inconnue et chuchota "Je connais ton secret : tu veux envahir le monde avec les reptiliens. Mais tu ne gagneras pas face à moi parce que je suis le champion du bowling de cette ville ! Comment t'appelles-tu, envahisseur ?... QUOI QU'IL EN SOIT JE TE DÉFIE !"

Et c'est ainsi que le délire commença.
Noriko Tsukuyomi
chimère

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
What The Bowling _ ft.l'algue Nori XyYk8hR33/100What The Bowling _ ft.l'algue Nori IUyLEY2  (33/100)
× Présence: présent
× Evolution : What The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori EmptyWhat The Bowling _ ft.l'algue Nori Empty
What The Bowling _ ft.l'algue Nori Empty × Age de la mort : 32 Féminin
× Age post-mortem : 289
× Avatar : Yotsuyu / Tsukuyomi de FF XIV Stormblood
× Croisée avec : Lièvre Arctique
× Appartement : Pucca
× Métier : Courtisane
× Epitaphes postées : 255
× Øssements335
Neutre/Sans genre
× Inscription : 30/05/2019
× DCs : Lyriana
chimère
What The Bowling _ ft.l'algue Nori Empty #2le 14.06.19 22:12
"Quand tu cherches la logique, ne soulève pas un rocher, celui ci est trop matériel.
Quand tu cherches la logique, ne demande pas à ton voisin, qu'est ce qu'il en sait?
Quand tu cherches la logique, ne fait rien, elle s'impose d'elle-même…

Car on ne peut rien contre les évidences.." Comptine Chimère


La journée s'était plutôt bien passé. J'avais fait mon tour d'horizon un peu comme à mon habitude, et j'avais trouvé deux ou trois cibles faciles. J'avais perdu quelques centaines d'ossements dans une potion pour rallonger mon temps d'apparence. La Nécromancienne qui me servait de dealeuse avait gonflé ses prix. Je peux la comprendre, puisque je commençai à devenir un danger pour elle. Surtout après mon petit jeu de cache cache avec la Nécrochimère et ses partisanes. Mais je m'étais beaucoup amusée. L'intérêt était de ne pas attirer l'attention des mangemorts, cela aurait été plutôt fâcheux

En règle générale, je me ressource aux Onsens, et je passe la nuit à errer, jusqu'à arriver à un lieu bondé, et je me noie dans le bruit, à en fermer les yeux et oublier ma présence, me faire payer un verre ou deux, et repartir comme une ombre, à tout jamais. Mon pire ennemi étant mon apparence, je veillai à ne jamais la montrer en public.

Pour une raison connue du destin seul, j'ai fini dans un endroit assez plaisant. Sans doute parce que le bar "Le corbeau" était fermé depuis qu'une certaine Chimère anguille, vomissant et hurlant de haine à détruit tout l'intérieur et le mobilier. Mais cela ne me regardait déjà plus. Tout ce quartier était plongé dans une insécurité croissante. Le bonheur en sommes. Mais je ne suivais pas vraiment ma logique habituelle, il était vers trois heures et je ne savais absolument pas pourquoi j'avais perdu ma route aussi aisément.

J'étais arrivé dans ce bowling, invité par un homme (berk) assez riche de surcroit avant qu'il ne m'invite et selon ses habits. Il sortait de son travail, et voulait fêter sa promotion. Fais donc petit insecte, donne moi à boire et à manger, comme le petit serviteur que tu es.

"Vous avez des yeux magnifique ! C'est quoi votre petit nom?"

Je tirais un peu sur ma pipe, pendant qu'il me parlait et que je sentais l'odeur de sa gnole m'envahir. Il avait déjà dû le fêter sur place son avancement idiot. Sans doute espérait-il quelque chose de ma part. Il serait forcément déçu. Mais j'acceptai de boire un verre à ses côtés, en esquivant toujours par une question d'ordre personnelle. Et que les dieux m'en soient témoins que c'est bavard un homme qui croit pouvoir tremper le biscuit.

Après le troisième verre, monsieur s'endormait profondément, malgré la musique et le bruit des quilles qui tombent sous les strikes. Je le poussai lentement du bout de la pipe, avant de le faire tomber sur le flanc, rond comme une pelle. Un petit sourire illumina mon visage si froid, pour ensuite, regarder dans ses poches, et y prendre ce qui lui restait d'ossements. Pas grand chose, je l'admet, mais j'aurais pu continuer à boire.

J'allais d'ailleurs m'y mettre, regardant ces ridicules chaussures qu'on nous affuble quand on va plus proche des pistes. Que ne faut-il pas faire pour avoir ce que l'on veut, je vous jure. Puis au moment où j'allai commander, je tombai nez à nez avec.... Avec.... C'était quoi ce truc ?! Je clignai des yeux, ne sachant suivre ses paroles, tant elles allaient vite. Ce n'était pas un effet de la boisson, je suis rarement saoule. Non, il allait juste à la vitesse d'une frégate ayant trouvé le poisson desa vie. Destabilisant était le mot. Puis il s'assied à nouveau. Son physique était plus qu'atypique. On en voyait de beaux parfois dans Tokyo à certaines heures. Ne restait qu'une autre odeur qui avait fait fuir celle de l'alcool. C'était celle de "Train de nuit" Un parfum des plus communs et bas de gamme. Mais qui suis-je pour critiquer, après tout.


Oh, donc, selon toi, je serais un reptile? Et je ferai un grand complot pour détruire ce monde ? Tu es certaine que tu n'as pas déjà atteint ta limite alcoolisée, ma belle?

Mais qu'avaient-ils tous à me demander comment je me nommai?! Bon sang, cela commençait à me gaver un peu. Mais avec un petit sourire en coin, je me demandai comment lui tourner la tête, cela ne semblait pas trop difficile avec cette mentalité de chien fou. oui, enfin, tout aurait bien dû se passer si la suite ne m'avait pas fait m'étouffer avec la fumée que j'avais aspiré en l'entendant me défier au bowling pour sauver le monde.

C'est que je ne sais absolument pas jouer, moi… En même temps, c'était pas de mon époque… M'enfin, tu veux mon nom, ma belle? Ok, retiens le bien,parce que tu vas souffrir… Je me nomme Nori..

C'est précisément à ce moment là que l'autre homme s'était réveillé et commençait à tourner le bras droit dans tout les sens voulant coller son poing dans le museau de mon interlocuteur en lui sommant le fait que j'étais à lui. J'aurais pu en rire, mais la situation m'échappait complétement. Je tentai de le calmer, histoire de ne pas me faire remarquer, mais peine perdue, il commença à pleurer comme un enfant.

Je fumais ma pipe de façon nerveuse, échappant la fumée par mes narines, les yeux plissés, je les laissai régler leurs soucis entre eux, et malheureusement, je ne pouvais plus m'échapper. Je ne le pouvais plus car nous étions devenus une attraction supplémentaire dans ce lieu. La fin de l'après midi allait être longue, me dis-je en massant l'arête de mon nez, très beau d'ailleurs.
Afficher toute la signature


What The Bowling _ ft.l'algue Nori Tval
Pseudo :

forums partenaires