en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Elena a posté un rp libre dans le musée
Elena recherche un personnage masculin pour un rp négatif

Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Terminé #1le 30.05.19 22:50
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité


Du vide, je créée le Chaos. Du Chaos, je fais naître le Néant


identité


NOM : Tsukuyomi
PRÉNOM : Noriko
DATE DE NAISSANCE : 15/06/1730
DATE DE MORT : 10/12/1762
NATIONALITÉ : Japonaise
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
[x] Anglais.
[x] Japonais.
[ ] Autre(s) : __________
RACE : Chimère lièvre Arctique
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Yotsuyu Goe Brutus - Final Fantasy XIV - Stormblood



physique


Couleur de peau :Blanche avec potion de transformation. pelage Blanc et noir sans potions. (expliqué dans les précisions)
Couleur des cheveux : Noir avec potion (Noir et blanc sans potion)
Longueur des cheveux : Long dans les deux cas
Couleur des yeux : bleus dans les deux cas
Corpulence : Demande t on cela à une dame? mh.. Fine
Taille : Ah, ça je sais… non, vraiment?.. Mf. Bien 1 mètre 65
Style vestimentaire : Asiatique, kimono ou yukata, bref, des vêtements bien typés.
Habitudes : Je fume la pipe longue, je bois du thé, j'adore prendre soin de mon apparence, je consomme beaucoup de potions, et j'aime par dessus tout jouer au chat et à la souris avec mes proies. Je suis très nocturne, j'aime regarder la nuit, prendre du plaisir à jouer au Shogi
Autre : Je boite d'une jambe depuis que j'ai rencontré une certaine chimère serpent. Il m'est devenu presque impossible de courir. Mais bon, je fais contre mauvaise fortune bon cœur. Enfin, si bien évidemment j'ai un cœur, cela reste a prouver.



précisions


Je suis donc une Chimère croisée lapin arctique. cette magnifique boule de poil a la particuliarité d'avoir deux robes différentes. Une d'hivers, bien blanche et virginale, et l'autre beaucoup plus sombre, allant du marron au noir. Forcément, avec la chance qui ma caractérise, j'ai hérité d'une injection...Disons frelatée, pour être gentille et de mauvaise foi. Je sais que je n'ai simplement pas eu de chance. C'est bien un lièvre arctique, pas de souci de ce côté là, mais, disons que les deux robes se sont mélangées. J'ai donc un magnifique pelage noir d'un côté et un autre blanc comme neige de l'autre.Ah oui, j'ai également deux magnifiques oreilles de lièvre, qui feraient passer les personnages de dessin animés pour des ballerines. Les plus belles oreilles, désolés les gars, ce sont les miennes. Bien que ce soit très handicapant, je trouve. De ce fait, je bois beaucoup de potions de transformation. Cela équivaut plus ou moins à celle que j'étais à l'époque, mise à part le fait d'avoir des yeux bleus clair. La Nécromancienne qui me les fournis y a décidément jeté son grain de sel. "Je te trouve plus belles avec les yeux bleus, et gna gna gna… Bah voyons. Une Japonaise avec des yeux bleus, si cela fait folklorique je veux bien me pendre..

Volutes de fumée


Je ne vais pas mentir en disant que je suis un vrai bonbon tout tendre avec les gens, ce serait un mensonge éhonté. Oh, vous pouvez vous rassurer en disant cela, mais vous partiriez vers de fausses informations. Bon, si un narrateur devait annoncer mon caractère, ce serait un peu de la sorte: Noriko est cruelle et sans âme, elle aime controler la vie d'autrui, et se repaît du chaos engendré. Car c'est bien ce qu'elle désire par-dessus tout, créer un chaos monstrueux qui ferait passer la pire des guerres comme une ballade en plein air. Depuis bien longtemps, elle ne sait plus comment aimer ou prendre du plaisir autrement. Sa haine des hommes s'est muée en envie avide de manipulation. Tout d'abord en visant les hommes, mais ensuite, en trouvant son compte dans le fait de maîtriser tout ce qui l'entoure. Les femmes ne sont pas en reste, Noriko se sentant tout simplement au-dessus de tout ça, le genre n'est qu'une façade. Les hommes ne sont que des insectes, qui viennent pour se faire écraser, mais les femmes sont des proies délicieuses à détruire moralement et remodeler à sa manière. Elle fait régner la terreur dans l'esprit des plus malléables et faibles. Elle est détestable pour une grande majorité de personne, mais elle s'en fiche.. Elle a conscience de ses actes et ne les regrette absolument pas. c'est en clair, l'ordre naturel des choses entre un prédateur et ceux qui sont sensés la fuir ou la craindre.. L'injection n'a pas changé sa manière de penser ou d'agir. Elle est violente, narcissique, sadique, et aime faire du mal autour d'elle, parfois sans aucune raison particulière à par tromper son ennui. Elle a pas mal de défauts, outre sa mesquinerie, sa haine et sa violence. Elle n'aime tout simplement pas les gens et leur vie tranquille, trouvant cela injuste qu'ils vivent dans une relative paix alors que des gens comme elles devaient se plier en quatre pour espérer sortir du quartier enclavé. De ce ressentiment est né cette haine froide de tous.  Noriko s'énerve facilement et s'ennuie d'autant plus facilement, elle est prétentieuse, sûre d'elle et de ses capacités, et devient totalement folle de rage quand rien ne se passe comme elle le décide. Elle maintient un certain sens "social" sous son apparence normale. Elle complexe surtout sur ses yeux qu'elle trouve tellement moche qu'elle ne se regarde plus dans le miroir. Mais le pire est quand la potion d'apparence arrive à son terme. Son apparence de lièvre lui donne une envie de vomir sa propre existence et dans ces moments là, elle devient juste cruelle et avec une faible estime d'elle. Pour éviter de trop penser à ce genre de chose, elle détruit tout ce qui l'entoure, passant une vraie crise de colère. Elle n'en est pas plus forte pour autant. Juste, à cause de l'injection, elle ne ressent plus vraiment la douleur ce qui est un vrai problème. Pour calmer sa sulfureuse mentalité sadique, elle fume sa pipe longue en quasi permanence, celle ci étant remplie de tabac et d'herbes ayant le même effet que des drogues douces. en un mot, Noriko est une droguée. sanguine, manipulatrice et sadique.
En tant que courtisane, elle connait beaucoup des us et coutumes de l'époque Edo, cela lui permet aussi bien de se tenir en société quand il le faut, ou faire des traits d'esprits, deviser, ou jouer d'un instrument, mais tout ceci n'est que vaine façade. Passée de simple courtisane en bas de l'échelle, elle visait celle de haut rang pour enfin pouvoir sortir de la crasse. Aussi, le sexe pour elle n'est qu'un moyen comme un autre d'arriver à ses fins. Elle est cependant Asexuelle, utilisant la chair que pour arriver à ses fins. Et quand bien même elle s'approcherai d'une personne dans le but de la séduire, elle n'y approchera que pour atteindre son but et mettre à nu sa proie. Peut-être se laissera t elle aller à se dévêtir de même, mais cela n'est qu'un détail pour la simple et bonne raison que la pudeur l'a quitté depuis bien longtemps. Méfiez vous cependant… Etre l'objet de son obsession est mauvais. Ah oui, parce que de plus, Noriko est une obsédée par ceux et celles qui lui tiennent tête. Totalement obnubilée par ces esprits forts, elle leur voue une chasse sans relâche mêlée de sentiments qu'elle ne contrôle pas comme l'admiration, et l'envie de destruction compléte pour les avoir à ses pieds."


histoire


Que je vous redise tout ? De bout en bout ? Nul doute que vous avez du courage, cela me plait. Quel dommage que vous soyez un homme. Oui, oui, bon, je sais, je ne devrais pas dire cela dans ma position. Bien sûr, il est vrai que je suis en désavantage certain, mais j'en ai tristement l'habitude. Bon, comme vous voulez. Je commence. Vous avez du thé? Du café? Puis-je au moins fumer ma pipe? Cela m'aide à me concentrer, comme je l'ai dit plus tôt quand vous m'avez enregistrée. Bien.

Noriko est née de parents inconnus en Juin 1730, ceux-ci ne pouvant subvenir à ses besoins l'ont laissé dans l'endroit où elle avait le plus de chance de s'en sortir. Dans le quartier enclavé de Yoshiwara. Les lourdes portes s'ouvrirent en pleine nuit, pour laisser passer un groupe de marchands qui allaient prendre du bon temps quand l'un d'entre eux la remarqua et l'emmena à l'intérieur des murailles. Passant entre les vitrines devantures des maisons closes, il alla voire l'une des multiples matrones de l'endroit, là où il avait ses habitudes. Il cherchait toujours de la qualité, même dans ses relations avec les Oirans (courtisanes de haut rang) Tout d'abord perplexe, la matronne ne résista pas au charme du petit être qui se trouva devant elle. Elle qui n'avait jamais pu goûter à la joie d'enfanter, elle qui devait s'occuper de femmes ou de fillettes destinées à être comme un morceau de viande à la vue et au su de tous. Sur le moment, il était hors de question de faire en sorte que Noriko comme elle l'a nomma, ne devienne courtisane. Elle voulait faire d'elle une grande dame. Avec une bonne éducation. Mais pour cela, il fallait l'éduquer. Les premières années de sa vie étaient heureuses. Elle aidait ses "Grandes sœurs" les Yûjos et les courtisanes de rangs plus élevés à s'habiller. Elle était le petit joyau de cette partie du quartier, qui était une vraie ville dans la ville, avec ses propres codes, et ses hierarchies, ainsi que ses lois.

Mais au fur et à mesure qu'elle grandissait, la beauté naturelle de l'enfant devenait source de jalousies pour ses grandes sœurs à peines plus âgée. Elle voulait se lier d'amitié avec l'une d'entre elle. Kasumi n'était pas forcément plus méchantes qu'une autre, mais elle avait beaucoup d'ambition. Et elle voyait Noriko comme une menace montante. De plus, cet état de favoritisme assumé de la part de la Matrone, était assez révoltant pour la jeune Yûjo qui voulait sortir du cercle de la prostitution. Là où Noriko savait déjà jouer d'un koto, bien qu'ayant du mal, Kasumi n'était pas capable de voir tous les efforts de sa petite sœur, et y voyait quelqu'un de toxique qu'il fallait faire tomber de son piédestal.  L'idée lui vint alors de retourner Noriko contre sa "Mère" en la mettant face à un dilemme.

"Comment veux-tu comprendre ce que nous vivons alors que toi-même tu es dans une cage dorée? Nous qui sommes dans une cage sombre et pleine de sueur? Tu veux avoir des amis? Tu veux que je sois toujours ta grande sœur ? Que tu ne sois jamais seule ? Demande à Mère de faire de toi une Yûjo. Viens voir et faire ce que nous faisons tous les soirs ! Là, tu seras digne d'être ma petite sœur. Et je te promet de te protéger…"

Toute naïve qu'elle fut à cette époque, Noriko n'y voyait pas le mal sous-jacent. Surtout qu'ayant une mémoire dit infaillible, elle se souviendra toujours de ces moments. Le moment de la promesse, le moment aussi de l'affrontement avec sa mère adoptive, qui ne voulait pas souiller son petit trésors. Les mots de Noriko, soufflés par Kasumi étaient ignobles. D'une efficacités dérangeante.

Tu es égoïste. Tu me veux rien que pour toi, tu veux faire de moi ta chose, a ta manière, mais je suis assez grande pour savoir ce que je veux. Je deviendrai une Yûjo. Je deviendrais une Oiran par mon simple travail et non par ton entremise ! Si tu m'aimes, mère...Laisse moi devenir une Yûjo.

Mais sa mère savait ce que cela impliquait. une grande dispute eut lieu, et Noriko claqua la porte, allant se réfugier non loin d'un cour d'eau. Bien sûr, Kasumi en profita pour en rajouter une couche et terminer le travail. Au retour, en face à face avec sa mère adoptive, Noriko eut gain de cause. Car elle était aimée, et elle ne voulait pas la perdre à tout jamais. Elle réussit néanmoins à lui faire attendre une relative majorité pour vendre sa virginité. Car c'était la matrone qui décidait de quand était vendue la pureté de ses filles. Un commun accord, qui la fit dépérir peu à peu.

Le jour ou plutôt la nuit où cela arriva, recluse dans sa petite maison, la matrone accepta l'argent du marchand qui avait recueilli le petit être quelques années plus tôt. Il avait prit de l'âge, mais il était toujours fidèle. Cette dame avait l'habitude des intrigues et dû se résoudre à utiliser ce stratagème pour faire en sorte de contrôler le peu qui restait de sa fille.  

Il y eut sang et larmes, cris et suppliques. Hurlements et coups. Volonté de fuir, et de mourir. Honte et abattement. Terreur et orages se mêlèrent, alors que la matrone, la longue pipe à la bouche, laissait ses larmes couler. Larmes que Noriko ne verrait jamais. Ne pensera jamais qu'elles existeraient un jour. Le nœud s'était déchiré, et son esprit le fut avec. Elle perdit plus que son innocence, elle gagna en rancœur. Mais le fait de se rapprocher de Kasumi lui réchauffa le cœur. Le lendemain, comme le voulait la tradition, à 18 heures, la nouvelle Yûjo alla voir ses grandes sœurs en kimono bleu et le obi noué devant, maquillée et parfumée pour l'occasion. Mais quand elle voulu voir Kasumi, celle-ci la repoussa.


mais que fais-tu? Pourquoi tu m'évites comme ça? j'ai fais tout ça pour toi ! Tu avais dit que tu serais toujours avec moi ! Que tu me protégerais !

En réponse, elle n'eut qu'un rire collectif, et un long moment de solitude, sans aucune réponse de la part de l'intéressée, qui se détourna définitivement de celle qu'elle avait réussi à souiller. Frustrée, blessée une seconde fois, Noriko dû subir l'enfer de sa condition, sans comprendre comment elle s'était fait bernée. Elle n'avait eut que le modèle de Kasumi pour vivre dans ce monde cruel. Aussi, elle commença à user de même façon des hommes qui voulaient d'elle toute sorte de faveurs. Bien mal en fit à Kasumi qui vit monter peu à peu la détermination et la notoriété de Noriko, qui était devenue une véritable dame des glaces. Aussi froide et pâle que le reflet de la lune sur l'eau.

Noriko eut vingt ans quand, alors qu'un samourai vint s'aventurer dans le quartier, comme il avait la possibilité, bien que les risques soient élevés. ce dernier était beau parleur, et voyait en elle, le même genre de joyaux que sa mère voyait en elle. Elle ne rougissait plus depuis longtemps, et le corps des hommes ne lui faisait déjà plus rien. Mais, celle qui était pressentie pour devenir la plus connue des Oirans de son époque, accepta pour une somme assez coquette de faire la confidente de cet homme perdu entre devoir et interrogations. Elle remarqua que la vie à l'extérieur du quartier et à l'intérieur n'était pas trop différente. Entre temps, elle avait apprit la calligraphie et jouer du Shamisen. Elle abandonna le koto pour lequel elle n'était vraiment pas douée. Passer tout une soirée à chanter au son de l'instrument fit perdre la tête à l'homme qui était devenu son obligé. Noriko était ivre de vengeance, et voulait absolument reprendre ce qu'on lui avait volé. Sa dignité. Aussi, elle proposa au samourai de voir une de ses sœurs.

Elle risque de faire une sorte de jeu entre vous et elle. ne vous laissez pas abusé, et faites ce que bon vous semble. Si vous y mettez le prix, cette courtisane sera même parfaite pour vos frustrations que j'imagine… énormes. Ô bien sûr, n'y voyez aucune malice, et je respecte mes sœurs, mais celle-ci est quelque peu… spéciale, aimant la douleur et la maîtrise. Selon elle, l'on ne devient Oiran que lorsqu'on souffre jusqu'au bord de la mort, pour transcender celle-ci pour ressentir les tréfonds de l'âme humaine. Je vous ai perdu? Pardonnez-moi, allez-y, je ne vous retiens pas plus.

Le soir même, Kasumi eut la visite de cet homme et subit le même châtiment que Noriko quelques temps plus tôt. Non loin de là, Noriko, habillée chaudement, écoutait les plaintes de sa sœur se faire brutales, puis soupirs et pleurs, protestations, et soudain le silence. Elle ne voulait pas qu'elle meure, cependant. pas de suite. Entrant dans la pièce, elle vit Kasumi dans un très sale état, et chassa le samourai en lui permettant de ne pas se faire prendre. D'un commun accord. Elle le couvre, il en profite. Noriko s'assied à côté de sa grande sœur, jouant avec les mèches de cheveux. Quand celle-ci ouvrit un œil, difficilement, Noriko, souriante, d'une voix suave lui parla.

Oh, ma sœur. Dans quel état es-tu ? J'ai chassé celui qui t'a fait cela. Je lai chassé et il ne reviendra plus t'importuner. Fais moi confiance, tu es en sécurité. je vais bien m'occuper de toi.

Kasumi avait l'impression de voir le diable en personne. Noriko s'occupa en effet de la santé de sa grande sœur devenue victime de la folie d'un homme qui avait perdu tout sens commun. Mais quelque chose hurlait dans le crâne de Kasumi de ne pas la laisser s'approcher. Cependant, il était trop tard. Quelques mois après, Kasumi tomba malade et la fièvre monta. Dans ses délires, elle vit Noriko, le sourire large, les mèches de cheveux cachant ses yeux.

Tu es malade, ma sœur. Tu es malade, et cela me peine. Je vais perdre celle qui a fait de moi celle que je suis. Mais ne t'en fais pas. Je saurais faire de ton souvenir une légende. Mais pas comme tu le penses. puis elle se pencha à l'oreille de Kasumi Que ton repos soit éternel, et médite bien ce que tu as fait de ton vivant quand tu verras ton créateur...ma belle...

Kasumi ne rouvrit plus jamais les yeux. Elle mourut à l'âge de 21 ans, dans une détresse psychologique intense, et d'une maladie qui ressemblait plus à un empoisonnement lent. La matrone regardait Noriko du coin de l'œil, se demandant bien quel lien pouvait il y avoir entre sa fille adoptive et cette mort des plus brutales, même dans ce genre de lieu. Mais elle n'eut pas la réponse, Noriko feignant la tristesse à la perfection. Celle-ci dû faire un effort monstrueux pour ne pas rire aux éclats, sa vengeance consommée. Ses sœurs étaient devenus des outils, et les hommes, des insectes. Son penchant sadique se développait de plus en plus, et ses ambitions étaient à la hauteur de sa notoriété. La dame au masque, la femme des glaces, ou tout simplement Noriko Tsukuyomi, comme l'avait affectueusement nommé sa mère adoptive, continuait son chemin, sans plus jamais que le nom de Kasumi Fujiwara ne soit jamais entendu de son vivant.

                   XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
                   XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

L'une de ses grandes sœurs allait devenir Oiran, et Noriko s'était rapproché d'elle. Elle l'habillai, discutait avec elle, jouait du shamisen pour elle, Bref, cette Courtisane avait la meilleure des assistantes. Au Shogi, rares étaient les fois où Noriko gagnait. Elle se trouva d'une passion pour ce jeu de plateau. Elle aimait moins le go, trop peu stratégique à son goût, mais c'était personnel. Elle ne s'était pas rapproché pour le plaisir d'être à nouveau une servante. Elle voulait devenir celle qu'elle a toujours dû être. Au delà de toute cette fange.


Elle réfuta les accusations de ses sœurs selon le fait que ce fut elle qui avait tué sa sœur, en offrant l'un des plus beau numéros d'actrice. Bien sûr, certaines n'étaient pas dupe, et s'éloignèrent d'elle. Ce n'était cependant pas le nombre qui faisait la qualité. le quartier commençait à sombrer dans un chaos dont elle surnageait au-dessus. Malheureusement, le Samourai devenait plus pressant, et elle qui n'en avait plus rien à faire avait toutes les peines du monde à s'en défaire. Un jour, l'homme voulu régler ses comptes avant de se racheter une vie plus saine et simple. Ce fut sans compter sur l'air toujours détaché de la courtisane. Le samourai perdit peu à peu l'esprit et ne pouvant avoir accès a ses armes pour laver son honneur de lui-même, il alla rejoindre Noriko, pour lui faire entendre raison. Ce fut peine perdue.

Et je gardais donc des notes sur tout ce qu'il me disait, au passage, cela me permettait de le recadrer quand il essayait de passer outre sa promesse. Parce que bon, les beaux parleur, j'en avais l'habitude aussi. Et détail amusant de l'affaire, c'est que moi aussi j'étais gentille. Ainsi, un jour j'ai oublié de cacher ce journal. En fait, j'étais en train de l'écrire quand ce cher monsieur est entré. Dedans s'y trouvait ses dernières frasques. Dont une amusante sur une tentative d'assassinat. Ce fut tellement amusant et doux cette nuit là, ses mains autour de ma gorge serrant et son sang sur mon visage quand de ma magnifique petite lame secrete que je cachai sur moi, quand je n'étais pas en fonction, je tranchai sa mignonne petit jugulaire. Dit comme cela, c'est plus mignon ou juste sordide ? Vous devenez exigent.

Il fallait bien sûr cacher le corps du malheureux qui s'était fait avoir sur toute la ligne. Aussi, elle avait tout une liste de coupable potentielles. Sa sœur adorée bien sûr, qui voulait profiter d'un festival pour fuir avec quelqu'un. On lui avait promit la lune, et elle était tombé dans le panneau. le chaos avait encore prit de l'ampleur. Noriko vint alors lui demander de l'aide, en pleurant toutes les larmes de son corps, de ses yeux aussi noirs qu'un puits sans fond. Le cœur sur la main, et ayant envie d'aider sa sœur, l'apprenti Oiran aidant à cacher le corps. Surtout en exerçant les bonnes pressions au bon moment. Elle ne voulait pas que la matrone sache l'idée de la fuite. Elle obtempéra.

C'était sans compter sur la fourberie de Noriko qui la fit chuter en faisant en sorte que le corps soit retrouvé plus tard dans un lieu où allait toujours sa grande sœur. La matrone n'avait pas de choix que de punir la courtisane. Mais ses soupçons devenaient de plus en plus clairs. Et cela l'empêchait de dormir. Ses prières aux dieux n'y firent rien. La punition fut brutale et sans concession, menant à la perdition de la troisième personne ayant croisé la cruelle route de Noriko l'intrigante.


Le temps passa, et je pris la place de ma chère défunte et adorée sœur. Je me demandai parfois comment il était possible d'être si naïf. J'avais pensé à beaucoup de possibilités, et je croyais même avoir réussi à passer entre les mailles du filet. Mais le filet du diable est magnifique et doré. Yami baba n'était pas si dupe que je l'imaginais de prime abord. Pourtant je faisais bien les choses. Et je n'ai pas refait ma méprise de m'enticher d'idiots. Non, c'était différent. Ce n'était qu'une rumeur, et une tentative de diffamation. Aussi, je voulais faire disparaître une preuve que cette harpie semblait avoir sur moi. Sauf qu'en réalité, elle n'avait rien. C'était un piège. Il lui avait fallu du temps. Mais elle avait réussi à refermer le filet sur ma personne. Je pensai qu'elle allait me tuer sur place. Mais non. Elle me proposa juste de fumer la pipe à deux, au clair de lune. Elle me parla de la raison de mon nom Tsukuyomi. J'étais arrivée au quartier à la pleine lune. Et encore une fois, devant la pleine lune, je sentis mon corps se tordre et se déchirer. Vous ne comprenez pas? Dans la pipe, elle avait placé le tabac. Et dans ce tabac, il y avait du poison. J'ai donc inhalé ma propre mort, si vous voulez une vision dramaturgique.

"Je voulais de toi le meilleur ! Je voulais pour toi un avenir brillant, je voyais en toi une grande courtisane ! Une étoile dans le ciel sombre de Yoshiwara !" Tels furent les derniers mots qu'entendit Noriko, en fixant cette femme qui fut sa mère adoptive. L'intrigante douta jusqu'à la dernière seconde de vie de l'amour que lui porta cette femme aigrie et détruite par la vie. Mais avec le temps et le recul, elle avoua qu'elle se sentait aimée. Ce fut juste qu'elle ne le comprit pas, ou plutôt qu'elle ne le crut pas. Prise entre les intrigues de ses sœurs et la volonté de s'en sortir, elle était prise dans un engrenage infernal dont la mort était la seule issue. Le chaos engendré dans Yoshiwara ne fut apaisé qu'avec l'aveu et la prise de responsabilité de toute l'affaire par cette dame forte. Déshonorée jusque dans son professionnalisme et sa droiture, elle mit fin à ses jours afin de calmer la haine qu'on porta jusqu'à ses filles. Ainsi finit la tragique histoire de Noriko dans le monde des vivants. Une vipère dont le poison se nommait manipulation. Mais la non vie de cette femme n'allait pas pour autant mieux se passer.

Ma vie a commencé étrangement? Elle s'est finit brutalement. Je pensai avoir le repos. Quand je suis morte, j'ai touché du doigt une évidence. Si la vie n'est rien, à quoi peut servir la mort? Et puis j'ai eu ma réponse, pendant qu'un petit théâtre d'ombres chinoises singeait avec outrecuidance la fin de mon existence. Je vais être franche, je n'ai que du dédain pour les gens d'ici. Votre ancien roi, votre nouveau roi, vos lémures, ou je ne sais quoi, et vous aussi. Non, mais regardez vous, votre tenue totalement défroquée, votre haleine de bouc, vos yeux de merlan fris, votre menton déformé par la rage et vos dents serrées par votre envie de vouloir men coller une alors que vous ne pouvez strictement rien faire, sinon écrire ce que je vous dis ! Attention, rassurez vous. Je ne vous hais pas voyons. Je n'ai que du dédain, c'est mieux non? La différence ? Simple. Je ne vais pas faire en sorte de vous transformer en poussière d'ange.

Comme tous les Lémures, Noriko fut placée dans un appartement les premiers instants de sa non vie. Elle considéra cela non pas comme une chance, mais comme un nouveau moyen de l'enfermer. Son cynisme et son sarcasme s'étaient développés, et rares furent ceux et celles qui voulaient lui parler. Pourtant, elle portait de belles toilettes, et était toujours souriante, mais à croire que l'œil de Caïn la suivait et que l'on sentait en elle la fourberie. Tout aurait pu être différent si dans cette non vie, le même manège de rumeurs ou de mauvaises personnes n'avaient pas refait tourner la tête de la courtisane.

S'il y a bien quelque chose qu'elle comprit rapidement cependant c'était qu'on ne tombe pas en poussière si facilement qu'on ne meurt. De ce fait, elle profita pour tester les limites des mentalités des gens, en faisant en sorte que presque tous s'éloignent d'elle sans pour autant savoir pourquoi. Elle retournait dans le Yoshiwara d'outre tombe, comme un semblant de nostalgie. Mais aucune larme ne coulait. Selon elle, il était trop tard pour les regrets. D'ailleurs, les regrets devaient être portés sur les vivants, et non les morts, elle s'estima assez chanceuse pour avoir cette seconde chance. mais elle ne savait que faire et redevenir simple courtisane lui donnait l'impression d'un bond en arrière dont elle ne voulait pas. Les années se suivirent, et elle tenta d'apprendre plus autour d'elle.

Elle remarqua les dissidences entre les différents groupes et commença a faire de commerces d'informations. Lucratif quand des guerres intestines ont lieu. Telle une ombre, Noriko faisait sa place et commença à bien gérer le monde des morts, sans pour autant s'y sentir intégrée. Elle avait prit des nouvelles habitudes, aller dans les Onsens, profiter de bons repas, de bon alcool. Elle chercha un peu partout un artisan Lémure qui pourrait faire quelque chose pour elle. Ce dernier était un artisan qui était tellement doué de ses mains qu'on le payait à prix d'or (enfin d'ossements) pour ses œuvres d'art.

Je voudrais avoir ce modèle de pipe avec moi. J'en avais une de mon vivant, et j'aimerai bien en récupérer une de la sorte.
"Les matériaux ne seront pas facile à obtenir, je devrai demander de l'aide à un vampire, mais je pense que cela peut se faire, oui. Cependant, je doute que vous ayez les moyens.

Elle tenta de le séduire, comme à l'époque, et à sa grande surprise, cela fonctionna. Mais une grande douleur au cœur s'en suivit, non qu'elle eut réellement mal, mais elle croisa son propre reflet au moment du paiement. Ce visage, ce sourire étiré et ce regard totalement fou et ivre  de vengeance, elle haïssait le genre humain tout entier, et elle les considérait comme des nuisibles. Non qu'elle se considéra comme divine ou autre. Mais sa propre souillure lui était totalement invisibilisé jusqu'à un certain point où la haine passa au-delà des capacités de manipulation. Où se situait le bien et où se situait le mal? Pour elle cela n'avait plus d'importance. Elle ne voulait plus se mêler aux autres,et cela inclus une grande période de vache maigre pour elle. Les courtisanes jouissaient encore d'une bonne réputation, et elle semblait tellement faible et triste. Mais telle une araignée qui tisse sa toile, ce n'était certainement que façade.

C'est alors en jouant du Shamisen dans la rue, comme une vulgaire artiste sans le sou et sans avenir, qu'elle rencontra une chimère. Celle-ci avait une prestance et un charisme que Noriko avait rarement vu. immédiatement, elle fut intéressée. Totalement hermétique à son charme ou son apparence, cette femme devint la première obsession de Noriko. Il faut savoir que la courtisane n'avait que peu de scrupule à coucher avec des hommes voire même avec des femmes, mais elle ne ressentait jamais rien. Avoir une personne en face d'elle qui ne tombe pas dans le panneau, qui lui résiste, cela lui fit chaud au cœur. Presque au point d'en pleurer de joie. Elle voulait sentir ce cœur battre de médisance et de dédain.

Régulièrement, elles se revirent, se parlèrent et se livrèrent l'une à l'autre. Du moins, c'est ce qu'on aurait pu penser de prime abord, mais tout ce que disait la chimère était tellement étrange, cette haine des hommes et cette volonté d'en savoir plus sur la courtisane, alors que clairement elle ne faisait pas partie du même milieu. Noriko se replongea dans le sang poisseux des intrigues avec joie. Jamais elle ne se sentait si vivante que quand elle traquait une proie pour lui faire avouer tous ses mauvais penchants et ses pêchés. Mais cela ne se finit pas comme elle le crut cette fois. la Dame était bien trop forte pour elle, sans doute morte plus tôt. Bien plus tôt. Elle avait plus de connaissance du monde des morts, et de ses lois. Les parties de Shogi, l'ambiance feutrée et remplie d'encens de la pièce de musique, les échos du Shamisen, les moments sombres et mises à nues, ces parfums, et ces griffures sur une peau si tendre et blanche. Oui, Noriko se sentait vivante, du souffle d'une vie qui l'avait quitté. Elle savait que bientôt arriverait l'adieu, comme on tire un bandage où le sang avait séché.

Et un jour, je vis cette magnifique seringue. Le liquide était étrange. Je ne voulais pas vraiment tomber dans ce piège grossier. Mais ce fut plus fort que moi. J'avais pensé à retrouver le samourai que j'avais tué, et en remettre une couche. Rencontrer ma grande sœur et voir si elle avait réussi à s'y faire de sa mort. Car il était impossible, au vu de la vie et de la mort misérables qu'ils eurent qu'ils aient échappé à ce monde. Une seconde chance pour eux, et un moyen pour moi de faire en sorte qu'ils ne m'oublie jamais. J'étais devenue pure mesquinerie. Alors bien sûr quand je vis cette seringue, ce fut comme une récompense ! Oui, sérieusement ! J'y croyais ! Mais cette fois-ci, ce fut moi la pauvre pomme. cette femme… Cette Chimère… Rah, c'est fatiguant, je n'ai plus de tabac. Vous allez douiller pour la fin…

L'injection eut lieu pendant un de leurs multiples ébats, où la Dame voulait juste oublier sa condition de morte et le souvenir douloureux d'avoir été vendue par son Père et trahie par son amant. Une vie bien banale finalement pour l'époque. Mais qu'importait pour Noriko. Dans la chaleur de la nuit, elle prit la seringue, et en considéra le contenu. la Dame lui avait bien dit que le résultat serait douloureux et irréversible. Qu'il serait totalement aléatoire. Qu'elle voulait la faire devenir ainsi, pour qu'elle se sente moins seule, et au moins intégrée dans un groupe où les femmes entre elles se comprenaient. Mais Noriko avait que faire des autres femmes. Celle-ci avait cédé, et l'obsession qu'elle avait pour elle commençait à s'étioler, ainsi que les envies charnelles. En réalité ces envies n'étaient que passade, et prise de risque.

Aussi, elle s'injecta remplie d'une détermination toute nouvelle, où même la voix de la Chimère ne lui parvint plus. Et comme il fut dit, la douleur fut brutale, telle un phénix qui prend feu à la fin de sa vie, Noriko s'enflamma de l'intérieur, et tomba, tremblante et perdue. La transformation demanda énormément d'effort, et tant et si bien qu'arriva un résultat qui fit d'elle ce qu'elle est désormais. la preuve de l'ambivalence de ses sentiments. Voulant ressentir quelque chose, mais ne ressentant strictement aucune compassion ni aucune empathie. Un pelage noir et blanc, scindés au milieu de son corps, deux grandes oreilles de lapin, et des yeux d'un sombre effrayants comme deux puits sans fond. Elle regarda la Dame, dont la peau si douce était devenue rouge. Elle voyait le désir, l'envie de se livrer sans retenue. Mais elle fut repoussée délicatement par Noriko, qui n'aimait pas le résultat de sa transformation. Elle pensait tout du moins ressembler à un prédateur, et non à la personnification de son nom d'adoption.

Elle n'avait pas de points positifs à cette transformation. Ni griffes, ni crocs, ni poison, ni augmentation physique. De rage, elle envoya se briser le miroir, et en prit un éclat pour essayer de se découper le visage, prise d'une crise de haine et de furie envers elle-même. L'injection l'avait rendue plus sensible à la colère, mais totalement insensible à la douleur physique. Elle hurla contre la Chimère, la rouant de mots mauvais qui la firent pleurer, et se sentir profondément mal. Aucune excuse ne réussit cette nuit là à calmer Noriko. Ce fut trois jours après la transformation. Le quatrième jour, la Chimère, profondément meurtrie abandonna celle qu'elle injecta.

Cette haine bouillante avait marqué au fer rouge la Chimère Lapin Arctique. Et elle se reclus à nouveau. Elle était tombée dans une spirale contradictoire, qui lui dictait de continuer à chercher des informations, les revendre, mais en garder quelques unes pour elle, afin de tenir les gens sous sa coupe. Elle en prit un plaisir non dissimulé. toujours à prendre les gens de haut, avec dédain, ne dévoilant cependant plus son corps, celui ci la dégoûtant au plus au point. Elle se mit un ras de cou, afin de ne pas avoir envie de s'arracher la peau et la jugulaire au passage. Elle fumait un peu plus encore, et se plongeait dans une méditation malsaine, pour faire le tri dans ses souvenirs, grâce à sa mémoire Eidetique. Mais son côté sanguin reprenait souvent le dessus. De plus, elle continuait de boire, énormément, pour oublier la bêtise dont elle avait fait preuve dans sa vie. Cauchemars, et haine faisaient bon ménage. Elle avait brisé tous les miroirs de l'endroit où elle vivait. Elle comptait se réinstaller dans le Yoshiwara. N'y voyant qu'un retour aux sources, tel un échec.

Elle apprit l'anglais, sachant que cette langue était très utile. Cet accent qui était fort mignon, elle eut envie de vomir. Elle gerbait littéralement tout ce qui paraissait mignon en ce bas monde. C'est ainsi que les Hommes furent relégués au rang d'insecte, et les femmes au rang de proie à faire tomber de leur piédestal. A tout prix.

Ne supportant plus cette apparence après des années et des années à supporter celle-ci, elle se résolut à contacter une Nécromancienne. Celle-ci, dont elle est toujours en contact actuellement, lui fit sa première potion de transformation, moyennant des renseignements sur les mouvements vampiriques, et les plans de sorties de certains pour aller dans le monde des vivants. Ainsi, elle se mit en contact avec d'autres vampires, mais cela est une autre histoire. Noriko but sa potion, et ce fut d'une douleur incroyable. Elle avait tellement mal qu'elle en pleurait de joie. Mais là encore, le destin lui joua un tour, et ses yeux d'un noir si profond, devinrent d'un bleu glace dérangeant. Mais il n'y avait plus aucune trace, ni de pelage, ni de changement de couleur de ses pigments de cheveux.

Je suppose que tu as une bonne explication pour la couleur de mes yeux ? Non? Je vais devoir m'en résoudre jusque ma tombée en poussière ? Il n'y a pas à dire, tu travailles bien, mais c'est perfectible.

Cependant, la Chimère, déposa un baiser sur son front, tel Judas sur la joue du Christ. une douceur qui fit froid dans le dos de la Nécromancienne. à nouveau, Noriko pouvait passer inaperçue. Elle voulut passer à la suite de son plan. Elle voulait recréer le chaos dans lequel elle se sentait si bien. Elle voulait voir le monde des morts en proie à un chaos sans fond, et voir comment les gens allaient survivre, comment allaient-ils faire pour tenir la dragée haute au destin qui leur avait ravis cette seconde chance. Car après tout, pourquoi faire de ce lieu un paradis ? Pourquoi laisser les cœurs et les esprits se nécroser par des bons sentiments factices ? Autant vivre sa seconde vie à fond et voir comment la paix vient à nous. Elle fomenta plusieurs actions en fournissant des seringues aux femmes les plus perdues, en les manipulant, et elle les envoya ou les abandonna à leur cruel sort, sans explication.

Elle ne supportait pas la douceur de la paix ou l'idée même que l'on ne puisse pas adorer ce chaos ambiant. ce n'était pas par défiance cependant. En réalité, elle se fichait de l'autorité. Elle s'en fichait tellement que quand les mangemorts essayèrent d'enquêter sur elle, ce fut une simple discussion unilatérale. Brouillant les pistes, mélangeant vérités et mensonges, sans possibilité de vérification. Elle vivait dans l'ombre et l'encens, fumant sa pipe, penchée sur son plateau de Shogi, un sourire cruel aux lèvres. La nécromancienne restait avec elle, sans pour autant trop s'en approcher. Noriko savait qu'elle en avait besoin, et cela rassura quelque peu la femme pendant qu'elle s'affairait à ses potions. Elle n'était pas prisonnière, mais toujours observée cependant.

Quelques escarmouches réussies et loupées plus tard, ce fut pendant une promenade tranquille au parc Yoyogi, qu'elle tomba sur une victime potentielle. En 1990, sous la pleine lune, buvant une coupelle de sake dédiée à ses sœurs, qu'elle tomba sur la présence de la Nécrochimère Frederica Braincroft. Manquant de jugeote pour le coup, elle la défia, et voulu l'enrôler dans son grand plan chaotique. Mais ce fut sans compter sur la force de caractère de Miss Braincroft. D'une simple joute verbale, cela s'acheva par un affrontement où Noriko perdit un pied à cause d'un portail bien placé. Dans sa fuite, elle récupéra le membre, tenta de le faire tenir à nouveau avec l'aide de la Nécromancienne qui l'aidait pour les potions, la mettant dans une situation des plus inconfortable, à genoux devant celle qui l'avait finalement gardé pour l'utiliser tel un mouchoir, la nécromancienne craignait le jour où Noriko n'aurait plus besoin de ses aides. Depuis ce jour, la courtisane chimère boîte, ajoutant à sa silhouette, une étrange bestialité quand elle doit se déplacer plus rapidement que la normale. L'une des fois où elle se trompa d'adversaire. Mais elle avait en elle à nouveau ce feu qui brûlait, cette passion guerrière, qui ne demandait qu'à être assouvie. A nouveau, elle trouva l'obsession qui la faisait avancer.

Elle prit son temps, pour digérer cet affront, et prendre plaisir à décider d'un plan afin de mieux se venger et s'accaparer la Nécrochimère, priant que sa lassitude ne prenne le pas. Elle voulait à nouveau se sentir vivante. La nécromancienne lui faisant les potions et ses méthodes de fuite par la fumée, pouvant créer un brouillard uniquement dirigée autour de la personne qu'elle désire, lui fit rencontrer plusieurs candidate aux attaques suicide sans mort. Car un suicide sans mort était tellement plus romantique. Cela mit du temps, un an plus précisément, mais elle réussit à trouver et manipuler la candidate. En cela, la Nécromancienne donna la fiole d'acide, qui servirait à la vengeance. Devait-être visée, la femme la plus proche de la Nécrochimère afin de la briser moralement et durablement.

C'était sans compter sur la réaction de Frederica Braincroft, qui subit la morsure de l'acide à la place de la victime désignée. Il n'avait pas été aisé de trouver la candidate, Florentine aussi, qui avait subits des outrages à cause de la famille Cenci. La mort faisant perde les pédales à pas mal de monde, bien que mort depuis longtemps, ce fut une merveilleuse occasion qui s'envola. Que la Chimère revienne ou pas, qu'elle se sente coupable ou non, cela n'avait aucune espéce d'importance, car son mental souillé par le goudron et la bave de l'araignée qu'était Noriko, continuerait à détruire peu à peu, la santé du monde des morts. Le chaos était son but ultime.

Bien sûr, elle y arriverait à son échelle, mais ses victimes seraient dans une véritable spirale infernale, et quand vous faites partie de son obsession, la douleur que vous allez subir sera énorme. C'est un piège à loup, une toile d'araignée. Si vous avez reçu, sur le pas de votre porte ou dans une enveloppe, une fleur de lys araignée… Tremblez donc, de recevoir un jour une visite que vous n'êtes pas prêt d'oublier.

Encore à l'heure actuelle, sur le balcon d'une maison du Yoshiwara, résonne le son d'un Shamisen ne pouvant que transmettre la tristesse et la couardise, la traitrise et le mal qui coulent du cœur de Noriko, comme d'une blessure suppurante. Ne la prenez pas en pitié. Vous seriez en train de vous débattre dans un miasme dont vous ne trouverez pas la sortie. Séductrice, vile, mauvaise, mais cultivée et capable de faire de l'esprit, très bonne joueuse, mais très mauvaise perdante, voilà la vie et la mort de Noriko tsukuyomi. Courtisane au yeux bleus de glace, au poison dans les veines.

Mot de la Créa:
J'ai créé Noriko dans la volonté d'en faire un personnage séducteur Et des liens sont bien sûr visibles assez aisément. Quand je le pourrais, je désignerai ces liens. Il y en aura pas mal. Kasumi, la Chimère qui l'a transformé, la Nécromancienne qui l'aide à faire ses potions. Tout ces liens ne sont pas négatifs, mais peuvent aussi bien l'être. Je préviens cependant que ce personnage là à un lourd bagage derrière-elle, et que jouer avec nécessite peut-être un poil de réflexion. Si vous avez des questions, ne pas hésiter à me contacter, soit par MP, soit sur Discord : Lokta#1583 et bien sûr, avant tout, je fais ce personnage pour m'amuser, donc si vous voulez un lien positif ou totalement foutraque, je l'accepte aussi !  Je pensais faire ce petit spoil pour expliquer que même si le personnage est sombre, qu'elle peut aussi avoir un penchant adorable. Cependant il ne peut pas se voir dans la fiche. Donc je le dis ici. Autre chose pour la personne qui va lire la fiche pour la correction ! Je vais pas faire un spoil dans le spoil (spoilception? AHRG)Mais je vais décrire comment se passe la fiche. Quand Noriko parle Comme cela, C'est la Noriko du passé qui parle aux personnages de son passif, de sa vie ou non vie. Quand Noriko parle Comme cela, Elle Prend en quelque sorte le lecteur à partie. toujours figure d'autorité contre elle, et montrant aussi un peu plus sa mentalité face à l'adversité. ce qu'elle dit n'est pas forcément la vérité, et elle brouille aisément les pistes. c'est de la manipulation en grande partie. Seul ce qui est dit par le narrateur de la fiche est réel. Le reste est soumis à interprétation. Surtout quand c'est Noriko qui parle en fait. J'espère que la fiche est plus claire dorénavant et si non, et bien on va faire en sorte qu'elle le soit. Dernier point, le passif avec Frederica Braincroft s'est fait en commun accord quand nous avons décidé du lieu avec Noriko. Ainsi, ce lien se diffuse avec Chiara Vecchietti, qui est, bien évidemment, également d'accord avec cet état de fait ! Je crois que tout est dit maintenant =)

 

derrière l'écran


PRÉNOM/surnom : Lokta
AGE : 32 ans
Comment t'es arrivé sur PaB ? J'y était déjà, enfin, je pense demandez à Lyriana x)
Le smiley que tu préfères ici ? Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2336342009 sans aucun doute. Ou alors Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 3178391963 peut-être xD
Tes mangas préférés ? Texte



Terminé #2le 01.06.19 10:52
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) As64OwE48/15Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) IFGhJr1Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) Empty
Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7919
× Øssements3770
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
J'ai zoublié de te souhaiter bienvenue sous prétexte que tu es un dc Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4126741921 Rebienvenue Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2782890776
Hâte de voir la justification pour la peau, et le cara pour voir si c'est pas une psychopathe ou si au moins c'est bien travaillé Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 3965502052
Terminé #3le 01.06.19 16:29
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Je sens comme une grosse pression au dessus de la tête, est-ce normal? x)
Terminé #4le 02.06.19 13:25
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Désolée pour le double post, mais c'est fini (fiou)
Terminé #5le 03.06.19 19:36
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) As64OwE48/15Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) IFGhJr1Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) Empty
Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7919
× Øssements3770
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Je viens lire !
Hop là ! J’espère que tu n’auras pas trop attendu malgré tout, j’ai fait ce que j’ai pu pour vaincre la flemme d’hier et le stage today Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 1302590589
Pas de pression, juste l’espoir de pouvoir te valider en 5 minutes mais c’est pas arrivé depuis 6 ans au moins donc tékaté Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 3965502052

Identité C’est bientôt son b-day demon
Je calcule bien 32 ans à sa mort, mais seulement 288 ans post-mortem puisqu’on est pas encore le 15 Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2782890776 Enfin c’est pas hyper grave du coup vu que c’est ce mois-ci Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4151510438
C’est une Chimère c’qui est COOL demon
Rien à redire ici sauf erreur de ma part Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4126741921

Physique Bon, de ce que j’ai vu les yeux sont justifiés dans les précisions, ça marche. o/ J’ai rien repéré d’autre qui pourrait être embêtant, je passe à la suite !

Précisions Bon, si tu veux utiliser le terme « frelatée » quand elle parle de son injection c’est ok, par contre on est d’accord que c’est juste un résultat aléatoire qui lui plaît pas et pas une péremption du produit injecté, qui ne périme pas et est le même pour toutes les Chimères Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2960999066

Caractère Bon bah j’espère que les prochains personnages seront gentils un peu, là je valide que des vilains Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2782890776
Je pense que tu t’attendais à cette remarque, mais ça va très vite je trouve Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510 (Même si c’est déjà plus développé que dans le premier jet de Lyriana.) Si tu peux pousser davantage dans l’explication de la cruauté, de la manipulation, de l’absence d’empathie (comment ces traits de caractère se traduisent concrètement, comment elle interagit avec les autres, qu’est ce qu’on doit savoir avant d’aborder la dame koa) ce serait bien. Comme ce sont des éléments qui en font un perso complexe faudrait un peu plus de détails, et c’est notamment cette histoire de « elle est pas malade » qui est embêtant vu que… clairement, y’a un truc qui tourne pas rond quoi Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510 Ok je suis intransigeante sur les qualificatifs psychiatriques quand ils apparaissent, mais tu peux pas citer tous les symptômes et préciser « elle est pas malade » pour t’en sortir Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 3965502052 Surtout le combo cruauté+défaut d’empathie, ça crie « trouble de la personnalité antisociale !! » donc… soit elle a ce trouble et tu fais un peu de recherches dessus pour bien expliquer au lecteur c’que c’est et c’que ça traduit pour elle au quotidien, explicitement et de façon cohérente, soit tu diminues ces traits de caractère psychopathiques pour qu’elle ne soit effectivement pas malade Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510 Personnellement je t’avoue que je préfèrerais qu’elle ne soit tout simplement pas malade, mais je serais ok aussi pour un perso malade s’il est bien cohérent et travaillé Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4126741921

Autrement je n’ai pas compris si elle est manipulatrice envers les hommes, les femmes, les deux ? Apparemment elle hait les hommes mais les laisse tranquille et les femmes sont des proies, pourtant juste au dessus sa soif de manipulation est évoquée en lien avec les hommes… Tu peux éclaircir ce point stp ? Pareil un moment tu dis « On ne peut parler de trahison quand on est en sa présence, en fait, c'est même très naturel. » et j’av que je capte pas trop ce que ça signifie ?
Bref ça va un peu vite je trouve, du coup je suis perdue sur plusieurs points Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 1302590589

Histoire Bon, euh, je comprends pas pourquoi on parle de kuruwa étant donné que c’est une structure militaire Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510 Qu’elle vive à Yoshiwara, why not, par contre dans des quartiers militaires c’est impossible o/ Les militaires ont autre chose à foutre que s’occuper des enfants abandonnés. Par contre peut-être que par kuruwa tu entends autre chose, à ce moment-là le mot n’est pas bon Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 3209851839
Vu le quartier j’imagine qu’elle grandit avec des putes et des esclaves, du coup c’est presque étonnant que sa virginité soit vendue seulement quand elle est majeure Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510
C’est qui la mère ? Les sœurs sont des putes, j’imagine, mais la mère ? Elle arrive comme un cheveu sur la soupe.
Bon euh bonne en art, en danse, en musique, elle a une mémoire eidétique, sinon elle a des défauts aussi ou comment ça s’passe ? Déjà comment est-ce qu’elle sait lire et écrire à cette époque ? Ca paraît très peu probable.
Bon, qu’elle tue un gars ça PASSE pour l’époque mais euh… c’est une nana frêle avec aucun training contre un militaire entraîné et mathématiquement plus fort qu’elle, je trouve ça quand même assez tiré par les cheveux Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510
Bon, j’avoue que j’ai pris une énorme pause parce que c’est écrit de façon vraiment trop anarchique pour moi, même en reprenant ça après manger j’ai pas capté grand-chose sur qui est qui (jor Yuba truc là, c’est qui pour elle, c’est la mère ? sa matronne ? du coup Noriko est une pute ? elle vit où ? toujours cette histoire de kuruwa où elle peut pas vivre anyway du coup je suis perdue honnêtement). Tes phrases s’enchaînent vraiment rapidement, j’ai l’impression que t’as écrit toute ta fiche en 1h et que t’as dit que la moitié de ce que t’as prévu et moi j’suis pas devin je suis seulement très beau Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 1302590589

Ok pour la mort par poison, ok pour l’injection. Once again ok pour qu’elle considère que l’effet est raté mais dans les faits il ne l’est pas, c’est simplement un résultat aléatoire parmi les infinies possibilités, hein.
Elle perd son pied jor il est coupé ? Ou c’est le venin ? Il se passe quoi au juste ?

J’ai vraiment du mal à comprendre également comment elle devient aussi cruelle au point de malmener des enfants et de menacer d’en égorger un sans que ça lui fasse rien, y’a aucune mention de ça dans sa vie et aucune notion de progression vers cet état d’esprit, on dirait presque que c’est l’injection qui la rend comme ça, c’qui est pas trop possible (enfin pas avec l’animal qu’elle a reçu en tous cas). Ce serait bien du coup, quand tu auras décidé ce que tu fais par rapport à ce caractère psychopathique, que tu reprennes ça à tête reposée et que tu essaies de mieux diffuser ce caractère au sein de l’histoire aussi. Encore une fois dans un souci de cohérence o/

Je suis arrivée à la fin de l’histoire et j’ai pas compris à qui elle s’adressait depuis le début, du coup ?????

Enfin, en passant, est-ce que tu peux être un peu plus explicite également sur ce qui se passe par rapport à Frédérica et aux autres persos du forum stp ? Moi j'ai déjà pas le temps de stalker mes propres rps du coup j'ai pas le temps de stalker les rps de tout le monde et je sais pas ce que trafique Fred Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510 Also il faudra que je puisse lui demander si elle est ok avec tout ça donc... un peu plus de clarté serait pas de refus, once again ♥

Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4029380497

encore un effort !

Alors ! Loin de moi l'idée de te décourager mais je trouve globalement que c'est une fiche un peu "trop" rapide, dans le sens où les idées sont balancées très succintement les unes à la suite des autres sans que ce soit très clair. Je pense que je suis aussi un peu fatiguée, mais j'ai pas tout compris et il me manque pas mal d'infos... je te laisse regarder et reprendre tranquillement tout c'que j'ai pointé, c'est surtout dans le caractère et dans l'histoire du coup.
Courage et n'hésite pas à prendre bien le temps Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2960999066 Si besoin on peut discuter ensemble de certains points qui te posent soucis o/
Terminé #6le 04.06.19 18:41
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Pour explication:  j'ai passé tout une aprem pour faire mes recherches historiques et pour rendre le tout cohérents. Disons que pour une personne souffrant de troubles autistiques avec troubles de l'attention, ce fut déjà une sacrée galère pour le faire, alors non, je n'ai pas passé qu'une heure sur la fiche.

Pour les Kuruwa ce sont des quartiers réservés. Donc pas uniquement des structures militaires. Hashtag wikipedia si tu veux savoir, je te copie colle la phrase et le lien si tu veux (Ah oui, c'est sur un truc qui parle du Kabuki, si cela te semble étrange: Les représentations prirent brutalement fin avec la restriction par le shogunat Tokugawa des prostituées à des quartiers réservés (kuruwa) en 1629. Entre-temps (à partir de 1612) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kabuki

En vrac: Les Samourais devaient rester à Edo une année sur deux sous ordre du Shogunat. Donc le quartier Yoshiwara est passé de 1500 à plus de 9000 femmes dans l'intervalle. Il était déconseillé aux samourais d'y aller, mais s'ils le voulaient ils devaient laisser armes à l'extérieur. Avec cette recrudescence d'homme dans un état sexuel très certainement pitoyable sans compter les intrigues et tou ça, je peux aisément imaginer une courtisane avoir de quoi de défendre quand elle n'est pas en fonction. De plus, certes c'est étrange, mais on a ça aussi actuellement avec les cours d'auto defense. Pourtant les gens qui nous attaquent sont souvent plus forts que nous ? x)

Donc pour en revenir à la hierarchie des quartiers en questions: La "mère" c'est la matrone responsable des filles. Autrement appellée Vieille peau par Noriko. Ensuite entre elles, les filles sont "sœurs" Donc Noriko qui est plus jeune a des "Grandes Sœurs" logique. Ensuite. Y'a toujours l'autorité de la "mère" c'est elle qui décide tout. Du moment où tu es courtisane (et pas pute, je te remercie =) ) et du moment où ta virginité est vendue. Et c'est certes pas forcément à la majorité, mais cela se fait quand même souvent vers un certains moment. (Hashtag mémoire d'une Geisha)

Pour le reste je développerai dans la fiche. Ce sera je pense plus aisé. Enfin je l'ignore, on verra bien. Et comme je suis gentille je te laisse les liens que j'ai utilisé pour mes recherches

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yoshiwara
https://fr.wikipedia.org/wiki/Oiran
https://fr.wikipedia.org/wiki/Kabuki
https://fr.wikipedia.org/wiki/Prostitution_au_Japon

Alors certes, c'est du wiki, mais j'ai eu d'autres sources entre temps. le plus simple étant de mettre ceux là. Sur ces liens toutes les infos se recoupent par ailleurs.
Ce qui me valide Noriko sur le plan historique c'est ce passage tout particulièrement sur les Oiran; Je n'ai pas mit la hierarchie complexe car y'a 8 grades de courtisanes.. et je pense que tu as déjà la flemme de ma fiche =).

Au contraire des simples yūjo, dont le principal intérêt était leurs faveurs sexuelles, les oiran étaient avant tout des artistes offrant des divertissements. On attendait d'elles qu'elles puissent faire preuve d'une très grande culture, dans des domaines très divers, dont la cérémonie du thé, l'ikebana (art floral) ou la calligraphie ; elles apprenaient également à jouer du koto, du shakuhachi, du tambour et du shamisen. La maîtrise du shamisen était un atout important, qui contribuait à établir leur rang. Mais plus encore que les talents musicaux, la connaissance de la composition littéraire et de la poésie, la capacité à faire des allusions littéraires ou à placer des mots d'esprit étaient essentielles pour une tayū

Si tu as d'autres questions, je suis open, on peut en parler. Pour le reste des points, je vais arranger ça in fine dans la fiche. Rendre les choses plus lisibles, etc. Ah et alerte spoiler, La personne à qui elle parle tout du long de sa fiche c'est un mangemort qui lui fait passer un interrogatoire.
Terminé #7le 04.06.19 19:22
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) As64OwE48/15Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) IFGhJr1Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) Empty
Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7919
× Øssements3770
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Je te laisse voir ça alors et me dire quand ce sera bon o/

Comme je disais dans mon commentaire c'était une impression cette histoire d'1h sur la fiche, visiblement ma formulation était maladroite désolée Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4126741921 Mais j'ai bien conscience que c'est dû à la très grande rapidité des phrases, c'est ça qui rend le tout assez confus pour les gens extérieurs et donne un peu l'impression que tu balances tout ça à l'arrache, je demande juste que tu revoies la forme et que tu détailles un peu plus : si tu as déjà fait les recherches, ce sera rapide vu qu'il suffit juste de les faire apparaître dans la narration, du coup. Soit dit en passant tu remarqueras que je n'ai fait que très peu de reproches sur le contexte historique, à part cette histoire de kuruwa et le fait qu'elle sâche lire et écrire dans son milieu et à cette époque. Pour le kuruwa, sur la page wikipédia anglaise qui y est consacrée, il est bien décrit comme étant exclusivement une structure militaire de défense près des châteaux, qui contient le lieu de vie des militaires, donc si le même mot désigne un lieu de vie de prostituées, je ne savais pas, et c'est ok Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 3209851839 Cela dit je n'ai pas trouvé ce mot ailleurs avec ce sens. Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 3209851839 Pour la lecture et l'écriture j'avoue qu'ayant déjà passé une grande partie de ma soirée à lire le reste j'ai pas eu le temps de chercher mais ça me paraît juste très bizarre, donc ça vaut le coup de chercher pour être sûr que c'est possible o/ Bref, c'est pas vraiment une histoire de cohérence historique mais plutôt une grosse incompréhension dans l'enchaînement et l'organisation des choses, donc la forme est à éclaircir en tous les cas Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510

Bref ce qui me chiffonne surtout c'est vraiment la rapidité de la narration, hésite pas à bien expliquer c'qui s'passe parce qu'on est pas dans ta tête tmtc et, comme je t'avais dit dans la fiche de Lyr, les gens qui rpront avec toi n'iront pas d'eux-même faire les recherches pour comprendre, donc faut leur apporter sur un plateau d'argent Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2960999066
Terminé #8le 04.06.19 19:27
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Ok =) Sur les pages anglaise, c'est effectivement bizarre. Dans les pages Française c'est un autre mot pour dire "réservé" comme réservé pour les militaires certes, mais aussi pour tout une catégorie de personnes.
Pour la maladresse, t'en fais pas, je voulais juste clarifier =)
Ensuite, je vais revoir la narration avec Noriko. Peut être abandonner l'idée de la narration par la dame, ce serait plus lisible.
Pour le côté psychologique, je vais refaire des tests et voir.
je vais ajouter détails et arranger le tout.
je pense que cela devrait le faire.
Terminé #9le 08.06.19 23:01
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Bien bien, c'est avec plaisir et fatigue, que je vous annonce que j'ai à nouveau fini la fiche ! Il y a un petit spoiler a la fin de l'histoire, pour les détails Hors fiche et comment le tout se coordonne. Wali Walou ! sur ce, je vous aimes, et je vais mourir en boule dans un coin ! Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2336342009
Terminé #10le 10.06.19 14:33
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) As64OwE48/15Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) IFGhJr1Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) EmptyNoriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) Empty
Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7919
× Øssements3770
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Bon, du coup j'ai relu et à défaut d'un caractère plus tempéré, au moins ça se tient mieux Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4126741921
Puisque les interventions de Fred et Chiara sont apparemment vus avec elles je valide sans les appeler mais si je m'aperçois que tounétéquetromperi ça va barder Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4151510438 /paf

En passant je trouve quand même qu'en plus de son caractère assez dangereux pour les autres et sa qualité de Chimère, qu'elle ait EN PLUS une potion qui lui permet de contrôler un brouillard autour de quelqu'un étou, ça commence à faire beaucoup Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510 Ca passe parce qu'un brouillard n'est pas un truc qui blesse à proprement parler et que ça dépend d'un PNJ, en revanche si on peut s'arrêter là pour les capacités de ce perso, ce serait bien Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2182772510

Félicitations, tu peux désormais aller rp !

A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'Agence Azazel :

L'appartement Pucca
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum  Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 4037558674

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil. Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Puisque ton personnage a déjà vécu 257 années dans l'au-delà, il a vraisemblablement déjà gagné quelques points d'amusement d'avance ! Je t'en donne 33 pour rester réalistes tout en te permettant de profiter du système de points. Si tu ne sais pas du tout de quoi je suis en train de parler, je t'invite à lire le sujet en question, les PA te seront probablement utiles dans le futur si tu souhaites faire évoluer ton perso !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future Noriko Tsukuyomi - Revenir au Chaos originel (Deuxième Jet Terminé) 2960999066

Je pense que tu es assez submergée de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement une Chimère !
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire