en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseTasty TalesJust MarriedMaster PokéThe Holiday Scam
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Opale cherche un partenaire de rp
Viktor a posté un rp libre dans les Catacombes (université)

Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori

Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Empty #1le 24.05.19 11:02
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kaori Hirano
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori As64OwE12/15Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EeIQN7j  (12/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Empty
Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 25
× Avatar : Victor Nikiforov - Yuri on ice !
× Logement : Appartement
× Epitaphes postées : 624
× Øssements500
Féminin
× Inscription : 18/05/2019
× Surnom : le céleri
× DCs : Willou & Yuki
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4839-kaori-hirano-le-pethttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4841-kaori-hirano-le-petit-nouveau-dans-le-monde-des-morts
“Pour me libérer de ce que je vis, je vis.”
Milo  ∞ Kaori
Depuis combien de temps je suis installé ici ? Je ne m’en souviens même pas.
Il faut dire que la journée est déjà bien entamée et je suis arrivé pour prendre mon repas du midi. Ma boîte à bento était bien fourni et le soleil au rendez-vous. J’ai vraiment l’impression de reprendre goût à la vie, même si j’avance timidement.
Je n’ai pas encore eu trop le courage de discuter avec les gens. J’ai toujours peur du revirement de situation.
Mes collègues aussi étaient sympas avec moi, jusqu’à ce que le scandale éclate et que tout parte en lambeau. C’est fou ce qu’un détail peut absolument tout faire basculer dans votre vie. Bon, ce détail n’est pas rien et même moi j’ai tenté de le nier… Je le nie encore aujourd’hui car je sais que je ne veux absolument pas retourner à ma vie d’avant. Seulement j’ai appris que le monde des morts était un peu plus tolérant, que le mariage pour tous était en vigueur depuis 1522. Vous imaginez à quel point ce monde est en avance comparé à celui des vivants !
Même si je ne suis pas encore prêt, je commence à imaginer ce que ça pourrait être de rencontrer quelqu’un, de tomber amoureux pour la première fois et d’avoir une vraie relation. Je ne veux plus faire semblant, même si je prétends, lorsqu’on me demande, que j’ai une copine. Je pense que j’ai encore besoin de me protéger, après tout je me suis suicidé il y a moins de deux semaines.
Après un tel traumatisme je pense qu’il faut du temps pour s’en remettre, et il semblerait que j’ai tout le temps du monde maintenant. Alors même si je me permets presque de rêvasser à tomber amoureux,  je pense surtout à moi maintenant. Je remange avec appétit afin de prendre du poids et ne plus ressembler à un cure-dent, j’ai même ris avec la personne du cirque que je viens de rencontrer, je discute avec mes colocs, même si je reste bien trop timide aux yeux de certains et je redessine. Oui, dans le cadre du travail je dessinais toujours mais j’avais perdu toute passion et tout envie. J’étais à deux doigts de me faire virer d’ailleurs, mais je suis partie avant…
Je n’ai plus envie de dessiner de bâtiment,  je n’ai plus envie de m’accrocher à mon ancienne vie bien que le traumatisme soit encore bel et bien présent. Je démarre une nouvelle vie et je dessine la vie. Je dessine les gens heureux, qui s’amusent, les sourires, les ballons qui s’envolent, la nature aussi. C’est pour ça que j’aime passer du temps dans le parc. Oui je suis seul et ça peut être un peu étrange, mais je suis avec mes feuilles et un crayon et c’est tout ce qui importe.
Là, tout de suite je suis en train de dessiner un homme sur la droite. Il a un air dur et charismatique, et en même temps dans son regard je peux sentir de la gentillesse. Je crois que j’aime bien voir ce genre de chose parce que je l’ai vécu moi-même. Derrière les sourires les yeux voilés de tristesse, ça c’était mon quotidien. Mes parents n’y ont vu que du feu…
J’espère qu’ils ne m’en veulent pas trop…
Je continue de dessiner avec attention et je finis par remarquer qu’il m’a remarqué lui aussi. Je me sens rougir et regarde ma feuille sans plus redresser la tête. Je devrais peut-être pas dessiner les gens comme ça, ils veulent peut-être pas… Mais moi je fais ça par amour du dessin et parce que j’aime dessiner les traits du visage, du dos, du corps tout entier. Je termine, plutôt fier de moi et souris alors que je le regarde de nouveau. Zut… Il m’observe toujours…
Je me mordille nerveusement la lèvre inférieure et soupire avant de me redresser. Je m’avance doucement vers l’homme et finis par m’arrêter devant lui.
- Bonjour… Je suis désolé je ne voulais pas paraître impoli. Je fais du dessin et… J’ai beaucoup aimé votre visage alors je vous ai dessiné… Je me rends compte que ce n’est pas vraiment poli alors, que diriez vos si je vous donne mon dessin en guise de pardon. Vous pourrez en faire ce que vous voulez, le jeter, l’accrocher au mur. J’avoue que je préfèrerais que vous le gardiez, ça serait assez flatteur , je confesse avec un léger rire.
Depuis quand n’ai-je pas été épanoui comme cela ? Depuis combien de temps je n’ai pas eu honte de parler à quelqu’un alors que j’avais le visage plein de bleu montrant ma faiblesse. J’arrache le dessin du carnet et lui tend. J’espère qu’il ne va pas m’en vouloir, surtout que de près il est encore plus beau mais ça, je le garde pour moi. J’ai le droit de regarder un homme dans les yeux sans que celui-ci se sente dégoûté ou menacer par moi pour une raison totalement fausse et dérisoire. Je suis de nouveau libre, et comme on dit, la liberté n’a pas de prix.
Code by Silver Lungs
Afficher toute la signature


IT'S A NEW DAWN IT'S A NEW DAY IT'S A NEW LIFE FOR ME AND I'M FEELING GOOD
©crack in time
Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Empty #2le 27.05.19 16:41
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Milo Casarotti
Nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori As64OwE31/100Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EeIQN7j  (31/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution : Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori CvBG396Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Empty
Oh my × Age de la mort : 10 Masculin
× Age post-mortem : 36
× Avatar : Milo du Scorpion - Saint Seya
× Pouvoir : Mémoire-Vive
× Logement : Appartement
× Epitaphes postées : 527
× Øssements357
Masculin
× Inscription : 24/10/2018
× Surnom : le bonobo
× DCs : Lisbeth McHallen
Nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4043-milo-casarotti-il-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4046-milo-beware-of-the-angry-italian#114584http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4131-milo-nokia-3310#115

Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Tzolzo10

Pour me libérer de ce que je vis

Assis dans l’herbe, Milo était pour une fois détendu. Ça n’était pas souvent, mais s’il abordait un air un peu renfrogné, ça n’était que par habitude. Les premières chaleurs revenaient sur Tokyo, et Solina lui avait proposé un petit tours au parc. Pourquoi pas, après tout. C’était non loin de chez lui, un par comme un autre. Il y avait des structures pour les mômes dans un coin, un petit lac peuplé de canard, des arbres et un skatepark qui attirait des gens de tout âge. Ils en avaient passé du temps là bas, quand ils étaient mômes, et qu’ils faisaient le mur de l’orphelinat…

« - A quoi tu pense ? »

Il baissa les yeux pour rencontrer deux pupilles noires et chaleureuses. Solina était allongée à ses côté, une fleur dans la bouche. Elle était belle, sa Solina, avec ses cheveux crépus et sa peau noire d’ébène. Un vrai rayon de soleil. Chaque fois qu’il la voyais, il en tombait un peu plus amoureux – oh, pas amoureux d’amour, non. Ça, il en était incapable. Mais l’amour d’amitié, toute son affection, il la réservait à la seule personne qui rendait son séjours dans les Limbes plus agréables. Il eu un demi-sourire.

« - A nous faisant le mur, répondit-il d’une voix rocailleuse. On v’nait souvent ici.

- C’est vrai, sourit l’éthiopienne. Tu passait ton temps à gueuler sur ton skate parce que tu n’arrivait pas à tenir dessus. »

Il afficha un air outré et la poussa dans l’herbe. La jeune fille se laissa faire en riant, puis fini par se redresser, un sourcil levé.

« - Oh !

- Quoi ?

- Le gars, à gauche. Je crois qu’il nous dessine. »

Milo tourna la tête. Non loin, adossé à un arbre, un jeune homme au cheveux clair était occupé à griffonner sur une feuille. De temps en temps, il relevait la tête, leur jetait un bref coup d’oeil, et retournait à sa feuille.
L’italien se renfrogna.

Pourquoi les dessiner ? Ils n’avaient rien de spécial. Solina avait pris sa potion anti-zombification, ils étaient tout les deux sous leurs formes d’adultes, alors pourquoi ?

Milo était, de l’avis de sa sœur d’âme, un peu paranoïaque.

Aussi il fixa l’artiste durant plusieurs minutes, jusqu’à réussir à capter son regard. Il vit le jeune homme rougir et baisser la tête, et eu un sourire satisfait.

« - Mais arrête, soupira Solina en lui donnant une petite tape sur l’épaule. Tu va lui faire peur ! »

Il ricana pour toute réponse. C’était bien le but.

Son amusement fût de courte durée puisque le dessinateur se leva et se dirigea vers eux. Il afficha aussitôt un air revêche. Il lui voulais quoi, encore ?

- Bonjour… Je suis désolé je ne voulais pas paraître impoli. Je fais du dessin et… J’ai beaucoup aimé votre visage alors je vous ai dessiné… Je me rends compte que ce n’est pas vraiment poli alors, que diriez vos si je vous donne mon dessin en guise de pardon. Vous pourrez en faire ce que vous voulez, le jeter, l’accrocher au mur. J’avoue que je préfèrerais que vous le gardiez, ça serait assez flatteur.

Milo cligna des yeux. Quoi ? Il avait aimé son visage ? Personne ne lui avait encore faite, celle-là… Il regarda la feuille une seconde sans savoir quoi en faire. Heureusement, Solina vola au secours de son ami socialement inadapté.

« - Bonjour ! Ne vous excusez pas, c’est un parc public après tout… Vous êtes vraiment doué, sourit-elle en observant la feuille. Hein, Milo ? »

L’italien regarda d’un peu plus prêt sa caricature. Il devait admettre que c’était vraiment bien fait… N’importe qui l’aurait reconnu là dessus. Ça n’était même pas un dessin humoristique pour le tourner en ridicule, c’était juste… Lui. Etrange.
« - Ouais, s’pas mal. Mais pourquoi je garderais un dessin de moi ?

- Parce que c’est un cadeau, idiot, répondit Solina en roulant des yeux. Excusez-le. Il n’a pas l’habitude d’être gentil avec les gens. En tout cas si tu n’en veux pas, je le prend moi, ce dessin. Il ira bien sur mon mur de photo ! »
Afficher toute la signature


Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Milo_s10
Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Empty #3le 28.05.19 16:54
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Kaori Hirano
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori As64OwE12/15Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EeIQN7j  (12/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori EmptyPour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Empty
Pour me libérer de ce que je vis, je vis. ❅ Milo&Kaori Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 25
× Avatar : Victor Nikiforov - Yuri on ice !
× Logement : Appartement
× Epitaphes postées : 624
× Øssements500
Féminin
× Inscription : 18/05/2019
× Surnom : le céleri
× DCs : Willou & Yuki
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4839-kaori-hirano-le-pethttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t4841-kaori-hirano-le-petit-nouveau-dans-le-monde-des-morts
“Pour me libérer de ce que je vis, je vis.”
Milo ∞ Kaori
Je suis étonné moi-même de me lever aussi facilement et de m’approcher de quelqu’un que je ne connais pas. Certes mes pas sont timides et mon sourire mince, mais ce n’est certainement plus dans le monde des vivants que j’aurais pu le faire. Enfin si, avant… Avant la fin, avant tout, avant eux.
Mais maintenant ils ne sont plus là et je tente de reprendre ma vie en main. Oui, cela ne se fait pas en quelques jours, il me faudra sûrement quelques mois, un an, voire plus pour totalement reprendre confiance et surtout me forger une armure.
Il faut commencer par de petites choses, sortir par exemple, ou oser parler aux gens. Je vois bien qu’il semble agacé par le fait que je l’ai dessiné. D’ailleurs je n’ai pas dessiné la personne qui l’accompagnait… J’ai toujours préféré dessiner les hommes (oui, on se demande pourquoi dans le fond). Je dessine aussi des femmes, mais cela reste moindre comparé à la gent masculine.
Alors me voilà, face à eux en train de lui tendre mon dessin. Dommage, j’aurais bien voulu le garder mais je pourrais toujours en refaire un plus tard de mémoire. Ce n’est jamais réellement pareil mais c’est toujours mieux que rien. Et puis j’espère aussi qu’il ne jettera pas mon dessin. Même si je ferais mine de rien, je pense que mon petit cœur se serrerait un peu.
Alors me voilà, lui tendant ma feuille de dessin alors que je le vois clairement surpris par ce que je lui dis. Pourquoi donc ? Surpris que je vienne et me livre aussi facilement ? Surpris de ce que je lui dis ? Ne me dites pas qu’il voit pas le sublime visage qu’il possède ?! Oh merde arrête de penser ainsi tu rougis encore…

- Bonjour ! Ne vous excusez pas, c’est un parc public après tout… Vous êtes vraiment doué.  Hein, Milo ?  
Je me sens rougir un peu plus alors que je souris grandement. Elle est gentille et me mets en confiance en me disant cela. Peut-être que je m’inquiète trop de ce que les autres pensent, et que, comme elle, ils s’en moquent. C’est plutôt sympa à imaginer. Et puis cela fait longtemps qu’on ne m’a pas fait un compliment. Je ne m’en souviens même plus d’ailleurs. Alors je la regarde, toujours sourire aux lèvres. C’est agréable de se sentir bien en conversant normalement avec quelqu’un. J’observe la réaction de celui qu’elle a appelé Milo. C’est un joli prénom ça, Milo. Il semble perturbé, je crains un instant qu’il n’aime pas du tout mon dessin. Après je lui ai bien dit qu’il en faisait ce qu’il voulait. S’il veut le jeter c’est son droit.
- Ouais, s’pas mal. Mais pourquoi je garderais un dessin de moi ?
Je cligne un instant des yeux, ne sachant vraiment pas quoi répondre. C’est vrai que c’est une bonne question. Mais en soi avoir des portraits chez soi était plutôt en vogue à une certaine époque. Aujourd’hui cela a été remplacé par la photographie. Mais je ne suis pas certain qu’il veuille un cours d’Histoire de l’Art. Encore une fois, c’est la jeune fille à ses côtés qui semble sauver la mise.
- Parce que c’est un cadeau, idiot. Excusez-le. Il n’a pas l’habitude d’être gentil avec les gens. En tout cas si tu n’en veux pas, je le prends moi, ce dessin. Il ira bien sur mon mur de photo !
Je ris de nouveau de bon cœur. Elle semble si naturelle, et semble aussi se moquer de ce qui l’entoure. Un bel exemple à suivre.
- Ce n’est pas un problème. La question ne manque pas de pertinence. Certaines personnes aiment avoir leurs portraits chez eux, que ce soit en peinture ou en photographie, seule ou avec des amis. Moi, je voulais surtout faire ce geste pour montrer que je n’étais pas une sorte de pervers ou je ne sais quoi… En tout cas merci de vos compliments. Je vais vous laisser profiter de votre après-midi. Bonne journée !
Je m’incline doucement, sourire toujours aux lèvres avant de me retourner. Faire du dessin me fera moins peur maintenant (jusqu’à ce que je me fasse rembarrer). Mais la journée est si belle, elle ne peut que parfaitement continuer, non ?
Code by Silver Lungs
Afficher toute la signature


IT'S A NEW DAWN IT'S A NEW DAY IT'S A NEW LIFE FOR ME AND I'M FEELING GOOD
©crack in time
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire