en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Elena a posté un rp libre dans le musée
Elena recherche un personnage masculin pour un rp négatif

Lyriana - Joke- Harving

Terminé #1le 25.04.19 23:57
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Lyriana Harving
Invité


You must joking, right…?


identité


NOM : HARVING
PRÉNOM : LYRIANA
DATE DE NAISSANCE : 12/02/1983
DATE DE MORT : 22/06/2018
NATIONALITÉ : Américaine
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
[x] Anglais.
[x] Japonais.
[x] Autre(s) : _Française_
RACE : Chimère bouc
PERSONNAGE DE L'AVATAR : REFICUL - THE GRAY GARDEN



physique


Couleur de peau : Blanche
Couleur des cheveux : Blanc/rosé (selon l'exposition au soleil) ils auraient blanchis d'un coup liés à l'accumulation de stress et avec une exposition brutale avec l'injection. Les taux d'adrénaline ont explosés et la pigmentation s'est trouvée changée profondément.
Longueur des cheveux : long
Couleur des yeux : rouges. Quand on se pend, l'accumulation de sang dans les parties supérieures empêche tout fonctionnement normal des organes, plus qu'un simple manque d'air c'est également un défaut de flux sanguin qui empêche l’oxygène de passer. Les vaisseaux de ses yeux ont littéralement sauté à la barre fixe.
Corpulence : fine voire même trop.
Taille : petite
Style vestimentaire : strict
Habitudes : faire des vannes pas drôles, se prendre trois cafés le matin, grande insomniaque devant l'éternel.
Autre :Ironique et sarcastique depuis sa mort.



précisions


Lyriana adore tout ce qui vient d'Irlande. Sa peau est d'un blanc laiteux, et ses cheveux ne sont pas exactement comme sa peau, ils sont légèrement rosés, mais cela ne se voit qu'au soleil ou si ses cheveux sont mouillés. Sa voix est très grave, et sa tenue sombre. Son surnom de son vivant était: Joke. Elle le haïssait, mais n'arrive pas à s'en défaire actuellement, même si elle voudrait presque l'oublier.  Son animal de transformation est le bouc, outre les magnifiques cornes, l'ossature de son crâne s'est renforcé, et ses nerfs se sont érodés. Elle court plus vite, et soulève plus de poids que dans sa vie. Elle se met plus facilement en danger. Elle veut se sentir vivante, plus que lors de sa vie.

caractère


Elle a un caractère de merde, cette femme ! C'est un peu ce qu'on peut dire d'elle. Pour faire simple, de son vivant, elle était carriériste, ne voulant pas avoir d'enfant car, disait-elle, c'est une perte de temps, d'argent et de nerfs. Sensible, froide pour autant, elle cache souvent ses vraies pensées derrière le masque d'un manque total d'expression. Pour autant, elle aimera la musique métal bien forte, le symphonique qui résonne dans les églises. Elle n'est pas croyante, absolument pas, d'ailleurs, elle ne pensait pas que la vie après la mort cela existe. Terre à terre, sa famille ne l'a jamais véritablement encouragé à croire aux divins. Ne reste que de vieux passif, un porte clef en forme d'Anubis. Elle avait un fort caractère, et déteste abandonner quand elle a une idée en tête. Le retour de bâton s'en trouvera forcément plus brutal, ayant poussé ses capacités à fond. Burn out, destruction mentale et repli sur elle-même. Elle est devenue maniaque et paranoïaque sur les intentions des autres surtout à cause de l'accumulation entre la haine qui naquit du comportement des hommes de son entourage avec le dédain vécu à cause de sa mère très élitiste. Ne reste plus qu'une idée en tête, obsessionnelle: Faire Naître le désespoir.
Ses petites manies ont commencé de son vivant, tout d'abord cela semblait être un toc, quelque chose qui pouvait se surmonter, mais rapidement, on remarqua que cela dépassait même ce stade. Tout devait être absolument propre, de ses vêtements à ses mains, son plan de travail, l'allée de son openspace, et le son ne devait pas dépasser un certain point de décibel sans quoi elle hurlerai dans vos oreilles, avec la force d'un mégaphone. Ses repas étaient toujours pris à la même heure, avec toujours le même menu. mangés dans le même ordre.
Toujours persuadée que l'on parle sur son dos, prend tous les petits rires et autres remarques pour elle. Ne supporte en aucun cas la critique, et devient même violente quand elle est en manque de caféine qui lui permet de tenir sa fatigue. Pendant tout un moment de sa vie, elle dormait avec un couteau sous son oreiller, de peur qu'on ne la tue. Le cercle vicieux du sommeil manquant lui faisait avoir des acouphènes et des illusions auditives.


histoire


"Je me nomme Harving. Je suis votre chef d'équipe et directrice du service recherche et développement…" Déjà, c'est mal parti. C'était couru d'avance, mais elle avait tenté de le faire factuel. Auparavant, elle avait essayé en lançant une boutade pas drôle sur le travail. Mais bien sûr, là non plus, cela n'avait pas fonctionné. Elle soupira intérieurement, mais n'en montra guère les retombée pendant tout le temps de la réunion.

Nous étions le 5 Janvier 2018, et elle était loin de s'imaginer que quelque mois plus tard, sa vie allait finir misérablement… Je passe les commentaires sur la réunion en question, ce fut un parfait échec. Mais je me dois de vous mettre le contexte alors on rentre à nouveau dans la salle. Le plafond était plus bas, à cause des fumées des cigarettes des employés. Derrière Lyriana un graphique qu'elle devait expliquer.

Tous les regards sont vers elle, sa tenue stricte, ses cheveux courts, son nez pointu et sa place par rapport à eux, bref que des points négatifs. Elle avait la trentaine, avait bien travaillé pour en arriver là. Elle était à une très belle place à responsabilités dans une boîte de jeux vidéo, où elle s'occupait de la programmation et des corrections des différents bugs. Elle devait aussi s'assurer des nouveautés en terme de gameplay, autant dire, un véritable casse-tête. Mais surtout elle voulait que ce jeu, celui là particulièrement, sorte au grand public.

Elle avait tellement bossé dessus, c'était beaucoup pour elle. Elle carburait à trois café toutes les deux heures, pas de pause, course dans les coursives de l'entreprises, réunions, pillule contre le sommeil, repas sur le pouce, réunion improvisées. Pour elle, le reste était que perte de temps. Lyriana aimait sa vie qui allait à cent à l'heure, mais aux dernières heures de sa vie…

"Ce monde…."
"Quelque chose ne va pas avec ton monde ?"
"Je ne sais pas… J'ai l'impression qu'il est buggé…"

Sa mère la regardait du coin de l'œil, sans hausser le moindre sourcil ou muscle. Elle l'avait apprit, en épousant Charles Harving, Fils et petit fils d'industriel. Clarisse Harving, née Beauclair, avait tout fait pour que sa fille devienne un modèle de vertu et de travail. Mais cela n'avait pas très bien fonctionné. Surtout avec un père aussi étrange dans la famille, délaissant femme et enfant afin de courir ses maîtresses plus jeunes.

"Pourquoi tu n'es pas avec maman, avait-elle demandé vers ses douze ans"
"Parce que maman devient vieille et ridée. Tu comprendras, petite fille, quand tu seras toi aussi vieille et ridée que personne ne s'intéresse plus à la gente féminine quand la chair s'affaisse."

Une rivalité naquit entre la fille et la mère, ce qui se traduisit par des cours encore plus sombres, sur l'hygiène, châtiments corporels afin de "purifier" cette tâche. C'est vers ses quinze ans, que Lyriana rencontra son grand père Simon, le père de sa mère. Un vieux monsieur un peu bourru avec une magnifique moustache blanche. Il avait un accent du sud ouest de la France, chantant comme on peut aisément l'imaginer.

"Et bien Pitchoune, tu ne vas pas bien?" demanda-t-il.
"Maman me fait peur."

Avoir une partie de la famille en France avait permit à Lyriana d'apprendre cette langue pourtant si compliquée. Simon avait remarqué que sa petite fille n'arrêtait pas de se frotter les mains, de se les laver, entre quinze et vingt fois. Il alla discuter avec sa propre enfant, mais la discussion fut houleuse. A la fin de la discussion, Clarisse alla voir sa fille, et lui fit un gros câlin. Elle murmura à son oreille, d'une voix doucereuse…

"Si tu dis encore un mot à ton grand père… Je vais le faire mourir, Lyria… Et ce sera de ta faute…"
"Non....Ne fais pas ça…"
"Alors tu vas me rendre ce câlin, me sourire, faire semblant que tout ailles bien…"

Elle apprit alors ce jour là, qu'une prison dorée n'avait rien de différent qu'une prison de bête acier. Encore plus quand elle grandit, en pensant s'émanciper de sa famille, et d'aller dans un milieu d'où elle pensait s'épanouir.

"Et là, le gars lui dit: Je comprend pas, avant j'avais la blessure à la main droite, maintenant je l'ai sur la main gauche, c'est quoi cette histoire?. Le docteur lui répond; c'est normal monsieur c'est une Plaie mobile…"

Devon haussa les sourcils, mais cette expression annonçait parfaitement le four qui s'était annoncé. Il se retourne pour ne pas montrer à sa collègue la gène, et pouffa de rire, mais non à cause de la blague, mais de l'air déconfit de Lyriana.

"Oh, s'il te plait Devon, ça me donne vraiment la nausée quand tu réagis comme ça."
"Pfff..fff...fff…"

Elle retira alors de son tiroir un spray hydroalcoolique, se frottant nerveusement les mains. Son cœur avait speedé jusque là, elle se frotta les tempes. Devon pencha la tête, en tapotant sur son clavier, il n'avait rien dit de plus, mais son expression ne revenait pas à Lyriana. Non, quelque chose clochait.

"Quelque chose ne va pas ?"
"Non, Joke, tout va bien."

Sa voix était sèche. Plus que d'habitude ? Non, peut-être pas. La femme se massa un peu plus les tempes, et alla lancer l'application qu'elle devait passer au débuggage. Elle ne trouva rien, pire encore, son mot de passe administrateur ne fonctionnait pas. Elle chercha dans la poche de sa veste sa carte administratrice, mais une sensation gluante lui coula sur les doigts. Le fou rire se répercuta sur les murs, jusque dans son crâne. Elle ne prit conscience que plus tard que c'était elle la cible de convergence de ces rires. Dans l'open Space, tout le monde la fixait, parfois la montrait du doigt. Ils n'étaient pas nombreux, mais les ondes, presque palpables leur donnait un effet grandissant. Un écho qui augmentait les ombres qui se penchaient sur elle.

"Allez, les gars, arrêtez, c'est bon, elle a pas aimé, c'est pas grave, on retourne travailler ?"

Lyriana tremblait, bloquée, les yeux écarquillés, cette sensation lui donnait envie de vomir. Ce qu'elle alla s'empresser de faire dans les toilettes de la société. Plusieurs mois plus tard, ce fut avec son ordinateur portable qu'il y eut un problème. Son disque dur avait été formaté. Son patron lui hurla dessus, puisqu'elle avait perdu les rapports et les solutions possibles pour avancer dans le jeu. Malgré tout, elle avait réussit à se hisser, avec tellement de difficulté, à cette place. Ce n'était pas pour tomber si aisément.

Elle était devenue aigrie, beaucoup plus autoritaire avec son équipe, n'admettant aucune remarque sur son travail. Devon avait de plus en plus de mal à lui garder le calme. Il ne savait plus comment faire pour la tenir en laisse.

Les choses empirèrent en 2018, vers Mai, quelque chose clochait avec le développement du jeu, des morceaux ne collaient pas ensemble, l'alpha test n'avançait pas, et les autres employés la nommaient comme Devon ce qu'elle avait tout d'abord imaginé comme quelque chose de sympathique devint une moquerie profonde et détestait cela.

"Hey, Joke! Je pense qu'on va tout déchirer avec ce jeu…"

Elle avait eut une impression de foutage de gueule, mais elle ne pouvait en être certaine. Puis un jour, le patron la demande, le directeur et producteur du jeu. Grand moment, s'il en est, mais la réunion était plutôt séche et rapide. Beaucoup de reproches, et surtout, des idées de gameplay totalement tronquées.

"Joke, Je vais être franc avec vous, je vous envois au Japon, voir avec nos équipes sur place, votre travail ici est terminé…"

Une baffe. Le petit sourire du gars voulant tout dire, elle ne posa aucune question. On l'écartait, on la mettait sur la voie de garage. Plus brutale encore fut sa descente aux Enfers quand elle vit ses conditions de travail au Japon. Plus vous êtes proche de la photocopieuse ou de la sortie et moins vous êtes considérée. Pour Lyriana, la gaijin, le respect ne voulait rien dire. Ce n'est qu'en Juin, qu'elle vit que toutes ses idées furent volées par les hommes de son équipe, qui s'en offrirent toutes les éloges.

Dépressive, au fond du trou, mais pas vaincue, Lyriana alla les confronter en pleine séance de questions réponses à la presse, à Tokyo. Mais tout ne se passa pas véritablement comme prévu. Humiliée, raillée, elle n'avait plus rien de la femme forte d'autrefois.

"Ecoutez, Madame Harving, je pense que vous êtes très fatiguée…"
"Devon, tu sais bien ce que j'en pense de ma fatigue. Je dis et je persiste que j'ai fais tout mon possible, et ce travail que tu montres est le mien!"
"C'est impossible. Nous savons tous que votre travail était tellement minable qu'on vous a renvoyé de l'entreprise. D'ailleurs, nous avons bouclé le process beaucoup plus rapidement depuis votre départ…"
"Devon, tu vas…"
"Bon, quelqu'un d'autre a une question? Je pense que cette vieille dame devrait se reposer…"

Elle entendit quelqu'un pouffer de rire, sans savoir d'où venait ce son. D'ailleurs quelqu'un l'avait-il fait? Elle regardait autour d'elle, tout le monde l'ignorait, elle n'existait déjà plus. Devon, ce fils de chien, celui qui était le plus proche d'elle, et son pire ennemi en définitive, celui qui avait tenu le poignard. Elle rentra tant bien que mal à son appartement, encore totalement abasourie par la nouvelle. Elle passa un coup de fil, voulant avoir un peu de bonnes nouvelles. Mais à qui parler? Elle n'avait ni amis, ni famille sur qui compter. Elle appela alors sa mère. De tous les choix de sa vie, ce dernier fut le plus mauvais et le plus désespéré.

"Ce monde...Maman...je le déteste…"
"C'est tout à fait normal. Après tout tu es comme moi. Nous sommes pareilles ma chère. Deux sorte d'épouvantail. Mais tu sais, ce qu'il y a de rassurant dans tout cela, c'est que tu auras beau essayer de te sortir de mon labyrinthe, tu n'y arriveras jamais. "
"Tu ne peux pas me dire pour une fois dans ta vie, que tu m'aimes?!"
"L'amour?...Pour une enfant si idiote ? Mais ma pauvre chérie… Rappelle toi… Tu n'es qu'un outil. Et tu n'arriveras jamais à rien. Pourquoi m'as-tu appelé ? Tu me fais perdre mon temps. Pour une fois, une seule fois, fait quelque chose proprement…"

Et elle raccrocha, sans même attendre de réponse de sa fille. Lyriana baissa alors les yeux et fit ce que sa mère lui dit. La première et dernière fois.

Ce fut ensuite le trou noir. Sombre et comme une chute de plusieurs étages. Une douleur à la gorge tellement puissante, qu'elle ne pouvait pas pousser un cri ou dire un mot. Au réveil, dans cet étrange bureau, devant le magnifique écran en 4k, quelque chose jouait à son jeu. Ce jeu dont elle avait tellement mit d'effort. Mais la cinématique qui allait se jouer devant elle, était tout simplement ce qu'il se passa réellement.

"Ce monde...Je le hais…."

Elle revit sa mort. Pendaison. Simple, claire et précise, sans espoir de retour, sans envie de retour. Un suicide propre, selon les dires de certains. Son corps ne fut retrouvé que quelques semaines plus tard, quand on s'inquiéta que ses loyers n'étaient plus payés. L'on aurait dit un mauvais jeu d'horreur. Elle était morte les yeux ouverts, et ce n'était pas beau à voir. Les vaisseaux avaient explosés littéralement. Teintant d'une magnifique teinte rouge ses globes oculaires. L'enterrement fut des plus hypocrites. Les hommes de son équipes feignirent les larmes, l'ont fit l'éloge de son travail à midi, et l'on crachait sur sa tombe à dix huit heures, une choppe à la main.

"A la santé de la mauvaise blague!"

Elle se frotta les tempes, les yeux écarquillés. Elle erra pendant presque un an sans aucun but, sans réellement savoir quoi faire de sa mort, allant et venant, dans une tourmente faite des rires, de la paranoïa, et de flammes dans le regard.
Elle ne supportait plus son apparence, tentant par tous les moyens de se garder propre en toutes circonstance, sans y parvenir. Elle mena une existence faite de soirée perdues, et de journée pas vraiment trouvées.

Dans un bar, elle passa le plus clair de son temps à écouter le son de la petite musique d'ambiance, presque sortie d'outretombe. Dés que le son devenait trop fort, elle se frappait le front, se retenant de pleurer de rage.

"Et bien mal belle, t'es dans de beaux draps si tu n'arrives pas à tenir la distance."
"De quoi je me mêle ? Vous êtes qui?"
"Une personne qui veut te faire consommer. Je me nourris des pauvres âmes en peine, répondit-elle en prenant une voix exagérément caverneuse."

Pour une raison qui lui sembla étrange, elle ne détestait pas tant que ça cette personne. Sans doute parce que c'était la première qui ne lui parlait pas de ses yeux morts, et du sang sur ses mains. Ce sang qu'elle voyait partout, même sur les murs, avec des inscriptions insultantes. Cette odeur métallique qui lui pénétrait son nez et tous ses sens. Cette personne.. N'était pas faite de sang…

"Quelque chose ne va pas avec moi…"
"Je pense qu'il faut prendre la mort du bon côté. Ainsi, tu as besoin de parler. ici, le côté psychologique, on le met un peu dans la tombe avec notre corps, si tu vois ce que je veux dire.."
"Oh... Je suis juste une vieille fille, perdue."
"Pour la vieillesse, j'ai ce qu'il te faut…"
"Je n'ai pas de quoi vous payer…"
"Tu vas me payer à ta manière. Tout d'abord, ton nom ma belle."

Noriko, de son prénom, était une chimère chat, aux yeux et à la langue acérée. Elle fit prendre à Lyriana des potions de rajeunissement, afin qu'elle ne se sente plus si vieille physiquement. Cela ne changeait pas la couleur de ses yeux, mais cela l'aidait à se sentir mieux. C'était tout ce que voulait Noriko, qui avait un regard et un sourire chafouin.

"Je vois, c'est vraiment pas de bol ma belle. Ton paternel devait vraiment être un connard pour manipuler tout le monde. Mais bon, tu sais, je pense que tu aurais dû passer à la vitesse supérieure depuis le temps."
"Comment ça?"
"Ma belle, ces gens t'ont poussé au suicide. Cela aurait pu être évité, tu le sais très bien.."
"Non, je ne pense pas. Je ne te crois pas."
"Je sais, mais bon. Entre temps, eux, ils continuent leur vie. Tranquillos. gerbant, non?"
Peu à peu, Lyriana se mit à acquiescer. Difficilement, ne faisant pas totalement confiance à son interlocutrice. Mais elle y voyait quelque chose de lumineux en elle. Quelque chose qu'elle n'avait trouvé nulle part d'autre.

Quelques semaines plus tard, Noriko revint directement vers elle, la bloquant dans une allée sombre.

"Je vais te proposer de te brûler les ailes, ma belle. Tu vas connaître l'enfer, mais tu feras vivre ce même enfer. Quelque chose est bien dans la mort. Nous allons tous y passer. Et tes chers collègues risquent bien d'y passer également. Alors voila ce que je te propose. Brûle toi les ailes, devient l'une des nôtres...Et prend enfin la mort comme tu aurais dû prendre la vie…"
"Et comment je vais pouvoir payer ça.. Tu sais déjà tout sur moi.."
"Dis-toi que c'est un remerciement pour m'avoir nourris de tes histoires… Les morts adorent ce genre d'histoire…"

Elle avait donné sa confiance. Une confiance animale, instinctive. Elle prit le temps de peser le pour et le contre. Mais elle accepta, aveuglée par son désir d'avoir enfin à nouveau le dessus sur ceux qui la voyaient comme une mauvaise blague. L'injection fut douloureuse. C'est peu de le dire. Deux magnifiques cornes poussèrent sur le haut de son crâne, ses formes féminines déjà peu prèsentes disparurent un peu plus, sa peau laiteuse et ses cheveux poussèrent brutalement, devenant d'un blanc rosé étrangement luisant à la lueur du soleil. Elle reçu une migraine quasiment instantanée, fulgurante, à s'en taper la tête contre le mur, griffant ce dernier plusieurs fois, se tortillant de douleurs. L'impression de brûlure était bien là, un véritable torrent de flamme.

Elle prit Noriko par le col, la secouant autant qu'elle tremblait, avant de tomber à genoux. Toute sa vision s'obscurcit, les rires, la rétrospective des rires, des regards, des humiliations, et une petite musique, un petit gloussement d'enfant, qui part au loin. Prise dans un véritable cauchemar délirant, elle était hantée par les visages de ses tortionnaires. Parcourant les allées avec une faux énorme, cliché de la mort. A chaque personne fauchée, le feu de sa haine était ravivée, ne restât que Devon, penché sur son clavier, uniquement illuminé par son écran.

"Devon... "
"Tu sais, Joke, je crois qu'on va déchirer avec ce jeu…"
"Je t'avais fait confiance. je ne sais plus quoi faire, je te déteste. je te hais… Je te hais!!"

La tête avait roulé, rebondit plusieurs fois avant de faire un bruit de corde qui se tend. Un corps se dandinait là, au bout du nœud coulant. le réveil fut rude, mais cette vision de son corps pendu, les yeux ouverts, les bras balants, résignée, dans une chambre totalement propre, à l'odeur de détergeant, sans aucune trace, une chambre totalement blanche qu'elle avait prit le temps de repeindre frénétiquement, couvrant même les fenêtres. Seule la blancheur, la pureté comptait. Elle était la tâche dans ce décor.

"Je te déteste, Lyriana, dit le corps pendu, étranglé, dans un soupir? Je te déteste, toi qui ne sais comment vivre, et qui ne sais comment mourir. Tu es une mauvaise blague. regarde toi."

Le sol devint un immense miroir, montrant son nouveau corps, un corps fin, maigre, petit et jeune du fait de ses potions offertes non sans desseins, par Noriko, ce costume strict, et cette peau blanche contrastait avec ces cornes immenses.

"Tu es un parasite, Lyriana.."

Elle se sentait pourtant plus forte qu'avant. Mais totalement perdue pour autant. Déchirée en deux par ce qu'elle voyait et ce qu'elle ressentait, il y avait toujours dans sa tête la pendue et la mauvaise blague. Le réveil fut l'un des moins paisibles de son existence. Noriko était assise, sur un petit muret, elle était toujours aussi lumineuse.

"Je déteste ce monde….Maman...Papa...Je déteste ce monde…"

L'insomnie s'intensifia, un peu plus, et l'envie de vengeance également. Arborant de magnifiques cernes, elle occupa ses nouvelles forces à se battre, apprendre aussi à manipuler ses nouvelles forces. Toujours aussi douée pour les calculs, ou encore pour tendre des pièges, elle trouvait la satisfaction dans le fait de pouvoir se replier dans des lieux où elle était intégrée. Car si avoir une famille ne l'avait jamais intéressé.. Avoir un ennemi commun, peut ouvrir bien des portes… surtout quand on arrive à défoncer la porte d'un coup d'épaule. Noriko se nourrit toujours autant de sa mentalité complexe. Entre un manque totalement d'expression, un humour sarcastique et caustique qui ne fait rire personne. Une haine des hommes, qui l'emmène à travers les limbes.


Quand Lyriana "Joke" Harving croise son reflet, elle entend encore le bruit lancinant de la corde qui craque lentement sous son faible poids. Elle imagine tomber sur tous les hommes de sa vie, qui ne pourront la reconnaître, sauf peut-être son père. Mais l'homme quelle veut à tout prix revoir, telle une croisade. L'homme qui avait aiguisé le poignard, et mit la faux dans ses mains. Elle voulait le voir, et le faire souffrir. Pour l'éternité.

"Il va y avoir du sang ce soir, tu penses, ma belle?"
"Je l'ignore. S'il fait nuit noire, "il" se fera un sang d'encre…"


derrière l'écran


PRÉNOM/surnom : Lokta
AGE : 32
Comment t'es arrivé sur PaB ? je tourne autour depuis deux mois facile x_x
Le smiley que tu préfères ici ?  Lyriana - Joke- Harving  3369576522
Tes mangas préférés ? j'en ai trop !



Terminé #2le 26.04.19 0:07
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
  • Réputation du message : 100% (1 vote)
Ikura Watanabe
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Lyriana - Joke- Harving  As64OwE0/15Lyriana - Joke- Harving  EeIQN7j  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution : Lyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  Empty
Lyriana - Joke- Harving  YHYt2x1 × Age de la mort : 22 Féminin
× Age post-mortem : 26
× Avatar : Naoto Fuyumine – DOGS : Bullets & Carnage (Merci à Zeno pour le superbe avatar ! ♥)
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 840
× Øssements1412
Féminin
× Inscription : 05/03/2019
× Surnom : le rat
Ikura Watanabe
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t4584-ikura-watanabe-1-fiche-http://www.peekaboo-rpg.com/t4610-ikura-watanabe-all-hearts-are-open-graves
Cet avatar de l'amour !! Lyriana - Joke- Harving  1479253400 Bon, le personnage, un peu moins, mais je l'adore quand même. Lyriana - Joke- Harving  3965502052 (Impossible de résister à l'humour foireux. Lyriana - Joke- Harving  3244213463)

J'ai envie de bouffer ses collègues donc j'espère qu'elle va bien foutre la merde dans le monde des morts. Lyriana - Joke- Harving  2960999066 Bienvenue parmi nous et bonne validation ! fear
Terminé #3le 26.04.19 3:04
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
merci beaucoup pour ton accueil et pour ceux de la CB !
Terminé #4le 26.04.19 12:04
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Lyriana - Joke- Harving  As64OwE48/15Lyriana - Joke- Harving  EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Lyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  IFGhJr1Lyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  Empty
Lyriana - Joke- Harving  Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7919
× Øssements3770
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Je viens lire !
Hello hello, à peine arrivée déjà prête à être lue dis donc Lyriana - Joke- Harving  2182772510 Je prends quand même 5 secondes pour te dire bienvenue parmi nous Lyriana - Joke- Harving  2960999066

Identité Alors, niveau âges je calcule comme toi, 35 ans à sa mort et 36 ans post-mortem, c’est niquel, par contre je trouve que l’avatar fait vraiment très très jeune pour une trentenaire ? Je ne connais pas du tout donc… Ce sont les réfs que tu utilises sur lesquelles elle fait très jeune, ou le personnage a 15 ans dans son œuvre d’origine ? (si c’est la deuxième option ça fait quand même une très grosse différence… Donc il faudrait justifier ça – peut-être qu’elle prend des potions de rajeunissement ?)
Les langues paraissent cohérentes, âprès on se demande quand même comment ça se fait qu’elle parle français ? Le japonais ok puisqu’elle y a vécu de son vivant Lyriana - Joke- Harving  3209851839
Le fait qu’elle soit Chimère est extrêmement cool pour l’équilibrage des groupes Lyriana - Joke- Harving  2998768518

Physique Ça me va car les cheveux sont justifiés – par contre normalement le stress ne fait pas blanchir « d’un coup » c’est vraiment un mythe cette histoire, mais comme il y a l’injection par-dessus anyway ça marche. La justification des yeux comme conséquence de sa pendaison me va aussi, du coup IRL ça serait tellement moins cute que sur l’avatar Lyriana - Joke- Harving  3965502052
En revanche je préviens tout de suite que je fais hyper attention au mot « psychotique » quand il apparaît dans les fiches, puisqu’il est très très très fort donc faut que ça suive derrière, je me méfie des « quelque peu » dans ce cas-là, les psychoses c’est pas un truc light que tu peux avoir qu’un peu Lyriana - Joke- Harving  2182772510 (et du coup ça a pas trop à voir avec le physique mais tant pis Lyriana - Joke- Harving  2782890776)

Précisions Tout ça est ok, puisque c’est justifié avant, et qu’il y a la chimérisation. On a toujours pas de mention de l’animal de son injection, ni de description de ses attributs animaux, elle a seulement des cornes ? (et même si oui, ce serait bien de parler de ses cornes ici ou dans le physique si possible, qu’on ait pas à aller chercher ça à la fin de l’histoire quand on parcourt vite fait ta fiche Lyriana - Joke- Harving  2960999066)

Caractère Du coup la mention de sa psychose arrive sur les 3 dernières lignes, ça fait très peu…
Maniaque, d’accord, mais sur quels points ? Comment ça se traduit dans son comportement ? (d’autant que la manie c’est rarement constant, c’est plutôt par épisodes) Est-ce qu’elle est diagnostiquée bipolaire, à ce moment-là ?
Pareil, paranoïaque d’accord, mais ce serait bien de détailler un peu plus la façon dont ça se traduit concrètement, notamment dans son rapport aux autres puisqu’encore une fois c’est très prenant comme délire et c’est vraiment une pathologie très présente – là tel que c’est amené on dirait presque un « détail » de sa personnalité… Il faudrait que tu recherches davantage et intègre les symptômes : à tout hasard, tu as une liste non exhaustive juste là : https://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/cours-psychiatrie-la-paranoia.html avec des éléments infirmiers qui peuvent aussi aider à visualiser ses interactions futures avec d’autres persos. Bref développer un peu ce côté maniaque + le côté paranoïa si tu souhaites les conserver. Si tu attends que tes futurs partenaires de rp fassent leurs propres recherches sur le sujet t’es pas sortie de l’auberge hehe, donc 3 mots dessus c’est pas assez, vu que ça va influer vraiment sur l’entièreté de la personnalité du perso Lyriana - Joke- Harving  2182772510
Si on omet le fait que tu survoles donc le point le plus important, le reste se tient plutôt bien Lyriana - Joke- Harving  621800295

Histoire Il y a bien la mort et l’injection, niquel.
Absolument rien sur son enfance en revanche, c’est un peu dommage, mais bon s’il s’est rien passé d’intéressant, pourquoi pas… On arrive quand même à cerner la façon dont elle a vécu.
Le trouble psychique apparaît donc dans l’au-delà, ok, après encore une fois y’a seulement le mot « paranoïa » évoqué mais pas de symptôme décrit Lyriana - Joke- Harving  3209851839 (hormis l’insomnie, qui est bien cohérente du coup) Donc c’est vraiment à développer au moins dans le cara Lyriana - Joke- Harving  3209851839 C'est d'autant plus dommage que la raison pour laquelle ses psychoses apparaissent sont assez bien amenées Lyriana - Joke- Harving  4271482974

Un détail m’embête par rapport à sa chimérisation également :
« ses yeux se teintèrent d'un rouge sang »
On a établi dans le physique que c’était la façon dont elle est morte qui lui a donné cette couleur, donc ça ne peut pas arriver seulement au moment de son injection ? Ou alors il faut modifier le physique et changer cette justification. Lyriana - Joke- Harving  3209851839
Elle a des cornes qui apparaissent d’accord, mais elle est croisée avec quel animal ? Lyriana - Joke- Harving  4126741921 Le profil nous dit bouc mais la fiche nous dit rien nulle part Lyriana - Joke- Harving  2960999066


Encore un p’tit effort !

Quelques points à reprendre et à compléter du coup :

  • Avant tout ce sont ses psychoses qui doivent être allègrement développées.
  • Sur le physique, ajouter ses attributs chimériques et la mention de l’animal dont elle a l’ADN, et puis rendre cohérente la justif’ des yeux par rapport à l’histoire.
  • Niveau avatar je trouve vraiment qu’elle fait très jeune par rapport à l’âge annoncé donc à justifier ou à rendre cohérent aussi selon ce qui t’arrange Lyriana - Joke- Harving  3209851839
  • Enfin, c’est du détail par rapport au reste, mais un p’tit mot justifiant sa connaissance du français serait bienvenu o/

Terminé #5le 27.04.19 4:51
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Bien ! J'ai pris en compte tous les points, j'ai retiré le côté psychotique du personnage, accentué le côté paranoiaque, mieux expliqué sa transformation, et comment elle en est arrivé là (ça me manquait en fait aussi j'avoue, je l'avais fait trop rapide ce moment) j'ai expliqué son enfance grosso merdo, j'ai un peu mieux expliqué son physique, complété la case qui lui manque (si j'ose dire) j'ai étendu son histoire, sans pour autant que je le remarque ça fait plus qu'un pavé, on dirait les fondations d'une villa greco romaine. Mon dieu j'ai l'impression, tellement l'impression d'avoir écrit de la merde Lyriana - Joke- Harving  630725246

J'ai expliqué dans l'histoire son rapport avec le français, j'ai expliqué aussi l'âge physique selon l'avatar.
Cependant, (pour toi public) je t'explique qui est l'avatar.

Je te présente Reficul. Personnage d'un jeu indépendant : The Gray Garden, fait par Deep Sea Prisonner. Tous les personnages sont fait de cette façon, et donc ont l'air assez jeune. Reficul est l'un de ces personnages qui n'a...Aucun rapport avec Lyriana xD désolée, si tu t'y attendais c'est loupé xD


Mais ne voulant pas faire en sorte de tout plomber, j'ai réfléchi à une manière de rendre et l'avatar et la relation entre la chimère Noriko et Lyriana, un peu plus...Disons organique ! Lyriana - Joke- Harving  561879752 Autant dire que je me suis creusé le ciboulot ! De ce fait j'ai peur, grandement peur (je suis très peur monsieur madame) concernant ma fiche xD Mais au moins c'est fait Olé ! Lyriana - Joke- Harving  436397043
Terminé #6le 27.04.19 19:04
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Lyriana - Joke- Harving  As64OwE48/15Lyriana - Joke- Harving  EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Lyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  IFGhJr1Lyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  EmptyLyriana - Joke- Harving  Empty
Lyriana - Joke- Harving  Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7919
× Øssements3770
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Merci pour les éclaircissements ! La fiche telle quelle me paraît très bien, bien que du coup t'aurais pu laisser la mention de la psychose puisqu'on a vraiment tout ce qui la caractérise maintenant Lyriana - Joke- Harving  3244213463
Si je puis me permettre je trouve pas du totu que t'aies écrit de la merde, ça me paraît même meilleur qu'avant puisqu'il y a davantage de détails et que le tout se tient bien mieux Lyriana - Joke- Harving  4126741921

Tu penseras à mettre un avatar au bon format par contre, actuellement il fait 170*282, or on demande du 170*320 o/ Si besoin tu peux passer dans la zone de commandes Lyriana - Joke- Harving  2960999066

Tu es validée !

Félicitations, tu peux désormais aller rp !

A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'Agence Azazel :

L'appartement Bozo
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum  Lyriana - Joke- Harving  4037558674

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil. Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future Lyriana - Joke- Harving  2960999066

Je pense que tu es assez submergée de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement une Chimère !
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire