Invité

#11 le 26.10.15 15:30

avatar
Invité
Finalement, cela n'avait pas fini avec une claque ou un râteau. Enfin, pour le moment. Pour une fois que Miroslav faisait quelque chose sans faire des erreurs. Ce dernier avait senti les ailes de Moon se replier. Cependant, il n'y faisait pas attention. Donc, il ne posera probablement jamais la question  à propos de ses ailes. Comme quoi, les phobies peuvent avoir du bon parfois.

« Je suis vraiment désolée de vous déranger autant. Vous mangez les biscuits ? Je vous en ferais pour vous remercier. C'est pas tous les jours qu'on tombe…enfin qu'on rencontre des hommes…enfin, des gens sympathiques. Merci. »


Le blond posa son regard sur la jeune femme, un peu surpris par ce qu'il venait d'entendre à l'instant. Insinuait-elle que les autres lui voulaient du mal ? Ayant désormais cette pensée coincé dans la tête, il ne pouvait s'empêcher de se dire à quel point les hommes peuvent être sans scrupules. Et dire qu'il était supposé être un mec, ce Miroslav. On est tombés sur un beau paradoxe.

« Non non, ce n'est pas la peine de vous excuser, ni de me remercier. C'est juste que je ne pouvais pas vous laisser comme ça, non plus. Oh, et j'apprécie les biscuits, c'est gentil de vouloir m'en proposer. »

Et paf. Son visage prit une expression de gêne, et il s'empourpra par la suite. Il n'est absolument plus crédible du coup.
Invité

#12 le 26.10.15 18:28

avatar
Invité
« Non non, ce n'est pas la peine de vous excuser, ni de me remercier. C'est juste que je ne pouvais pas vous laisser comme ça, non plus. Oh, et j'apprécie les biscuits, c'est gentil de vouloir m'en proposer. »

Moon avait envie de rigoler. Ce Miroslav. Il n’était vraiment pas comme les autres hommes que Moon avait auparavant rencontrés. Il était tout simplement gentil. Une gentillesse naturelle. C’était bien la première fois que la chimère rencontrait quelqu’un de ce type. Elle qui croyait que tout homme se valait, avait la preuve que ses croyances étaient fausses. Mais elle doutait qu’il y en ait beaucoup du genre de Miroslav. Moon se dit qu’il avait dû avoir une bonne éducation pour en arriver là. Même si elle ne savait rien de lui, elle pouvait affirmer qu’il était inoffensif. Toute ses révélations lui donna mal au cœur. Elle avait du mal à digérer tout ça. Digérer qu’un homme pouvait être bon.

« Vous savez j’ai l’habitude de me rétamer et de rentrer seule. Je suis à ce qu’on dit une éternelle maladroite. Oh c’est cool que vous aimez les biscuits. Je vous en ferais alors ! »

Moon adorait cuisiner pour les autres, surtout pour ses colocataires ou ses voisins. Il lui arrivait souvent de laisser brûler les aliments par manque d’attention, mais quand ils n’avaient pas ce mauvais goût brûlé, il paraitrait que la cuisine de Moon égalerait celle de grands chefs. Bon, à dire la vérité, Moon faisait aussi quelques expériences en cuisine, qui pouvaient se montrer bonnes ou engendrer une gastroentérite chez les malheureux qui y goutent. Depuis sa mort, elle en profitait pour améliorer ses compétences dans plusieurs domaines.

« Vous aimez les cookies pomme cannelle ? Ça change du chocolat, je vous assure que c’est bon. Tant qu’on n’y met pas trop de cannelle ! Bon c’est vrai que si vous n’aimez pas la cannelle, vous n’aimerez pas ça… Vous aimez la cannelle ? »

Moon avait déjà tenté d’en faire pour les voisins mais la cannelle étant trop forte, ils n’avaient pas réussi à en manger un seul. Elle voulait retenter l’expérience.
Invité

#13 le 26.10.15 22:22

avatar
Invité
« Vous savez j’ai l’habitude de me rétamer et de rentrer seule. Je suis à ce qu’on dit une éternelle maladroite. Oh c’est cool que vous aimez les biscuits. Je vous en ferais alors ! »

Une éternelle maladroite ? Et un point commun, un. Miroslav s'identifiait aussi en tant que maladroit. Or, ce n'est pas pour les mêmes raisons que Moon. Cela faisait étrange de voir qu'une chimère osait parler d'un ton joyeux à un homme. Finalement, il s'avérait qu'il pouvait y avoir des exceptions. Tant mieux.

« Vous aimez les cookies pomme cannelle ? Ça change du chocolat, je vous assure que c’est bon. Tant qu’on n’y met pas trop de cannelle ! Bon c’est vrai que si vous n’aimez pas la cannelle, vous n’aimerez pas ça… Vous aimez la cannelle ? »


Pomme cannelle ? C'est ce que Miroslav appréciait le plus ! Il a toujours adoré lorsque… Ouais, cela allait lui rappeler l'époque où il était vivant. Et, il n'appréciait pas trop quand ces moments de nostalgies revenaient le hanter. Un jour, il ira peut-être voir un nécromancien, pour lui demander de lui supprimer tout ce qui concernait son passé. Mais, ce n'était pas vraiment le moment de parler de ça. Il s'arrêta un court moment, le temps de répondre à la chimère qu'il portait dans ses bras.

« Moi, j'ai toujours aimé la cannelle. »

Et il reprit sa marche, tout en soupirant.
Invité

#14 le 27.10.15 20:03

avatar
Invité

Miroslav s’arrêta. Moon pensa immédiatement qu’elle était sûrement trop lourde. Elle s’en voulait de le fatiguer, d’être un poids pour lui. Elle pesait un certain poids, il fallait l’avouer. Et puis Miroslav n’était pas non plus un grand mec baraqué pour pouvoir la porter facilement. Sa cheville commençait à la faire moins souffrir. Peut-être pourrait-elle de nouveau marcher. Moon bougea doucement sa cheville, la douleur se ravivait quand elle était en mouvement, mais elle était tout de même moins forte. Elle pourrait le soulager.

« Moi, j'ai toujours aimé la cannelle. »

Moon sourit. Bonne nouvelle alors. Elle lui en ferait tout plein pour lui montrer sa grande gratitude. C’était rare les gens qui aimaient la cannelle. D’habitude lorsqu’elle posait cette question, la réponse était négative. Il arrivait même que cette réponse soit accompagnée d’une grimace.

« Moi aussi. »

Moon regarda le ciel. Il était bien bleu. Elle aimait quand le temps était beau. Cela lui rappelait ses journées dans le monde des vivants. Il lui arrivait quand elle s’ennuyait de monter sur le toit de sa maison et de chanter. C’était pour passer le temps, pour profiter de la vue, et profiter tout simplement de la vie. Elle se rappelait les chansons qu’elle écoutait dans les animés, ou les films. Une chanson surtout lui restait en tête. Sans crier gare, Moon commença à chanter. C’était une de ces chansons préférées, elle venait d’un long métrage d’animation qu’elle adorait plus que tout.


Plus elle chantait, plus Moon se sentait mieux. Chanter avait toujours été un remède efficace contre tous les maux pour elle. Elle ferma les yeux. Elle se remémora son passé. Elle ne regrettait rien à par sa mort prématurée.

« Miroslav, je crois que je peux essayer de marcher. Je ne veux pas vous fatiguer. Et puis, nous ne sommes plus très loin. J’aurais peut-être juste besoin d’un peu d’aide. »

Moon lui sourit. Elle voulait vraiment essayer de marcher. Sa cheville allait mieux. Elle était encore mauve et gonflée, mais moins que l’instant d’avant.
Invité

#15 le 30.10.15 18:35

avatar
Invité
Voir Moon sourire de cette manière surprenait énormément Miroslav. Tout à l'heure encore, la jeune chimère refusait formellement son aide. Cela paraissait assez étrange. Mais, pourquoi s'en occuper s'ils arrivent désormais à s'échanger des mots sans qu'il y ai besoin d'obliger qui que ce soit ?

« Moi aussi. »


Un autre point commun. C'est fou de savoir qu'il y aura toujours une personne pour partager les mêmes goûts et même passions. Voyant que Moon observait le ciel, Miroslav fit la même chose. Un ciel dégagé. Il aurait apprécier voir du beau temps plus souvent lorsqu'il était encore vivant. Surtout que les dernières années de sa vie n'ont pas été très joyeuses. Haha, le destin devait le haïr à un point. Son regard a fini par se poser sur la personne qu'il portait. Cette dernière avait commencé à chantonner une mélodie, qui lui était complètement inconnue. D'ailleurs, il n'était pas très calé dans le domaine de la musique. Plus ils avançaient, plus Miroslav se laissait submerger par des pensées, sans qu'aucune d'entre elles ait un lien avec une autre.

« Miroslav, je crois que je peux essayer de marcher. Je ne veux pas vous fatiguer. Et puis, nous ne sommes plus très loin. J’aurais peut-être juste besoin d’un peu d’aide. »

Il sursauta, réfléchissant rapidement à une réponse.

« Très bien. Si jamais ça ne va pas, vous pouvez toujours me le dire, d'accord ? »

Et c'est sur ces paroles qu'il posa délicatement Moon par terre.
Invité

#16 le 30.10.15 23:39

avatar
Invité
« Très bien. Si jamais ça ne va pas, vous pouvez toujours me le dire, d'accord ? »

« D’accord. »

Miroslav déposa Moon sur le sol. Moon prit appui premièrement sur sa jambe valide. Pour l’instant, tout allait bien. Lentement, et avec précautions, la jeune chimère déposa sa deuxième jambe. La douleur la fit grimacer. Elle releva la jambe d’un geste vif. Sa cheville lui faisait souffrir encore, mais beaucoup moins qu’au début. Moon prit son courage à deux mains pour déposa totalement son second pied sur la terre ferme. Elle ferma les yeux en grimaçant pour ne pas se mettre à pleurer. Le pied enfin au sol, elle les rouvrit en expirant. Bien, c’était déjà ça de fait.

Moon fit un premier pas hésitant. Le poids exercé sur sa cheville la fit vaciller légèrement, mais elle se rattrapa afin de ne pas tomber. Aïe. Elle avait mal encore. Mais elle devait marcher. Tout irait mieux à chaque pas. C’est ce qu’elle espérait. Mais elle ne pouvait pas encore exercer tout son poids sur sa cheville. Elle regarda Miroslav timidement.

« J-je peux m’appuyer juste un peu sur vous ? »

Elle ne voulait pas l’embarrasser. Elle lui avait déjà tant demandé, et il l’avait déjà tant aidée. Mais pour le moment, elle avait encore besoin de son aide précieuse. Elle ne pourrait pas s’en sortir seule encore.
Invité

#17 le 01.11.15 14:05

avatar
Invité
« D'accord. »

Miroslav observait Moon tenter de se mettre sur ses deux jambes, vérifiant si elle pouvait prendre appui sur celle dont la cheville était amochée. Ce qui n'était pas vraiment le cas, vu la réaction que la chimère a eue en posant son second pied à terre. Pourtant, elle tenta une nouvelle fois de déposer sa jambe, le plus délicatement possible. L'expression que portait la jeune femme sur son visage ne faisait qu'inquiéter de plus en plus l'homme qui se trouvait à ses côtés. Finalement, elle avait passé l'étape la plus douloureuse, avec beaucoup de mal.

Miroslav souffla, signe de soulagement chez lui. C'était déjà ça de fait. Dorénavant, il inspectait le moindre de ses gestes, prêt à la rattraper au cas où elle trébucherait encore. Le blond voyait que Moon se forçait pour marcher, cette dernière se retournant alors vers lui.

« J-je peux m'appuyer juste un peu sur vous ? »

Il n'hésita pas une seule seconde à lui donner une réponse positive.

« Pas de soucis. Il ne faut pas vous forcer si vous avez vraiment mal. »


Le sourire aux lèvres, il l'invita à prendre appui sur son épaule.