en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Hayden a besoin d'un avatar
Y'en a pas d'autres annonces actuellement, si c'est pas malheureux.
En attendant, on t'invite à zieuter les carnets qui n'ont pas encore eu beaucoup de réponses : Yukimura Arai, Lindsay Grant, Haruki Matsuoka

Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya

Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Empty #1le 26.02.19 17:12
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent


Divya Gandhi


Alex Fletcher


     L’extravagance est une norme dans la capitale nippone. Elle passe par les styles de vêtement qui peuvent passer de pyjama à haute couture, se détournant par panneau multicolore, artillerie portable et tenue d’enterrement. Il est donc facile de passer inaperçu dans ce fouillis d’originalité même si certaines apparences se font toujours suivre des yeux même dans le monde des morts. Ce n’était pas forcément l’amour du fashion qui attire les regards des spectres arpentant les rues. Le charisme et la beauté peuvent également être un facteur, comme la laideur et la puanteur. Cependant, ce n’était pas par son apparence que le vampire se faisait remarquer. Il était un prototype d’étranger banal avec des traits caucasien, une chevelure rousse et un œil en moins. Banal chez les morts en tout cas. Non, ce qui le faisait remarquer ce n’était pas sa personne mais son personnage. On soupirait le nom du personnage mêlés à un rire ou un soupir. On écarquillait les yeux et répétait ses exploits d’une bouche à une autre. Vérité ou mensonge, seuls ceux qui avait vu de leurs propres yeux en était sûr, et encore. Stupide, malin ou extraordinaire, il y en avait pour tous les goûts, les farces ou les catastrophes d’Alex. Les rumeurs à son sujet couraient sans qu’il ne se fasse de la publicité par lui-même et certaines attendaient même avec impatience ce qu’il pouvait préparer de nouveau. Cependant, l’esprit espiègle ne pouvait savoir que certains, piqués par la curiosité, pouvait le suivre pour voir en direct ses stratagèmes se mettre en place et briller dans ce monde trop fade pour lui. Même un farceur pouvait être naïf parfois.

     Alex déambulait dans les rues de Tokyo comme un passant ordinaire. Il était habillé d’un col roulé noir, un jean noir et des bottes tout terrains, une tenue proche des Parisiens. Il portait un sac de militaire sur son dos qui semblait être bien rempli pour quelqu’un qui ne faisait que se promener en ce mois d’hiver. Son éternel sourire était dessiné sur son visage comme à son habitude pendant que son œil parcourait le paysage tel un aigle à l’affût de sa proie. Le plaisantin roux avait deux modus operandi pour attaquer cette ville. L’improvisation et la préparation. Deux modes très contradictoires qui pourtant, pouvait s’allier à merveille dans son cas. La préparation était visible par ce sac rempli qui lui donnait beaucoup de ressources. Après avoir préparé des concoctions étranges dans son appartement quelques jours plus tôt, il les avait casés dans son sac et il pensait bien les utiliser très prochainement. L’improvisation faisait le reste, mettait du piment dans le spectacle. Enfin, son œil fut satisfait par la proie qu’il avait trouvée, aka un bâtiment à conquérir. Ses pas se firent plus rapides comme portés par son futur méfait et l’amenèrent devant un centre commercial en solde. Les acheteurs friands de débourser de leurs porte-monnaie, rentraient et ressortaient les mains pleines de sac tel un moulin. Il entra à son tour d’un pas excité, excitation sûrement différente des autres puis se dégagea de la route des clients pour se positionner juste à côté de la porte d’entrée. Il fouilla son sac comme une personne qui cherche son portable dans un sac mal rangé avant de sortir trois bouteilles de whisky. Des bouteilles tout à fait innocente à première vue même si l’intérieur n’était pas du whisky pur. Il enleva le goulot de ses bouteilles et positionna une dans le coin à côté de la porte et une autre à côté d’une poubelle. Son comportement pouvait sembler étrange de l’extérieur mais les clients semblaient être trop occupés à lécher du regard les mannequins de vitrines. Il positionna la troisième à côté d’un banc. Ayant enfin les mains vidées, il se laissa marcher lentement à travers les clients d’un air tout à fait innocent. Ce n’était que la prémisse mais il commençait déjà à s’amuser. Toutes les personnes présentes dans ce lieu était venu chercher de la satisfaction et du bonheur à travers le shopping ou s’était fait traîner ici par force. Ils étaient tous là pour de l’amusement et il était venu ramener la cerise sur le gâteau par sa présence et son intelligence. Seul lui savait ce qu’il se tramait, ou peut-être une autre petite âme dont il n’avait pas encore conscience.

Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Empty #2le 26.02.19 22:48
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Astard Wealdborn
Nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya As64OwE29/100Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EeIQN7j  (29/100)
× Présence: présent
× Evolution : Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Empty
Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Empty × Age de la mort : 44 Masculin
× Age post-mortem : 467
× Avatar : Gangplank - League of Legends
× Pouvoir : Vomir de l'éthanol
× Croisée avec : Le dit éthanol
× Appartement : Bozo
× Epitaphes postées : 275
× Øssements192
Masculin
× Inscription : 20/02/2019
× Surnom : le léopard
× DCs : Ce personnage EST un dc, l'original étant Viktor Von EisenHändler
Nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t5046-astard-wealdborn-no-message-inhttp://www.peekaboo-rpg.com/t5051-astard-wealdborn-oranges-n-scrumpy-tis-not-like-we-need-anything-else-heh
Des bouteilles sans bouchon et des pas qui suivent
Alex Fletcher
meh
L'hiver, c'est bien la saison que Divya adore le plus. Le froid forçait les insectes à se cacher, rendant le nettoyage des chambres de ses colocataires bien moins effrayant, mais surtout il avait la fâcheuse tendance à fatiguer, aussi bien physiquement que mentalement, très rapidement les pauvres âmes qui ne portaient pas assez de protection. C'était bien la principale raison pour laquelle Divya était sortie, vêtue de sa tenue préférée, qui semblait pourtant bien insuffisante pour la réchauffer aujourd'hui. Elle en avait conscience, et la fraîcheur de l'air lui mordait gentiment le peu de peau qu'elle avait eu l'audace de ne pas couvrir. Néanmoins, elle n'était pas sortie par choix, les deux colocataires qui auraient du voir leur chambre rangée de fond en comble l'avaient gentiment repoussée, et ne supportant pas de rester enfermée sans avoir rien à faire, l'indienne maquillée avait préféré se promener. Si l'extravagance était de norme, la voir mélangée avec l'élégance était plus rare, et c'est bien pourquoi Divya se démarquait dans son fraîchement repassé accoutrement de servante. Ce dernier lui valu de nombreux regards chaleureux qui pensaient avoir affaire à une cosplayeuse, ce aurait était assez pour réchauffer son tendre cœur dans un autre contexte, ainsi que de plus rares regards lubriques qui l'avaient quelque peu dérangée. Malgré son air neutre, et son naturel fin sourire innocent, la pauvre Divya se sentait seule. Elle ne s'était jamais vraiment socialisée, de son vivant ou même après, et n'avait en réalité jamais eu d'amis. Malheureusement, Divya n'était qu'un visage dans la foule, qu'on pouvait saluer et oublier instantanément, et elle était bien trop timide pour chercher activement des amis. Qu'on vienne vers elle, c'était tout ce qu'elle demandait, et tout autant ce qu'elle craignait en réalité. Elle avait donc pour idée de se promener jusqu'à ce que la nuit tombe, puis de faire la tournée des bars. Tout dans le monde était une nouveauté pour elle, et elle avait cru comprendre que se saouler en présence d'inconnus était un moyen de se faire des amis. Elle anticipait déjà l’événement en se demandant combien de verres elle pourrait vider avant de tituber, mais une silhouette attira son attention. Plus que la silhouette, c'est le cache-oeil qui l'intrigua. Un roux souriant comme un diable avec un grand sac. Elle était presque sûr d'avoir entendu ses colocataires parler d'un "putain de roux borgne", qui avait sans aucun doute enragé une âme innocente. Il ne lui en fallait pas plus pour s'occuper, et son seul devoir était maintenant de savoir ce qu'il était arrivé au malheureux oeil manquant de cet homme. C'était pathétique, et aussi très intrusif, mais elle devait bien s'occuper en attendant que le soleil daigne fuir. Elle changea peu naturellement de sens dans la grande foule qui marchait tranquillement, et tenta tant bien que mal de suivre l'imposant sac marron qui était somme toute facilement identifiable. Elle le vit s'arrêter pour poser une bouteille à côté de la porte coulissante d'un magasin. Elle attendit qu'il s'éloigne un peu pour examiner la bouteille. La petite n'avait jamais bu d'alcool jusque là, mais elle était déjà assez vieille pour en reconnaître les bouteilles. En voyant que cette dernière était débouchonnée, elle sentit avec une curiosité inexplicable la rude fragrance qui s'échappait du goulot. L'odeur nauséabonde la terrifia.

"Et les gens boivent cette horreur? Mais quel goût ca peut bien avoir avec une telle odeur?" se demanda-t-elle, avant de voir le rouquin poser une deuxième bouteille un peu plus loin. Elle ne l'avait pas compris au premier abord, mais quelque chose de louche se tramait, et elle se sentait déjà bizarre, mais elle n'aurait su dire si c'était à cause de la puissante odeur qui souillait ses narines ou de sa fierté d'espionne en herbe. Il préparait quelque chose et c'était certain. Par précaution, Divya généra trois mouchoirs dans sa manche et les plaqua contre sa bouche, avant de jurer et de générer une ficelle pour les tenir en place, mais décida tout de même de reposer l'étrange flacon la où elle l'avait pris. Si elle n'était de base pas discrète à cause de sa tenue, les trois couches de mouchoirs qu'elle tentait de faire passer pour un masque sanitaire tuaient toute chance de se cacher dans la foule. Malgré tout, elle parvint à suivre le sac à dos ambulant, convaincue qu'il n'avait rien remarqué, et reussit même à le voir poser une troisième bouteille. Elle continuait de le suivre sur quelques mètres, et à sa grande déception il ne semblait pas décider à en sortir une quatrième. Elle était intriguée par l'étrange rituel, mais craignait aussi de rester trop loin derrière et de subir les sombres manigances de l'occidental. Elle continuait de suivre distraitement les pas du clown, en se demandant à quoi tout ce manège pouvait rimer, en accélérant inconsciemment et notablement la marche, et avant de s'en rendre compte elle se cognait déjà contre le fameux sac qu'elle tentait de traquer.

"Pardon, c'est ma faute. Je ne vous suivait pas, c'est un accident. Désolée, vraiment..." Pourquoi avait-elle dit qu'elle ne le suivait pas? C'était la pire des idées. Ça voulait totalement dire qu'elle le suivait. Devant cette contradiction, elle se sentait déjà rougir. La meilleure idée qui lui vint fut de sourire niaisement comme si de rien n'était au cas ou il se retournerait. Elle avait oublié que des compromettants bout de papier cachaient son visage, ce qui la rendait incroyablement louche finalement. 
Codage par Libella sur Graphiorum


ayaya:
Voilou, j'ai mis un peu de temps à répondre entre mon mp et maintenant mais bon les imprévus de la vie tout ça tout ça. J'espère que ca te va en tout cas Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya 4151510438
Afficher toute la signature


Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Of6h73c
Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Empty #3le 10.03.19 0:19
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Des pas qui suivent et des bouteilles sans bouchons


Divya Gandhi


Alex Fletcher



Les gens affluaient, voguant vers les directions qui leur plaisaient. Le bâtiment était donc rempli de marcheurs avec des sacs accrochés de partout. Cependant, les couloirs étaient bien espacés pour que tout le monde puisse se passer sans faire de la marche sur place dans la foule. Il était donc très peu probable que des collisions entre spectres aient lieu. Sauf que ce fut bien l’impact d’une collision qu’il ressentit même à travers son sac remplit de bricoles. Il se retourna tout naturellement pour apercevoir une jeune femme beaucoup plus petite que lui, ce qui lui demanda de baisser les yeux. Son œil s’écarquilla légèrement en apercevant l’accoutrement de celle-ci. Cheveux blancs avec une apparence de jeune fille, des vêtements de servante qui semblait tout droit sortis des mangas dans une allée remplit de magasin tendance en solde avec un masque sur la bouche, comme le faisait si souvent les japonais. Autant dire qu’elle était aussi discrète qu’un panneau en néon multicolore en pleine nuit. Il avait l’impression de se retrouver dans un de ces conventions de cosplays sauf qu’elle était toute seule et il n’y avait aucun photographe aux alentours à part peut-être les caméras de sécurité. Son attention fut attirée par son apparence également à cause des mots qu’elle avait prononcé en s’excusant. Elle disait qu’elle ne le suivait pas, ce qui voulait dire qu’elle le suivait. Il aurait cru que ce genre de phrases n’était prononcé que dans les films mais il avait la preuve du contraire en face de lui. Cette fille qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam était l’incarnation même d’un manga japonais. En plus, ses capacités de ninja, en tout cas si l’hypothèse qu’elle le suivait était vraie, étaient au plus bas pour l’instant.

Pas besoin de t’excuser. Tu t’es pas trop fait mal avec le sac ?

Son sac était rempli d’objet pas très moelleux donc il préféra vérifier même si elle ne semblait pas trop amocher. Le masque ne lui permettait pas de lire les traits de son visage, voyant juste deux orbites bleues le fixant comme si elle attendait quelque chose. Il aurait très bien pu partir comme auraient fait deux passants lambda qui se seraient rentrés dedans. Cependant, ce personnage anodin l’intrigua et il continua tout retranscrire en paroles ce qu’il avait pensé plus tôt.

J’ai l’impression de me retrouver dans un anime en étant bousculé par une maid. Quoique, si c’était un vrai anime, on aurait dû se retrouver par terre.

Le ton blagueur se faisait ressentir dans le ton de sa voix.  Il aurait été impossible pour une fille aussi frêle de lui faire perdre l’équilibre, ne sachant absolument pas que les servantes pouvaient être beaucoup plus dangereuse qu’elle en avait l’air. De toute façon, il n’était pas là pour recréer une scène épique de dessins animés, même si avec sa chevelure rousse et son cache-œil, il aurait très bien pu se fondre dans ce genre de show. Il était là pour s’amuser à sa façon et il n’avait fait que se préparer pour l’instant. Cependant, il voulait confirmer quelque chose.

Et tu me disais que tu ne me suivais pas. Vraiment ?

Il se baissa légèrement, toisant l’inconnue, tout en lui faisant un clin d’œil avec son unique œil. Sa voix était teintée de son espièglerie bien caractéristique. Un spectre normal aurait été surpris, anxieux et même effrayé à l’idée d’être potentiellement suivi. Le roux n’avait forcément pas que des amis et certaines auraient pu le chercher ardemment après ce qu’il avait fait. Fuir aurait la meilleure solution si elle avait été envoyée par eux. Cependant, elle ne semblait pas du tout correspondre au profil de ces gens-là. Et elle ne semblait pas non plus être une vieille victime remplie de rancune. Dans cette circonstance, il trouva l’idée d’avoir été peut-être suivi comme une idée croustillante. L’imprévu était toujours sa vie.



HRP:

Désolée pour ma réponse tardive et en plus un peu courte...
Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Empty #4le 11.03.19 23:25
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Astard Wealdborn
Nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya As64OwE29/100Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EeIQN7j  (29/100)
× Présence: présent
× Evolution : Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya EmptyDes bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Empty
Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Empty × Age de la mort : 44 Masculin
× Age post-mortem : 467
× Avatar : Gangplank - League of Legends
× Pouvoir : Vomir de l'éthanol
× Croisée avec : Le dit éthanol
× Appartement : Bozo
× Epitaphes postées : 275
× Øssements192
Masculin
× Inscription : 20/02/2019
× Surnom : le léopard
× DCs : Ce personnage EST un dc, l'original étant Viktor Von EisenHändler
Nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t5046-astard-wealdborn-no-message-inhttp://www.peekaboo-rpg.com/t5051-astard-wealdborn-oranges-n-scrumpy-tis-not-like-we-need-anything-else-heh
Des bouteilles sans bouchon et des pas qui suivent
Alex Fletcher
meh
Au mileu d'une foule pressée, un spectacle discret se déroulait. La dite foule ne s'en rendait malheureusement pas compte, mais Divya était déjà gênée tel quel. Le regard, l’œil unique qui plus est, du rouquin était à lui tout seul trop pesant pour elle, pas besoin d'être le centre de l'attention. Physiquement, elle n'avait rien. Au pire un petit bleu, mais qui n'allait pointer le bout de son nez que demain, à défaut de montrer le reste de son visage. Son visage oui, la pauvre Divya voulait le cacher. Le travail était déjà aux trois quarts accompli par les fines couches de papiers qui lui servaient de bouclier, mais que voulez vous ses yeux n'étaient pas à l'abri. elle croisa le regard de l'étrange bonhomme. Une sacrée erreur, mais qui avait le mérite d'être rattrapable, et c'est bien ce qui lui permit de détourner les yeux pour étudier un peu plus le visage de son interlocuteur. Un visage tout à fait banal, à ceci près qu'il était fendu d'une grimace étonnamment gracieuse, farceuse, peut-être mesquine, qui associée au cache-œil lui donnait un style bien particulier. Elle cherchait une phrase bateau qui lui permettrait de mettre un terme à cette conversation, pour pouvoir fuir. Fuir oui, mais pour mieux revenir. Quand on commence à traquer quelqu'un, on le fait jusqu'au bout. Un perfectionnisme quelque peu dangereux, mais on ne change pas les vieilles habitudes, et on n'aime pas les changer de toute façon. Mais voilà, elle fut prise de court par l'homme qui avait fait disparaître le sac tapeur de front dans son dos.

Il s'inquiétait pour elle. Lui demandait si ça allait. Il la draguait non? Bien sûr qu'il la draguait. Elle allait enfin trouver l'amour. Il n'était pas forcément repoussant, assez mignon même, et sa voix était bienveillante. Divya sursauta un peu en revenant à la réalité. Surréagir, c'était son fort, et elle s'efforçait désormais de ne pas extrapoler sur les propos de l'intriguant personnage. S'inquiéter pour elle, c'était une réaction normale, et l'indienne prit enfin conscience du fait que son front lui envoyait d'insistants signaux de douleur qu'elle avait réussi à ignorer. Elle ne le montrait pas pourtant, il ne fallait l'inquiéter. Il aurait pu se mettre à lui faire les premiers soin, ou pire, à lui faire un bisou sur le front. Non, il ne serait peut-être pas allé jusque-là, mais Divya ne l'aurait cependant pas rejeté s'il avait essayé... Mais il n'allait pas essayer pas vrai? Elle quittait pour la deuxième fois en une minute ses rêveries. Il faisait bien froid, mais le sang chaud qui sortait dans le four qu'était son cœur brûlant la faisait bien trop rougir pour qu'elle ne gèle sur place. Elle était tiraillé entre son envie de lui  avouer que son lancinant front méritait le toucher du bel homme, et son envie de fuir à l'instant une situation quelque peu trop embarrassante. Mais la timidité n'était pas un démon qui se retirait facilement, et disparaître dans les ombres était le seul souhait de la petite. Encore tétanisée jusque-là, elle avait enfin retrouvé le contrôle de son corps et s’apprêtait à se retourner dans le plus grand des silences maladroits. Mais l'autre diable n'avait pas fini de parler.

Une maid? Mais elle était plus que ça non? Enfin non il ne le savait pas encore sûrement. Divya appréciait néanmoins ce qu'elle interprétait comme un compliment sur sa tenue, qui n'était en réalité qu'une blague quelque peu prévisible. Mais elle rit tout de même, pas d'un rire tonitruant qui aurait fait trembler les murs et terrorisé la foule, un petit rire gêné, qui tenait un peu du coassement et qui lui aurait permi de se faire un harem dans l'étang le plus proche. Elle pensait enfin être libérée de l'étreinte -si agréable- de ce diable ambulant mais il n'avait pas fini sa comparaison avec les animés.

Par terre, mais c'était dans les scènes de romance que ça se passait comme ça non? C'est ce qu'il voulait? L'idée folle de le pousser pour pouvoir lui tomber dessus lui traversa l'esprit, mais fort heureusement ne sut passer par delà le mur de la raison. Elle se sentait bizarre, mais après tout elle connaissait déjà ce sentiment. Elle tombait bien trop facilement amoureuse, et pas forcément des meilleures personnes, mais lui était gentil non? Il souriait et en plus il faisait des blagues, certes peu recherchées, mais tout pourrait la faire rire avouons le, et il était bien loin de la description brève que la petite avait entendu quand ses colocataires beuglaient. Plus les secondes défilaient, moins elle se sentait mal à l'aise, et plus elle voulait que le temps se fige ici. Qui plus est, il la draguait, sans aucun doute possible, il avait sûrement fondu devant son sourire magnifique. Mmmmh non il était caché. C'était sûrement le coup de foudre comme dans les films. Divya ne considérait même plus la possibilité selon laquelle l'inconnu ne l'aimait pas en retour. Elle s'imaginait en robe de mariée avant de devoir retomber violemment de la lune.

Il avait compris. Elle ne pouvait plus cacher qu'elle le suivait. Elle souriait toujours oui, mais un sourire si crispé que la ficelle qui retenait son masque de fortune -disons bien d'infortune plutôt- céda. Elle était maintenant à visage découvert, plus rouge que le meilleur communiste. Elle considéra l'idée de lui dire qu'elle l'aimait très sérieusement, mais ça la rendrait plus effrayante qu'adorable, et un débat interne mit cette possibilité de côté. Une idée de génie la traversa, et encore génie, il fallait le dire bien vite car ses vœux n'allaient sûrement pas être exaucés. Générer une pièce, dans sa manche, et lui dire qu'elle était tombée du sac. En plus, ça lui permettrait d'entretenir un peu plus la discussion. Elle tenta de se concentrer tant bien que mal, et sûrement plus mal qu'autre chose, elle devait visualiser une pièce, sa forme et son poids, elle crut un instant qu'elle n'y arriverait jamais, mais sentit néanmoins l'objet de tous ses mensonges glisser jusqu'à sa main.

"Eh bien... Je voulais vous rapporter ça mais je suis un peu maladroite je crois." Elle tendait fièrement la pièce, toujours avec la même grimace grandement disgracieuse sur le visage. "Ça à du tomber de votre sac, de votre poche peut-être. Au fait je m'app..."

Elle ne finit pas sa phrase. Ses yeux s’écarquillèrent et le grossier rictus sur son visage devenait encore plus marqué qu'avant. La fameuse pièce, maintenant à conviction, avait été quelque peu mal formée. Inégalement épaisse, pliée à tel point qu'un peu d'effort en ferait un U, et avec des faces aussi lisses et dénudées que le visage de sa créatrice. Elle releva lentement les yeux vers le visage de son interlocuteur.

Fuir. Fuir c'était toujours la meilleure solution.
Codage par Libella sur Graphiorum


PLOTTWIST HAHA:
Divya tombe amoureuse d'alex Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya 3244213463 à toi de voir si c'est réciproque ou pas. Et tkt pour t'a réponse c'était impec Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya 2998768518
Afficher toute la signature


Des bouteilles sans bouchons et des pas qui suivent ft. Divya Of6h73c
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire