Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Lisbeth voudrait un nouvel avatar
Pinho recherche des partenaires de rps
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty Tales

we are getting closer, slowly but surely // lyra
Anonymous
Invité
Invité
we are getting closer, slowly but surely // lyra  Empty #1le 11.02.19 16:55

we are getting closer, slowly but surely // lyra  DXdc6B5XcAIK8FA

we are getting closer, slowly but surely

(j'écris à la deuxième personne du singulier, je dis ça pour la compréhension :33)

tu es typiquement le style de personne qui arrive toujours en retard à ses rendez-vous, tu peux dire n'importe quoi, tu l'es quand même. d'ailleurs, tu vas certainement dire "mais c'est parce que je me couche trop tard", et justement, pourquoi tu te couches trop tard ? parce que tu es une gamine complêtement irresponsable au tempérament de feu. je vais arrêter de te reprocher des choses, la personne chez qui tu te rends t'en fera très certainement, car après tout avoir au moins une heure et demie de retard c'est quand même pas rien. Qui est cette personne ? Lyra. Retenez bien ce nom, car il revient souvent dans ta bouche, pourquoi ? c'est une personne que tu apprécies beaucoup d'une certaine façon, mais tu ne l'avoueras jamais car tu es bien trop lâche pour ça. Et puis ce serait une perte de temps, elle ne t'aime pas, de toute façon. Et peut-être qu'elle te détestera encore plus après cet énième retard, mais après tout, elle est habituée, non ? Les pensées se bousculent dans ta course à travers l'agence. Il n'y a pas beaucoup de distance entre l'appartement bozo et l'appartement jolly jumper. Tu n'aimes pas beaucoup ton appartement, le trouvant trop flippant avec toutes ces couleurs et ces masques de clowns et les colocataires sont souvent très bruyant, ça t'empêche de te concentrer pour tes jeux vidéos. contrairement aux autres petits cons de ta chambre, tu travailles ! enfin, travailler c'est un grand mot. Tu te contentes d'allumer une console, bouger tes doigts et mettre à charger quand il le faut, mais pour toi, la grande flemmarde que tu es, c'est déjà un gros effort.

On a l'impression de te voir esquisser un sourire lorsque tu arrives devant l'appartement de Lyra. Tu marques une pause et toque. Après avoir attendu quelques secondes sans réponses, tu entres dans ce lieu assez familier. Tu lui rends souvent visite et l'odeur de foin qui vient des chambres et du fond de l'appartement te rappelle des choses, des souvenirs plus précisément. "nous ne sommes rien de plus que des amies, des plans-cul" c'est tout." cette idée te trotte dans la tête depuis maintenant quelques jours. Pas de Lyra en vue pour l'instant, tu épelles son nom plusieurs fois, de plus en plus fort, ta console toujours à la main. Tu passes la tête dans sa chambre, endroit que tu adores, d'ailleurs. Une fille aux cheveux verts au visage doux, plongée dans un livre. elle est si belle que tu n'as même pas envie de la déranger, juste t'asseoir sur le lit et la regarder toute l'après midi. Mais bon, après tout, lui parler ce sera aussi un pure moment de plaisir ;

salut lyra ! j'peux m'installer pour jouer à la console ? je peux faire un thé ou autre chose, comme tu veux...

pas d'excuses, tout est sans mensonge pour l'instant, lisse et plein de vérité.

 
Lyra Wainwright
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
we are getting closer, slowly but surely // lyra  XyYk8hR10/100we are getting closer, slowly but surely // lyra  IUyLEY2  (10/100)
× Présence: présent
× Evolution : we are getting closer, slowly but surely // lyra  Emptywe are getting closer, slowly but surely // lyra  Emptywe are getting closer, slowly but surely // lyra  Emptywe are getting closer, slowly but surely // lyra  Emptywe are getting closer, slowly but surely // lyra  Emptywe are getting closer, slowly but surely // lyra  Empty
we are getting closer, slowly but surely // lyra  Empty × Age de la mort : 7 Féminin
× Age post-mortem : 85
× Avatar : Tsubomi Kido ©Issui
× Logement : Maison d'Issui & Lyra
× Métier : Graphiste & Prof d'arts-martiaux & Chef des Passeurs d'Aurore
× Epitaphes postées : 59
× Øssements263
Féminin
× Inscription : 24/12/2018
× DCs : Abel Loneheart
zombie
we are getting closer, slowly but surely // lyra  Empty #2le 09.03.19 1:56

We are getting closer,Slowly but surely

    Parfois, ses yeux roulaient sur la petite horloge numérique posée à l'arrache sur l'une de ses étagères. Assise en tailleur sur le sol, maladroitement installée contre son lit de paille, elle commençait à s'impatienter, à regarder défiler les heures. « Bordel Candice, qu'est-ce que tu fais ? » pensait-elle. En réalité, elle n'était même pas étonnée. Elle avait l'habitude des retards répétés de son amie, et peut-être qu'elle n'aurait pas la patience de l'attendre si ce n'était pas elle. Elle... elle qui était si spéciale à ses yeux. Spéciale, au même titre que Frédérica, au même titre qu'Issui, et pourtant de manière différente. Elle n'arrivait pas à mettre les morts sur ce qu'elle ressentait pour elle et ça la perturbait. Parfois tellement que ça la hantait et l'empêchait de dormir ou de se concentrer. Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? C'était quoi, cette sensation bizarre dans sa poitrine quand elle était à côté d'elle, quand leurs regards se rencontrait, cette rougeur sur ses joues lorsqu'elles se parlaient ? Même si dans sa tête, elle avait grandi, elle gardait encore une partie de son âme d'enfant en ce qui concernait les sentiments. Est-ce qu'elle était amoureuse ? Elle ne saurait pas le dire. Elle répétait tout le temps avec des gestes théâtraux qu'elle était une héroïne, qu'elle n'avait « pas le temps pour l'amour ou ce genre de conneries ». L'amour, elle ne savait même pas ce que c'était. Mais pas l'amour qu'on pourrait ressentir pour une mère ou un frère comme cet amour et cet attachement très forts qu'elle ressentait pour la chimère et le nécromancien. C'était... c'était pas le même amour. L'amour amoureux, celui qui vous rends vous, qui pourrait vous faire décrocher la lune ou arracher des montagnes. Mais elle se demandait en quoi c'était différent des autres amours, au final. Elle était prête à tout faire pour Frédérica ou Issui, même la chose la plus dangereuse s'il le fallait et pourtant, elle n'était pas amoureuse d'eux. Il fallait dire qu'elle n'était pas très douée en ce qui concernait l'expression de ses sentiments.
    Elle regardait tourner les heures. Et d'entre ses lèvres, il ne s'échappait qu'un soupir. Même pas exaspéré, même pas lassé. Un simple soupir. Cette fois, elle n'avait pas oublié de boire ses potions et de s'asperger de parfum pour masquer son odeur. Comparé à certains zombies qu'elle avait pu croiser, elle était assez jeune mais ça n'empêchait pas aux émanations assez repoussantes liées à sa race de surgir. Si Candice n'avait pas prévu de venir sans doute aurait-elle passé sa journée sous son apparence d'enfant, parce qu'elle n'aurait probablement pas prévu de sortir. Elle se sentait un peu à l'étroit, dans son appartement. Elle n'avait jamais aimé le fait de se trouver au milieu de beaucoup de monde et même si elle ne détestait pas ses colocataires, elle étouffait. Elle étouffait tellement qu'elle en devenait parfois invivable. À Jolly Jumper, certains la connaissaient en tant que bébé Lyra, d'autres en temps qu'adulte Lyra. Et certains autres la connaissaient sous ses deux apparences. Nana en était un bon exemple. Ça ne la dérangeait pas, tant que ça ne s'ébruitait pas.

    Au bout d'un moment, à force d'attendre, elle finit par se laisser happer par sa lecture. Elle dévorait les pages les unes après les autres, ses yeux n'en décrochant plus. Pour le moment, elle ne voulait plus réfléchir. Qu'est-ce qu'elles allaient faire, elle et Candice, une fois qu'elles arriveraient ? Elle l'adorait et pourtant, parfois, elles faisaient des choses que Lyra qualifiait d'étranges, parce qu'elle ne savait pas les définir autrement. Étranges mais... agréables ? C'était vraiment très bizarre. Bien sûr, elle savait ce que c'était mais elle refusait d'y penser. Parce qu'à chaque fois que ça lui revenait à l'esprit, elle avait le cœur qui se serrait et elle se sentait mal. Elle n'était absolument pas mature quant au côté sentimental.
    Elle n'était pas exaspérée. C'est juste que quand Candice arriverait, elle allait sûrement lui faire une remarque parce que dès qu'elle ne faisait pas preuve de sarcasme ou de mauvaise fois, sa tombée en poussière était précipitée. C'était ce que beaucoup de monde autour d'elle disait, et ça l'amusait plus qu'autre chose. Mais quand ça concernait Candice, ce n'était jamais méchant. C'était toujours pour la taquiner, pour plaisanter, jamais avec un but méchant. Et c'était quelque chose de rare, venant de la verte. Comme souvent, sa chambre était parfaitement bien rangée, mais la zombie avait des brins de paille dans les cheveux. Elle en avait marre, de dormir dans la paille. Mais elle n'avait pas les moyens d'investir dans un véritable lit et ça n'avait pas vraiment sa place ici. Un jour, elle déménagerait, elle en était persuadée. Des bruits de pas venant de l'intérieur de l'appartement la firent tendre l'oreille l'espace d'un instant, la décrochant de son épopée littéraire. Une étincelle d'espoir brilla dans ses yeux alors que ses lèvres s'étiraient en un fin sourire ; était-ce enfin son amie qui arrivait ? Elle l'attendait avec impatience, même si son regard traduisait une attitude des plus blasées. Elle était vraiment sincère en ce qui concernait la jeune femme aux cheveux bleus. Même si toutes les portes des chambres se ressemblaient, puisqu'il s'agissait de boxes, celle de Lyra n'était pas très difficile à reconnaître ; pour cause, il y avait un énorme « Fuck all the world, xoxo » gravé au marqueur. Lyra et les tags, une longue histoire d'amour.

-Salut lyra ! J'peux m'installer pour jouer à la console ? Je peux faire un thé ou autre chose, comme tu veux...

    Cette voix si familière la tira de sa lecture. Elle referma brusquement son livre, passant une main dans ses cheveux pour chasser la paille qui s'y trouvait. Aujourd'hui, elle n'était pas vêtue de son habituel sweat ; elle s'était contentée d'un débardeur mauve à bretelles, sans pour autant abandonner son jean. En levant les yeux, son regard croisa celui de Candice. Et à force de l'observer, elle avait l'impression de se perdre dedans, comme subjuguée, envoûtée. Bon sang, c'était quoi ces sentiments ? Elle secoua la tête. Ça n'avait pas d'importance. Elle ne devait pas y penser. Elle regretta la blancheur de sa peau, qui la trahissait facilement lorsqu'elle rougissait. Elle secoua la tête. Elle ne devait pas le lui montrer. Surtout pas ! Elle la trouverait bizarre. Et puis de toute façon, elle savait que son amie ne l'aimait pas. Elle en était persuadée. Elle ne devait pas se faire d'illusions ; encore fallait-il qu'elle parvienne à comprendre ce qu'elle ressentait. La zombie prit une mine renfrognée, imitant un air boudeur et contrarié.

-T'en as mit du temps... c'est de pire en pire on dirait, j'allais finir par croire que tu allais m'abandonner.

    Il y eut un léger silence. Exactement l'effet escompté. Pour accompagner ses paroles, la jeune femme fit un petit clin d’œil plein de malices à destination de la fille. Elle tapota la place à côté d'elle, invitant Candice à s'asseoir. Qu'est-ce qu'elle était mignonne, avec ses cheveux bleus. Elle trouvait qu'elles se complétaient toutes les deux, avec leurs couleurs atypiques. Ça l'amusait.

-Bien sûr que tu peux jouer, je serais ravie de t'entendre rager comme d'habitude. Et t'inquiète pas pour le thé, j'vais pas t'obliger à faire ça, j'en ai déjà préparé tout à l'heure mais... tout le monde l'a bu. Tu peux peux t'installer, si tu veux j'vais aller en chercher. Ça prendra pas longtemps.

    Et puis, un petit sourire taquin se dessina sur les lèvres de la zombie.

-Hm... pour te faire pardonner, t'as qu'à me faire un bisou. Ça demande rien.

    C'était totalement innocent. Sans aucune mauvaise intention derrière.
@ft. Candice
Awful
Pseudo :

forums partenaires