en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces

Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~

Terminé #1le 06.02.19 21:07
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité


Bien le bonsoir, je suis l'animation de la soirée

Quoi? Ne vaut-il pas mieux rire avec un malicieux bouffon que bailler avec un homme ennuyeux?


identité


NOM : Fletcher
PRÉNOM : Alex
DATE DE NAISSANCE : 19/09/1949
DATE DE MORT : 23/07/1969
NATIONALITÉ : Américaine
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
[x] Anglais.
[x] Japonais.
[x] Vietnamien.
[x] Espagnol.
[x] Quelques notions de chinois.
RACE : Vampire
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Lavi Bookman - D.Gray Man



physique


Couleur de peau : Comme tout caucasien, il a la peau blanche mais ces heures passé dehors lui ont donné un bronzage qui révèle un corps en bonne santé. Il ne reste pas de grande traces des blessures passées sur cette peau blanche, la condition mortelle permettent d'effacer ces inscriptions physiques. Pourtant, une cicatrice bien nette se dessine autour de son cou tel un collier de chair.
Couleur des cheveux : Des cheveux de couleur explosif comme le feu brûlant. Un roux se revendiquant comme tel, des mèches se teintant d'un couleur orangé au soleil et se rapprochant du rouge vermillon dans les coins sombres.
Longueur des cheveux : Des longues mèches rousses lui arrivant jusqu'au cou à l'arrière de son crâne. Quelques mèches rebelles surtout le matin qui peuvent être dompté par deux trois coup de mains dans se cheveux ou par un simple bandana noir.  
Couleur des yeux : C'est un œil émeraude qui décore le côté gauche de son visage, tel une pierre précieuse brillant de son éclat éternel, laissant transparaître les émotions interne que le reste du visage laisse caché. Du côté droit, l'émeraude à été arraché. Il ne reste qu'une cavité à la place de l’œil crevé, camouflé par une cache-œil noir.
Corpulence : Un corps bien bâti avec une grande carrure. Ce n'est pas un corps d'athlètes mais une carrure de soldat qu'il a gardé, relique de son ancien passé.
Taille : 1m87
Tatouage : Symbole de puissance, c'est un aigle avec l’œil perçant qui trône sur son pectoraux. Tatouage 1
Une tête de mort agrémenté de deux roses d'un rouge profond est gravé sur le bras gauche. Tatouage 2
Piercing et Bijoux: Trois piercing en argent s'alignent sur son oreille droite.
Une dog tag pend autour de son cou accompagné d'autres colliers.
Style vestimentaire : Des bottes de militaires toujours chaussé à ses pieds. Des vêtements plutôt simple qui sont confortable et décontracté dans lequel il ne flotte pas dedans. Il porte assez souvent un col roulé pour cacher sa marque autour du cou pour garder l'effet de surprise comme il le dit si bien.
Habitudes : Il passe souvent sa main autour de son cou pour vérifier que sa tête est bien là où il faut.


précisions


-On lui a récemment coupé la tête qu'il a heureusement réussi à recollé. Petit hic, la potion utilisé était pas des plus fraîches. Sa tête roule de son cou de temps à autres à l'encontre de sa volonté pour vivre ses propres aventures.
-Il ne supporte pas qu'on approche un objet pointu près de son visage. Il y a déjà un oeil en moins, qu'on lui laisse l'autre.
-Il a des tendances pyrophobe. Il a peur des incendies et est effrayé de voir un humain brûler. Etre brûler c'est pas marrant, il le sait très bien.
-Il raffole des feux d'artifices. Alors qu'il est pyrophobe? Paradoxale ou Stupide. A vous de voir.
-Dormir n'importe où dans n'importe quelle position. C'est presque un don inné chez lui.
-Il porte presque en permanence son cache-œil mais il l'enlève toujours pour dormir, dévoilant la cavité béante à quiconque passant par là.
-Il ne s'en souciait pas vraiment mais récemment sa tendance à ne pas aimer voir son visage de trop près dans son visage s'est accentué.

Caractère



     Ladies et Gentleman, Child and Old, Alive and Dead ones! Bienvenue à cette mascarade des plus burlesques ! Quel personnage de ce cirque mortel pourrais-je vous introduire aujourd’hui ?  Regardez la silhouette qui se dévoile sous les feux de la rampe. Je vous présente ici l’homme avec le parfait masque du Clown inscrit sur ses traits, le Farfadet Borgne, Le Pirate Roux, l’Esprit Frappeur de Tokyo. J’ai nommé Alex Fletcher !

     Voyez-vous cet homme qui s’avance complètement à l’aise sous le regard de la populace ? Oui c’est lui. Les regards des autres ne l’effrayent pas. Bien au contraire, il aime être vu et faire son show. Non pas qu’il ait envie d’être adulé mais il veut qu’on parle de son passage, de ses exploits. Oui, parce qu’ici vous avez un farceur aguerri. Toutes les idées les plus farfelues et stupide, il les a essayés et les essaye encore. Il a pris au pied de la lettre la phrase, ‘T’aurais pas un peu oublié de t’amuser pendant que t’étais en vie ?’ S’amuser, c’est sa principale activité dès que son œil s’ouvre le matin.

     Le voyez-vous faire le funambule les yeux fermés à une dizaine de mètres du sol ? Les limites n’existent pas. Un corps qui ne connaît plus l’âge n’ait plus un risque pour lui. Son corps peut bien souffrir de ces aventures mais il continue toujours et encore. Son attitude dépasse les mots comme téméraire et brave et se rapproche d’insensé et loufoque. Le danger, les farces, l’adrénaline qui explose dans son cerveau, c’est sa drogue à lui. Il fuit comme la peste l’ennui et la routine.  

     Le masque du clown, il le porte parfaitement. Alors rigolons ensemble de ce que fait le clown. C’est son rôle. Apporter le rire. Il n’a que cela en tête. Le mot sérieux semble avoir était malencontreusement effacé de son dictionnaire. Il traitera des conversations sérieuses avec un humour qui peut même aller jusqu’au morbide ou cynique. Et il n’hésitera pas à vous embarquer quand il juge votre vie bien trop monotone. Voilà qu’il vient d’attraper une victime dans l’assemblée et qu’il l’amène de force. On aime comme on peut détester mais on personne ne reste indifférent. Vous êtes déjà entraîné dans ce tourbillon écarlate.

     Pire que les flambeurs. Il n’aime pas perdre. Il aime le challenge. Toujours prêt pour essayer quelque chose de nouveaux, surtout quand il y a du danger. Un peu trop peut-être. Si on le provoque, il n’arrive pas à se désister. Il doit continuer jusqu’à victoire. Il est tel un pirate qui vogue sur les mers à la recherche de trésors cachés. Essayez de le défiez. Il ne vous fera pas regretter cher spectateur.

     La loyauté n’est peut-être pas la première qualité qu’on pourrait imaginer chez un tel personnage. Pourtant c’est une de ses plus grandes qualités. Il paraît que l’armée, ça développe le sens de la camaraderie et son attachement pour sa famille aussi. Oups. Je ne suis pas sensé des coulisses. Personne ne veut vraiment se soucier de ce qui se cache derrière ce sourire espiègle. Si ? Il fonce sans prendre compte des risques et des conséquences. Il aime martyriser de ses idées stupides ceux qu’il affectionne. Son irresponsabilité lui cause de nombreux problèmes mais la loyauté reste sacrée.

     Ce n’est pas seulement Sérieux qu’il semble avoir balancé par-dessus bord. Tristesse, Désespoir, Colère, Culpabilité, Cruauté, Solitude. Toutes les émotions négatives semblent avoir étaient retirées pour parfaire ce masque de clown. En tout cas c’est ce qu’il essaye de faire croire. Aux autres et à lui-même. Parce que malgré son attitude enflammée, son sourire provocateur, elles sont bien là accrochées comme des boulets de forçat mais bien cachées dans la pénombre des projecteurs.

     Il y a le Joker à l’œil émeraude. Celui qui le possède quand la colère et la cruauté sont reines. Un sourire malsain couvre son visage. Celui qui aime se battre, celui qui aime frapper. Il sait très bien faire plier quelqu’un par la force brute et ce talent est encore mis sous les feux de la rampe, lui laissant l’excuse que c’est pour le show. Le soldat, le vampire, le meurtrier, le tyran. Celui qu’il ne veut pas avouer qu’il existe. Mais il est bien là, inscrit dans ses gênes tandis que son œil restant brillant d’une lueur cruelle.

     Il y a l’enfant perdu. Celui qui ne sait plus comment parler autrement que par ce sourire de fabrique.  Celui qui voudrait savoir où est-ce qu’il a bien pu oublier sa sincérité. Il est toujours repoussé. Comme par automatisme, toutes les autres émotions sont cachées et remises à cet enfant enfoui au plus profond pour que son espièglerie refasse surface.

     Il y en a peut-être d’autres des boulets qui traînent. Même le bouffon ne semble pas les remarquer, trop concentré dans son rôle. Mais arrêtons de farfouiller sur les faces cachées de ce masque. Masque qui semble avoir des fissures qui s’agrandissent puis racoler avec des couleurs encore plus vives. Appréciez plutôt cette comédie macabre.



histoire




Green Eye Monster
Des yeux verts comme les siens.

     1949. Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les Etats-Unis ont ancré leur place de superpuissance mondiale qu’il dispute avec l’URSS. Cependant, le peuple américain ne sent pas encore très concerné, l’amélioration de leur vie quotidienne par l’essor industriel primant. C’est également le cas chez les Graham, une modeste famille sud-américaine. Un nouveau-né à la chevelure flamboyante rejoint ce couple. Un gamin énergétique qui court partout et s’échappe entre les jambes des adultes, toujours prêt pour vous surprendre avec ses bêtises. Une horreur ambulante synonyme de bonheur familial pour ce couple. Quatre ans plus tard, c’est une nouvelle vie qui vient les rejoindre, une petite sœur. La jalousie des aînés envers les nouveaux venus chouchoutés par les parents est chose commune. Cependant, Alex n’a pas eu le temps de pouvoir être jaloux. Economie en essor ne rime pas avec enrichissement des familles. Le père a perdu son travail et se noie dans l’alcool.  Devant ses yeux d’enfants, propos violent et coups se répètent et se font de plus en plus fréquents envers la mère qui s’efforce de garder le sourire pour rassurer. L’innocence d’Alex se fane à force d’observer ce foyer s’écrouler. Avec comme fond sonore les lamentations de sa mère et les cris de son père, l’impuissance est son seul compagnon. De ses bras encore frêles, il tient sa petite sœur qui ne comprend pas encore ce qui se passe. Des larmes coulent sur ses joues tandis qu’il sert contre lui ce petit corps chaud et fragile qui gazouille. La tenir dans ses bras tout en se promettant de la protéger est la seule chose que peut faire un enfant face à la cruauté des adultes. Les jours continuent et restent les mêmes. Seulement les enfants qui grandissent et les bleus sur la peau blanche de sa mère qui s’accumulent. Il hait son père, cette chose qui traîne du canapé à la table à longueur de journée, la bouteille à la main. Il hait cette chose qui a volé la joie de vivre de sa mère. Il hait cette chose qui fait peur à sa petite sœur. Il hait cette chose qu’il a par le passé admiré, heureux de lui ressembler. Mais plus que tout il se hait de ne rien pouvoir faire.

     Le sourire teinté d’une certaine mélancolie de la mère est toujours là pour les enfants et c’est ce sourire qui fait survivre Alex dans ce cauchemar. Il apprend que sourire, c’est le dernier rempart qu’il faut garder avant que le désespoir vous dévore tout cru. Mais il n’y arrive pas, à garder le sourire. Il s’enferme avec sa sœur dans une autre chambre, pour ne pas voir, pour ne pas entendre en attendant que ça passe. Il n’en plus. Alors pour une fois, il regarde l’homme dans les yeux verts. Les mêmes yeux qui se reflètent dans le miroir lorsqu'il voit son propre visage.  Et encore une fois, il se rappelle que le sang de cet homme coule dans ses propres veines. Il essaye tant bien que mal à arrêter le tremblement de ses mains en fermant le poing mais en vain. D’une voix chavirante, il force ces mots qu’il avait toujours contenus en lui, ces mots qui lui supplie d’arrêter. Un tir plutôt précis et une bouteille éclatée. Cependant, ce ne n’est pas sur le corps de la mère que le sang coule comme d’habitude. Il touche son front avec ses doigts et rencontre un liquide chaud. Ses doigts sont devenus rouges, colorés par le sang qui coule. C’est la goutte de trop. C’est étrange comme l’amour maternel est plus fort que la fatigue, la peur la violence et la souffrance. Même dans ce corps qui semble avoir été aspiré de toute son énergie, elle subsiste et ressurgit comme une lionne protégeant ses lionceaux. La mère part avec ses deux enfants, fuyant cet être dangereux qu’est devenu son mari. Alex a 9 ans et sa sœur n’en a que 5.

     Alex Fletcher, ancien Graham vit avec sa mère et sa sœur dans un quartier pauvre d’Atlanta. Sa mère travaille jusqu’à très tard le soir pour subvenir aux besoins de ses enfants. Elle est toujours fatiguée à travailler, ayant perdu sa fraîcheur de sa jeunesse. Cependant, son sourire est beaucoup plus confiant alors qu’elle regarde ses deux enfants grandirent petit à petit. Les deux petits roux étaient très souvent seuls à la maison mais Alex prit la responsabilité de prendre soin de sa sœur malgré son jeune âge et d’essayer d’endosser le rôle de protecteur. Il accomplissait plus ou moins bien son rôle, les maladresses enfantines et son esprit espiègle causant plus de rires et d’amusement que de respect envers l’autorité. Son propre comportement l’acheminant vers le parfait profil du fauteur de troubles. Rien de mieux que grimper les grilles pour sécher les cours ? De plus, les quartiers n’étaient pas des plus sûrs. Les bastons entre jeunes arrivaient assez souvent dans les rues et Alex étaient impliqués dans ces bastons ‘par pure malchance’. Il n’avait jamais réussi à rester sur place dès son jeune âge et son énergie qui avaient étaient restreint pendant de nombreuses années ne ressortaient pas de façon très honorable. Cependant, son amour pour sa sœur et sa mère était profond. Il s’efforçait d’être un grand frère présent pour sa sœur et un fils sur qui sa mère pouvait se reposait. Malgré les voisins qui gueulaient un peu trop et une vie pas très aisée, le fait de pouvoir manger un repas autour d’une table, tous les trois ensembles en souriant étaient bien suffisant pour Alex.

Welcome to Vietnam
Se battre pour des collines.

      Il suffit d’un papier pour changer votre vie. Voilà que le gouvernement vous offre un aller direct pour défendre le bien de la patrie dans ces terres lointaines. Tous les entrainements du monde ne peuvent vous préparer à la réalité de cette guerre. Le XXI siècle a réussi à développer à un tout autre niveau. Les bruits assourdissant des tueries, les jours de stress incessant dans la jungle et les marais, les mines et les tunnels de Viet Cong, les villages piégés. C’est un perpétuel cauchemar peint avec des horreurs de feu et de sang qui défilent devant les yeux de ces jeunes Américains. Ils sont fiers de se battre pour leur patrie mais personne n’est vraiment plus sûr quand les balles fusent de toute part. Pourtant a chaque bataille, ils se battent pendant plusieurs pour une colline avec un nombre aléatoire. Ils comptent le nombre de corps d’ennemi et d’amis qui s’empilent toujours et encore comme s’ils empilaient des chaussettes sales pour la lessive. Ils se sentent tous changé, devenir plus fou que le jour précédent, une machine à tuer sans but réel qui perfectionne son sens du tir. Il n’y a que deux choses qui font tenir dans ces moments, les lettres de la famille et le bataillon. Ils pensent tous les jours à eux, les deux femmes les plus importantes de sa vie. Il a dû les laisser là-bas, sa sœur qui n’avait que 14 ans quand il les avait quittés lors du recensement. Sa mère travaillant seule, encore une fois. Il essaye de leur écrire dès qu’il peut pour les rassurer mais les images de l’attaque du Têt sont ancrées dans le cerveau de la famille. Son bataillon était composé d’hommes venant de toutes régions, de toutes classes sociales. Ils n’avaient pas grand-chose en commun à part le hasard de se retrouver au même endroit sur ces terres asiatiques. Ils n’ont pas d’autre choix que de passer leur temps ensemble en permanence, gardant la vie de l’un et de l’autre. Ce n’est pas par le sang qui coule dans leur veine mais par celui qui s’éparpille sur le sol qu’ils deviennent tous frères de combats. Ce sont eux qui lui donnent la force d’avancer et à tenir bon même sous la pluie de balles et de napalm. Leurs passe-temps ne sont sûrement pas les plus sains et leur humour sont des plus morbides. Encore une fois, Alex apprend que c’est le rire qui permet de tout affronter, qui permet de masquer cette société pourrie et d’ignorer toutes les émotions négatives. Rire, ce n’est pas la solution mais elle permet de prétendre que tout va bien.

      Malgré tout cela, la réalité rattrape toujours. C’est pour une guerre synonyme de massacre qu’ils sont là. Les soldats deviennent de plus en plus durs et cruels envers la population vietnamienne infiltrée par les Viet Congs. En soi, cela ne dérange pas plus Alex. Ils sont là en train de se faire tuer pour eux et en retour ils cachent des ennemis. Ils se plaît presque à pratiquer cette violence justifiée. Pourtant, c’est le traitement envers les femmes et les enfants qui le gênent. Ils revoient des scènes de son enfance qu’il aurait préféré oublier. Ils laissent et participent même avec ses camarades mais une part de lui n’a jamais l’air d’être en accord. Ce n’est pas que les violences mais également les filles à soldat qui le choquent. Les prostitués ne lui étaient pas inconnus mais il n’avait jamais fait demande de leurs services. Ici, c’était la norme et avec son caractère borné il les avait suivis. Cependant, il ne put rien faire en voyant ce corps utilisé tel un produit jetable. Ils pouvaient seulement s’asseoir à ses côtés sans vraiment rien faire. C’est ainsi qu’ils s’étaient liés d’un étrange lien avec cette jeune vietnamienne qui essayait de lui apprendre des mots vietnamiens tout en essayant de baragouiner en anglais. Mais, cela n’amoindrissait pas la violence ambiante et ce qu’il faisait. L’ombre de son père le guette. Un jour, un accident fait déborder la culpabilité d’Alex. Un tir ennemi, une riposte des Américains. Résultat : un village entier tué avec des corps de femmes et d’enfants tués. Ce village, Alex le connaissait, il avait joué avec cette petite fille dans le corps gît au sol. Alex voit le visage de son père se reflétait dans le sien et craque complètement. Il n’aurait pas pu se reprendre si Lody, son compagnon d’armes n’était pas à ses côtés. Il devait se battre pour le devoir. C’était de la violence pour protéger. C’est ainsi, un court temps après ce carnage que Lody et lui partirent se faire un tatouage lors d’un jour de permission ce qui était monnaie courante. Deux dessins furent ancrés dans sa peau, un tatouage d’un crâne avec deux roses et un aigle volant. Ils n’avaient pas la vie des plus belles. Ils voulaient quitter ces terres sanglantes pour rentrer chez eux. Mais ils continuaient à essayer de survivre jusqu’à la fin de leur service.

      La colline 942 était une colline comme un autre. Et c’était celle-là que le bataillon d’Alex et Lody devait s’emparer ce jour-là. Ils avaient marché pendant des jours et avaient trouvé cette colline occupée. L’ordre d’attaquer leur était parvenu. Deux jours et deux nuits, ils attaquèrent. Le son des balles retentissait dans la forêt, couvrant les voix des humains. Ils avaient effectivement avancé mais qu’est-ce qu’il se passait plus loin ? Ils n’en avaient aucune idée. Il en était de même pour ce troisième jour. Quelques heures auparavant un de ces compagnons d’armes était mort à quelques mètre de lui, plusieurs balles ennemies traversant son corps. Cependant, sur le champ de bataille, il n’y a le temps que pour les vivants. Un suivez-moi fut entendu au loin. Plusieurs de ces compagnons se lancèrent à l’assaut, Alex les couvrants avec sa mitrailleuse. Puis, de derrière, on lui communiqua qu’une bombe de napalm allait être lancé. Précisément dans la direction vers laquelle ses compagnons s’étaient élancés. Il essaya de les prévenir mais sa voix ne les atteignait pas. Il s’élança avec sa mitrailleuse, les bales l’effleurant à mesure qu’il avançait. Il allait bientôt les atteindre quand il entendit quelque chose exploser sur sa droite. Il n’eut même pas le temps d’enregistrer ce qui se passait que quelque chose s’enfonça dans son œil, lui arrachant un cri de douleur alors que son corps bascula. Un shrapnel venait de le percuter. Un de ses compagnons aperçut alors sa présence. Alex lui transmit la nouvelle de la future chute de napalm. Ils s’élancèrent tous en arrière. Cependant, avec son œil encore valide, il remarqua une présence plus éloignée, plus avancé que les autres qui n’avait pas reçu le message. C’était Lody. Oubliant toute rationalité, il courut à pleine vitesse dans sa direction. Le sang coulait à flot sur son visage, une balle venait de le transpercer mais il ignora toutes ces sensations et accourût jusqu’à Lody. Il prévint de la situation en quelques secondes. Il se retournèrent pour s’éloigner. Alex aperçut alors du coin de l’œil un objet blanc tournant sur lui-même descendants vers eux. La bombe incendiaire au napalm. Les deux étaient blessés et bougeaient trop lentement. Ils ne leur restaient pas assez le temps. Sans réfléchir, Alex prit Lody et le balança vers la descente devant lui. Pendant un instant, le temps sembla s’arrêta autour de lui, l’endroit fut éclairé d’une lueur bien familière. Puis son corps être projeté vers l’avant en même temps que l’explosion. Son dos s’enflamma, rongeant sa peau à une vitesse ahurissante. On dit souvent que l’on voit sa vie défilait ou que l’on voit le visage des êtres aimés. Lui, la dernière chose qu’il se rappela fut la sensation des flammes léchant son dos.

Joker with Fangs
Plus vivant dans la mort que dans la vie.

     Des tongs. La première chose qu’il aperçoit après le feu et le sang, c’est une créature tout en noir avec une paire de tongs. C’était bien digne des drogues hallucinogènes, mais non, ce n’était pas le cas, juste la mort. C’était ce que lui explique le bonhomme japonais qui se prêtant être le Roi des Lémures dans un bureau. Un bien piètre décor en comparaison des paradis et enfer que les religions lui avaient vendu de son vivant. Il observe calmement les images défilées sur l’écran. Des corps qui brûlent et explose, il en avait vu passer des tas. Cependant, ses paupières s’élargirent en découvrant une nouveauté sur sa mort. Le coup de grâce avait été donné par un vampire et il en était également devenu un. Il n’avait aucune idée de la personne qui l’avait mordu mais il venait de rejoindre la grande famille de Dracula. Etant tellement habitué à la mort et ses sensations semblant être tellement naturelle, il plongea dans cette nouvelle vie que lui offrait cette deuxième chance suivant les instructions : s’amuser comme il ne l’avait jamais fait.

     La soif du sang ramène la réalité du vivant même dans ce nouveau monde. Quelle merveilleuse condition que d’être mort et de pouvoir revenir voir les vivants. Il prend la porte qui rejoint l’autre monde et part pour aller voir sa famille. Il n’avait qu’en tête le bonheur de pouvoir les voir. Cependant, quand il retrouve enfin sa sœur et sa mère, ses jambes s’arrêtèrent sur place, il n’arrive pas à les reconnaître. Elles se tiennent toutes les deux devant une pierre blanche avec un nom inscrit dessus, le sien. La femme qu’il appelle mère semble avoir vieilli d’une dizaine d’années, son visage marqué de rides peint des couleurs du désespoir et des pleurs ne cessant de secouer son corps assis devant la tombe. La deuxième figure, sa sœur se tient à ses côtés, son poing crispé sur un morceau de papier, ses épaules tremblantes, une expression endurcie sur son expression. Mort. Il était mort. La réalité venait de le rattraper. Il n’avait qu’à avancer d’un pas avec son éternel sourire plaqué sur son visage pour les rassurer. Il fait un pas en avant quand un râle s’échappe de ses lèvres. La soif du sang, celle qu’il avait complètement oublié choqué par l’image absurde de voir sa propre tombe, est de retour. Il a soif. Il veut du sang. Devant, il y a deux personnes où un sang chaud coule dans les veines… Surpris par sa propre, il agrippe son cou avec sa main comme si elle pouvait contrôler sa soif. Il revient sur ses pas et attrape la première personne qu’il trouve et enfonce ses crocs acérés dans cette douce peau. Un délice les plus exquis le submerge et juste un corps inerte reste dans ses bras lorsque sa soif est finalement étanchée. Il est définitivement mort. Il repart sur ses pas sans rien dire. Elles ne doivent pas être tâchée par la mort comme lui.

     Contrairement au monde des vivants, les obligations sont inexistantes dans ce nouveau monde. Presque comme libéré, son caractère inné de grand farceur et d’aventurier fait surface. Il se construit une réputation pas des plus respectable, mais ses exploits sont souvent racontés après son passage. Chez les morts, il vivait. Après avoir vécu un certain à Tokyo, il prend son sac et part. Il s’aventure dans le monde, allant assouvir sa curiosité des nouvelles choses et de l’inconnu. Il continue de chercher des informations sur le vampire qu’il l’aurait mordu et sur ceux qu’il a laissé derrière lui. On dit qu’il a vécu quelques années en Espagne avant de revenir à Tokyo. Il vivait en se faisant un petit commerce au black rapportant des objets du monde des vivant et dans des arènes de combat.

Fading Fireworks
Le masque du Clown est si facile à porter.

      Puis d’un jour à l’autre, la figure farfadet roux a disparu des rues de Tokyo. Il n’était pas rare qu’il disparaisse des jours ou même des scènes. Cependant toujours rien. Ces affaires sont là, abandonnées par leur propriétaire. Plus aucune nouvelle. Plus d’un an passe sans que les rues de Tokyo soient diverties par le farceur borgne. Des rumeurs courent mais rien pour prouver qu’elle soit vraie. Certains commencent même à oublier l’existence de ce fauteur de troubles qui égayait les rues fades de Tokyo. Il faut dire qu’il se passe tellement de chose ici qu’on oublie vite.

     Et puis voilà que l’esprit frappeur est de retour. Son sourire malicieux à la vue de toute son assemblée, le même qu’avant. Ou est-il vraiment le même ? On dirait qu’il a été agrandi comme celui du Joker. Ou est-ce l’inverse ? Il semble être le même pour une grande partie de la population. Pourtant cette cicatrice énorme autour du cou montre bien que quelque chose s’est passé. Lui aurait-on arraché la tête? On dit qu’il a été impliqué à une histoire de trafic d’êtres morts… De plus, il traîne de plus en plus aux alentours de l’Arène Underground. Encore des rumeurs qui disent qu’il a une dette à payer envers le gérant de cet établissement louche.


derrière l'écran


PRÉNOM/surnom : Alex
AGE : 22
Comment t'es arrivé sur PaB ? Je suis un ancien membre.
Le smiley que tu préfères ici ? Il y en a beaucoup trop. Mais qui peut se passer de l'éternel Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 4126741921 et  Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 436397043
Tes mangas préférés ? Nausicaa de la vallée du vent et les Ghiblis, Durarara, Death Note, One Piece, Pandora Hearts, Boku no Hero Academia, Baccano, Code Geass, Clamp, Evangelion, Gintama et bien d'autres.



Terminé #2le 06.02.19 21:29
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Re-bienvenue Alex !

Lavi, très bon choix Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 1949411429 ... C'était le feat de mon tout premier personnage RP, j'suis nostalgique du coup.
On attend la suite Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 2960999066 !
Terminé #3le 06.02.19 22:12
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Toulouze Ka
Big Grumpy Cat

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ As64OwE100/100Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EeIQN7j  (100/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution : Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ Auf2mLaAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ H9lQ5VpAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ IFGhJr1Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 74cSRjPAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ QgFmEYM
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 584825SmokingMini × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 284
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grumpy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Epitaphes postées : 1155
× Øssements2832
Autre
× Inscription : 04/02/2017
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Liam Gold
Toulouze Ka
Big Grumpy Cat
http://www.peekaboo-rpg.com/t1408-toulouze-broken-glasshttp://www.peekaboo-rpg.com/t1411-toulouze-find-yourselfhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2069-toulouze-don-t-call
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 2336342009
bon il semble que tu ne l'as pas vu, du coup je repose ça là Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 4151510438

Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 5bio
Afficher toute la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658
Terminé #4le 06.02.19 22:15
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Merci Max!
Je vais l'avancer petit à petit mais ça avancera.

Toulouze.
C'est MAGNIFIQUE!!!! C'est beau *w* Comment je fais pour t'envoyer un colis rempli de câlins???
Je vais le mettre de ce pas! Merci beaucoup!
Terminé #5le 06.02.19 22:24
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Abel Loneheart
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ As64OwE11/100Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EeIQN7j  (11/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution : Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ Empty
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ Empty × Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 26
× Avatar : Shintaro Kisaragi / Kagerou Project | ©Issui
× Pouvoir : Stupidité
× Croisée avec : Une manette
× Logement : Appartement
× Métier : Barman
× Epitaphes postées : 547
× Øssements1314
Féminin
× Inscription : 27/10/2018
× Surnom : la mirabelle
× DCs : Lyra Wainwright
Abel Loneheart
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3852-abel-loneheart-i-amhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3860-abel-carnet-de-liens
UN VAMPIIIIIIIIIIIIRE Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 798748180
(re)bienvenue à toi du coup !!
Terminé #6le 06.02.19 22:29
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Toulouze Ka
Big Grumpy Cat

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ As64OwE100/100Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EeIQN7j  (100/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution : Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ Auf2mLaAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ H9lQ5VpAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ IFGhJr1Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 74cSRjPAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ QgFmEYM
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 584825SmokingMini × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 284
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grumpy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Epitaphes postées : 1155
× Øssements2832
Autre
× Inscription : 04/02/2017
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Liam Gold
Toulouze Ka
Big Grumpy Cat
http://www.peekaboo-rpg.com/t1408-toulouze-broken-glasshttp://www.peekaboo-rpg.com/t1411-toulouze-find-yourselfhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2069-toulouze-don-t-call
tu peux me couvrir de câlins sur la cb, ça m'ira très bien Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 3946617890
De rien mec Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 2336342009
Afficher toute la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658
Terminé #7le 07.02.19 10:45
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Merci Abel!
Vive les cannibales vampires!!

J'arrive absolument pas à imaginer Alex et Toulouze se faire des câlins. Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 4126741921 A la rigueur, Alex qui essaye de faire des câlins pour énerver Toulouze et Toulouze qui lui met une raclée. Mais je ferais quand même les câlins! Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 3244213463
Terminé #8le 09.02.19 0:27
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Je crois que j'ai fini?

*Croise les doigts pour être sur de n'avoir rien oublier*
Terminé #9le 09.02.19 14:39
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ As64OwE48/15Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ IFGhJr1Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ EmptyAlex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ Empty
Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7872
× Øssements3723
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Je viens lire !
 Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 2058150682

Identité On est bons pour les âges, pour les langues pareil vu qu'il a pas mal voyagé, ok ok !

Physique Ok je suis en train de me dire que tes questions sur les têtes coupées vont être mises à contribution ici Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 3244213463

Précisions Je ris Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 3965502052 Sa tête rouuuule  Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 39365762
Awi ce paradoxe de la pyrophobie et des feux d'artifice Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 3965502052
C'est marrant aussi qu'il aime pas voir son visage de près alors que quand il perd sa tête il doit être obligé  Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 3244213463

Caractère Bichette je trouve que dans l'intervalle où t'étais plus sur PaB, ton style s'est encore amélioré Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 2998768518 Le caractère reste le même a priori, mais la façon de le présenter est très chouette et le style super agréable Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 2998768518

Histoire Pareil que le cara c'est sensiblement similaire niveau chronologie, par contre c'est mieux écrit et tu as rajouté plein de moments un peu marquants qui sont très chouette Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 2998768518 J'aime en particulier le fait qu'il risque de mordre sa mère et sa soeur sur sa tombe (j'ai trop cru omg)
J'imagine du coup que le coupage de tête a eu lieu pendant qu'il était absent de Tokyo ? Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 4126741921


tu es validé ♪

Félicitations, tu peux désormais aller rp !

A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'Agence Azazel :

L'appartement Jules Verne
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum  Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 4037558674

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil. Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Puisque ton personnage a déjà vécu 50 années dans l'au-delà, il a vraisemblablement déjà gagné quelques points d'amusement d'avance ! Je t'en donne 7 pour rester réalistes tout en te permettant de profiter du système de points. Si tu ne sais pas du tout de quoi je suis en train de parler, je t'invite à lire le sujet en question, les PA te seront probablement utiles dans le futur si tu souhaites faire évoluer ton perso !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future Alex Fletcher ~Le clown érige l’imbécillité au rang d'art~ 2960999066

Je pense que tu es assez submergé de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Vampire !
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire