Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Joyd a posté un rp libre dans "se promener" (plusieurs participants sont attendus !)
Elena a posté un rp libre au musée Nezu
Milan cherche encore un ou deux partenaires
Artémis cherche de premiers rps
Pinho recherche des partenaires de rps
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherEsquisseTasty TalesJust MarriedMaster Poké
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires]
Anonymous
Invité
Invité
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty #1le 22.01.19 19:48
Time to clean up a little bit

Après une belle nuit de sommeil, dans ta chambre encombrée de nombreux bouquins, tu ne tardas pas à en sortir...En enfilant ta tenue habituelle, bien sûre. Tu n'allais tout de même pas rester en pyjama toute la journée non plus ! Même si tu en serais parfaitement capable. Mais il ne fallait pas non plus oublier que tu n'es pas toute seule ici.

En sortant de ce qui te sert de chambre, tu commenças à ôter les quelques bouts de pailles coincer dans tes cheveux. Tu avais un lit un peu... Spéciale, tu dois bien l'avouer. Mais a force, tu t'y étais habitué ! De plus, tu trouvais cela très originale.

Pour le moment, il ne semblait y avoir personne dans l'appartement. Soit tu t'étais reveiller trop tot.. Ou alors tu avais dû faire ta petite marmotte. Au choix. Et là, pour le moment, tu n'avais pas spécialement envie de savoir l'heure. Sans doute pour éviter une mauvaise surprise.

Boooon...Et maintenant que tu es bien reveiller? Que veux-tu faire? Tu lanças un regard à ton environnement, affichant une petite moue. Depuis combien de temps le ménage n'a pas été fait ici? En tout cas, pas assez pour éviter la jolie tonne de poussière présentes sur la plupart des meubles.

...Comme tu n'avais pas réellement grand chose de prévu, tu décidas de t'adonner à la tâche stupide de dépoussiérer la table de la salle à manger. Parfois, tu regrettes un peu de ne pas avoir une baguette magique sous la main. Un simple petit coup de magie et hop ! Tout serait réglé ! Malheureusement... Ça n'existe que dans tes bouquins, Jacey.

Codage par Libella sur Graphiorum
Susanoo K. Omikami
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] XyYk8hR42/15Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] IUyLEY2  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 366
× Øssements2051
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
lémure
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty #2le 22.01.19 22:06
ctrl + z ,.
en mode erase total
janvier —

C'est le bordel,
dans l'appartement,
dans sa tête d'immortel.

Regard dans le vague, allongé sur son lit, Susanoo fixe le plafond sans bouger -- la musique est à fond mais c'est silence dans son esprit. Elle est là pour ça, la musique ; pour ne créer que du vide, pour l'empêcher de réfléchir à ce qui pourrait le contrarier. Comme un caprice enfantin, il voudrait être de nouveau avec son frère, partager le même cocon, être bercé par la même illusion. Ce n'est pas qu'il n'apprécie pas Jolly Jumper mais c'est pas pareil sans Amaterasu -- sans sa moitié, sans ce double plus fidèle qu'une ombre. Il se racle la gorge, finit par retirer ses écouteurs de ses oreilles pour quitter son lit et s'approcher de son ordinateur.

petite session geek oklm —

Par réflexe, il regarde sur sa droite pour voir si sa colocataire est présente -- sauf qu'il n'a plus de colocataire. Léandre (il n'a retenu que son prénom) ne fait plus partie des murs et étrangement, cela l'agacerait presque.
Pourtant, Susanoo --
la solitude te rassure,
bien plus que la présence.
Il claque sa langue contre son palais, ignorant sa conscience et allume son écran pour dérouler en quelques clics les conversations des dernières heures -- invitation à des raids, demande de soutien pour un donjon, trois messages de Megumi (ah, celle-là !) ; malgré les coups bas, malgré leur envie presque maladive de s'écraser l'un et l'autre, ils ne peuvent s'empêcher de garder contact.

[10:06] Meg : genre susanoo connecté avant midi
[10:06] Meg : t'es malade ?
[10:06] Meg : (viens laminer l'équipe bêta avec moi stp)


Il esquisse un sourire.
Megumi ne le mérite pas -- il ne mérite pas son amitié, sa capacité indéfectible à oublier ce qui la rend triste et à ne voir que le côté positif d'une relation ; enfin, c'est son problème -- pas le sien.

[10:07] No² : k jvais juste me chercher à boire jre
[10:07] Meg : reviens pas dans 4h


Deuxième sourire espiègle ; il ferme la conversation en lâchant un soupir mi-amusé mi-mélancolique avant de se lever pour sortir de sa chambre et se diriger vers la cuisine, bouteille d'eau vide dans sa main droite, téléphone dans sa main gauche. Regard plongé sur son écran pour répondre à ses derniers messages, Susanoo ne la voit pas tout de suite -- la nouvelle arrivante, avec ses longs cheveux noirs et son visage de porcelaine ; c'est après avoir traversé la pièce pour s'approcher de la cuisine qu'il la remarque en train de nettoyer la table de la salle à manger.
Il s'arrête, verrouille son téléphone et hausse légèrement un sourcil, un sourire narquois se dessinant sur ses lèvres.

C'toi la nouvelle femme de ménage ?

provocateur
à n'importe quelle heure
constamment
il joue
avec l'humeur des gens


Il sait parfaitement que ce n'est pas elle -- en fait, ils n'ont pas de femme de ménage ; c'est très certainement la nouvelle arrivante dont il a vaguement noté la présence, sans vraiment chercher le moindre contact (sans réelle surprise de sa part). Pourtant, à présent que la jeune fille se trouve face à lui, il ne peut retenir son envie de la taquiner ; peut-être pour percevoir son caractère, il ne sait pas vraiment lui-même.

T'as besoin d'aide ? (il se dirige vers l'évier de la cuisine pour commencer à remplir son eau) -- J'peux faire le tour des chambres pour voir qui peut t'aider.

parce que moi
je ne ferai pas un geste
tel le roi
de ces lieux


in(sus)portable le mec —


darren criss. @ atf
Lyra Wainwright
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] XyYk8hR10/100Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] IUyLEY2  (10/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution : Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty × Age de la mort : 7 Féminin
× Age post-mortem : 85
× Avatar : Tsubomi Kido ©Perséphone
× Logement : Maison d'Issui & Lyra
× Métier : Graphiste & Prof d'arts-martiaux & Chef des Passeurs d'Aurore
× Epitaphes postées : 74
× Øssements353
Féminin
× Inscription : 24/12/2018
× DCs : Abel Loneheart
zombie
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty #3le 02.02.19 0:02

Time to clean up
a little bit.

Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] 1969221
    Elle fixait le plafond depuis des heures. Des heures qu'elle n'arrivait pas à trouver le sommeil. Non... en fait, elle repoussait le sommeil. À cause d'un bon vieux cauchemar comme elle en faisait parfois. Cauchemar qui la réveillait en pleine nuit, et s'accrochait à elle comme un poison, une douleur indéfectible qui n'attendais qu'une chose ; qu'elle se rendorme. Qu'elle se rendorme pour l'attaquer à nouveau, plus violemment et plus profondément. Et elle, sous son air d'enfant, elle reste roulée en boule, blottie sous sa couverture du haut de ses sept ans. Elle cligne des yeux, elle se tord dans tous les sens, elle secoue la tête pour oublier ce cauchemar. Ce cauchemar qui n'a aucun sens et qui pourtant, lui rappelle tout. Et son inconscient, il lutte contre cette créature qui veut la happer et la torturer, il la maintient éveillée. Immobile, elle attends que les heures passent. Longtemps. Lentement. Elle ne veut pas se lever. Alors... alors elle attends.
   En vérité, elle se souvient juste que dans son rêve, il y avait eu une explosion. Une explosion comme le jour où elle est morte. Mais elle était bien plus ravageuse que celle qui l'a tuée. Parfois, dans la nuit, il lui arriva de plaquer ses mains contre ses oreilles parce qu'elle avait l'impression que le bruit retentissait. C'était vraiment comme un poison qui coulait dans ses veines et traversait tout son corps parce qu'il ne voulait pas la lâcher.

Elle donne toujours l'impression qu'elle a peur de rien, Lyra.
Pourtant... pourtant elle peut pas supporter l'idée même d'une explosion.
Qu'elle soit petite et sans danger, ou gigantesque et désastreuse, elle ne peut pas le supporter.
Ça la hante.
Elle a l'impression qu'elle ne s'en remettra jamais.

     Pendant quelques heures encore, c'était tout son corps qui lutta pour empêcher le sommeil de l'emporter avec lui. Il bravait la fatigue pour lui permettre de rester éveillée. Mais en réalité, la fatigue, chez elle, ça n'était pas vraiment un problème. Elle était du genre à rentrer à n'importe quelle heure, à se coucher à n'importe quelle heure. Ça ne l'avait jamais dérangée.
    Et quand elle finit par se sentir mieux, elle essaya de dormir à nouveau. Sans succès. Elle n'avait plus envie de dormir. Fichu corps complètement déréglé qui ne voulait pas l'écouter. Alors, toujours recroquevillée sous sa couverture, elle sort une main de cette dernière, juste une main qui vient tâter mollement le sol à la recherche de quelque chose. Et quand elle récupéra enfin son manga, ce dernier se fit engloutir par le drap alors qu'un grognement mécontent s'échappait de sous la cachette de fortune de la jeune fille. Il devait être quoi, six heures ? Et elle était debout depuis cinq heures, déjà.

     Elle finit par se lasser de sa lecture. S'enroulant dans sa couverture, elle glissa en dehors de son lit de pailles et s'écrasa contre le sol. Heureusement qu'elle n'avait pas de miroir. Elle n'aurait même pas osé se regarder dedans. Il lui avait suffit de voir une de ses mèches de cheveux, terne et grasse, retomber devant son visage pour comprendre que la potion d'apparence avait cessé de faire effet. Il lui suffisait de voir la pâleur de ses mains, la maigreur de ses bras pour savoir qu'elle avait l'air malade et repoussante. Quand un frisson parcourut son corps, elle ne sut même pas dire si c'était la panique ou le froid. Peut-être les deux ? Mais ça ne l'importa pas, parce que son estomac se mit à grogner. Midi, déjà ? Impossible. Toujours est-il qu'elle avait quand même l'intention de quitter sa chambre, ne serait-ce que quelques minutes à passer dans la salle commune. Elle récupéra une potion d'apparence en titubant, et se dépêcha de la boire. Aujourd'hui, la potion de vieillissement ne l'importait pas. Parce qu'une fois qu'elle aurait mangé, elle s'occuperait sans doute jusqu'à finir par se coucher. Elle se fichait juste d'avoir des heures correctes de sommeil. Après tout, elle était morte. Un rythme irrégulier n'allait sans doute pas changer grand chose.
    Vêtue de sa petite chemise blanche et sa jupe bleu marine, les cheveux bien coiffés, elle avait l'air d'une enfant sage. Surtout avec le petit nœud papillon qui entourait son cou. Enfant sage, Lyra... tout le monde savait que c'était faux, pour peu qu'on la connaissait bien. Selon son souvenir, elle était pour l'instant l'unique « enfant » parmi les habitants de cet appartement. Malgré tout, elle était sans doute loin d'être la plus jeune, parce qu'elle avait déjà 85 ans. Sans une once de joie portée sur son visage, la petite fille trottina jusqu'aux portes, qu'elle poussa nonchalamment. Pas de sourire, juste une expression à moitié blasée, à moitié fatiguée. Mais le calme de la pièce dans laquelle elle venait de poser les pieds l’apaisa. Le calme... c'était toujours ce qu'elle avait apprécié. Du haut de sa taille d'enfant, elle se mit à gambader jusqu'aux cuisines. Elle était prête à fouiner dans les placards pour voir s'il n'y avait pas quelque chose à manger. Sinon... tant pis, elle n'aurait qu'à commander. Ou, vu l'heure, se faire un Sandwich en attendant que la période de repas arrive vraiment. Mais à sa grande déception, la fillette n'était pas seule. Une jeune brune à lunettes s'occupait de dépoussiérer la table. C'était vrai que l'appartemment était sale. C'était la réflexion qu'elle se faisait depuis un moment et pourtant, elle n'avait toujours pas levé le petit doigt. Elle était toujours comme ça, Lyra. Flemmarde et motivée en même temps. Et le temps que la zombie s'arrête pour observer, un autre de ses colocataires, qu'elle avait déjà eu l'occasion de croiser plus souvent, s'était approché de la cuisine pour se servir un verre d'eau. Bras croisés, la petite profita du fait que personne ne l'avait remarquée pour épier la « conversation » que lançait le nouveau venu.

« Jolie blague », avait pensé Lyra de manière ironique.
Jolie blague qui ne la fit pas du tout rire.
En fait, elle haussa juste un sourcil et un soupir d'exaspération s'échappa d'entre ses lèvres de petite fille.
C'était pas très conventionnel, cette manière d'aider. Le genre de mec qui disait clairement qu'il allait pousser les autres à aider, mais que lui ne lèverait pas le petit doigt.

    Et c'était le genre de remarque, le genre de comportement qui titillait l'énervement de Lyra. Parce que dieu, s'il existe, sait que Lyra s'énervait pour un rien. Elle aussi elle savait provoquer. Elle aussi elle aimait provoquer. Et souvent, elle profitait de son apparence de gamine pour embobiner les autres. Parce qu'on ne la prenait pas au sérieux et ça, elle en jouait pour mieux humilier après.

-C'est un peu... bas ça, comme genre de proposition, commença la petite fille d'une voix bien audible, un regard un peu déçu porté sur Susanoo. C'est lâche un peu comme manière d'aider pour un garçon, tu trouves pas ? C'est gentil de lui proposer ton aide, mais au final c'est pour rien faire ! Tu trouves pas ça un peu... absurde ?

    Façon de parler qui mélangeait l'adulte et l'enfantin. Typique de la jeune fille qui s'en amusait. Elle continua de s'exprimer, tout en avançant un peu plus près de ses colocataires.

-Moi je veux bien t'aider, t'as de la chance je suis dans mon jour de bonne humeur aujourd'hui.

    Chose qui n'était pas totalement vraie, en réalité. Même si elle se sentait mieux, son cauchemar lui laissait toujours une impression amer qui la faisait frissonner. Elle n'était pas vraiment friande de ménage, mais elle savait que ses nerfs allaient facilement lâcher si elle ne trouvait pas un moyen de se changer les idées, de se canaliser. Et puis, elle planta ses yeux angéliques dans ceux du brun, un petit sourire espiègle sur les lèvres.

-C'est pas comme ça que tu te rendras utile, tu vas juste déranger les autres colocataires ! Alors allez, aide-nous, t'es un homme pas vrai ?

Ça au moins, c'était fait.
Du Lyra tout craché.
Léandre Delacour
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] XyYk8hR67/100Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] IUyLEY2  (67/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution : Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] FI3ggBVTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] MotuqIr
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 255
× Avatar : (Princesse) Zelda
× Pouvoir : Ficelles de squelette
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Antiquaire et apothicaire.
× Epitaphes postées : 3779
× Øssements279
Masculin
× Inscription : 28/04/2017
× Surnom : la salamandre
× DCs : Cassian / Brendan / Âdalarasi
nécromancien
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty #4le 08.02.19 22:38
la tempête tance pour le printemps
Travaillant le maximum d'heures qu'elle le pouvait telle la bourreau de travail qu'elle était, il est peu fréquent de croiser l'antiquaire dans sa colocation, d'autant plus que ses relations avec les participants de cette communauté ne sont pas resplendissantes, sans pour autant dire qu'elles étaient catastrophiques : Elles sont tout bonnement neutres. Si elle est laissée de côté, Léandre ne cherchera pas à traiter ses homologues d'une quelconque façon, bonne ou mauvaise.
Il y a peut-être Susanoo mais, comme tous les autres, la relation n'est pas plus avancée. Elle le considère uniquement comme une connaissance. Maladroite et encombrante, ceci dit.

Néanmoins, une nouvelle arrivante ne semble pas être très au courant des coutumes de cet appartement puisqu'elle se décide à, avec toute la bonne volonté qu'elle a, dépoussiérer la table de salle à manger. Pour l'une des rares fois où Filomena était là, cette ectoplasme n'a pas de chance de rencontrer l’œil un peu trop inquisiteur de la première. Ou alors elle s'est attelée à cette tâche bien des fois et comme la vendeuse de potions n'était pas là les fois précédentes, ne l'a pas remarqué faire une bonne action cependant à la limite de la perturbation selon l'italienne.
En effet, la blonde n'est pas contre le ménage et félicite même ce dernier, tant qu'encore une fois, on ne bascule pas l'ordre de ses propres choses. Peut-être un peu trop maniaque du rangement quitte à aligner la salière et la poivrière sur la table sur un axe et parallèlement, y mettre le rouleau d'essuie-tout, il ne manquerait plus qu'elle se décide à bouger les livres rangés par thématique et non par ordre alphabétique pour que Léandre se fonde sur elle.

Trop prise par le temps même si aujourd'hui, elle s'est jurée de faire foi de son jour de congé de la semaine, elle ne s'est pas installée sur la table de la salle dédiée pour manger son curry qu'elle a gardé dans la marmite faite pour la communauté mais devant la télévision. Comme le couteau et la fourchette occupent ses mains, elle ne peut malheureusement pas lire en même temps ce pourquoi elle consulte les informations qui ne se centrent pas sur le monarque japonais, aujourd'hui. Auquel cas, Jacey n'aurait pas à subir la surveillance de celle qui est en train de mâcher son plat plus que le savourer.

La plus jeune ne semble pas l'avoir remarquer se qui satisfait Léandre. Or, le deuxième personnage dont il était précédemment question, autrement dit Susanoo, fait son apparition pour jouer l'élément perturbateur. Sans doute a-t-il remarquer la présence de l'autre colocataire pour vouloir se dévouer à ramener les troupes, dont elle. Un clin d'oeil taquin aurait été la cerise sur le gâteau.
Manquant de s'étouffer, une troisième jeune fille ne lui ôte pas les mots de la bouche puisque, bien qu'intimidante, Léandre n'avait pas pensé à cette attaque. Cependant, elle ne peut que l'approuver en riant, chose assez rare et surtout dans ce genre d'endroit où elle peut se montrer plus glaciale que l'habitude. Interrompant cela dit sa presque hilarité, elle pose sa main sur son cœur après avoir porté l'assiette sur la table de salon pour apaiser cette émotion si pure chez elle.

— Surtout qu'actuellement, de nous quatre, tu es probablement celui qui en a fait le moins. J'ai fait la cuisine, Jacey s'occupe de... la table, et c'et déjà très bien. Lyra vient probablement de se réveiller. Et toi, que faisais-tu pendant tout ce temps ? Encore jouer à tes jeux idiots ? Je n'ose même pas mettre un pied dans ta chambre !

Et bien qu'elle ne soit pas proche de ces colocataires, elle ne peut s'empêcher d'être aussi moralisatrice qu'une figure maternelle. Et ce n'est pas fini puisqu'elle exécute l'inverse de ce qu'elle dit justement avec foudroiement. Dès qu'elle ouvre la porte, elle pointe le moindre défaut. Sans jeter un œil profond, elle voit que ce mauvais garçon consomme trop d'électricité donc aborde ce point directement avec l'écran toujours allumé alors qu'il n'était plus dessus.
Cependant il n'est pas le seul à qui elle s'attaque puisque hâtivement, elle ouvre une seconde porte où règne plus de bazar encore. Le propriétaire de cette chambre ne tarderait pas à être reconnu.
REA
Bird J. Denilbek
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] XyYk8hR0/15Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] IUyLEY2  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution : Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] EmptyTime to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Jack Frost, les 5 Légendes
× Appartement : Jolly Jumper
× Epitaphes postées : 22
× Øssements273
Féminin
× Inscription : 03/01/2019
lémure
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty #5le 10.02.19 22:09

Le début d'une nouvelle vie



Bird fixe le rayon de soleil perçant par la petite vitre. Il est absorbé par le ballet des particules de poussière qui volettent dans l'air comme si cette terre était dépourvue de gravité. Il bouge un peu le tas de paille qui lui sert de lit et jubile du chaos qu'il  créé dans cette chorégraphie. Il soupire profondément, faisant virevolter à nouveau ces morceaux d'étoile, invisibles hors de cette raie de lumière. Il a le coeur serré et les entrailles nouées. Le peu de choses qu'il possède jonche le sol de part et d'autre, créant majoritairement un tohu-bohu de livres et de quelques vêtements. Il a le coeur serré d'avoir un toit au dessus de sa tête. Il a les entrailles nouées d'entendre de la vie autour de lui après si longtemps. Il est stressé de devoir faire face à des êtres pensants alors qu'il avait erré, seul, pendant si longtemps. Sera-t-il capable d'articuler quelques mots ? De faire des phrases cohérentes ? De se faire apprécier ? Il se recroqueville un peu plus sur lui même, enfonçant son visage dans la paille. Les brins lui piquent le visage mais l'odeur qui s'en dégage lui rappelle quelques brides de souvenirs, lorsqu'ils allaient à la campagne avec sa famille. Comme un poids sur sa poitrine. Parfois, Bird se demande si sa mère aura jamais compris son geste. Et si elle le lui pardonnera. Mais il balaye cette pensée, la repousse dans un coin, très, très loin au fond de son cerveau parce qu'elle provoque en lui une douleur qu'il ne parvient pas à surmonter.

Des voix commencent à s'élever de l'autre côté de la porte. Décharge d'adrénaline dans ses veines. Bird sort de sa léthargie d'un bond, se frotte un peu les yeux pour tenter d'effacer les traces de cette nuit beaucoup trop courte. Il époussette son pantalon en velours et défroisse vaguement sa chemise pour aller à la rencontre de ses colocataires. Mais c'est plutôt l'inverse qui se produit alors que la porte devant lui avant même qu'il ait pu poser sa main sur la poignée.

Il sursaute, faisant un pas en arrière et armant son bras pour se défendre. A contre-jour, il ne distingue qu'une chevelure blonde puis des yeux à l'allure sévère. Il se radoucit aussitôt et adopte une posture militaire, saluant cette personne quelque peu intrusive d'un geste de la main.

- Pardon, je n'ai pas encore eu le temps de me présenter. Bird, nouvel arrivant dans cette colocation, à votre service ! C'est un plaisir de vous rencontrer, mademoiselle. Je m'excuse pour le bazar, je suis arrivé tard hier soir.

Il n'est néanmoins pas désolé le moins du monde. Il avait entendu un bout de la conversation alors il lui avait semblé de bon ton de préciser que cet état de désordre n'était que passager. Sa chambre serait son antre, son havre, son abri et il le maintiendrait dans l'état de confusion qui lui chante. Il contourne la blonde pour gratifier les autres présents dans la salle commune d'un sourire rayonnant.

- Je suis ravi de faire votre connaissance. J'espère qu'on deviendra vite amis !

Le tout suivi d'un clin d'oeil. Bird n'est plus seul. Bird est heureux. Bird commence enfin à vivre.

featuring - les colocataires. #048B9A

Premier Rp depuis tellement d'année, je suis si rouillée !  Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] 2182772510
Afficher toute la signature


Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] D66ad5o-c7c1622a-8c04-4708-955b-35feb74372a3
Contenu sponsorisé
Time to clean up a little bit [ Pv colocataires] Empty #6
Pseudo :

forums partenaires