Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Polka recherche 3 partenaires pour ses idées de rp
Viktor a besoin d'un partenaire de rp pour enquêter sur le devenir des Red Widows
Milo recherche des moins de 16 ans pour rejoindre Enilikes
Ismael cherche un partenaire de rp
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres
Merle Blanc
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
16/100  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 99
× Avatar : Jack (par Kate) ; Ash (par Valentina Remenar)
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Vétérinaire
× Epitaphes postées : 273
× Øssements369
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 15/01/2019
vampire
#1le 20.01.19 15:32
Quelle heure était-il au juste ? J'ai terminé ma nuit au clair de lune, baignant mes pieds nus dans l'eau glacée de la rivière Sumida. Me confronter au froid n'est pas instinctif, mais j'essaie toujours. Je me concentre sur le côté vivifiant de la sensation. C'est peut-être un peu trop. Grelottant, j'attrape mes chaussures et retourne à l'Agence Azazel pieds nus. Le sol est froid lui aussi, mais en comparaison, il me réchauffe. J'ai oublié de remettre mes chassures.

Quand je franchis le seuil de l'appartement, je ne réalise pas encore que c'est le matin. Mon esprit est encore perdu dans les brumes de la nuit, et je rêve les yeux ouverts. Je ne ressens pas la fatigue. Le sous-marin m'accueille comme un cocon réconfortant, la légère humidité me rappelant celle que je viens de quitter. Les réveils sonneront bientôt. Mais ça aussi, je l'ai oublié. Aujourd'hui est un jour de congé.
Je pose mes chaussures à l'entrée et me glisse jusqu'au canapé. Là, je m'étends, les mains posées sur le tissu tendre de l'assise. J'ai envie de prolonger encore cette nuit de délices, et le bleu océan ne fait que conforter cette impression dans mon esprit. Rien n'a d'importance autre que la douceur marine de l'air que je respire, le moelleux sous mon corps, l'étoffe de mes vêtements qui effleure et réchauffe ma peau.

J'entends un bruit, mais je ne bouge pas : je suis trop bien pour ça. Pour mes colocataires, la journée commence, et ce n'est pas la première fois qu'ils me voient finir la nuit au salon. Je sens un regard posé sur moi. Je n'ouvre pas les yeux. Je veux rêver encore un peu.
Milo J. Campbell
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
9/100  (9/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Shinichi Okizaki - Nana
× Pouvoir : /
× Croisée avec : /
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Jongleur de feu
× Epitaphes postées : 97
× Øssements347
Féminin
× Inscription : 15/11/2018
× Surnom : le pomelo
× DCs : Lyochat
zombie
#2le 21.01.19 17:44
Au début, il était juste sorti avec sa guitare sur le dos, pour jouer tranquillement et fuir sa chambre, qui, ce soir l'oppressait. Et puis, évidemment, il avait été embarqué par un groupe de nécro bourrés qui l'avaient invité à se joindre à eux. Il avait accepté en rigolant et les avait suivit, riant et faisant la fête comme n'importe quel jeune de son âge. Ils avaient fini dans l'appart d'un mec, en haut d'un immeuble. Il avait sorti ses balles et leur avait fait une petite démonstration. Ouais, il avait passé une bonne soirée, oubliée la noirceur des mauvais jours et la déprime des nuits grises. Il s'était endormi, un peu éméché sur un tapis, sa guitare comme seul oreiller.

Hélas, toutes les bonnes choses ont une fin, et la potion d'apparence de Milo atteignit la sienne sous le regard effaré des habitants de l'appart qui n'avaient pas fermé l’œil. Un grimace de de dégoût s'était peinte sur leurs visages et ils avaient secoué le zombie du bout du pied avant de le virer sans autre forme de procès.

Les larmes aux yeux, Milo s'était trainé jusqu'à l'appart, sans faire attention aux regards effrayé qu'il récoltait de bon matin. Il poussa la porte et entra sans faire attention à Merle, étendu sur le canapé. Il laissa tomber sa guitare dans le passage et s'assit sur une chaise, essuyant ses yeux bordés de larmes. Sa chemise se couvrit instantanément de cendres, lui arrachant un soupir agacé. C'est à ce moment qu'il remarqua le vampire.

- Yo l'piaf, fit-il d'une voix un peu éraillée. Comment va ?

Il reprit une posture assurée, cachant son mal-être et sa lassitude avec un sourire taquin.
Merle Blanc
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
16/100  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 99
× Avatar : Jack (par Kate) ; Ash (par Valentina Remenar)
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Vétérinaire
× Epitaphes postées : 273
× Øssements369
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 15/01/2019
vampire
#3le 21.01.19 20:00
Un bruit de poussière. Est-ce une étoile qui vient de tomber du firmament ? Ou peut-être juste des yeux de l'un de mes compagnons de chambrée. J'entrouvre les yeux lorsque la voix de Milo me confirme sa présence. Voilà un bien étrange spectacle qu'il m'offre. Il a encore oublié sa potion, mais c'est assez rare... dès le matin. Je sens mes lèvres s'étirer légèrement, pas le moins du monde perturbé par son apparence.

Buschur...

Mes paupières cachent toujours en partie mes iris violacés, mais je tourne la tête pour mieux le voir.

Je crois que j'ai volé trop haut... j'ai du mal à atterrir. Mon sourire volage se fait plus franc. Toi aussi, non ?

Enfin, je me redresse. L'effluve de brûlé est forte pour mon odorat sensible, mais je renonce au trait d'humour qui me vient. Cette odeur aurait pu me rappeler des souvenirs, je suis heureux qu'il n'en soit rien. Il reste qu'il est difficile de trouver un aspect poétique à une face de grand brûlé. C'est surtout que j'ai l'intuition qu'il a passé une moins bonne nuit que moi.

Je me rapproche de lui, et pose mes mains de chaque côté de ses épaules. L'une d'elle touche l'os, l'autre la chair calcinée. C'est une sensation étrange, mais justement, je l'apprécie. D'un côté lisse, presque douce, avec un grain un peu poudreux. De l'autre des interstices, des craquelures, tout un monde à parcourir du bout des doigts.
D'aucun craindrait qu'il ne tombe en poussière, mais c'est son état désormais. Si le toucher est ma façon de le saluer, je me retiens tout de même d'explorer la peau fissurée. Il pourrait mal le prendre. Je me contente de ce que m'offre mes pensées, en terme de planète inhabitée. Mon contact perdure, de même que le sourire qui éclaire mes yeux, alors que je fixe les siens.


Et toi... tout feu tout flamme ?

... c'est sorti tout seul.
Milo J. Campbell
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
9/100  (9/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Shinichi Okizaki - Nana
× Pouvoir : /
× Croisée avec : /
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Jongleur de feu
× Epitaphes postées : 97
× Øssements347
Féminin
× Inscription : 15/11/2018
× Surnom : le pomelo
× DCs : Lyochat
zombie
#4le 14.02.19 11:37
Milo savoure le fait que son colocataire ne réagisse pas à son apparence. Il se sent presque normal après cette nuit désastreuse. Il n'a pas honte d'être ce qu'il est, voire même, il en est fier. Mais les réactions des gens, entre moquerie, dégoût et peur ne le laissent pas indifférent. Il soupire et se concentre sur le vampire. il aime bien Merle et ses paroles un peu planantes, ce qui correspond plutôt à son nom.

- Je crois que j'ai volé trop haut... j'ai du mal à atterrir. Toi aussi, non ?

Milo ricane, amer. Ah ça, pour un atterrissage, c'était un atterrissage, voire même un crash. Une descente aux enfers tarif premium. Il s'apprête à répondre, sarcastique. Un état inhabituel chez le jeune zombie, lui qui est si solaire en temps normal. Quand, soudain, Merle s'approche et pose ses main sur les épaules calcinées du jeune homme. Milo se fige et un sourire reconnaissant étire ses lèvres. Ouais, Merle est un type bien.

- Et toi... tout feu tout flamme ?

Milo ne peut retenir l'éclat de rire clair qui s'échappe de sa bouche.

- Oh bah comme d'hab ma foi, je pète la forme ! Et toi la chauve souris bien ou bien ?
Merle Blanc
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
16/100  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 99
× Avatar : Jack (par Kate) ; Ash (par Valentina Remenar)
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Vétérinaire
× Epitaphes postées : 273
× Øssements369
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 15/01/2019
vampire
#5le 15.02.19 13:43


Un matin (presque) comme les autres
Avec @Milo J. Campbell et les colocataires

Mes lèvres qui s'étirent répondent à cet éclat de bonne humeur. Ce n'était pas une maladresse, et un instant mes yeux plongent dans les siens. J'y vois encore cette mélancolie, chassée par ma maladresse devenue plaisanterie. Mes doigts finissent par relâcher leur prise, glissant sur la peau asséchée comme la surface d'une terre dévastée. S'il n'y avait eu ce rire, je l'aurais étreint. Malgré ses mots il avait l'air d'avoir un grand besoin de réconfort. Il sait pouvoir compter sur moi s'il rechute. Mais sur le moment mes paupières s'écarquillent légèrement.

Aux dernières nouvelles j'ai toujours mes cheveux.

Ma main passe par réflexe, presque par acquis de conscience, entre les mèches aériennes de ma chevelure. Ce faisant je sens que je les décoiffe plus qu'autre chose, mais je m'en amuse. Fils de satin, elles s'égrènent entre mes doigts, jusqu'à ce que j'attrape la paire de tresses qui les prolonge. Elles ne sont plus très blanches. Ce qui signifie que l'effet de potion s'achève, et que les yeux qui observent Milo sont eux aussi en train de changer de couleur.

Et comme tu vois, je souris.

Je vais toujours bien. Je le vois ici, ce petit rayon de soleil qui a percé la couche de nuages de mon voisin de chambrée. Je lui ébouriffe les cheveux comme s'il avait son habituelle et indisciplinée tignasse.

Thé ou café ?
Pseudo :

forums partenaires