Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Milo voudrait un nouvel avatar
Perséphone cherche des partenaires de rp
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty Tales

Aller à la page : 1, 2  Suivant
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres
Merle Blanc
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR16/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 99
× Avatar : Jack (par Kate) ; Ash (par Valentina Remenar)
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Vétérinaire
× Epitaphes postées : 527
× Øssements904
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 15/01/2019
vampire
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #1le 20.01.19 15:32
Quelle heure était-il au juste ? J'ai terminé ma nuit au clair de lune, baignant mes pieds nus dans l'eau glacée de la rivière Sumida. Me confronter au froid n'est pas instinctif, mais j'essaie toujours. Je me concentre sur le côté vivifiant de la sensation. C'est peut-être un peu trop. Grelottant, j'attrape mes chaussures et retourne à l'Agence Azazel pieds nus. Le sol est froid lui aussi, mais en comparaison, il me réchauffe. J'ai oublié de remettre mes chassures.

Quand je franchis le seuil de l'appartement, je ne réalise pas encore que c'est le matin. Mon esprit est encore perdu dans les brumes de la nuit, et je rêve les yeux ouverts. Je ne ressens pas la fatigue. Le sous-marin m'accueille comme un cocon réconfortant, la légère humidité me rappelant celle que je viens de quitter. Les réveils sonneront bientôt. Mais ça aussi, je l'ai oublié. Aujourd'hui est un jour de congé.
Je pose mes chaussures à l'entrée et me glisse jusqu'au canapé. Là, je m'étends, les mains posées sur le tissu tendre de l'assise. J'ai envie de prolonger encore cette nuit de délices, et le bleu océan ne fait que conforter cette impression dans mon esprit. Rien n'a d'importance autre que la douceur marine de l'air que je respire, le moelleux sous mon corps, l'étoffe de mes vêtements qui effleure et réchauffe ma peau.

J'entends un bruit, mais je ne bouge pas : je suis trop bien pour ça. Pour mes colocataires, la journée commence, et ce n'est pas la première fois qu'ils me voient finir la nuit au salon. Je sens un regard posé sur moi. Je n'ouvre pas les yeux. Je veux rêver encore un peu.
Milo J. Campbell
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR9/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (9/100)
× Présence: absent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Shinichi Okizaki - Nana
× Pouvoir : /
× Croisée avec : /
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Jongleur de feu
× Epitaphes postées : 276
× Øssements660
Neutre/Sans genre
× Inscription : 15/11/2018
× Surnom : le pomelo
× DCs : Lyochat
zombie
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #2le 21.01.19 17:44
Au début, il était juste sorti avec sa guitare sur le dos, pour jouer tranquillement et fuir sa chambre, qui, ce soir l'oppressait. Et puis, évidemment, il avait été embarqué par un groupe de nécro bourrés qui l'avaient invité à se joindre à eux. Il avait accepté en rigolant et les avait suivit, riant et faisant la fête comme n'importe quel jeune de son âge. Ils avaient fini dans l'appart d'un mec, en haut d'un immeuble. Il avait sorti ses balles et leur avait fait une petite démonstration. Ouais, il avait passé une bonne soirée, oubliée la noirceur des mauvais jours et la déprime des nuits grises. Il s'était endormi, un peu éméché sur un tapis, sa guitare comme seul oreiller.

Hélas, toutes les bonnes choses ont une fin, et la potion d'apparence de Milo atteignit la sienne sous le regard effaré des habitants de l'appart qui n'avaient pas fermé l’œil. Un grimace de de dégoût s'était peinte sur leurs visages et ils avaient secoué le zombie du bout du pied avant de le virer sans autre forme de procès.

Les larmes aux yeux, Milo s'était trainé jusqu'à l'appart, sans faire attention aux regards effrayé qu'il récoltait de bon matin. Il poussa la porte et entra sans faire attention à Merle, étendu sur le canapé. Il laissa tomber sa guitare dans le passage et s'assit sur une chaise, essuyant ses yeux bordés de larmes. Sa chemise se couvrit instantanément de cendres, lui arrachant un soupir agacé. C'est à ce moment qu'il remarqua le vampire.

- Yo l'piaf, fit-il d'une voix un peu éraillée. Comment va ?

Il reprit une posture assurée, cachant son mal-être et sa lassitude avec un sourire taquin.
Merle Blanc
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR16/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 99
× Avatar : Jack (par Kate) ; Ash (par Valentina Remenar)
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Vétérinaire
× Epitaphes postées : 527
× Øssements904
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 15/01/2019
vampire
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #3le 21.01.19 20:00
Un bruit de poussière. Est-ce une étoile qui vient de tomber du firmament ? Ou peut-être juste des yeux de l'un de mes compagnons de chambrée. J'entrouvre les yeux lorsque la voix de Milo me confirme sa présence. Voilà un bien étrange spectacle qu'il m'offre. Il a encore oublié sa potion, mais c'est assez rare... dès le matin. Je sens mes lèvres s'étirer légèrement, pas le moins du monde perturbé par son apparence.

Buschur...

Mes paupières cachent toujours en partie mes iris violacés, mais je tourne la tête pour mieux le voir.

Je crois que j'ai volé trop haut... j'ai du mal à atterrir. Mon sourire volage se fait plus franc. Toi aussi, non ?

Enfin, je me redresse. L'effluve de brûlé est forte pour mon odorat sensible, mais je renonce au trait d'humour qui me vient. Cette odeur aurait pu me rappeler des souvenirs, je suis heureux qu'il n'en soit rien. Il reste qu'il est difficile de trouver un aspect poétique à une face de grand brûlé. C'est surtout que j'ai l'intuition qu'il a passé une moins bonne nuit que moi.

Je me rapproche de lui, et pose mes mains de chaque côté de ses épaules. L'une d'elle touche l'os, l'autre la chair calcinée. C'est une sensation étrange, mais justement, je l'apprécie. D'un côté lisse, presque douce, avec un grain un peu poudreux. De l'autre des interstices, des craquelures, tout un monde à parcourir du bout des doigts.
D'aucun craindrait qu'il ne tombe en poussière, mais c'est son état désormais. Si le toucher est ma façon de le saluer, je me retiens tout de même d'explorer la peau fissurée. Il pourrait mal le prendre. Je me contente de ce que m'offre mes pensées, en terme de planète inhabitée. Mon contact perdure, de même que le sourire qui éclaire mes yeux, alors que je fixe les siens.


Et toi... tout feu tout flamme ?

... c'est sorti tout seul.
Milo J. Campbell
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR9/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (9/100)
× Présence: absent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Shinichi Okizaki - Nana
× Pouvoir : /
× Croisée avec : /
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Jongleur de feu
× Epitaphes postées : 276
× Øssements660
Neutre/Sans genre
× Inscription : 15/11/2018
× Surnom : le pomelo
× DCs : Lyochat
zombie
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #4le 14.02.19 11:37
Milo savoure le fait que son colocataire ne réagisse pas à son apparence. Il se sent presque normal après cette nuit désastreuse. Il n'a pas honte d'être ce qu'il est, voire même, il en est fier. Mais les réactions des gens, entre moquerie, dégoût et peur ne le laissent pas indifférent. Il soupire et se concentre sur le vampire. il aime bien Merle et ses paroles un peu planantes, ce qui correspond plutôt à son nom.

- Je crois que j'ai volé trop haut... j'ai du mal à atterrir. Toi aussi, non ?

Milo ricane, amer. Ah ça, pour un atterrissage, c'était un atterrissage, voire même un crash. Une descente aux enfers tarif premium. Il s'apprête à répondre, sarcastique. Un état inhabituel chez le jeune zombie, lui qui est si solaire en temps normal. Quand, soudain, Merle s'approche et pose ses main sur les épaules calcinées du jeune homme. Milo se fige et un sourire reconnaissant étire ses lèvres. Ouais, Merle est un type bien.

- Et toi... tout feu tout flamme ?

Milo ne peut retenir l'éclat de rire clair qui s'échappe de sa bouche.

- Oh bah comme d'hab ma foi, je pète la forme ! Et toi la chauve souris bien ou bien ?
Merle Blanc
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR16/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 99
× Avatar : Jack (par Kate) ; Ash (par Valentina Remenar)
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Vétérinaire
× Epitaphes postées : 527
× Øssements904
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 15/01/2019
vampire
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #5le 15.02.19 13:43


Un matin (presque) comme les autres
Avec @Milo J. Campbell et les colocataires

Mes lèvres qui s'étirent répondent à cet éclat de bonne humeur. Ce n'était pas une maladresse, et un instant mes yeux plongent dans les siens. J'y vois encore cette mélancolie, chassée par ma maladresse devenue plaisanterie. Mes doigts finissent par relâcher leur prise, glissant sur la peau asséchée comme la surface d'une terre dévastée. S'il n'y avait eu ce rire, je l'aurais étreint. Malgré ses mots il avait l'air d'avoir un grand besoin de réconfort. Il sait pouvoir compter sur moi s'il rechute. Mais sur le moment mes paupières s'écarquillent légèrement.

Aux dernières nouvelles j'ai toujours mes cheveux.

Ma main passe par réflexe, presque par acquis de conscience, entre les mèches aériennes de ma chevelure. Ce faisant je sens que je les décoiffe plus qu'autre chose, mais je m'en amuse. Fils de satin, elles s'égrènent entre mes doigts, jusqu'à ce que j'attrape la paire de tresses qui les prolonge. Elles ne sont plus très blanches. Ce qui signifie que l'effet de potion s'achève, et que les yeux qui observent Milo sont eux aussi en train de changer de couleur.

Et comme tu vois, je souris.

Je vais toujours bien. Je le vois ici, ce petit rayon de soleil qui a percé la couche de nuages de mon voisin de chambrée. Je lui ébouriffe les cheveux comme s'il avait son habituelle et indisciplinée tignasse.

Thé ou café ?
Polka Miles
chimère

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR22/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (22/100)
× Présence: présent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 169
× Avatar : Freyja Wion - Macross Delta
× Croisée avec : Tigre
× Appartement : Jules Verne
× Epitaphes postées : 72
× Øssements281
Féminin
× Inscription : 20/12/2018
chimère
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #6le 20.02.19 18:29

Un matin

(presque) comme les autres

ft. le peuple de Jules Verne


Sortant d'un lourd sommeil tu ouvres doucement les yeux, ta main venant essuyer les quelques larmes qui s'étaient invitées pour brouiller ta vision. Pourquoi tu pleures ? Tu ne le sais pas, tu ne te souviens même pas de ton rêve. Ton regard se porte sur le petit engin mécanique lové sur ton lit, dont la marque apparaît sur ta joue. Ah, oui : tu jouais à un jeu et tu t'es endormie. Tu l'as fini, et c'était une belle clôture de saga. Tu te souviens avoir beaucoup sué des yeux devant le dialogue final, mais est-ce pour cela que tu as sangloté au réveil ? Aucune idée. Tu hausses les épaules en te disant que si c'était important tu t'en souviendrais. C'est alors que retentit l'alarme dans ton estomac : il est l'heure de bondir hors du lit et d'aller grignoter quelque chose. Vu qu'il est assez tôt, peut-être n'y aura-t-il, par chance, personne de debout dans l'appartement ? C'est vrai qu'en général tu esquives tes colocataires, douée comme tu es.

Tu descends donc du lit et t'étires comme le gracieux félin que tu es. À pas de velours tu te faufiles hors de ta chambre, en prenant bien soin de ne pas claquer la porte pour que personne ne se réveille. Ce n'est pas pour respecter leur sommeil hein, c'est juste pour que personne ne te voit les cheveux débraillés, les vêtements froissés et désordonnés et les yeux gonflés. En bref, t'as l'air morte intérieurement, et ce n'est pas l'image que tu veux donner de toi, parce que c'est la toi au naturel que tu montres là. Et c'est à cet instant que tes oreilles de tigre se dressent en percevant un bruit - ou plutôt une voix.

« Thé ou café ? »

Yikes. Il y a quelqu'un de réveillé, et à en juger par la question, il n'est pas seul. Cachée derrière un bout de mur tu te tâtes un peu : est-ce que tu dois essayer de passer en sneaky ou rebrousser chemin ? Mais en même temps, t'as sacrément faim et ton estomac ne dirait pas non à un ou deux mets pour le satisfaire. Tu regardes un peu : ils sont deux, et ils ont l'air plutôt occupés. Il y a un zombie qui a l'air de péter le feu, et un homme un peu perché. Ça fait deux individus masculins. Peut-être que si tu t'éclipses à quatre pattes ça passera ? Autant tenter ! Tu te mets alors sur tes genoux et t'aventures discrétos dans le salon, trop occupée à regarder devant toi pour faire attention au reste. Et là, ton pied glisse sur une chaussure et tu t'éclates par terre dans un bruit sourd. Merde merde merde. C'est qui le con qui a laissé traîner sa godasse ici ?! Tu jettes un œil. Oh, c'est la tienne. Et comme tu te doutes que tu as fait masse de boucan, tu tentes d'avoir l'air cool, prenant la pose en t'allongeant sur le côté. Oui, sur le sol.

« Y-Yo ! Je ne vous avais pas vus, quelle coïncidence ! Qu'est-ce que vous faites ici ? »

S'en suit un long grognement provenant d'un estomac mécontent, grondant plus fort que le tonnerre afin de réclamer son dû.
Bonsoir je m'incruste, je vous amène la peste. [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres 798748180
Afficher toute la signature


Remember, I loved you
I used to be love struck, now I'm just fucked up.©️ by anaëlle.
Polka papote en #DB7093
Merle Blanc
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR16/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 99
× Avatar : Jack (par Kate) ; Ash (par Valentina Remenar)
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Vétérinaire
× Epitaphes postées : 527
× Øssements904
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 15/01/2019
vampire
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #7le 20.02.19 19:55


Un matin (presque) comme les autres
Avec @Milo J. Campbell, @Polka Miles et les colocataires

Au coin de mon œil. Un détail l'a fait briller d'un éclat amusé. J'aurais sûrement laissé la chimère tranquille, ignorant jusqu'à sa présence - puisque c'est ce qu'elle semble souhaiter - s'il n'y avait pas eu ce bruit sourd. Laissant ma question en suspens auprès de Milo, mes pas me mènent directement à l'endroit où notre discrète colocataire a chuté.

Geht's ?*

Je me suis déjà penché, les mains tendues vers elle pour l'aider à se relever. Mais sa pose me prive du contact : elle fait comme si c'était volontaire. Penaud, je referme les mains et les ramène vers moi, la considérant longuement.
Discrète n'est pas peu dire. Depuis qu'elle est là, c'est à un tel point que ma psyché a du mal à l'assimiler comme une faisant partie intégrante de cette petite communauté. Je regrette profondément qu'elle évite autant ma présence... je la connais à peine. Mais l'odeur que je perçois d'elle évapore cette mélancolie. Je prends le parti de l'accueillir comme si elle avait toujours été des nôtres. L'inquiétude laisse place au sourire dans mes yeux changeants.


Je proposais à Milo de petit déjeuner.

Elle sent la nuit, encore chaude du confort accumulé sous la couette. Le fauve aussi, son croisement chimérique n'y est pas pour rien, de même que le temps passé enfermée dans sa chambre. Ce n'est pas désagréable. Et les larmes. Comme pour le zombie sans atour, la tristesse et le manque de sommeil paraissent flagrants à mes sens eux, bien éveillés.
A nouveau, je tends la main. Je lui laisse le choix de la saisir ou non. Tout juste sortie du sommeil, cette petite chimère exacerbe trop ma perception onirique pour que je la laisse démunie.


Tu as déjà goûté ma cuisine ? Ca te tente ?

Quelque chose grognant dans l'estomac de la féline me dit que oui...




* NdT : "Ca va ?" en alsacien.
Milo J. Campbell
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR9/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (9/100)
× Présence: absent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Shinichi Okizaki - Nana
× Pouvoir : /
× Croisée avec : /
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Jongleur de feu
× Epitaphes postées : 276
× Øssements660
Neutre/Sans genre
× Inscription : 15/11/2018
× Surnom : le pomelo
× DCs : Lyochat
zombie
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #8le 21.02.19 19:16
Milo ne cesse d'être étonné par Merle. Ce vampire est si doux et apaisant. Il a su en un geste, chasser la rancœur coupable de Milo. Il agit avec lui comme s'il n'était pas ... ce qu'il est. Rien ne semble pouvoir le dégouter - cela dit, il est vétérinaire, ça doit aider la chose - et le zombie est heureux de pouvoir compter sur lui en cas de souci ou de baisse de moral comme c'est le cas aujourd'hui. Les réponses du drôle d'oiseau arrachent un nouveau rire à Milo qui se lève et s'étire comme un chat.

- Chocolat chaud pour moi ! Mais t'inquiète, je vais me le faire.

Eh oui, on ne se refait pas, enfant un jour, enfant toujours. Il se lève, de nouveau guilleret et se dirige vers le frigo. Il farfouille un peu entre ses tupperwares périmés et tire fièrement une bouteille de lait encore buvable. Il attrape également une de ses potions de rechange afin de retrouver une apparence à peu près décente et arrêter de mettre de la cendre partout. Du coin de l’œil, il aperçoit Polka qui tente de se faire discrète. C'est un échec et le zombie cache mal le rire qui a brièvement secoué ses épaules. Il ne connait pas très bien la chimère, elle se fait souvent très discrète mais il a souvent eu à faire à ses farces et il a tenté de lui rendre la pareille. Même si, souvent, il s'est arrêté avant, de peur de l'énerver. Il connaissait la réputation des cris de chimère et avait assez peu envie d'en faire l'expérience.

- J'te fais un chocolat chaud ou tu préfères les boissons de grandes personnes - à savoir le thé et le café - que propose Merle ?

Tout en parlant, il avale sa potion et peu à peu son corps se reconstitue, ses cheveux repoussent, sa peau blanchit et en quelques secondes, le zombie fumant a laissé la place à un jeune homme tout à fait normal, bien qu'un peu poussiéreux.

Spoiler:
Comme ils sont colocs depuis un moment, j'ai supposé que Milo connaissait l'amour de Polka pour les farces, n'hésite pas à me dire si ça colle pas [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres 798748180
Tinek A.P. Fitzroy-Russel
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR29/15[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (29/15)
× Présence: présent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 194
× Avatar : Alfred Douglas
× Croisée avec : probablement un oreiller
× Appartement : Jules Verne
× Epitaphes postées : 222
× Øssements410
Masculin
× Inscription : 14/06/2018
lémure
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #9le 25.02.19 1:27
"Encore un jour qui vient au monde/Dans le premier moteur qui gronde/Dans le premier enfant qui pleure/J'écoute monter la rumeur/Du point du jour" C'est sur ces mots assez judicieusement choisis, que Tinek se réveilla de bon matin, quoique quelques heures après le réveil habituel des lève-tôt. En fait c'était un couche-tard couplé d'un reste-longtemps-au-lit. Ce qui, l'un dans l'autre, en faisait un redoutable spécimen d'aplatisseur de matelas. Comme il avait oublié de se décoiffer la veille, ses cheveux étaient incroyablement toujours aussi bien coiffés, alors il se décoiffa d'une main vive et énergique -ce qui était à peu près la même chose.

Une fois les cheveux en vrac, il resserra la ceinture de sa chemise de nuit en pilou et plein d'une sainte envie de pisser, se leva en vitesse et visualisa mentalement le trajet à parcourir avant d'arriver à l'objectif qu'il s'était fixé il y a une demi-seconde. Comme il n'était pas Kant, il avança dans sa chambre noire à tâtons, puis ouvrit la porte et se rua au Saint Graal du repos vésical, où parfois, on voit ces organes détrusorés se faire nons ou abbés.

Le premier pas, fut très vite refroidi par le sol mais très résolu également. Puis le second pris la suit et ainsi de suite, jusqu'à la porte que la main ouvrit, puis ce fut un enchaînement de pas, un autre coup de poignet, et pour le reste on s'en abstiendra.
Ensuite, étant passé par le tout premier besoin de quelqu'un qui venait de se réveiller, Tinek s'interrogea. Soudain une voix intérieure lui susurra "alors bouge-toi ! Ce n'est pas possible de passer ses jours et ses nuits à ne rien faire" puis une voix encore plus intérieure de répondre "Chiche".

Mais comme des voix chaudes s'élevaient du salon avant de retomber toutes froides par terre, Tinek se décida à aller voir ce qu'il s'y tramait. Une dernière phrase arriva à ses oreilles, se reposa quelques secondes et puis reprit son petit bonhomme de chemin.

"- J'te fais un chocolat chaud ou tu préfères les boissons de grandes personnes - à savoir le thé et le café - que propose Merle ?"

Cette phrase était aussi inutile que la vie de Tinek, mais il continua toujours à avancer vers cette voix qui semblait s'apparenter à celle de Milo, un sympathique colocataire que Tinek avait déjà croisé à plusieurs reprises. Il entra dans le salon et vit Merle, Milo et Polka.
Pas encore réveillé, il demanda l'air groggy.


-Bonjour, vous z'allez bien ?

Il continuait de se tripoter les cheveux pour leur donner la forme de la plupart des cheveux des gens quand ils se réveillent, pour pouvoir se les remettre en forme une fois sa douche matinale effectuée.
Afficher toute la signature


Merci MILO:

[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres 1551033284-attack-on-tinek
Pandora R. Bahatóris
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres XyYk8hR26/100[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres IUyLEY2  (26/100)
× Présence: présent
× Evolution : [Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres 6mEoiJD[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres 8lo4DNR × Age de la mort : 38 Féminin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Windowmaker/Amélie Lacroix – Overwatch
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Danseuse & mannequin
× Epitaphes postées : 107
× Øssements395
Féminin
× Inscription : 29/05/2018
× DCs : Mitsuko Shinoda, Leone J. Chiaramonte & Elagabal
zombie
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #10le 25.02.19 3:09
διχόνοια
Bienvenue chez Hadès.
La sonnerie irritante de mon réveil me fait ouvrir les yeux. Une première fois, puis une seconde. Il ne m’en faut pas plus. Jour de repos ou non, il y a des habitudes qui demeurent fixes. La main qui vient éteindre mon alarme a retrouvé des tons « normaux » avec l’arrêt des effets de la potion, tandis mes doigts sont noircis par la nécrose.

Soupir las. Il y a des routines qui vous fatiguent, à la longue. Devoir prendre des potions à heure fixe notamment.

Sans trop de mal, je m’extraie des draps pour m’étirer de tout mon long, avant de me lever. Chaque étape du réveil doit être exécutée avec précaution, pour ne pas brusquer le corps - ou perdre un membre.

Entortillant une mèche de cheveux autour de mes doigts, je constate qu’ils ont retrouvé leur couleur ébène, signe d’un complet état de zombie, de même que ma peau mate, aux endroits que la nécrose n’atteint pas encore. M’avançant vers l’étagère où trônent mes potions, je n’attends pas plus longtemps avant d’avaler celle qui cache mon état et me donne ce délicieux aspect violet.

Je troque mon pyjama pour ma tenue de sport, avant de faire mes exercices quotidiens, le temps que la potion agisse. Rituel matinal que je ne manque jamais, de peur de perdre mon incomparable talent. Ça me prend du temps, moment durant lequel je peux à nouveau sentir le moindre muscle se tendre, toutes mes articulations travailler, et, à nouveau, me sentir vivante.

Si la plupart de mes colocataires sont des excentriques incapables de mesurer la grandeur de mon génie et de m’admirer comme ils le devraient - soyons francs : en me vouant un culte, au moins -, je sais qu’ils apprécient ma compagnie comme l’on se sent honoré de la présence d’une célébrité. C’est juste qu’ils ne se l’avouent pas, c’est tout, mais j’ai l’habitude de la mauvaise foi des gens.

Achevant mes exercices, je vérifie que la potion a bien eu les effets escomptés, avant de sortir de ma chambre, des affaires plein les bras, pour me doucher. Une fois habillée, je peux entendre l’appartement s’éveiller, ses habitants sortant des grottes qui leur servent de chambre.

Parfait, je peux ainsi illuminer leur journée de ma magnifique présence ! Toute apprêtée, je regagne ma chambre pour y laisser mes affaires, et aperçois en chemin la petite chimère se faufiler à quatre pattes vers les pièces communes. En ricanant dans ma barbe, je peux aisément prévoir que ça va mal se terminer pour elle.

Effectivement, un bruit sourd me le confirme presque immédiatement.

Ma chambre impeccable, je viens contempler le spectacle, presque de concert avec Tinek, qui émerge. Je le dépasse de peu, manquant de le bousculer, pour arriver avant lui là où plusieurs voix se font entendre.

Avisant Polka à terre, je lui adresse un sourire plein de pitié.

— Ma pauvre petite, si tu cherches à prendre des poses, inscrit-toi à des cours, c’est pas cher et ça t’évitera de passer pour un éléphant de mer à la dérive.

Dès le matin, me voilà à faire preuve d’altruisme en donnant de précieux conseils à cette peste de chimère qui ne le mérite pourtant pas, avec ses farces à deux sous. Quelle âme charitable je fais !

Ayant entendu la proposition de Milo à celle-ci, je lève le nez vers lui.

— Un café s’il te plait, tu seras gentil.

Mon ton frôle plus l’ordre que la demande polie, mais il est loin de ma condescendance habituelle. Milo est un zombie, un trompé, assez fort pour vivre avec ce corps décomposé qui nous caractérise. Il a au moins ce mérite. Pas comme d’autres qui se contentent de pleurnicher sur leur mort alors qu’ils n’ont pas à se plaindre, en comparaison.

D’un coup d’œil circulaire, je constate que Merle, l’oiseau de nuit, est également présent. Heure de réveil ou de coucher, l’on ne sait jamais trop dans son cas. Je lui adresse un bref salut, prononcé en français, juste avant que la voix de Tinek me fait sursauter.

Je l’avais oublié, celui-là.

Grommelant, je ne lui réponds pas et préfère attendre mon café. Assurément délicieux. Tout est meilleur lorsqu’on se fait servir, après tout.
Ft.  la team Jules VerneSorry, j'ai peut-être fait un peu long.
Contenu sponsorisé
[Ouvert aux colocataires] Un matin (presque) comme les autres Empty #11
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pseudo :

forums partenaires