ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    *OMG* YOU THERE ? What coincidence !

    avatar
    Invité
    Invité
    #1 le 03.10.15 18:47
    YOU THERE ?
    What coincidence !
    La journée commence doucement, l'air est doux, la brise est fraîche, les gens sont matinaux. Oh, il n'est pas si tôt que ça, la preuve est que tu es debout, quoiqu'un peu plus tôt que d'ordinaire, tu l'avoues. Tu ne sais pas pourquoi d'ailleurs, tu n'arrivais juste plus à dormir, et Monsieur Chaton était réveillé depuis un moment, s'entraînant au massage thaïlandais sur ton estomac. Alors tu es sortie. Tu as pris la boule de poils avec toi - le laisser seul avec Candina était encore trop risqué - et t'es partie prendre l'air. Pour une fois, tu marches sur la terre ferme, quel exploit ! Faut dire que t'as prévu d'habituer Chaton à être sur ton épaule, alors autant commencer l'entraînement en douceur et te contenter de marcher tranquillement. L'avantage, c'est que vu sa taille, il n'a pas trop de mal à se faire une place. Il a tendance à planter ses griffes, ses toutes petites et aiguisées griffes, mais tu ne les crains pas, au pire des cas, tu auras un de ces dessins à points à relier entre eux, ça peut toujours être amusant d'essayer d'en faire quelque chose !

    Tu déambules dans la ville, tu erres dans les rues, et joues à la marelle sur les trottoirs. Plusieurs fois, Chaton dérape et manque de tomber par terre, mais tu le rattrapes toujours in extremis. Tu t'arrêtes un moment pour déguster des takoyaki, c'est que t'as faim mine de rien ! Tu t'es levée sans prendre la peine de déjeuner, c'est rare. Mais t'aimes bien manger en ville, en général tu t'arrêtes à tous les stands de nourritures que tu croises, insatiable. Et c'est en pleine dégustation que tu la remarques. Elle, cette silhouette que t'as appris à reconnaître depuis un certain temps, sur le pont. T'es curieuse, tu te demandes ce qu'elle peut bien faire là. Tu analyses les alentours, mais non, tu ne vois aucun géant dans les parages, c'est étrange. En fait, c'est même la première fois que tu la croises sans qu'Akuma soit là également. Un sourire malin apparaît doucement sur ton visage. On dirait que tu viens tout juste de trouver une occupation pour la matinée ! Ta boîte de takoyaki encore chauds dans la main, tu t'envo- « MEOW! » - tu redescends sur le sol et te diriges discrètement vers ton passe-temps de la journée. Même par terre, t'as aucun mal à te faire toute petite, bien sûr ta taille aide un peu, mais tu sais aussi très bien te faufiler entre les gens sans te faire remarquer, un exploit quand on te connait, un rituel quand on a l'habitude. « Tu ch'ais qu'Akuma n'est pas là ? Parce que ch'i tu le cherches ch'est pas ichi que tu vas le trouver ! » Chaton sur l'épaule et takoyaki en bouche, tu abordes la brune sans mal, plantée derrière elle, comme si t'avais toujours été là, à attendre avec ton air innocent sur le visage. Comment est-ce qu'elle s'appelle déjà ?

    (c) AMIANTE
    avatar
    Invité
    Invité
    #2 le 04.10.15 15:17
    shame


    Je m'étais encore levée tôt. Enfin encore plus tôt que d'habitude, dans les coups de six heures. Parce que monsieur Oeil-de-Nuit, le petit loup que j'avais adopté tellement il me faisait de la peine à être là, dehors tout seul dans sa pauvre cagette. Je lui avais d'abord apporté un bout viande. Puis, il m'avait suivit. Du coup, j'avais craqué, et j'l'ai ramené à la maison. Et du coup, il avait eu la bonne idée de venir me réveiller - à grands coups de morsure - pour aller faire ses besoins.

    J'aurais pu retourner me coucher, mais bon, levée pour levée. Autant commencer dès maintenant la journée. J'étais quand même rentrer me décrasser, parce que bon, je préférais éviter qu'on me confonde avec un zombie, ahem. Et me voilà, partis pour une nouvelle journée à scruter les gens. Mais d'abord, il me fallait manger. Je m'étais donc arrêtée à un café pour prendre un petit déjeuner digne de ce nom. Et j'étais reparti.

    En vérité je ne savais pas vraiment quoi faire. J'avais le petit Oeil-de-Nuit qui me suivait, pour des raisons évidentes : j'étais celle qui ramenait de la nourriture. D'ailleurs, il fallait lui donner quoi ? Des croquettes pour chien ? De la viande ? Je ferais sans doute un mélange entre les deux.

    Quelques heures étaient passées, et disons le clairement, je me faisais chier. Je ne savais pas vraiment quoi faire, hormis errer de-ci de-là. Je n'allais pas m'amuser à faire les boutiques, c'était encore plus chiant que de rester là, sans rien faire. Et puis sans vraiment que je m'y attende, quelqu'un se mit à me parler. En me retournant, je découvris cette nana qui traînait souvent avec Akuma. Oeil-de-Nuit se mit à gronder, en même temps la madame - gamine - était apparue comme ça, et en plus elle ne lui apportait rien à manger. Comment elle s'appelait déjà ?

    « Hm ? » me contentai-je de lui répondre, histoire de rester polie

    Je ne savais pas trop quoi penser de cette nana-là. Et j'avais aussi un peu de mal à comprendre ce qu'elle voulait. Je compris ensuite rapidement pourquoi Oeil-de-Nuit grondait, elle avait ce chat sur l'épaule qui semblait narguer le louveteau. A moins que ça vienne d'elle aussi, j'en savais foutrement rien.  
    avatar
    Invité
    Invité
    #3 le 18.10.15 19:38
    YOU THERE ?
    What coincidence !
    Un léger grondement attire ton attention, et tu baisses les yeux sur ce qui semble être un louveteau. Un sourire aux lèvres, tu t'accroupis face à lui et lui propose un morceau de takoyaki. Mais il semble plus intéressé par la boule de poils sur ton épaule. Monsieur Chaton, lui, préfère se réfugier encore plus haut, sur le sommet de ton crâne, ayant probablement peur que le canidé le prenne pour son vrai déjeuner. Sans te relever, tu toises la brune en face de toi, cherchant dans ta mémoire, fouillant dans tes souvenirs, son prénom. Concentrée, tu la fixes sans aucune gêne, penches même la tête sur le côté, comme si allait t'aider à mieux réfléchir. Et c'est là que vient l'illumination. Tu en claques des doigts et t'exclames à voix haute. « MERLIN ! » T'es sûre de toi, c'est son identité. Pourtant, ça persiste à sonner étrange dans ta tête, et vue sa réaction, tu te dis que c'est peut-être pas tout à fait ça, mais que ça change rien, parce que ça y ressemble, tu es catégorique. 

    Toujours accroupie par terre, tentant vainement d'amadouer le louveteau à coup de takoyaki tièdes, tu sens que Chaton surveille d'un œil inquiet la brune au-dessus de lui, alors tu te décides à te remettre debout. Tu entends la boule de poils qui râle, se plaignant sûrement d'avoir un perchoir trop instable, mais tu l'ignores royalement : il s'y fera de toute façon. Enfournant un des takoyaki restant dans ta bouche, tu te contentes de sourire à la miss devant toi, gardant ton air innocent qui, pour ceux qui te connaissent assez bien, cache ton envie de trouver une connerie à faire.

    A nouveau, tu baisses les yeux sur la boule de poils au sol et le pointes du bout du nez. « Il est mignon, il s'appelle comment ? » Parce que ça t'intéresse vraiment, et que t'aimes bien tout savoir sur tout un tas de choses différentes. Et tu continues de réfléchir, faisant marcher ton cerveau pour qu'il trouve des réponses. « Il était pas avec toi avant ... Tu l'as depuis quand ? » Parce qu'effectivement, tu ne souviens pas l'avoir déjà vue avec ce louveteau auparavant, ce qui veut dire deux choses : soit elle ne l'a jamais amené avec elle - ce qui serait étonnant, vu comment il est adorable, on a juste envie de le montrer à tout le monde (sauf si elle avait peur qu'on le lui vole, ce qui serait plausible aussi, quand on y pense) - soit elle l'a depuis peu de temps, solution qui te semble bien plus logique que la première, de ton point de vue en tout cas.

    (c) AMIANTE



    Hors RP:
    Mille pardons pour le retard ma belle en espérant que ça t'ira
    avatar
    Invité
    Invité
    #4 le 29.10.15 0:53
    cute little wolf


    Comment lui dire que mon nom n'était absolument pas Merlin... Avais-je sérieusement l'air d'un magicien ou peu importe quoi d'autre qu'il fût. Ca serait sans doute un des points à clarifier, plus tard. Car pour l'instant elle semblait absorber par Oeil-de-Nuit. Elle tenta de la soudoyer en lui proposant une de ces boulettes dont le noms japonnais m'échappe totalement. Il refuse. Trop absorbé par la présence du félin. Sans doute aussi se méfie-t-il de cette fille volante aux cheveux verts.

    « MeiLin. Et lui c'est Oeil-de-Nuit. » répondis-je en insistant un poil sur mon nom. Comme si elle allait le retenir. Et comme si j'en avais quoi que se soit à faire...

    Finalement, elle s'avérait moins chiante que ce que je pouvais bien penser. Elle était moins gamine. Quoi que. On ne faisait que parler du louveteau. Si on peut vraiment dire parler. J'avais comme un doute. Et puis, je me méfiais drôlement d'elle. Comment savoir ce qu'elle avait en tête ? Pourquoi était-elle venue me parler d'ailleurs, hein ? J'ne la connais même pas cette fille. Bon, oui je sais qu'elle est régulièrement avec Akuma - un peu trop à mon gout peut-être -. Elle a tenté, à maintes reprises, de me surprendre pour parler d'Akuma, ou de je ne savais trop quoi. Seulement, je me suis toujours contentée de fuir. J'aurais probablement du continuer. Ou pas. J'en sais rien en fait.

    « Non, c'est récent. » dis-je après un moment « Il trainait dans la rue. »

    Pauvre bête.

    J'avais fait plusieurs phrases. J'avais même pris l'initiative d'en faire une autre qui ne répondais pas vraiment à sa question. M'enfin, vu qu'on était parties pour parler de mon nouveau compagnon. Et puis, au moins, elle ne partait pas dans diverses directions qui auraient pu être vachement moins agréable pour moi. Déjà que sortir ces quelques mots tenaient de la torture...
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires