Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Merle a posté un mini-event ouvert à tous !
Joyd a posté un rp libre dans "se promener" (plusieurs participants sont attendus !)
Pinho recherche des partenaires de rps
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherEsquisseTasty TalesJust MarriedMaster Poké

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Life imitates art - feat. Isla Evans
Anya Bunebaia
chimère

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Life imitates art - feat. Isla Evans XyYk8hR4/100Life imitates art - feat. Isla Evans IUyLEY2  (4/100)
× Présence: présent
× Evolution : Life imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans Empty
× Age de la mort : 22 Féminin
× Age post-mortem : 34
× Avatar : Yuuka Kazami - Touhou
× Croisée avec : Paon
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 53
× Øssements447
Neutre/Sans genre
× Inscription : 03/01/2019
chimère
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #1le 13.01.19 23:40

Bunebaia
Anya

Evans
Isla

「Life imitates art 」
La voilà, fendant la foule d'un pas hésitant mais rapide, son carnet serré contre sa poitrine, pauvre petite chose effrayée.  

Mais quelle idée avait elle eu de sortir en pleine journée, de sortir en plein Tokyo, avec tous les gens bourdonnant autour d'elle, tout ce monde qui la faisait se sentir étouffée, oppressée. Elle sentait sa gorge se rétrécir petit à petit, son souffle se faire court, son cœur cogner contre ses côtes et son esprit fonctionner à pleine vitesse.


#Помоги мне...
Кто-нибудь, пожалуйста, помогите мне...#


Elle se sentait trembler doucement, l'angoisse s'infiltrant dans son coeur tel un poison pernicieux et persistant. Puis, enfin, elle le vit. Le musée. Elle se précipita vers l'entrée, haletante, une très fine pellicule de sueur s'étant formée dans son dos. Elle passa les portes coulissantes au pas de course, visiblement rassurée d'être arrivée en un seul morceau.

#Pfew. Finally.#

Elle prit quelques secondes pour retrouver ses esprits, laissant son cœur se calmer et sa tête se vider. C'était douloureux, c'était long, c'était effrayant. C'était habituel, malheureusement, à chaque fois qu'elle était confrontée à une foule. Alors certes, de cette ampleur là c'était rare, maintenant du moins. Au début c'était pas tout ça, c'était plus violent, plus difficile pour elle de sortir. Mais maintenant ça allait, du moins en temps normal.

Elle était finalement arrivée, tout allait bien. Tout était safe. Elle soupira longuement, en fermant les yeux pour se concentrer sur elle même.

# Это нормально.
Ты в порядке. Поехали.#


Elle prit une inspiration tremblante et décrispa ses mâchoires, puis se força à détendre ses épaules, avant de se remettre à marcher. La demoiselle cherchait autour d'elle, l'air un peu perdu, observant les œuvres autour d'elle. Elle était venue au musée pour se renseigner sur l'art Japonais, chose qu'elle n'avait que très peu vu en cours, ils s'étaient surtout concentrés sur l'art Européen et Russe. Et, en effet, l'art Japonais était très différent de tout ce qu'elle avait connu jusqu'à maintenant, aussi bien dans le fond que dans la forme. Elle passa quelques heures à observer les différentes œuvres, les différentes créatures et mythes nippons, se perdant dans la contemplation d'une culture qu'elle ne connaissait que trop peu, malgré ses 10 ans passés sur le territoire.

Au bout d'une ou deux heures de déambulation, la demoiselle se prit de fascination pour une sculpture en bois de l'Époque Kamakura représentant une sorte de démon, figure autoritaire et assez effrayante mais aussi digne et noble. Son visage marqué et expressif, figé dans une expression de puissance et de supériorité visible. Cette expression marqua Anya, au plus profond de son âme. Elle se sentait bouleversée sans comprendre trop pourquoi, ce... ce démon qui semblait si puissant dans son armure, si grand, si dangereux ne lui paraissait au fond pas si mauvais, pas maléfique. Comme attirée par lui, elle s'avança de quelques pas pour se rapprocher le plus possible de la statue, jusqu'à discerner les rainures du bois. Puis elle s'éloigna un peu et comme ensorcelée ouvrit son carnet sans trop regarder ce qu'elle faisait, concentrée sur son visage, sur cette bouche tordue, sur ce regard pourtant sans vie mais tellement poignant. Elle sortit un critérium et laissa sa main courir sur le papier, en murmurant sans trop réaliser, se parlant à elle même ayant encore une fois recours à son russe maternel.

"Давайте посмотрим, как я могу получить это правильно ... Посмотрите аркаду здесь ... Вот так ..."

Sans prêter attention à la longue robe verte qu'elle portait, elle s'accroupit pour avoir plus de stabilité pour pouvoir continuer son croquis.




TRADUCTION GROSSIÈRE

"Aidez moi. S'il vous plaît, que quelqu'un m'aide."

"Ca va aller, tout va bien, allez en route"

"Alors comment est-ce que je peux rendre ça ... Avec l'arcade comme ça.... Voyons voir"

Ce qu'il y a entre # ... # ce sont ses pensées ~
Anonymous
Invité
Invité
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #2le 14.01.19 17:39

Cela fait un moment qu’Isla était arrivée dans l’au-delà et elle n’avait pas vraiment visité l’endroit. La brunette était resté beaucoup de temps dans ma chambre, à se torturer le cerveau. C’est pour cela qu’aujourd’hui, elle avait décidé de sortir de la grotte. Elle avait un peu regardé tout ce qui pouvait se présenter à et la brunette était étonnée, par le développement de la ville, il ne manquait rien à ce monde, rien à envier aux vivants.
Isla avait hésité pendant un moment mais avait pensait que le musé était un bon choix, c’est calme en général ce n’est pas bondé c’était parfait pour une première sorti.

La brunette se baladât dans les rues pendant moment, regardant avec attention la ville qui se présente à elle. La petite brune avait beau être une voyageuse, elle n’avait aucun sens de l’orientation, donc bien sur elle avait fini par se perdre dans toutes ces grandes rues.
Donc elle tourna un peu en rond pendant une bonne demi-heure avant de retrouver son chemin vers le musé.

C’est avec soulagement qu’elle se retrouva devant le bâtiment, la brune passa les portes coulissantes et découvrit avec plaisir un endroit calme, comme elle l’avait espéré. Isla déambula dans les allés regardant avec un plaisir non fin les œuvres qu’elle ne connaissait pas. Elle ne connaissait pas vraiment le japon, pas très bien toute sa culture non plus, donc tout n’était que découverte pour elle ici.

La brunette resta dans sa contemplation des œuvres pendant une bonne heure avant d’entendre des murmures dans une langue qu’elle n’avait jamais entendue. Elle découvrit une jeune femme à la chevelure verte accroupi en train de dessiner une des sculptures. Elle regarda la statue attentivement essayant de comprendre ce qui avait pu fasciner l’artiste non loin d’elle. La sculpture était belle d’une certaine manière, la façon dont le bois était sculpté, tous les détails du visage mais d’une autre manière elle faisait peur par le visage déformé, sa prestance, sa fierté. La petite brune pouvait comprendre pourquoi, on était fasciné par cette œuvre, oui elle comprenait.

Isla ne voulait pas déranger la jeune femme mais cette langue l’intriguait vraiment, elle se demandait de quel pays elle venait, si cela était loin comme son pays à elle.

Elle se déplaça doucement et s’installa sur le sol à bonne distante de la demoiselle pour ne pas la perturber ou entrer dans son espace personnel. Elle savait que certaine personne n’aimaient pas qu’on les approche de trop près, personnellement elle s’en fichait être proche des gens ne la gênait pas. Elle croisa ses jambes en tailleur et se remit à regarder la statue pour passer le temps, alors était-elle belle ou effrayante ?

Alors était-elle belle ou effrayante ?
Anya Bunebaia
chimère

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Life imitates art - feat. Isla Evans XyYk8hR4/100Life imitates art - feat. Isla Evans IUyLEY2  (4/100)
× Présence: présent
× Evolution : Life imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans Empty
× Age de la mort : 22 Féminin
× Age post-mortem : 34
× Avatar : Yuuka Kazami - Touhou
× Croisée avec : Paon
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 53
× Øssements447
Neutre/Sans genre
× Inscription : 03/01/2019
chimère
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #3le 20.01.19 22:40

Bunebaia
Anya

Evans
Isla

「Life imitates art 」


Plongée dans son art, la Chimère était concentrée sur l'arme que semblait porter sa mystérieuse statue. Une sorte de lance, plus petite qu'une lance européenne classique, Anya ne pouvait donner de nom à cette arme qui lui paraissait somme toute bâtarde. Cependant, elle lui plaisait, elle avait un je-ne-sais-quoi qui l'attirait, comme toute la sculpture en elle même.

Son regard courait entre son cahier et les traits déformés du visage de la créature. Ceux ci exerçaient une fascination certaine sur la demoiselle, cet air féroce et dur, renforcé par une masse de cheveux flottant autour de sa carrure imposante. Les doigts de la jeune fille enserraient sans trop de force son critérium, croquant tous les détails qui l'intéressaient, rajoutant parfois de petites annotations en Russe. La jeune femme ne s'était même pas rendu compte qu'elle avait murmuré, trop perdue dans ses pensées. Les paroles étaient rares chez elle, tout comme le fait d'être parfaitement détendue et en confiance. Sauf quand elle était absorbée entièrement, dans l'art, dans la création, dans la cuisine parfois. Elle aimait créer de ses mains, elle aimait rendre le monde un petit peu plus beau, c'était sa façon de s'exprimer à elle. Certains parlent, certains chantent, elle, rien d'aussi bruyant, rien d'aussi flagrant. Elle préférait remodeler le monde par ses traits, petit à petit.

Cependant la jeune femme ne remarqua pas l'inconnue qui s'assit non loin d'elle, visiblement intéressée par quelque chose chez notre Chimère. Elle continua à dessiner alors que la brune à quelques mètres d'elle fixait la sculpture, confuse. Au bout d'une dizaine de minutes, Anya sentit son corps lui crier de se relever, ses cuisses la maudissant âprement, ses chevilles grinçant sous son poids. Elle soupira et grogna plus qu'elle ne gémit, prenant le plus grand soin à bouger le plus lentement possible dans l'espoir de ne pas souffrir. Vain espoir, bien sûr. Elle eut l'impression que chaque articulation de la moitié inférieure de son corps essayait de se disloquer du reste d'elle-même, la suppliant d'arrêter ses mouvements idiots. Elle renonça à se lever et se laissa glisser au sol avec légèreté, passant de position accroupie à tailleur, s'assurant bien que sa robe couvrait ses jambes; il fallait rester décente tout de même. Elle profita de son changement de position pour prendre une courte pause et souffler un peu, passant sa main dans sa nuque endolorie par la tension en expirant durement. Elle tourna la tête pour ramollir ses muscles maltraités et à la seconde ou troisième fois où elle se tournait sur sa gauche, elle remarqua une chevelure brune non loin. La Chimère s'arrêta aussi-tôt, la main sur la nuque et resta à fixer la nouvelle venue.

Depuis quand était-elle là ? Elle avait du être particulièrement silencieuse pour ne pas qu'elle l'entende ou la sente arriver. Qui était-elle et que faisait-elle aussi proche d'elle, assise confortablement ? Était-elle passionnée par la beauté de la statue, comme elle ?

La jeune femme aux cheveux verts fronça les sourcils et détailla le visage de l'autre, sans avoir bougé d'un iota. Elle avait le visage doux, les yeux paisibles, son regard tourné vers la sculpture devant elle. Il émanait de la jeune femme un je ne sais quoi que notre Chimère ne savait pas définir correctement. Elle resta à la regarder quelques instants, une main derrière la nuque, l'autre posée sur son carnet.

Ce qu'elle ne vit pas, contrairement au visage de la jeune inconnue, fut son critérium, un fin Kuru Toga noir rouler doucement mais sûrement jusqu'au bord de la page gentiment noircie. Il chuta avec douceur, glissant sur la jambe de la jeune femme jusqu'à toucher le sol, où il rebondit quelques fois avant de s'arrêter entre les jeunes femmes.

Anonymous
Invité
Invité
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #4le 23.01.19 20:43


Isla profita de la concentration de la jeune femme non loin d’elle pour l’observer à la dérobé. La brune ne voyait pas bien son visage qui était penché sur le carnet de dessin. Par contre elle ne pouvait vraiment pas manquer la chevelure verte claire coupée au carré, c’était surprenant mais très jolie. Puisqu’elle ne voyait pas son visage, elle s’attarda sur ses vêtements, une robe verte foncée avec des reliures de différente couleurs, ainsi qu’un jupon noir si elle ne se trompait pas. Une tenue un peu hors du temps mais tellement belle, un peu de passé dans un simple tissu, les années 50 représentées dans une seule robe.
Quand l’inconnue releva la tête pour regarder la statue une nouvelle fois, elle put voir son visage. Elle fut étonnée par ses grand yeux rouges, son visage était fin, délicat avec une expression de concentration.
C’est un soupir de la femme qu’elle regardait qui la sortit de sa contemplation, tourna la tête à toute vitesse pour ne pas se faire surprendre et se reconcentra sur la statue.

La brunette détailla avec attention tous les détails assez impressionnants dans le bas de la statue, elle ne savait pas vraiment si cela était une toge, un pantalon fluide ou autre chose. Elle pouvait par contre imaginer le temps qu’il avait fallu à l’artiste pour former tous ses replis de tissu. Dans les plis se perdait les cheveux de la statue, si longs et délicats, un vrai travail d’orfèvre.

Dans sa contemplation, elle entendit du mouvement à ses côtés. Elle jeta un coup d’œil discret et remarqua que l’inconnue avait changé de position, elle se massait la nuque. La jeune femme avait dû rester dans cette position pendant longtemps et son corps la rappelait à l’ordre, elle sourit à cette pensée, se rappelant de ses longues heures devant son ordinateur à retranscrire ses voyages lieu par lieu, anecdote par anecdote.

Isla continua sont analyse de la statue mais n’arrivait toujours pas à savoir si elle l’a trouvé belle, horrible, effrayante ou fascinante.  

Des petits bruits venait la déconcentré une nouvelle fois, elle regarda de nouveau vers la jeune femme et trouva un crayon entre elles. Elle se leva doucement et attrapa l’objet. La petite brune franchit la distance qui la séparait de l’artiste sans être trop prêt et lui tendit le crayon avec un léger sourire.

« Je crois que ceci vous appartient mademoiselle »

Alors était-elle belle ou effrayante ?
Anya Bunebaia
chimère

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Life imitates art - feat. Isla Evans XyYk8hR4/100Life imitates art - feat. Isla Evans IUyLEY2  (4/100)
× Présence: présent
× Evolution : Life imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans Empty
× Age de la mort : 22 Féminin
× Age post-mortem : 34
× Avatar : Yuuka Kazami - Touhou
× Croisée avec : Paon
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 53
× Øssements447
Neutre/Sans genre
× Inscription : 03/01/2019
chimère
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #5le 24.01.19 2:34

Bunebaia
Anya

Evans
Isla

「Life imitates art 」


Anya regarda le critérium tomber et rouler sur le sol avec effarement; elle sentit son visage se vider de tout son sang alors que l'outil s'arrêtait entre les deux femmes. L'artiste mesura la distance rapidement, trop loin pour pouvoir l'attraper en tendant juste le bras, même si ça avait été son premier réflexe. Elle se figea dans son geste, sa main tendue dans le vide et écarquilla un petit peu les yeux en voyant l'inconnue en face d'elle se mouvoir lentement.

Elle l'avait dérangée, perturbée dans sa contemplation. L'inconnue se tourna vers la Chimère aux yeux écarlates et se leva avec calme. Ceci offrit l'occasion à Anya de dévisager l'inconnue un peu mieux, un style moderne, un visage caucasien, elle n'était pas japonaise du moins pas de pure souche et était probablement morte récemment. Ou alors s'était bien adaptée à l'époque actuelle. La Déesse seule savait.

Elle n'avait pas l'air d'avoir des cheveux ou des yeux d'une couleur étrange, ni d'appendices particulier, ce n'était donc probablement pas une Chimère, ou alors elle prenait des potions. Anya n'arrivait pas spécialement à la lire, rien ne lui sautait aux yeux en tout cas, c'était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Il n'émanait qu'une sympathie douce de son visage et de ses gestes. Elle s'arrêta à peut-être 1m, 1m50 d'elle et lui tendit son saint Graal, son Kuru Toga chéri.

La Chimère tendit un peu plus la main, continuant son geste figé, allant s'emparer doucement de l'objet, son doigt frôlant celui de l'inconnue.

« Je crois que ceci vous appartient mademoiselle »


Elle lui avait parlé dans un japonais impeccable, sa voix maîtrisée. Anya avait peut-être tord, la demoiselle était peut-être japonaise. Ou vraiment particulièrement douée dans les langues. La Chimère, au moment de prendre l'objet fixa instinctivement son regard sur la main de la jeune femme et fut bien surprise de ce qu'elle vit. Le pull de l'autre femme était remonté sur son poignet de quelques centimètres et la petite ligne de peau qu'Anya put voir présentait de fines lignes noires. La jeune femme était-elle tatouée ? Intéressant. La curiosité était un vilain défaut que la jeune Chimère possédait totalement, un rien pouvait piquer cette curiosité excessive et, présentement, elle était bien piquée.

Après avoir récupéré son critérium, Anya s'empara de son carnet, où sous quelques uns de ses croquis et annotations elle inscrivit d'une main tremblotante, dans un japonais plus que maladroit.

"Bonjour,
Merci beaucoup à vous d'avoir ramené le crayon
Excusez mon japonais, jeune personne, il est maladroit"


Anya soupira un petit peu et tendit son carnet devant elle, sans s'être levée, ses jambes repliées sous ses fesses, en baissant la tête à la mode japonaise. Elle ne savait trop comment se conduire et opta pour la politesse la plus plate. Après avoir baissé la tête, elle releva le regard pour apprécier le visage de la jeune brune en face d'elle.



Anya parle en #067790
Anonymous
Invité
Invité
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #6le 29.01.19 1:33

La brunette regarda jeune femme aux gestes mesurés récupérer son critérium sans la regarder, juste leurs doigts se frôlèrent doucement, ce qui agrandit le sourire sur le visage de la brune.

Isla se posa sur le sol en tailleur, pendant que la jeune femme en face d’elle écrivait sur son carnet. La brune se demandait pourquoi elle ne parlait pas, mais elle n’osa pas l’interrompre de peur de la fâchée.

Il lui semblait que la femme n’était pas vraiment à son aise quand elle l’avait approchée. Elle ne voulait pas la brusquer ou lui peur. Peut-être qu’elle n’aimait pas être avec des gens où juste avec les inconnus.

C’était une chose qu’Isla connaissait mais ne ressentait pas, elle avait toujours trouvait les gens rassurant en général, elle avait rencontrée temps de personnes dans son passé, qui lui avait permis de grandir, de s’épanouir et elle ne savait pas vraiment si aurait pu faire tout ça sans ces personnes. La brunette savait que parfois, elle pouvait gaffer, être trop enthousiaste, trop tactile et proche des gens. La vampire n’était pas vraiment gênée par la proximité, elle aimait les câlins, les embrassades bref un bisounours.

Un soupire de la jeune femme la fit reprendre pied avec la réalité, Isla la vit relever son carnet pour lui présenter. La brunette se pencha pour regarder avec attention tous les tracés et remarqua la calligraphie typiquement japonaise. Elle se concentra dessus car elle avait vraiment du mal avec cette langue surtout l’écrit. La brune mit un certain temps avant d’arriver à comprendre. Elle se dit qu’elle avait encore beaucoup à apprendre pour être totalement à l’aise avec cette langue.

Elle regarda la jeune femme et sourit heureuse que malgré tout, elle veuille bien communiquer avec elle. Elle se demanda si elle serait plus tranquille comme elle en parlant anglais alors elle répondit doucement en anglais.

« Je suis enchantée de te rencontrer, je m’appelle Isla Evans et toi ? »

Alors était-elle belle ou effrayante ?
Anya Bunebaia
chimère

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Life imitates art - feat. Isla Evans XyYk8hR4/100Life imitates art - feat. Isla Evans IUyLEY2  (4/100)
× Présence: présent
× Evolution : Life imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans Empty
× Age de la mort : 22 Féminin
× Age post-mortem : 34
× Avatar : Yuuka Kazami - Touhou
× Croisée avec : Paon
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 53
× Øssements447
Neutre/Sans genre
× Inscription : 03/01/2019
chimère
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #7le 01.02.19 20:55

Bunebaia
Anya

Evans
Isla

「Life imitates art 」


Anya releva la tête, un petit peu hésitante, elle espérait s'être fait comprendre malgré ses phrases mal construites et ses kanjis mal écrits. Malgré tout la jeune inconnue en face d'elle semblait avoir compris le message, bien heureusement. La Chimère se serait retrouvée dans une situation pour le moins délicate si elle n'avait pas pu faire passer ce qu'elle souhaitait exprimer.

Elle s'était installée en tailleur devant notre petite Chimère aux cheveux verts et était penchée pour lire correctement. Un sourire éclatant resplendissait sur son visage, illuminant ses jolis yeux. Anya essayait de décrypter ce visage inconnu, les réactions de la femme, son langage corporel mais elle n'y trouvait rien d'autre qu'une candeur naturelle et toujours ce je-ne-sais-quoi qui la perturbait. Anya revint sur sa première supposition lorsqu'elle vit avec quelle difficulté la jeune femme lut son message. Son japonais était certes très mauvais mais une native aurait eu normalement plus de facilité à la lire et à la comprendre. Elle n'était donc peut-être pas japonaise de base. La phrase suivante confirma ce qu'elle pensait.

D'une voix douce, elle répondit à ses écrits

« Je suis enchantée de te rencontrer, je m’appelle Isla Evans et toi ? »

Elle la tutoyait directement, optant pour un langage familier, changeant donc de ce qu'elles avaient fixé en début de conversation. La jeune femme, Isla de son prénom, paraissait être une jeune personne douce, souriante et agréable. Un véritable petit rayon de soleil pour les alentours.

L'usage de l'anglais amena directement un sourire soulagé sur le visage d'Anya, OUF, elle réussirait à se faire comprendre correctement, l'anglais, elle connaissait ! La brunette avait un accent bien marqué, britannique il semblait. Mais qu'avait-elle donc à rencontrer des jolies britanniques ces derniers temps ? Hm c'était étrange. Elle se surprit à faire un comparatif entre les deux jeunes femmes rencontrées à peu d'écart. Elle dessinait les deux fois, c'était assez amusant d'y penser. Elle était plus sociable quand on la surprenait en train de dessiner ou de cuisiner, étrangement. La plupart des gens étaient moins disposés à prêter attention aux gens autour d'eux et à leur répondre quand ils étaient concentrés et occupés.

Peut-être que c'est parce qu'elle ne les entendait pas venir qu'Anya était plus accessible quand elle était concentrée, qui sait.

La Chimère aux cheveux verts resserra le carnet entre ses doigts fins avant de le retourner vers sa personne pour continuer à écrire, posant l'amas de feuilles sur ses jambes repliées sous elle. Quand elle baissa la tête pour marquer quelques mots, ses cheveux tombèrent sur son visage, le cachant quelque peu à son interlocutrice. D'un geste absent elle remit la mèche échappée derrière son oreille, inscrivant dans un anglais impeccable les quelques mots suivants.

"Enchantée,

Je me nomme Anya. Anya Bunebaia."


Encore une fois, elle tendit le carnet à la jeune femme espérant que la feuille couverte de dessins et d'inscriptions en russe ne serait pas trop brouillonne et qu'Isla pourrait la lire correctement.

Anonymous
Invité
Invité
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #8le 21.02.19 0:18

Isla remarqua le soulagement de la jeune femme quand elle employa l’anglais. Elle sourit se sentant elle aussi soulagée de se faire comprendre et de voir que la communication serait plus simple avec la demoiselle en face d’elle. La chimère reprit son carnet et se remit à écrire, laissant la brune détailler son interlocutrice.
Elle avait rencontrée peu de personne depuis son arrivé dans l’au-delà. Mais rien ne l’avait préparée à rencontrer des femmes plus belles les unes que les autres, de manière totalement différente mais belles.
La brunette se demandait beaucoup de chose sur sa nouvelle rencontre, d’où venait-elle, qu’elle langue parlait-elle, pourquoi ne parlait-elle plus, était-elle une artiste avant sa mort, était-elle allée au Louvre, avait-elle un atelier plein de ses dessins, avait-elle peur d’elle, est ce qu’elle avait était traumatisée pour ne plus parler… Et tellement d’autres, comme avec toutes les personnes qu’elle avait rencontrée, une infini curiosité, surement due à une déformation professionnelle, qui la forcé à toujours chercher plus loin.
Elle fut une nouvelle fois ramenée sur la terre ferme par le carnet qui apparut devant ses yeux. La brunette regarda avec attention les pages devant elle, elle approcha sa main droite et retraça doucement certaine lignes sur les pages. Son action fit remonter la manche de son sweet, montrant un peu plus ses tatouages. La vampire essaya de comprendre les écrit dans une langue complètement inconnue et fini par lire les quelque mots en anglais.
La brunette releva la tête vers la chimère aux cheveux verts, toujours souriante.

« Enchantée Anya, je suis heureuse de rencontrer une artiste, j’aime beaucoup tes dessins »

Elle envoya distraitement ses cheveux dans son dos, comme pour mieux se concentrer sur la jeune femme en face d’elle.

« Je ne veux pas être indiscrète mais la langue qui est écrite sur ton carnet, je ne la connais pas, d’où viens-t-elle ? »

La brunette regarda attentivement la chimère cherchant dans son regard si elle était allée trop loin.

Alors était-elle belle ou effrayante ?
Anya Bunebaia
chimère

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Life imitates art - feat. Isla Evans XyYk8hR4/100Life imitates art - feat. Isla Evans IUyLEY2  (4/100)
× Présence: présent
× Evolution : Life imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans EmptyLife imitates art - feat. Isla Evans Empty
× Age de la mort : 22 Féminin
× Age post-mortem : 34
× Avatar : Yuuka Kazami - Touhou
× Croisée avec : Paon
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 53
× Øssements447
Neutre/Sans genre
× Inscription : 03/01/2019
chimère
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #9le 21.02.19 20:26

Bunebaia
Anya

Evans
Isla

「Life imitates art 」


La Chimère observait la jeune inconnue lire ses mots. Elle semblait un quelques peu confuse, n'arrivait-elle donc pas à lire son anglais ? Ou jetais-t-elle un coup d'oeil à la feuille en règle générale ? Il semblait à Anya que la seconde proposition était la correcte. En effet, Isla leva la main pour aller caresser doucement certains des croquis que notre Chimère avait dessiné quelques temps auparavant. Son mouvement en provoqua un autre et sa manche glissa lentement sur sa peau. Une tâche attira l’œil de l'artiste, au niveau du bras de la brune. Mais ?

#Tattoos ? #

Anya eut du mal à décoller son attention de l'encre gravée sur la peau de la jeune femme. Elle mourrait d'envie d'aller caresser celle ci, de les voir au grand jour, de les retracer du bout de ses doigts, d'en apprendre la forme et la signification. Sa curiosité était décidément une très mauvaise habitude. Elle avait bien du mal à retenir sa main lorsque la jeune femme en face d'elle releva le visage et reprit possession de son bras pour aller faire voleter ses cheveux. Dommage.

Le compliment que prononça la brune alla droit au coeur de la Chimère. Lui dire qu'on appréciait son art était une des plus jolies choses que l'on pouvait lui dire, cet art étant un prolongement de son esprit, sa façon de s'exprimer. Elle rosit doucement et hocha la tête pour la remercier, à la mode japonaise. La culture japonaise était bien plus pratique que la sienne pour pouvoir s'exprimer lorsqu'on avait pas de voix.

« Je ne veux pas être indiscrète mais la langue qui est écrite sur ton carnet, je ne la connais pas, d’où viens-t-elle ? »

La question surprit la femme au plus haut point. Elle glissa un regard rapide sur le carnet, ne voyant pas très bien de quoi elle parlait, puis quand elle aperçut les inscriptions dont elle parlait elle sourit. C'est vrai que l'alphabet cyrillique n'était pas très connu et encore moins lisible pour la majorité des gens. Elle ne savait pourquoi mais cette question l'emplit d'une joie vive. Isla avait l'air un petit peu inquiète de la réaction de la Chimère, mais celle ci lui adressa son plus beau sourire sincère avant d'aller crayonner rapidement.

"Tu n'es absolument pas indiscrète ! Au contraire, cela me fait plaisir.

C'est du Russe ! "



Elle alla ensuite avancer sa main, se disant que si la jeune femme la questionnait sur une de ses langues natales elle pouvait bien la complimenter aussi. Surtout qu'elle en mourrait d'envie.

Elle fit courir le bout de ses doigts sur le poignet d'Isla, remontant doucement sous son sweat, puis ramena sa main avant de tendre le pouce et de lui faire un clin d'oeil, comme pour lui dire "C'est super ! ".

Anya aimait l'art, et encore plus celui qui se portait sur la peau.
Anonymous
Invité
Invité
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #10le 24.02.19 20:36

Isla vit que la chimère ne comprenait pas sa question sur le coup. Mais quand elle regarda son carnet et comprit, sa réaction l’a rassura tout de suite. Un grand sourire pris place sur son visage répondant à celui de la chimère. La brune n’avait pas fait de faux pas, donc elle regarda une nouvelle fois la jeune femme aux cheveux verts se pencher sur son carnet pour écrire. Isla la regarda attendant la réponse, elle avait l’impression de rencontrer quelqu’un de précieux, comme si un bijoutier avait ouvert l’écrin d’un bijou rare et couteux, une œuvre d’art travaillée pendant des heures par un orfèvre passionné et comme elle connaissait sa maladresse, elle avait peur de casser le bijou en le laissant tomber.
Bien vite le carnet réapparut devant ses yeux, du russe, la chimère parlait russe et évidement les questions arrivèrent tout de suite dans son esprit.
Isla n’eut pourtant pas le temps de répondre qu’elle vit la jeune femme s’approchait, c’est avec surprise qu’elle sentit ces doigts serpenter sur sa peau, faisant remonter ne série de frissons dans son corps. Elle ne comprit pas tout de suite voyant les doigts disparaitre sous son sweat. C’est en voyant l’encre sur sa peau, que la lumière se fit dans son cerveau. La brunette regarda Anya qu’en la main s’éloigna de son poignet. Elle sourit encore quand elle vit que la jeune femme appréciait ses tatouages, elle avait l’ai intéressée par l’encre sous son épiderme.
Isla releva ses manches pour montrer ses avant-bras presque complètement couvert d’encre noir. Elle avança son bras droit pour que la chimère puisse voir.

« C’est mon carnet de voyage tous les endroits que j’ai visité son inscrit là, chaque souvenir est inscrit dans ma peau»

La brune approcha l’autre bras.

« Celui-ci c’est tout ce qui m’a marqué ou que j’aime »

Alors était-elle belle ou effrayante ?
Contenu sponsorisé
Life imitates art - feat. Isla Evans Empty #11
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pseudo :

forums partenaires