en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces

Manoir abandonné (Varus [VB] & Andrej [DL])

Manoir abandonné (Varus [VB] & Andrej [DL]) Empty #1le 06.01.19 16:08
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Varus [VB]
Invité
Introduction:
Comme promis, j'introduit ce RP manoir, Andrej, avec l'OC que je joue sur Valoran's Battlefront : Falun !

Falun est un petit génie dont la renommée ne dépasse guère les connaisseurs de la cité-état de Piltover. Atteint d'une maladie incurable, il a réussi à la surmonter grâce à ses études de médecine saupoudré de technologie aidée de magie, et beaucoup d'imagination !
Les cheveux bruns-roux/rouges en bataille, des yeux dépareillés et étranges, Falun est souvent débraillé. Difficile de le prendre au sérieux, et pourtant. Pour les habitants de Piltover la marque la plus évidente de son savoir-faire est son bras droit, entièrement mécanique. Si c'est relativement commun, celui-ci porte sa signature et personne d'autre que lui ne peut manipuler. Il en va de même pour Trèfle, son oiseau, doté d'une intelligence artificielle. Mais le concernant, même Falun ne peut jurer savoir comment il fonctionne.
Manoir abandonné (Varus [VB] & Andrej [DL]) 277-97

Le soleil brillait, quand il était parti de Piltover. Cela semblait un jour idéal pour étendre la perspective géographique de Trèfle. Et vu la distance que ce dernier était contraint de prendre avec lui, c'était également l'occasion de tester un nouveau système de signaux lumineux. Falun était plutôt fier de lui. L'oiseau répondait efficacement à chacun de ses ordres, donnés à l'aide d'un petit miroir de poche.

Egal à lui-même, il admirait le paysage campagnard autour de la cité-état dès que Trèfle reprenait son envol. Le printemps battait son plein, et il faisait presque chaud. Pour un peu il aurait été tenté d'enlever sa chemise déjà largement ouverte. Il n'avait, après tout personne à qui plaire ou à impressionner ici !
Mais le cliquetis métallique le dissuada rapidement. Trèfle était revenu prématurément, et lui signalait un orage. Il crut au départ à un défaut de ses instruments : il n'avait pas vu un nuage à l'horizon ! Mais lorsqu'il leva les yeux et le bras pour accueillir le rapace, il dût se rendre à l'évidence. L'orage approchait, et vite. D'un gris surnaturel, comme un raz-de-marée.

Son sourire se figea sur son visage. Il n'avait pas le temps de rentrer. Et il craignait la nature de cet orage. Le gris zaunien ne pouvait pas s'être étendu aussi loin, si ? Trèfle se cala sur son épaule, enfonçant ses serres dans le cuir de sa protection. Il siffla à son intention. Le protocole de sécurité était enclenché. Et il était hors de question que son oiseau serve de paratonnerre. Il devait trouver un abri, et vite.

Alors que des trombes d'eau s'abattaient sur lui - il avait convaincu tant bien que mal Trèfle de ne pas lui servir de parapluie, cet oiseau n'en faisait décidément qu'à sa tête, il aurait pu croire à la providence. Un nouveau sourire éclaira son visage alors qu'il découvrait la silhouette massive d'un bâtiment. Il aurait pu vite déchanter en voyant l'allure de taudis que la proximité lui révélait, mais il était trop heureux d'avoir trouvé un abri pour laisser ternir sa bonne humeur.
La porte était déjà ouverte : quelqu'un y avait trouvé refuge avant lui. Il se faufila à l'intérieur du manoir visiblement délabré, refermant la porte derrière lui pour éviter de rajouter des courants d'air à ceux déjà existants. Il évita de justesse un coup d'ailes au moment où Trèfle s'éjecta de son épaule pour s'élever dans l'espace de l'immense salle. Pas tout à fait vide. Le cri d'aigle résonna comme un avertissement.
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire