ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Ao Ishidaru recherches plusieurs liens menant à des rps.

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Which one is the animal ? || Colocs Jolly Jumper

    avatar
    Invité
    Invité
    #1 le 30.09.15 16:21

             
    Small Forgotten
    Colocs ▽ Sie kommen zu euch in der Nacht und stehlen eure kleinen heißen Tränen. Sie warten bis der Mond erwacht und drücken sie in meine kalten Venen.
    Il fait peur, le grand monsieur. Ce fut certainement la réaction de quelques personnes, mais principalement de la bestiole située sur la table, en face d’Akuma, et tremblant sur ses quatre pattes velues. Pour autant, il fut plus rassuré, lorsque le grand monsieur lui offrit un bout de viande rôtie, un met de choix.

    C’était un geste de remerciement, cette chose tenant à peine entre les mains en coupe du vampire. Un jeune congénère qui appréciait les balades forestières était tombé sur une louve malheureusement décédée, avec deux louveteaux dans le même état, et trois autres encore vivants. Akuma fut quelque peu surpris du cadeau, mais allait-il dire non ? Est-ce que ça se mangeait ce truc ? En fin de compte, il l’accepta, peut-être parce que c’était une bonne idée, et que ça faisait un cœur de plus à écouter dans la nuit. Au fond, un loup domestiqué, cela apportait un certain cachet, et il lui serait forcément utile plus tard.

    Dans tous les cas, Akuma avait passé la journée à vagabonder, la nuit de repos lui ayant redonné un peu d’énergie, après son passage chez les vivants. Sa tête toujours posée sur le pommeau de sa lame, il fixait d’un œil vide le louveteau finalement prendre ses marques dans le parc où il l’avait amené. On ne s’en doutait peut-être pas, mais il aimait bien s’occuper de ce genre de bestioles, observer leurs conneries et leur découverte du monde les entourant. L’animal au pelage noir finit par revenir à ses chaussures, se coucher dessus, après lui avoir accordé un dernier regard fatigué de ses yeux vairons : un bleu, un doré. Visiblement, la journée l’avait épuisé.

    Akuma attrapa la bestiole d’une main, ne lui ayant pas encore donné de nom. Il la garda dans le creux de son bras, et repartit vers l’appartement. Ce n’était qu’une question d’éducation et de temps, pour que la bête se fasse à cette vie, il fallait juste y aller avec lenteur, le genre de lenteur dont Akuma avait l’expertise.

    Il l’avait moins, quand il s’agissait de ses clés. Le géant se retrouvait devant la porte de l’appartement Jolly Jumper, et n’avait pas de quoi ouvrir celle-ci. La bête, quant à elle, ronflait paisiblement. Il ne restait plus qu’à espérer quelqu’un de présent dans le lieu de vie. Akuma frotta un de ses yeux cernés avec une certaine fatigue dans le geste. Puis, il eut une hypothèse en tête et appuya sur la poignée, qui céda, la porte s'ouvrit. Hypothèse vérifiée, il ne savait pas s'il devait en être heureux ou au contraire, agacé. Heureusement qu'il ne possédait pas de choses d'une importance capitale.

    Le géant s'approcha du canapé trônant dans la paille, en-dessous de la tête de cheval, cette fois-ci en bon état. Il prit place, croisa ses pieds toujours dans ses épaisses godasses et laissa échapper un soupir grave, la naissance d'un râle. Le louveteau ne s'était toujours pas réveillé, il n'y avait pour le moment personne, sauf le silence. Cet affreux silence rompu par la légère respiration de la bête. Akuma posa le katana sur la table devant lui, puis sa main se rapprocha de son propre crâne.

    Clac clac, firent ses doigts à son oreille.
    (c) AMIANTE

             

    avatar
    Invité
    Invité
    #2 le 02.10.15 8:49





    Which one is  the animal ?  
    Les colocs ▼




    Loup avait dit adieu à ce poids  accroché à son cœur depuis toujours. Cette boule de sentiments refoulés, de mal être et d’hypocrisie qui la tirait vers le bas. Au revoir à la petite Loup qui faisait des révérences, se taisait, acquiesçait avec ce faux sourire cousu sur le visage.  Elle aimait tant ce sentiment de liberté et le fait de ne plus avoir de responsabilités. Rire comme une folle, courir pieds nus dans les couloirs, dire ce qu'elle pensait si cela lui plaisait. Être elle-même tout simplement.

    Abandonner l'enfant qui avait trop vite grandi, trop menti, trop pleurer. Laisser mourir cette personne  hypocrite qui flattait et souriait. Renaître sous la forme d'une femme joyeuse, libre et sans gêne. Depuis qu'elle était morte elle revivait   ironique non?
                                       
    ***
    La jeune femme chantonnait joyeusement dans les couloirs à la recherche de l'appartement dans le qu'elle elle logeait. Depuis qu'elle était arrivée la jeune femme avait essayée toute sorte de divertissement, du hammam au cinéma. Grâce à sa petite taille et son visage angélique elle avait même réussi à faire un tour de manège, elle avait également chipé des paquets de chips et bonbons dans le gard manger en rentrant. Elle ne c'était jamais autant amusé que depuis qu'elle était morte.

    La jeune femme arriva devant l'appartement dans le qu'elle elle rentra brusquement. Elle constata qu'Akuma était déjà rentré et lui montra fièrement son butin :
    - Salut Akuma !
    - regarde ce que j'ai pris da...

    Loup s'arrêta brusquement quand elle remarqua que le géant tenait une boule de poils au creux de ses mains.
    La blondinette s'agenouilla à coté du canapé pour regarder la bestiole de plus près. Le petit animal que tenait le vampire ressemblait à un chiot.
    Loup souris avant de relever la tête vers Akuma :
    - Qu'est-ce qu'il est mignon !
    - Comment il s’appelle ?

    Ce chiot avait tout de même une drôle de tête pensa la blonde, il ressemblait à un louveteau.





    ©Etyncelle2014
    avatar
    Invité
    Invité
    #3 le 03.10.15 13:18


    Which one is the animal ?

    Tu te sentais tellement bien en ce moment-même. Caché sous cet immense amas de paille, en compagnie de trois lapins que tu t'es procuré il y a peu. Tu ne voulais pas abandonner ce cocon de paille dans lequel tu te situais. Ça te tenait chaud et avec le temps, tu trouvais que la paille était plutôt bien confortable. Tu hésitais même à t'y endormir, couché comme tu es. Recroquevillé sur toi-même, avec les trois boules de poils qui en faisant de même près de ton visage.

    Tu les observes brièvement. Comment allais-tu les appeler d'ailleurs ? Un avait le poil blanc éclatant, le suivant gris tournant vers du lilas et dernier d'un sombre noir. Tu as déjà pu voir qu'ils avaient tous des préférences bien différentes. Un qui réclame souvent des câlins ou des caresses, étant très tactile. Puis un qui réclame surtout pour de la nourriture, mangeant d'ailleurs d'une quantité impressionnante. Et enfin un... Plutôt très beaucoup hyperactif, c'est d'ailleurs presque un miracle qu'il soit là. À rester tranquillement à tes côtés, mais tu ne vas pas t'en plaindre.

    Tu entends du bruit, quelqu'un vient de rentrer. Plutôt silencieuse, la personne. Tu aimerais bien la saluer, mais tu te sens si bien ici... Tu le feras plus tard, quand tu en auras la force. Là, tu veux juste profiter de la chaleur du cocon de paille et des discrètes gesticulations de tes lapins. Tu restes ainsi quelques instants, quelques secondes, voir même minutes. Attendant l'instant où tu oseras sortir de la paille.

    Une deuxième personne vient d'arriver. Cette fois, tu entends une voix, c'est Loup. Bien, il serait peut-être temps que tu sortes enfin de ta cachette. Tu sers contre toi les trois créatures, en te relevant légèrement avant de te laisser tomber en arrière. Te retrouvant le haut du corps en dehors de la paille. De nouveau couché sur le sol, sur le dos. Tu ne bouges pas. Tu observes simplement les arrivants : Akuma et Loup. Puis tu leur souris avant de lâcher un petit :

    " A.. A.. Aye ..! "

    Tu laisses ensuite les trois boules de poils quitter tes bras, pour pouvoir te coucher sur le ventre. C'est bien plus confortable sur le ventre. Tu pensais qu'ils allaient tous rester sagement au sol, mais il semblerait que le gris ne soit pas de cet avis. Utilisant ta tête comme support.

    Bon voilà le topo : Tu es couché au sol, à moitié noyé sous un amas de paille. Avec un lapin sur la tête et les deux autres te tournant autour. Tout à fait normal comme situation.  


    avatar
    Invité
    Invité
    #4 le 03.10.15 17:41

    Silence. Petit être fragile, recroquevillé sur lui-même, enroulé en boule dans un cocon de douceur et enfouie dans un nuage de confort. Tendrement bercé dans les bras d'une Morphée protectrice, un bien-être qui pourrait sembler presque irréel. Un pâle visage endormi, une sensation de sérénité dessinée sur celui-ci. Oui, il semblait serein, apaisé. Il semblait seulement. Une simple façade, une envie de vérité. Un être fatigué, exténué par le torrent de sentiments qui déferle en lui sous en silence religieux. Le calme inscrit sur son visage, lui qui ne sait comment communiquer, qui a oublié comment s'exprimer.

    Il y avait cette odeur qui planait dans la pièce, une odeur qui lui était devenue rapidement familière, une odeur qui lui rappelait simplement qu'il était désormais ici, chez lui. Alors que les bras de Morphée le reposèrent sur son matelas de foin, ses paupières papillonnèrent. C'était calme, comme toujours, l'appartement reposait dans un silence qui le rassurait et l'effrayait à la fois. Se fut lorsque ses yeux fut habitués à la lumière que le jeune homme se redressa. Lentement, machinalement, avant de balayer la chambre du regard. Une drôle de chambre, mais une chambre qu'il avait fini par apprécier.

    Cela avait un côté rassurant, il n'était pas seul. Même si se sentiment de solitude persistait, il ne l'était pas. Du moins, que très rarement. Les yeux clos, la respiration calme, il attendit simplement. Un claquement de porte, des bruits de pas, puis un deuxième claquement, des voix, puis encore des bruits de pas. Non il n'était pas seul. Entrouvrant les paupières, un soupire s'échappa d'entre ses lèvres lorsqu'il se releva. Secouant ses cheveux pour retirer la paille qui s'y était accroché, il attrapa par la suite un large débardeur et un short sombre qu'il enfila par la suite.

    Et c'est avec une fine veste sur les épaules qu'il sortie de cette drôle de chambre. Il était au rendez-vous, tout le monde c'était regroupé dans la pièce principale. Hochant la tête tout en bâillement une salutation, il releva les yeux qui firent vaguement le tour de ses colocataires. Mais une chose attira son attention ; au creux des bras du géant, une petite créature roulée en boule semblait se reposer. S'approchant de son congénère, il prit place sur le canapé, suffisamment proche pour nourrir sa curiosité mais à une distance tout de même raisonnable de l'homme.

    « Ce n'est pas un chien ? » Se penchant légèrement vers la créature, il l'observa en penchant la tête sur le côté. C'est vrai, le canidé ne ressemblait pas réellement à un chien, mais d'avantage à un loup. Un croisement ? Qui sait. Ses pupilles quittèrent rapidement le chien pour se poser sur les trois boules de poils qui vagabondaient au loin. Il finit par les pointer du doigt. « Il va les manger. » Souffla-t-il quelque peu perplexe.

    avatar
    Invité
    Invité
    #5 le 03.10.15 22:33

             
    Small Forgotten
    Colocs ▽ Sie kommen zu euch in der Nacht und stehlen eure kleinen heißen Tränen. Sie warten bis der Mond erwacht und drücken sie in meine kalten Venen.
    Akuma tourna légèrement son regard vers la seule demoiselle de l’appartement. La porte s’était ouverte si brusquement qu’elle réveilla la bête dans sa main, un peu éberluée par le bruit. Le géant posa son regard sur l’animal : ce dernier avait désormais l’attention de la jeune fille. D’ailleurs, toujours dynamique et laissant des sons caresser l’oreille du géant. Pour autant, elle soulevait une question intéressante. Il ne lui avait pas trouvé de nom, à la bestiole. Les yeux vairons de cette dernière se fixèrent sur ce qui était, pour elle, une étrangère. Pourtant, ils avaient la même identité… Hum blague de merde à part, Shiki venait de faire son apparition.

    Il avait l’air à demi-assoupi, et avec de la compagnie. Akuma s’amusa de la coïncidence, et se demanda si c’était une bonne idée, des lapins et un loup dans la même pièce, après tout, Shiki et lui partageait la chambre. Le géant salua d’un geste bref de la main le gamin puis reprit son observation de l’animal s’étant avancé sur ses jambes. Ayase fit ensuite son entrée. S’en était peut-être beaucoup pour le louveteau, se dit le géant, et pourtant l’animal ne semblait pas aussi intimidé qu’il ne le pensait. Il restait sur ses jambes, s’essaya sur le canapé vers Ayase, puis nifla l’odeur des lapins. Ayase fit bien vite la remarque et Akuma retint un léger soupir : c’était le meilleur moyen de faire flipper Shiki. Le géant jeta un regard en coin, gardant sa tronche impassible, envers Ayase, sans réelle agressivité pour autant, simplement ce regard qui traduisait : t’étais obligé de sortir ça devant lui ?

    L’autre vampire soulevait un point important, néanmoins ; allait-il les bouffer ? A cet âge, non. Akuma avait une idée en tête. Il murmura en guise de réponse pour tous, toujours à regarder la bestiole. Finalement, le vampire s’y attachait vite.

    « Louveteau, pas trouver encore de nom… Shiki. »

    Akuma disait le nom du zombie avec calme ; il était temps de faire sa petite expérience, ou éducation, au choix. D’un signe de main, ajoutant en langage des signes pour le jeune bègue : apporte-les. Oui, il lui demandait d’apporter les lapins, et Akuma ne s’attendait pas à un refus, à vrai dire. Son autre paume gratta derrière l’oreille de l’animal, qu’il déposa ensuite à terre, entre ses pieds, l’empêchant d’avancer pour le moment. Le vampire aborderait le sujet de la porte non fermée à clé plus tard, pour le moment, il voulait satisfaire sa curiosité et cette lueur de défi dans son regard : pouvait-il faire en sorte que le loup ne bouffe pas les lapins ?

    Il y avait du monde, il y avait du bruit, c'était rassurant.
    (c) AMIANTE

             

    avatar
    Invité
    Invité
    #6 le 04.10.15 7:38





    Which one is  the animal ?  
    Les colocs ▼




    La blondinette n'avait jamais aimé cette solitude qu'elle connaissait depuis longtemps. C'était une vieille amie qui restait accrochée à son dos et lui rappelait toute la journée qu'elle était la seule à être là pour elle. Elle la tenait par la main ou qu'elle allait, l'empêchent d'allais vers les autres. C'était la seule à avoir été présente lord de son grand saut.
    Depuis que loup étais morte elle avait disparue et laissé place au bruit,  a l'agitation, tout ça plaisait à loup qui avait était habitué au silence et au calme. Avoir des gens autour d'elle, des voix familières, c'était rassurent. Savoir qu'on est plus seule quand on se réveille le matin, que quand on ouvrira la porte, il y aura surement quelqu'un dans le salon. Ces toutes petites choses pourtant anodines, faisaient le bonheur de Loup .Et pourtant quand elle se balade seule dans le Tokyo des morts elle crois l’apercevoir lui sourire au coin d'la rue.  
                                       
    ***

    Loup continuait de regarder la bestiole avec ses grands yeux curieux quand un bruit attira son attention. Elle découvrit alors Shiki et ses lapins à moitié recouverts de paille qui les salua. La blonde souris alors au jeune zombie avant de le saluer joyeusement :

    -bonjour Shiki !

    Loup regarda  les lapins du zombie. Elle se demanda ensuite comment allaient évoluer les choses, car les canidés et les lapins non jamais étaient super copains sauf dans les dessins animés. Mais après tout elle avait déjà vu des émissions ou des animaux pourtant opposés s'entendaient très bien alors pourquoi pas.
    Ayase fit ensuite son entrée dans la pièce, il venait apparemment de se réveiller. Le vampire salua brièvement ses colocataires avant de prendre place sur le canapé à côté d'Akuma et de sa bête.
    Ayase fit remarquer que la bête ressemblant à un chien allait manger les lapins, ce qui changea l'expression sur le visage de Loup. La blondinette fronça légèrement les sourcils regardent le vampire d'un regard accusateur. C'était maladroit surtout en présence de Shiki qui allait prendre peur. Elle se tourna vers Shiki et ses lapins essayent de le rassurer :

    - Je suis sûr que non, il est encore petit et va s'habituer aux lapins.

    Malgré ses propos la jeune fille n'était pas totalement sûr de ce qu'elle avançait. C'était donc un loup. Un de plus dans la maison pensa elle, ce qui l'amusa. Akuma fit ensuite l'expérience de présenter le  louveteau  aux lapins de Shiki. Le fait que ce soit un louveteau n'étonna pas vraiment la blonde. À vrai dire elle avait arrêtée d'être étonnée quand elle avait découvert que le monde des morts abritait des vampires, zombies, chimères et nécromanciens dont elle faisait elle-même partit.







    ©Etyncelle2014
    avatar
    Invité
    Invité
    #7 le 04.10.15 14:02


    Which one is the animal ?

    Tu étais tranquille sur le sol avec tes lapins. C'était confortable comme situation, bon pas aussi confortable que le cocon de paille, mais tu n'allais pas chipoter sur ça. Ayase vient de faire son entrée. Et bien, l'appartement est au complet, ça fait plaisir. Surtout que c'est plus pratique pour présenter les nouveaux arrivants. Il semblerait que tu n'avais pas trop tilter la possibilité que tes boules de poils se fassent manger par le canidé, serait-ce de la naïveté ? Peut-être.

    Mais lorsque le vampire fait part de cette idée, que tes lapins se fassent dévorer. Tu comprends les risques, en attrapant les deux lapins te tournant autour et faisant descendre le dernier de ta tête, pour ensuite les protéger de tes petits bras. D'un air craintif au visage, mêlé à un regard de chien battu pouvant signifier un : Il ne va pas faire ça, n'est-ce pas ?

    Loup essayait de te rassurer à ce sujet, mais à cet instant tu préférais quand même connaître aussi l'opinion du géant. Qui se contente de te faire signe, en ajoutant avec la langue des signes de lui apporter les lapins. Était-il sûr de son coup ? Te demandes-tu avec une légère peur. Toutefois tu te relèves lentement, encore mollasson de ta pseudo-sieste sous le foin, pour te diriger vers lui. Les trois boules de poil dans les bras. Enfin deux boules, la grise ayant de nouveau pris le dessus de ta tête comme domicile.

    Tu te retrouves à quelques pas d'Akuma et de son louveteau. Et maintenant quoi ? Tu ne savais pas trop ce qu'il fallait faire. Devais-tu les poser par terre ? Devais-tu les donner au géant ? Ou faire toute autre chose ? Tu ne savais pas trop.

    Tu te décides donc à t'adresser maladroitement à celui-ci de tes mains, encore peu habile dans l'art du langage des signes. Mais tu espères que cela sera compréhensible. Tu lui demandes donc avec un certain mal : Et maintenant ?

    Tu espères que tu n'as pas fait n'importe quoi et qu'Akuma te comprenne car sinon tu risques de te sentir bien idiot sur le coup. Mais pourquoi n'as-tu pas fait comme tout à l'heure ? User de ta voix ? Hors de question. Tu as l'habitude de saluer en parlant, mais pour le reste tu es une véritable carpe. C'est comme ça.

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires