en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces

Anya - "La caresse d'une plume" [Done !]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Terminé #1le 04.01.19 1:49
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité


I will survive. No matter how, no matter what it takes.


identité

NOM : Bunebaia
PRÉNOM : Anya
DATE DE NAISSANCE : 18/06/1984
DATE DE MORT : 02/10/2006
NATIONALITÉ : Abkhaze
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
[ X ] Anglais.
[ ] Japonais.
[ X ] Autre(s) : Russe, Abkhaze, Géorgien
RACE : Chimère
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Yuuka Kazami - Touhou



physique


Frêle.
C'est probablement le premier mot qui vous viendra à l'idée lorsque votre regard atterrira sur Anya. Frêle, fragile, discrète, même avec sa couleur de cheveux qui sort de l'ordinaire. Il est vrai que la touffe verte sur la tête de la jeune femme a tendance à attirer l'attention non sans rappeler la queue d'un paon, la jeune femme ayant hérité de sa transformation de cheveux vifs de la même couleur que les plumes qui ornent la traîne de l'animal tout comme ses deux grands yeux bleu, de cette même nuance que le corps de l'oiseau. Très souvent écarquillés, apeurés même, ils sont masqués derrière des lentilles de couleur rouge, par effort pour se rendre plus effrayante.
Car il est vrai qu'une Chimère croisée Paon n'est pas très impressionnante. Surtout pas lorsqu'on a un corps qui rappelle autant la fragile beauté des oiseaux, ou la peau parsemée ici et la d'un duvet de plumes si fin qu'au premier abord on croirait une pilosité normale. Sa taille n'aide en rien à combattre cette idée de petite chose fragile, en effet du haut de son mètre 63 il est dur d'avoir l'air dangereux. Alors certes, elle portera parfois des petits talons, assez hauts pour lui faire gagner quelques centimètres mais quand même pratiques et surtout modestes. C'est un mot qui pourrait résumer assez correctement sa façon de se vêtir, modeste et vieillot. Robes longues, collants opaques, tartan, chemises blanches sous des petites vestes cintrées, la demoiselle sort un petit peu d'une série des années 50. Mais pas du coté Pin-Up de la force, non, plutôt la parfaite petite épouse.
On pourrait la croire gentille petite fille, jusqu'au moment où vos yeux se poseront sur son visage. Où vous verrez ses mâchoires se tendre à chaque geste trop proche d'elle, ses yeux se voiler et son expression entière tomber dans une apathie totale lorsqu'elle se croit seule, les cernes sous ses yeux dûs à ses longues nuits sans sommeil. Puis votre regard s'égarera peut-être sur ses mains, égratignées et abîmées à force d'être triturées toute la journée, ou ses cheveux verts aux reflets vaguement dorés, dont la coupe vous paraîtra étrange. Presque comme faite par tout sauf un professionnel de la coiffure.



Précisions

Craint les contacts qu'elle n'initie pas
Ne parle pas, ou très peu quand elle n'est pas obligée de le faire par convention sociale
A tendance à rechercher la solitude ou à se couper totalement du monde lorsqu'elle est dans une foule

Caractère


« Avant sa mort, Anya était une personne tendre, affectueuse et douce. Passionnée par la beauté qu’elle trouvait partout autour d’elle, dans les moindres détails, les sourires, les rires, les regards. Elle aimait la vie et les gens, elle aimait l’amour blablabla – chiant je sais. Nan j’te jure c’était un cinnamon roll, gentille, attentionnée tout ça tout ça. Su-per chiant.
Alors que maintenant, maintenant tout est plus intéressant ! Elle est complètement foutue la petite c’est chaud. Aaaah non mais c’est fantastique, j’ai vu la descente aux Enfers la petit à petit.

Quand elle est arrivée, elle a été frappée de mutisme mais genre sévère, ça pipait pas un mot que dalle. Après, on à l’habitude, m’voyez, la mort ça a tendance à faire flipper les gens tout ça, le trauma etc. Mais elle, au bout d’une ou deux semaines pas réglé, toujours en position « camisole » ou « j’me fais des câlins toute seule » à sursauter à n’importe quel bruit, à couiner – le seul bruit qui sortait – dès que quelqu’un passait à côté d’elle. Fan-ta-stique.

Mais le mieux c’était les mecs, au début.  Elle ne pouvait pas en voir un sans faire 10 pas en arrière, genre M-D-R c’était absolument tordant, et si un avait le malheur de lui adresser la parole, elle fuyait ou mieux le regardait avec des grands yeux écarquillés, genre lapin pris dans les feux d’une voiture. Ah mais vraiment j’suis fan.

Elle était toujours en train de tout observer autour d’elle, dans un coin de la pièce, discrète, vraiment elle fait tapisserie à perfection. Mais ouais, toujours en train de regarder autour d’elle, avec l’air d’essayer de comprendre, de prévoir ce qu’il pouvait lui arriver. Après, ça avait l’air de marcher plutôt bien, elle a toujours la bonne intention, le bon petit geste qui fait plaisir ou quoi pour aider autour d’elle-même si elle elle est au fond du gouffre. Une bonne gamine.

Après, elle a commencé à changer la gamine. J’sais pas pourquoi, du jour au lendemain, son regard s’est durci, genre vidé même. Mais, ouais, elle a trouvé de la détermination, je sais pas, où je sais pas ce qu’il s’est passé mais ouais un matin elle s’est ramenée, elle était changée. Elle reculait plus devant les gens, même si elle est encore mal à l’aise de ouf, elle parle quand elle doit absolument sortir un mot. J’crois qu’elle a décidé de se mettre à vivre, qu’elle a décidé de plus se laisser mourir à petit feu. Puis, ouais, y’a une flamme dans ses yeux qu’il n’y avait pas avant, surtout depuis qu’elle est devenue une Chimère, elle est toujours aussi faible, elle parle toujours pas, c’pour ça qu’elle a toujours son carnet la sur elle dans lequel elle écrit. Putain ça doit être grave relou en vrai. Mais, ouais, la peur a été remplacée par j’sais pas trop quoi mais ça fait plaisir à voir. Genre quand elle se sent menacée là, elle a des réactions assez cheloue, genre parfois on sent une soif de sang derrière si jamais tu oses lui poser la main dessus. Pas forcément genre « sanguinaire-je-kiffe-le-sang » mais plus genre sauvage en mode « J’te ferai rien si tu me laisses tranquille mais putain approche toi et je te tue ou meurt en essayant » quoi.

Eh, elle aura p’têtre de l’avenir la gamine, mais j’sais pas ce qu’il lui faut pour ça. P’tête se sentir en sécurité, à l’abri des autres j’sais pas. Mais, eh, qui vivra verra. Et elle, y’a quelque chose qui me dit qu’elle verra. »


histoire

« Anya, Anya ma petite merveille. Pardonne nous.
Pardonne nous de t’avoir donné la vie dans une terre aussi hostile et dérangée, mon amour. Mais cette terre est nôtre et nous devons nous battre pour elle. »


Née une chaude nuit de juillet, la petite Anya voit le jour en Abkhazie, le pays de son père. Elle tient son nom de sa mère, Anya signifiant Grâce en Russe, en hommage à la Princesse Impériale disparue au début du 20ème siècle. Elle passe les premières années de sa vie à se gorger du soleil, de la beauté de la vie, de la mer et surtout du jardin botanique de Soukhoumi, indéniablement l’endroit qu’elle préfère de sa ville natale.
Peu après son 5ème anniversaire, le 16 juillet 1989, tout change. Le pays entre tout d’abord en guerre civile, les affrontements entre Géorgiens et Abkhazes se faisant meurtriers, dits affrontements ayant lieu pour tout et n’importe quoi, y compris l’ouverture d’une Université Géorgienne en Abkhazie. Fini d’obéir à la Géorgie, l’Abkhazie reprend ses droits, aidée de la police soviétique Russe. Mais un tel changement demande sacrifice et qui dit sacrifice dit sang versé. La petite fille subit cette révolution de plein fouet, perdant sa mère lors des affrontements, de la main d’un Géorgien qui voyait d’un mauvais œil l’occupation Russe et surtout le mixage Géorgien/Russe.

En 1993, la révolution mourut, sans grands résultats. Malgré le départ forcé de la majorité des Géorgiens du territoire Abkhaze, la nation fut toujours sous le contrôle de la Géorgie et non reconnue en tant que telle. La petite grandit donc dans un mix de cultures, Géorgiennes, Abkhazes, Russes, Grecques… Elle eut des cours de Géorgien toute son enfance, parlait Abkhaze avec le reste des habitants de Soukhoumi et Russe à la maison, son père souhaitant qu’elle se souvienne de sa mère.

L’enfant devint jeune femme et avec cette évolution survinrent les problèmes liés à cet âge. Les hommes. Durant son adolescence elle fit la découverte du désir de la part des hommes, tandis qu’elle explorait son désir des femmes. Harcèlement de rue, drague plus ou moins douteuse, attouchements divers de la part d’amis, d’inconnus… La vie habituelle d’une jeune femme.  Elle mûrit pour devenir une personne calme, douce et souriante, passionnée par la nature et ses mystères. Elle passait ses moments de libre au jardin Botanique, sur les bords des quais, à admirer la Mer Noire, ou à dessiner ce qui lui plaisait, les pétales délicats, les ridules à la surface de l’eau, les sourires des femmes qu’elle aimait, ou bien encore des esquisses rapides de leurs corps sur ses draps.

Une fois sortie du lycée, elle se trouva un petit job dans un magasin, tout en continuant ses études, se tournant vers les milieux de l’art petit à petit. Malheureusement pour elle, elle rencontra au travail un collègue masculin, Alexei. Gentil, drôle et surtout beaucoup trop collant. Il adorait venir lui parler de choses et d’autres et elle était alors bien trop timide pour oser tourner les talons au bout de 45 minutes de discussion sur la dernière nouvelle géopolitique qui ne l’intéressait pas. Sauf que le jeune homme se prit d’une affection malsaine pour elle, la suivant parfois après le travail, sous prétexte de la raccompagner chez elle, lui offrant de temps à autres du chocolat, ou des fleurs. Au début, elle trouvait ça… étrange mais sans danger, gentil plus qu’autre chose. Mais au fil des mois, le jeune homme se fit plus insistant. Elle le rencontrait parfois « au hasard » durant ses jours de repos, où aux alentours de sa faculté. Elle croyait l’apercevoir vers chez elle, croyait l’apercevoir du coin de l’oeil.

Un jour, l’homme prit son courage à deux mains et se lança. La déclaration. Sûr de lui, il ne s’attendait pas à la réponse de la jeune femme. Il ne s’attendait pas au « Non » balbutié maladroitement. Il ne s’attendait surtout pas que sa collègue si parfaite, si douce, pure et innocente, une femme comme on en fait plus, une femme à épouser et qu’il voyait déjà porter ses enfants (si on exclue sa passion ridicule pour l’art, mais bon, il prévoyait déjà de lui faire passer cette obsession ridicule pour le dessin et le travail) puisse être une immondice. Une créature aussi dégénérée, une femme qui aimait s’adonner à CA avec d’autres femmes.
Durant son petit coma de choc, Anya était déjà retournée à son travail et ses clients, le coeur battant à tout rompre, gênée mais aussi inquiète. Il avait été capable de la suivre pendant presque quatre ans toutes les semaines, alors qu’il n’avait aucune indication de son intérêt. Que ferait-il maintenant qu’il avait confirmation qu’il ne l’intéresserait pas ?

Elle prit soin de l’éviter, puis, l’année scolaire touchait à sa fin. Elle avait maintenant 22 ans et sortait fraîchement diplômée d’une petite école de dessin qui ne paie pas de mine. Finalement la liberté s’offrait à elle ! Qu’allait-elle donc faire ?

Sa première résolution fut de partir s’installer dans un autre pays, riche de ses expériences, elle souhaitait s’ouvrir à d’autres cultures et s’installer pourquoi pas en Europe !  Après tout, n’avait-elle pas pris des cours intensifs d’Anglais, ajoutant une autre corde à son arc linguistique. Elle avait économisé pas mal d’argent pendant ces 4 ans de travail/études, en prévision. Mais tout d’abord, elle prit un mois pour elle. Pour s’imprégner de sa ville de naissance, de ce pays si cher à son cœur. Soit, c’en était décidé ! Elle resterait ici encore un mois, peut-être un mois et demi et ensuite, direction Europe !
Elle déposa donc sa démission, puis le fameux dernier jour de travail arriva bien plus vite qu’elle ne crût. Tout lui souriait, l’été était doux, les arbres magnifiques et les femmes n’en parlons pas. Elle fit donc ses adieux à ses collègues, prenant soin d’éviter Alexei, cet étrange personnage de qui, au fond, elle ne connaissait rien. Si elle ne l’avait pas autant évité ces dernières semaines, peut-être aurait elle remarqué son changement, peut-être aurait-elle remarqué ses yeux se ternir, son regard se faire plus insistant, plus sombre, ses gestes en sa présence plus saccadés.
Mais elle ne le vit pas. A son grand dam.

Le soir même, alors qu’elle sortait du magasin pour la dernière fois, elle ne vit pas se glisser une ombre derrière elle. Une ombre qu’elle connaissait bien, beaucoup trop à son goût. Elle fit une petite partie du chemin jusqu’à chez elle, lorsqu’elle sentit une main agripper sa manche. Elle se retourna, surprise par l’attitude cavalière de la personne, mais bon, elle n’était pas du genre à faire très attention à son environnement, quand elle se croyait seule. Et seule, elle l’était actuellement, elle, la rue et le vent doux. Du moins elle le croyait. En se retournant elle le vit, lui, Alexei, un regard dérangeant sur le visage, quelque chose de malsain dans son rictus.

Il avait l’air instable, dérangé. Elle reconnaissait cet air, elle l’avait déjà vu, chez des hommes qui avaient tout perdu, ceux qui avaient arraché une partie de son coeur en lui prenant sa génitrice. C’était un homme prêt à tout pour avoir ce qu’il veut. Hors, il la voulait elle.
Il lui expliqua, en long en large et en travers qu’elle ne pouvait pas partir, qu’il savait pourquoi elle partait. Qu’elle était malade, et qu’il était le seul à pouvoir la sauver. Le seul à pouvoir la soigner de sa maladie, lui et son amour étaient le remède. Lui. Lui. Seulement lui et encore lui.

TW Viol, violences sexuelles, violence, graphique. :
Il la viola ce soir là. Fiévreusement, nerveusement, persuadé qu’il la posséderait après ça, qu’elle l’aimerait. Car, après tout les femmes ne rêvent donc pas de ça, d’un homme qui sait ce qui est bon pour elles ?
Il laissa son corps brisé sur le sol, son regard vide, l’état de choc ayant envahi son visage. La pauvre petite, une première fois avec un homme tel que lui était tellement bonne qu’il l’avait épuisée. Pris de tendresse il cueillit son visage entre ses mains pour aller déposer un tendre baiser sur les lèvres de son aimée. Elle sursauta à son contact, ses yeux vides se plongeant dans son regard bleu et par réflexe détourna son visage du sien comme elle l’avait fait quelques minutes auparavant. Elle… Se détournait de lui ? Refusait son amour ?
C’est à ce moment là qu’il comprit, qu’il comprit qu’elle ne serait jamais sienne. Une colère sourde l’envahit et il la força à le regarder, ses mains crispées sur la mâchoire de la jeune femme, ses doigts blanchissant tant il serrait tandis que des hématomes naissaient sous ceux ci. Une larme solitaire s’échappa de l’oeil d’Anya, incapable de bouger, incapable de crier, sa voix trop rauque pour recommencer. Et puis, si ça n’avait pas marché la première fois, pourquoi quelqu’un réagirait maintenant ?
Elle sentit l’air se faire rare, puis remarqua que les mains de son agresseur avaient glissé sur son cou et serraient toujours aussi fort que lorsqu’ils étaient sur sa mâchoire, ou sur ses poignets plus tôt. Ses poignets. Oui, ses poignets ! Défends toi, tu as encore tes mains. Tu es peut-être dénudée et sous lui, mais tu as encore tes mains ! Elle essaya de le repousser, de frapper sur son torse sur ses bras mais rien n’y fit, elle se fatiguait juste de plus en plus, épuisant le peu d’air qu’il lui restait. Elle se sentit faiblir.
Son bras chuta contre le sol, sa chair maculée de tâches bleues qui s’étendaient de ses mains à ses avant bras. Il ne fit presque aucun bruit. Comme son dernier souffle.

C’est ainsi que mourut Anya. Seule. Brisée. Allongée à moitié nue sous un homme qu’elle n’appréciait pas. Le triste sort d’une femme.
Elle prit une inspiration haletante, paniquée, et voulut crier. Aucun son ne sortit de sa bouche. Mais, comment ? N’était-elle pas morte ?

Anya vécut plutôt mal sa mort.
Et c’est peu dire.
Le traumatisme violent que celle ci a causé l’a marquée profondément. Elle mit quelques années avant d’arriver à prononcer ne serait-ce qu’un mot. Elle évitait les hommes, les fuyait comme la peste elle même. Elle entendit plusieurs fois des personnes plaisanter sur ça, allant même jusqu’à lui demander si elle était une Chimère pour fuir les mâles de cette manière.
Il lui fallut une dizaine d’années pour rassembler le courage d’aller se renseigner au sujet des Chimères, ces femmes qui modifient leur ADN pour adopter des caractéristiques animales. Qui dit animal dit sauvage, qui dit sauvage dit dangereux. Ce serait parfait pour elle. Pour pouvoir se défendre. Pour que tout ça ne se reproduise plus.
Elle erra, des heures durant, à la recherche de quelqu’un qui voudrait bien lui octroyer ce pouvoir. Elle était prête à tout pour ça. A tout faire, pour pouvoir être en sécurité un jour. Elle finit par accepter un petit peu tout ce qui lui était proposé, dans l’espoir de devenir ce qu’elle souhaitait. Elle finit par y parvenir après quelques mois de petits boulots dégradants, de vols, de services rendus à droite à gauche ; après tant d’humiliation, elle y parvint. Enfin. La seringue, le sacré Graal. Elle allait enfin pouvoir être à même de se défendre.
Elle ne demanda pas quel ADN animal était contenu dans la fiole, pas un mot ne franchit sa bouche ni avant ni pendant (bon vous me direz, ça ne change pas de d’habitude).
Elle eut la surprise quelques temps plus tard. Et fut bien déçue. Un paon. Un animal certes beau, mais un oiseau, pas de griffes, pas de crocs, pas d’apparence effrayante. Et le pire ? Ses cheveux étaient devenus verts vifs, une vraie cible mouvante.
Mais le pire furent ses yeux. Bleus. D’un magnifique bleu profond. Comme Lui. Finalement, elle le portait encore en elle.
Depuis, elle arpente les rues, lentilles colorées en rouge pour cacher ses yeux, et la rendre peut-être un peu plus effrayante, le corps presque totalement couvert. Un jour, elle prit une décision radicale en voyant la masse de cheveux longs tomber sur ses épaules, elle attrapa une paire de ciseaux non loin et d’une main tremblante tailla dans le tas, se jurant de ne plus donner de prise à quiconque voudrait lui faire du mal.

derrière l'écran

PRÉNOM/surnom : Rubi/Cora !
AGE : 23
Comment t'es arrivé sur PaB ? Je cherchais à me remettre au Rp après quelques années de pause, puis on est tombé.e.s sur PaB par hasard, merci les topsites
Le smiley que tu préfères ici ?  Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 109375531
Tes mangas préférés ? Hm, la comme ça, je dirais, Nana, FMA et Strawberry Panic



Terminé #2le 04.01.19 1:59
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Damn j'aime tellement les personnages aux cheveux verts. BIENVENUE SUR PAB ! C'est chouette de voir arriver les Chimères, la ville en manque cruellement (je me tâtais pour un DC Chimère but ce n'est vraiment pas raisonnable du tout argh)

Hâte d'en apprendre plus ! Très joli choix de créature que le paon.
Terminé #3le 04.01.19 10:26
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Joshua Rokuro
Roi des Lémures ♛Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] As64OwE48/15Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] EeIQN7j  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution : Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] IFGhJr1Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] Empty
Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] Cflb × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par hobermen]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 7872
× Øssements3723
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Joshua Rokuro
Roi des Lémures
Propriétaire de chenille zombie & Dragon des archives
http://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-tahttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Hey hey ♥️
Que d'arrivées ce soir Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 4126741921

on est tombé.e.s sur PaB par hasard
Ce pluriel Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2336342009 Z'arrivez en groupe ? Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2125727644

Courage pour terminer cette fiche ! J'apprends déjà des trucs en la lisant, je savais même pas que l'Abkhazie ça existait Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 204697570
Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 1302590589
Terminé #4le 04.01.19 10:34
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Etsu Morugawa
☢ Désintégrator ☢

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] As64OwE66/100Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] EeIQN7j  (66/100)
× Présence: présent
× Evolution : Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] FI3ggBVAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] V2POM0FAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] Empty
Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 416364NightMini × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 31
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Métier : Au chomage
× Epitaphes postées : 2581
× Øssements2946
Autre
× Inscription : 13/01/2017
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Liam Gold
Etsu Morugawa
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-dehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487http://www.peekaboo-rpg.com/t2068-etsu-447-55-87-13#7http://www.peekaboo-rpg.com/t2078-etsu-incinegram
Ok je viens d'apprendre l'existence d'un pays Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 3539227844
Je te remercie hihi !

BIENVENUE A TOI ! En espérant que tu te plaises parmi nous Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 798748180 bon courage pour ta fiche !!!
Afficher toute la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
Terminé #5le 04.01.19 10:39
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
AH que coucou ! Un Paon sauvage apparaît Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 39365762  

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche, même si je vois que t'as déjà l'air très bien partie...  Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2998768518 So sweet

Des bisous sur toi Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 798748180
Terminé #6le 04.01.19 10:57
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
BIENVENUE CHIMÈRE Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] YNxj4lV
Terminé #7le 04.01.19 20:24
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Hanw merci à tous-te-s vous êtes adorables Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 1479253400

Josh => Oui, je suis arrivé.e avec une joueuse qui s'est inscrite hier soir comme moi :P Je te laisse deviner qui Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2336342009

Terminé #8le 04.01.19 21:19
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
PAOOOOOON ! /brique/

Okay, bref.

BIENVENUE ! Et on en profite pour dire bonne année tiens, c'est gratuit... c'est gratuit...

Tu m'as l'air de faire partie du PAVÉGANG toi...
Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2569035749

En tout cas, bon courage pour ta fiche !
Terminé #9le 05.01.19 1:11
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Anonymous
Invité
Invité
Je fais violent partie du PavéGang :')

Désolée d'avance :')
Terminé #10le 09.01.19 16:55
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Léandre Delacour
Nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] As64OwE67/100Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] EeIQN7j  (67/100)
× Présence: présent
× Evolution : Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] FI3ggBVAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] EmptyAnya - "La caresse d'une plume" [Done !] MotuqIr
Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] Empty × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 255
× Avatar : (Princesse) Zelda
× Pouvoir : Ficelles de squelette
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Antiquaire et apothicaire.
× Epitaphes postées : 4048
× Øssements137
Masculin
× Inscription : 28/04/2017
× Surnom : la salamandre
× DCs : Cassian / Brendan / Âdalarasi
Léandre Delacour
Nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1786-leandre-delacour-house-http://www.peekaboo-rpg.com/t2710-leandre-per-non-vivere-soli
Je viens lire !
J'espère que tu n'as pas attendu trop longtemps pour la phase de validation parce que j'ai vu l'étiquette cette nuit seulement. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2929307098 En tout cas, j'ai répondu à tes questions à tes MPs mais la coïncidence fait que je m'occupe de cette fiche aussi !

Identité Mais quel est donc ce nom de famille ? J'ai cherché sur Google et je retombe sur ta fiche uniquement donc on n'a jamais entendu parler mais, aucune crainte, ce n'est pas dérangeant. Je suis juste surprise. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 3594984472 Anya, ça sonne bel et bien... abkhaze Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 3385509894 Je ne connaissais pas non plus cette contrée mais du coup, ça, ça existe et je ne peux que te le valider. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2960999066
Les langues sont donc absolument logique. dommage qu'elle ne parle pas encore japonais malgré qu'elle y vit depuis peut-être 12 ans... Ou pas, à voir selon ton histoire que j'ai du coup hâte de lire !
Pour les âges, une petite erreur sur l'âge post-mortem puisqu'elle en a 34, pas 35. 22 ans, par contre, nous sommes d'accord.
physique Un physique rédigé, yaaaas ! La couleur d'yeux est, comme on en a discuté, justifiée donc c'est impeccable. Je comprends la justification de couleur de cheveux (et tu me l'as même dit que c'est par rapport à son injection de paon) mais si elle pouvait être un peu plus explicite, ça serait merveilleux. Ça te dérange de le rajouter ? #pointilleuse.
1m63, ce n'est pas si petit, hé ! Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2929307098 Par contre, je t'avoue que même si son style est assez mémérisant comme tu peux le décrire, j'en suis assez fan. C'est trop kiki et drôle à la fois. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 3117243060
Tu respectes à la lettre le formulaire, tu es fille bien sage, dis moi. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2336342009
Précisions C'est très représentatif de sa timidité donc on se fait déjà une idée ici. Passons au caractère pour plus encore !
Caractère Oh, je ne m'attendais pas à ce genre de ton dans le récit. Mais je crois que ça a suivi mon changement de musique... (Le style vintage de ta personnage m'a donné envie d'écouter Thrift Shop Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 3965502052). En tout cas, ce discours a le mérite de bien vendre l'histoire puisqu'il y a une évolution qui me donne envie de la lire maintenant mais je me retiens. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2935886327
Par ailleurs, c'est pas très souvent qu'on retrouve une évolution du caractère... dans le caractère. Mais c'est logique. Ce caractère, bien que d'un registre familier, est vraiment plaisant à lire et, encore une fois, nous met en haleine. Oui, parce qu'il faudra que cette transition apparaisse dans l'histoire, bien entendu.
Histoire Le bémol, c'est que je dois aussi faire les recherches pour vérifier la cohérence à la réalité. Pour être honnête, je pense déjà que tout passe parce que ta personnage est bien construite mais question de formalité, je vais le faire, hein. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] THLZrTa Voyons le bon côté des choses, tu me cultives ! Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 798748180

Je pense qu'il s'agit d'une coquille mais le 18 juillet 1989 n'est pas dix jours avant son anniversaire puisqu'elle est née le 16 juin. Comme tu as des modifications précisées ultérieurement, j'ajoute ça à la petite liste. Ce n'est pas grand chose, après tout.

Comme on a moins d'archives sur cette partie de l'Histoire, je trouve que c'est bien de rester évasif et tu le fais avec brio donc c'est très bien. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 3785575706 Les éléments principaux pour une civile sont inscrits sans rentrer dans les détails, génial !

On adore le sexisme de rue mais, c'est la réalité du terrain et en plus, justifie sa future race donc tu apportes déjà un premier élément. Sinon... Alerte stalker Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 4126741921 Est-ce qu'il lui a dit "t'avais qu'à pas t'habiller comme ça, je t'aurais pas pris pour une femme à marier ?" Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 1126230839

Bon, du coup, le petit voyage dans le monde des morts, c'est tout aussi bien et plus dépaysant que l'Europe encore ? Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2815383975 Sans rire, on peut avoir ici un potentiel de justification à son désir de rester au Japon. ce n'est pas dans les critères de validation mais c'est toujours agréable à apprendre.

Franchement, c'est super sympathique de ta part d'avoir ajouté le spoiler car tout le monde ne le fait pas et certains aimeraient bien avoir cette part de politesse que tu fais. Du coup, pour ma part, j'ai lu, et c'est bon de ce côté là.

Dans l'histoire, on a toutes les caractéristiques attendues pour créer une chimère mais aussi l'illustration de cette évolution que je voulais (bien qu'elle soit courte mais ce n'est pas gênant, ne t'en fais pas). De toute façon, pour l'ADN, personne n'est au courant donc elle n'aurait pas pu savoir. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 2815383975 Donc j'aime bien par contre l'explication du port de lentilles. Il n'est pas hasardeux, c'est tellement bien. Je suis fière de toi et de cette fiche, en vrai. Anya - "La caresse d'une plume" [Done !] 798748180


encore un effort


Vraiment très peu de choses. Tu le corrigeras en même pas cinq minutes. Pour résumer, il faudra changer l'âge post-mortem dans le profil. Concernant le physique, être un peu plus explicite sur la couleur de cheveux bien qu'on comprend. Puis, en dernier, dans l'histoire, l'histoire de dix jours qui n'est pas très correct par rapport à sa date de naissance.
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire