Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Angelika voudrait de premiers rps
Elena & Pinho recherchent deux partenaires de rps chacun
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
pass annuel — (konstantin)
Anonymous
Invité
Invité
#1le 02.01.19 22:49
t'aurais pas fait un beau modèle
d é c e m b r e

Les musées,
ça lui rappelle quand elle était enfant.
Quand elle s'amusait,
à déambuler dans les couloirs du temps.

Il y a toujours eu chez Hanae cette curiosité presque maladive, ce désir inassouvi d'apprendre au quotidien, sur tout et sur rien — de son regard critique, elle ne cesse de lire des ouvrages pour parfaire ses connaissances dans bien des domaines ; car elle ne veut en oublier aucun. Comble de la perfection, Hanae ne laisse rien au hasard ni de côté ; pas la moindre matière, pas le moindre sujet n'échappe à ses recherches (sauf peut-être un mais c'est inconscient, c'est parce qu'elle ne sait pas — la petite poupée ne connaît pas l'amour).

Musique en fond sonore,
elle entre dans cet espace insonore.

Pas un son, pas un souffle — c'est l'idéal pour celle qui ne supporte pas le vacarme assourdissant et qui fuit tout ce qui fait du bruit ; le calme est un paradis envoûtant, un cocon rassurant. Rien, sauf sa musique ; rien sauf le son qu'elle a choisi. De son pas léger et délicat, elle se rapproche des caisses afin d'acheter un billet pour l'exposition temporaire du moment — une vision reprenant les origines de la calligraphie ; une visite historique en fait. Et l'Histoire fascine Hanae — c'était ça d'ailleurs son projet ; avant le séisme, avant la mort. De brillantes études en littérature, un parcours irréprochable pour intégrer les meilleures universités de Tokyo — Hanae était censée réussir.

Atteindre les sommets,
rivaliser avec les dieux,
et tel Icare,
finir par se consumer.

Carnet de notes dans sa main droite où elle y glisse le guide de l'exposition et téléphone dans sa main gauche, prête à alimenter son Instagram, la petite poupée se déplace dans les allées blanches du musée — elle est fascinée. Son regard sombre et éclairé se pose sur tout, lit avec avidité, note avec passion. Petite fille modèle, adolescente ayant voulu grandir trop vite, elle reste une enfant ; studieuse, désirant plaire à ses parents (mais papa n'en avait que faire et maman préférait les anxiolytiques et les anesthésiants). Elle pourrait y rester des heures — dans cette bulle où personne ne peut la déranger.

Ou du moins,
c'est ce qu'elle pensait.
ah !

Elle prend place dans une petite salle qui déroule en boucle un reportage d'une quinzaine de minutes sur l'évolution de la calligraphie à travers les âges. Elle écoute, sage comme une image — et brusquement, il vient briser l'harmonie de ce tableau, tâchant d'une bavure orange la toile si blanche. Il s'assoit juste devant elle et évidemment ; il est bien trop grand. Elle hausse un sourcil, claque sa langue contre son palais — ça ne se passera pas comme ça. Du bout de son crayon de bois, elle tapote l'épaule de son voisin (éphémère) de devant (se refusant le moindre contact physique avec un individu aux attributs masculins).

« Au risque de vous étonner, vous n'êtes pas si transparent »

il va falloir se décaler,
sur le côté,
pour faire plaisir à l'impératrice !
BY MITZI
Konstantin Kamil
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
11/100  (11/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 33 Masculin
× Age post-mortem : 87
× Avatar : chuis une artiste
× Pouvoir : Invisibilité
× Appartement : Kiss
× Métier : Chercheur pour Die Fäulnis
× Epitaphes postées : 113
× Øssements576
Féminin
× Inscription : 10/02/2018
× Surnom : le lamantin
× DCs : //
nécromancien
#2le 27.01.19 15:01
Pass Annuel

Il aurait aimé traîner dans les musées, de son vivant, mais il n’en a jamais eu l’occasion. Peut-être une ou deux fois, ceci dit. La guerre ne l’a pas aidé à assouvir sa soif de connaissances, et une fois les temps les plus difficiles écoulés, il s’embarquait dans de longues études et un travail prenant, stressant, qui ne lui ont laissé que peu de repos. Lorsqu’il en a enfin eu l’occasion, une voiture le renverse et le tue. C’est quand même un peu dommage.
Pourtant, les musées ont tout pour lui plaire ! Peu de monde, calme, et culturel. Konstantin ne pourrait pas demander mieux. Au lieu d’observer quelques œuvres parfois, son regard dévie vers la population aux alentours. Quelques étudiants prenant des notes. Un jeune homme s’ennuyant. On y prend parfois des photos, alors que d’autres restent de longues minutes devant un simple tableau, comme subjugué. Lui se contente de traverser les couloirs à la recherche de rien, observant avec un certain intérêt tout ce qui peut se trouver dans ces lieux si singuliers qui le font se sentir bien.

La modernité le surprend vaguement un instant. Des écrans, des tablettes interactives… Il secoue légèrement la tête ; c’est normal. Tout évolue, il ne voit pas pourquoi les musées ne changeraient pas avec le temps. Quand bien même ! Plus le temps passe, plus il s’éloigne de sa vie qu’il regrette tant. Il aurait encore pu être en vie, à cette époque. Vieux, certes, mais toujours en vie. Son regard s’arrête vers une longue frise retraçant l’histoire précise d’une dynastie qu’il ne connaît que de nom. Il prend le temps d’en lire les détails, de mémoriser quelques éléments qui ne lui serviront probablement à rien à part briller en société et se vanter lors d’une conversation. Dommage qu’il ne parle pas à grand monde !

Son trajet improvisé le guide dans une petite salle sombre où un film y est projeté. Pourquoi pas, se dit-il. Ce n’est pas comme s’il recherchait quelque chose de particulier en errant ainsi dans les couloirs. Il n’y a que très peu de place, et il n’a pas envie de déranger plus que ça ; aussi se contente-t-il de prendre la première qui se propose à lui.

Mauvaise idée.

A-t-il oublié qu’il était grand ? La demoiselle derrière ne semble pas apprécié sa trop grande présence ; mais il ne peut guère lui en vouloir. Evidemment qu’il dérange ! Mais sa remarque lui arrache un timide sourire lorsqu’il se retourne vers l’intéressée.

-Oh, mais je peux le devenir.

Pour une fois que ce satané pouvoir peut s’avérer utile ! En à peine quelques secondes, en commençant par la pointe de ses boucles rousses, il devient transparent, puis disparaît complètement, du moins, jusqu’au milieu de son torse, bien suffisant pour dégager la vue de la demoiselle.

-Ca ira, comme ça ? Lance-t-il sur un ton léger, sourire aux lèvres invisible.

Est-ce que c’est bizarre, de faire ça ? Ou est-ce normal d’user de son pouvoir ainsi, surtout que le sien est bien inoffensif ? Il n’en sait pas grand-chose, il a toujours eu du mal avec les codes sociaux malgré sa bonne volonté. Tant que madame ne lui en tient pas rigueur, il s’estimera satisfait.

Codage par Libella sur Graphiorum
Pseudo :

forums partenaires