en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Y'en a pas d'annonces actuellement, si c'est pas malheureux.
En attendant de nouvelles annonces, on t'invite à zieuter les carnets qui n'ont pas encore eu de réponse : Haruki Matsuoka, Zachary Harper, Reina Makoto, Taichi Haru, Nemo Reed, Yukimura Arai

La douceur des étoiles [Etsu]

La douceur des étoiles [Etsu] Empty #1le 30.12.18 22:08
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Poppy Albert
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
La douceur des étoiles [Etsu] As64OwE15/15La douceur des étoiles [Etsu] EeIQN7j  (15/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : La douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] Empty
plz daniel we cant keep doin dis × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 18
× Avatar : Papika - Flip Flappers
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 99
× Øssements1134
Féminin
× Inscription : 02/02/2018
× Surnom : l'okapi
× DCs : Zahra
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2850-poppy-albert-here-ihttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2868-poppy-albert-the-rest-of-the-world
- Le…petit…chat…de…pierre…a…du…chocolat…

Tu montes les escaliers une par une tout en récitant une phrase qui n’a aucun sens. Pour une fois, tu décides d’y aller tranquillement dans l’escalade de l’escalier qui va te mener tout droit à la porte d’entrée du bloc appartement Pucca. En enfilant les marches une par une, tu t’amuses à créer une phrase qui va durer le temps de chacun de tes pas que tu déposes sur les surfaces qui t’élèvent jusque plus haut. Tu as pris cette idée de personnes que tu as croisées dans un parc. Ils parlaient principalement japonais, un peu comme tout le monde qui habite dans l’immense Tokyo, mais elles semblaient être en mesure de te parler dans un anglais brisé. Tu t’es permise de modifier le jeu dont elles t’ont fait mention, en remplaçant le pierre-papier-ciseaux par simplement une énumération de mots qui semblent faire du sens une fois qu’ils sont alignés.

Enfin arrivée à destination, tu constates l’obscurité des lieux avant même de franchir la porte. C’est vraiment dommage que les journées soient devenues plus courtes à cause de l’hiver. Tu as l’impression que tu peux moins profiter du Soleil et que la fatigue te prend de plus en plus au dépourvu. Non, tu n’irais pas jusqu’à dormir sans t’arrêter, mais tu imagines que cela serait une bonne option si le Soleil adviendrait réellement à disparaitre. Plus tu y réfléchis, plus tu te dis qu’il est intéressant de se demander si le Soleil que tu vois la majorité des jours est un vrai astre et non pas une illusion. Qui pourrait te répondre? Il n’y a pas vraiment de gens qui te viennent en tête. Tant pis.

Par coooontre, un des meilleurs points positifs des journées plus courtes est le fait que tu peux profiter de ta routine du soir plus longuement, et ce, en compagnie d’Etsu. Cette femme, habitant aussi à Pucca, est toujours là quand tu reviens de tes journées de sortie. Elle te répond quand tu lui parles, elle concocte un chocolat chaud pour toi lorsque tu le demandes poliment et elle te laisse l’accompagner dans sa contemplation du ciel étoilé qui est très souvent offert à vous au travers l’écran LCD qui orne votre mur. Pendant des chaudes nuits d’été, tu lui proposes même de sortir dehors pour les admirer, ce qu’elle accepte aussi. Décidément, elle est trop gentille de toujours accepter tout ce que tu quémandes. Aujourd’hui encore, tu t’attends à ce que ta routine revienne encore lorsque tu ouvriras la porte et que tu lanceras ton fameux « I’m back! » au reste de l’appartement. C’est justement ce que tu fais sans attendre.

Étonnamment, aucune réponse ne sort de nulle part. Étrange. Peut-être qu’Etsu est partie dormir? Après avoir enlevé tes bottes et accroché ton manteau, tu risques un œil vers la porte de la chambre de la femme en question : elle est ouverte et aucune présence n’est sentie dans la pièce. Ah bon. Alors Etsu doit être partie! Va-t-elle revenir? Tu n’en sais rien. Mais tu te dis qu’elle revient toujours. Elle devrait. Et tu as un pressentiment qu’elle reviendra ce soir. Donc, tu prends la décision de lui faire une surprise.

Sans hésiter, tu ris de ton rire cristallin tout en gambadant vers la cuisine. Tu ouvres les portes des cabinets et tu trouves tout l’attirail nécessaire afin de réaliser de bons chocolats chaud. Tu sors deux tasses, tu patientes le temps que le lait se réchauffe et tu verses le tout dans les contenants que tu as choisi. Pour ce soir, tu as pris ta tasse préférée : elle est verte avec des motifs de bonbons qui semblent valser dans tous les sens. De plus, cette tasse est teeeeeellement grosse, elle peut contenir presque deux chocolats chaud entier à l’intérieur!! (on sent l’exagération)

Une fois que tu as tout préparé, tu déposes tes bras sur le comptoir, tu penches ton corps vers l’avant et tu observes rêveusement la fumée qui s’échappe des tasses. Elles dansent au rythme de la chaleur, c’est vraiment hypnotisant que tu as peur de la quitter des yeux. Tu as tant envie de prendre une gorgée, mais sinon, cela serait de la triche. Tu dois apprendre à attendre. Et tes vœux sont exaucés en moins de quelques minutes, car tu entends la porte principale s’ouvrir. Tu te redresses, espérant silencieusement que cela soit la femme. Comme de fait, une minute qui a semblé comme une éternité plus tard, tu aperçois les cheveux de jais de ta colocataire dans le coin de ton champ de vision. Aussitôt, tu sautes sur l’occasion, surtout lorsqu’elle te fait désormais face de l’autre côté du comptoir.

- Etsu! Welcome back! Nous avons changé les rôles! Hee hee!

Tu appuies ta tête sur tes bras, ces derniers toujours accotés sur le comptoir, et tu penches légèrement celle-ci afin que tu puisses bien voir la femme. Tu lui gratifies un sourire chaleureux tout en rigolant doucement et en fermant les yeux.


@Etsu Morugawa
La douceur des étoiles [Etsu] Empty #2le 01.01.19 17:55
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Etsu Morugawa
☢ Désintégrator ☢

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
La douceur des étoiles [Etsu] As64OwE62/100La douceur des étoiles [Etsu] EeIQN7j  (62/100)
× Présence: présent
× Evolution : La douceur des étoiles [Etsu] FI3ggBVLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] V2POM0FLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] Empty
La douceur des étoiles [Etsu] 416364NightMini × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 31
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Métier : Au chomage
× Epitaphes postées : 2550
× Øssements2897
Autre
× Inscription : 13/01/2017
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Liam Gold
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-dehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487http://www.peekaboo-rpg.com/t2068-etsu-447-55-87-13#7http://www.peekaboo-rpg.com/t2078-etsu-incinegram
it's seem like
home.
La vendeuse referma prestement la porte de sa boutique de macarons, la jeune femme lui lançant un petit sourire avant de délaisser l’une de ses enseignes préférées afin de rentrer à son appartement. La chimère qui tenait la boutique de mochi et autres pâtisseries japonaises l’avait presque poussé dehors, bien que désolée, suite à un appel urgent de sa partenaire de jeu préférée. Une histoire compliquée que la brune n’avait pas tout à fait compris mais qui l’avait fait sourire comme à chaque fois qu’elle venait dans cette petite boutique. Ses perles ambrées regardèrent alors la petite porte refermée, le panneau « Close » bien mis en valeur avant de s’en retourner dans la foule, son sac en papier rempli de boîtes de gâteaux aux goûts et couleurs différentes.

un petit arc-en-ciel de douceur

La nuit commençait à tomber sur la capitale du monde des morts. Les rues se bondaient de monde et de créatures en tout genre, les gens se faufilant entre les passants moins pressés qu’eux. Etsu les observait d’un air neutre, emmitouflée dans sa lourde écharpe de laine et son gros manteau d’hiver. L’air était frais sur ses pommettes, les rougissant tandis qu’elle marchait d’un pas rapide pour rentrer. Il commençait à se faire tard et ce soir, elle n’avait pas envie de rester sur un coin d’eau à regarder ses amis les étoiles. Ce soir, elle voulait rentrer et se caler dans le fauteuil tout rose de son appartement, entourée de ses chats et enveloppée de musique classique. Une petite soirée tranquille, peut-être entrecoupée de passages de ses colocataires plus ou moins bruyants. Un soir comme un autre.

L’agence se présenta enfin sous ses perles claires, un petit sourire enjoué étirant ses lèvres fines. Les talons de ses bottines claquèrent sur le bitume et le carrelage de l’entrée, faisant lever la tête de la jeune femme à l’accueil à qui elle fit un signe avant de prendre la direction de son appartement. Chemin connu par coeur, chemin qu’elle pouvait faire les yeux fermés. Etsu laissa ses jambes la porter, sur les marches, les couloirs, les allées avant qu’elles ne s’arrêtent enfin devant la porte de sa maisonnée. Un nouveau sourire et la nécromancienne pousse la porte une fois le verrou débloqué.

La douceur du lieu l’accueillit avec beaucoup de douceur. Tout comme les miaulements de deux de ses chats qui étaient venus voir ce qu’il se passait dans l’entrée. Et la petite voix douce de sa plus jeune colocataire, accoudée sur l’îlot dans le coin cuisine. Une intonation douce et un sourire qui ravit Etsu. Il était rare en effet que ce soit elle qui l’accueille à l’appartement et non l’invers.

- Bonsoir Poppy. Je vois que tu t’es occupée de tout.


La brune délaissa son manteau et son écharpe, les accrochant sur le meuble prévu à cet effet. Puis, elle retira ses chaussures, caressa brievement ses boules de poils malicieuses avant de reprendre son sac et aller jusqu’à la cuisine. L’odeur agréable du chocolat voletait dans la pièce, parfum enivrant qui arracha un rictus bienheureux à la jeune femme qui vint s’asseoir près de l’adolescente. D’ordinaire, c’était Etsu qui entretenait ce rituel. Préparer un bon chocolat chaud quand Poppy était là. C’était comme ça et les choses s’étaient mises en place tout naturellement. L’alchimie qui s’était créée entre elles avait fait qu’elles partageaient à présent des moments précieux et tranquilles, dans les petits recoins de leur appartement tout rose. Une petite routine qui avait le don de faire du bien à la jeune femme.

- Regardes ce que j’ai ramené.


Sans se faire prier, la japonaise présenta alors son sac en papier, tout droit sorti de la pâtisserie. Une habitude là aussi. Etsu ne savait pas trop faire autrement. Elle achetait toujours tout un tas de choses et de nourriture, que ce soit pour elle et ses colocataires. Partageuse volontaire qui de bon coeur, laissait souvent sur le comptoir de la cuisine des chocolats, des gâteaux ou autres sucreries qui bien souvent, disparaissaient dans la journée. Et ce soir ce faisait pas exception. Deux boites de mochi aux haricots rouge et une de macarons à la fraise et la framboise. Des douceurs qu’elle avait pris sur un coup de tête, par envie, juste comme ça.

- Cela me semble parfait pour accompagner ton chocolat, tu ne crois pas ?

Etsu afficha un sourire, de nouveau, à la petite rousse qui lui faisait face. Encore un soir tranquille à venir. Dans le canapé rose du salon.
♥️ spenny
Afficher toute la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
La douceur des étoiles [Etsu] Empty #3le 02.01.19 17:38
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Poppy Albert
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
La douceur des étoiles [Etsu] As64OwE15/15La douceur des étoiles [Etsu] EeIQN7j  (15/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : La douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] Empty
plz daniel we cant keep doin dis × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 18
× Avatar : Papika - Flip Flappers
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 99
× Øssements1134
Féminin
× Inscription : 02/02/2018
× Surnom : l'okapi
× DCs : Zahra
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2850-poppy-albert-here-ihttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2868-poppy-albert-the-rest-of-the-world
Tu attends patiemment que ta colocataire rentre convenablement dans l’appartement. Lorsqu’elle te parle avant d’aller porter son manteau, tu répliques par un autre « Hee hee ». Tu te redresses sur le comptoir et tu hésites à te déplacer ou non. Tu te dis que, ce soir, c’est une soirée plus tranquille que les autres, donc, il faudrait mieux que tu lui laisses sa bulle…même si tu n’as jamais réellement appris à conserver la bulle des autres. Maintes fois, on t’avait réprimandé sur ce sujet, surtout lorsque tu te déplaçais parmi les trois autres lits qu’il y avait dans ta chambre d’hôpital. Tu as des effluves d’un souvenir qui te viens en tête, celui de Raven, une jeune fille qui avait séjourné quelques semaines dans ta chambre pour ses deux jambes lourdement cassées. Tu voulais tellement la connaitre qu’il t’arrivait de sauter sur son lit à ses côtés et de lui proposer de lire une histoire ensemble. Elle était la principale instigatrice (parmi tous les autres exemples) de la phrase « Tu es dans ma bulle, je ne me sens pas bien » et, malgré tous tes efforts, tu n’as jamais pu déterminer conformément où était ta limite avant d’atteindre la bulle d’autrui. Encore aujourd’hui, dans ce Tokyo, tu ne le sais pas. Qui sait si Etsu a une bulle immense ou si elle a une toute petite bulle? Est-elle comme Raven ou bien comme toi? Tu ne le sais pas, donc, tu préfères regarder de nouveau les filets de fumée des chocolats chauds s’évaporer dans l’espace de la cuisine.

Quand la femme revient dans ton champ de vision, ton attention quitte les tasses et tu lui adresses un de tes plus beaux sourires. Puis, elle te dit de voir ce qu’elle a ramené. Elle dépose un sac devant toi et sort ses achats. Tes yeux s’illuminent de bonheur lorsque tu constates le contenu du sac en papier : des mochis et des macarons, ces deux desserts tout rouge! N’arrachant pas d’une seule seconde tes yeux de ces sucreries, ta bouche forme un « O » et un long son qui s’approche de cette lettre s’échappe aussi de tes lèvres. Ensuite, tu transformes ton « O » en sourire, tu rapproches tes mains sous ton menton et tu applaudis frénétiquement pour montrer ton excitation. Tu lèves ton regard vers celui d’Etsu et tu lui dis un « merci » bien chaleureux qui provenait du profond de ton cœur. Tu rajoutes :

- Je suis certaine que le chocolat et les macarons vont goûter très bons ensemble! Je n’ai pas encore goûté ces mochis, j’ai beaucoup hâte! On pourra les poser sur la table entre les canapés! Ah, oui! Tiens, c’est pour toi, celle-là!

À ces paroles, tu rapproches, d’une légère poussée, en sa direction la tasse que tu lui avais préparé. Par la suite, tu agrippes la poignée de ta superbe tasse et tu commences à te diriger vers vos canapés. Soudain, une idée te vient. Tu ris discrètement avant de lancer, à chaque pas que tu fais :

- A… blue… and… green… hat… comes… down… froooooom… [huuuuuh]… the… chimney… aaaaaaaaaall… dirty!

Tu avais décidé de recommencer ton petit jeu que tu avais débuté dans les escaliers plus tôt. Pourquoi pas? Cela rend la promenade rapide plus amusante! Décidément, tu te dis que c’est une excellente idée de créer des phrases sans queue ni tête. Tu remercies silencieusement les personnes que tu avais croisées dans le parc. Et dire qu’on t’avait déjà reproché de parler aux inconnus quand ils semblaient clairement inoffensifs. Oui, bon, tes parents avaient fréquemment raconté des histoires (surtout quand tu avais tenté de retourner à l’école) et tu comprenais leurs craintes. Toutefois, tu te disais que tu t’ennuyais de ne parler à quiconque quand tu partais et revenait de l’école. Désormais, tu peux aborder les gens en ayant moins de méfiance, surtout quand tu es dans des lieux particulièrement bondés. Et dans ce grand Tokyo, c’est tellement facile d’en trouver!

Une fois arrivée aux canapés, tu te retournes vers Etsu et tu rigoles. Retenant ton envie intense de prendre une gorgée, comme tu devrais le faire dans ta routine, tu prends le temps d’amorcer une conversation avec la femme.

- Est-ce que tu as déjà joué à ce genre de jeu? C’est très drôle! Je ne sais pas si c’est différent avec la langue japonaise. Est-ce que les phrases sont plus courtes? Est-ce que vous avez des phrases pré-établies? Oh, mais, c’est vrai, je ne sais même pas si tu connais ce jeu, oups!

Tu ris bêtement parce que tu viens de te rendre compte de ta bourde. Eh là là, toi et ta curiosité.


@Etsu Morugawa
La douceur des étoiles [Etsu] Empty #4le 05.01.19 20:36
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Etsu Morugawa
☢ Désintégrator ☢

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
La douceur des étoiles [Etsu] As64OwE62/100La douceur des étoiles [Etsu] EeIQN7j  (62/100)
× Présence: présent
× Evolution : La douceur des étoiles [Etsu] FI3ggBVLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] V2POM0FLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] Empty
La douceur des étoiles [Etsu] 416364NightMini × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 31
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Métier : Au chomage
× Epitaphes postées : 2550
× Øssements2897
Autre
× Inscription : 13/01/2017
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Liam Gold
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-dehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487http://www.peekaboo-rpg.com/t2068-etsu-447-55-87-13#7http://www.peekaboo-rpg.com/t2078-etsu-incinegram
it's seem like
home.
Les prunelles de la jeune fille s’emplirent d’étoiles, sa réaction arrachant un sourire à la japonaise alors qu’elle l’observais admirer les boites de sucreries. Pour une fois, Etsu s’était limitée en n’en prenant pas trop, chose qu’elle faisait rarement. Cela lui arrivait bien souvent de prendre bien plus qu’il n’en fallait, sans trop savoir pourquoi. Peut-être parce qu’elle avait peur que ses colocataires manquent de vivre alors qu’ils étaient bien assez grand pour se nourrir tout seul. Pour autant, Etsu ne pouvait changer ses habitudes et faisait toujours des courses pour plusieurs personnes.

juste au cas où

Souriante et attendrie, la jeune femme se saisit de la tasse vert clair que Poppy lui avait préparé et lui tendait, l’odeur du chocolat embaumant toute la pièce. Cela fit envie à la brune, un sentiment de réconfort étreignant son coeur pendant qu’elle prenait la tasse entre ses mains pour également les réchauffer.

- Je te remercie. Tu verras, les mochis sont délicieux, surtout ceux-ci. La boutique où je les achète ne font que des choses succulentes.

Un petit rire doux lui échappa pendant que la petite rousse s’en allait s’asseoir sur le divan, ses pas sautillant la menant jusqu’aux gros coussins roses. Etsu l’observa jouer pendant sa traverser, un autre petit rire s’envolant dans les airs avant qu’elle n’aille la rejoindre, sans copier son jeu qui lui était inconnu. Gracieusement, elle vint s’installer à côté de la jeune fille, sa tasse entre les mains tandis que London, son petit chat blanc malicieux, vint se poser entre elles tout en quémandant silencieusement des caresses. Un nouveau sourire et Etsu s’exécuta de bonne grâce avant de poser ses perles claires sur Poppy.

- Je ne connais pas ce jeu malheureusement. Il faut dire que je ne jouais pas beaucoup quand j’étais enfant.

Le souvenir de son enfance studieuse revint à l’esprit de la brune qui afficha une petite moue nostalgique, ses mains s’en retournant s’accrocher à la tasse fumante. Les après-midis de travail, les cours de piano, les visites chez les oncles et tantes. Etsu n’avait pas le souvenir d’avoir pu jouer à des jeux, avec d’autres enfants. Mais préférant chasser cette pensée, elle reporta son regard doux sur la rousse près d’elle, le sourire aux lèvres.

- Mais je veux bien que tu m’apprennes. Aller, montres moi.

Tout sourire, Etsu posa sa tasse sur la table basse non loin, avant de se tourner, prête, face à la jeune Poppy. Il n’était jamais trop tard pour découvrir de nouvelles choses amusantes. Après tout, c’était bien le credo de ce monde bien étrange.
♥️ spenny
Afficher toute la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
La douceur des étoiles [Etsu] Empty #5le 30.01.19 18:09
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Poppy Albert
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
La douceur des étoiles [Etsu] As64OwE15/15La douceur des étoiles [Etsu] EeIQN7j  (15/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : La douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] EmptyLa douceur des étoiles [Etsu] Empty
plz daniel we cant keep doin dis × Age de la mort : 16 Féminin
× Age post-mortem : 18
× Avatar : Papika - Flip Flappers
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 99
× Øssements1134
Féminin
× Inscription : 02/02/2018
× Surnom : l'okapi
× DCs : Zahra
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2850-poppy-albert-here-ihttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2868-poppy-albert-the-rest-of-the-world
Tu t’assoies tandis qu’Etsu fait de même. Un des chats, le tout blanc, vient se placer entre vous et il fait exprès de se faire tout beau afin de quérir de l’affection. Tu jettes un regard attendri et empreint d’un amour inconditionnel pour la bête, mais la femme est plus rapide que toi; elle commence à flatter le chat. Tu te dis que c’est mieux qu’il n’y ait qu’une personne à la fois qui flatte le chat. S’il a trop de caresses, peut-être qu’il va tomber inconscient tellement il reçoit trop de bien de partout. D’ailleurs, est-ce que les chats peuvent tomber inconscient? C’est une question à laquelle tu voudrais recevoir des réponses, mais pas trop. En fait, tu as déjà tombé dans les pommes et tu sais à quel point c’est désagréable autant le départ que le retour sur Terre. Plus tu y songes, plus tu conclus qu’il serait mieux d’éviter de savoir si les animaux peuvent vivre un sentiment similaire à ce que toi tu as vécu. Tu ne veux pas les imaginer souffrir, c’est trop horrible. Plutôt, tu ramènes ton attention sur la boule de poils blanchie qui commence à ronronner discrètement, mais tu décides de te concentrer sur ce que dit Etsu, puisqu’elle a repris la parole.

Elle t’annonce qu’elle n’a jamais pu vraiment jouer lorsqu’elle était jeune. Aussitôt, ton visage exprime ta surprise et ta stupeur. Quoi? Cette femme n’a jamais eu la chance de pouvoir beaucoup jouer? C’est trop triste! Quoiqu’en y repensant bien, après que tu aies eu dix ans, toi non plus tu n’as pu jouer énormément. Si, bien sûr, le mot « jouer » signifie de courir dehors, de jouer à tag ou de participer à un jeu qui consiste à lancer un ballon. Ton expression faciale s’adoucit quand tu réfléchis à tout cela et, sentant que tu as un nouveau point en commun avec Etsu, tu fronces des sourcils exagérément, tu crées une moue de compréhension, tu hoches frénétiquement de la tête à ses paroles tout en lançant des « mmmh-mmh ». Comme si tu ressentais exactement ce qu’elle ressentait alors que ce n’est pas vraiment le cas. Mais bon. Tu es empathique à ta façon.

Puis, elle te propose de lui montrer comment jouer à ce que tu viens de réaliser quand tu te déplaçais entre la cuisine et le divan. Ton sourire réapparait comme par magie et tu te lèves d’un bond. À un point tel que tu fais fuir London, à qui tu t’excuses brièvement mais sincèrement. Toutefois, il ne te faut pas plus de temps pour revenir à tes moutons et à t’exclamer, tout en te postant devant la femme :

- Alors! C’est très simple! Quand on monte les escaliers…en fait, non, attend. Heu…avant! Oui, AVANT de monter les escaliers, il faut compter les marches ou le nombre de pas que nous allons faire. Puis, après cela, chaque pas que nous faisons, nous tentons de créer une phrase dans le nombre de marches qui nous est donné. Et ça peut donner des phrases très drôles, en tout cas, moi, j’essaye de dire des mots sans trop y penser, parce que cela donne des phrases rigolotes! Donc, c’est cela!

Pour donner un exemple, tu décides de tournoyer autour du canapé en récitant une phrase sans queue ni tête.

- Every…Monday…Joe…likes…to…gaze…at…the…stars…just…like…me! Oups, j’ai un mot de trop! Hé, hé!

Tu reviens t’asseoir en rigolant de ton erreur qui n’en est pas vraiment une. L’odeur du chocolat arrive subitement à tes narines et tu te rends compte que tu n’as toujours pas pris de gorgée. Sans plus attendre, tu lâches un « OH ! » tout en empoignant ta tasse à deux mains. En buvant ton chocolat chaud, tu apprécies toutes les secondes où le sucre atteint tes papilles gustatives et réchauffe ton œsophage. Tu déposes ta tasse sur la table en faisant un « aaaaaaa » bien ressenti. Décidément, c’est une boisson dont tu te ne tanneras jamais!

Ah, oui, c’est vrai, tu étais en train de montrer un jeu à Etsu. Tu tournes la tête vers elle, ton immense sourire l’accueillant, et tu déclares :

- C’est très facile comme jeu, mais cela passe bien le temps, surtout quand tu as plusieurs marches à monter! Et puis, à deux personnes, ça doit être encore plus drôle, car on peut probablement comparer les phrases de l’un l’autre et décider laquelle est la plus farfelue! Mais bon, toutes les phrases sont acceptées! Oh! Veux-tu l’essayer?

Tu te souviens de la phrase que tu as donnée en exemple et tu songes qu’elle colle parfaitement à la femme. Après tout, c’est elle qui te montrait ce qu’était l’astrologie chaque fois que vous étiez ensemble. Tu espères alors qu’elle a aimé le petit clin d’œil que tu as réalisé.


@Etsu Morugawa
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire