Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Aaron cherche un mentor Vampire
Adonis recherche un partenaire de rp
Elena & Pinho recherchent deux partenaires de rps chacun
Nora voudrait rp avec une Chimère
Akira recherche des partenaires de rp
Zeno cherche de premiers rps
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Lost child - [Vaska & Milo]
Milo Casarotti
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
23/100  (23/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
Oh my × Age de la mort : 10 Masculin
× Age post-mortem : 36
× Avatar : Milo du Scorpion - Saint Seya
× Pouvoir : Mémoire-Vive
× Logement : Appartement
× Epitaphes postées : 446
× Øssements308
Masculin
× Inscription : 24/10/2018
× Surnom : le bonobo
nécromancien
Terminé #1le 15.12.18 18:04
La froid était tombé sur Tokyo, et avec le froid, venait la maladie. Sur le Tokyo des morts s’était abattu une épidémie de grippe qui clouait pas mal de fantômes au lit. Les rues étaient un peu plus vide que d’habitude, enfin, autant que pouvaient l’être les rues d’une ville de plusieurs dizaines de millions d’habitants. Les quelques 11 milliards de mort étaient après tout bien plus nombreux que leurs camarade vivants… Heureusement qu’ils n’avaient pas réellement besoin des ressources de la planète, où ils auraient été bien dans la merde.

Les villes comme Tokyo, New York ou Paris avaient vu leur population exploser. Beaucoup de fantômes restaient à Tokyo après leur mort -la ville était presque deux fois plus grande que son équivalant dans le monde réel. C’était l cas de Milo, débarqué de la profonde campagne italienne, qui avait décidé de rester dans le coin.

Eh ben s’il avait sût que la maladie se propageait si vite dans les villes, il se serait barré vite fait ! Résultat, tout les hivers, il se retrouvait avec une saloperie qu’un quelconque type lui avait refilé en lui éternuant dessus dans la rue. Cet hiver là ne faisait pas exception. La grippe l’avait agressé sans rien dire et il se retrouvait avec une fièvre carabinée.

Mais Milo était le genre d’homme borné et incapable de comprendre quand son corps demandais une pause. Il était donc sortit dehors par trois degré, les bras à l’air comme à son habitude, et déambulait dans les rues de Tokyo, direction la bureau de tabac où il avait l’habitude de prendre ses clopes. Il gardait précieusement ses mains enfoncées dans les poches de son jean délavé. Son pouvoir -sa malédiction, comme il l’appelais – était tellement imprévisible qu’il évitait de toucher à tout et n’importe quoi lorsqu’il sortait de chez lui. Même si parfois, il oubliais qu’il était maudit et se saisissait d’un quelconque truc à sa portée… Alors, il avait toujours une demi seconde d’angoisse, le temps que son pouvoir s’active ou non.

Le jeune homme -qui ne l’était pas tant que ça, quoi que, il n’avait que 36 ans d’existence, ça faisait peu dans le monde des morts – déambulait donc dans le froid. Il avait quand même sacrément mal à la tête, comme si elle était enfoncée dans un oreiller qui étouffait tout ses sens, mais l’oreiller en question aurait été en plomb. Il se surpris à frissonner, lui qui n’avait jamais froid…

Il tourna dans une ruelle adjacente. La tête lui tourna brusquement et il dut s’appuyer sur le mur pour ne pas tomber.

« - Cos’é questa merda, marmonna l’italien en portant une main à ses yeux. »

Le monde prenait une étrange couleur. Il cligna des yeux une ou deux fois avant que son regard ne tombe sur sa main.

Est ce que c’était vraiment sa main ? Elle lui semblait étrange presque étrangère. Trop petite pour être à lui…
Il tomba à genoux lorsqu’il sensation de vertige le prit de nouveau, et sous ses yeux, il vit sa main commencer à rapetisser… Et soudain la vision de la potion qui traînait sur sa table s’imposa dans son esprit. Non ! Non, pas question qu’il se retrouve à nouveau âgé de dix ans, pas encore, il ne pouvait pas retourner à cet âge maudit où…

Le fantôme s’effondra sur le goudron, vaincu par un autre vertige. Son corps se mit à fondre d’une manière étrange, jusqu’à ce que, recroquevillé dans les vêtements trop grand pour lui, un petit garçon à la peau hâlée, les cheveux violet retombant sur ses yeux clos, évanoui. Son corps n’avait pas supporté le changement en plus de la grippe.

Et il faisait toujours plus froid dehors...
Vaska Sorokine
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
24/100  (24/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Autre
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Alucard Girlycard - Hellsing
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Mercenaire au Bchobiti
× Epitaphes postées : 126
× Øssements140
Féminin
× Inscription : 07/11/2018
vampire
Terminé #2le 16.12.18 14:26
ft. @Milo Casarotti
Vaska se baladait tranquillement dans la rue quand Vaska trouva un enfant perdu... Sa charité perdra notre vampire.
Lost Child
Pour une fois, t'es pas au bar. Il était tard pourtant, pile la bonne heure pour aller se faire quelques bons shots de vodka. Discuter avec quelqu'un peut-être, lui faire se bourrer la gueule et le faire se ridiculiser en public. Ça aurait été marrant. Mais non, tu te balades.

Enfin, faut préciser. Tu balades Glaza. Pour encore plus de précision, tu regardes Glaza se balader tout seul, comme un grand. Même pas besoin de laisse, c'est que c'est bien pratique tout ça ! Une cigarette dans une main, l'autre dans ta poche, tu marches d'un pas tranquille en compagnie de ton ami qui reçoit des coups d’œils indiscrets. Normal quand on voit sa taille avoisinant le mètre et sa masse de poils touffus et noirs. Quoique, ça doit aussi être par la présence des six yeux rouges sur son crâne, qui regardent les passants d'un air curieux...

Tu aimes attirer les yeux des gens, juste pour leur dire du regard : "Ouais, c'est mon chien ouais." T'adores Glaza en toute circonstance...

Sauf quand il entre dans une ruelle sombre. Là, c'est moins cool. T'as jamais été très fan des ruelles sombres, peut-être dût au fait que tu t'es fait violer et sucer le sang dans l'une d'elles... Bah, rien qu'un petit traumatisme, rien de bien grave "HAHAHAHA".

Alors que tu suis ton ami poilu, tu le retrouves à renifler un truc sur le sol. Tu pries pour pas que ce soit les excréments d'un animal de rue, sans quoi tu vas devoir faire un bon lavage buccal à Glaza... Mais non. C'est pas un excrément, mais pas loin. C'est un gosse. Un gosse allongé sur le sol dans des vêtements bien trop grands pour lui et avec une tête de cadavre... Plutôt normal, certains penseraient, puisque vous êtes déjà morts. Mais là, il a l'air un peu trop mort. Et la mort après la mort, c'est pas terrible quoi.

Alors tu t'approches du gosse et, du bout du pied, le secoue un peu. Pas de réaction. Alors tu t'accroupis à côté de l'enfant et remarque sa respiration rauque. Son aspect te mène à deux conclusion. Primo, c'est clairement un gosse qui a oublié de prendre sa potion de vieillissement et qui s'est retrouvé à rapetisser en pleine rue, les vêtements l'indiquent clairement. Secundo, il est malade. La grippe très probablement, la même qui a attrapé un bon nombre de Tokyo mais qui toi ne t'a pas causé de problèmes. Du fait de ton sang russe très probablement.

Tu hésites un instant en prenant une bouffée de ta cigarette, regardant le gosse. Un côté de ton esprit a vraiment envie de le laisser là, de se casser très loin et de plus y penser. Mais l'autre sait que t'as un truc spécial avec les gosses; que même si tu le voulais, tu pourrais physiquement pas laisser un gamin livré à lui même. Surtout dans cet état. Tu reviendrais instinctivement sur tes pas pour venir le chercher.

Alors tu regardes le gosse, puis tu regardes Glaza. Puis le gamin à la respiration rauque, puis ton ami. Puis la petite créature immobile dans ses trop grands vêtements, puis les grands yeux de ton meilleur ami qui te regarde avec cette lucidité presque maternelle qui lui est propre. Tu lâches une bouffée de fumée sur le visage du p'tit.

T'es vraiment faible des fois Vaska.

Et c'est comme ça que tu te trimbales un gosse inconscient sur l'épaule, en pleine nuit et sous les regards suspicieux de certains passants pas assez ivres. Tu l'as enroulé dans ton manteau blanc, ne gardant sur toi que ton costume blanc habituel et ton écharpe. Mais bon, t'as l'habitude du froid, et ta maison n'est plus très loin.

Arrivés chez toi, tu poses ta toque russe et le gosse sur ton canapé, où Glazale rejoins bientôt, l'inondant presque sous son énorme touffe de poils. Toi pour ta part, tu te mets dans un coin de la pièce en fumant tranquillement.

Tu regardes un instant la météo sur ton portable, il fait froid dehors, très froid, et cette pensée te conduit inéluctablement vers la Sibérie.
Afficher toute la signature


Vaska te rabaisse en #85092F
Milo Casarotti
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
23/100  (23/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
Oh my × Age de la mort : 10 Masculin
× Age post-mortem : 36
× Avatar : Milo du Scorpion - Saint Seya
× Pouvoir : Mémoire-Vive
× Logement : Appartement
× Epitaphes postées : 446
× Øssements308
Masculin
× Inscription : 24/10/2018
× Surnom : le bonobo
nécromancien
Terminé #3le 16.12.18 14:46
HRP:
CE FANART DE LA BEAUTE SUPREMME Est ce que tu pourrais me l'envoyer par MP ? Il est trop beau *^*
Milo Casarotti
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
23/100  (23/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
Oh my × Age de la mort : 10 Masculin
× Age post-mortem : 36
× Avatar : Milo du Scorpion - Saint Seya
× Pouvoir : Mémoire-Vive
× Logement : Appartement
× Epitaphes postées : 446
× Øssements308
Masculin
× Inscription : 24/10/2018
× Surnom : le bonobo
nécromancien
Terminé #4le 16.12.18 17:32
Il y avait comme un poids sur ses jambes… L’esprit embrumé par la fièvre, Milo ne savait pas trop où il était. Est ce qu’il n’était pas sortit, un peu plus tôt… ? Oui. Non ? Ah, il se souvenait de la ruelle… Des vertiges… Mais pourquoi avait-il chaud alors ? Pourquoi avait-il l’impression d’être allongé sous une épaisse couverture ?

Le jeune homme -qui n’en était plus un pour le moment- ouvrit des yeux d’un bleu océan, quoi qu’un peu vitreux à cause de la fièvre. En face de lui, il voyait une table basse avec un cendrier dessus, mais ça n’était pas le siens. Ça n’était pas son mur, non plus… Pourquoi n’était-il pas dans son appartement ?

Oui. La ruelle. Mais alors, comment ?

Il se redressa vaguement et sa couverture bougea. Ça n’était pas normal, ça. Il tourna la tête et tomba sur le plus gros chien qu’il avait jamais vu, doté de six yeux rouges dardés sur lui.

« - CAZZO DE-

Une quinte de toux lui coupa la parole et il se plia en deux, les mains pressés sur son estomac douloureux. Le clebs des enfers émis quelques gémissement et chercha à lui lécher le visage. Dégoûté, Milo le repoussa sans douceur.

Son corps était si faible. Si petit. Il était redevenu le gosse presque squelettique qu’il était lorsqu’il était arrivé là. Il flottait dans son T-shirt, qui lui faisait presque une robe. Ça n’était pas bien. Ça n’était pas sensé arriver. Il n’était pas un enfant, plus un enfant, n’avait jamais été un enfant…

La panique et le dégoût de lui même montait en lui si bien qu’il repoussa le chien pour se rouler en boule dans le canapé en attendant que la crise passe. Sa fièvre lui faisait tourner la tête et n’arrangeais rien. Lorsque le chien essaya de lui donner un petit coup de museau, il releva brusquement la tête et émit un espèce de son bestial, faisant aussitôt reculer le clebs.

Il ouvrit grand les yeux. Il n’avait pas fait ça depuis… Presque vingt ans. Avant d’apprendre à parler correctement, c’était principalement comme ça qu’il communiquait… Non, non non ! Il ne pouvait pas redevenir comme à l’époque où son père les regardait tous avec dégoût.

Lorsque le chien à trois paires d’yeux essaya à nouveau de s’approcher, il se raidit mais le laissa faire. Le contact de la truffe froide le fit gronder un peu mais sans plus. Voilà. Adulte. Il était adulte.

Milo releva les yeux pour essayer de savoir où il se trouvait -puisque son esprit embrumé avait finalement statué que ça n’était pas son appartement. A sa grande surprise, son regard tomba sur un fantôme qu’il n’avait jamais vu. Petit, habillé en blanc, la peau pâle et les cheveux noirs… Il aurait bien été incapable de déterminer son sexe, mais il y avait une odeur de cigarette qui s’échappait de lui. Elle ?

« - T’es qui ? Marmonna-t-il en japonais, avec une voix aiguë qui lui hérissa le poil.
Vaska Sorokine
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
24/100  (24/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Autre
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Alucard Girlycard - Hellsing
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Mercenaire au Bchobiti
× Epitaphes postées : 126
× Øssements140
Féminin
× Inscription : 07/11/2018
vampire
Terminé #5le 17.12.18 17:37
ft. @Milo Casarotti
Vaska se baladait tranquillement dans la rue quand Vaska trouva un enfant perdu... Sa charité perdra notre vampire.
Lost Child
Alors que tu regardes dans le vide, une petite voix se fait entendre. une petite voix contrariée qui te semble tellement amusante qu'elle ne peut qu'amener un petit sourire sur ton visage. Mais la petite voix parle une langue que tu ne parles point, quoiqu'elle ressemble à s'y méprendre à de l'espagnol... De l'italien très probablement. La langue de Mussolini, comme c'est intéressant ! Tu n'aurais put t'en douter.

En tous cas, l'enfant s'adresse à toi en un japonais clair et aigu. Tu maudis cette langue, si compliquée d'apprendre et pourtant si belle. Heureusement que t'en connais les bases, les bases basiques en tous cas,et avec un accent typiquement russe très prononcé, mais les bases quand même.

"Un miracle, tu réponds dans la même langue en te tournant vers lui, ton sourire ironique aux lèvres. Tu dois lui montrer plus de respect, sans lui tu serais peut-être mort encore une fois. Glaza !"

Lorsqu'il entend ton appel, ton ami se presse à tes côtés afin de recevoir tes caresses. Ta main s'enfonce dans le pelage doux et noir de Glaza, presque se perdant dans ses poils. Là tout de suite tu pourrais y enfouir ton visage, mais la présence de ton... invité te fait y repenser à deux fois.

Tu avances dans le salon, prends une dernière bouffée de ta cigarette, jette sa fumée au visage du garçon puis l'écrase contre le cendrier noir. Ton regard se pose sur le gamin. Quel âge il a ? Une dizaine d'années probablement, quelle tristesse de devoir mourir si jeune, tu penses. Les enfants du Monde des Morts t'ont toujours attristés. Qu'elle est donc la chose qui les a amenés ici ? Pas des belles histoires, tu n'en doutes pas.

Toujours avec ton japonais approximatif, et probablement avec de nombreuses fautes, tu lui lances :

"Tu es intéressé par un truc chaud ? J'ai du chocolat."
Afficher toute la signature


Vaska te rabaisse en #85092F
Milo Casarotti
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
23/100  (23/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
Oh my × Age de la mort : 10 Masculin
× Age post-mortem : 36
× Avatar : Milo du Scorpion - Saint Seya
× Pouvoir : Mémoire-Vive
× Logement : Appartement
× Epitaphes postées : 446
× Øssements308
Masculin
× Inscription : 24/10/2018
× Surnom : le bonobo
nécromancien
Terminé #6le 17.12.18 18:41
La fumée fit froncer le petit nez de Milo, agrémenté de quelques tâches de rousseurs qu’il perdait sous sa forme adulte. L’envie d’une cigarette lui agressa soudain les sens et il inspira la fumée histoire de se calmer. Il n’arrivait toujours pas à déterminer le genre de son hôte. Même sa voix était androgyne, putain.

Le proposition d’un chocolat chaud lui fit hérisser le poil. Il aurait été un chien, il aurait le poil dressé et les crocs découverts.

« - Tu m’prend pour qui ? Cracha-t-il avec colère. J’suis pas un gosse. J’suis probablement là depuis plus longtemps que toi ! »

Il sauta sur ses jambes frêles mais la tête lui tourna et il faillit se ramasser la tête sur le tapis. Il se rattrapa au chien qui, bordel, était presque aussi grand que lui. Fallais dire que Milo n’était pas très grand pour son âge. La faute à la malnutrition qu’avait été la sienne durant sa vie, il ne mesurait qu’un mètre vingt-cinq, ce qui était ridicule.

Une fois que le monde arrêta de tourner, il jeta un regard noir à la créature devant lui, tout de noir et de blanc. Qui ramassait un gosse dans la rue ? Surtout qu’il ne le connaissait ni d’Eve ni d’Adam, ce type. Si c’était un pédophile… Avec sa stature actuelle, il ne réussirait jamais à se défendre. Il suffisait de voir comment ça avait fini lorsqu’il s’était dressé contre son paternel...

« - J’rentre chez moi. »

Il fit quelques pas avant qu’une quinte de toux ne le plie en deux une nouvelle fois. Forcément, ce corps rachitique résistait bien moins à la grippe que celui musclé et en forme qu’il avait en tant qu’adulte… Il releva la tête et son regard tomba sur la fenêtre, ouverte devant lui. De gros nuages noirs n’annonçaient rien de bon… Un orage, probablement, et un gros. Il devait vite rentrer avant que ça n’éclate...
Vaska Sorokine
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
24/100  (24/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Autre
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Alucard Girlycard - Hellsing
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Mercenaire au Bchobiti
× Epitaphes postées : 126
× Øssements140
Féminin
× Inscription : 07/11/2018
vampire
Terminé #7le 17.12.18 21:31
ft. @Milo Casarotti
Vaska se baladait tranquillement dans la rue quand Vaska trouva un enfant perdu... Sa charité perdra notre vampire.
Lost Child
Tu regardes avec amusement le petit aspirer avec envie te fumée, si jeune et déjà fumeur ? Ses petites tâches de rousseur te font presque oublier qu'il doit s'agir d'un adulte, mais sa réaction, quelque peu incompréhensible dût au niveau de langage plutôt bas du gamin, te fais penser à un enfant. La seule chose que tu aies compris dans ce qu'il a dit c'est qu'il pense être là depuis plus longtemps que toi. Mais ses réactions enfantines t'en font douter. T'as presque 100 ans quand même, il pense t'égaler ? Tu doutes fortement qu'il n'ait ne serait-ce 60 ans...

Malheureusement, il semble avoir rejetté le chocolat que tu lui avais si aimablement proposé. Dommage, mais enfin, ça en fera plus pour toi.

Alors que le gosse tente de se relever, il retombe misérablement sur Glaza et te jette un regard noir, auquel tu réponds par un sourire amusé. Un gamin qui te lance un regard noir, on aura tout vu. Tu viens de le sauver tout de même, ce n'est pas comme si... Tu l'avais tué.

Tu jettes au fond de ton esprit ces dérangeants souvenirs qui refont surface et allumes à nouveau ton téléphone après que le garçon ai apparemment prit la décision de partir. Tu te tournes à nouveau vers le petit sauvage et hausse tes épaules.

"Vu ton état et la météo, tu survis pas une seconde dehors. Mais tu peux sortir, la porte est fermée, les clefs sont à côté, tu maudis la simplicité de tes phrases, mais c'est le mieux que tu puisses faire. Quelqu'un qui n'aime pas le chocolat, t'as entendu Glaza ?" tu dis en russe à ton ami en te glissant dans la partie cuisine du séjour.

Tu remercies le ciel que les autres occupants de l'appartement ne soient pas présents ou cloîtrés dans leurs chambres, tu n'as absolument pas envie de faire affaire avec eux. Il faudra bien que tu emménages chez ton propre chez toi un jour...

Les clefs de la porte sont bien sûr trop hautes pour qu'un petit garçon les atteigne, alors tu t’attelles à la confection de ta boisson chocolatée avec précision et méthode.

"Utilise mon manteau si tu as froid. Tu es sûr, ne pas vouloir de chocolat ? tu re-demandes. Dans le Monde des Morts depuis 60 ans, tu ajoutes.

Nan mais parce que c'est vachement bon quand même, un vrai chocolat chaud avec du vrai cacao en poudre et tout, un vrai délice. Rien de tel qu'un truc chaud avec un temps comme celui qu'il fait dehors.
Afficher toute la signature


Vaska te rabaisse en #85092F
Milo Casarotti
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
23/100  (23/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
Oh my × Age de la mort : 10 Masculin
× Age post-mortem : 36
× Avatar : Milo du Scorpion - Saint Seya
× Pouvoir : Mémoire-Vive
× Logement : Appartement
× Epitaphes postées : 446
× Øssements308
Masculin
× Inscription : 24/10/2018
× Surnom : le bonobo
nécromancien
Terminé #8le 18.12.18 10:18
Son hôte un peu forcé semble avoir des problèmes avec la japonais. Quoi, il est là depuis 60 ans et n’est pas foutu de parler correctement ? Non mais sérieux… Même lui qui était mal partit avait réussi à apprendre la langue en quelques années.

Apprendre qu’il pleut dehors le fit grimacer. Dans l’état actuel, il n’avait aucune chance de rentrer chez lui. Vu l’appartement sans fenêtre, il devait être à l’Agence. Il habitait plutôt loin du centre logistique du Tokyo des morts. A presque une heure de marche, en réalité… Est ce qu’il avait de l’argent pour prendre le bus ?

Il regarda autours de lui, dans l’espoir d’apercevoir son pantalon. Non parce qu’en dessous de son T-shirt à manches courtes, il avait la queue à l’air et ça n’était pas terrible. Où étaient ses fringues ? Et les affaires qu’il y avait dedans. Ses clés d’appartement, son vieux portable, ses clopes et son portefeuille, par exemple.

« - Où sont mes fringues ? Demanda-t-il avec un rien de hargne. »

Il n’aimait pas qu’on le vois dans un tel état de faiblesse. Malade et jeune, quelle putain d’association… Il était pied nu, aussi. Ses chaussettes taille 45 devaient être dans ses chaussures, et rien ne le protégeait du sol froid. Heureusement qu’il y avait le tapis. Il frissonna de froid et de fièvre. Le chien vint se coller à lui pour le réchauffer, et il ne le repoussa pas même s’il gronda un peu.

Son ravisseur (?) avait parlé dans une langue rauque et agressive. Un peu comme l’allemand, mais il savait que ça n’en était pas. Ça n’avait en tout cas rien à voir avec les saveurs chaudes de l’italien… Il n’y avait pas beaucoup de ses compatriotes, dans le coin. A vrai dire, il arrivait depuis quelques temps surtout des personnes de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique. Ça avait été le cas pour Solina.

« - Putain de monde des morts de merde, marmonna-t-il dans sa langue natale. »

L’odeur du chocolat lui parvint au nez. Il y avait tellement longtemps qu’il n’en avait pas mangé… Son ventre gargouilla un instant et il se figea. Ouais… Se retransformer coûtait beaucoup d’énergie. Il avait toujours la dalle, ensuite.

« - C’est bon, donne moi cette putain de tasse. »
Vaska Sorokine
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
24/100  (24/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Autre
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Alucard Girlycard - Hellsing
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Mercenaire au Bchobiti
× Epitaphes postées : 126
× Øssements140
Féminin
× Inscription : 07/11/2018
vampire
Terminé #9le 18.12.18 15:16
ft. @Milo Casarotti
Vaska se baladait tranquillement dans la rue quand Vaska trouva un enfant perdu... Sa charité perdra notre vampire.
Lost Child
Les réactions toujours plus amusantes du garçon te font sourire et tu lui réponds :

"Dernière chambre droite, Vaska est écrit sur la porte," en pointant le couloir du doigt.

Ta chambre est plutôt bien ordonnée, et tu as placé les vêtements du garçon sur le radiateur de la chambre un peu plus tôt, histoire de les maintenir au chaud... Mais tu ris en imaginant le petit garçon porter ces vêtements bien trop grands pour lui, et toi de ton côté tu n'as rien à lui donner... Ou en tous cas, aucune envie de le voir porter tes élégants costumes.

"Mais vêtements sont trop grands pour toi, tu ajoutes. Tu es un grand adulte, mais un petit enfant."

Tu imagines bien que ces phrases pourtant simples sont justement celles qui sont capables d'énerver ton invité. Tu n'as pas besoin de beaucoup de mots très sophistiqués pour faire comprendre ta pensée après tout... Mais ton langage à la limite du cromagnon te dérange toujours autant.

Tu avais, en toute connaissance de cause, préparé trois chocolats. Pour toi, Glaza, et le garçon. Après avoir prit une gorgée de ta boisson chaude à laquelle tu as subtilement ajouté un peu de vodka, tu verses le contenu de la deuxième tasse dans le bol de Glaza et pose la troisième sur la table basse, devant l'enfant.

"Mais toi reste ici," tu ordonnes, ne désirant pas laisser un inconnu, aussi jeune soit-il, entrer dans ta chambre.

Bien sûr laisser un inconnu seul dans ton salon est une aussi mauvaise idée, sachant que tu as, à l'insu de tes colocataires, caché plusieurs armes dans le séjour. Mais bon, ça tu n'y as pas pensé tout de suite... Tes oublis risquent de te perdre Vaska.

Et de faire que le jeune garçon découvre...

1. Ton fidèle fusil d’assaut Thompson, sous une latte du plancher sous le canapé
2. Ton semi-automatique Casull de 4 kilos, dans l'une des poches cachées de ton manteau
3. Ton fusil de précision, dans un étui de basse négligemment posé à côté de la cheminée
4. Ton RPG-7, dont Glaza t'a ramené un morceau entre ses dents
Afficher toute la signature


Vaska te rabaisse en #85092F
La Faucheuse
maitre de la mort

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/0  (0/0)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Pouvoir : omnipotente
× Epitaphes postées : 2745
× Øssements2216
Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Terminé #10le 18.12.18 15:16
Le membre 'Vaska Sorokine' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'4 FACES' :
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Pseudo :

forums partenaires