Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Blame it (Pv Vaska) [! Hot Yuri]
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
4/15  (4/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Integra - Hellsing
× Pouvoir : Aucun
× Croisée avec : Personne
× Appartement : Lascaux
× Epitaphes postées : 141
× Øssements614
Féminin
× Inscription : 23/03/2018
× Surnom : le chat
× DCs : Daisuke
lémure
#1le 07.12.18 2:11
(pour les futurs lecteurs, le rp sera légèrement Yuri mais aucun écrit hard, n'était pas du tout habituée a faire des rp sexuels. Les scènes de sexe resteront donc soft, sans descriptions détaillées)

I
Il faisait nuit. Je venais de terminer mon premier métier. J'avais réussi à trouver un petit boulot de chanteuse dans un bar. Je n'étais pas une chanteuse professionnelle mais les clients aimaient bien ma voix. Ni trop grave ni trop aiguë. Il faut dire que j'étais surtout payée au pourboire. Je ne chantai ni en anglais ni en japonais. Plutôt en espagnol. J'aimai me rappeler de ma langue maternelle à travers les chants flamencos. Je pouvais même voir certains clients pleurer. Je trouvai ça assez étonnant, surtout qu’ils ne comprenaient pas les paroles. Peut-être était-ce l’émotion que je mettais dans ma voix qui les faisaient réagir. Je ne leur avait jamais posé la question. Après tout c'était assez rare. La grande majorité des clients repartaient après m'avoir donné un petit pourboire. D'autres restaient finir leur nuit, la plupart du temps avachis sur le table du bar. Malheureusement je n'étais pas assez payé. Je n'avais pas assez d'argent pour payer le loyer de l'Agence et pour manger à ma faim, acheter de quoi me vêtir et autres loisirs. J'avais entendu parler d'un bordel en ville, dans le quartier Kabukicho. J'étais entré dans le bordel quelques jours après la rencontre du Zombi. Je ne l'avais pas revu depuis. Je me demandai si il était du genre à venir ici. Ou à voir une prostituée chez elle. Ou même avait-il quelqu'un dans sa vie. Si c'était le cas j'espérai qu'elle soit heureuse. Je ne l’avais vu qu’une seule fois et j’avais pu remarquer qu’il était quelque peu spécial. Mais il ne m’avait pas agressé. Ce n'était pas un mauvais homme. Mais je ne souhaitai pas le revoir. Il me faisait peur. Je n'imaginai même pas le voir au bordel. Je secouai la tête. Une fois arrivée, je montai dans les étages prendre une douche et me changer. J'avais simplement mis une culotte en dentelle noire et une nuisette de la même couleur légèrement transparente. Elle n'était pas du tout vulgaire. Je détestai les vêtements transparents. J'évitai les prostituées habillées trop vulgairement. J'étais plus proches des femmes réservées. Je m'étais maquillée très légèrement. On ne remarquai pas de loin. Je n'aimai pas le maquillage. Mais j'étais bien obligé pour cacher des choses que les clients pourraient ne pas apprécier. Je gardai mon visage pâle. Lorsque je donnai mes origines aux clients qui me le demandaient ils étaient souvent surpris. Ils s'imaginaient les espagnoles bronzées, aux cheveux noirs et à fortes poitrines. Je n'avais rien de tout cela. J'étais plus la blonde nordique.

Je descendais les escaliers pieds nus. Toutes les filles devaient être présentes. Je m'asseyais sur un des canapés en cuirs noir. J'attendais mon tour. Je n'aimai pas ce métier. Mais au moins j'étais bien payée. Je ne tombais pas souvent sur de gentils clients. Des hommes trompant leurs femmes, des vieillards, de jeunes adolescents souhaitant avoir leur première fois avec une prostituée. J'espérai ce soir ne pas tomber sur un vieillard pervers. Mais ils n'étaient pas les pires. Ils recherchaient les corps jeunes que leurs femmes n'avaient plus. Ils étaient assez violents lors de l'acte mais mais ils n'étaient pas violents physiquement. Je fermai les yeux un instant. Quelques secondes tout au plus car on m'appelai déjà. J'ouvris les yeux lentement. Un vieillard d'une soixantaines d'années. Encore jeune. On était encore plein de fougue à soixante ans. Je le connaissais. Il était pas violent. Il voulait juste passer aux choses rapidement. Je l'avais vu un soir alors qu'il était client d'une autre fille, allant presque jusqu'à la déshabiller dans l'entrée. Des femmes étaient assises au bar tenu par le patron du bordel. J'eu un frisson qui passa rapidement. Je ne voulais pas me lever. Le client s'approcha de moi. Il puait l'alcool. Je ne savais pas combien de grammes d'alcool il avait dans le sang. Whisky. Je n'avais jamais apprécié cet alcool. Les clients ayant bu de l'alcool étaient souvent violents. Il commença à me parler en japonais. Il n'avait toujours pas compris que je ne comprenais toujours pas bien la langue. Puis voyant que je ne réagissais pas, celui-ci s'empara de mon poignet, commençant à me crier dessus. Ma mort me revint alors en flash. Des larmes coulaient sur mes joues. Il leva alors la main. Je fermai les yeux.


avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
9/100  (9/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Autre
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Alucard Girlycard - Hellsing
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Mercenaire au Bchobiti
× Epitaphes postées : 33
× Øssements95
Féminin
× Inscription : 07/11/2018
vampire
#2le 07.12.18 20:17
ft. @Elena Perez
Vaska passe tous les derniers vendredi soirs du mois dans le bordel, mais aujourd'hui sa fleur préférée n'est pas là... Il est temps de trouver une nouvelle partenaire de jeu.
Blame it on the old man
Il faisait nuit. Tu te rends, comme de nombreux vendredis soirs, au bordel. Un sympathique petit bordel où t'attends Diva, une... amie de longue date. Tu l'as rencontrée il y a quoi, quarante ans ? En tous cas, c'est à cause d'elle que tu te rends là-bas, afin de passer quelques instants en sa compagnie. Tu apprécies Diva, elle sait ce que tu aimes et ce que tu n'aimes pas, et tu sais parfaitement ce dont elle raffole. D'ailleurs, vous vous entendez tellement bien qu'elle a plusieurs fois refusé ton pourboire, surtout récemment. Tu la soupçonnes de passer de bons moments en ta compagnie, et c'est une... bonne chose ? Tu supposes que c'est le cas, il est nécessaire que ce soit réciproque, c'est la seule condition qu'il te faut pour engager une danse. Si ça ne l'est pas, alors tu vas tout bonnement laisser tomber, c'est comme cela que ça fonctionne. Surtout que vos jeux s'avèrent toujours être un tantinet... dangereux. Alors oui, il est préférable que les deux en profitent, non ?

Ce soir, tu te vêtis de noir, comme à chaque fois que tu vas la voir. Tu trouves cette couleur plus accommodable à la situation. Alors que tu marches, tu réfléchis à tout ce que tu prévois de faire à ta jeune fleur, oui, ta jeune fleur. Tu adores ce sentiment d'appartenance d'une nuit, sans qu'il n'ait d'attache sur le reste de ta vie. Tu as toujours aimé avoir le contrôle, surtout depuis... ta mort.

Tu arrives devant le bordel et entres d'un pas assuré, les mains dans les poches, un vague sourire sur les lèvres. Tu vois certaines filles que tu connais bien de loin, tu leurs adresse un signe de la main, auquel elles répondent par un petit gloussement. Tu connais quasi toutes les filles de ce bordel, malgré le fait de n'avoir dansé qu'avec quelques-unes une seule fois. Tu t'assieds donc au bar.

"Sorokine, quel plaisir de vous revoir, dit le patron en me serrant la main.

- De même, de même... Où est Diva ? tu demandes, ne voyant pas ton acolyte à sa place habituelle.

- Ah, je suis désolé... te répond l'homme avec une mine légèrement abattue. Je sais que vous avez réservé mais... Cette nuit elle est avec quelqu'un d'important.

- Quelqu'un d'autre que moi ?  tu dis lentement. Ça, elle va me le payer... » tu ajoutes, un large sourire apparaissant sur ton visage, des centaines d'idées venant alors à ton esprit. Oh non elle ne s’en sortira pas comme ça.

Tu regardes autour de toi, captant les regards de quelques jeunes filles qui te font des signes de la main. Mais des voix attirent ton regard, un vieillard, avec une jeune femme en larmes.

« Je prends, » tu dis en quittant la barre.

Tu t’avances alors en direction des deux personnages, tu as beau accepter et pratiquer la mort et la torture, la méfiance et l’abandon, il y a une chose que tu ne supportes pas ne serait-ce que de voir. Hors de toi, tu restes cependant calme et touches l’épaule de l’homme.

« Excusez-moi, mais il me semble qu’elle ne comprend pas un traître mot de ce que vous dîtes mon vieux. Allons, soyez un gentleman, ne faites pas une jeune femme pleurer, tu dis en anglais au vieil homme avec un sourire en coin. Vous voyez bien qu’elle ne veut pas de vous » , tu ajoutes, ton petit sourire s’élargissant en mouvement de lèvres sournois.

Ton visage sous-entend clairement la vérité, qui voudrait d’un vieil homme comme lui de toute façon ? Et alcoolisé en plus ? Ca te donne presque envie de rire. Alors tu laisses échapper un petit ricanement et lèves un sourcil. Tu rapproches alors ton visage du sien et le renifle avant de faire une grimace de dégoût à peine contenue.

« Et vous puez l’alcool en plus ! Pas étonnant que personne ne veuille de vous, vous devriez vraiment vous remettre en question mon vieux… »

C’est de la pure provocation, et tu adores ça. Pour qu’il sente que tu maîtrises la situation, que tu sais ce que tu fais, que pas une seule once de peur ne s’insinue dans tes yeux. Qu’est-ce qu’il va bien faire ? Te frapper ? Répondre ? Fuir ? Ce vieux croûton ne tiendrait pas une minute face à toi, tu le sais, et tu laisses cette idée transparaître au travers de tes paroles.

Tu le regardes, l'air de dire : "Alors ?"
Afficher toute la signature


Vaska te rabaisse en #85092F
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
4/15  (4/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Integra - Hellsing
× Pouvoir : Aucun
× Croisée avec : Personne
× Appartement : Lascaux
× Epitaphes postées : 141
× Øssements614
Féminin
× Inscription : 23/03/2018
× Surnom : le chat
× DCs : Daisuke
lémure
#3le 09.12.18 0:21
I
Le coup ne vint pas. Du moins pas tout de suite. Une voix féminine. Légèrement grave. Mais restant une voix de femme. Je ne connaissais pas cette voix. Elle n'apparaissait à aucune des femmes présentes au bordel. C'était bien la première fois que je voyais une femme venir ici. J'entend la voix prononcer quelques paroles en anglais. Je n'étais pas bilingue mais j'arrivai à comprendre certains mots. Elle disait au vieillard de ne pas faire pleurer une femme. La voix termina en disant que je ne souhaitai pas de lui. Malheureusement je ne pouvais pas refuser s'il voulait de moi ce soir. J'ouvre les yeux. Je les avaient toujours fermés. Le vieillard s'est désintéressé de moi. Je vois une femme aux cheveux noirs longs lui arrivant au bas du dos habillée de la même couleur. Elle s'approche du vieillard pour le renifler et lui parler familièrement. Je n'oserai jamais parler ainsi à un client. Même si celui-ci était autant alcoolisé. Je ne souhaitai pas être au milieu d'une future dispute. J'arrive à me décaler entre le vieillard et la jeune femme. Je préfère les laisser seuls. Tout ira mieux quand tout sera réglé.

Le vieillard sourit, dévoilant peu de dents. Elles sont jaunies dû à une mauvaise hygiène et à la cigarette. Qu'il fume depuis déjà plusieurs années. Il a encore sa femme mais elle ne souhaitait plus coucher avec lui. Elle ne le trouve plus beau comme avant. Lorsqu'ils s'étaient rencontrés quand ils avaient une vingtaine d'années. Etudiant aux cheveux noirs, brillants de gel, la clope aux lèvres. Toujours habillé élégamment. Il ne se souvient plus de sa mort. Il sait qu'il est mort jeune. Tout comme sa femme.  Cela fait maintenant plusieurs années qu'il est à la retraite. Il ne prend plus soin de lui. Profite de son argent pour aller au bordel. Il les préfère jeunes. Sa femme est âgée de deux ans de moins que lui. Il ne la trouve plus jeune. Plus belle avec ses seins descendants, ses rides, signes de vieillesses. Il se croit encore jeune dans sa tête. Il croit qu'il peut descendre plusieurs verres d'alcool sans être ivre comme lorsqu'il était jeune. Il ne mange plus beaucoup, comme le montre son corps rachitique. Il s'habille encore comme lorsqu'il avait vingt ans. Cet homme s'appelle Yoshiro. Yoshiro souriait en voyant cette jeune femme devant lui. Il pense qu'elle doit être un peu plus vieille que la prostituée qu'il aimerait avoir ce soir. Mais elle reste toujours jeune. Toujours plus jeune que sa femme. Alors Yoshiro sourit, laissant dévoiler ses dents jaunies et s'approche plus prêt de cette jeune femme. Elle ne semble pas japonaise malgré sa peau pâle. Ses yeux rouges l'intrigue. Il se demande s'il s'agit de lentilles. Ou si elle fait partie de ce clans de monstres suceurs de sang. Il aimerait bien savoir quels effets cela faisait de sentir des crocs de vampires dans son cou. Il ne pouvait plus mourir. Après tout il était déjà mort. Son sourire ne quittant pas ses lèvres, Yoshiro tend sa main qu'il approche de la jeune femme. Il aimerait bien savoir comment elle réagirait s'il étrangle ce cou fin. Il ne souhaitait pas qu'elle tombe dans les pommes. Il souhaitait qu'elle reste consciente. Sa femme n'avait jamais été intéressée par ses idées SM. Yoshiro place sa main sur le cou de la jeune femme et commence à serrer. Il aimerait bien qu'elle lui fasse mal elle aussi. Peut-être allait-elle apprécier elle aussi.  




Spoiler:
J'ai laissé un peu Elena en retrait pour jouer le vieillard ;) je lui ai inventé une petite vie si quelque chose ne va pas mp ou discord
avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
9/100  (9/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Autre
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Alucard Girlycard - Hellsing
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Mercenaire au Bchobiti
× Epitaphes postées : 33
× Øssements95
Féminin
× Inscription : 07/11/2018
vampire
#4le 09.12.18 21:48
ft. @Elena Perez
Vaska est au bordel, mais a fait une rencontre un quelque peu indésirable...
Blame it on that old crap
L'homme est vieux, sale, puant. Tu le jauges avec un sourire depuis ta petite taille, que va-t-il faire ? T'insulter ? Te frapper ? Fuir ? Te....

Et puis sa réaction te laisse perplexe. Il approche sa grosse main poilue de toi, de ton visage, de ta gorge, avec un sourire, un regard empreint d'alcool et de luxure. Une sauvagerie que tu connais bien se dessine au fond de ses yeux, tu l'as toi-même sentie au fond des tiens parfois, mais là, c'est différent. C'est le même regard que ce soir-là. Il pense avoir le contrôle. Il pense s'en sortir indemne. Il pense que tout va bien se passer, que tu vas lui obéir. Tu le vois, tu le sais. Tu arrives facilement à voir ce que les autres pensent. Sauf que là, ton regard est gelé sur lui. Et ses doigts sont autour de ta gorge.

Tu sens tes mains commencer à trembler.

Mais il n'est pas réellement en situation de dominance, n'est-ce pas ?

Tu peux le battre à n'importe quel moment, n'est-ce pas ?

Qu'est-ce qu'un vieux croulant face à un vampire sur-entraîné comme toi ?

Rien, absolument rien. Il n'est rien. Juste un autre insecte. Un autre à écraser. Face à toi il est minuscule, insignifiant. Il ne vaut rien. Il n'est pas une menace. ni pour toi, ni pour qui que ce soit d'autre.

Il n'est rien.

Alors à cette soudaine pensée, après les quelques millisecondes qu'ont duré tes tirades internes, tes mains s'arrêtent de trembler. Tu avais posé instinctivement l'une d'entre elles sur Cas', qui est caché dans l'une des poches intérieures de ton manteau. Alors tu sors ton meilleur ami d'un geste rapide et précis et le pointe sur l'entrejambe de l'homme alors que celui-ci avait commencé à serrer.

Là, tu te sens vivre à nouveau. Il est tout à toi. A n'importe quel instant tu peux presser la détente, le détruire, le faire souffrir pour ton bon plaisir, et aussi sadomasochiste soit-il, personne n'apprécie recevoir une balle dans la zone la plus sensible du corps masculin. Tu diriges à nouveau tes yeux dans les siens, tu as perdu la légère trace de peur qui s'y était insinuée et ton sourire s'élargit. Tu es en domination totale. Tu dois cependant avouer que la sensation d'étranglement, sentir l'air se bloquer dans ta gorge, est plutôt désagréable. Mais tu as une bonne respiration, et puis tu es déjà dans l'Au-Delà, qu'est-ce qui pourrait arriver de pire ? Mourir ? Cette pensée te fait hausser un sourcil en direction de l'homme et tu appuies ton arme plus fermement contre lui.

Tu ne peux plus parler, mais le message est clair. Si il ne cesse pas, il risque de perdre son organe le plus précieux et la moquette risque de se salir. Donc ton compte à rebours mental commence. "5, 4, 3, 2..."
Afficher toute la signature


Vaska te rabaisse en #85092F
forums partenaires