Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Aaron cherche un mentor Vampire
Adonis recherche un partenaire de rp
Elena & Pinho recherchent deux partenaires de rps chacun
Nora voudrait rp avec une Chimère
Akira recherche des partenaires de rp
Zeno cherche de premiers rps
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Hello you sweetie ~ Ft . Abel L'Alcoolo
Anonymous
Invité
Invité
#1le 03.12.18 14:59

Une porte
ouverte




La mort m’avait fait beaucoup de mal. En vrai, ma mort était due au mal qui m’avait traqué pendant tant de temps. Des mois à souffrir, à subir perte sur perte. En vrai, je n’aurais jamais imaginé qu’il soit possible de perdre autant de choses en si peu de temps. Et c’est ce qui m’avait poussé à sauter devant ce camion. Mais en réalité… J’avais un léger regret. J’étais maintenant réellement seul. Après quelques années ici, je n’avais personne pour moi. Personne à qui me raccrocher. Personne avec qui partager mon quotidien.

C’était pour cela que je noyais mon quotidien dans la lassitude du travail, essayant de me créer cet emploi qui me permettrait basiquement d’être un taxi, mais bien plus efficace que les taxis. Le seul problème était la fiabilité de mon pouvoir. Et c’est pour cela que chaque jour, en plus d’enregistrer et de lister les portes que j’avais traversé, je me permettais d’essayer de manipuler la destination. Ou de créer des portes en plein air, comme je semblais en avoir la capacité. Dommage pour moi, mais mon pouvoir ne semblait pas vouloir se laisser dominer. Et qu’est ce que ça pouvait me saouler. Des fois, des gens me regardaient un peu comme si j’étais une sorte d’abruti lorsque je refermais une porte en la lançant violemment. Si jamais vous en faites partie, je m’excuse. Mais je déteste ouvrir des portes de magasins pour me retrouver devant des toilettes. Alors désolé si je vous ai fais peur. Sauf que c’est chiant. Pour tout le monde. Vous, moi, les gens qui vous entendent me hurler dessus.

Bref, c’était à cause de cette solitude que je m’étais décidé à me rendre dans un bar pour faire des rencontres. J’étais pas forcément fan de ce genre d’endroits, ou de l’ambiance y régnant, mais il était quasiment sûr de pouvoir rencontrer quelqu’un avec une personnalité un minimum intéressante. Ou pas. Je comptais en profiter pour me trouver une ou deux personnes avec qui passer un bon moment. Voir plus si affinité. Dans ce but donc, j’ouvris la porte de ma chambre, réalisant avec bonheur que j’atterrissais directement dans le bar que j’avais visité l’autre jour, et où l’ambiance n’était pas à la débauche, mais plutôt à l’amusement. Bien… Avec qui allais-je m’amuser ?


Abel Loneheart
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
4/100  (4/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 26
× Avatar : Shintaro Kisaragi / Kagerou Project | ©Issui
× Pouvoir : Stupidité
× Croisée avec : Une manette
× Logement : Appartement
× Métier : Barman
× Epitaphes postées : 464
× Øssements528
Féminin
× Inscription : 27/10/2018
× DCs : Lyra Wainwright
vampire
#2le 22.12.18 16:42

Hello you sweetie | Kamiichi

    Quand il jouais allongé sur une table Abel, on le prenait pour un mec bourré qui était là à ne plus savoir quoi faire. Mais ne vous trompez pas, c'était sans doute le type le plus sobre de l'endroit, qui n'avait pas une seule goutte d'alcool dans son sang. C'était même habituel de le voir faire de la musique comme ça, en réalité. Il n'aimait pas trop être debout, en bon flemmard qu'il était. Et ce soir là, alors qu'il était venu bosser, on lui avait dit « en fait ce soir tu travailles pas, on a déjà suffisamment de monde et t'as beaucoup aidé ces derniers temps ! ». Rictus de victoire sur le visage d'Abel. Et pour le coup, il n'avait rien fait, il n'avait tenté aucune négociation, il avait obtenu ce congé grâce à ses efforts et son dur labeur -comme il le clamait dans sa tête.
    Il grattait les cordes de sa guitare avec un geste assez nonchalant, les yeux braqués sur le plafond. Les notes émises étaient plates, désordonnées, produisant un vacarme musical pouvant passer d'une brutalité intense à une douceur étonnante. Si la source de lumière avait été pile au dessus de ses yeux, le Vampire se serait déjà retrouvé aveuglé. Là, il avait simplement mal aux yeux. Un peu. Mais il ne s'en plaignait pas vraiment. Il entendait le monde autour de lui se mouvoir, éclats de voix qui tentaient de transpercer sa carapace infaillible. C'est comme si rien n'avait d'importance autour de lui. Il ne réagissait pas au moindre bruit, au moindre appel, à la moindre remarque. Il s'était réfugié dans sa bulle et il n'y avait personne en mesure de l'en sortir. Ça lui arrivait de temps en temps, ces coups au moral inexplicables. Ces moments où il se sentait vide et n'avait envie de rien, et tout ce qu'il pouvait faire était de jouer mollement de la guitare. Comme s'il n'avait plus le moindre intérêt pour quoi que ce soit, et même pour sa nouvelle vie que lui offrait la mort.

   Son décès avait été dur à accepter, mais il s'en était vite remit. Il s'était dit que ça ne pouvait pas être pire qu'avant, que c'était pour lui une chance d'emprunter un nouveau chemin, de tout reprendre à zéro. Par contre... il n'avait pas été familier au concept de boire du sang humain, et avait toujours du mal avec cette idée. Mais il n'avait jamais vraiment supporté l'idée de se nourrir avec des poches de sang, parce que cela n'avait rien d'agréable. Il refusait de faire des victimes innocentes, alors il mordait les personnes qui étaient dans le besoin, qui souffraient à n'en plus pouvoir, qui appelaient à l'aide. Dans le but de les délivrer, de les apaiser, d'effacer leurs blessures. Il avait même songé parfois à l'idée atroce de retrouver Gabriel et Éloïse, pour les mordre et les ramener avec lui. Il avait vite chassé cette idée. C'était égoïste. Terriblement égoïste.
    Évidemment, personne ne s'était assit autour de la table où se trouvait Abel, parce qu'il l'occupait tout entière et ne laissait pas de place possible pour qui que ce soit. Simplement des chaises vides. Les clients semblaient grouiller, et les rires perçaient l'enveloppe qui recouvrait le Vampire. Certains l'écoutaient, il le sentait. Qu'est-ce qu'ils trouvaient d'agréable à attendre des notes désaccordées ? Il ne se rendait pourtant pas compte qu'elles traduisaient toutes les émotions du jeune homme, tout ce qu'il ressentait à ce moment précis. Parce qu'il ne faisait pas attention à sa manière de jouer et se laissait vite guider par ce qu'il ressentait. On entendait de la tristesse, on entendait le sentiment d'être perdu. On regardait le garçon avec compassion et lui ne comprenait pas pourquoi, à l'extérieur de sa bulle, on l'observait comme s'il était à plaindre.

    La dernière note qui montra la fin de son jeu s'évapora dans l'air, continuant de résonner en serpentant entre les voix qui envahissaient le bar. Elle était lourde et vive, condensé de tout ce que ressentait le garçon. Le regard blasé et désintéressé, il s'était redressé, se laissant glisser sur le bord de la table alors qu'il tenait sa guitare contre lui. Ses pieds entrèrent en contact avec le sol tout doucement, tandis qu'un bâillement fuitait d'entre ses lèvres, témoin de son état de fatigue. Il était pâle, aussi pâle qu'un vampire pouvait l'être. Cette couleur était le résultat de l'enfermement d'Abel.  Vivant comme mort il ne sortait que très peu, il n'avait jamais bronzé. Sa peau frôlait presque parfois un blanc maladif. Il regagna l'endroit où il avait déposé l’étui de sa guitare, la rangea prudemment à l'intérieur en s'apprêtant à le poser sur son épaule. Mais il se ravisa en observant ses mains. Elles tremblaient. Signe qu'il avait trop joué. Il grommela quelque chose d'incompréhensible, constatant que sa gorge commençait à le démanger. Il avait soif, aussi. Il soupira.
    Pivotant sur lui-même, le brun se dirigea vers le comptoir en traînant des pieds. Il ne comptait pas rester très longtemps ici. Dès qu'il salua un serveur, on vint lui apporter un verre d'eau. Ici, on connaissait l'aversion d'Abel pour l'alcool. Il le remercia d'un signe de main, but son verre d'une traite et en demanda un autre, qu'on lui servit. Il but de nouveau et reformula sa commande, avant de retourner vers la table où il s'était allongé précédemment. Pour s'y asseoir, cette fois. Sauf qu'il ne fit pas attention aux personnes sur sa route, comme s'il était happé par ses pensées sans pouvoir s'en sortir. Il se cogna brusquement contre quelqu'un, quelqu'un qui prenait une direction totalement opposée à la sienne. Il trébucha et manqua de tomber, serrant comme il pouvait son verre dans ses mains. La surprise et la confusion se lisaient sur son visage alors qu'il se redressait, et il fixa l'individu en face de lui avec un regard désolé.

-Merde j'suis désolé, je t'avais pas vu.

    Son regard balayait les alentours pour constater les potentiels dégâts. Il avait réussi à sauver le verre, mais pas l'eau.
Pseudo :

forums partenaires