Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Léon cherche de premiers rps par rapport à ses idées de liens
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
Abel recherche plusieurs rps
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Détente {Ft. Sacha} (INTERDIT AUX ENFANTS)
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
4/15  (4/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe indépendante
× Epitaphes postées : 169
× Øssements312
Féminin
× Inscription : 28/08/2018
lémure
#1le 23.11.18 14:45
Après une bonne journée pleine d'émotions et de travail acharné, Cho Moon rentrait tout juste chez elle. Sur la route, elle passa devant le cinéma, ralentit, réfléchit un instant avant d'y pénétrer. Cela faisait des semaines qu'elle était surchargée de travail, accumulant les rendez vous après avoir rencontré beaucoup de potentiels clients. Elle enchainait donc les petits contrats, n'étant plus trop voir quasiment jamais chez elle. Elle avait du solliciter l'aide d'un ami pour garder Lifa qui, grandissant trop vite, ne pouvait pas la suivre partout. La bruna n'avait donc pas souffler un peu depuis pas mal de semaine, plus de vie, plus de contact avec ses amis, bref, une vraie bête de travail.

Pour une fois, elle se dit qu'une bonne séance de cinéma ne lui ferait pas de mal.

Même si cette charge de travail, elle l'avait souhaité. Elle en avait eu marre de passer ses journée à ruminer, à penser à son voisin et à leur dernière soirée ensemble. Elle l'avait quitté sans se retourner, s'excusant par ailleurs inutilement, elle le savait. Mais a force de le croiser sans savoir quoi dire, en l'ignorant royalement. Elle ne savait plus quoi faire. Plonger entièrement dans le travail lui avait permis de s'éclaircir la pensée, d'oublier un peu cet homme qui hantait ses pensées les plus profondes. Malgré tout ces efforts, elle n'y était pas parvenu. Il la rendait dingue, ses baisers, ses caresses, toute la tendresse dont il avait fait preuve. Puis ce vide, survenu de nul part, qu'elle avait volontairement creusé pour essayer de ne plus y penser.

Bien que tout effort fourni avec difficulté, elle n'y arrivait pas. Tout lui faisait penser à lui. Absolument tout, de simple blond sur chaque tête qu'elle croise, à la silhouette menue mais imposante qui le constituait. Bien sûr, à chaque fois qu'elle sortait de son appartement elle ne pouvait écarter l'idée de le croiser. Ou quand elle promenait Lifa, au fond elle espérait toujours le croiser au croisement d'une rue. Elle en devenait complètement parano. Pourtant au début, elle sortait.. Pour oublier, mais aucun autre homme n'avait réussi à retirer cette marque que Sacha lui a laissé. Ce n'était pas de quelqu'un d'autre dont elle avait envie, mais bel et bien son voisin. Elle en rêvait d'ailleurs chaque nuit, de ses doigts... sur elle, en elle... De son indomptable membre qui lui faisait tant de bien. Bref, elle était devenue complètement accro. Sans comprendre réellement pourquoi. Mais le mieux était de l'éviter afin de ne pas craquer davantage. C'est ce qu'elle avait pensé.

Après avoir choisi la séance, acheté un paquet de pop-corn salé, une petite boisson rafraichissante, elle avait gagné la salle c'était assise au dernier rang, au milieu et attendait donc que le film commence, profitant un peu des bandes annonces en s'affalant comme une surmenée après une journée difficile.
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
42/15  (42/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 1032
× Øssements2007
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga
lémure
#2le 24.11.18 11:46

Pendant tous ces derniers mois Sacha est passé par pas mal de choses. Des trucs un peu bénignes sans grande importance, la dernière chose l'ayant réellement marqué, c'est le coup de théâtre avec sa voisine. Elle et son pote d'internet ---> même personne. Il a piqué une crise de folie en l'apprenant, et toute la scène s'est achevée sur une note indéfinissable. Positif, négatif ? C'est impossible de dire. Sacha et Cho Moon ne se sont jamais revus depuis.

On ne peut pas non plus dire si Sacha y a beaucoup pensé. Est-ce que ça a préoccupé ses pensées ? C'est possible, pendant un instant. Et puis juste après, plus du tout. Entre temps il a vu beaucoup, BEAUCOUP d'autres personnes. Des filles, des jolies, des grandes, ou des plus petites. Des qui ont fait la planche pour lui. Des qui ont parfois tenté de remonter pour chevaucher le corps de l'homme, mais ça n'a jamais marché. Personne ne domine Sacha Banks, personne.

Il doit être sous l'influence de quelque chose, nez rouge et les pupilles éclatées. Même ses iris noirs renvoient à quelque chose de lumineux, nervures sanglantes qui bordent ses sclérotiques. Il a peut-être bu, aussi. Fumé, certainement. C'est le soir, un jour, on sait pas trop lequel. Mais il pleut. Macadam marqué de ses piqûres pluvieuses, Bang le chien est resté à la maison : pas question de sortir le clébard par ce temps. Du coup Banks est de sortie en mode solo, sans Léon ni Svet ni personne. Il a pas envie, aujourd'hui.

Nuit noire où éclatent les néons puis les enseignes de restaurants encore ouverts. Il doit être un peu tard quand même, genre vers vingt-deux heures. Ou une heure du matin, personne sait, la nuit n'a pas de temps à part un soleil qui se lève. Alors Sacha a les poings dans les poches, museau emmitouflé dans une écharpe bien cousue et épaisse. Son souffle brûlant s'échappe entre deux gouttes de pluie, ses talons qui claquent dans les flaques. Il fait froid et il grelotte un peu, mais pas suffisamment pour que ça l'empêche de sortir. Veste refermée autour de son tronc, il s'enfonce dans la brume nocturne avec l'éclairage citadin qui pulse tout autour.

En passant dans les dernières rues animées de la capitale, il traverse des boutiques à la con, des disquaires, l'animalerie où il a pêché son iench, des stands de nouilles et des épiceries tenues par des paki arnaqueurs. Pourquoi des paki ? Bref le Banks freine son pas quand le nom d'une vieux film capte illico son regard. Taxi Driver. 1976, Scorsese et De Niro en collaboration, début d'une longue histoire d'amour, Jodie Foster en second rôle. Palme d'Or du Festival de Cannes remportée la même année de production, film ayant marqué toute l'industrie cinématographique depuis sa procréation. Tu m'étonnes que la tête blonde veuille le revoir.

Un ticket qu'il rafle au guichet, et c'est parti. Au plus il progresse dans les dédales du ciné, au moins y a de bruit. Murs noirs qui absorbent tous les sons, tapis qui ne renvoie aucun bruit comme si l'oreille elle-même était trop loin du sol. Poussée d'une porte à double battant, go descendre toute une série d'escaliers éclairés par des loupiotes bleues. Pas un rat dans l'audience, enfin c'est ce qu'il croit. Il voit pas la nana déjà assise vers les gradins hauts, son pop-corn et du sprite à la main. Banks pose son cul vers les sièges les plus au milieu, place du roi quand il y a trop de gens. Mais là non, personne, nobod', à part lui et sa défonce. Menton enfoncé dans sa paume, il patiente, devant la pellicule infernale des pubs.

Même pas il défait ses fringues, rien : il s'est posé comme un mec attend son bus pour repartir. Mirettes blasées, accaparées par les luminescences incessantes de l'écran de vingt mètres. Bientôt les volutes fantomatiques de l'introduction légendaire au bébé de Scorsese finissent par percer une ville plongée dans le noir, taxi jaune qui crève l'écran en deux. Les percussions caractéristiques de Herrmann se lancent, plongeant Sacha dans une sorte de semi-transe jouissive.
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
4/15  (4/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe indépendante
× Epitaphes postées : 169
× Øssements312
Féminin
× Inscription : 28/08/2018
lémure
#3le 05.12.18 11:13
Entamant son pop-corn, elle vit une deuxième personne entrer dans la salle. Une tête blonde, les cheveux en bataille... La silhouette menue mais menaçante. Son sang ne fit qu'un tour. Il était là. Il aurait pu être partout ce soir, mais non il fallait qu'elle le croise au cinéma et dans la même salle en plus. Il s'était assis quelques rangs plus bas. En plein milieu pour ainsi dire. Elle n'osait plus rien toucher, réfléchissait. Il ne l'avait sûrement pas vu. Le film allait bientôt commencer et sa présence le perturbait. A cette heure ci, normalement il ne devrait pas y avoir plus de monde que ça, elle s'attendait même plutôt à être seule dans la salle de projection.

Hésitante elle attrapa son barda pour commencer à se lever avant de se raviser. Cela ferait bizarre... Elle hésita à nouveau, puis dans un élan de courage elle se leva et quitta son rang pour descendre jusqu'à celui de son voisin. Après tout ce temps, elle n'en pouvait plus et trouvait l'occasion idéale pour briser la glace. C'est pendant qu'elle descendit les marches que le noir complet fût et que le film commença. Faisant attention de ne pas tomber elle rejoignait Sacha sans qu'il ne s'en doute pour venir s'asseoir juste à côté de lui. Sans un mot.
Elle posa ses affaires sur le siège d'à côté sans vraiment lui accorder un regard, ses joues rosirent et elle venait de se caler dans son siège. Son pop-corn et sa boisson délaissés, elle regardait distraite l'écran qui affichait le début du film.

Cette situation lui foutait une pression monstre, tant elle avait l'impression de suer à grosses gouttes. En réalité, elle ne savait pas quoi dire. Le film commençait à peine, il ne voulait sûrement pas être dérangé et ce n'était pas son intention, mais cela la rassurait un peu d'être proche de lui comme ça. Comme si rien n'avait changé.
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
42/15  (42/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 1032
× Øssements2007
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga
lémure
#4le 05.12.18 17:38
Sacha bat des cils par deux fois, trois fois. L'écran explose des lumières à Scorsese, c'est bon et ça anesthésie l'esprit. Totalement même, ses membres ne bougent plus, coulés dans du béton on dirait. Avant-bras posés sur les accoudoirs, il se laisse finalement fondre dans le fond de son fauteuil rouge un peu bouffé, menton qui repose dans la paume de sa main. On ne saurait dire s'il s'ennuie ou si le son et l'image l'aveuglent.

La place à côté de lui se remplit. Il n'entend pas. Devant lui, c'est De Niro dans son taxi jaune, surveillant les passants dans la pénombre. Pas de voisine qui s'impose à sa gauche, jusqu'à ce qu'un réflexe machinal le pousse à tourner de l’œil. Yeux remplis de nervures rouges, tirées par la poudre, la boisson, la nicotine, on sait pas. C'est peut-être tout à la fois. Mais il voit. Sans regarder, il voit.

Mais il ne la reconnait pas. Masse de cheveux bruns, une fille, c'est sûr. Mais Sacha, il cligne des yeux, l'air de dire : "Je sais que tu es là, j'ai compris, c'est ok." Avant de pivoter à nouveau sa nuque bien droit vers l'écran qui s'étale à l'infini autour d'eux. Sacha, il a rien compris à ce qui vient de se passer.
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
4/15  (4/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe indépendante
× Epitaphes postées : 169
× Øssements312
Féminin
× Inscription : 28/08/2018
lémure
#5le 06.12.18 11:05
Après cette bouffée montante d'adrénaline tout redescend. Le film a démarré et quelques effluves de tabac et d'alcool viennent chatouiller les narines de la coréenne. Son visage se tourne vers Sacha qui la regarde sans la voir vraiment. La faible lumière émanant de l'écran lui permettait légèrement d'entrevoir son visage. Vraisemblablement, il ne la pas reconnu. Son regard est vide, ses yeux sont rougies et bouffies par elle ne sait quoi. Son attention se redirige vers le film. Aucune réaction de sa part, elle ne sait pas trop comment elle doit le prendre au final. Elle se demande si seulement elle doit le déranger, son état l'inquiète. Jamais elle ne l'a vu comme ça en fait. Elle aurait peut-être limite préféré qu'il lui fasse un esclandre dans la salle plutôt qu'avoir une réaction un peu je m'en foutiste. Ouais nan peut-être pas en fait. Mais en tout cas, elle avait envie de tenter un truc sans vraiment savoir quoi.

Elle attendit un peu, se plongea dans le film qui passait sans vraiment qu'elle s'y intéresse au final. Son corps glissa, se pencha vers le côté droit, se rapprochant de Sacha, doucement et prudemment. Bientôt son épaule était collée à la sienne.
Une fois sûre qu'il ne réagirait pas mal, elle glissa sa main par dessus l'accoudoir pour la glisser sur sa cuisse. Son visage se tourna pour se faufiler assez proche de son oreille, elle ne voulait pas le déranger mais lui faire comprendre qu'elle était là, bien là.

" - Sacha... c'est moi... Cho..." Lui chuchota-t-elle.

Code couleur :#4EA9A0
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
42/15  (42/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 1032
× Øssements2007
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga
lémure
#6le 06.12.18 18:03
Sacha c'est moi. Cho.

La phrase résonne avec lenteur. Lourdeur, même. Elle met du temps à s'insinuer dans les synapses enfumées du blond, comme si c'était pas vraiment réel. Sacha il pense que c'est une réplique du film, qu'il hallucine, plutôt qu'on a susurré à son oreille bouchée. Le dos fondu dans le moelleux du fauteuil, il croit s'endormir quand une épaule se conjugue à la sienne, genre c'est pas normal.

Il regarde encore. Sur le côté, les yeux comblés de cernes. Des petites, c'est pas très grave. Il a juste pas beaucoup dormi, ou bien il a fait un truc très physique qui lui a pompé plein d'énergie. Si ça se trouve il est peut-être même pas du tout conscient d'être sorti de chez lui, et d'attendre dans une salle de cinéma que les 109 minutes de pellicule s'écoulent.

Bouche cousue de silence. Lèvres closes qui ne remuent pas. Il la voit, pourtant. Toujours aussi peu précisément, voilée par la lumière, par l'ignorance, par la non conscience du Banks. Banks qui sent le poids s'alourdir contre lui, la paume se glisser près de son aine, insistante et chaleureuse. Mais ça non plus, ça ne le fait pas beaucoup réagir. On pourrait l'assassiner tout de suite que ça ne changerait rien.

Toujours, il la regarde. Les souffles s'approchent, le film devient lointain. Un parfum qu'il connaît embaume, s'infiltre à travers les coutures de son écharpe qui masque la moitié de son visage. Il se passe une éternité avant qu'on n'entende peut-être.

- Ouais.
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
4/15  (4/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe indépendante
× Epitaphes postées : 169
× Øssements312
Féminin
× Inscription : 28/08/2018
lémure
#7le 06.12.18 18:21
Elle n'aura pas plus. Un simple petit ouais. Mais elle s'en fiche, elle s'en contentera pour ce soir. Il n'est pas dans son assiette et ça l'inquiète beaucoup trop.

" - Tu es sûr que tu vas bien ? "

Toujours près de son oreille, bien qu'il n'y ait qu'eux dans la salle, elle chuchote. Sa main n'a pas quitté sa cuisse, qu'elle caresse légèrement, signe qu'elle se fait quand même du souci pour son voisin à l'aspect cadavérique. Il est là physiquement, mais son esprit est loin et ça elle l'a bien compris. Elle se demande combien de verre ou de bouteilles il s'est enfilé pour empester l'alcool comme ça. Elle ne comprend pas vraiment le délire. Morte depuis peu, elle n'a pas eu tant que ça l'occasion pour se défouler comme ça au point de se mettre une mine. Pourtant, elle aurait voulu. Mais son voyage au 4 coins de globe n'ont pas aidé. Aujourd'hui, elle se sent vraiment loin de lui. Pour le moment, elle n'arrive pas à mettre un sens sur son état. Il a bu, il a fumé, et pas que du tabac, ça elle a capté. Mais pourquoi au point de se mettre dans un état second ?

Dans ces moments là, elle ne demande qu'à comprendre et à essayer. Sûrement que ça l'aiderait à se rapprocher du blond et à le comprendre. Peut-être même que cela permettrait d'oublier cette période maussade du "Je te connais plus, bye."
Elle regrette. Vraiment, elle ne sait pas ce qui a pu lui passer par la tête pour vouloir faire l'autruche comme ça. Le pire c'est qu'aucun motif n'excuse qu'elle ait continué. Mais bon, c'est terminé, et la voilà avec une opportunité en or pour se faire... "pardonner" ?

Ses sourcils froncent, elle n'en tirera rien. Rien dans cet état en tout cas.

" - Je te lâcherais pas de la soirée... "

Plus un chuchotement pour elle, mais en effet à la fin du film elle ne lâchera pas. Sa tête finit par tomber sur son épaule, sa propre odeur finit par arriver au nez de la coréenne. Cette odeur bien à lui. Par delà l'odeur acide et écrasante de la bière avec l'étouffante odeur de clope. Elle ne sait pas trop comment cette situation va tourner mais pour le moment, elle profitera du film à ses côtés. Il ne dit rien, ne s'en rendra pas compte et oubliera sûrement, mais en attendant, elle va juste profiter de son épaule, collée contre le sienne, sur laquelle elle pose sa tête. Sa main n'aura pas quitté sa cuisse, elle continue toujours de la caresser avec tendresse.


Code couleur :#4EA9A0
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
42/15  (42/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 1032
× Øssements2007
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga
lémure
#8le 06.12.18 18:44
Même chose. La question traverse, fait vibrer des neurones, mais n'arrache aucune réaction. C'est triste, c'est mort, c'est figé et immuable on dirait. On sait pas ce qu'il a pris Sacha, peut-être qu'il a juste... erré sur les trottoirs. Longtemps. Sans rien, sans personne, sans chien, sans fille. Et sans lui non plus. Au final, peut-être qu'il va bien, mais qu'il a juste décidé, d'un coup, de se ficher en l'air une fois. Parce qu'on ne peut plus mourir ici.

Elle dit encore quelque chose, par-dessus son épaule. Et Sacha entend très bien. De toute la soirée, elle va rester là. Là, près de lui, accrochée sur son fauteuil, devant le même film. Le film qu'ils voient sans regarder, comme Sacha a tourné les yeux vers elle sans vraiment prêter attention. Est-ce qu'il la reconnait ? Oui, c'est possible. Pas de raison de s'énerver, d'élever la voix, de plisser des yeux. C'est normal, on pense. C'est normal.

Les doigts effrontés près de son bassin, jamais ne cessent leur exploration. C'est innocent, aucune tentative de remonter plus haut. De glisser sous les tissus. Pour le moment. Sacha sent sa peau réagir un peu, sous le passage des caresses. Vaguement, on pourrait se dire qu'il se demande pourquoi elle fait ça. Mais non. Il demeure le silence absolu.

Puis, quand un visage se pose sur lui, la fragrance féminine s'accentue, nouant son attention sur Cho Moon exactement. Il connaît, oh oui, ça, il sait. Il a senti dans sa 521 à lui, sa précieuse 521. C'est un monstre autant que lui parfois, et elle ne vit même pas. Elle n'a pas ces poumons qui se lèvent avec âpreté sous le manteau. Elle n'a pas ce visage impassible et vrillé d'alcool. Elle n'a pas non plus cette saveur de souillure, de pourriture amenée par la consommation de la saleté, des corps et des morts. C'est sale.

Aucune réponse. Rien qui ne mérite la balise de couleur, le tiret de dialogue, et puis des mots et un point. C'est juste le son d'un souffle qui s'évacue de ses naseaux, timide et régulier. Lentement il mêle sa crinière blonde à la brune, les yeux noirs qui tombent, qui s'endorment peut-être. Qui profitent d'un parfum connu et féminin. Familier, même. Pour l'avoir percé à multiples reprises.

On le sent, un petit peu, que le nez de Sacha, doucement se redresse, pour chercher un contact du visage avec celui de sa voisine. Sa voisine de toujours. Où qu'ils soient, ils seront proches.
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
4/15  (4/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe indépendante
× Epitaphes postées : 169
× Øssements312
Féminin
× Inscription : 28/08/2018
lémure
#9le 06.12.18 19:10
Après un moment il répond. Un moment qu'elle crut interminable. Il ne la lâche pas du regard, elle le sait car elle non plus ne le lâchait pas. Cependant elle n'aura que pour seule réponse, sa tête venant rejoindre la sienne avant de se tourner à nouveau. Elle finit par sentir son petit nez froid explorer son visage. Elle sourit, penche la tête vers lui, et explore aussi quelques millimètres de son visage. Il est chaud contrairement à son bout de nez. Son souffle s'accélère, sa peau frémit et cette fois elle vient frôler les lèvres du blond avec les siennes. Sa main remonte lentement sur sa cuisse, ses doigts se rapprochent doucement de son entre jambe.

Il fait chaud tout d'un coup, elle ne sait pas si c'est le fait qu'il émane beaucoup de chaleur, comme à son habitude. Il est brulant. Cette seule pensée lui procure une chaleur familière au creux de son bassin. Elle la sent s'éveiller, la proximité de leurs corps en est la cause.
Même si... Il faut le dire, il empeste l'alcool.

Peu importe, elle y va sans gêne, son corps pivote alors, sa bouche fond sur celle de Sacha. Sa main libre vient se loger dans son cou, bien trop chaud pour ses petites mains anciennement gelées par la froideur du dehors. Ses doigts se faufilent dans ses cheveux, elle adore tellement leurs odeur. Sûrement un shampoing basic mais qu'elle apprécie particulièrement. Cette odeur lui avait manqué.
Elle entrouvre la bouche, signifiant à son partenaire qu'il peut venir chercher sa langue.

Sa petite main baladeuse à trouver sa braise, il ne lui reste plus qu'à allumer le feu.
Afficher toute la signature


avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
42/15  (42/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 1032
× Øssements2007
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga
lémure
#10le 06.12.18 19:30
Combien de temps ça fait ? Qu'ils ne se sont pas revus. Des semaines ? Des mois ?

D'abord pris de court par l'assaut, son visage s'accommode à l'arrivée d'un autre, lèvres rompues par l'intrusion d'une langue. Et il se laisse envahir, sans ménagement, l'écharpe qui forme un creux pour laisser passer ces peaux tout à coup confuses. Même ses paumes se sont haussées, comme électrisées, avant de s'accorder à sa partenaire pour la rapprocher de lui. C'est désagréable, un peu, parce qu'ils sont tournés, et avec l'accoudoir ça biaise leur accolade. Les dos ne sont pas trop d'accord, ça préférerait être en face à face, qu'elle se lève pour s'asseoir sur lui. Ou bien que lui fasse quelque chose pour la rejoindre. Mais il a l'air de peser mille tonnes, Sacha.

Les doigts dans ses cheveux lui arrachent un frisson délicieux qui crève tout parmi son nuage d'alcoolémie qui l'empêche de voir tout à fait. Mais il reconnait, il ne reconnait que trop bien. Cette spontanéité des baisers, ces cheveux longs, noirs et un peu épais. Les coquetteries qu'il devine même dans son écran de brouillard oculaire. Cette voix aiguë qu'il n'entend pas mais a déjà mémorisé. Sans la connaître, il la reconnait.

Au creux de ses reins, quelque chose se met à flamber. Il n'est pas sûr, tout son métabolisme est ralenti par ce qui coule dans les vaisseaux, rivières rouges qui pompent très vite maintenant parce que Sacha a encore plus chaud sous ses couches de vêtement. Il aurait envie, là, tout de suite, de ne rien porter de tout ça. Sa veste en cuir, son écharpe en laine bleue. Même son pantalon qui rétrécit autour de son bassin. Tout ça le fait brûler sur place, pourtant son nez reste froid. Les langues, entre elles se dévorent. Partagent une valse abrasive et langoureuse. C'est agréable et un peu brutal. Maladroit, mal positionné. Tordu. Mais vif et bruyant. On entend les lèvres qui se font et se défont, les peaux qui se cherchent, jouent entre elles. Ses mains à lui remontent le long d'un dos qu'elles encerclent, avant de cheminer jusqu'à une nuque.

De nouveau ses yeux papillonnent. Ils se referment, même, détachés de tout. Le film, la fille, la réalité, l'alcool. Ils vont dormir, bercés par visages tremblants qui ne cessent de se chercher. Pour se trouver.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
forums partenaires