Invité

#1 le 22.09.15 15:12

avatar
Invité

Bless You
Candina ▽ N’attends rien que de toi, parce que tu es sacré. Parce que tu es en vie, parce que le plus important n’est pas ce que tu es, mais ce que tu as choisi d’être.
Il posa son menton sur le pommeau de sa lame, soigneusement reposée dans son fourreau. Elle trônait là, sur le trottoir, entre ses deux jambes pliées sur un banc. Il regardait le restaurant, d’un œil morne et désintéressé. A vrai dire, il ne pensait pas, il préférait observer. On pourrait dire qu’il réfléchissait, qu’il planifiait des coups bas, des coups hauts, et même peut-être en diagonale, qui sait. En fin de compte, il faisait juste regarder, en se demandant bien quelle connerie il allait sortir, cette fois-ci.

Par instinct, avant de quitter son support, il leva les yeux vers le ciel fatigué. Il cherchait un oiseau rare, celui attirer par le sucre et pouvant devenir la bête des nuages, une harpie verdâtre féroce et capable d’atterrir sans vergogne sur ses épaules. Fallait bien faire attention, tout tombait des cieux dans cette dimension. Mais rien entre le gris et le mordoré, alors Akuma se mit debout, attrapa le petit colis beige et entouré de ficelle d’une main, replaçant son arme de l’autre sur son côté.

Il Crepusculo était un de ses endroits favoris du monde des morts, à n’en point douter. Et visiblement, il l’était pour bien d’autres. Quatre vampires se situaient dans la partie restaurant, discutant, pour mieux le fixer arriver et lui faire un signe de tête. Akuma leva la main, lentement, en guise de salutations, et baissa soigneusement la tête pour ne pas se prendre le haut de porte. L’odeur de bouffe et d’alcool hantait les lieux, après tout, c’était un bar concert, que demander de mieux ? Le brouhaha incessant résonnait à ses oreilles, et si pour certains il donnait des migraines, Akuma y trouvait sa veine.

Une serveuse se stoppa en le voyant arriver, elle sourit, silencieuse et bien au courant des petits jeux du russe, depuis le temps. Elle pointa du doigt l’autre côté du bar, où une silhouette féminine et aux quelques rondeurs bien caractéristiques s’activait, lui tournant le dos. Akuma, il aimait ces moments, ce genre de rituel, simple, efficace et qui ne l’ennuyait pas. Car emmerder les gens était un sport particulier et compliqué, qui n’était pas à la portée du premier venu. Oui, il pourrait argumenter là-dessus sans problème.

Le vampire passa donc lentement à côté des tables, les yeux fatigués, et cette fois-ci, ce n’était pas qu’un simple effet. Le passage chez les vivants lui avait fait dépenser son énergie, il n’avait pas franchement dormi là-bas, toujours à rendre service aux morts mais aussi pour lui-même. Après tout, un chef étoilé de renom ne se trouvait pas à chaque rue, et Akuma souhaitait la perfection. En attendant, il venait le ventre vide, ça aussi, c’était une autre histoire. Le géant resta immobile derrière Candina, il regardait ses cheveux longs, apercevant à travers eux ce tatouage dont il connaissait l’aboutissement. Puis il attendit, il attendit, écoutant ses mots d’une oreille et fixant son interlocuteur qui le fixait tout autant. Bah oui, il ne bougeait pas le bougre et il faisait flipper comme ça.

Enfin, la finalité de cette histoire, l’ultime désir devenu réalité… Elle éternua. Akuma étira un mince sourire en coin qui disparut pour sa voix grave et rocailleuse ajoutant à son oreille :

« A tes souhaits. »

Oui, c’était un grand enfant, et c’était ce qui le satisfaisait terriblement sur le moment. Mains dans les poches, il attendit qu’elle se retourna pour faire disparaître ses rares traces de satisfaction, simplement, et la fixer, tout aussi simplement.
(c) AMIANTE