Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Elagabal — Désordre enflammé
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
35/100  (35/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Masculin
× Age post-mortem : 565
× Avatar : Hideyoshi Nagashita - Tokyo Ghoul
× Pouvoir : Absorption de la douleur
× Croisée avec : Tamer
× Appartement : Kiss
× Métier : Arnaqueur pro
× Epitaphes postées : 18
× Øssements62
Féminin
× Inscription : 14/11/2018
× DCs : Mitsuko Shinoda, Leone J. Chiaramonte & Pandora R. Bahatoris
nécromancien
Terminé #1le 14.11.18 12:42


Fantoche


identité

Nom : Anafesto
Prénom : Elagabal, Bayezid
Date de naissance : 6 Juillet 1453
Date de mort : 30 Novembre 1476
Nationalité : Ottoman
Langue(s) parlée(s) :
[X] Anglais.
[X] Japonais.
[X] Autre(s) : Italien, grec, latin, arabe, français (en 5 siècles on a le temps de s'faire une culture)
Race : Nécromancien
Personnage de l'avatar : Hideyoshi Nagashita — Tokyo Ghoul



physique

Couleur de peau : Légèrement dorée de manière naturelle, elle bronze facilement.
Couleur des cheveux : Blonds lumière, il s'éclaircissent avec les beaux jours
Longueur des cheveux : Celle d'une tignasse indomptable, les mèches les plus longues lui arrivent aux sourcils.
Couleur des yeux : Noisette, ils virent facilement au vert d'eau avec un trop plein de lumière ou des larmes (mais Elagabal ne pleure jamais, obvi, c'est un mâle, un vrai)
Corpulence : Grand, il est musclé mais se tient mal, ça diminue sa taille.
Taille : 1m84
Style vestimentaire : Confortable (oui, tout et n'importe quoi à vrai dire).
Piercing(s) : Un à l'hélix seulement, un vieux truc rouillé qui date de sa vie.
Tatouage(s) : aucun, même s'il y songe, mais il est couvert de cicatrices (outre sa gorge).
Habitudes : Il sort souvent avec un truc devant la gorge, lorsqu'il n'a pas envie de prendre de potion, parce qu'il sait qu'il fait flippé avec ses airs décharnés. Il ne fume pas (déjà que sa voix se barre d'ordinaire et a autant de charme qu'un silex) mais boit lorsqu'il sort et a un régime alimentaire qui laisse à désirer (depuis la découverte du chocolat, il n'en peut plus et ne résiste pas à l'achat d'une plaquette). Il se mord la langue pour se concentrer (mieux vaut ne pas le voir faire des potions, c'est ridicule).
Autre : c'est un grand sportif ; il canalise son caractère de chien dans l'effort (et faut s'occuper pendant 500 ans m'voyez). Il a aussi une sale gueule de grincheux et les sourcils souvent froncés.



précisions

Pouvoir : il est capable d'absorber la douleur des gens (celle physique) du toucher. Le hic c'est que cette douleur retombe sur lui (sans les blessures) et qu'il la ressent comme si c'était son corps qui souffrait, donc il évite d'en abuser (parce que physiquement, c'est éprouvant). De temps en temps, il vend des amulettes qui suppriment la douleur si elles sont en contact avec la peau, mais c'est à usage unique et hors de prix. Il ne peut pas non plus supprimer la douleur de plusieurs personnes à la fois, même s'il les tient par la main, ça n'agira que sur une.

Il est également pyrophobe , à cause de sa mort. La simple vue d'une flamme provoque de violentes réactions de terreur chez lui (avec le temps, il a appris à se contrôler pour les braises, mais ça n'a pas été évident).

Caractère

Elagabal a beau avoir l’apparence d’un jeune homme de 23 ans, c’est un vieux crouton qui n’a rien de mieux à faire de ses journées que de faire chier le monde (disons-le). Il s’ennuie profondément, depuis sa mort, notamment parce que, pour lui, la société n’a pas son compte de violence et se love dans l’oisiveté sous prétexte que dans la mort, on peut faire ce que l’on veut. Il voudrait partir à la conquête de pays, rassembler des troupes et finalement régner sur un empire.

Du coup il est deg’ et vachement, parce qu’il ne règne sur rien du tout à part une boutique dans une ruelle sombre. De fait, il essaie de s’imposer aux autres. Ça a eu quelques répercussions à l’Agence, à tel point qu’il a fini par se faire virer des appartements à cause des plaintes de ses colocs.  Il règne donc : sur rien, à part sa boutique et un appartement perdu dans Tokyo.

Pour lui, il serait normal de braquer les gens puisque la loi du plus fort doit régner. Il est un profond admirateur de Nietzsche et de certains auteurs pas très clean - du genre que l’on ne révèle pas en société - notamment parce que l’idée de volonté de puissance le transcende totalement, et qu’il serait du genre à l’appliquer au format brut.

Concrètement, Elagabal est mauvais. Mauvais joueur, mauvais perdant, mauvais dans tout ce qu’il fait, parce qu’il fait passer son propre intérêt avant celui des autres. Il est du genre à trafiquer les potions de sorte à ce que leur utilisateur s’en souvienne toute sa vie et à cracher sur tout ce qui bouge, à défaut de pouvoir frapper gratuitement. Il fait donc énormément de sport, lorsqu’il ne concocte pas de piège à lémure naïf.

Parfois, il a juste l’air d’un papy gâteux blasé par la mort, râlant à propos de tout et n’importe quoi. D’autres fois, il se laisse aller et peut sembler vraiment effrayant. Parce que c’est comme ça qu’il a été élevé et qu’il a vécu : en écrasant. Ennemi, rivaux ou obstacles, tout revient au même pour lui. Il a du mal à s’attacher, du fait qu’à cause de toutes ces années passées dans la mort.

Il est peu loquace, grogne ou grommèle plus qu’il ne parle et reste très secret, parce qu’il considère qu’une intrusion dans l’intimité de l’esprit est une faiblesse. Il a donc tendance à ne pas parler de ce qu’il a pu vivre, sauf lorsque l’on sort des absurdités, auquel cas il s’énerve.

Parce qu’Elagabal, s’il ne parle pas beaucoup, c’est parce qu’il a appris à se maîtriser. C’est une boule de nerf ambulante, très salty. Donc lorsque quelque chose ne va pas, il aboie. Fort. Mal. Il a un amour profond pour les jurons et les insultes, allant jusqu’à en inventer - il a acheté un dictionnaire des insultes en japonais et ne s’en sépare jamais. Il aime néanmoins quand on parle correctement, quand les phrases sont belles et bien formulées - il est friand de littérature et de discours politiques - et que les mots sont bien choisis.

Il est extrêmement susceptible - vous l’aurez compris, c’est ce pote pas sortable qui s’embrouille avec tout le monde - sauf lorsqu’il est bourré, drogué ou endormi. Là c’est un petit cœur d’amour que l’on a envie de prendre dans ses bras pour lui dire que la mort, c’est pas si mal. Autrement, il est vraiment infect. D’ailleurs, si l’on prononce mal son nom ou que l’on s’amuse à le raccourcir, il se braque et se met à faire des tableflip avec tout ce qu’il trouve.

Malgré tout, il n’est pas bête, mais les études ce n’est pas fait pour lui. Il a seulement assisté aux cours du soir de langue aux catacombes, mais n’a pas été jusqu’à supporter un énième enseignement - étudier, ça l’amusait uniquement au XVIIe. Il a un temps été un herboriste de renom et en possède toujours les compétences. C’est juste qu’il les utilise à mauvais escient.

Il a donc une vision vraiment archaïque de la société, ce qui lui vaut pas mal d’embrouilles de manière générale. Pour lui, la société court à sa perte, parce que l’on se love dans le confort alors que la véritable essence de la vie c’est le combat, la conquête (la cuisine et les gosses pour les femmes). Il aime aussi que les choses et les gens sachent rester à leur place. Le changement lui fait peur - il en a trop vécu -, le changement de roi l’a d'ailleurs complètement affolé : pourquoi n’y a-t-il pas eu de lutte et d’élection pour choisir le meilleur des lémures entre tous les morts ? La stabilité le rassure. D’un autre côté, les risques le grisent, lui rendant un soupçon de vie, redonnant un souffle à sa carcasse abîmée et vieillie. Tant que rien ne change, il osera prendre des risques.

Il reste, malgré tout, un guerrier médiéval dans l’âme et s’en est presque navrant vu le temps qui s’est écoulé depuis sa mort. Il a abandonné les religions lorsqu’il est revenu au japon, mais les échos de la morale et des premiers textes ont encore des effets sur sa manière de penser. Néanmoins, même s'il voudrait broyer le monde, il est respectueux de la loi et n'agresse pas les gens avec des tronçonneuses - mais s'il y a provocation, il ne résiste pas. De fait, il respecte également une sorte de code d'honneur personnel, plutôt modéré, qui fait que même s'il arnaque beaucoup les gens, il ne fait rien sur le plan social qui puisse lui nuire (pas envie d'aller en prison) et que, si l'on en appelle à ses valeurs guerrières, il peut se faire d'un coup défenseur de la veuve, de l'orphelin et de qui veut qu'il aille taper quelqu'un.

Au fond, c’est un homme cruel, avec un gros complexe à propos de son apparence. Néanmoins, il est de ceux qui sont sincères, incapable de mentir ou de manipuler et embarrassé lorsqu’il n’est pas en position de contrôle sur les situations - oui, il peut rougir comme une pucelle de shojo dans ce cas, avant de s'énerver avec les oreilles qui fument.

A cause de sa mort, il a une peur inconsidérée du feu. Il ne peut pas approcher de gazinières, allumer une allumette, etc. Il est tétanisé par les flammes, se met à trembler mais ne peut plus bouger, c'est comme une fascination horrifiée. C'est un des rares moyens de le calmer (m'enfin, c'est violent pour lui).


histoire


1453.

Sa mère est enceinte. Cela devrait être une réjouissance, pourtant le climat n’est absolument pas propice à la profusion de joie. Jelena a déjà perdu 4 enfants - entre fausses couches et mort prématurées - et connaît les risque. Elle sait qu’elle aussi, peut perdre la vie. Pourtant c’est son seul destin : être mère. C’est ça, la vie médiévale.

Sauf qu’en plus d’être à l’époque médiévale, la scène se passe à Constantinople.

L’autre léger problème, ce sont les Ottomans. Ils grouillent aux frontières de la ville, s’installent dans des forteresses en violant allègrement les traités entre ce qu’il reste de l’empire Byzantin et l’empire Turc, qui lui fait peu à peu de l’ombre. La menace pèse, la tension monte depuis 1452 et, trois ans après, elle aboutit au siège de la deuxième Rome.

Jelena ne peut même pas compter sur son mari Girolamo, un Italien présent dans leur colonie de Constantinople. Les hommes sont réquisitionnés depuis un moment déjà pour garder les remparts de la ville, se préparer à l’affrontement. Au pire. Ils ont un équipement supérieur à celui des Turcs, mais leur nombre est bien inférieur aux troupes adverses. C’est perdu d’avance. Pourtant, la cité tente de résister.

Quoi de plus normal lorsque l’on sait à quoi le mur de Théodose a résisté ?

Sauf qu’il ne résiste pas et qu’en Avril 1453, la capitale byzantine tombe, entrainant dans sa chute le reste de l’empire grec, et dans sa déchéance toute sa population.

Finalement, le siège et les combats durent deux mois. Deux mois seulement, qui pourtant paraissent s’étendre sur une éternité entière. Dans l’ignorance la plus totale de la part des pays latins et notamment de Venise. La ville, elle, est pilonnée, les murailles bombardées par les canons.

Comble de l’ironie : une éclipse de Lune semble sceller le sort de la cité, en proie aux bombardements redoublés des Turcs. Ajoutez ça à une Vierge qui se décolle de son piédestal et vous obtenez lamentations publiques et paniques générales.

Imaginez une grossesse dans ce conditions, c’est un miracle que Jelena ait gardé le bébé vivant jusqu’au bout. Surtout qu’elle n’en est qu’à son septième mois lorsque les Ottomans finissent par pénétrer la muraille de la cité.

Ils opèrent selon trois vagues, trois assauts qui leur assurent la victoire face aux grecs. Le père de l’enfant meurt d’ailleurs au court de la troisième, qui signe la fin du siège et le début du sac. Pillage de trois jours qui réduit les populations locales à l’état de bétail ou de prisonnier pour les plus aisés. Jelena était belle et jeune. Sa beauté l’a perdue. Mehmed - le sultan Turc - permis aux nobles de retrouver leur liberté moyennant rachat.

Constantinople devint musulmane, capitale de l’empire ottoman dont l’apogée ne faisait que commencer.

Deux mois plus tard naît dans le sillage de la cour impériale notre protagoniste, nommé Bayezid pour la forme, pour lui faciliter l’accès aux charges administratives de l'empire. Bayezid Anafesto, si ce n’est pas ironique, un pur produit du bouillon culturel local. Jelena, elle, voulait l’appeler Elagabal et n’a jamais cessé de l’appeler comme ça. Quelle ironie de lui donner le nom d’une des icônes de l’empire romain à la veille de sa chute. A croire que sa mère était une nostalgique de l’époque qu’elle ne pourrait même plus rêver de voir arriver pour la belle Constantinople. Finalement, elle parvient à racheter sa liberté, à peine quelques mois après la naissance de son fils - lorsqu’on a des origines aristocratiques, il suffit de tirer les bons fils pour s’en sortir.

Si elle conserve sa religion - Mehmed pratiquant une politique « relativement » tolérante dans l’intérêt de la repopulation de la cité - Elagabal fut élevé dans la sphère directe de la cour et donc dans la religion musulmane - marque de l'aristocratie.

L’enfant grandit donc entre deux univers, Bayezid pour l’un, Elagabal pour l’autre, entre vie de palais et reproches d’une mère trop croyante. Se mêlaient dans sa tête le turc ottoman, le latin et le grec. Mère qui l’abandonne bien vite, lorsqu’il atteint l'âge de huit ans, emportée par la maladie.

Mehmed le Conquérant ne s’arrête pas à Constantinople, continuant, après l’obtention de cette place stratégique, son avancée vers l’Europe. Les puissances occidentales, incapables de s’unir face à un ennemi commun, ne firent rien lorsqu’il enfonça les défenses de l’Est, avançant sur le Péloponnèse et finalement la Crimée.

Elagabal, lui, n’a jamais aimé d’être relégué aux tâches intellectuelles auprès de précepteurs vieux et ennuyants. L’administration, très peu pour lui, il voulait de l’action, de la vraie, pas s’enfermer dans un diwan (bureau) toute la journée pour se retrouver sous les ordres d’un noble turc. La religion ? Encore moins. Plutôt mourir. Son tempérament tapageur ne lui conférait pas les qualités nécessaires pour être fonctionnaire de l’empire.

Du coup, il foutait le boxon dans les rues de la cité impériale, avec sa bande de mini terreurs des bacs à sable.

Et un jour, il s’est barré.

Naïf, naïf, naïf le petit de 15 ans à peine. Il a cru qu’il était un homme, a quitté Constantinople, refoulé le nom de Bayezid pour ne se présenter plus que sous celui que lui avait donné sa défunte mère.

Il s’est mêlé aux troupes qui partaient pour l’Europe. Oh, il aurait pu faire une carrière militaire, avec un peu de jugeote et de patience, mais ça, ce sont deux qualités qui font défaut à notre Elagabal sauvage. Lui n’avait qu’une envie : taillader et prouver que le plus fort, c’est lui.

Sa mère pouvait bien aller brûler en enfer.

Du haut de ses quinze ans, il participe à la guerre d’Anatolie dans le camp des Ottomans, même s’il n’est arrivé qu’à la fin des combats, déjà entamé depuis environ sept ans. En 1473, les troupes turques écrasent leurs adversaires. Puis vient le tour de Venise d’être victime des avancées musulmanes.

Elagabal se joint à la prise de la Crimée et participe à la politique d’éradication à laquelle se livra Mehmed II là-bas. Il aimait ça, il vivait de ça, de ça et du butin que les guerriers récupéraient, de ça et des atrocités auxquelles ils se livraient. C’était une vie de saccage où la survie était récompensée par l’argent et le pouvoir : pouvoir sur la terre, dont l’empire s’emparait, et sur les gens.

1475 et la fin de la guerre en Crimée signe pour lui la fin de son service dans l’armée de Mehmed. Non pas qu’il voulait renoncer à toute la violence qu’il avait appris à déverser, mais l’Europe l’intéressait : c’était pour lui un nouvel univers, alors avec une poignée de guerriers de son âge, ils ont déserté, tout simplement. Ça l’attirait, le Ela, au fond de lui, de découvrir ce que pensaient les occidentaux.

C’est là que débute son aventure. Brève et tragique. La Crimée étant relativement loin de l’Europe occidentale, Elagabal et ses compagnons reviennent à Istanbul, à bord des navires de ravitaillement, avant de repartir en bateau vers la méditerranée, en profitant des échanges commerciaux.

Lui, à la différence de certains de ses compères, avait la chance d’être de naissance gréco-latine et se confondait donc facilement avec la population occidentale. Finalement, ils furent trois à réussir à se faire engager sur un navire marchand comme matelots pour atteindre l’Italie.

Sauf que, comment vous dire. Naviguer en Méditerranée à cette époque, c’est tout une épopée, pas étonnant que l’usure ait fini par être reconsidérée par les théologiens. La méditerranée, ce sont au moins six mois à galérer sur un navire.

Or, quand on s’appelle Elagabal et qu’on a la patience d’une moule, ça ne se passe pas bien. Pas bien du tout.

Premièrement, il a choppé le scorbut (oui, le truc avec lequel tes parents te menacent quand tu es enfant et que tu ne veux pas manger de pommes) au bout du cinquième mois de traversée, comme la moitié de l’équipage.

Là il est devenu fou. Ancien guerrier en manque de sensation forte, le voilà qui se trouvait promis à perdre toutes ses dents avant de mourir dans d’atroces souffrances. Ça ne l’enchantait pas. Il s’est mis à délirer, vraiment, à refuser de boire de l’eau, de s’alimenter, arguant que tout était empoisonné. Il a perdu pas mal de poids, ce qui a certainement aidé le scorbut à se développer. On raconte qu’il a balancé un marin par-dessus bord, une nuit. Et qu’il a recommencé la suivante. Mais ça, il n’y a que lui qui peut vous le dire. Ce qui est sûr c’est que la plupart de ses dents, il est a perdu en mordant la chair des autres ou en se prenant des pins dans la tronche.

Et c’est le bateau de qui qui a cramé un beau soir ? C’est qui qui s’est mis à penser que ce serait amusant et vachement utile de foutre le feu à la voile du bateau pour que le phare de Venise ne les repère plus facilement ?

Oui, vous avez deviné. Elagabal, ce crétin. Il a de bons côtés, vous voyez, mais lorsqu’il voit rouge il vaut mieux ne pas se trouver à proximité. Parce qu’il est capable de tout. Surtout du pire, à vrai dire.

La mer - pour une fois - était calme et le vent suffisamment fort pour aider la propagation de l’incendie. Certains ont eu la présence d’esprit de sauter à l’eau, mais le gréco-latin, lui, n’attendait plus qu’une chose, en vociférant les textes sacrés : de pouvoir s’élever tel le phœnix et de renaître de ses cendres en guerrier saint, tout de feu vêtu. Oui, en général lorsqu’on fait des hémorragies de partout, on ne brille pas par le bon sens.

Il a été servi.

Elagabal a donc brûlé vif pendant un moment et emporté toute la cargaison - des millions d’écus d’investissements, rendez-vous compte de la ruine qu’il a provoqué - avec lui. Le pire c’est que ça l’a bien fait rire, le bougre, même avec une gencive en sang, d’évidentes hémorragies partout et des dents manquantes.

Sauf que le karma l’a puni, même dans le monde des morts, parce qu’il a gardé une bonne tête de cramé.

Okihito, le roi de l’époque, l’a accueilli en faisant la grimace. Faut dire qu’il n’était pas beau à voir, avec ses dents à l’air et sa gorge brûlée au troisième degré - de couleur puce tirant sur le rouge sang - lorsqu’il est arrivé dans le bureau du roi.

Bon, vous vous en doutez : il n’a rien capté. Pas de guerrier de feu, pas de Venise, juste un voyage express au Japon, dont il n’avait jamais entendu parler avant - ses connaissances s'arrêtait à la Chine. D’autant plus qu’il n’a pas réussi à parler avant quelques mois, d’une voix faible et rocailleuse. C’est grâce à un travail monstre qu’il arrive aujourd’hui à articuler correctement des phrases, lorsqu’il n’a pas sa potion.

Et allez mettre un gréco-latin ottoman au pays du soleil levant, où il ne comprend ni la langue ni les usages. Il a fait du Elagabal : il a tapé. Tout, rien, n’importe quoi, que ça bouge ou non, il a passé ses nerfs, c’est tout ce qui lui importait. En tous cas, il est passé par une grosse phase de déni.

Tête de mule, il s’est démené pour retourner à Constantinople, persuadé d’être vivant. Grosse déception. Malgré tout, il s’y est installé et a exploré le Moyen Orient pendant 150 ans environ, avant de retourner au Japon, pour comprendre ce qu’il s’était passé. Là, enfin, il a compris qu’il était mort - principalement parce qu’il a mis le feu à un bateau -, mais qu’en plus sa gorge brûlée ne lui reviendrait pas toute belle, malgré son corps tout neuf et juvénile.

Mais son histoire ne s’arrête pas là (eh oui les enfants, nous ne sommes qu’en 1600 environ).

Avec la guerre de Trente Ans (1618-1648), première « der des ders » européenne, de nombreux Occidentaux ont rejoint le monde des morts. Faut dire qu’entre civils trucidés et mercenaires à la vie de camp, on fait mieux comme vie.

Et qui dit guerre dit soldat, qui dit soldat dit force et combat, qui dit combat dit Elagabal ! Il s’est donc pas mal défoulé avec les gens de l’époque, jusqu’à découvrir, un jour, qu’il possédait un don.

Celui de soulager la douleur.

Pas vraiment utile, parce que c’est lui qui la prend, la douleur, et lorsque vous vous battez avec quelqu’un, que vous lui faites mal, et qu’en le touchant vous vous retrouvez à absorber ses peines pour vous retrouver à votre tour par terre… vous passez un très mauvais quart d’heure.

Oh, ça l’a énervé, le Ela, vraiment. Beaucoup. Au point d’arrêter de combattre à main nues (au début il a tout simplement arrêté de toucher les gens, mais ça rend un peu la vie merdique) alors qu’il en raffolait. Pas très grave, vous me direz, il s’est mis à affectionner les gants et les armes blanches.

Puis, comme il a beau être bourrin, il n’est pas complètement stupide, il s’est dit qu’il pourrait tirer bénéfice de ce pouvoir. D’abord, il s’est fait arnaquer par un hôpital qui en a fait un infirmier bénévole. Ensuite, il s’est mis à faire payer ses services. Il a pris cher, bien comme il faut, à coup de bobo par ci ou d’hémorroïdes par là. Ce n’est jamais physique, mais c’est tout comme : il n’y a pas de plaie mais une douleur équivalente.

Jusqu’à chopper le suppresseur, qui l’a calmé un moment, aux alentours de 1750.

Il est parti s’installer en Occident, pour étudier auprès des Italiens, eux-mêmes dans une mouvance de découverte de l’orient « exotique ». Bon élève quand il le souhaite, la Renaissance lui a permis de faire nombre de duels - parce qu’il n’y a pas de raison que ce soit interdit dans la mort - et de se faire un nom en tant que fine gâchette.

Il est devenu herboriste. Genre Elagabal qui ramasse les fleurs. Oui, oui, la mort change les gens !

Mais jamais complètement. En lui s’agite une violence sourdre, qui ne demande qu’à être appelée au combat. Avant, ça allait, on pouvait se défouler sur n’importe qui, la loi du plus fort régnait. C’est devenu plus compliqué, plus dur de se déchainer.

Alors il a trouvé un moyen de substitution. D’herboriste il est passé à nécromancien vendeur de potions. Potions aux tendances désagréables. Mieux vaut ne pas lui faire confiance, à celui-là. Si son nom est réputé parmi le métier, c’est bien parce que c’est un spécialiste de l’arnaque.

Les zombies, il ne les soigne pas : il les créé ! Pourquoi ? Parce qu’il voudrait les rendre plus laids que lui et sa gorge à vif. Parce qu’on le confond souvent avec ces pigeons de zombies qui viennent pleurnicher pour ressusciter, alors qu’il faut juste accepter la mort - ah oui, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Cela dit, parfois, il fait des potions utiles. Pour lui, ses quelques proches qui ne le restent jamais longtemps. Il a fini par développer un commerce d’amulettes qui absorbent la douleur - c’est assez cheaté mais ça ne dure pas bien longtemps, c’est à usage unique, en plus d’être cher - qui lui ont permis de se faire une petite fortune.

En 1864, il a réussi à trouver une potion capable de lui rendre de manière provisoire l’apparence originale de sa gorge et de sa bouche - il est plus sexy avec des dents. Depuis, il parvient à profiter de la mort. Il tient même une échoppe, depuis 1904. Une des seules choses fiables qu’il produit, cela dit, ce sont ses amulettes, mais il n’en fait pas tout le temps parce malgré tout, il prend toute la douleur des gens, même à distance (faut bien qu’elle aille quelque part). Il est également expert en huiles essentielles et en potions, à force. En vrai, il est bien obligé d'en vendre des normales et sans risque, sinon il aurait fait faillite et serait en taule depuis belle lurette.

Mais il continue de détester le monde, d’arnaquer les gens et de se battre à la moindre occasion, juste pour le plaisir.

Quelle surprise.

derrière l'écran

Prénom/surnom :  
Age : toujours 20
Comment t'es arrivé sur PaB ?  
Le smiley que tu préfères ici ?  
Tes mangas préférés ? trop pour les citer (et la flemme )



avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #2le 14.11.18 16:25
Aaaaaaah on va enfin savoir ce qui se cache derrière ce pseudo

Re-bienviendu tmtc Courage pour finir la fiche et blablabla si besoin tu sais où nous trouver
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
35/100  (35/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Masculin
× Age post-mortem : 565
× Avatar : Hideyoshi Nagashita - Tokyo Ghoul
× Pouvoir : Absorption de la douleur
× Croisée avec : Tamer
× Appartement : Kiss
× Métier : Arnaqueur pro
× Epitaphes postées : 18
× Øssements62
Féminin
× Inscription : 14/11/2018
× DCs : Mitsuko Shinoda, Leone J. Chiaramonte & Pandora R. Bahatoris
nécromancien
Terminé #3le 14.11.18 17:48
Je te laisse découvrir ça, dans ce cas, je pense avoir fini

Mais je ne vois pas ce qu'il a, son nom
avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
12/100  (12/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 22 Féminin
× Age post-mortem : 102
× Avatar : Makoto Niijima - Persona 5 (c) Sacha (x3) + Adonis (x1) + Moi (x1)
× Appartement : Michalak
× Métier : Chef d'Hermès au Bchobiti + Guitariste des Crazy Revival
× Epitaphes postées : 260
× Øssements411
Féminin
× Inscription : 30/10/2018
× Surnom : Mamie
vampire
Terminé #4le 14.11.18 17:57
Oh noes Ela !

Je vais être obligée de ramener Reagan et sa corde libertine moi maintenant !

Sinon re-bienvenue !
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
35/100  (35/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Masculin
× Age post-mortem : 565
× Avatar : Hideyoshi Nagashita - Tokyo Ghoul
× Pouvoir : Absorption de la douleur
× Croisée avec : Tamer
× Appartement : Kiss
× Métier : Arnaqueur pro
× Epitaphes postées : 18
× Øssements62
Féminin
× Inscription : 14/11/2018
× DCs : Mitsuko Shinoda, Leone J. Chiaramonte & Pandora R. Bahatoris
nécromancien
Terminé #5le 14.11.18 17:59
*Tabasse* /PAN

J'vous ai spoil vous n'avez rien vu venir huhuhu

(Ramène la corde)

Merci !
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/15  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Imm - To Your Eternity
× Appartement : Kiss
× Epitaphes postées : 113
× Øssements212
Je ne veux pas répondre
× Inscription : 04/11/2018
× Surnom : la batavia
lémure
Terminé #6le 14.11.18 18:22
Alors jsé pas qui t'es, MAIS SALUT TON PERSO EST TRÈS CLASSIEUX J'AI APPRÉCIE.
J'espère que Ilya a pas été acheter ses potions pour yeux et cheuvs chez lui la première fois, il pourrait avoir été cobaye d'un mauvais tour

Du coup, re-bienvenue même si j'ai été validationné aujourd'hui êwé
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
35/100  (35/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Masculin
× Age post-mortem : 565
× Avatar : Hideyoshi Nagashita - Tokyo Ghoul
× Pouvoir : Absorption de la douleur
× Croisée avec : Tamer
× Appartement : Kiss
× Métier : Arnaqueur pro
× Epitaphes postées : 18
× Øssements62
Féminin
× Inscription : 14/11/2018
× DCs : Mitsuko Shinoda, Leone J. Chiaramonte & Pandora R. Bahatoris
nécromancien
Terminé #7le 14.11.18 19:31
Félicitations pour ta validation, et merci

J'espère aussi pour lui du coup, il se serait certainement retrouvé chauve sinon
avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #8le 15.11.18 10:42
Je viens lire ! Je commence toutes mes validations par "désolée du retard" en ce moment

Identité Entre temps j'ai googlé son prénom du coup j'ai peur
Je trouve bien les mêmes âges que toi, c'est parfait, les langues sont nombreuses mais en même temps ouais, 5 siècles C'est tout bon ici !
Physique C'est rare les turcs blonds Mais ça arrive
Pour les yeux faudra m'expliquer comment du marron devient du vert pâle juste avec de la lumière mais
précisions Son pouvoir est super utile Il est plutôt bien limité (rien que le fait qu'il doive se taper la douleur lui-même du coup c'est trash ) Les amulettes aussi sont bien limitées, c'est niquel
caractère Bon, je te mets pas dans un appart alors ?
Je propose un lien avec Luap où ils se dénigrent et se crachent mutuellement dessus /paf
Putain j'av on aurait dû faire des Hunger Games au lieu d'élire Jojo
Bref le tout me paraît riche et cohérent, c'est tout bon !
histoire C'est comme un cours d'Histoire c'est bo Juste un moment t'as mis 1493 au lieu de 53 A part ça, ça se voit que tu as fait tes recherches étou donc je te fais confiance pour la cohérence historique, et j'ai pas repéré de problème anyway

"Sa mère pouvait bien aller brûler en enfer." HE'S. WILD. Didn't see that coming

LE SCORBUT   Sa mort est dégueulasse bravo
Ah donc il cache un truc dégueu derrière son écharpe then, je me doutais bien. Omg la couleur puce, trop cute
La découverte du pouvoir est là, et tu utilises même le Suppresseur, c'cool de voir les annexes mises à contribution ♥️
J'ai rien à redire sur l'histoire non plus du coup, si ce n'est ce petit 1493 qui devrait être un 1453, mais c'pas grave du tout, je laisserais juste ta fiche ouverte après ta validation pour que tu puisses le transformer


tu es validé !
Je te mets quand même un appart du coup si tu veux jouer le truc en flashbacks ou je ne sais quoi, tu demanderas à être retiré si tu veux pas
Et je laisse la fiche ouverte jusqu'à ce soir pour que tu puisses transformer ton 1493

Félicitations, tu peux désormais aller rp !
A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'Agence Azazel :

L'appartement Kiss
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum  

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil. Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Puisque ton personnage a déjà vécu +500 années dans l'au-delà, il a vraisemblablement déjà gagné quelques points d'amusement d'avance ! Je t'en donne 35 pour rester réalistes tout en te permettant de profiter du système de points. Si tu ne sais pas du tout de quoi je suis en train de parler, je t'invite à lire le sujet en question, les PA te seront probablement utiles dans le futur si tu souhaites faire évoluer ton perso !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

Je pense que tu es assez submergé de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Nécromancien !
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
35/100  (35/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Masculin
× Age post-mortem : 565
× Avatar : Hideyoshi Nagashita - Tokyo Ghoul
× Pouvoir : Absorption de la douleur
× Croisée avec : Tamer
× Appartement : Kiss
× Métier : Arnaqueur pro
× Epitaphes postées : 18
× Øssements62
Féminin
× Inscription : 14/11/2018
× DCs : Mitsuko Shinoda, Leone J. Chiaramonte & Pandora R. Bahatoris
nécromancien
Terminé #9le 15.11.18 13:00
Mais t'as été super rapide, t'excuse pas

Pour le nom, t'as cru que j'allais te ramener un empereur ? (Même mes abus ont leur limites j'te rassure)
Quant aux yeux.... j'ai aucune explication scientifique, mais sur les passeports ont peu inscrire "marron-verts" pour la couleur des yeux justement parce que certains changent de couleur comme ça ! Sinon on laisse noisette, aucun souci !
Pour l'histoire je suis même allée demander des détails à mon prof d'histoire médiévale

Merci pour l'appartement, ça me va parfaitement ! (Et le lien avec Luap m'irait )
Les Hunger Games pour choisir le roi

Le 1493 est corrigé o/

Merci beaucoup !
avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #10le 15.11.18 13:09
Non en vrai j'avais peur parce que l'empereur en question est quand même surnommé "le pervers" so...
Aller à la page : 1, 2  Suivant
forums partenaires