avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Nom - Manga/Jeu
× Appartement : Pucca
× Péripéties vécues : 18
× Øssements34
× Age IRL : 18 Masculin
× Inscription : 10/11/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
22Masculin22Nom - Manga/JeuPucca183418Masculin10/11/2018complète
lémure
lémure
22Masculin22Nom - Manga/JeuPucca183418Masculin10/11/2018complète
Terminé #1 le 11.11.18 0:46

   
   "Tu sais, je veux tester et découvrir encore tellement de choses avant de mourir !"
   

   
   identité
   Nom : Han
   Prénom : Eliot
   Date de naissance : 24/12/1995
   Date de mort : 24/12/2017
   Nationalité : Anglais
   Langue(s) parlée(s) :
   [x] Anglais.
   [~] Japonais.
   [x] Autre(s) :
     •Russe (Il y a vécu une bonne partie de son enfance)
     •Coréen (son père l'est. Il a des bonnes bases)
     •Italien (Il y a aussi un peu vécu >_>)
    •Français (Il y a passé seulement 6 mois, mais c'est une langue qu'il a appris à aimer, durant leurs trente milles passages dans le pays)
   Race : Lémure
Personnage de l'avatar :
Théodore Thatcher - Prince Canary (OC)

   

   
   

   

   
   physique
   Couleur de peau : Blanc comme un humain blanc de type caucasien allant de manière raisonnable au soleil
   Couleur des cheveux : Nouèr
   Longueur des cheveux : Euh... Mi long ?
   Couleur des yeux : Bleu très bleu
   Corpulence : Fin et athlétique
   Taille : 1m74
   Style vestimentaire : Porte souvent des costumes "parce que c'est trop la classe !" Mais aime aussi les vêtements casual et confortables. Également, il apprécie s'attacher les cheveux en une petite queue de cheval.
   Piercing(s) : N'a jamais osé sauter le pas par peur de regretter
   Tatouage(s) : Des fleurs sur l'épaule, une pour chaque pays qu'il a visité.
   Habitudes : Eliot dit souvent bonjour. Quand il se réveille, quand il entre quelque part, quand il croise un random dans la rue... Il aime bien ça, dire bonjour. (Aussi, on ne va pas dire en premier qu'Eliot est un chenapan qui se ronge les ongles et les doigts, ou qui se gratte l'intérieur du bras voir la nuque quand il stress, il essaye d'arrêter !)
   Autre : Eliot a plein de petites cicatrices pas forcément visible tel le casse-cou qu'il est.
   

   

   
   précisions
   Eliot c'est ce genre de personne insupportable tellement ils savent faire pleins de choses. Ce genre de personne talentueuse dans pleins de domaines au point de te donner des complexes sans faire exprès. Ce genre de personne qui sait chanter, danser, faire du piano, de la trompette, du skate, du baseball, se battre, coudre, parler plusieurs langues, dessiner, s'occuper des animaux et des humains, tout en réussissant à s'occuper de lui.
Urghh. Ce mec.

C'est aussi ce type qui fait des trucs un peu bizarres parce qu'il en a envie. Vous savez, quand on se dit "lol je ferais bien une roulade là maintenant". Eliot il le fera, parce que pourquoi pas, si personne n'est là pour le juger... Sinon, il le mentionnera probablement à voix haute sans trop réfléchir.
   

   

   

   caractère

   Eliot n'est pas pessimiste. Il est même plutôt naïf et candide, voir crédule. C'est un puits de talents persuadé que tout le monde est meilleur que lui en tous points, raison pour laquelle il essaye de toujours faire mieux, pour essayer d'être à la hauteur. Il est émerveillé par cette après-mort et cette seconde chance, puisqu'il regrette son geste. Puisqu'il jugé qu'il n'a pas su profiter de la vie qu'il avait, il compte bien profiter de sa mort.

De plus, l'ouverture d'esprit qu'on lui a inculqué dès son plus jeune âge lui a fait développer une curiosité et une envie insatiable de connaissances... Sur tous les types de sujets. Pour tout dire, il s'est déjà mit en danger par ce qu'il était juste curieux. D'ailleurs, non seulement il est curieux, mais c'est un vrai touche-à-tout énergique qui ne tient pas en place. Quand il est déterminé, il est déterminé. Cependant, son énergie n'étant pas infinie, ça lui arrive, parfois, de s'endormir ici ou là...

L'amour incommensurable de ses parents lui a donné une vision très romantique des relations, il croit en l'amour, le vrai, celui avec un grand A, les âmes-soeur et tout ce qui suit. C'est également un grand émotif, qui pleure devant les films, qui flippe dans le noir, qui a mal pour les autres, qui s'énerve quand un truc lui convient pas... Même s'il essaye d'être patient. Et bien sûr, dont l'humeur peut changer en quelques notes.

En parlant de parents, eux qui ne tenaient pas en place ont influencé beaucoup d'aspects de sa personalité, mais lui ont surtout donné ce goût du voyage, cet amour de la découverte et de l'apprentissage... Ainsi que cette haine des déménagements.

C'est peut-être de là que lui vient son rejet et son angoisse de la solitude ? S'il aime bien avoir sa petite zone de confort perso de temps en temps, Eliot déteste être seul.
C'est par ailleurs un ami fidèle, loyal et présent. Bien souvent, un ami à vie.

C'est une grande gueule qui aime penser qu'il a du répondant, même si ce n'est pas toujours le cas. D'autant plus lorsqu'il est mal à l'aise et qu'il perd ses mots. Depuis sa mort, il parle plus facilement de ce qu'il pense.

C'est aussi un jeune homme à l'humour et aux sourire faciles. Il aime rire, faire de la merde, et les blague les plus nulles le font facilement rire aux éclats. (Demandez à Ilya)
Pourtant, il aime parfois pousser les blague jusqu'au bout, par fierté ou par audace, pour finir bien souvent par le regretter après.

Eliot, il aime aussi trouver des significations à des trucs qui n'en ont pas. Il aime le symbolisme, parce que wouah c'est trop cool quand même.
Eliot, il aime le bleu, le jaune, les câlins, les cravates et les animaux. Et puis prétendre qu'il sait faire à manger, même si c'est loin d'être le cas, ou que son café est un café noir, serré, et pas du tout rempli de sucre, de lait et de chantilly.
Eliot, il aime pas le kaki, le "bleu-foncé-basique", le noir total (même une fois mort il continue à psychoter) quand ça ne semble pas faire sens, les insultes pensées et gratuites, l'abandon et le sentiment d'échec. Et puis quand quelqu'un coupe une musique en plein milieu.

   


   histoire
   C'EST L'HISTOIRE DE LA VIIIIIIIIIIIE- abanon.

Eliot, il est né en Angleterre, mais il a y a très vite été adopté par un couple gay comme une promesse d'avenir, une promesse d'amour. Et oh bon sang que ses parents s'aimaient. Ils dégoulinaient d'amour, entre eux, et pour lui. A ce moment, on n'aurait pu que lui imaginer une longue vie heureuse, la vie dont tout le monde rêve.
C'était réciproque. Bien qu'étouffants parfois, Eliot aimait ses parents. C'était probablement les personnes qu'il avait le plus peur de décevoir, sans savoir que cela n'aurait jamais pu arriver. Jamais.

Leur ouverture eut le don d'éveiller la curiosité d'Eliot dès son plus jeune âge, lui faisait essayer tout ce dont il avait envie. Ils voulaient lui donner la chance de pouvoir faire ce qu'il aimait.
L'un d'eux était danseur, l'autre modèle photo, ancien militaire. Eliot ne se rappelait que vaguement son enfance en Angleterre, où Dae-hyun était présent par intermittence. Il avait accepté le travail de modèle photo et quitté sa carrière militaire pour rester avec sa famille, les rejoignant en Russie. La Russie.

De la Russie oui, Il avait beaucoup plus de souvenirs. Ils y ont emménagé quand Eliot avait 5 ans. Il s'est rapidement adapté. Fait des amis. C'était sympa, la Russie. Il se souvient de sa première rencontre avec Irina aussi, admiratif de sa super note à l'école. Peut-être avait-il été un peu insistant, à l'époque. Qu'importe, il voulait être son ami, et il l'a été. Il y a rencontré Ilya aussi. Les trois amis étaient toujours fourrés ensemble, souvent chez Eliot, parce que son autre papa, Sirius, aimait se vanter d'à quel point il s'était amélioré en cuisine depuis qu'il avait un enfant. C'était doux et innocent. Ce sont les souvenirs qu'on aime bien se remémorer avec une tasse de chocolat chaud.

Et puis après, Alors qu'Eliot venait d'atteindre 10ans, ils ont déménagé, encore, au Japon. Parce qu'ils en avaient envie. Parce que leurs travails le leur permettait. Eliot n'a pas vraiment eu son mot à dire, et malgré les litres de larmes versées pour ses amis, il réussit finalement à s'adapter au Japon, apprendre un peu de la langue, assez pour tisser des liens. Il continue d'envoyer quelques mails, de temps en temps à ses amis Russes.

Et puis, après deux ans, il doit de nouveau laisser ses amis pour suivre ses parents dans le pays natal d'un d'eux, en Corée. Ça le saoul. Il commence à ne plus trop aimer ça, même s'il aime bien visiter et apprendre. Il le fait savoir à ses parents, à coups de fugues en skate et de claquages de portes. Ça n'a pas marché, surtout face à la patience infinie de ses parents. En Corée, il ne s'est pas fait vraiment d'amis. Il a juste trainé, un peu partout. Il a continuer à découvrir et à apprendre. Alors, quand un an plus tard, ils ont déménagé en Italie, Eliot s'est juste contenté de bouder.

L'Italie, il l'a bien aimée. Sirius et Dae-hyun pensaient y rester longtemps, alors même s'il a voulu faire la tête au début, il s'est rapidement acclimaté. Ses voyages aux quatres coins du monde intéressaient les gens. Lui non. Il s'est un peu isolé. Ça a inquiété ses parents. Peut-être que l'Italie ne lui plaisait pas ? Peut-être qu'Eliot aurait voulu aller autre part ? Aucun des deux parents ne savaient trop comment commencer la conversation. Quand il daignait sortir de la maison, Eliot sortait beaucoup avec ce qu'ils apparentaient comme son seul ami, le seul qu'ils n'aient jamais vu du moins. Il faut que jeunesse se fasse n'est-ce pas ? Et puis, Dae-hyun lui a apprit à se battre, dans tous les cas, ça irait, non ? En vérité, il faisaient de la musique, aidaient au refuge du coin, et la nuit, il traînaient juste dans le quartier. C'était fun. Ça suffisait pour qu'il se sente un peu en vie... Presque. Et puis ils ont déménagé. Encore. Eliot n'a rien dit. Rien de méchant, rien de gentil. Il a suivi, résigné. En Italie, ils n'ont passé que deux ans.

Après six mois et du drama en France, Ils ont finalement eut LA conversation. Celle où on explique tous les non-dits, on cri, on pleure, on se parle et on se réconcilie. Ils ont fait leurs cartons une dernière fois, et sont repartis en Angleterre pour de bon, avec la promesse de ne plus bouger tant qu'Eliot vivrait avec eux.

En Angleterre ouais, Au moins, il avait un foyer stable. Des amis stables, et un lieu d'études stable. Du haut de ses 15 ans, c'était sympa. Ouais voilà. Il aimait bien l'Angleterre. C'était sympa. C'est dingue comme ça rend la chose bof, de dire "c'était sympa". C'est ce qu'il répondait, Eliot, quand on lui demandait ce qu'il pensait de l'Angleterre après tant de voyage. "C'est sympa." Surtout parce qu'il bûchait pas mal pour le lycée. Ça le stressait. Cette peur de rater ses exams. Il voulait que ses parents soient fiers de lui. Oh, ils l'auraient été quoi qu'il arrive. Mais Eliot avait besoin de leur prouver, de se prouver qu'il pouvait le faire. Et il l'a fait, avec un nombre d'amis restreint et une légère addiction aux réseaux sociaux.

C'est par ces derniers qu'il a rencontré Lukjan. Disons qu'il a un jour slidé avec délicatesse dans ses DM, en lui envoyant un meme débile en Russe. C'est le pire début d'histoire d'amour possible, mais ça a très bien marché.
Après quatre ans de relations et 11 rencontres irl, ils décidèrent d'emménager ensemble. Le jeune homme avait alors 21 ans. Il est probablement important de noter l'amour profond qu'éprouvait Eliot. De préciser que quand il ressent quelque chose, il ne le ressent pas à moitié. Voir ses parents lui avait toujours prouvé que l'amour c'était quelque chose de fort, de magique.
Il ne s'attendait pas à ça.

Il vécu un mois et trois jours avec Lukjan, un mois et trois jours où il fut persuadé de l'amour de celui-ci, où il commença a prendre ses marques, à retrouver ses anciens amis. Il leur avait même présenté le jeune homme. Eliot était aux anges.
Jusqu'à ce que Lukjan lui annonce qu'il avait réalisé qu'il n'était pas vraiment amoureux. Qu'il l'avait trompé, qu'il avait autant aimé. Que c'était du coup, moins formel. Pas comme avec Eliot. Il lui avait redonné sa valise, souhaité bonsoir, et annoncé qu'il pourrait revenir chercher le reste de ses affaires plus tard. Et puis Lukjan avait fermé la porte. Point. Ça avait suffit pour tirer un trait sur leur relation.
Eliot s'était traîné jusque chez Irina, espérant y trouver un toit pour la nuit et un peu de réconfort pour sécher ses larmes. Il y trouva un foyer.

Malgré son absence de diplômes, ses capacités lui permirent de décrocher un petit boulot dans une petite entreprise, et puis comme serveur, le soir. Il put aider Irina à payer le loyer, la bouffe, les taxes, et puis des trucs à lui, aussi. A vivre quoi. Il découvrit en même temps que les choses semblaient être devenues glaciales entre ses deux amis d'enfance, avec lesquels il tentait de tenir le rôle de médiateur. C'était compliqué, mais ça fonctionnait, pour le moment. Après quelques mois, il pouvait enfin commencer à remonter la pente, et à retrouver sa joie de vivre.

Quand ça arriva.
Ce qui éclata définitivement sa bulle d'innocence.
Ça avait commencé comme une soirée normale. Il faisait froid, et la nuit était déjà tombée depuis un moment. Eliot sortait du travail, discutant avec Irina par sms. Elle et Ilya allaient discuter. Au lac. Ça ne pouvait pas bien se passer. Alors au lieu de rentrer, il était allé au lac. Irina ne répondait plus. Il était mort d'inquiétude. Ces deux débiles, c'était tout ce qu'il lui restait ici. Il n'avait jamais osé parler de ses problèmes ici à ses parents. Il ne voulait pas être un échec, il ne voulait pas décevoir, il avait bien trop honte.
Eliot se pressait. Pourvu qu'il ne se tapent pas dessus. Et si ça se passait bien, alors il resterait juste en retrait, dans l'ombre, ouais... Si ça se passait bien, il pourrait-
A peine eut-il posé un pied dans le grand parc que des coups de feu retentirent. Son sang ne fit qu'un tour, et il sortit son téléphone, commençant à courir. Pourvu que ce ne soit rien. Pourvu que ce soit autre chose. Ça devait être autre chose. Ce n'était pas eux. Non. Hors de question. Ça. N'était. Pas. Eux.
Il fit à peine attention à l'inconnu qu'il croisa, à ses cheveux noirs et son allures androgyne, lui recommandant vaguement de rentrer chez lui et vite.
Il poussa sur ses jambes comme jamais. Ça n'était pas eux, mais il voulait en être sûr. Quand il aperçut le lac, il lui sembla ressentir le froid plus que jamais, il engourdissait son corps, étreignait sa gorge et compressait sa poitrine. Il ne pensait plus que "Non". C'était hors de question. Ça n'arrivait pas. Et ce froid, toujours plus mordant, toujours plus douloureux.
Il se figea, quand il se trouva au bord de l'eau. Des traces de sang sur la glace. Le monde s'arrêta de tourner. Il lui sembla être ailleurs un instant, et la seule pensé qui lui traversa l'esprit... "Mon téléphone est cassé. Ce n'est pas normal. Je devrais le changer." Il fixait l'écan. Cet écran qui affichait l'heure exacte, et l'appel en cours vers les secours.
"Allo ?
-Mon téléphone est cassé. L'heure n'avance plus.
-Monsieur ?
-Ils sont plus là. Mon téléphone est cassé.
"
Et puis il leva les yeux, encore. Le sang sombre ressortait affreusement sur la glace et la neige du lac, à quelques maigres mètres devant lui. Il sanglot l'étouffa. Ils n'étaient plus là. Il ne voyait rien, ce n'était pas normal, ce n'était pas normal ! Ils devaient remonter ! Ils le devaient ! Remontez bordel !
"REMONTEZ !"
Mais rien ne se passait. Il était désespérément seul, noyé dans ses propres sanglots alors que ses amis, sa seule famille ici, ses piliers avaient été engloutis dans l'eau noire. Il ne sut pas comment il réussi finalement à donner les information nécessaires aux secours sur ce qu'il s'était passé, mais il y arriva. Il resta un instant, juste debout à sangloter. Avant de s'écrouler au sol. C'était injuste, ça ne devait pas arriver comme ça. Il s'en fichait. Il y avait encore une chance non ? S'il arrivait à les récupérer...
Il se défit de ses chaussures, de son écharpe, de son manteau. Et il sauta. Le froid engourdit immédiatement tous ses membres, s'apparentant à une brûlure. Il s'en fichait. Il devait les ramener. Il remonta à la surface, ignorant les bruits et les lumières, et se prépara à replonger, quand on attrapa sa chemise pour le remonter.
Les secours étaient là. Ils voulaient le mettre en sécurité. C'est trop tard, qu'ils disaient. Restez dans cette couverture monsieur, ça va aller, nous sommes là qu'ils disaient.
Et tout ce qu'Eliot arrivait à faire, c'était pleurer, encore, encore, encore, et encore, pleurer pour trois.
Ce soir là, on lui avait enlever un bout de son coeur.
Ce soir là, on avait cassé les piliers de sa vie, et tout pouvait bien s'écrouler d'une seconde à l'autre.

JOYEUX NOËL !
C'était écrit en gros sur son téléphone. C'était un message de ses parents. Eliot était tout seul. Chez lui. Chez Irina. Il ne pleurait même plus. Il avait trop pleuré. Il n'était même plus sûr qu'il lui reste de l'eau à sortir de son corps. Il n'avait pas faim. Il sortait à peine de chez lui, juste pour aller travailler. Mais aujourd'hui, c'était le réveillon.

JOYEUX ANNIVERSAIRE MON CHÉRI !
C'était son autre papa. Ils avaient un appel vidéo de prévu dans exactement 11 minutes. Il n'avait pas envie. Pas envie de se forcer à sourire. Il n'avait plus envie de rien. Il n'avait pas ouvert les volets depuis leur disparition. Il n'avait pas parlé à leurs familles. Il n'avait pas touché les affaires d'Irina. Il se trainait juste comme un zombie, avec le fol espoir qu'Elle ouvre la porte, un matin, et qu'elle lui fasse remarquer qu'il ne ressemblait à rien. qu'Il passe à l'improviste, un soir, pour lui faire la morale sur son train de vie actuel. Sur la petite table du salon se trouvait une bouteille de vodka, un bol de soupe à moitié vide et un gâteau avec une bougie. Parce que c'était aussi ses 22 ans. Une lampe de chevet lui servait d'éclairage. Aucun son n'emplissait l'espace. Il avait enfilé un costume, pour la forme, coiffé ses cheveux, pour ne pas inquiéter ses parents. Plus que 2 minutes. S'il en avait eu la force et l'envie, un sourire ironique aurait pu tordre ses lèvres à la pensée qu'il ressemblait à un acteur se préparant à rentrer en scène.

Il faisait pitié.
Il n'avait pas pu sauver ses amis.
Il ne valait même pas assez pour garder l'intérêt d'un mec plus d'un mois.
Il ne valait pas mieux qu'un plan cul.
A quoi est-ce qu'il pouvait bien servir hein ?
Pourquoi même il restait là. Pourquoi il restait en vie ?
La question tournait en boucle depuis leur départ. Pourquoi ?

"NEVER GONNA GIVE YOU UP ! NEVER GONNA LET YOU DOOO-"
Il posa le téléphone face à lui, pour découvrir ses parents dans leurs affreux pulls de Noël qu'ils aimaient tant. Il avait mit le sien aussi, sur sa chemise. Pour leur faire plaisir. Parce que eux le méritaient. Pas lui.

"Heeeey mon ange ! Ça va ?
-Joyeux anniversaire petit Soleil !
"
Et voilà. C'était parti. Il sourit, pour faire bonne figure.
"Coucou ! Ça va très bien, comme toujours ! Merci! Vous êtes où là ?"
Non ça ne va pas Papa. Je suis en train de me laisser mourir. Mais je ne peux pas te le dire, tu prendrais le premier avion pour ici, je te connais, toi et ton comportement un peu extra. Je vous aime trop pour ça.
"On est chez les voisins ! Ils font une grande fête. Tu nous manques chéri. Tu n'es pas avec Lukjan ?
-C'est vrai ça ! T'es où ? T'es sûr que ça va ? T'as l'air un peu pâlichon...
"
Lukjan. Il aurait dû passer Noël et son anniversaire avec Lukjan. Il n'avait encore rien dit à ses parents de la honte qu'il était. Non, il était seul, parce qu'il n'avait pas été à la hauteur.
"Ça va, ça va, je suis juste un peu malade... Je suis resté à la maison pour dormir. Je ne voulais pas le priver d'un Noël avec ses parents, ils habitent loin et il ne les vois pas souvent. Tout va bien !"
Je suis pas malade. Je suis juste une erreur. Continuez à sourire par pitié, vous serez plus libres sans moi. Je devrais juste sortir de votre vie.
"Oh non, zut! Je suis désolé pour toi mon coeur...
-Repose-toi, c'est important. On te rappelle demain ok ? On te garde ton cadeau de Noël au chaud.
-On t'aime, petit Soleil. Bisous !
"
Non. Ne rappelez pas demain. Ne rappelez plus jamais. Oubliez moi. Par pitié.
"Je vous aime aussi. Plus que tout. Soyez heureux. Bisous !"

Il coupa directement la conversation. Et puis il lança la playlist. Leurs musiques à eux trois. Certaines même lui rappelaient Lukjan. Ils étaient encore un peu avec lui...
Eliot débouchonna la bouteille de vodka. A quoi bon ? Il était seul. Il but au goulot. Putain.
Putain de merde. Pathétique. Ridicule. Inutile. Bon à Rien. C'était débile !
Il se leva. Pourquoi ils n'étaient pas là, hein ?! POURQUOI EUX ET PAS LUI ?! Eliot donna un coup de pied dans la table basse, qui se décala de quelques centimètres. Il but à nouveau. Pathétique. Ridicule. Inutle. Bon à Rien. Seul.

Il y avait des photos, partout, de lui, d'eux, des endroits qu'il avait visité, du Pérou, du Canada, du Japon, d'Italie, de France. Et tous les trois, enfants. Comment il avait pu les laisser partir ? Il ouvrit l'armoire pour fouiller les affaire d'Irina, au hasard. Sentir encore une fois son odeur. Il pleurait, un peu. But une nouvelle gorgé et ferma la penderie. Pour s’asseoir sur le lit de la jeune femme. Il était couvert de plaids, comme le canapé où il dormait, dans leur unique pièce. La musique s'était coupée depuis quelques instants. Il avait mal. Vraiment. Pourtant, il avait beau chercher, Eliot ne trouvait jamais aucune blessure physique. Il ouvrit la petite table de chevet placée à côté du lit. Avisant les objets à l'intérieur, il but un dernier coup, quelques gorgées, et claqua la bouteille sur le meuble. Il y avait un livre sur la Thaïlande. C'était sa phase du moment. Irina avait toujours ces genre de phases d'intérêt soudain. Il caressa la couverture du livre doucement, le posant à côté. Une petite boîte de sablés. Irinait aimait manger des trucs sucrés le soir. Il en extirpa aussi un petit pendentif en forme d'hippocampe. Eliot savait ce qu'il y avait dedans. Une petite photo d'eux trois. Ilya et lui s'étaient cotisés quand ils étaient petits pour l'offrir à la fillette qui avait toujours rêvé de voir la mer. La mer qu'il avait vu tant de fois lui. Il n'en avait jamais vraiment profité comme il l'aurait dû.

Il y avait un dernier objet. Tout au fond du tiroir. Il pesait lourd dans sa main. Eliot se surprit à le fixer longuement, dans le vide silencieux de la pièce. Un tête à tête si calme et pourtant violent comme un ouragan, une tempête de sable noir dans sa tête, qui recouvre tout, toute logique, toute pensée. Le bruissement de ses vêtements.
Et un bruit. Un dernier, bruyant, douloureux.
Le noir total.


Eliot s'en souvient parfaitement. Chaque émotion, chaque mot, chaque mouvement. Il a envie de se frapper. Arrête connard. Arrête. Mais il ne bouge pas, devant l'écran. Il ferme juste les yeux, au moment fatidique. Il le connait. Cette sensation d'avoir trouvé la solution, que c'est un signe. Le moment où il vérifie que l'arme est chargée, qu'il la cale contre sa tempe. La sensation de l'hippocampe dans sa paume, le bruit de la détonation. Putain qu'il regrette. C'est un abruti fini. Il se retrouve là, paumé.

Il sait qu'il va mettre du temps à s'en remettre. Qu'il va continuer à faire des cauchemars, parce que même alors que son anniversaire de mort approche il est toujours un peu bancal. Il regrette, mais il compte bien profiter de cette deuxième chance. Si lui il est là, Irina et Ilya le sont probablement non ? Peut-être qu'il pourra les retrouver. Peut-être qu'il pourra aussi trouver un moyen de s'excuser auprès de ses parents pour ce qu'il leur fait subir par son absence. Un suicide. Comment il a pu leur infliger ça ?
Alors même s'il comprend pas trop, même si pleins de truc lui échappent encore, il essaye de vivre sa mort plus correctement que sa vie. Pour les rendre fiers si jamais ils passent par là un jour.
Yodo, hein ?

   
   derrière l'écran
   Prénom/surnom :Léo, MÉ TU PE M'APPELER SIRIUS ♥️
   Age : 18 ans à ce jour
   Comment t'es arrivé sur PaB ? JE NE DONNERAIS PAS DE NOMS ! (Irina, Ilya et Vaska en ont parlé devant moué)
   Le smiley que tu préfères ici ?   parce que doge.   Parce que Dave. Et parce LE POUCE YE. (Mais en vrai vos emotes sont merveilleuses omfg
   Tes mangas préférés ? J'AI BEAUCOUP TROP DE RÉPONSES
Bonus Oui j'ai écrit YODO. Oui. You only die once. Oui j'ai osé. Bisous.
   

   

   ©️️joshua rokuro pour peek a boo!
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant de Amb Ghongha
× Péripéties vécues : 2242
× Øssements1399
× Age IRL : 21 Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× DCs : Nathan M. Walker
× Présence : réduite

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
19Masculin23Haruka Nanase - Free!Jules VerneAidant de Amb Ghongha2242139921Bigenre01/06/2018Nathan M. Walkerréduite
nécromancien
nécromancien
19Masculin23Haruka Nanase - Free!Jules VerneAidant de Amb Ghongha2242139921Bigenre01/06/2018Nathan M. Walkerréduite
http://www.peekaboo-rpg.com/t3360-kazuki-takeshi-i-didn-t-want-to-wake-up?highlight=Kazukihttp://www.peekaboo-rpg.com/t3371-kazuki-plop?highlight=Kazukihttp://www.peekaboo-rpg.com/t3413-kazoo-phone
Terminé #2 le 11.11.18 0:56
Bienvenue par ici
Courage pour la fiche, si t'as des questions on est là
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Nom - Manga/Jeu
× Appartement : Pucca
× Péripéties vécues : 18
× Øssements34
× Age IRL : 18 Masculin
× Inscription : 10/11/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
22Masculin22Nom - Manga/JeuPucca183418Masculin10/11/2018complète
lémure
lémure
22Masculin22Nom - Manga/JeuPucca183418Masculin10/11/2018complète
Terminé #3 le 11.11.18 1:18
MERSSI ♥️
ET REMERSSI c:
Je content d'être ici, le forum a l'air soyeux *^*
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki (@223rHjok_11 @ヤスタツ)
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 842
× Øssements1252
× Age IRL : 5 Féminin
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/15  (25/15)
20Masculin21Bakugou Katsuki (@223rHjok_11 @ヤスタツ)Michalak84212525Féminin27/08/2018le rutabagacomplète
lémure
lémure
20Masculin21Bakugou Katsuki (@223rHjok_11 @ヤスタツ)Michalak84212525Féminin27/08/2018le rutabagacomplète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3673-sachahttp://www.peekaboo-rpg.com/t3675-gay-as-fuckhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3797-phone-call-me-maybe
Terminé #4 le 11.11.18 3:01
JE T'AIME
avatar
× Evolution :
× Image : ... × Age de la mort : 0 Féminin
× Age post-mortem : 0
× Avatar : Vorona - Durarara!!
× Péripéties vécues : 7
× Øssements27
× Age IRL : 16 Féminin
× Inscription : 04/11/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/0  (0/0)
...0Féminin0Vorona - Durarara!!72716Féminin04/11/2018complète
J'écris ma fiche !
J'écris ma fiche !
...0Féminin0Vorona - Durarara!!72716Féminin04/11/2018complète
Terminé #5 le 11.11.18 3:10
NAN MOI JE L'AIME
Afficher toute la signature


Russe : #000099 | Anglais : #990099 | Japonais approximatif : #666633

   
memories
Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils ;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils. l'ennemi - C. Baudelaire
avatar
× Evolution :
× Image : ... × Age de la mort : 0 Féminin
× Age post-mortem : 0
× Avatar : Vorona - Durarara!!
× Péripéties vécues : 7
× Øssements27
× Age IRL : 16 Féminin
× Inscription : 04/11/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/0  (0/0)
...0Féminin0Vorona - Durarara!!72716Féminin04/11/2018complète
J'écris ma fiche !
J'écris ma fiche !
...0Féminin0Vorona - Durarara!!72716Féminin04/11/2018complète
Terminé #6 le 11.11.18 3:11
TU ES A PRESENT MON RIVAL
Afficher toute la signature


Russe : #000099 | Anglais : #990099 | Japonais approximatif : #666633

   
memories
Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils ;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils. l'ennemi - C. Baudelaire
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Nom - Manga/Jeu
× Appartement : Pucca
× Péripéties vécues : 18
× Øssements34
× Age IRL : 18 Masculin
× Inscription : 10/11/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
22Masculin22Nom - Manga/JeuPucca183418Masculin10/11/2018complète
lémure
lémure
22Masculin22Nom - Manga/JeuPucca183418Masculin10/11/2018complète
Terminé #7 le 11.11.18 6:57
Et si je vous aime tous les deux ?
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Ling Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Péripéties vécues : 5787
× Øssements2314
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
48/15  (48/15)
18Masculin193Greed/Ling Yao - FMAabsolu /PAN/Duplex de JojoRoi ♛5787231421Féminin08/02/2014le koalaLuap Jones complète
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
18Masculin193Greed/Ling Yao - FMAabsolu /PAN/Duplex de JojoRoi ♛5787231421Féminin08/02/2014le koalaLuap Jones complète
https://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talenthttps://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Terminé #8 le 11.11.18 9:58
Bonsoar et bienvenue, visiblement tu es déjà accepté parmi nous

Courage pour finir la fiche, c'est bien on a un petit résumé déjà pour se spoiler Si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas o/
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 14 Masculin
× Age post-mortem : 36
× Avatar : Alucard de Hellsing
× Appartement : Van Gogh
× Péripéties vécues : 306
× Øssements94
× Age IRL : 23 Féminin
× Inscription : 13/08/2017
× Surnom : le chimpanzé
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
3/100  (3/100)
14Masculin36Alucard de HellsingVan Gogh3069423Féminin13/08/2017le chimpanzécomplète
vampire
vampire
14Masculin36Alucard de HellsingVan Gogh3069423Féminin13/08/2017le chimpanzécomplète
Terminé #9 le 11.11.18 12:47
Bienvenue
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 22 Masculin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Nom - Manga/Jeu
× Appartement : Pucca
× Péripéties vécues : 18
× Øssements34
× Age IRL : 18 Masculin
× Inscription : 10/11/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
22Masculin22Nom - Manga/JeuPucca183418Masculin10/11/2018complète
lémure
lémure
22Masculin22Nom - Manga/JeuPucca183418Masculin10/11/2018complète
Terminé #10 le 11.11.18 13:54
Bonchour et merci !
Il semblerait que oui, le monde est fort sympathique Piupiu


Merci