Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Viktor a posté un rp libre dans les Catacombes (université)
Joyd a posté un rp libre dans "se promener" (plusieurs participants sont attendus !)
Pinho recherche des partenaires de rps
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherEsquisseTasty TalesJust MarriedMaster Poké

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Murder [Ft. Darya]
Leone J. Chiaramonte
Mascotte de bordel ☽ Preux Sicilien ☾

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Murder [Ft. Darya] XyYk8hR39/100Murder [Ft. Darya] IUyLEY2  (39/100)
× Présence: présent
× Evolution : Murder [Ft. Darya] 4Ct5J6SMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] Empty
Murder [Ft. Darya] Empty × Age de la mort : 33 Masculin
× Age post-mortem : 131
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Psy
× Epitaphes postées : 290
× Øssements1122
Féminin
× Inscription : 21/03/2018
× Surnom : l'anémone
× DCs : Mitsuko Shinoda & Pandora R. Bahatóris
Mascotte de bordel
 ☽ Preux Sicilien ☾

https://www.peekaboo-rpg.com/t3003-leo-when-the-devil-wants-to-punish-his-worshippers-he-uses-the-trick-of-karma-terminehttps://www.peekaboo-rpg.com/t3013-leo-we-re-all-of-us-haunted-and-haunting
Murder [Ft. Darya] Empty #1le 04.11.18 20:32
Murder { Past 2011
Ft. @Darya Shvets
Retour dans le monde des morts, pour Leone dont la chasse s’est révélée être l’occasion d’un sauvetage risqué. Perdu dans les forêts chinoises, il s’attendait à surprendre quelques intrépides campeurs pour satisfaire sa soif avant de repartir. Depuis quelques jours, il faisait du tourisme, se perdait dans les bas fond chinois et, finalement, avait opté pour une forêt ou nombre de gens venaient se donner la mort.

Autant les aider, non ?

Mais l’odeur du sang l’avait attiré ailleurs. Il faut dire que c’était une odeur tenace, qui emplissait les bois, rien à voir avec un meurtre, c’était de la torture, ça puait le carnage et la longue douleur. Le sang de Leone, valeureux Sicilien, n’avait fait qu’un tour et le borgne s’était élancé à la rencontre de la source de cette désagréable odeur.

Lui qui avait vu l’humanité s’affronter, dépérir, puis renaître, lui qui avait eu foi avant de laisser tomber, n’en revenait pas du spectacle qu’il avait découvert : en 2011, on infligeait encore ce genre de traitement aux gens ? C’était terrible à voir, une pauvre nana pendue à une branche, perdant son sang par filet. En tous cas, elle avait l’avantage de sentir bon, de ce fait. Leone avait attendu un moment, attendu que la nuit tombe pour pouvoir tenter de sauver la jeune femme. Ceux qui l’avaient torturée des jours durant l’abandonnèrent soudain, la laissant agoniser le long d’une corde.

Le borgne en avait alors profité, jugeant qu’il ne fallait pas plus attendre. Alors qu'elle était aux portes de la mort, il avait coupé la corde qui la maintenait en l'air. Après lui avoir administré une potion pour soulager sa douleur, il avait planté ses crocs dans sa chair tendre et pourtant déjà bien froide, à l’approche de la mort. Il aurait pu la laisser mourir, la croiser peut-être un jour dans le Royaume des morts, mais, mu par son instinct, il avait choisi de lui administrer un baiser de sang.

Repu, il avait attendu un moment avant de filer, regagnant les ombres puis la Porte la plus proche, pour retrouver son monde. Peut-être qu’il croiserait la nouvelle vampire. Il ne croise pas systématiquement ses « enfants », ceux qu’il a mordu, en général sauvé. Pas un peux Sicilien pour rien.

Et on vient rarement se pointer à son cabiner les bras ouverts en criant « Papa ! ».

* * * *

Il ne pariait pas sur leur rencontre, pourtant elle eut bien lieu. Ce n’est pas compliqué de reconnaître la personne que vous avez mordu quelques jours à peine auparavant. En général, les nouveaux arrivants sont placés dans un appartement des sous-sols de l’Agence, mais il y a toujours quelque chose de changé ,quelque chose qui empêche vampire et nouveau mort de se reconnaître.

Et dans la mesure où Leone a découvert cette fille couverte de sang et agonisante, il marque simplement un temps d’arrêt en croisant une grande rousse au faciès occidental dans les couloirs de l’Agence.

Pas difficile de comprendre qu’elle est morte il y a peu, vu son état.

Que faire ? L’aborder ? Qui sait comment elle réagira ? Peut-être qu’elle aurait eu envie de mourir et pas de ressusciter avec une terrible faim au ventre et des crocs à la place des canines. Peut-être même que toute la mise en scène qui a précédé sa mort n’était qu’une erreur et qu’elle a vécu une vie parfaite, de sorte à être certaine de ne jamais être arrivée ici sans lui.

Peut-être qu’il s’est fait bourreau de cette fille, qu’il l’a condamné par erreur. Rien que cette idée le fait angoisser, le Sicilien. D’un geste il réajuste son costume, heureusement, il n’a pas l’air d’un barbare, ou presque.

Il capte un regard, souri de manière crispé en essayant d’avoir l’’air détendu. Souffle, Leone, tu peux le faire. Finalement, il prend son courage à deux mains - ma que c’est plus dur que de faire une déclaration - et s’approche de la rouquine en lui tendant une main dans un geste doux :

— Salut, il opte pour l’anglais, pas sûr qu’elle comprenne le japonais, je m’appelle Leone, je crois que je te dois quelques explications…

Sa phrase comme sa main restent suspendues dans les airs, comme figées par le temps. Lui paraît plus calme et assuré, se fardant d’un sourire bienveillant qui jure avec son cache œil de pirate.

Peut-être que malgré la potion qu’il lui a fait boire, elle le reconnaîtra. Peut-être qu’elle voudra le frapper, le remercier ou bien s’enfuir en courant.

Dans tous les cas, il la laissera faire.
Anonymous
Invité
Invité
Murder [Ft. Darya] Empty #2le 08.11.18 0:58
SOMEONE KILLED THE LIGHTHOUSELEAVING ME LOST AND BROKEN
011001000110000101100100 ••• Cette dernière semaine venait de battre le record des évènements les plus étranges de sa vie.
Quoi que, maintenant qu'elle était morte, il faut croire que cette liste devait repartir à zéro...

Darya avait encore de la difficulté à se faire à l'idée qu'elle n'était plus vivante... Ni même humaine. Voilà aujourd'hui sept jours qu'elle se trouvait à l'agence, elle-même située à Tokyo. Elle longeait les corridors dans le seul but de s'éloigner autant que possible de l'horrible appartement Bozo. En voilà une pièce cauchemardesque ! Toutes ces couleurs et ces ignobles sons cacophoniques lui fichait des sueurs froides, sans parler de la vie en colocation ! La Russe aimait se faire des amis, mais elle considérait aussi son espace privé des plus importants !

Mais le plus difficile dans tout ça, c'était qu'elle devait maintenant se désaltérer avec... Du sang. C'était tout à fait particulier, l'idée de boire pareil substance lui donnait d'incontrôlables hauts-le-coeur et, pourtant, une fois avoir tiré le sang hors de sa poche, le goût était des plus satisfaisants... Et c'était ce qui l'effrayait le plus. Dernièrement, l'idée du sang lui donnait des cauchemars pires que la décoration de son appartement. D'un autre côté, après avoir baigné dans ses propres globules deux semaines durant, le contraire aurait été beaucoup plus troublant.

Darya était donc perdue dans ses pensées, essayant de mettre un peu d'ordre dans son esprit. Sa chevelure rousse était toujours un peu humide due à la douche qu'elle s'était accordé un peu plus tôt. Elle serrait une veste en peluche, désespérément à la recherche de réconfort. Ce qu'elle ne donnerait pas pour un pot de glace et un chocolat chaud...

Puis, soudain, elle leva les yeux, comme attirée par la présence extrêmement nerveuse de quelqu'un. Elle repéra immédiatement ce quelqu'un : un homme borgne mais élégant qui s'approchait d'elle, de toute évidence dans le but de l'aborder. Darya décida donc d'arrêter sa marche afin de laisser l'homme lui adresser la parole, curieuse de ce qu'il pouvait bien lui vouloir. Il lui étendit poliment sa main.

« Salut, je m’appelle Leone, je crois que je te dois quelques explications… »

Darya fronça les sourcils, confuse. Sans trop réfléchir, elle accepta la main de l'étrange inconnu et prit cinq bonnes secondes pour l'examiner des pieds à la tête.

Cet homme avait une posture gracieuse et ferme. De lui émanait une aura sereine, calme, mais aussi énergique et un peu excentrique. La rouquine devinait qu'il était sage, mort depuis probablement belle lurette. Elle le voyait dans son seul oeil ; Ce gars s'inquiétait et ne lui voulait que du bien.

Ça, ou alors Darya avait affaire avec un excellent acteur.
Méfiante, elle répondit lentement, tout en secouant prudemment la main qu'elle serrait.

« Quel genre... d'explications ? »
© 2981 12289 0
Leone J. Chiaramonte
Mascotte de bordel ☽ Preux Sicilien ☾

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Murder [Ft. Darya] XyYk8hR39/100Murder [Ft. Darya] IUyLEY2  (39/100)
× Présence: présent
× Evolution : Murder [Ft. Darya] 4Ct5J6SMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] Empty
Murder [Ft. Darya] Empty × Age de la mort : 33 Masculin
× Age post-mortem : 131
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Psy
× Epitaphes postées : 290
× Øssements1122
Féminin
× Inscription : 21/03/2018
× Surnom : l'anémone
× DCs : Mitsuko Shinoda & Pandora R. Bahatóris
Mascotte de bordel
 ☽ Preux Sicilien ☾

https://www.peekaboo-rpg.com/t3003-leo-when-the-devil-wants-to-punish-his-worshippers-he-uses-the-trick-of-karma-terminehttps://www.peekaboo-rpg.com/t3013-leo-we-re-all-of-us-haunted-and-haunting
Murder [Ft. Darya] Empty #3le 10.11.18 13:46
Murder { Past 2011
Ft. @Darya Shvets
Leone affiche un sourire apaisé. Elle n’est pas partie en courant. Cela dit, elle n’a pas non plus l’air de l’avoir reconnu. Quelque part, ça le soulage de savoir qu’elle n’a rien senti lorsqu’il a planté ses crocs dans sa gorge. Elle lui secoua la main après un moment d’hésitation, passé à le fixer de la tête au pied.

Grattant une barbe inexistante, comme si ça lui donnait un air érudit, il finit par se passer une main nerveuse dans les cheveux. Un petit gain de temps pour chercher des mots compliqués à articuler.

— Je ne sais pas depuis combien de temps tu es là, mais j’imagine que tu as eu le temps de comprendre que tu es… morte ? commence-t-il.

Il marque une pause, peut-être pour qu’elle puisse faire le lien entre lui et l’ombre qui doit apparaître sur la vidéo.

— Je suis un vampire, comme toi maintenant. C’est moi qui t’ai transformé, en Chine.

C’est un peu de ma faute si t’as les crocs, pourrait-il ajouter, mais il doute que l’humour soit bienvenu dans pareille situation. Il darde son seul orbite valide sur la jeune femme aux cheveux flamboyants.

Que faire, à présent ? Il attend sur place, un air concerné collé sur son visage ne sait pas où se mettre, ne sait pas comment elle va réagir. Il attend tranquillement qu’elle s’approprie l’information.

Leone s’éclaircit la gorge.

— En tant que vampires, on doit se nourrir de sang. Tu peux choisir de prendre les poches de l’Agence, ou de retourner sur Terre. Nous sommes les seuls à pouvoir le faire et… il arrive qu’on transforme des personnes en même temps. Donc… bienvenue dans ta seconde vie ?

Il essaie de ne pas passer pour un tueur de sang-froid affamé par les jeunes vierges ensanglantées, histoire qu’elle ne le confonde pas avec les mythes humains sur les vampires. Même si elle sentait le sang à plusieurs kilomètres à la ronde, avec le traitement qu’on lui a infligé.

— Si tu veux, j’ai un cabinet ici, je suis psychologue, ce sera peut-être plus agréable pour toi que de parler de tout ça au milieu d’un couloir, non ? propose-t-il.

Il prie pour qu’elle n’interprète pas mal cette invitation.

C’est elle qui voit, elle qui décide si elle veut juste s’enfuir en courant ou chercher à en savoir plus. Leone n’a pas l’habitude des nouveaux vampires, malgré tout, presque comme s’il cherche à éviter de les croiser - ou qu’il est en général dans un état d’ébriété bien trop avancé sur Terre pour se souvenir de qui est-ce qu’il a mordu - mais croiser la jeune femme ici, alors qu’il sait ce qu’elle a subi avant de mourir, c’est comme un électrochoc. Comme s’il avait une sorte de devoir à accomplir envers elle.

Et peut-être que quelque part, ça lui manque d’avoir quelqu’un à couver ou protéger.

Il esquisse un sourire franc qui fend ses pommettes, sans dévoiler sa dentition coupable.
Anonymous
Invité
Invité
Murder [Ft. Darya] Empty #4le 29.11.18 3:15
SOMEONE ATTACKED MY BRAINAND THERE ARE TWO CULPRITS
011001000110000101100100 ••• Un court silence lourd d'inconfort malaisant s'installa entre les deux vampires. Il peigna ses cheveux à l'aide de ses doigts et elle fixa une mèche rousse derrière son oreille, prenant soin à ce que ses mirettes bleus ne se mêlent pas au doré de l'oeil de son interlocuteur. La voix de ce dernier continua d'alimenter le foyer humide qu'était la conversation.

« Je ne sais pas depuis combien de temps tu es là, mais j'imagine que tu as eu le temps de comprendre que tu es… morte ? » Ce dernier mot eu l'effet d'une gifle pour la jeune femme, et elle baissa les yeux davantage. Elle connaissait parfaitement son état, mais elle peinait encore à en accepter la réalité.

Et si tout cela n'était qu'une illusion ? Ou le genre de délire, de très long rêve qui prend place quelques secondes avant la mort, lorsque le cerveau s'éteint ? Elle savait qu'elle n'avait pas rêvé la torture… Mais ce monde semblait effectivement trop beau pour être vrai !

« Je suis un vampire, comme toi maintenant. C'est moi qui t'ai transformé, en Chine. »

Les rouages du cerveau de la génie ralentirent… Jusqu'à s'arrêter. Ils mirent un certain temps à se remettre à rouler.

« … bienvenue dans ta seconde vie ? »
*… Ah ? C'est…
« Si tu veux, j'ai un cabinet ici, je suis psychologue, ce sera peut-être plus agréable pour toi que de parler de tout ça au milieu d'un couloir, non ? »

La hackeuse conserva la même expression faciale qu'elle avait adopté au moment où son cerveau se mit en pause : des yeux ronds comme des soucoupes, bien occupés à continuer d'analyser le visage du borgne, comme si elle cherchait à lui attacher un souvenir. Après une seconde, toutefois, elle revint brusquement à la réalité et se força à revisser son cerveau en se secouant vivement la tête. Elle afficha enfin l'ombre d'un sourire, trop surpris pour atteindre ses yeux.

« UM— O-Oui, bien sûr ! Enchantée… Aherm ! Vous… Vous êtes mon sauveur ! Je… »

Elle dû marquer une pause pour ravaler sa salive et cligner des yeux. Le sourire chaleureux du vampire eut l'effet d'un feu de cheminée en hiver et elle sentit ses épaules se détendre. Elle détacha son regard de l'oeil qui l'observait patiemment et passa sa main sur sa nuque, massant sa cicatrice comme pour effacer la douleur qu'elle ne parvenait pas à oublier. Darya n'était pas du genre à révéler ses secrets… Mais elle savait qu'elle ne parviendrait jamais à se débarasser de ce fardeau en gardant le silence. Elle offrit un nouveau sourire à celui qui a enfoncé ses crocs dans son poignet ; un sourire à la fois extrêmement soulagé et tout autant fatigué.

« Non, je doute que cela ne soit agréable… Mais j'aimerais beaucoup malgré tout. »
© 2981 12289 0
Leone J. Chiaramonte
Mascotte de bordel ☽ Preux Sicilien ☾

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Murder [Ft. Darya] XyYk8hR39/100Murder [Ft. Darya] IUyLEY2  (39/100)
× Présence: présent
× Evolution : Murder [Ft. Darya] 4Ct5J6SMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] Empty
Murder [Ft. Darya] Empty × Age de la mort : 33 Masculin
× Age post-mortem : 131
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Psy
× Epitaphes postées : 290
× Øssements1122
Féminin
× Inscription : 21/03/2018
× Surnom : l'anémone
× DCs : Mitsuko Shinoda & Pandora R. Bahatóris
Mascotte de bordel
 ☽ Preux Sicilien ☾

https://www.peekaboo-rpg.com/t3003-leo-when-the-devil-wants-to-punish-his-worshippers-he-uses-the-trick-of-karma-terminehttps://www.peekaboo-rpg.com/t3013-leo-we-re-all-of-us-haunted-and-haunting
Murder [Ft. Darya] Empty #5le 12.12.18 21:09
Réputation du message : 100% (1 vote)
Murder { Past 2011
Ft. @Darya Shvets
Face à lui, la jeune vampire, récemment transformée, contient avec difficulté sa nervosité. De nombreux gestes démontrent qu’elle voudrait être ailleurs en ce moment même. N’importe où sauf face au psychologue, certainement.

Son regard se fait fuyant, au grand dam de Leone, qui apprécie tout particulièrement les contacts, même simplement par la parole, avec les personnes. Et elle plus particulièrement. Mine de rien, il est la raison de sa nouvelle condition et prend ce rôle très à cœur, malgré ses airs de pirates.

Il n’a peut-être pas employé les bons mots. Pourtant, cela fait quelques jours au moins qu’elle est morte, juste le temps pour lui de revenir à la porte la plus proche pour revenir dans l’au-delà avec les crocs à nouveau rentrés.

Son aveu parait la surprendre, juste légèrement, imperceptiblement. Il l’observait attentivement -luxe qu’il se permet largement puisqu’elle ne lui renvoie pas son regard - jusqu’alors et note un mouvement involontaire, comme un arrêt. Le genre de réaction dû à un choc émotionnel, entre autre.

En penchant la tête, le borgne constate qu’effectivement, elle est béate. Loin d’afficher une moue ravie, la vampire demeure choquée par les paroles qu’il vient de lui débiter. Elle croise cependant son regard, enfin, ce qui rassure Leone - professionnel du déni, il sait que ce n’est pas un comportement viable dans ce genre de situation. Finalement, elle esquisse un léger sourire, de ceux polis que l’on force un peu, que lui renvoie le brun.

« Sauveur. » Le psychologue arque un sourcil, un peu surpris. Il l’a légèrement vidée de son sang et condamnée à une petite éternité dans ce monde étrange parce qu’il avait un petit creux et que son désir de justice l’a envahi sans qu’il n’ait le temps de réfléchir. Néanmoins, cela le rassure de ne pas se faire traiter de meurtrier et insulter pendant trois jours comme un usurier.

Le sourire de la rousse se détend légèrement, ses épaules s’affaissent et il semble au borgne que l’échange va être simple, malgré le sujet délicat qui les lie l’un à l’autre. Sa nervosité n’a cependant pas disparu et bien qu’à moitié aveugle, Leone n’est pas dupe.

Le nouveau sourire auquel il a droit est révélateur de l’état dans lequel se trouve la jeune femme, comme certainement l’ensemble des morts qui débarquent.

— Ça va aller, t’en fais pas, on s’habitue vite à ce monde, souffle-t-il.

C’est effectivement la triste réalité. Mort, on s’habitue à une nouvelle vie. Vampire, on s’habitue à planter ses crocs dans les premières personnes venues - pour peu que le groupe sanguin colle. On s’habitue à être des meurtriers.

D’un geste, il fourre une main dans la poche de son pantalon et de l’autre, il désigne l’un des couloirs qui jouxte le hall de l’Agence. Son bureau se trouve à quelque pas.

— Plutôt café, thé ou chocolat ?

Il demande ça avec une moue amusée. Peut-être qu’un peu de normalité, de repère, c’est tout ce qu’il faut à cette pauvre âme qui est passée par la pire expérience qui soit. La torture. Et qui sait ce qu’il a pu lui arriver d’autre ? Le psychologue ne voulant pas se montrer trop intrusif, il préfère accorder à la nouvelle vampire le cadeau d’un soutien. A commencer par une boisson chaude.

Il s’arrête devant la porte de son cabinet, la déverrouille et l’invite à entrer - les dames d’abord - tout en essayant de se montrer le moins inquiétant possible. C’est toujours un espace particulier, un cabinet, malgré les livres qui couvrent les étagères et la lumière douce qui filtre par les fenêtres occultée d’un film adhésif floutant.

— C’est très courageux de ta part, d’accepter d'affronter tout ça.

D’un geste du nez, il désigne son bureau dans le fond, elle peut s’y installer comme elle le souhaite - canapé, fauteuil -, il ne cherche pas à jouer au psychologue, mais au vampire responsable.

Alors il ne se placera certainement pas en face d’un bureau aujourd’hui.
Anonymous
Invité
Invité
Murder [Ft. Darya] Empty #6le 13.12.18 2:41
HRP :
Woooow doux jésus ! J'adore ton paragraphe parlant de « s'habituer à plusieurs nouvelles réalités », à tel point que j'ai pas pu m'empêcher de le mentionner ici. Murder [Ft. Darya] 2512117014 Litteral quote right there! Tu gagne une étoile avec ça, c'est trop beau Murder [Ft. Darya] 2167745593 Murder [Ft. Darya] 3792338820

THE SUGAR IS CALLING!SOME SUGAR SHOULD ERASE THE TASTE OF BLOOD IN MY WORDS
011001000110000101100100 ••• Les mots du borgne remplirent la vampire de l'espoir d'espérer. « Ça va aller, t'en fais pas, on s'habitue vite à ce monde. » Espérons que ça soit le cas, qu'il ne dise pas cela dans le seul but de lui offrir un confort temporaire. Pour une génie, elle éprouvait beaucoup de difficulté à trouver solution à son problème.

« Plutôt café, thé ou chocolat ? »
- Oh ! Chocolat !

Du sucre ! Dans une boisson... CHAUDE ! Voilà un breuvage qu'elle n'avait pas réalisé avoir si terriblement besoin. Puis, l'attitude charmante et rassurante du vampire suffisait pour convaincre Darya de mettre un petit ressort dans ses pas, qu'elle dirigea vers le chemin que lui ouvrit le bras tendu de son sauveur. Rapidement, elle se retrouva à l'intérieur d'un bureau aussi charmant que celui qui l'utilisait. Les livres et l'éclairage invitaient la rouquine -et quiconque mettait le pieds ici- à relaxer et faire comme chez soi. Si le diplôme d'un psychologue indiquait que toute conversation échangée avec son patient allaient rester secrètes, ce bureau en faisait la promesse. Darya se sentait complètement isolée du reste du monde et avait déjà oublié qu'elle se trouvait à l'agence.

Un regard vers le psychologue et ce dernier lui fit signe de s'installer quelque part. La rouquine détermina rapidement que le siège visiblement le plus confortable semblait être le canapé, alors elle y posa son postérieur.

« C'est très courageux de ta part, d'accepter d'affronter tout ça. »

La jeune femme haussa les épaules. « J'ai lu suffisamment d'histoires d'horreur pour savoir que c'est la meilleure chose à faire. » C'est ce qu'elle disait et c'est ce que sa logique savait. Malgré tout, elle comprenait ce que le vampire lui disait. Discuter d'événements traumatisants était ridiculement difficile, comme le cerveau cherche à se défendre lorsque les souvenirs de ces événements refont surface. Il croit que sa vie est en danger, dupé par la terrifiante clarté des souvenirs. La hackeuse dissimula ses mains tremblantes derrière ses coudes, nouant ses bras ensemble. Elle se força à rencontrer la moitié de regard de son psy, incapable de cacher la nervosité qui rendait ses yeux vitreux.

« Alors ? C'est quoi votre nom ? »
© 2981 12289 0
Leone J. Chiaramonte
Mascotte de bordel ☽ Preux Sicilien ☾

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Murder [Ft. Darya] XyYk8hR39/100Murder [Ft. Darya] IUyLEY2  (39/100)
× Présence: présent
× Evolution : Murder [Ft. Darya] 4Ct5J6SMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] Empty
Murder [Ft. Darya] Empty × Age de la mort : 33 Masculin
× Age post-mortem : 131
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Psy
× Epitaphes postées : 290
× Øssements1122
Féminin
× Inscription : 21/03/2018
× Surnom : l'anémone
× DCs : Mitsuko Shinoda & Pandora R. Bahatóris
Mascotte de bordel
 ☽ Preux Sicilien ☾

https://www.peekaboo-rpg.com/t3003-leo-when-the-devil-wants-to-punish-his-worshippers-he-uses-the-trick-of-karma-terminehttps://www.peekaboo-rpg.com/t3013-leo-we-re-all-of-us-haunted-and-haunting
Murder [Ft. Darya] Empty #7le 14.12.18 9:38
Murder { Past 2011
Ft. @Darya Shvets
Etait-il trop entreprenant en s’impliquant autant auprès de la jeune femme ? Leone ne sait pas vraiment où se placent les limites de la nouvelle vampire, mais il imagine qu’elle saura lui faire comprendre s’il va trop loin. Il a vu passer plusieurs autres nouveaux morts à crocs dans son bureau et a pris conscience, depuis le temps, de l’importance de la rencontre entre « créateur » et « créature », en quelque sorte. Certaines circonstances n’y prêtent pas vraiment, mais dans le cas présent, il ne voudrait pas être la cause de la dépression d’une pauvre petite, après tout ce qu’elle a vécu.

Le Sicilien sourit en l’entendant répondre à sa question ; il ne pouvait pas espérer mieux. La laissant s’installer, le borgne entreprend de préparer le chocolat de la jeune femme. Au plus grand bonheur de ses patient, Leone se fournit en café, thé et chocolat sur Terre, choisissant le meilleur parce qu’il sait tous les bienfaits que peut produire une simple tasse chaude entre les mains des personnes à moitié brisées.

Il reste pensif lorsqu’elle relie son état aux films. A-t-elle peur de finir comme une sociopathe sanguinaire vivant dans une maison perdue sur une montagne, attendant qu’un groupe d’ado en quête de frissons de s’y perde ? Leone la voit mal tourner de cette manière.

Mais il prie pour qu’elle ne finisse pas à essayer de lui sauter à la gorge comme la moitié de ses patients. Une fois la boisson achevée avec soin, il vient tirer un des fauteuils jusqu’à se rapprocher du canapé où elle s’est assise et lui tendre la tasse fumante.

Si elle s’est renfermée, en croisant ses bras, elle affronte enfin son regard de manière directe, démontrant peut-être, de cette façon, qu’elle veut bien aussi affronter les nouvelles réalités qui s’offrent à elle dans ce monde, incarnées par le borgne.

— Leone, répond-t-il. Leone Chiaramonte, tu peux me tutoyer, ne te gêne pas !

Il espère qu’elle se sentira libre de lui poser les questions qui la taraudent ou qui lui viendront par la suite à l’esprit. Professionnel lorsqu’il l’estime nécessaire, le Sicilien aime faire les choses correctement. C’est peut-être aussi parce qu’il n’a jamais rencontré aussi vite de vampire créé de ses crocs, ou bien parce qu’il sait parfaitement que le poids de cet état, à la fois mort et vivant, peut ravager les esprits.

— Cela fait un petit moment que je suis vampire, j’imagine que cela doit soulever certaines interrogations… n’hésite pas à poser tes questions.

A l’heure actuelle, il est plus facile de comprendre la nature de cette condition, grâce aux romans et films qui circulent sur le sujet, pas comme à son époque, mais les mortels n’ayant pas accès aux informations de l’au-delà, beaucoup de mythes demeurent infondés.

Combien de fois a-t-il dû expliquer que non, il ne se met pas à briller au soleil lorsqu’il fait beau ?


HRP:
Ow merci, c'est vraiment gentil de me faire part de ton ressenti ! Notre rp m'inspire pas mal !
En y réfléchissant je me suis dit que ça doit être vachement dur d'être vampire Murder [Ft. Darya] 4126420999
Anonymous
Invité
Invité
Murder [Ft. Darya] Empty #8le 14.12.18 19:30
TRUST IS A LIEAN ILLUSION PEOPLE INVENTED TO FEEL SAFE
011001000110000101100100 ••• La vision de la tasse qui descendait doucement vers ses mains tendues rappelait de la pure science-fiction dans l'esprit de Darya. Elle observait l'objet de porcelaine atterrir sur les paumes de ses mains, illuminé par la douce lumière, offrant un effet de rêve aux mirettes scintillantes d'espoir de l'assoiffée de sang... Pardon, de sucre.

Elle approcha la breuvage à ses lèvres, souffla pour éviter d'ébouillanter le bout de sa langue et, lentement, aspira la première gorgée. Elle dû ravaler un sanglot de joie en même temps que le délicieux liquide chocolaté.

« Léone. Leone Chiaramonte. Tu peux me tutoyer ; ne te gêne pas ! »

Leone. En voilà un joli nom ! Leone, en plus d'être son sauveur, gardait dans son bureau le meilleur chocolat chaud que Darya n'ait jamais goûté. Si elle devait revenir visiter cet endroit dans le futur, la première raison serait pour ce breuvage !

« Darya... Sh... » Une alarme s'activa dans son cerveau, qui prit vie alors qu'une voix familière lui hurla toute sorte de beaux mensonges. Idiote ! Tu passes des années à ne pas prononcer ce nom et tu vas briser ce combo record au premier vampire qui t'offre du chocolat chaud venu !? Pense à ta mère ! Pense à sa sécurité ! Tu sais que tes ennemis ont des oreilles partout. Et s'ils étaient des vampires, eux aussi ? Et si LEONE était un de tes ennemis !? « Um... Darya. »

Soudainement, son coeur se mit à se débattre, comme s'il cherchait à fuir sa cage d'os. La hackeuse voyait une poétique ironie à cette pensée.

« Cela fait un petit moment que je suis vampire. » Aha ! Il vient presque de confesser sa culpabilité ! Il travaille avec tes ennemis depuis belle lurette, c'est certain ! Doute de lui, doute ! « J'imagine que cela doit soulever certaines interrogations... N'hésite pas à poser tes questions. »

La rouquine fixa son regard sur le sol et éternisa sa gorgée de chocolat. Ce fut un bon réflexe, comme le breuvage se fit éternellement rassurant... Il a peut-être drogué ce truc...

« Hm... Peut-être. » Les mirettes bleutées de la génie se posèrent sur le visage du vampire, comme pour avertir leur propriétaire qu'il était toujours présent, attentif. Un sentiment de panique attaqua les tripes de la jeune femme. Elle avala bruyamment sa salive. Le doute en elle était soudain et si convainquant... Malgré tout, elle força toute sa concentration sur l’œil bienveillant de Leone, cherchant sans scrupule la moindre trace de malhonnêteté qui pourrait se cacher quelque part dans son âme... Et elle ne trouva qu'une infinité de compréhension et d'empathie. Immédiatement, le doute s'atténua et la voix se retrouva bouche-bée. Oui, un vrai sauveur, ce Leone.

Darya parvint à offrir au vampire un sourire sincère, plein de gratitude. Je n'ai qu'une seule question.

« D’où provient ce chocolat ? »
© 2981 12289 0

HRP :
Une excellente réflexion, effectivement !
J'aime bien ma réponse, mais je sens tout de même que je n'ai pas ajouté assez de matière pour faciliter ta réponse... Fais-moi signe si tu veux que je rajoute quelques lignes ! C'est loin d'être une corvée pour moi, no worries! Murder [Ft. Darya] 3601520369
Leone J. Chiaramonte
Mascotte de bordel ☽ Preux Sicilien ☾

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Murder [Ft. Darya] XyYk8hR39/100Murder [Ft. Darya] IUyLEY2  (39/100)
× Présence: présent
× Evolution : Murder [Ft. Darya] 4Ct5J6SMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] EmptyMurder [Ft. Darya] Empty
Murder [Ft. Darya] Empty × Age de la mort : 33 Masculin
× Age post-mortem : 131
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Psy
× Epitaphes postées : 290
× Øssements1122
Féminin
× Inscription : 21/03/2018
× Surnom : l'anémone
× DCs : Mitsuko Shinoda & Pandora R. Bahatóris
Mascotte de bordel
 ☽ Preux Sicilien ☾

https://www.peekaboo-rpg.com/t3003-leo-when-the-devil-wants-to-punish-his-worshippers-he-uses-the-trick-of-karma-terminehttps://www.peekaboo-rpg.com/t3013-leo-we-re-all-of-us-haunted-and-haunting
Murder [Ft. Darya] Empty #9le 15.12.18 11:03
Murder { Past 2011
Ft. @Darya Shvets
La jeune femme ne se fit pas prier pour commencer à boire le chocolat. C’est un peu comme apprivoiser un animal effrayé ; un peu d’appât au délicieux fumet et le tour est joué. Leone se garde bien de partager cette pensée avec la rouquine, qui a l’air plus que ravie de redécouvrir le goût du chocolat. Qu’a-t-elle fait, depuis sa mort ? A-t-elle seulement mangé quelque chose, pris soin d’elle ? Est-elle soulagée de constater que les aliments n’ont pas perdu de leur goût dans l’au-delà ? En est-elle consciente ?

Détaillant sans gêne son interlocutrice, le borgne constate que, peut-être lovée dans le léger confort qu’il lui offre, la jeune femme continue d’éviter son regard. Elle prononce pourtant son prénom, s’interrompant au moment de dévoiler son nom. Leone arque un sourcil surpris. Peut-être que cette sordide affaire de torture a un lien avec son apparente retenue à dévoiler des informations.

Il ne doute pourtant pas de parvenir à saisir qui est cette Darya, si elle accepte de lui faire confiance. La comparaison avec un petit animal effrayé prend encore plus de sens aux yeux du psychologue. Pour se retrouver vidée de son sang et pendue à un arbre, elle a certainement été quelqu’un de spécial de son vivant. Leone pourrait piaffer d’impatience, tant il voudrait découvrir le fin mot de cette histoire, piqué par la curiosité.

La question de la rousse agrandit le sourire du Sicilien. Il adore parler de ses stocks de douceurs. Pour lui, café, thé et chocolat forment une trinité sacrée qui se doit d’être sanctifiée sur l’autel du plaisir gustatif et c’est la raison pour laquelle il ne choisit que des produits de qualité. Sans détourner le regard de celui azuré de son interlocutrice, le psychologue lui rend son sourire et répond presque immédiatement.

— Il vient de Chuao, au Venezuela.

Réfléchissant, il se rend compte que ce qui est pour lui une évidence ne l’est certainement pas pour la jeune femme.

— Au vrai Venezuela, sur Terre, ajoute-t-il.

Sa pupille dorée guette la réaction de la jeune femme. Il a souvent dû expliquer la différence entre ce monde-ci et le « vrai », celui vivant, mais c’est tout de suite plus compliqué face à un autre vampire. Encore plus lorsque qu’il faut expliquer à la personne que l’on a tué qu’on l’a fait plus pour s’assurer un repas plein d’hémoglobines que pour la sauver. C’est délicat.

Choisissant de ne pas brusquer la jeune femme, Leone attend patiemment qu’elle ne décide de lui accorder sa confiance pour poser sur la table de leur conversation les questions qui doivent la tarauder depuis son passage chez le roi.

Si elle le souhaite, du moins.


HRP:
T'inquiète, c'était suffisant, par contre je te retourne la proposition : hésite pas à me faire savoir si tu as besoin que je rajoute quelques lignes !
Anonymous
Invité
Invité
Murder [Ft. Darya] Empty #10le 11.01.19 3:22
HRP :
Je suis officiellement de retour de vacances ! Youpiiii ! \o/

MIRROR DIMENSIONTHIS TIME, DON'T KEEP SECRETS. TELL THEM!
011001000110000101100100 ••• « Il vient de Chuao, au Venezuela... Au vrai Venezuela, sur Terre. »

Bon, il faisait bien de préciser. La méthode d'obtention était effectivement bien distincte, la plus simple restant bel et bien de se faire la résolution de venir visiter le psychologue un minimum d'une fois par semaine afin de se faire servir une bonne tasse. La jeune vampire haussa simplement des épaules.

« C'est un peu plus loin, effectivement... »

La rouquine poussa un long soupire, déterminée à calmer son doute. Elle ne pouvait pas éviter la confrontation éternellement... Si elle désirait tant fuir ses problèmes, elle aurait du le faire avant d'accepter cette rencontre avec le psychologue. En mettant les pieds dans cette coquette pièce, Darya savait que ce qu'elle s’apprêtait à faire n'allait pas être facile. Elle ne s'attendait pas à rencontrer autant de difficulté, cependant. Chaque fois que l'idée de prendre le taureau par les cornes et dévoiler ses secrets lui traversait l'esprit, une peur panique envahissait ses trippes et elle passait immédiatement à un autre sujet. Peut-être, en adoptant une méthode plus douce que de déballer l'entièreté de son sac... Le temps de profondément inspirer et expirer une nouvelle fois et...

« Bien... Je suis p-prête. C'est quoi, la suite ? Vous me posez un questionnaire ? La panique dans ses trippes paniqua à cet instant et frappa d'un coup de poing imaginaire. .....Vous m'hypnotisez ? L'hypnose semble être une bonne idée. Peut-être même la seule solution. Allez-vous m'hypnotiser ? »
© 2981 12289 0
Contenu sponsorisé
Murder [Ft. Darya] Empty #11
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pseudo :

forums partenaires