Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Kamiichi Iura - Fermez une porte, je rentre par l'autre.
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/100  (0/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Kogami Ryoken - Yu Gi Oh VRAINS
× Pouvoir : Door
× Appartement : Pucca
× Métier : En cours de création
× Epitaphes postées : 27
× Øssements158
Masculin
× Inscription : 29/10/2018
nécromancien
Terminé #1le Lun 29 Oct 2018 - 15:32


J'ai cru que tu pourrais m'intéresser. J'avais tord.


identité

Nom : Iura
Prénom : Kamiichi
Date de naissance : 07/01/1994
Date de mort : 07/01/2015
Nationalité : Ja-poney
Langue(s) parlée(s) :
[X] Japonais. Généralement, c’est mieux de parler la langue de son pays, yep.
[X] Anglais. Il a écouté en cours LUI. Naméoh.
Race : Nécromancien
Personnage de l'avatar : Kogami Ryoken – Yu-Gi-Oh VRAINS



physique

Couleur de peau : Claire. Normale quoi.
Couleur des cheveux : Blancs, avec quelques mèches violettes. Ils avaient commencé à blanchir, alors il les a teint pour ne pas avoir à attendre qu'ils soient tout à fait blancs. Le violet en un petit délire personnel.
Longueur des cheveux : Un début de longueur, rien de bien phénoménal
Couleur des yeux : Bleu-clair, étant des fois pensé comme étant un gris. Il a pris une potion pour changer ça, vu qu'il en avait marre de ses yeux marrons tout basiques.
Corpulence : Cache bien ses muscles. Fin, mais défini.
Taille : 1m87
Style vestimentaire : Des couleurs claires de préférence, des vêtements assez classes mais sans faire « grande noblesse » non plus. Grand amour pour les chemises et les pulls à capuches. Porte des lunettes de temps en temps, même si il n’en a pas besoin.
Piercing(s) : Aucun
Tatouage(s) : Des chaines noires autour des poignets. « C’est pour me rappeler que quoi que j’ai fais, je n’ai jamais été libre. »
Habitudes : Il tape le sol avec le bout du pied droit lorsqu’il s’énerve.



précisions

Pouvoir de nécromancien : Door. Ce pouvoir permet de changer la destination sur laquelle mène une certaine porte, a condition d’avoir déjà emprunté la porte originale. Il est aussi possible de faire apparaitre des portes en plein air, obéissant aux mêmes conditions. Tant que la porte n’a pas été refermée, d’autres personnes peuvent l’emprunter.
Le problème ? Il est déjà dur de faire en sorte qu’une porte existante amène à la destination voulue, ce qui mène Kamiichi à passer pour un fou ouvrant et fermant une porte a répétition. Il est encore plus dur d’en créer une en plein air, ce qui le fait encore paraitre pour un abruti. Heureusement, plus la porte est empruntée souvent, plus il est facile d’y accéder. A condition qu'elle ne soit pas verrouillée.

Kamiichi est gay, et fier de l’être. Il ne nie pas la possibilité de tomber amoureux d’une femme cependant.

Il porte toujours un sac en bandoulière avec plusieurs choses dedans. Principalement, sa sacoche à dés de JDR, un deck de cartes du tarot, un petit grappin, un kit de crochetage et un carnet avec un stylo.

Très versé dans la technologie, Kamiichi a déjà été arrêté pour hacking par la police alors qu’il s’infiltrait dans leurs systèmes depuis des mois alors qu’il essayait de prouver l’innocence d’un ami. Il joue de temps en temps, sans se préoccuper du type de jeu. Il lui arrive de bricoler deux ou trois bêtises, mais jamais rien de phénoménal.

Il porte un amour particulier pour la couleur blanche, qu’il définit comme étant « La pureté parfaite, celle qui ne ment pas ». Grand adepte du thé, déteste le café. Ne supporte pas l’odeur du tabac. Adore la nourriture épicée, surtout le poulet ; déteste tout ce qui est amer. Ecoute tout genre de musique. Porte un amour particulier pour les fleurs de cerisier. Déteste la chaleur.

Caractère

Impatient. C’est surement le trait de caractère principal de Kamiichi. S’il pouvait tout avoir, tout de suite, il serait parfaitement heureux. Malheureusement, rien ne se passe comme cela, ce qui fait qu’il s’énerve souvent pour rien, râlant sur tout ce qui prend trop de temps à son goût, principalement son pouvoir par ailleurs. En plus de cela, il est honnête au point d’être méchant sans réellement le vouloir. Oui, s’il vous traite de crétin, c’est pas qu’il veut vous blesser, non. C’est qu’il le pense vraiment. Pour rajouter une couche à tout cela, il est obstiné, n’abandonnant jamais. Donc quelque soit le temps qu’il lui faudra, le nombre d’insultes qu’il sortira, il finira par le faire. Sauf s’il comprend ENFIN que ce n’est pas possible… Pour maintenant.

Il cache cependant une face plus amicale et sympathique, protecteur même, au point de tout laisser tomber pour les personnes qu’il considère comme digne de son attention. Il reste doux et poli, respectueux s’il le faut et n’est pas le dernier des abrutis. Il sait faire abstraction de son bien être pour aller aider les autres. Il sait être gentil, c’est juste qu’il le cache bien. Il préfère cacher cette gentillesse, a cause de tous les problèmes que ça a pu lui apporter dans le passé. Au final, il reste quelqu’un de neutre quand il le peut, prenant surtout les décisions l’aidant lui et ses proches.

Les dernières années de sa vie ont cependant eu un certain effet sur lui. Lui qui était si sûr de tout réussir, les échecs à répétition qu’il a subis lui font maintenant croire qu’il ne réussira plus jamais rien de sa vie tant qu’il est seul. Il cherche donc à cacher cette négativité en restant en compagnie de quelqu’un, la noyant sous le bonheur qu’il ressent à être avec quelqu’un. Mais une fois qu’il se retrouve seul, ses noires pensées reviennent à toute vitesse.

Kamiichi s’en fiche du sens commun. S’il doit accomplir quelque chose, il n’hésitera pas à utiliser tous les moyens possibles, tant qu’il ne fait de mal à personne. Pirater un site pour retrouver un ami d'enfance? Check. S'infiltrer dans une résidence où il ne vit pas juste pour ne pas avoir à faire le tour du lotissement? Check. Piquer le scooter de quelqu'un pour poursuivre le type qui vient de lui voler son sac? Check. Bon, il a quand même rendu le scooter après. Il lui arrive cependant de ne pas savoir à qui il l'a piqué, le posant alors devant un poste de police avec un petit papier d'excuse. Bref, il s'en fout.

La mort a eu son petit effet sur Kamiichi. Même si il s'est volontairement donné la mort, le choc reste présent. Il en ressort avec une peur bleue de tout bruit d'os qui craque, ressentant la douleur a chaque fois. Par ailleurs, il lui reste une forte difficulté à se détendre, s'amuser et rire, portant encore le poids de la dépression sur son dos. Ne lui en voulez pas si il dit que votre blague était "débile et sans intérêt." Ou alors, juste un peu.


histoire

La vie fait bien les choses. Lorsque Saijin et Ameiko Iura, deux employés d’une firme d’informatique, apprirent que Ameiko était enceinte, ils n’auraient jamais pu se douter que cette passion se transmettrait à leur fils, Kamiichi. Le jeune enfant, né en plein milieu du voyage d’affaire de ses parents, avait en effet hérité des talents techniques de ses deux parents et en fit la preuve dès son plus jeune âge. Ayant grandit dans un milieu où l’informatique et la technologie étaient à portée de main, le petit garçon avait développé une curiosité insatiable lorsqu’il se trouvait dans une situation où il avait encore quelque chose à apprendre. Il lisait, trafiquait avec tout ce qui lui passait sous la main, aidait même sa mère en cuisine.

Déjà à l’âge de 10 ans, il se préparait une bonne partie de ses repas lui-même pour les cours, avec quelques pièges pour ceux qui auraient l’audace d’essayer de le lui prendre. Rares sont les enfants arrivant à survivre au combo Piment-Moutarde du jeune homme, qui, malgré qu’il supporte l’épicé, n’osait même pas en manger lui-même. Car oui, s’il avait été embêté pour son corps fin et son apparent manque de force, il avait su s’en tirer avec son intelligence. Il semblait mener d’une main de fer une partie d’échecs contre des personnes ne connaissant même pas les règles les plus basiques. Tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à pas s’en prendre à lui. Au final, il s’était fait son petit cercle d’amis, avec qui il passait le plus clair de son temps.

C’est avec eux qu’il se décida à continuer ses études plus tard. En effet, il n’y avait pas grand-chose à dire de l’enfance de Kamiichi. Il avait participé à certains clubs sportifs et avait suivi des enseignements musicaux. Il s’était essayé à la peinture et même au théâtre. Et pourtant rien de tout cela ne semblait l’intéresser. Du coup, vu que ça ne l’intéressait pas et qu’il ne voulait vraiment pas participer, il avait pris pour habitude de causer un ou deux petits problèmes innocents afin de se faire virer pour passer à l’activité suivante. Ce qui avait tendance à légèrement énerver ses parents, qui ne pouvaient cependant pas spécialement l’engueuler vu les résultats qu’il ramenait de cours.



Ce fut à 13 ans que tout commença réellement pour le jeune homme ayant découvert un monde merveilleux. La Programmation. Oui, avec un grand P, parce que Monsieur était enfin heureux et avait enfin un « loisir » qui lui plaisait. « Roooh, je suis informaticienne, mais j’aurais préféré que mon Kamiichi ne reste pas collé devant les écrans » aurait dit sa mère. « Je suis fier de lui, il pourra prendre ma succession ! » aurait dit son père. « Allez voir ailleurs si j’y suis, moi je veux fouiller les PCs des voisins » pensait cependant le jeune homme. Parce que oui, la priorité du jeune homme, c’était surtout de faire des bêtises avec ses nouvelles connaissances.

Il était devenu la tête de son groupe de trois personnes. Avec lui, un autre jeune homme ayant pour centre d’intérêt le fait de commettre des blagues et une jeune fille essayant de calmer les deux abrutis. Ils faisaient régner la justice dans leur petit collège, Kamiichi récupérant des informations sur toutes les personnes harcelant les petits intellos, sur ceux fumant derrière l’école ou ceux qui rentraient en douce dans le bâtiment pour aller chopper les interros ; son pote masculin créait des pièges pour les coupables de façon à les exposer aux professeur et leur amie les couvrait avec différentes excuses.



Au final, quelques années plus tard, il finit par entrer dans une école supérieure d’informatique, visant à devenir hacker pour une entreprise de sécurité ou quelconque stupidité du genre. Il visait de mettre au service du bien public son talent, tout en continuant ses conneries en parallèle.  Pourquoi arrêter de mettre fin aux crimes de rue après tout ? Kamiichi n’avait absolument aucune envie de s’arrêter en tout cas, étant parfaitement heureux de vivre dans un quartier sain. Et vu qu’il mettait la pâtée à certains de ses professeurs en matière d’informatique, bah, il s’occupait comme il pouvait.

S’occuper, comme par exemple, faire des rencontres. En effet, lassé de passer ses journées sur l’ordinateur, le jeune homme se décida à sortir, passant quelques heures par semaine dans des bars, par-ci par-là, sans que ça ne mène réellement à grand-chose. Seulement un peu de détente. De l’amusement. De l’ennui. De la solitude. En réalité, il était blasé. Les gens l’ennuyaient. Il trouvait ennuyants tous ceux qui racontaient leur petite vie, l’air de rien. Ceux qui se contentaient de leur petit train de vie tranquille, et de leur petit boulot.

Tout cela changea un jour tout à fait normal. En effet, Kamiichi rentrait du boulot après une longue journée, et crevé comme il était, il prenait tout son temps pour rentrer, même sous la pluie torrentielle de ce jour-là. Après tout, la pluie était une des rares choses qui pouvait le calmer, et il comptait bien en profiter après qu’il ait supporté quelques heures de travail avec des abrutis qui lui avaient bien tapé sur les nerfs. Son casque sur les oreilles, il écoutait une douce musique, et marchait lentement, appréciant l’air frais, l’humidité lui caressant la peau…

Puis, alors qu’il marchait devant un appart, il se fit bousculer par la personne qui en sortait. Un type plutôt baraqué, du genre brubrute et pas malin. Se retrouvant par terre, assis dans une grosse flaque et maintenant couvert d’eau pas forcément propre, notre protagoniste fusillait du regard l’inconnu en lâchant un « Journée de merde… » pas vraiment discret. Il était particulièrement furieux sur le coup, mais n’eut même pas le temps de commencer à engueuler l’abruti que celui-ci était à quatre pattes en train de s’incliner pour se faire excuser, ce qui calma légèrement les ardeurs de l’informaticien.


« -Je suis vraiment, vraiment, vraiment désolé. Vous voulez peut-être vous réchauffer chez moi ? Vous risquez de tomber malade si vous continuez, habillé comme vous êtes…
-J’ai pas trop le choix de toute façon, j’habite assez loin… Merci. »


Et ce fut ainsi que Kamiichi rencontra Jeff, un anglais venu habiter au Japon pendant quelques temps. Pendant le temps où ses affaires séchaient, il discuta un peu avec l’homme, de tout et de rien, comme « les gens normaux ». Et en fait… Il ne trouvait pas ça si mal. Avec lui en tout cas. Jeff était un type sympa et drôle, amical surtout et cultivé par-dessus tout. Et en plus de cela, si Kamiichi était alors âgé de 19 ans, il arrivait à bien s’entendre avec son interlocuteur, âgé de 26 ans. Grosse différence, oui, mais ils n’étaient pas gênés par cela. Et a vrai dire, même s’ils n’en parlaient à personne, ils ne se préoccupaient pas de l’avis des autres quant à leur relation. Une relation… Amoureuse ! Car oui, suite à cette journée où Jeff avait accidentellement poussé Kamiichi dans l’eau, les deux avaient échangés leurs numéros et passé plusieurs soirées ensemble à faire connaissance. Jusqu’à ce que l’un déclare à l’autre son amour sous la douce et délicate forme de « Je crois bien que tu dois être la seule personne que j’aime vraiment. » Pas besoin d’en dire plus entre eux, ils savaient chacun ce que cela voulait dire.

Et ce fut cette relation qui l’aida à surpasser ce qui arriva l’année d’après. Le père de Kamiichi, Saijin, était sur le point d’avoir une super promotion, et pour cela, il devait accompagner un grand ponte de sa boite pour un voyage en Amérique, un voyage important et un peu long, mais qui permettrait à la famille Iura de vivre bien tranquillement. L’imprévu, le problème ? L’avion. Non, ils n’ont pas loupé le départ. Non, l’avion était bien là quand ils sont arrivés. Oui, il s’est écrasé. Et avec lui, la vie de Saijin Iura fut coupée courte.



Lorsqu’il apprit la nouvelle, la première réaction de Kamiichi fut de buguer. Il resta littéralement planté sur sa chaise, l’esprit vide, devant sa mère qui fondait en larmes. Après quelques minutes, il se leva et rejoint son petit ami chez lui pour noyer les larmes qui essayaient de monter en lui. A vrai dire, il ne lui dit rien d’autre en arrivant chez lui que « J’ai besoin de toi. » et ne lui annonça ce qui c’était passé que le lendemain. Les jours suivants, il disparut des cours, sans aucun prétexte et ne donnant que peu de nouvelles à sa mère, restant chez Jeff pour essayer de ne montrer à personne d’autre que lui cette face vulnérable.

Lorsqu’il revint chez lui, il s’expliqua à peine à sa mère, lui disant juste qu’il allait mieux. Lorsqu’il revint en cours, il ne dit rien à personne, se contentant de reprendre sa place de n°1 en un claquement de doigt. La fin de l’année scolaire n’était de toute façon plus loin, et il comptait bien obtenir son diplôme, puis trouver un travail pour aider sa mère qui, disons-le, n’était plus du tout suffisante pour supporter la famille sans aide du fils. Et évidemment, il obtint son diplôme haut la main. Ecrasant littéralement TOUS ses camarades.



Malheureusement, tout cela fut en vain, puisque personne ne semblait vouloir embaucher l’informaticien. « Vous n’avez pas assez d’expérience », « Vos études sont un peu courtes », « Vous êtes un peu jeune quand même ». Que des excuses pour ne prendre aucun risque avec le jeune homme qui n’eut jamais la chance de montrer ses capacités. Jamais. A aucun moment. Même avec les recommandations de sa mère, l’entreprise dans laquelle ses parents travaillaient ne voulut pas de lui. Dans le but de se prouver, il décida d’utiliser la force.

En effet, au même moment, son amie d’enfance se retrouvait avec un gros problème. Elle était accusée de vol d’informations et d’espionnage industriel par une entreprise. Et le seul moyen que l’avocat avait d’obtenir la preuve que la jeune fille était innocente serait de trouver l’IP du vrai hacker ou une preuve qu’elle avait été victime d’un coup monté. Et pourquoi. Ayant pris connaissance de tout cela, Kamiichi se met à travailler nuit et jour pour réussir, finalement, à accéder aux données de l’entreprise. Cependant, avant même qu’il n’ait le temps de donner les informations à l’avocat, Kamiichi se fait arrêter à cause de ses actes. Et si pour lui, les conséquences ne sont qu’une simple amende puis qu’il est reconnu coupable, mais de bien moins que ce qu’il a vraiment effectué ; son amie, elle, se retrouve à payer cher cet échec. Les dommages et intérêts réclamés par l’entreprise avaient en effet ruiné la jeune fille, qui coupa les ponts avec notre héros.



Le jour même du jugement, Jeff appelle Kamiichi, lui disant qu’il a quelque chose à lui annoncer, avec un ton grave. Et en effet, les nouvelles ne sont pas bonnes. Quelque chose s’était passé en Angleterre, là d’où venait Jeff, quelque chose concernant sa famille. Quelque chose qui allait le forcer à repartir, loin de son petit ami qui était dans une situation où il aurait eu besoin de sa présence. Entendre cette mauvaise nouvelle supplémentaire laissa notre protagoniste dans un état désastreux. Il prit Jeff dans ses bras une dernière fois, sentant déjà un énorme vide à l’intérieur, comme s’il n’y avait plus rien en lui, littéralement. Comme si son cœur était parti, loin, à un endroit à jamais il ne pourrait le récupérer. Et lorsque la porte de l’appartement de Jeff se referma derrière lui, c’était le signe qu’il était temps.

Temps d’y mettre fin. Temps de mettre fin a toute cette souffrance. De toute façon, quand il était rentré dans son appartement, il avait découvert que s’il souhaitait continuer, il lui faudrait porter un poids de plus. Assis sur une chaise, quelque chose l’attendait. Le cadavre de sa mère, égorgé, le couteau responsable se trouvant au sol, la lame plantée dans le sol. Lui, il n’avait clairement pas le courage de faire ça. Alors il sorti de l’appartement, des larmes coulant sur ses joues, le regard vide. Dans le noir de la nuit, il attendit qu’un véhicule conséquent s’approche. Et avant que le véhicule ne puisse réagir, il se jeta en dessous.







L’instant d’après, il est de l’autre côté. Pas de souffrance, juste la très désagréable impression d’avoir tous les os brisés. Peut-être une ou deux secondes de conscience avant le grand noir. Et même pas le temps de tout assimiler que déjà il est trainé. Pas qu’il oppose une grande résistance, non. Au contraire même, il se laisse faire avec désespoir, puisqu’apparemment, même dans la mort il ne sera pas tranquille. Il ne réagit même pas à la chansonnette poussée par il ne sait qui. Il ne fait attention a rien. Il reste stoïque, l’expression morte, comme la lumière qu’il avait dans ses yeux et a disparu en même temps que son envie de vivre. Il regarde la vidéo de sa mort en levant un sourcil, l’air de dire « Mon corps a vraiment volé sur autant de mètres ? ». Il écoute a peine le discours du type bizarre, juste assez pour enregistrer ce qu’il dit.

« Un second essai à la vie ? Pourquoi pas… De toute façon, si c’est chiant, j’ai qu’à remourir. », voilà ce que notre abruti favori se dit. Alors, il se laisse porter par le flot et accepte de rejoindre l’appartement qui lui est attribué. Au début, il hésite à faire quoi que ce soit. Aller rencontrer de nouveaux gens ? Trop chiant. Mais bon… Il se laisse doucement tenter. Sort un soir. Puis d’autres. Et au final, retrouve une partie de lui, celle qui lui permet de se socialiser. Il parle à deux trois personnes, essayant d’en apprendre plus sur ce qui se passe dans ce monde. Surtout sur les races. Il éprouve une douce jalousie envers les vampires, songeant au fait qu’il aurait pu retourner voir Jeff, une dernière fois. Être la source des chaussettes disparues dans la machine à laver. Lui piquer un stylo. Voir même un T-shirt.

Mais le jeune homme reste responsable, essaye de se créer une nouvelle vie. Il essaye de se trouver un travail. Histoire de se rendre utile. Au final, 3 ans se passent avant que quelque chose d’étrange ne se passe pour lui. Il se promène, tranquille, en ville, passant de boutique à boutique. La faim commence à se faire sentir, son ventre grognant de façon tout à faire discrète. GRBLBLBLBL ! Il esquive le regard d’une femme qui passait, levant un sourcil en se demandant ce qui pouvait bien faire ce bruit et se dirige rapidement vers une autre boutique en se disant « Merde… J’aimerais bien me chopper un truc à manger. Je crois que j’avais un truc sympa dans la cuisine ». Il pousse alors la porte du magasin, seulement pour voir que… Bah… Tiens… Il EST dans sa cuisine ! « Non mais je rêve, c’est pas possible ? ». Et pourtant, ça semble bien vrai. Il rentre alors, fermant la porte derrière lui. Il se tient alors dans sa cuisine, vérifiant que tout est en place, ce qui est le cas.

Il repart alors, empruntant la porte pour retourner dans la rue où il était. Seulement pour se retrouver dans le couloir de son appart. Merdalors. Mais par quelle magie était-il arrivé là ? Alors il referma la porte. Et l’ouvrit. Et la referma. Et l’ouvrit. Et la referma. Et l’ouvrit. Et la referma. Et l’ouvrit. Et la referma. Et l’ouvrit. Et la referma. Et l’ouvrit. Et la referma. Et l’ouvrit. Et la referma. Et l’ouvrit. Et la referma. Jusqu’à arriver dans la rue où il était. Alors, forcément, il y eut des faux essais. Entre les moments où ça ne faisait juste rien et les moments où il arrivait dans les toilettes à la place, il comprit. Il peut lier les portes entre elles, pour aller là où il le veut. Enfin, là où il veut, quand ça veut bien fonctionner.

Aujourd’hui, il essaye de contrôler ce pouvoir récemment obtenu. Et il pense à un truc… « Hé mais… ça pourrait faire un super métier ça, Portier ! »

Par pitié, dites-le-lui. Il faudrait d’abord être moins asocial pour pouvoir se chopper un boulot.

derrière l'écran

Prénom/surnom : Irl, c’est Luc. Mais je suis bien plus habitué à Elio, mon pseudo habituel.
Age : 20 ans.
Comment t'es arrivé sur PaB ? C’est la faute de Abel !
Le smiley que tu préfères ici ?  
Tes mangas préférés ? Y’en a trooooooooooooop…



avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant de Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2254
× Øssements1451
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #2le Jeu 1 Nov 2018 - 17:23
Hey bienvenue par ici! J'espère que tu vas t'plaire
Si t'as des questions on est là
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/100  (0/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Kogami Ryoken - Yu Gi Oh VRAINS
× Pouvoir : Door
× Appartement : Pucca
× Métier : En cours de création
× Epitaphes postées : 27
× Øssements158
Masculin
× Inscription : 29/10/2018
nécromancien
Terminé #3le Jeu 1 Nov 2018 - 22:13
Merci Kazuki! Ça devrait le faire, les gens ont l'air touuuuuuuuuut soft ici!

Et du coup, yé crois que yé fini o/
En ligne
avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #4le Sam 3 Nov 2018 - 12:04
Je viens lire ! OMG MAIS CRIEZ QUAND ON VOUS OUBLIE OMG OMG OMG OMG
Ca arrive jamais que quelqu'un ne soit pas lu dans la journée Je suis trop désolée ! Jsp comment on t'a pas vu, sûrement qu'il y a eu beaucoup de fiches postées le jour où tu as terminé, ou jsp

Identité Mort le jour de son b-day alors Facile de calculer, ça lui fait 21 ans pour l'âge de la mort, et 24 ans pour l'âge post-mortem, tu penseras à rajouter ces nombres dans ton profil
Autrement rien à redire !
Physique Alors il a pas du tout un physique de japonais, il va falloir préciser comment ça se fait qu'il ait les cheveux blancs/violets et les yeux clairs alors qu'il a un génotype qui devrait le rendre brun aux yeux bruns (teinture, lentilles, potions, pathologies... tu as toute une liste de justifications possibles si besoin o/)
précisions Alors j'ai eu du mal à capter ce que c'était que "modifier la pièce" au départ mais j'pense que j'ai réussi à capter après, en fait il peut juste réattribuer la destination correspondant à une porte, right ?
Je le trouve plutôt bien limité, après le fait d'en créer en plein air ça me paraît zarbi, comment il fait pour les emprunter après, il prend une échelle ?
caractère J'ai rien repéré d'embêtant par ici, ça me paraît cohérent et c'est assez détaillé o/ Juste, y'a pas de postes de police dans le monde des morts, mais après j'pense que tu parles plus de quand il était encore en vie... je crois ?
Autrement il y a pas trop de mention de sa passion pour l'informatique, mais elle est mentionnée dans les précisions et dans l'histoire donc c'good
histoire J'attaque
Alors du coup il doit manquer un bout de la première phrase, même si on comprend le sens quand même J'ai un peu de mal à croire qu'il soit né pendant un voyage d'affaire, normalement les femmes enceintes ont pas trop le droit de voyager Mais disons qu'ils voyageaient en voiture ou jsp
Quand tu parles de devenir "hacker" pour une entreprise, tu parles d'un poste jor consultant sécurité ? Bon t'as l'air de t'être renseigné donc j'pense pas que tu parles de hacking au sens pas légal, c'est ok tel quel D'autant qu'il est puni par une amende quand on le choppe, ok ok.
Le moment de la mort est bien présent, la découverte du pouvoir également, parfait. Portier, quel chouette métier


un p'tit ajout !
Il manquera juste la justification de son physique plutôt étrange pour un japonais o/
Pense aussi à ajouter les âges dans ton profil, et je reviens dès que c'est prêt !

Encore désolé du temps que ça a mis
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/100  (0/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Kogami Ryoken - Yu Gi Oh VRAINS
× Pouvoir : Door
× Appartement : Pucca
× Métier : En cours de création
× Epitaphes postées : 27
× Øssements158
Masculin
× Inscription : 29/10/2018
nécromancien
Terminé #5le Sam 3 Nov 2018 - 22:00
Le profil est updaté, j'ai rajouté l'explication pour les cheveux et les yeux!

J'ai modifié la formulation pour Door, c'est tout à fait ça, il change la destination sur laquelle mène la porte!
Et en réalité, je le voyais juste créer une porte en plein air le temps de l'utilisation... Juste... Il sait pas du tout maitriser cette partie 8D

Oui, je parle de postes de police dans la vraie vie! o/

Moi, oublier un bout de phrase? NOOOOOOOOOOON! C'est corrigey~
Et yep, je pensais plus a un voyage dans le japon même, en voiture/bus, clairement pas en avion. Je suis un fervant suivant de Grey's Anatomy wesh
Je connaissais pas le terme de "Consultant sécurité" je plaide coupable. Perso, on m'a toujours parlé de "hacker" >o>. Mais oui, c'est bien dans le côté légal des choses qu'il voulait travailler! Shame sur mes profs de BTS, je devrais connaitre ce terme!


Aussi
MG MAIS CRIEZ QUAND ON VOUS OUBLIE OMG OMG OMG OMG
Ca arrive jamais que quelqu'un ne soit pas lu dans la journée Je suis trop désolée ! Jsp comment on t'a pas vu, sûrement qu'il y a eu beaucoup de fiches postées le jour où tu as terminé, ou jsp

DESOLE ;w; J'ai tellement l'habitude de me faire totalement ignorer que je me suis habitué à attendre ;w; Mais vous faites franchement un super boulot, franchement, la réponse était rapide
En ligne
avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #6le Dim 4 Nov 2018 - 10:07
Han la la mais ça va pas, ici on ignore pas les gens - ou alors pas volontairement Donc hésite pas à crier si ça t'arrive encore. M'enfin y'a pas de raison

C'est niquel du coup, comme ton pouvoir est un peu original est-ce que tu veux qu'on te le note comme t'étant exclusif dans le bottin des pouvoirs ? Ou est-ce que ça t'est égal que de futurs inscrits aient potentiellement un pouvoir similaire ?

Tu es validé !
Félicitations, tu peux désormais aller rp !
A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'Agence Azazel :

L'appartement Pucca
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil. Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

Je pense que tu es assez submergé de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Nécromancien !
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/100  (0/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Kogami Ryoken - Yu Gi Oh VRAINS
× Pouvoir : Door
× Appartement : Pucca
× Métier : En cours de création
× Epitaphes postées : 27
× Øssements158
Masculin
× Inscription : 29/10/2018
nécromancien
Terminé #7le Dim 4 Nov 2018 - 11:51
Yaaaaay \o/
Je laisse ce pouvoir accessible a tout le monde. Peut-être que j'aurais quelqu'un a qui je pourrais apprendre comment devenir Portier comme ça un jour?

Bon dieu, l'appartement Pucca!

En tout cas, merci pour la valid, love ♥️
forums partenaires