Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Léon cherche de premiers rps par rapport à ses idées de liens
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
Abel recherche plusieurs rps
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
ASSOIFFÉS DE SECRETS ft. Urie Kaneki
avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
18/100  (18/100)
× Présence: présent
× Evolution :
Boo! × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 33
× Avatar : serafleur (artiste)
× Appartement : Bozo
× Métier : Hackeuse
× Epitaphes postées : 365
× Øssements213
Féminin
× Inscription : 03/01/2018
× Surnom : l'otarie
vampire
#1le 24.10.18 1:31
PARANOIA WON'T SAVE YOUYOU NEED TO RUN AWAY FROM SECRETS
01100011011010000111010101110100 ••• La lune et ses étoiles s'étaient cachées derrière un écran de nuages aussi sombres que la nuit. Darya se souvenait d'avoir vu pareil ciel le soir de sa mort. Un ciel sans espoir.

La rouquine soupira et observa son haleine se matérialiser en un léger nuage blanc. Il faisait frisquet ce soir. La marche vers sa prochaine cachette secrète allait être pénible…


Elle n'avait aucune idée à quel point.

Rajustant son chapeau de laine et rabattant la capuche en coton de son manteau de cuir par-dessus, Darya se mit en marche, une sacoche soigneusement équipée d'essentiels quotidiens à l'épaule. À défaut de porter des gants, elle fourra ses mains dans les poches de son manteau un peu trop léger à son goût. Ainsi débuta un énième voyage, direction tranquillité. Du moins, c'est ce qu'elle espérait. Ces dernières semaines, la hackeuse s'était vue forcée de se relocaliser à travers les quatre coins du Japon des limbes afin d'assurer sa sécurité. Elle tenait à son anonymat et fuir sans laisser de traces était un excellent moyen de conserver son identité secrète. Oui, le meilleur, mais pas infaillible. Rapidement, la jeune femme s'aperçut qu'elle était suivie. C'était subtil, mais son oeil paranoïaque surpassait celui d'un expert.

De toute évidence, ceux avec qui elle avait soudainement affaire n'y étaient pas à leur première poursuite. Darya utilisa tous les tours qu'elle portait dans son sac afin de se dissimuler, sans succès ! Chaque fois, elle retrouvait des hommes et des femmes aux regards durs la suivre comme l'ombre d'un tigre en chasse. Elle savait qu'elle était leur proie, mais personne d'autre ne le voyait. Bien vite, les phares d'un véhicule se mirent aussi à sa poursuite et Darya n'eut d'autres choix que de prendre ses jambes à son cou.

Ça n'était pas la première fois qu'elle fuyait un groupe de malfaiteurs, mais c'était la première fois depuis sa mort. La dernière fois qu'elle s'était retrouvée dans pareille situation, l'histoire ne s'était pas bien terminée pour elle. De ce fait, elle carburait avec la frayeur qui creusait son estomac. Tout en suivant sa carte mentale, la génie fit tout son possible pour échapper à ses prédateurs, mais ces derniers étaient venus préparés et lui bouchait toutes issues. Malgré tout, elle continua de courir, réalisant peu à peu à quel point ce fut une erreur. Elle fonçait droit dans la gueule du loup ! Trop vite, elle quitta les lumières rassurantes de la ville et leurs passants nocturnes insouciants. Darya était une brebis et ses poursuivants, ses bergers. Elle se faisait mener vers un endroit isolé et abandonné. Elle le savait, et pourtant, elle continua sa course, sachant que si elle décidait d'abandonner et de cesser de fuir, elle se ferait avaler tout rond. Une chose était sûre : la boisson gazeuse reposant dans sa sacoche était fichue.

Ses pieds rencontrèrent un sol dur au moment où elle se dissimula entre les murs d'un entrepôt abandonné. À bout de souffle, la Russe ne perdit pas une seconde et se mit à la recherche d'une cachette optimale. Il n'y en avait aucune. Comme si un groupe de personnes mal intentionnées était venu faire un petit tour pour vider l'endroit et s'assurer une capture facile… Les phares désormais familiers du véhicule que Darya fuyait vinrent étirer son ombre. La Russe se retourna vivement, maintenant aussi agacée que terrifiée. Une main en visière devant son visage, elle s'adressa aux tigres, désespérée.

« Où allez-vous m'emmener !? » *Par pitié, pas une forêt…*

Deux agents se précipitèrent vers elle dans un silence déconcertant et s'emparèrent de ses bras, la mettant à genoux. Tremblante, la vampire n'eut d'autre choix que de se laisser faire. Un autre agent (celui-ci aux allures de chef d'opération quelconque) marcha nonchalamment jusqu'à elle et s'accroupit pour se mettre à sa hauteur. Sans un mot, il arracha le chapeau de sa captive et agrippa son menton. Il la fixa froidement pour ce qui sembla être des heures avant de libérer son visage et simplement claquer des doigts.

Immédiatement, Darya se retrouva menottée et bâillonnée. Elle n'eut même pas une seconde pour crier. Tout ce qu'elle parvint à voir avant de se faire obstruer la vue fut, à travers une fenêtre brisée, un parfait quartier de lune.

***

Assise au fond du cliché d'une fourgonnette, Darya était étonnamment calme. Elle avait décidé qu'il était trop épuisant de pleurer inutilement en se remémorant l'horrible torture qui avait précédé sa mort. De plus, entendre un agent ouvrir sa bouteille de soda et en subir les terribles conséquences lui avait offert une certaine forme de vengeance des plus satisfaisantes.

Le chauffeur s'était démené pour faire plusieurs détours inutilement complexes. Darya avait dévoué toute sa concentration sur sa carte mentale (histoire de réfléchir à autre chose) et à tenter de maintenir sa position connue, mais malgré ses plus grands efforts, elle ne parvint qu'à conserver une vague estimation. Finalement, la fourgonnette ralentit pour officiellement se stationner. Peu de temps après le silence du moteur, les portes s'ouvrirent à nouveau et on souleva brusquement Darya pour la traîner contre son gré vers une destination complètement inconnue.

La Russe eu le réflexe de se débattre, mais eu la sagesse de coopérer immédiatement après avoir quitté l'enceinte de la fourgonnette. Elle jugea qu'il était plus productif que d'écouter ses alentours et prendre le plus de notes possible, malgré son sens de la vue entravé.

Elle sentit un sol terreux, les chants d'insectes nocturnes, puis le contact d'un pavé, l'isolation du son de la nature. Elle détecta un très faible changement de luminosité. Elle marcha 14 pas, puis tourna à gauche. 23 pas, virage à gauche. Le son d'une porte. Un escalier.

Darya prit grand soin de mémoriser tout ce qu'elle notait, de sa sortie du véhicule à son arrivée dans une pièce sombre, isolée et frisquette. Finalement, enfin, on lui redonna accès à tous ses sens. Ses agresseurs ne lui accordèrent pas même une seconde pour identifier leur visage qu'ils étaient déjà de l'autre côté de la porte lourdement verrouillée. La hackeuse observa ses alentours, sa vision déjà habituée à la noirceur. Elle se trouvait… Dans une cellule ?

Une pauvre ampoule se mit à clignoter, aveuglant la vampire. Au bout de quelques secondes, elle parvint tout de même à distinguer une très vieille table au centre, accompagnée de ses deux pauvres chaises en métal abîmé. Même le coin de la minuscule pièce semblait plus confortable. Elle alla donc s'y installer.
Rassurée d'avoir au moins conservé son manteau, la rouquine se réfugia dans son coin et déposa le dos de sa tête contre le mur frais, complètement dépassée et éreintée.

« Bordel de merde. Je déteste le silence. »

Si seulement quelqu'un pouvait venir taire ses questions avant que son cerveau ne surchauffe !
© 2981 12289 0
Afficher toute la signature


JE SOCIALISE EN Pale Violet Red
déroule pour écouter ↓ ♬♪♩♭♪ ↓ les thèmes de darya

forums partenaires