Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Scarlette - Une Stark parmi tant d'autre [en cours]
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
5/15  (5/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : OC- David Garcia
× Appartement : Lascaux
× Epitaphes postées : 34
× Øssements188
Féminin
× Inscription : 11/10/2018
lémure
#1le 11.10.18 23:01

   

Texte


identité

Nom : Stark
   Prénom : Scarlette
   Date de naissance : 13/01/1994
   Date de mort : 03/05/2018
   Nationalité : Américaine
   Langue(s) parlée(s) :
   [x] Anglais.
   [x] Japonais.
   [ ] Autre(s) : __________
   Race : Lémure
   Personnage de l'avatar : OC de David Garcia



physique

Couleur de peau : Plutôt pâle à normale
   Couleur des cheveux : Châtain clair
   Longueur des cheveux : Longs jusqu'à mi-dos et légèrement ondulés
   Couleur des yeux : Verts
   Corpulence : Mince et athlétique
   Taille : 1,67m
   Style vestimentaire : Rock décontracté
   Piercing(s) : un au nez
   Tatouage(s) : Beaucoup, essentiellement des roses sur les deux bras, dans le cou, dans le dos ...
   Habitudes : Joue souvent à faire tourner sa bague sur son doigt lorsqu'elle réfléchit, ou qu'elle stresse ou juste parce qu'elle s'ennuie. Accro au café.
   Autre : Doit porter des lunettes pour lire et autre. Ne fait pas toujours attention à ce qu'elle porte, encore moins lorsqu'elle est chez elle.



précisions

- Ne supporte pas la vue de poupées en porcelaine et de pantin qu'utilise les ventriloques à forme humaine.
- Ancienne obèse qui s'est reprise en main.
- Ne sort jamais sans une chemise à carreau de style bûcheron.
- Ne porte jamais de jupe ou de robe, sauf si elle se trouve obligée.
- N'aime pas le sucré et allergique au chocolat.

Caractère

"Tu es toujours joyeuse, toujours à nous accueillir avec le sourire, même quand on sait que tu ne vas pas bien. Tu as le sens de l'humour, même si parfois, il est plutôt pourri et que tu fais des jeux de mots débiles qui ne font rire que toi."
C'est ce que vous dirons en premiers les gens qui me connaissent. Même si je n'appelle pas ça me connaître. Mais ils n'ont pas tord dans leurs propos. Je garde toujours le sourire. Après tout, un jour un grand monsieur m'a dit : souris, même quand cela ne va pas et tu verras, le monde te sourira. Je ne suis pas vraiment sûre que cela fonctionne mais pourquoi ne pas essayer ?

"Tu devrais faire une pause, va te reposer, je me charge du reste. Tu n'as pas besoin de jouer le rôle de maîtresse de maison."
Ah ça ... J'en fais toujours trop, ou plutôt je veux toujours faire les choses biens. Non, je ne suis pas maniaque, loin de là. J'aime juste que dans ma vie, tout se passe bien. Surtout quand il s'agit de donner un coup de main à mon père, ou du moins quand il s'agissait. Je suis une bourrue de travail et je n'aime pas laisser les gens dans la mouise. Donc oui, les heures sup je connais, mais si c'est pour pouvoir faire en sorte que le travail soit nickel, ça me va. Par contre, n'allez pas me demander de l'être chez moi comme au travail. Oula non ! Laissez donc moi mon bordel quotidien qu'est mon logis.

"Dit, y a moyen que je passe prendre une bière ?"
Oui et plus qu'une mon ami ! J'aime être entourée de personne que j'apprécie. Que ce soit juste pour parler de la vie courante autour d'une bonne bière, ou d'un café, en fonction de l'heure. Ou pour être l'épaule sur laquelle on pleure, ma porte est toujours ouverte. On dit souvent les barmans sont des psys. Ce n'est pas tout à fait faux, mais je doute sincèrement que mes conseils soient toujours très bons. Bon après, je dis toujours ce que je pense, mon ressenti, rien de plus. Les gens ne sont pas obligés de suivre tous ce que je dis, et il vaut peut-être mieux. On ne sait jamais quelle connerie ils pourraient faire à cause de ça.

"Allez encore une dernière ..."
Non ! Oui, je vous mettrais à la porte sans vergogne bande soulards que vous êtes. Je veux bien être gentille, vous écouter, vous servir à boire et même vous faire crédit si vous êtes un habitué. Mais quand il est l'heure de fermer, vous dégagez ! J'ai une vie moi aussi, ou plutôt un lit qui m'attend. Je ne suis pas un hébergement pour alcoolique et s'il faut jouer les mamans en colère pour vous faire bouger le cul de mon bar, je le ferais, quitte à sortir le fusil de sous le comptoir. Fatiguée, j'ai tendance à prendre la mouche un peu trop facilement, tout comme perdre patience.

"Mais pourquoi tu ne demandes pas ?"
J'ai toujours été très indépendante, il faut dire avec la vie que j'ai vécu, il valait mieux que je sache vite me débrouiller seule. Et depuis, et bien je n'ai pas changé. Je fais toujours tous toute seule et il est rare que je demande de l'aide à quelqu'un. Et quand je ne peux pas le faire seule ? Et bien je me casse la tête pour y arriver et si au final quelqu'un me donne un coup de main, à vrai dire, je ne sais pas quoi dire. Limite j'engueule la personne, mais c'est ma façon à moi de dire merci, ne m'en voulez pas.

"T'as vu ses tatouages et piercing, elle doit pas être très fréquentable."
Ah ça ... On me prend souvent pour une rebelle. Faut dire qu'avec ma dégaine de fille tatouée, un anneau dans le nez et fumant devant le pub de mon père. On va dire que j'ai un panneau clignotant au-dessus de ma tête me donnant cette étiquette. Bon il est vrai que j'ai mon caractère, je dis ce que je pense et ne passe par quatre chemins pour vous faire comprendre les choses, surtout si je n'ai pas eu mon premier café du matin. Mais est-ce que le fait d'aimer les tatouages, la bière et fumer fait de moi réellement une rebelle ?


histoire

"Tu es au courant pour la famille Stark ? Mais si tu sais, Robert Stark, le patron du bar de nuit de la ville. Oui, celui-là même, tu situes ? Le pauvre, je ne sais pas comment il fait pour ne pas se tirer une balle dans la tête. Il n'a jamais eu de chance dans sa vie. Comment ça tu n'es pas au courant. Bah entre la mère de ses enfants, sa femme, son fils et maintenant sa fille, y a de quoi péter un câble. J'aimerais pas être à sa place ... Y paraît que ..."
Il y a toujours eu beaucoup d'histoires autour de ma famille. Certains diront même qu'elle est maudite. Je ne dirais pas ça, je dirais juste qu'on n'a pas eu de bol. Comme si nos jets de dès ne faisait que des échecs critique. Mais il est préférable que je vous raconte tout ça. Les mes-basses au coins de la rues, ce n'est pas ce qu'il y a des plus sûr.

J'ai vu le jour dans une petite ville des États-Unis, non loin de la frontière du Canada. Là-bas, les hivers sont rudes et il n'est pas rare que l'on soit coupé du monde à cause de la neige. Mais j'aime bien cette petite ville. Je n'ai jamais connu ma mère. De ce que j'en sais, c'est uniquement ce que me disait mon père. C'était son amour d'enfance qui avait malheureusement mal tournée, à se plonger dans la drogue, faisant des choses pas très catho pour avoir sa dose. Parfois même mon père se demandait si j'étais bien de son sang, même si jamais il me renierait. Apparemment, elle est partie du jour au lendemain de la maison alors que je n'étais qu'un bébé. Mais d'après mon frère, ce serait mon père qu'il l'aurait chassé car il en aurait eu marre.

Mon père n'était pas bien riche et la vie n'était pas super seine à la maison, surtout au niveau de la nourriture. Mais que voulez-vous, de nos jours, la mal-bouffe coûte moins cher que les légumes. Alors on mangeait ce qui pouvait rentrer dans notre budget. Il a toujours travaillé très dur pour qu'il puisse nous garder, quitte à sacrifier sa vie d'homme pour nous faire plaisir.

A l'école, je n'avais pas beaucoup d'ami, voir même aucun. Je trainais surtout avec mon grand frère, de quatre mon ainé. Ou du moins, quand je le pouvais. Autrement, j'étais seule. Pourtant, j'ai essayé de m'intégrer, mais quand on ne rentre pas dans le moule, car trop grosse, pas à la mode et n'aimant pas les mêmes choses que tout le monde, on est très vite mis de côté, sauf quand il s'agit de se moquer. Je me rappelle encore du surnom que l'on me donnait : cochonette.
Je n'ai jamais aimé l'école, en plus je n'étais pas très bonne. Il faut dire que je dormais beaucoup plus que je n'écoutais les cours. Il faut dire qu'à vivre au dessus du bar de mon père, on ne peut pas dire que ce soit très calme et très reposant. Et puis, au bout d'un moment, je ne venais quasiment plus en cours pour totalement être déscolarisée vers seize ans. Mais j'y reviendrais.

IL y avait aussi ma belle mère. Car oui, mon père s'est mariée, ou remariée. Je ne sais même pas s'il a un jour été marié à ma mère. Bref, il y avait Akiko dans sa vie. Une belle japonaise qu'il a rencontré par le plus grand des hasards un jour dans son bar. Il s'agissait d'une touriste qui ne parlait pas beaucoup la langue. Mais ça a été le coup de foudre. Si bien qu'elle n'est jamais repartie dans son pays. Je me rappelle, elle était gentille et douce. Elle faisait beaucoup d'effort pour entretenir notre vieux taudis et faire du bar de mon père un endroit plus accueillant. Le soir après l'école, je lui apprenait l'anglais et elle, elle m'apprenait le japonais. Elle était comme une mère pour moi ... Mais après une dizaine d'année, tout s'est cassé. Elle se disputait souvent avec mon père, surtout sur le côté financier. Et au final, ils ont divorcés et elle est repartie dans son pays. Je n'ai plus jamais eu de nouvelles d'elle malheureusement et malgré de nombreuses lettres. C'était comme-ci elle avait disparu ...

Mon grand frère, Aaron. Il avait quatre ans de plus que moi. Il était le genre de mec cool et rebelle à la fois. Le genre de mec à qui on ne devait pas aller chercher des noises. Il a toujours eu le sang chaud, à se prendre la tête avec mon père, séchant les cours et à fuguer. Mais pour moi, c'était mon grand frère le meilleur. Quand j'étais petite, c'était lui qui me protéger de tout. C'était pour ça que je restais toujours avec lui. C'est lui qui m'a fait découvrir la musique rock, hard rock et métal. Bon, c'est aussi à cause de lui qu'aujourd'hui je fume et que je bois, mais si ce n'est que ça. Bon il était pas un super modèle, je vous l'avoue, mais il était mon protecteur, mon grand frère, celui que je suivrais jusqu'au bout du monde s'il me le demandait.
Mais lui aussi est parti. C'était peu de temps après que Akiko soit partie. Lui aussi s'est disputé avec mon père, ce qui n'était pas la première fois. Ce n'était pas la première fois non plus qu'ils y venaient aux mains. Mais c'était la fois de trop. Comme d'habitude dans ce genre de moment, mon frère a pris son sac et il partit. Sauf que cette fois-ci, il n'est pas revenu. Autant vous dire que cela a bien foutu la merde dans la maison. A cause de lui, mon père a été l'objet d'une enquête et ma garde lui a été retirée pendant un temps. Les assistants sociaux de la ville voulaient être sûr qu'il était un bon père et surtout savoir si j'étais moi-même en danger ou si je risquais de dériver comme mon frère. Mais après plus de deux mois d'enquête, une mise en place de dossier de disparition vis à vis de mon frère, il s'est avéré que mine de rien, mon père était un bon père et qu'il était apte à m'éduquer. Quant à Aaron, comme je viens de vous le dire, il est aujourd'hui disparu et mon père fait de son mieux pour essayer de retrouver sa piste. Car oui, cela n'était pas normal de n'avoir aucune nouvelles de lui. Il finissait toujours par donner signe de vie au bout de trois ou quatre jours avant de rentrer tel un chien la queue entre les jambes. Il n'avait que 17 ans après tout ... Il n'était qu'un gosse ...

Et moi ? Et bien j'ai grandi, ou du moins, j'ai essayé de bien grandir. D'être une fille modèle pour ne pas créer plus de soucis que n'avait déjà mon père. Mais cela est dur quand ce dernier se fait convoquer souvent à l'école parce que je n'ai pas de bonnes notes, qu'il faut que je fasse des efforts ou encore que je ne dois plus dormir en classe. C'était pire le laps de temps où j'ai été placé . Là, je séchais complétement, allant de temps en temps en cours, histoire de dire que j'étais vivante. Mais pourquoi continuer ? Les cours ne m'intéressaient pas, les gens ne m'intéressaient pas. J'avais simplement l'impression d'être un boulet pour tout le monde. Il fallait que je me rende utile ...

Puis un soir, quelques temps après que je sois revenue à la maison, et alors que mon père était exténué, je suis venue le voir dans son bar. Ou plutôt, il m'avait demandé de passé la soirée avec lui, pour qu'il puisse me surveiller à faire mes devoirs. Ce soir là, je n'ai fait aucun de mes devoirs. J'ai aidé mon père, trouvant cela bien plus utile et gratifiant. C'est à partir de là que je me suis mise en tête que j'allais reprendre le bar de mon père, que jamais je ne laisserais tomber car mine de rien, il avait un travail dur et qu'il faisait tout ce qu'il pouvait pour que tout aille pour le mieux. Il fallait les gérer les poivrots de cette petite ville.
Au débout, mon père ne voulait pas me voir derrière le comptoir, à servir de la bière et faire les cafés. Mais je ne lui donnais pas le choix et au final, il était bien content d'avoir un peu d'aide. J'ai continuer à aller à l'école encore un peu, juste le temps que j'ai l'âge requis pour pouvoir la quitter définitivement. Mon père avait déjà bien assez eu de problème avec la fugue/disparition de mon frère. Il ne fallait pas en plus que je quitte l'école trop tôt, et puis attendre seize ans, ce n'était pas la mort ...
En aidant ainsi mon père, beaucoup de choses ont changés, moi d'abord. Moi qui avait toujours été timide, à se cacher derrière mon frère, je m'ouvrais, m'affirmant devant les clients au fur et à mesure du temps. Je me suis même reprise en main. Etre en surpoids quand on a un travail physique, c'est pas top. Alors je me suis mise au sport et j'ai fait en sorte que l'on mange un peu plus sainement. Après quelques années d'effort, j'avais perdu une quarantaines de kilos, et même plus pour mon père. Comme quoi, parfois il ne suffit de pas grand chose.
Je me suis épanouie dans ce travail, même si je n'ai jamais eu beaucoup de moment pour moi. Pour preuve, je n'ai jamais quitté le cocon familiale. Mon excuse est par manque de temps. Il faut dire que travailler 6 jour sur 7, ça n'aide pas à aller se trouver un logement. Ça n'aide pas non plus pour avoir des relations bien sérieuses. Je crois que ma vie sociale s'arrête aux portes du bar, à côté de ça, c'est le désert. Bien sûr, j'ai eu quelques aventures, mais rien de bien concrets. Et puis, pas le temps.

Et puis, il y a eu ce fameux soir ... Il n'y avait pas eu grand monde, à peine une dizaine de personnes, que des habitués. Il faut dire qu'avec le froid qu'il faisait en ce début Mai, les gens préféraient rester au chaud chez eux. J'avais même pu fermer plus tôt. Mon père avait pris sa soirée, cloué au lit par la grippe. Un soir comme les autres. Les chaises mises sur les tables, un sceau prêt à être utiliser pour la serpillière. Je faisais d'abord la liste de ce qu'il me manquait pour faire ma commande le lendemain. Et c'est là qu'il a frappé à la porte du bar. Sur le coup, je n'ai pas réagi, pensant qu'il rebrousserait chemin. Mais il est resté et a insisté. Je suis donc allée à sa rencontre, entrouvrant ma porte pour lui dire gentiment que j'étais fermée et qu'il faudra revenir demain.
Mais je n'ai jamais eu le temps de lui dire, il avait profité du peu d'espace de la porte pour la faire ouvrir en plus grand et s'introduire dans le pub. Je me souviens encore des yeux, exorbités et déformés par la colère. Je ne le connaissais pas, il n'était certainement pas du coin et il semblait comme perdu. Je l'ai vu fouiller dans toute la salle, comme s'il était à la recherche de quelque chose, mais quoi ? Je ne l'ai jamais su.
J'ai d'abord été poli avec lui, lui demandant de sortir. Pas de réaction. J'ai alors haussé la voie. Toujours pas de réaction. C'est au moment où il a commencé à aller derrière le comptoir qu'il ma énervé vraiment, à faire comme si je n'étais pas là et faire comme chez lui. Je l'ai pris par l'épaule pour le faire tourner vers moi ... Et la douleur ... Ce con avait un couteau, couteau qui se trouvait planté dans mon ventre.
Comment ? Pourquoi ? Sérieusement ?! Je n'y comprenais rien.
J'ai fait quelques pas en arrière avant de tomber au sol, mes mains plaquées au niveau de la lame du couteau toujours dans mon corps. Je n'y comprenais absolument rien. Si ce mec voulait juste me cambrioler, pourquoi ne pas me demander simplement la caisse ? Pourquoi me poignarder aussi gratuitement ? Ma vue se voilait doucement et j'avais toujours mal. Mais il fallait lutter. J'entendais toujours l'individu fouiller dans les placards derrière le bar à la recherche de je ne sais trop quoi. En attendant, il fallait que je rampe vers un bouton, situer juste sous le comptoir, un bouton d'alerte. Cela a été dur de me trainer sur ces deux mètres, mais j'y suis arrivée pendant que l'inconnu avait le dos tourné. Dans les quelques secondes suivantes, le téléphone a sonné, faisant prendre de panique l'homme. C'était comme s'il avait entendu la sirène des flics et il est parti d'un coup, sans oublier de récupérer son couteau, dont la lame bloqué en partie mon hémorragie ...
Je n'ai jamais pu répondre à ce téléphone ... Je n'ai jamais su qui été cet homme aux yeux exorbités. Je n'ai même jamais su si mon père s'est levé cette nuit-là. Non, tout ce dont je me rappelle c'est d'avoir froid, assise par terre, derrière le comptoir du bar de mon père et d'avoir fermé les yeux ...

Puis plus rien ... Ou presque.
Je ne sais combien de temps plus tard, j'ai ouvert de nouveau les yeux dans un endroit que je qualifierais de salle d'attente. Combien de temps je suis restée là à justement attendre ? Je ne sais pas, mais assez pour faire le tour de cette salle une une vingtaine de fois. Et là, un type bizarrement habillé est apparu pour m'amener dans une autre salle. Sur le coup, je n'ai rien compris et je ne vous cache pas que j'avais un peu peur en plus d'être complètement dans la confusion. C'est alors que l'homme, derrière son bureau m'a fait voir la scène, l'attaque de l'homme mystère, son accès de rage, le couteau et le sang. En voyant ces images, j'ai eu comme réflexe de soulever mon haut, afin de regarder mon ventre. Cela n'était pas un rêve : j'avais belle et bien une marque de lame sous la poitrine. Comme une entaille très profonde, longue de plusieurs centimètres mais qui se serait simplement cicatrisé, comme n'importe quelle coupure bénine. Je n'arrivais pas à le croire ... J'étais réellement morte, de façon totalement gratuite, par un gars complètement random ...
Et maintenant quoi ? Qu'allait-il se passer pour moi ? Apparemment, pas grand chose, juste une nouvelle vie. Une vie dans laquelle je devrais en profiter, en tout cas c'est ce que m'avait fait comprendre l'homme derrière son bureau. Car selon lui, je n'avais pas profité durant mon vivant. Et on fait ça comment quand on est mort ? Pour cette réponse, je devais la trouver moi-même. L'homme n'avait plus de temps à me consacrer et surtout, parce que lui même ne pouvait y répondre à ma place.

Cela fait maintenant plusieurs mois que je suis morte et je vous avoue que je suis complètement paumée. Je ne sais que faire dans ce Tokyo habité par les fantômes. Vivre, me diriez-vous, mais j'ai déjà du mal à me dire que je suis morte, alors difficile pour moi de vouloir vivre comme avant ... Est-ce que cela est-il déjà possible ? En tout cas, pour le moment, je fais de mon mieux pour vivre cette nouvelle vie ...

derrière l'écran

Prénom/surnom : Shiynmey
   Age : bientôt 27 ...
   Comment t'es arrivé sur PaB ? via top site
   Le smiley que tu préfères ici ?  
   Tes mangas préférés ? FMA, Higurashi et d'autres ...



Afficher toute la signature


avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
#2le 12.10.18 11:30
BIENVENUUUUUUUUE
Quel joli avatar, je ne connaissais pas l'artiste Bon courage en tous les cas pour terminer ta fiche !

- Ne supporte pas la vue de poupées en porcelaine et de pantin ventriloque à forme humaine.
J'ai ça IRL Ca s'appelle la pédiophobie, si jamais ça t'apporte quelque chose de savoir ça

Anyway si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à appeler au secours
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
5/15  (5/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : OC- David Garcia
× Appartement : Lascaux
× Epitaphes postées : 34
× Øssements188
Féminin
× Inscription : 11/10/2018
lémure
#3le 14.10.18 20:19
Merci

Contente de te faire découvrir un nouvel artiste, à la base c'est un artiste tatoueur ;)

En tout cas, je vous annonce que je viens de finir ma fiche, en espérant ne rien avoir oublié et surtout qu'elle vous plaira
Afficher toute la signature


avatar
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
49/100  (49/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity / Tsukino Usagi - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Epitaphes postées : 190
× Øssements450
Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Surnom : le puma
× DCs : Teodora Svensson
zombie
#4le 14.10.18 21:25
Je viens lire ! Coucou, c'est moi qui m'occupe de toi ♥️

Identité Alors elle est toute jeune morte, c'est cool de voir des gens frais (je ne suis absolument pas sur le bon personnage pour dire ça omg), par contre tu n'as pas rempli les âges dans ton profil, pense à le faire quand tu as un peu de temps stp
Une autre petite chose, comme on a pas le degré d'apprentissage je note qu'elle maîtrise le japonais, c'est assez rare pour une américaine, surtout qu'elle n'est pas réellement morte depuis suffisamment de temps pour l'avoir appris post-mortem. Bon après peut-être que tu as précisé quelque part dans le reste de la fiche son degré de maîtrisé ou même la raison pour laquelle elle aurait pu l'apprendre de son vivant, donc je laisse ça là et j'y reviendrai après

Physique Ici tout est bon ! On a bien la justificiation des tatouages qu'on voit sur l'avatar, pas de couleur de cheveux ni d'yeux cheloues, on a quelques petites habitudes et précisions, même si moi j'aime toujours quand il y en a beaucoup, c'est suffisant et cohérent, tout roule !

précisions
pantin ventriloque à forme humaine
Alors, pardon, mais je ne vois pas de quoi tu parles, je suis désolée (mais un pantin c'est pas ventriloque ? ou alors tu parles des pantins qu'utilisent le ventriloques ?) enfin bref, j'aimerais bien un petit éclaircissement là parce que je suis perdue

ALLERGIQUE AU CHOCOLAT MAIS LA LOOSE

caractère C'est étoffé, c'est construit et tout se suit dans l'ensemble, il n'y a pas de points antinomiques tout me va, elle a l'air de savoir où elle va ta petite, c'est good

histoire Oh purée je viens juste de commencer mais j'me dis déjà "oh là là la vie de merde" ça promet
Chez moi, le cochonnet c'est la petite poule qu'on jette à la pétanque et qu'ensuite on vise avec les grosses (je viens de me rendre compte que ça sonne très déplacé omg mes plus plates excuses ).
AH ON A L'EXPLICATION DU JAPONAIS c'est good !
Là par contre je tique, la majorité aux US c'est 21 ans, un gamin de 17 ans qui se barre de chez lui sans que les services sociaux ne débaroulent c'est un peu gros, surtout si Scarlette va déjà pas ou peu en cours

Ouais alors justement je continue à lire et là elle n'y va même plus du tout, elle aide juste son père, mais c'est pas possible de quitter l'école comme ça en fait, on a aucune indication sur l'âge mais si son père doit encore superviser les devoirs elle doit être encore vachement jeune, et aux Etats-Unis l'école est obligatoire jusqu'à 13 ans minimum donc je te laisse te renseigner et indiquer son âge et comment ça s'est passé

Le reste est bon, on a la mort, le passage dans l'après, et comme elle est toute "nouvelle" t'as pas encore grand chose à raconter de plus.


Encore un (petit) effort
Bon du coup majoritairement c'est cette question de fugue du frangin et de la scolarité qui me dérange, au passage si tu pouvais remplir les âges dans ton profil ça serait tip top, allez courage, en vrai il n'y a vraiment pas grand chose à ajouter

AH SI LE PANTIN VENTRILOQUE A FORME HUMAINE
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
2/100  (2/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 51
× Avatar : Fanart Kurt Cobain
× Pouvoir : Speak Curse (contrôle de la parole des autres)
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Chanteur/leader de groupe
× Epitaphes postées : 38
× Øssements152
Féminin
× Inscription : 02/10/2018
× DCs : Lestat Von Barthold
nécromancien
#5le 15.10.18 0:57
Hum... en fait cette petite groupie pourrait vraiment me plaire 
o/

Bon courage pour tes modifs
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
5/15  (5/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 24 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : OC- David Garcia
× Appartement : Lascaux
× Epitaphes postées : 34
× Øssements188
Féminin
× Inscription : 11/10/2018
lémure
#6le 15.10.18 11:02
Merci à vous deux

Et hop, profil mis à jour (sorry, je pensais l'avoir déjà fait ...) et surtout les modifs.
Pour faire simple, elles commencent à la deuxième parti du paragraphe du grand frère, là où il y a le plus de changement et elles se terminent un peu plus bas, dans la seconde partie où mon perso prend la décision d'aider son père. Après ça, il n'y a pas de changement, juste une bonne relecture pour corriger mes fautes inattention ... Mais cadeau, ce sera plus simple que de fouiller

@Scarlette Stark a écrit:
Mon grand frère, Aaron. Il avait quatre ans de plus que moi. Il était le genre de mec cool et rebelle à la fois. Le genre de mec à qui on ne devait pas aller chercher des noises. Il a toujours eu le sang chaud, à se prendre la tête avec mon père, séchant les cours et à fuguer. Mais pour moi, c'était mon grand frère le meilleur. Quand j'étais petite, c'était lui qui me protéger de tout. C'était pour ça que je restais toujours avec lui. C'est lui qui m'a fait découvrir la musique rock, hard rock et métal. Bon, c'est aussi à cause de lui qu'aujourd'hui je fume et que je bois, mais si ce n'est que ça. Bon il était pas un super modèle, je vous l'avoue, mais il était mon protecteur, mon grand frère, celui que je suivrais jusqu'au bout du monde s'il me le demandait.
Mais lui aussi est parti. C'était peu de temps après que Akiko soit partie. Lui aussi s'est disputé avec mon père, ce qui n'était pas la première fois. Ce n'était pas la première fois non plus qu'ils y venaient aux mains. Mais c'était la fois de trop. Comme d'habitude dans ce genre de moment, mon frère a pris son sac et il partit. Sauf que cette fois-ci, il n'est pas revenu. Autant vous dire que cela a bien foutu la merde dans la maison. A cause de lui, mon père a été l'objet d'une enquête et ma garde lui a été retirée pendant un temps. Les assistants sociaux de la ville voulaient être sûr qu'il était un bon père et surtout savoir si j'étais moi-même en danger ou si je risquais de dériver comme mon frère. Mais après plus de deux mois d'enquête, une mise en place de dossier de disparition vis à vis de mon frère, il s'est avéré que mine de rien, mon père était un bon père et qu'il était apte à m'éduquer. Quant à Aaron, comme je viens de vous le dire, il est aujourd'hui disparu et mon père fait de son mieux pour essayer de retrouver sa piste. Car oui, cela n'était pas normal de n'avoir aucune nouvelles de lui. Il finissait toujours par donner signe de vie au bout de trois ou quatre jours avant de rentrer tel un chien la queue entre les jambes. Il n'avait que 17 ans après tout ... Il n'était qu'un gosse ...

Et moi ? Et bien j'ai grandi, ou du moins, j'ai essayé de bien grandir. D'être une fille modèle pour ne pas créer plus de soucis que n'avait déjà mon père. Mais cela est dur quand ce dernier se fait convoquer souvent à l'école parce que je n'ai pas de bonnes notes, qu'il faut que je fasse des efforts ou encore que je ne dois plus dormir en classe. C'était pire le laps de temps où j'ai été placé . Là, je séchais complétement, allant de temps en temps en cours, histoire de dire que j'étais vivante. Mais pourquoi continuer ? Les cours ne m'intéressaient pas, les gens ne m'intéressaient pas. J'avais simplement l'impression d'être un boulet pour tout le monde. Il fallait que je me rende utile ...

Puis un soir, quelques temps après que je sois revenue à la maison, et alors que mon père était exténué, je suis venue le voir dans son bar. Ou plutôt, il m'avait demandé de passé la soirée avec lui, pour qu'il puisse me surveiller à faire mes devoirs. Ce soir là, je n'ai fait aucun de mes devoirs. J'ai aidé mon père, trouvant cela bien plus utile et gratifiant. C'est à partir de là que je me suis mise en tête que j'allais reprendre le bar de mon père, que jamais je ne laisserais tomber car mine de rien, il avait un travail dur et qu'il faisait tout ce qu'il pouvait pour que tout aille pour le mieux. Il fallait les gérer les poivrots de cette petite ville.
Au débout, mon père ne voulait pas me voir derrière le comptoir, à servir de la bière et faire les cafés. Mais je ne lui donnais pas le choix et au final, il était bien content d'avoir un peu d'aide. J'ai continuer à aller à l'école encore un peu, juste le temps que j'ai l'âge requis pour pouvoir la quitter définitivement. Mon père avait déjà bien assez eu de problème avec la fugue/disparition de mon frère. Il ne fallait pas en plus que je quitte l'école trop tôt, et puis attendre seize ans, ce n'était pas la mort ...
En aidant ainsi mon père, beaucoup de choses ont changés, moi d'abord. Moi qui avait toujours été timide, à se cacher derrière mon frère, je m'ouvrais, m'affirmant devant les clients au fur et à mesure du temps. Je me suis même reprise en main. Etre en surpoids quand on a un travail physique, c'est pas top. Alors je me suis mise au sport et j'ai fait en sorte que l'on mange un peu plus sainement. Après quelques années d'effort, j'avais perdu une quarantaines de kilos, et même plus pour mon père. Comme quoi, parfois il ne suffit de pas grand chose.
Je me suis épanouie dans ce travail, même si je n'ai jamais eu beaucoup de moment pour moi. Pour preuve, je n'ai jamais quitté le cocon familiale. Mon excuse est par manque de temps. Il faut dire que travailler 6 jour sur 7, ça n'aide pas à aller se trouver un logement. Ça n'aide pas non plus pour avoir des relations bien sérieuses. Je crois que ma vie sociale s'arrête aux portes du bar, à côté de ça, c'est le désert. Bien sûr, j'ai eu quelques aventures, mais rien de bien concrets. Et puis, pas le temps.
Afficher toute la signature


avatar
zombie

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
49/100  (49/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity / Tsukino Usagi - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Epitaphes postées : 190
× Øssements450
Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Surnom : le puma
× DCs : Teodora Svensson
zombie
#7le 15.10.18 17:39
Félicitations, tu peux désormais aller rp !
A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'Agence Azazel :

L'appartement Lascaux
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum  

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil. Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

Je pense que tu es assez submergé(e) de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement une Lémure !
forums partenaires