Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Léon cherche de premiers rps par rapport à ses idées de liens
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Like Father and Son ~ [ PV : Caem S. Moore ]
avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/100  (0/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Kiibo (New Danganronpa V3)
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Étudiant & Serveur & Hacktiviste
× Epitaphes postées : 14
× Øssements163
Féminin
× Inscription : 15/08/2018
vampire
#1le Mer 10 Oct - 14:21

– Like Father and Son –


L’odeur de la paille envahit ma chambre, mais ça va. J’ai l’habitude depuis le temps. Deux ans déjà que je vis dans cet appartement ressemblant à une écurie aménagée spécifiquement pour accueillir des personnes. Honnêtement, ça manquait un peu d’internet à cause de la structure. Une chose pas très pratique pour quelqu’un comme moi qui est extrêmement dépendant de la technologie. Ne pas pouvoir recharger mon téléphone ou mon ordinateur est un vrai dilemme. Du coup, j’ai dû faire en sorte que ma chambre soit un peu plus sophistiquée. Maintenant, il y a des prises de courant, et même le WiFi. Un lit aussi, parce que dormir dans la paille était peut-être original au début, mais c’est vite devenu inconfortable.

À part ça, le reste… je l’ai laissé tel quel. Il y avait une armoire par défaut et un bureau, tous deux de cette même couleur bois que toute la pièce. Rien de particulier, je n’ai même pas réellement décoré, donc ça reste plutôt neutre. Oh si, j’ai ajouté des rideaux à la fenêtre. Il n’y a pas de volets, je crois. Ou je n’ai pas encore trouvé comment on les ferme. En l’espace de deux ans, ça serait quand même embêtant. Je jette un coup d’œil par la fenêtre alors que la nuit règne toujours. Les étoiles brillent faiblement, le ciel est dégagé. Il devrait faire beau, aujourd’hui.

Hmm… 5h34, d’après l’horloge numérique près de mon lit. Heureusement, je n’ai pas cours, puisque c’est samedi. Peut-être que je devrais profiter de la journée pour sortir quelque part, retrouver des amis ou autre… mais avant ça, dormir un peu serait une bonne idée. Rester éveillé toute la nuit à poster sur le 4chan des Morts et à errer sur le net n’est pas exactement un fait très recommandé. Ça serait bête de m’endormir debout devant mes amis ou au milieu de la rue. Allez. Je vais arrêter de négliger le sommeil. Combien je parie que d’ici demain, j’aurai déjà abandonné cette résolution ? En même temps, lorsqu’écrire est le seul moyen de communiquer… ça doit être plutôt normal de finir accro à l’informatique.

… bon, allons dormir avant que je m’endorme sur mon clavier. J’ai dû installer un système de blocage pour quand ça arrive. Bonjour les problèmes que ça pourrait causer. Ou je suis trop paranoïaque. Les deux, probablement. Être hackeur n’est pas sans conséquence, je suppose. Bonne… fin de nuit Anonymous des Morts. Qui aurait cru que la communauté serait aussi en train de surveiller l’internet des Morts ? Par réflexe, je les ai « rejoints ». Même si je n’ai jamais quitté la « vraie » communauté non plus. Je dois y être plus attaché que je ne l’imaginais.

***

Une porte claque violemment, et même si ce n’est pas la porte de ma chambre, je me réveille brusquement en sursaut. Je me redresse dans mon lit, le cœur battant la chamade et littéralement sur mes gardes. La panique alarme mes sens, alors que mon instinct défensif me hurle de fuir et de me cacher. N’importe où fera l’affaire, juste s’échapper d’ici au plus vite. Je bondis hors de mon lit, toujours en pyjama. Je suis sur le point d’attraper mon ordinateur portable avant de me sauver, quand une voix familière s’élève, appelant mon habituel surnom.

Caem, mon ‘Père Vampire’.

Instantanément, les signaux d’alerte se calment dans ma tête. Je regarde mon horloge pour seulement lire 6h30. Qu’est-ce qui lui prend de venir si tôt le matin… ? Et de crier comme ça à chaque fois qu’il vient ? Juste frapper est trop difficile… ? Je secoue la tête pour me réveiller davantage, même si je suis déjà bien réveillé avec tout ce remue-ménage. Je saisis mon téléphone avant de sortir, ne me souciant pas trop d’être toujours en pyjama pour le moment. Arrêter cette « sirène » nommée Caem est primordiale. Avant que mes colocataires décident de venir le faire taire d’une manière ou d’une autre.

Quittant ma chambre tout en tapotant sur mon téléphone, je me dirige vers le salon, traînant les pieds dans la paille et esquivant instinctivement le cheval empaillé avant de trouver le grand Vampire blond aux yeux bleus. Aussitôt, je tourne mon petit appareil électronique dans sa direction, le laissant lire les mots suivants : ‘Ne crie pas comme ça, tu vas réveiller tout le monde ! Et j’ai failli faire une crise cardiaque !’ Je soupire silencieusement (ah, ah), avant d’abaisser mon téléphone pour sourire doucement. Je ne lui en veux pas pour ça. Mais… qu’est-ce qui l’amène de si bon matin ? Ai-je oublié qu’on devait se voir, autre qu’au restaurant, ce soir ?

Une nouvelle fois, je tape quelques mots sur mon clavier tactile avant de lui montrer : ‘Qu’est-ce qui t’amène si tôt ? Je dois me préparer pour aller au restaurant ?’ C’est que je suis encore en pyjama, après tout. Je ne vais pas sortir dans cette tenue…



Afficher toute la signature


forums partenaires