Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Viktor a posté un rp libre dans les Catacombes (université)
Joyd a posté un rp libre dans "se promener" (plusieurs participants sont attendus !)
Pinho recherche des partenaires de rps
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherEsquisseTasty TalesJust MarriedMaster Poké

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian
Cassian C. Sanders
★ FLOODSHOOTER ★

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR100/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (100/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Auf2mLaPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IFGhJr1Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian H9lQ5VpPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian QgFmEYMPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Sl5jUrJ × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : keith (voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Penthouse
× Métier : petits boulots et étudiant
× Epitaphes postées : 9321
× Øssements4356
Masculin
× Inscription : 11/02/2017
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre / Brendan / Âdalarasi
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavyhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2049-cassian-081-966-546http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2109-cassian-sanders-colm
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #1le 02.10.18 20:52
Réputation du message : 100% (2 votes)
réunion
Suite aux événements chaotiques s'étant écoulés la saison précédente, le garçon avait dû réparer les dommages qui avaient tristement sali son honneur déjà bien pauvre. Bien heureusement, il pouvait s'estimer chanceux de ne connaître que très peu de personnes de l'installation estivale pour ne pas être reconnu dans les rues. Après avoir tenté de parfaitement doser la potion de repousse pour tenter de retrouver pilosité, sourcils et chevelure, une goutte de trop avait pourtant bien évidemment suffi au jeune homme pour que la longueur soit un peu trop exagéré.

Si l'épilation s'était imposée comme indiscutable, il craignait ceci dit l'épilation de ses sourcils qui ne s'étaient pas encore formés en une seule hideuse barre de poils. Pour le moment, ils restèrent broussailleux. Au risque de rater sa coupe aux ciseaux de cuisine, il préféra attendre le passage chez un professionnel et les garda au niveau de ses épaules, volumineux mais attachés pour ne pas afficher plus que cela la longueur anormale.

On ne pouvait pas dire que Cassian manquait de temps et qu'il était à ce point débordé mais une fois les valises défaites, il était probablement nécessaire de s'imprégner du monde du travail à nouveau plutôt qu'à ses loisirs. Les horaires que lui donnaient Teodora, sa patronne, n'étaient pas stricts et même plutôt libres donc finalement, peut-être qu'obtenir un rendez-vous chez le coiffeur avant de revenir travailler n'aurait pas tant que ça contraint la métisse. Or, ce qui incita Cassian à vite se reprendre en main n'était autre qu'un tas de factures impayées et retardées sur la table de la pièce à vivre que, bien entendu, ses colocataires n'avaient pas à payer mais lui seul. Assez près de ses sous, son niveau de panique monta mais surtout, ses priorités changèrent. Il valait mieux s'y remettre tout de suite et la queue de cheval suffirait pour pallier au problème capillaire. Sous une obscure capuche, il entérinerait ses coups au moral.

Puisque parti en congés, les affaires avaient donc avancé sans lui. Plus exactement, Cassian n'avait plus le matériel pour fournir les clients de la nécromancienne. Non seulement fallait-il la retrouver pour prévenir de son retour mais aussi pour refaire le stock. Ayant envoyé au préalable un message à sa patronne, elle lui informa assez vite qu'elle ne se trouvait pas dans son duplex mais, inhabituellement, à son lieu de travail. Plus communément, le garçon avait tendance à la rencontrer sur son sofa plutôt qu'à son bureau. C'était compréhensible, après tout, car l'environnement de sa demeure était moins suspect puisque plus paisible mais surtout plus confortable. Peu expert en cartographie, Cassian ne savait pas vraiment désigner l'adresse exacte du lieu de travail de la grande scandinave mais, par mémoire visuelle, savait s'y rendre. En tout cas, les alentours paraissaient assez infâmes pour écarter l'éventualité que ce poste se situait dans les beaux quartiers.
Manquer d'écraser un rat lui affirma son jugement ; c'était vraisemblablement un quartier insalubre et à l'abandon des autorités pour ne pas être repéré.

Pour accéder à la salle où se situait la gérante de cette entreprise scabreuse, il manifesta sa présence en toquant trois fois à la porte ; pas plus, pas moins. Après avoir entendu la voix féminine lui autoriser l'entrée, il y pénétra, la cagoule toujours affublée dans l'objectif de se camoufler. Pour éviter tout sujet fâcheux, Cassian avait le don de fuir les choses. Généralement, Teodora ne s'en inquiétait pas. Mais pour le coup, le jeune homme était catégorique et uniquement poli, à sa façon :

— Salut. Je suis rentré et je reviens pour le stock. Dis moi qui je dois livrer aussi. Je m'en occupe asap.

Le visage du garçon était tout de même visible et il se présentait droit devant les yeux glacés de la patronne. Il ne lui esquissa aucun sourire familier. Certes, Cassian n'était pas dû genre à chômer mais comme Teodora le connaissait bien, elle pouvait s'imaginer que quelque chose clochait.

出会い
Afficher toute la signature


nothing hurts
cause i'm nothing
Teodora Svensson
Troubles in Paradise

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR70/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (70/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian FI3ggBVPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian V2POM0FPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : (grosse) dealeuse
× Epitaphes postées : 1822
× Øssements1972
Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington, Tarek S. El-Hariri
Troubles in Paradise
https://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttps://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1314-teo-agnus-dei
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #2le 12.11.18 23:06
Réputation du message : 100% (2 votes)

Teodora n'était pas ce qu'on pouvait appeler difficile, elle n'était pas de celles qui triaient leurs relations sur le volet, loin des starlettes aux portables remplis de contacts inutiles et aussi insipides qu'injoignables à toute heure du jour comme de la nuit. Teodora était loin d’être franche mais aussi éloignée d'être tranchée, elle n'avait pas tendance à réagir au quart de tour, et quand on la prévenait suffisamment à l'avance elle laissait librement les gens faire ce qu'ils voulaient. Cassian était de ceux qu'elle laissait s'approcher sans aucune méfiance, il était de ceux à qui elle faisait confiance automatiquement même si ce n'était pas toujours une bonne idée, il faisait aussi partie de ces gens à qui elle laissait une liberté quasi totale, tout en sachant que le contraire serait contre-productif pour lui comme pour elle, Cassian n'était pas de ceux qu'on enferment dans une cage. Alors quand il avait eu besoin de s'envoler, d'aller loin ou de ne pas rester, surtout, elle n'y avait rien vu à opposer et les jours avaient passé durant lesquels le jeune américain avait juste posé ses congés. La chose avec les oiseaux libres et inapprivoisables comme Cassian c'est qu'on savait quand ils partaient mais pas trop quand ils revenaient, et Teodora n'était pas non plus de celles qui demandaient des comptes, alors elle avait attendu, patiemment, parce qu'il avait beau être sauvage, elle savait qu'il reviendrait.

Elle savait à qui elle avait à faire, elle connaissait le phénomène, elle l'attendait dans le fond de son fauteuil, un peu au hasard,, comme une plume sur la soupe, elle avait reçu de ses nouvelles, alors elle avait laissé la porte de la cage, du bureau ouverte. On toquait à sa porte, la porte de son bureau et il n'y avait que lui pour se pointer entre deux heures indues, jamais là au bon moment, toujours là quand il ne fallait pas, le timing de Cassian la surprenait toujours, la fascinait irrémédiablement. Rien n'était comme lui, personne n'aurait pu imiter ne serait-ce qu’un faible pourcentage de lui. Une autre chose étant qu'il arrivait toujours à la surprendre, elle avait appris pourtant à lire dans ses yeux, mais cette fois-ci, ses yeux étaient flous, les paillettes d'or dansaient dedans à un rythme qu'elle ne connaissait pas, ils tourbillonnaient un air qui lui était inconnu et instinctivement ça l'agita sans qu'elle ne demande quoi que ce soit.  D'un coup d’œil elle le reconnaissait entre mille, sa démarche, son allure, son œil vague, son air nonchalant, d'un coup d’œil, elle le reconnaissait,  parce que Cassian était unique et ne s'en rendait pas compte. Il avait les mains dans les poches, les yeux fuyants, la démarche pas sûre, les cheveux sombres, elle connaissait un peu Cassian et rien dans son allure globale ne l'alarmait, mais elle tiquait.

Elle aimait bien ses cheveux épais, elle aimait bien ses habitudes de grande personne qui ne s'assume pas, ses indécisions qui bloquaient tous ceux qui gravitaient autour de lui comme des papillons autour d'un lampadaire. Et pourtant il n'était pas des plus agréables et encore moins des plus attentionné, mais elle se sentait liée à Cassian sans savoir se l'expliquer, même lorsqu'il se faufilait dans l'entrée de son lieu de travail caché derrière une cagoule et un grand pull, même quand il se cachait comme un enfant et qu'il lui réservait sa mine la plus lisse possible, comme ce soir là. Loin d'elle l'envie et l'idée de se mêler de ses affaires, mais une petite alarme s'était mise en route au fond d'elle même qu'elle n'arrivait pas à faire totalement taire, et même si elle connaissait son professionnalisme quand il travaillait pour elle, elle n'avait aucunement l'intention de le laisser quitter son bureau avec la mine aussi cassée que celle qu'il affichait à cet instant. Ses yeux passèrent de sa tête à ses pieds, deux fois de suite.

« Ne reste pas là, entre je te sors ça. »

Mais elle ne voulait pas non plus trop le brusquer et incroyablement, Cassian pouvait se vexer beaucoup plus facilement que son apathie générale pouvait laisser présager. Elle se levait délicatement avant d'ouvrir son coffre pour se saisir d'une grosse pochette transparente à pressions dans laquelle elle avait constitué un stock de patchs et une liasse de feuilles avec sur chacune le nom, l'adresse, les habitudes de consommations, les sujets et attitudes à avoir ou éviter, les prix à tarifer, chacun réparti dans deux pochettes différentes, à l'intérieur de la première. Faisant claquer ses talons et doucement carillonner le métal de ses boucles d'oreilles alors qu'elle se rasseyait, gardant la pochette sur la table, de son côté, penchant la tête légèrement, le myosotis de ses yeux venant se plonger dans l'or. Elle était toujours impressionnée par la chaleur que les yeux de Cassian dégageaient, mais elle ne le lui avait jamais dit, parce qu'elle savait qu'il ne serait pas d'accord et qu'au mieux ça le gênerait plus qu'autre chose, se passant délicatement le doigt le long de son menton elle eu le temps de compter jusqu'à quatre avant de mettre les pieds dans le plat, comme d'habitude.

« Tu es vraiment parti en vacances ? Parce que tu donnes plutôt l'impression de revenir d'un camp de travail là... »

Elle ne savait elle même pas bien ce qu'elle voulait savoir, elle n'hésitait pas mais elle avait l'impression qu'il allait prendre ses jambes à son cou ou qu'il lui ferme la porte au nez, alors qu'elle avait toujours bien fait attention à la laisser ouverte, la porte, cage ou pas.
Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
Afficher toute la signature


Teodora parle en #DB7093 pour le suédois, en #7B68EE pour l'anglais et en #32CD32 pour le japonais.
(Bon en vrai elle parle tout le temps suédois et s'en fout si vous la comprenez ou pas).
NB : Elle est bilingue suédois-japonais, elle a un très fort accent suédois quand elle parle anglais.
Cassian C. Sanders
★ FLOODSHOOTER ★

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR100/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (100/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Auf2mLaPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IFGhJr1Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian H9lQ5VpPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian QgFmEYMPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Sl5jUrJ × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : keith (voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Penthouse
× Métier : petits boulots et étudiant
× Epitaphes postées : 9321
× Øssements4356
Masculin
× Inscription : 11/02/2017
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre / Brendan / Âdalarasi
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavyhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2049-cassian-081-966-546http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2109-cassian-sanders-colm
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #3le 17.11.18 23:30
Réputation du message : 100% (2 votes)
brèche
Aussi étonnante et agitée était elle, il pouvait apercevoir qu'elle ne tenait pas en place dans son siège qui la retenait prisonnière mais ce, pour une raison bien spirituelle pour être impalpable. En réalité, lionne qu'elle était, Teodora pouvait à la fois se montrer flegmatique pour son repos mais si appâtée par une curieuse viande, trop tumultueuse. Grattant sans doute de ses longs ongles manucurés d'un rouge vif le bras de son siège de bureau, puisqu'il ne pouvait les voir à cause de l'obstacle qu'était la surface en bois massif, elle était impatiente. Ça, en revanche, c'était certain. Si elle raclait bel et bien l'accoudoir, c'était qu'elle cherchait à rester au moins un petit moment dans le fond de son dossier, tentant de rester maîtresse de sa cupide curiosité. Cassian n'avait pas pour habitude de l'analyser et il ne le faisait pas de toute manière comme sa tête était penchée vers les poussières du sol, voulant elle aussi entrer dans l'entretien entre les deux dealers. En réalité, c'était justement perceptible parce que c'était Teodora qui analysait le garçon. C'était elle qui avait laissé promener son regard plusieurs fois mais surtout assez pour dérober  son indiscrétion à son vis-à-vis. Rien qu'à sa voix presque interrogative alors qu'elle lui formulait juste une invitation, il était perceptible qu'elle attendait quelque chose dont Cassian, encore, ne connaissait pas la nature.
Finalement, le brun connaissait bien mieux les autres que lui-même. L'ancienne colocataire avait beau être assez similaire à lui, il restait aveugle devant un miroir. Ou plutôt il était capable d'apercevoir et appréhender son reflet mais pas le reflété. Pas si ignare mais si ironique.

Comme dit, elle se dirigea en cherchant la convoitise de Cassian. Dans le même temps, ce fut sans doute un motif pour y ranger son appétit mais bien trop grand, il ne rentra pas complètement dans le coffre. Elle ne le referma pas pour cette raison.
Quant à lui, le zombie fut intrigué devant un lot de fournitures qu'il avait pourtant l'habitude de côtoyer. Ce n'était pas la première fois qu'il recevait ces deux sachets en tant qu'employé. Première fois qu'il pensait à un autre usage, maintenant les idées purifiées par le grand air d'une remise en question.

Tandis qu'il retournait de ses doigts-pinces le périmètre du plastique, détaillant toute l'aire envisageable et exploitable, elle lui lançait encore ce regard désireux. Sans doute qu'elle n'intervint seulement quand ce qu'elle avait dissimulé dans la malle ouverte la regagna. Elle l'interpella aussi pour le sortir de cette torpeur trop nocive, l'accusant de se remémorer de potentiels mauvais songes d'antan. Elle accusa même son voyage auquel Cassian ne put retenir un rire sarcastique.

— En effet, des vacances, tu parles. J'aurais préféré que tu m'en empêches. Ça m'aurait même pas vexé.

Claquant la langue, le mécontentement de Cassian, comme toutes ses réactions, étaient presque invisibles et déjà peu fréquentes. Néanmoins, celle-ci se justifia comme une accusation. Après tout, il n'avait apporté le blâme contre personne lors de ces incidents donc peut-être devait-il se décharger sur quelqu'un ? Même la personne en qui il avait le plus de sympathie. Regrettant amèrement cette attaque, il secoua la tête, se mordant la lèvre d'avoir prononcé tel affront. Il le regrettait aussi parce que blesser quelqu'un se révélait être mal intentionné et peu modèle.

— Excuse moi. Je le pense même pas. Je me pose surtout beaucoup de questions en fait. Est ce que je fais vraiment quelque chose de bien ?

Loin d'être une personne généreuse et humaniste, il se fichait bien de pouvoir faire du bien au monde mais si ça pouvait lui permettre d'être mieux reconnu, pourquoi pas ? La question qu'il n'osait pas poser mais qu'il aurait dû posé était davantage à propos de sa propre valeur. Tête toujours baissée, il ne se permit pas de la regarder puisqu'elle aurait pu critiquer cette offense faite. Mais surtout qu'elle aurait pu le regarder comme tous les autres.

Une grande bouffée d'air prise par inspiration, il se lança vers elle, jetant le plastique sur la surface et ses paumes contre pour la tutoyer du visage.

— Teo... Pour être honnête. Je me sens mal. Vraiment mal. Voilà.

Une manière de lui dire qu'elle n'y était pour rien. Mais c'était surtout la meilleure des excuses qu'il lui offrait. Ou plutôt la meilleure manière de se racheter en élevant la valeur de Teodora parmi toutes ses relations. Comme elle avait laissé ouvert sa malle, Cassian laissait son cœur ouvert à la jeune femme mais le referma aussi vite pour ne pas lui expliquer les raisons.
Il venait de l'accuser et c'était mal, décevant. Accuser autrui le serait aussi donc il ne pourrait certainement pas tout dévoiler.

違反
Afficher toute la signature


nothing hurts
cause i'm nothing
Teodora Svensson
Troubles in Paradise

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR70/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (70/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian FI3ggBVPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian V2POM0FPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : (grosse) dealeuse
× Epitaphes postées : 1822
× Øssements1972
Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington, Tarek S. El-Hariri
Troubles in Paradise
https://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttps://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1314-teo-agnus-dei
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #4le 15.12.18 21:45
Réputation du message : 100% (2 votes)

Les poussières volaient dans la lumière crue de l'endroit, volaient entre eux deux, qui se regardaient comme deux chiens de faïence, elle croyait le connaître, elle avait cru savoir anticiper ses réactions, elle avait eu le tord de penser que Cassian ne saurait pas se rebeller, s'énerver. Elle avait eu tord, elle souffrait d'avoir eu tord, le sentiment la prenait aux tripes, la surprenait même, elle ne s'y attendait pas, elle ne savait pas aimer Cassian. Elle savait qu'elle appréciait plein de choses chez lui, elle lui reconnaissait sa valeur, elle avait en tête et plein les yeux ses attitudes, ses humeurs, ses attitudes, Cassian n'était pas de ceux qui se vengeait, du moins, pas sur elle. Elle ouvrait grand les yeux de surprise, sans montrer le choc, sans montrer l'incompréhension. Elle n'avait pas voulu braquer Cassian, jamais, elle n'avait pas voulu être intrusive ou impolie, mais elle était elle, sans trop de filtre, et elle avait fait ce qu'elle avait pu, comme elle l'avait pu. Mais il n'avait pas compris, pas saisi, réagi trop tôt et d'un coup ça la blessait, ça la rendait incapable de le comprendre pour une demie seconde, avant qu'il ne se reprenne et ne redevienne lui, à moins que ça ne soit plus lui maintenant ? Et si, et si Cassian n'était plus lui, s'il ne se ressemblait plus, s'il n'était plus ce qu'elle connaissait alors quoi ? Alors restait-elle ce qu'elle était ? En face de ce Cassian inconnu elle était perdue et en même temps elle cherchait, elle trouvait, celui qu'elle connaissait, tout au fond.

Dans son malaise il se trouvait une raison, une envie de se décharger, et c'était sur elle, elle ne s'en offusquait même pas, ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, au plus profond d'elle même elle ressentait le mal-être de Cassian, ce besoin d'accuser et d'en vouloir et pourtant il se reprenait vite, pourtant il se rétractait déjà, et elle ne lui en tenait pas rigueur, juste qu'elle ne pouvait pas ignorer ce qu'elle avait déjà entendu, dans un sourire mystérieux pour ne pas paraître blessée elle lui répondait, énigmatique.

« Avant, tu n'aurais pas voulu que je t'en empêche. C'était si nul pour que tu en sois aussi radical ? »

Qu'on se le dise, Cassian pouvait être du genre tranché et définitif, mais il réfléchissais toujours à deux fois avant de fermer une porte, il s'adaptait, incroyablement bien, mais cette fois ci Cassian n'avait parlé que pour lui même. Et Teodora comme d'habitude, ne faisait preuve d'aucun tact, et Cassian ne faisait pas exception, il le savait et elle ne désirait aucunement le contrôler. Il avait fait un choix quelque part, en s'exprimant, il avait fait le choix de s'ouvrir et Teodora était du genre à s'insérer n'importe où on le lui permettait, et cette déclaration ouvrait grand la permission. Et sa déclaration la plonge dans une réflexion aussi intense qu'évidente, elle a la réponse à ses questions, mais il n'a pas envie de l'entendre et elle a un peu peur d'être rejetée, juste mise à la porte d'une cage devenue trop petite pour l'oiseau ou peut être même de l'oiseau devenu trop loin pour rester, même dans une cage dont la porte était et demeurait ouverte.

« Tu me demandes si tu fais quelque chose de bien ou si tu es quelqu'un de bien ? »

La question à deux millions, sans même se poser la question Teodora avait annoncé le fait comme un cheveu qui tombait sur la soupe, elle vouait faire attention aux émotions de l'américain mais elle ne savait pas comment faire sans le brusquer, elle ne savait pas prendre des gants et inconsciemment elle se doutait que ce dont Cassian avait besoin c'était de franchis et d'être un peu bousculé, sûrement. De ses yeux directement braqués sur lui elle attendait sa réaction, elle regardait même la façon dont il se tenait, ce qu'il venait d'évoquer n'était même pas étonnant, il transpirait le malaise et c'était nouveau pour elle, généralement avec elle, les gens se permettaient toujours un peu tout, certains de leur supériorité, mais Cassian se dévalorisait toujours au delà de ses attentes. Cassian était du genre peu démonstratif et si elle, elle l'était beaucoup, elle refrénait cependant ses mouvements pour lui laisser le temps de la confidence et du secret, vissée à son siège, le laissant pleinement finir sa phrase, réaliser son demi aveu et ce qu'il représentait. Elle se leva enfin, sans bouger réellement de derrière son bureau, le brun toutes défenses sorties ne l'aurait sûrement pas laissée approcher de toute manière. Elle penchait la tête sur le côté, sourire toujours de sortie mais sourcils froncés et yeux fixes.

« Que s'est-il passé ? »

Pas de place pour la possibilité, pas de choix laissé, les paillettes d'or dans ses yeux entamaient une danse qu'elle ne reconnaissait pas, elle ne le reconnaissait pas à cet instant et de trois pas effectués se retrouvant toisant de sa taille son employé il n'y avait aucune défense ni aucune agressivité dans son attitude, seulement un entière attention.

« Ce que tu fais ne te définis pas totalement, ce que tu es tu l'a construit, et ce que tu as construit n'est pas néfaste, Cassian. »

Elle ne savait pas comment mieux lui expliquer, que ses failles et ses crevasses, toujours plus grandes ne définissaient pas ce qu'il était au fond, ce qu'il se refusait à voir, parfois.
Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
Afficher toute la signature


Teodora parle en #DB7093 pour le suédois, en #7B68EE pour l'anglais et en #32CD32 pour le japonais.
(Bon en vrai elle parle tout le temps suédois et s'en fout si vous la comprenez ou pas).
NB : Elle est bilingue suédois-japonais, elle a un très fort accent suédois quand elle parle anglais.
Cassian C. Sanders
★ FLOODSHOOTER ★

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR100/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (100/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Auf2mLaPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IFGhJr1Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian H9lQ5VpPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian QgFmEYMPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Sl5jUrJ × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : keith (voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Penthouse
× Métier : petits boulots et étudiant
× Epitaphes postées : 9321
× Øssements4356
Masculin
× Inscription : 11/02/2017
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre / Brendan / Âdalarasi
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavyhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2049-cassian-081-966-546http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2109-cassian-sanders-colm
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #5le 31.12.18 22:33
Réputation du message : 100% (2 votes)
saturer
C'était une pluie qui aurait pu coulé à tout instant de ses paupières jumelles inférieures comme il y a à peine quelques jours ; une pluie qui rendait le tout humide et maintenant trop souple, trop malléable. L'environnement était désormais capable d'agir sur Cassian. Comme défaillant de système immunitaire, il était désormais fragile à toute intrusion.
Alors qu'il s'était vivement replié pour ne pas lui avouer que sa carapace s'était brutalement légèrement fendu par cette pluie torrentielle d'émotions, elle, n'attendait que des réponses à un comportement aussi anormal de sa part. Bien entendu, elle ne l'avait jamais vu agir sous l'emprise des émotions. Dealer d'émotions, ils ne les gardaient pas mais les vendaient pas. Était-ce un renvoi de ses responsabilités quant à son statut d'employé ?

Rien de tel mais en une poignée de secondes, la relation de complicité professionnelle entre les deux compères avaient basculé par son impair et Cassian, en un frisson, l'eut remarqué de quoi en devenir terrifié puisque Teodora, comme toute pièce d'échec, était importante dans sa partie. Néanmoins, elle était l'équivalente de la reine. On pouvait la sacrifier pour gagner la partie mais c'était un crève-cœur. Se dérober à ses simples états d'âmes était l'échec. Qu'en aurait-elle pensé, elle qui aimait le Cassian neutre et non le véritable ?
Très vite, le jeune homme reprit ce masque si joliment orné d'or pour de nouveau la satisfaire. Après tout, tout ceci n'était qu'une farce dont il était capable.

— Non, j'exagère. Mais bon, en vrai, qui l'eut cru, le travail m'a manqué.

Il avait fermé ce journal intime improvisé par un sourire complaisant. Toutefois, elle l'avait bel et bien détaillé pour qualifier sa conduite de « radicale ». C'était en quelque sorte trop tard et grincer discrètement des dents ainsi que fuir le contact visuel ne l'aideraient pas à se détacher d'un guêpier pareil. L'univers pourtant si familier devint désormais hostile. Les amas d'ossements débordant du placard à sa droite claquaient en illusion comme de vrais os de squelettes animés. Effrayé lorsqu'elle se releva de son siège, il l'avait ébranlé, dérangé. Il regarda la porte un instant, pensant que fuir aurait été une très bonne option pour pallier ce malaise grandissant. Mais elle le surprit davantage en lui posant la question, comme si elle n'avait pas bien compris. Elle résonna dans sa tête. Alors que ce n'était que par pure curiosité et par désir de compréhension qu'elle lui avait posé, l'ancien lémure se méprit.

—[...] Si tu es quelqu'un de bien ?

Les prunelles intimidées par la question, certes, Teodora avait peut de tact mais elle avait l'audace de lui poser. Ainsi Cassian pouvait paraître l'inverse d'une bonne personne même à ses yeux ; du moins elle songeait à cette éventualité. Alors que sa survie pensait à se confier à elle, elle se fourvoyait complètement. Il était désormais clair pour un susceptible pareil que Teodora ne lui faisait pas ou plutôt plus confiance après un coup pareil. Sans doute avait-elle de l'amertume encore au fond de sa gorge.

Désormais faible, le jeune homme retournait absolument toutes les phrases de cette grande dame qu'il avait déçu. Même un compliment de sa part sonnait comme du mépris. Et en même temps, le garçon était désormais complètement piégé. Soit devait-il continuer à être le personnage plaisant mais l'hypocrisie décevrait sa patronne, soit il avouait tout ce qu'il ressentait et, finalement, la même issue se profilerait.

Submergé par les émotions qu'il n'avait jusque là pas exprimé à son amie, il prit son crâne bouillonnant pour réfléchir. Or même la conception des stratagèmes était même devenu visible. Il perdait le contrôle. Ses affects démoniaques, de plus grandes hantises encore que ses cauchemars liés par sa race, le dévoraient. Il ne voulait pas connaître la colère face à quelqu'un qu'il chérissait, ni la déception pour l'honneur qu'il lui voulait, ni la tristesse parce que ça signifiait qu'il pensait à la perdre. Dans un élan trop fou, il chercha la sortie la plus risquée.

Volant clairement la rapiat que pouvait se révéler être Teodora, il risqua le tout : La mettre hors de ses gonds, la décevoir et la chagriner d'avoir perdu son ami. L'américain se rua dans un des placards alors que Teodora était levé et pris le premier patch qu'il trouva pour se le placer sur la main gauche ; et ne laisser qu'un seul et unique émoi l'envahir, qu'importe ce que c'était.
La synthèse le sauverait, il n'aurait ni à vendre la mèche, ni à démanteler ses belles illusions qu'il s'était construit jusque là. Tout resterait parfait, maintenant qu'il s'aveuglait encore.
飽和
Afficher toute la signature


nothing hurts
cause i'm nothing
Teodora Svensson
Troubles in Paradise

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR70/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (70/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian FI3ggBVPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian V2POM0FPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : (grosse) dealeuse
× Epitaphes postées : 1822
× Øssements1972
Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington, Tarek S. El-Hariri
Troubles in Paradise
https://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttps://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1314-teo-agnus-dei
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #6le 29.01.19 21:41
Réputation du message : 100% (1 vote)

Il y avait un profond grognement, un profond grondement qui montait dans sa poitrine au fur et à mesure qu'elle regardait Cassian, parce qu'il la fuyait, qu'elle ne le comprenait pas et que pourtant, pourtant, elle tentait de toutes ses forces. Et Teodora n'essayais jamais de toutes ses forces, Teodora elle se fichait de tant de choses, mais elle découvrait, là, vacillante soudain sur ses si grands talons, que pour Cassian, elle essayait de toutes ses forces. Et ça grondait parce qu'elle avait l'impression de ne pas en faire assez, de ne pas y arriver et de rester sur la rive alors qu'il prenait le large. Elle avait mal d'un coup parce qu'elle se sentait mise à part, et comme elle n'arrivait pas à le comprendre elle décortiquait un à un ses propres émotions, elle était vexée, elle était blessée et elle était inquiète.

Elle voulait tant, tant lui venir à l'aide et malgré tout chacun de ses gestes ou de ses paroles ressemblaient de plus en plus à s'y méprendre aux yeux de l'or dansant dans le brun, à une épaisse marée de pétrole venant emprisonner les pattes et engluer les ailes de l'oiseau. Elle resta interdite devant tant de gâchis, non pas que ça soit lui, mais surtout que c'était ce qu'il pensait d'eux, elle se mépris à son tour, de ce qu'il la considérait, et l'ultime œillade vers la porte lui envoya une gifle mentale si violente qu'elle eut l'impression de tomber dans un puits si profond que même une paire d'ailes aurait eu du mal à l'en sortir. Tout se serra imperceptiblement, de sa gorge à son cœur, elle se voyait, déformée dans l'or liquide, dans l'océan qui la séparait de l'américain qu'elle aimait tant, pourtant.

Elle baissait la tête, ses yeux parcourant le sol qu'elle connaissait par cœur, cherchant comment débloquer la situation sans trouver d'issue, elle se noyait elle même, elle se dépêtrait dans les nuées noires et collantes de sa conscience et de ses imperfections, elle avait l'impression de faire tout mal et de lui briser les ailes un peu plus à chaque fois qu'elle essayait de l'attraper. Et alors, alors elle se demanda, s'il était en réalité venu ici pour couper tout lien et tout arrêter et ce fut brutal, douloureux comme constat. Un sourire amer étira ses traits un peu chagrins, elle aurait aimé qu'il tente au moins de s'accrocher à quelque chose, qu'il tente au moins d'expliquer ou même de s'ouvrir un tout petit peu à elle mais il préférait la fuir totalement, il ne l'écoutait même pas, ou plus, et elle se demandait quand ça avait commencé.

« Tu ne m'écoutes pas bi- »

Elle s'était arrêtée net, coupée par l'élan ravageur du jeune employé qui se dirigeait vers son armoire grande ouverte, sans même avoir l'idée de faire un geste pour l'en empêcher, parce que malgré tout, elle faisait encore une confiance aveugle à Cassian et qu'en l'était actuel des choses, se mettre sur son chemin aurait résolu l'entièreté de la chose le plus brusquement possible, et elle ne désirait surtout pas refermer la porte de la cage sur lui et lui donner l'impression de le priver ou de le bloquer. Et elle ne comprenait toujours pas où il voulait en venir, ce qu'il voulait faire, mais elle le laissait, l'interpellant que lorsqu'il se saisit d'un patch, lui avait-elle déjà dit qu'elle pouvait maintenant faire plusieurs émotions ? S'attendait-il seulement à ce qui pouvait l'attendre ?

« Cassian fais att- »

Mais elle n'eût pas le temps non plus de le prévenir, il ne l'écoutait pas, de toute manière, il ne l'écoutait plus, il la croyait si peu capable de compréhension pour en arriver à ce point que c'était ça, qui la blessait le plus. Elle senti une immense bouffée d'angoisse la saisir alors que le patch était déjà collé sans qu'elle ne puisse plus rien y faire. Elle grimaça, les larmes au bord des yeux, vraiment il la bousculait si fort sans même s'en rendre compte. Mais l'effet ne se fit pas attendre et Teodora dût bien gré mal gré ignorer la marée noire qui la submergeait des deux bouts pour gérer au mieux la situation qui lui faisait face.

Et de tous les patchs que Cassian pouvait tirer, il en avait choisi un expérimental et qui n'était pas prévu pour être mis en vente, du moins tant qu'il n'était pas amélioré ou qu'elle n'avait pas de retours positifs sur les ventes. Tout l'or qui dansait dans les yeux de l'américain entamait désormais des tourbillons furieux, Cassian venait de se coller un patch de colère pure sur le bras et Teodora ne savait vraiment, mais vraiment pas quoi faire.

« Euh. Ca- Cass ? »

Lui demander si ça allait serait un peu abuser alors elle attendait l'inévitable, le tsunami qui ne manquerait pas de noyer le pétrole, les oiseaux, la côte nippone et Teodora avec.
Codage par Libella sur Graphiorum
Afficher toute la signature


Teodora parle en #DB7093 pour le suédois, en #7B68EE pour l'anglais et en #32CD32 pour le japonais.
(Bon en vrai elle parle tout le temps suédois et s'en fout si vous la comprenez ou pas).
NB : Elle est bilingue suédois-japonais, elle a un très fort accent suédois quand elle parle anglais.
La Faucheuse
maitre de la mort

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR0/0Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (0/0)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Pouvoir : omnipotente
× Epitaphes postées : 2861
× Øssements355
Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #7le 29.01.19 21:41
Le membre 'Teodora Svensson' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'4 FACES' :
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian 8iLZQl2
Cassian C. Sanders
★ FLOODSHOOTER ★

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR100/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (100/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Auf2mLaPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IFGhJr1Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian H9lQ5VpPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian QgFmEYMPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Sl5jUrJ × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : keith (voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Penthouse
× Métier : petits boulots et étudiant
× Epitaphes postées : 9321
× Øssements4356
Masculin
× Inscription : 11/02/2017
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre / Brendan / Âdalarasi
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavyhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2049-cassian-081-966-546http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2109-cassian-sanders-colm
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #8le 16.02.19 22:37
Réputation du message : 100% (2 votes)
animal
Puisqu'il s'était éclipsé durant l'été, il n'était que très peu au courant des activités de la dealeuse ces temps-ci et encore moins de ses expérimentations qui, jusque là, ne lui avait pas paru être un bond formidable. Si il avait décidé de se disposer sans hésitation un patch sur la paume, c'était parce qu'il pensait que cela l'aiderait à avoir une meilleure vision sur le monde et sur ce qui allait se passer. Sa conversation houleuse avec Teodora était motrice de cet élan mais finalement, sa déprime aussi.
Impulsivement, il n'avait réfléchi à aucune conséquence, notamment le violent contrecoup du pic d'euphorie. Car pour pallier ce tremplin d'excitation éphémère, il fallait passer, à la fin, par une violente phase de rédemption qui constituait en une neurasthénie bien plus sévère que la naturelle. Toutefois, son inconséquence sur les dommages du patch émotionnel et sa méconnaissance sur le développement des compétences nécromanciennes le conduisirent à commettre l'irréparable.

Animer par un démon dont il méprisait sans cesse l'existence au fond de son être, l'application de ce mauvais remède le libéra pour qu'il puisse le sentir grandir dans ses veines et qu'une force jamais déployée se mette en marche. Bien sûr, Cassian n'avait pas la physionomie pour faire basculer une armoire ce pourquoi, la rage dans les yeux, il s'impatienta et mit le bazar aux affaires de la brune en projetant tout ce qu'elle avait mal rangé dedans. Ce n'était pas ça qu'il cherchait et, quand bien même le patch lui transférait une émotion, il était bien lucide pour se rendre compte que ce n'était pas ce qu'il recherchait. Plusieurs paquets passèrent du placard, à sa main et atterrirent contre le sol, en arrière, futiles pour l'insatisfait.

— Tu les as foutus où ? C'est pas ça que je cherchais, bordel !

Sa recherche infructueuse, il détacha finalement son regard de l'armoire dont il avait presque tout sorti. Le regard inconnu pour la nécromancienne, il était noir et empli d'une rancœur inexpliquée ; puisque Cassian ne lui avait jamais communiqué aucun reproche donc qu'il en fasse part désormais était fort blessant. Elle savait qu'il était menteur et que cela pouvait bien lui servir à commettre des actes sournois mais sans doute n'imaginait-elle pas que son employé fétiche l'usait aussi à des fins hypocrites.

Pour le moment, Cassian se contenta d'être violent envers le matériel et non envers la jeune femme, ce pourquoi il se dirigea vers le bureau pour éparpiller maintenant des papiers administratifs qui n'étaient aucune préposés à des fins pratiques. Et tout de même, il essaya d'en dénicher un patch pour le cumuler à son émotion notoire. N'y exauçant pas sa requête, ses yeux fatigués se reportèrent sur la scandinave, considérant qu'il pourrait y trouver davantage dans ses yeux clairs. Sous l'énervement, il la pensait menteuse alors qu'elle était justement au-delà de l'authenticité. Ne voulant croire ses mots, il la regarda longtemps, attendant une réponse ainsi mais elle ne vint pas, ce pourquoi il en admit cette conclusion :

— Tu l'as fait exprès, j'en suis sûr. On peut pas être un tant soit peu au courant dans cette foutue entreprise pour savoir que tu prépares d'autres patchs que ceux d'euphorie ? Et maintenant je suis ton cobaye, c'est ça ? Crois-moi, l'argent, ça suffira pas cette fois pour des tests.

Véhiculé par une émotion, il était complètement différent : Certes, il était désobligeant avec Teodora et ceci participait à la dissemblance, mais le fait qu'il se sente désormais autre chose qu'un objet le rendit humain. Si habituellement, ses yeux n'étaient digne que de minéraux, des onyx quand bien même dansant par l'étincellement de strass ambrés, en ce moment, ils étaient vivants. Ils ne servaient plus à (agrémenter) quelqu'un pour quelqu'un comme des joyaux.
Ils attaquaient comme le calcaire. Ils tuaient comme l'inox d'un harpon. Ils enflammaient comme le silex.
C'étaient des minéraux taillés par un homme, il en faisait usage. Et ils servaient à une seule personne, là était toute l'opposition.
Ainsi, Cassian exprimait par ses perles moins dociles de la cruauté humaine envers quelqu'un qu'il pensait apprécier. Mais cette transformation en bête mortelle le rendit plus monstrueux qu'il ne pensait l'être à l'accoutumée avec les gens. Si son silence n'était pas forcément bienheureux comme lui avait déjà confié Urie, il était bien meilleur que ces vieux démons : L'égocentrisme. Cinglant anciennement, il avait su s'en débarrasser au profit d'un profit envers tous pour se satisfaire. Or, il constatait bien, à cet instant, que cela ne pouvait lui convenir avec Teodora.

— Ah, me payer, ouais, ça m'aide bien à oublier que les gens sont tous camés par ma faute. Mais en revanche, Teo, je peux pas oublier que c'est à cause de toi que j'arrête pas de plonger et que je peux pas me sortir de ce guêpier. J'pensais trouver de l'aide en venant ici mais j'me rends compte que tu me vois comme un jouet. Quand est-ce que tu comptes me jeter ?

Sa dernière phrase avait été hurlé alors que le jeune homme avait habituellement une voix suave et aussi douce qu'une brise. L'orage avait foudroyé la tendresse de ces mots de quoi décrocher de l'averse des larmes chez sa voisine dont il ne se souciait pour le moment guère. Ses nuages assemblés autour de son égoïsme l'empêchaient de constater les émotions de sa patronne. À la place, le brun se mit à lui rire au nez.

— Fais toi plaisir, je suis shooté aujourd'hui ! C'est le bon moment, non ? Vire moi et on en parle plus.

Mais dans cette dernière phrase, on pouvait encore supposer que Cassian n'était pas non plus devenu une tierce personne puisqu'il avait toujours des remords. Et l'ire les faisait regrettablement grandir.
動物
Afficher toute la signature


nothing hurts
cause i'm nothing
Teodora Svensson
Troubles in Paradise

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR70/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (70/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian FI3ggBVPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian V2POM0FPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : (grosse) dealeuse
× Epitaphes postées : 1822
× Øssements1972
Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington, Tarek S. El-Hariri
Troubles in Paradise
https://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttps://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1314-teo-agnus-dei
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #9le 22.02.19 17:44
Réputation du message : 100% (1 vote)

Ses poumons s'effritaient comme du papier soumis à haute température, l'air qu'elle respirait devenait sable et sa salive tournait cendre, les lumières s'éteignaient peu à peu, au fur et à mesure. Ce n'était pas brusque, c'était presque doux, s'en allant comme sur la pointe des pieds, elle n'était même pas surprise, contrairement à l'américain elle connaissait l'effet de ses patchs, elle avait eu le temps de les perfectionner, de les étudier alors que Cassian lui, il se prenait en pleine figure la puissance virulente et destructrice de la fureur condensée dans ce tout petit bout de gaze qui lui diffusait comme par intraveineuse. Alors face à ce déchaînement, qu'elle finissait par penser mériter, en elle les lumières s'éteignaient l'une après l'autre dans une vague destructrice de choc et de douleur. Parce que Cassian n'était pas seulement doué pour s'oublier, il était surtout avantageusement doté de capacité d'observation qui lui donnait un avantage de connaissance non négligeable, alors de ça Cassian savait exactement quoi dire ou quand l'exprimer. Et sa violence non contenue la poignarda moins que les lames de rasoir verbales qu'il lui adressa.

Et si elle ne l'avait pas autant apprécié, si elle ne lui faisait une telle confiance aveugle, si elle n'avait pas cru pouvoir représenter pour lui quelqu'un à qui il aurait pu se confier, si elle avait été un peu moins sûre d'elle, si seulement, seulement elle avait été moins égocentrique et ne s'était pas pensée plus importante qu'elle ne l'était en réalité, alors peut être que cette vague ne l'aurait pas atteinte si brutalement, de plein fouet. Elle aurait préféré recevoir une gifle, parce qu'elle savait gérer et analyser la souffrance physique, elle la connaissait et elle arrivait à l'ignorer suffisamment pour se laisser le temps d'en guérir. Mais à cet instant, c'était son cœur qui souffrait, c'était son cœur qu'il serrait à mains nues jusqu'à le réduire à presque rien et une énorme boule se formait dans sa gorge, si lourde, si lourde de conséquences, d'amertumes, de regrets et de tristesses qu'elle en eût du mal à lui répondre, d'une voix tout sauf assurée. Parce qu'elle continuait à le regarder et qu'elle s'obstinait à vouloir le protéger de sa propre force destructive.

« Mais je. »

Dans ces mots étaient contenues toutes ses forces et ses efforts, parce qu'elle ne savait pas quoi lui dire, ce qui pourrait l'apaiser. Alors elle le laissait se défouler, elle s'en foutait au fond de ses papiers et de son mobilier, des biens matériels qu'elle pourrait remplacer à sa guise, ce qui l'inquiétait c'était Cassian, là en face d'elle, qui se délitait dans sa colère et qui remettait dorénavant tout en question, qui allait jusqu'à douter de sa propre place, de sa propre existence quitte à s'en venger sur elle, quitte à en faire brûler ses yeux qu'elle reconnaissait si peu et qu'elle s’évertuait à aimer, parce qu'elle comprenait que la version déchaînée qui se tenait devant elle faisait aussi partie de lui et que si elle n'était pas capable de l'accepter alors c'était l'abandonner.

« Tu n'es pas un cobaye enfin, pour qui tu me prends ?! »

Elle ne voulait pas poser cette question pourtant, parce qu'elle ne voulait pas entendre sa réponse, elle en avait peur, surtout que sa prochaine déclaration lui fit l'effet d'une douche froide et d'un coup de poing en plein ventre à  la fois, parce que fureur ou pas, Cassian venait de souffler sur le dernière braise qui l'allumait, qui la maintenait à peine debout. L'américain aurait pu jeter un seau d'eau sur une bougie qu'il ne s'y serait pas mieux pris et toute respiration se coupa tandis que quelque chose en elle se brisa, dans un élan de souffrance non contenue. Au bout de son souffle s'alignait les larmes qui montaient lentement, qu'elle retint comme elle put, avec tant de difficultés qu'un bruit d'étranglement lui échappa alors qu'elle reculait contre le mur plus pour s'y appuyer que par frayeur, parce qu'elle avait l'impression qu'elle allait tomber, dans un puits sans fond, un gouffre infini.

« Alors c'est que j'ai tout raté tu vois parce que moi... »

Elle pensait avoir pu l'aider, elle avait rêvé un instant partager quelque chose avec lui. Mais aujourd'hui, il lui disait que c'était tout le contraire, et qu'elle avait participé activement à le détruire, et c'était insupportable, ce constat la déchirait en deux, puis en trois, et encore, encore, encore.

« J'avais cru pouvoir t'aider, j'avais cru que je saurais te trouver et manifestement j'avais tort. J'ai cru si fort que je pouvais faire quelque chose. »

Et la digue était rompue, tout se noyait dans ses tremblements et ses yeux qui s'humidifiaient, qui cherchaient une accroche partout ailleurs que dans le feu qui flambait, dans l'onyx qui consumait tout sur son passage, elle faisait le constat de son échec, de sa suffisance et de ses espoirs lamentablement écrasés au sol de sa résistance.

« Je ne vais pas te virer, mais si ça a été si destructeur pour toi, si c'est toujours ce qui t'enchaîne alors tu es libre, d'aller où tu le voudras, quand tu voudras et avec qui tu voudras. »

La cage avait toujours été ouverte, elle le restait, le soleil ne brillait juste plus à travers, on ne rallumerait peut être plus ce qui longtemps le fût.
Codage par Libella sur Graphiorum
Afficher toute la signature


Teodora parle en #DB7093 pour le suédois, en #7B68EE pour l'anglais et en #32CD32 pour le japonais.
(Bon en vrai elle parle tout le temps suédois et s'en fout si vous la comprenez ou pas).
NB : Elle est bilingue suédois-japonais, elle a un très fort accent suédois quand elle parle anglais.
Cassian C. Sanders
★ FLOODSHOOTER ★

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian XyYk8hR100/100Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IUyLEY2  (100/100)
× Présence: présent
× Evolution : Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Auf2mLaPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian EmptyPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian IFGhJr1Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian H9lQ5VpPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian QgFmEYMPermission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Sl5jUrJ × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : keith (voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Penthouse
× Métier : petits boulots et étudiant
× Epitaphes postées : 9321
× Øssements4356
Masculin
× Inscription : 11/02/2017
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre / Brendan / Âdalarasi
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavyhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2049-cassian-081-966-546http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2109-cassian-sanders-colm
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #10le 23.02.19 1:06
Réputation du message : 100% (2 votes)
écho
À ceci, Cassian ne dût pas réfléchir bien longtemps pour s'emparer d'une réponse à la question qu'il jugeait bien idiote. Dans ce milieu, n'étaient-ils pas tous les mêmes ? Finalement, la nature de Teodora ne la rattrapait-elle pas ?
Si le garçon ne s'était jamais senti aussi humain qu'en cet instant, ce fut parce qu'il rassemblait tous les péchés capitaux qu'il dissimulait en lui pour en faire aujourd'hui un solide chapelet. À l'instar d'une suite, devait suivre à une bille blanche une de même couleur, ou quasiment : S'étant accaparé la colère, s'accompagnait forcément un relent de jalousie. D'après toutes les remarques que l'on avait pu lui faire sur sa médiocre taille, son teint blafard, il aurait pu les envier chez sa collègue en cet instant, à condition qu'il ne pouvait y intervenir dessus par des potions. Or, c'était justement le résultat des et de ses potions qui l'avait rendu si immuablement différent d'elle ; si pathétique. Autrement honteux, il dévoilait désormais tout jusqu'à la dernière chose qu'aurait soupçonné la scandinave :

— Pour quoi je te prends ? Pour une nécromancienne, non ? Vous êtes tous pareils en fin de compte parce qu'il y en a pas un pour rattraper l'autre. Franchement, quand tu me vois et quand tu vois Toulouze, t'as pas honte de ce que t'es ? Une arnaqueuse !

Finalement, tout n'était qu'une histoire de chance pour le jeune homme et il pensait bien que si la jeune femme avait su réussir, il aurait très bien pu le faire aussi. Qu'avait-elle de plus si ce n'était l'apparition d'un don qui l'avait désigné comme, dans tout ce peuple, au hasard, élue ? Dans l'incompréhension, le jeune homme enferma entre ses deux paumes sa cervelle en surchauffe. Puisqu'il s'était probablement tu pendant probablement près de deux ans auprès de Teodora, il avait bien trop de reproches ravalés de quoi maintenant la mitrailler et, à son goût, si peu de temps avant que la culpabilité ne revienne le ronger. Agacé en pensant à la facette de sa personne, il sortit son téléphone portable et activa l'application dédié à réfléchir le reflet de la nécromancienne, lui faisant glisser si ce n'était jeter l'écran face à elle pour qu'elle le contemple.

— Franchement, regarde toi. Tout ce que t'as en plus face à moi, c'est la chance qui te sourit en pleine gueule. Si t'étais à ma place, avec le packaging de zombie et j'en passe, ça serait toi la raté donc redescends de ton trône et regarde moi.

Alors qu'il lui avait prêté le cellulaire, le jeune homme se montra contradictoire en se penchant désormais près de son bureau, prenant le bijou technologique en main, qu'elle l'ait saisi ou non. De son regard incandescent, il défia les icebergs de la nordique, les faisant fondre par sa proximité puisqu'il put déceler qu'elle se retenait de pleurer.
Et ce fut à cet instant que Cassian changea. Un hoquet de surprise sur les lippes, les orbes premièrement ayant perdues de leur rebelle adolescence, elles devinrent innocentes pour faire un bond vers la maturité blasée. À son visage, le jeune homme soupira de quoi dégager quelques mèches de leur frange respective.

Non, il ne perdit pas l'humeur conférée par le patch puisqu'il véhiculait une humeur bien trop puissante. Or, Cassian avait été trop être pour s'en prendre à Teodora uniquement. Après tout, ce n'était pas elle qu'il connaissait depuis bien longtemps. Il avait une réserve infinie de remords contre sa personne.
Depuis toujours, Cassian vouait une haine contre sa personne donc elle serait probablement aujourd'hui sa première victime sans pour autant délaisser la nécromancienne. Aussi perfectionniste qu'elle était, son courroux était prêt à saccager toute entité entrant dans cette pièce.

— De toute façon t'es comme moi. On est deux ratés mais devine qui de nous deux à le plus sombrer ?

D'un rire sarcastique, le zombie se désigna du pouce, contre sa poitrine. Il ne put non plus rire à gorge déployée puisqu'il était dégoûté de sa propre personne, comme une boule de vomi toujours stockée dans sa trachée. Sa mort avait été la métaphore d'une vie minable et si la substance gastrique restait encore amèrement dans sa gorge, c'était tout simplement qu'il ne s'était pas amélioré. Qu'en était-il de son amie ?

À en croire sa prise de décision, elle n'était définitivement pas mieux. Comme il l'avait si bien formulé, finalement, elle n'était que victime de fortune pour être aussi bien lotie et s'était contentée d'être toujours aussi oisive, sur sa pile de monnaie. En rien elle n'était différente. Comme lui elle se laissait porter, au bout du compte, alors qu'elle prétendait être assez indépendante avec cette entreprise qu'elle avait façonné. Lorsqu'il s'agissait de prendre une résolution, elle s'en remettait à l'effort des autres.

Encore plus irrité par le renvoi de responsabilité, l'américain restait ce qu'il était : Un lâche. Il ne pouvait, en retour, prendre d'ordonnance non plus même s'il avait l'impulsivité pour proposer un tel massacre que serait son licenciement pour sa personne. Si le zombie répétait comme une ritournelle qu'il était une mauvaise personne, il voulait pourtant se persuader de n'être pas aussi monstrueux en laissant les autres prendre des choix cruels à sa place pour pouvoir s'en dédouaner : Tel était l'égoïsme de l'ami de Teodora.

— Mais pourquoi tu choisis pas, merde ? Arrête de faire comme moi, prends une décision. Change, améliore toi, bordel !

Sa dernière parole hurlé, il alla fouiller dans le placard de la nécromancienne qu'il avait dévasté à la recherche d'un nouveau patch pour lui coller à elle aussi. Dans un plein paradoxe, Cassian était pris entre son diabolique passé et son tendre présent.
Celui qui ne faisait que parler à la métisse jusque là n'était que le premier, trop revanchard, trop envieux des autres. Il ne connaissait rien de Teodora. Cassian la connaissait et par ses derniers mots, en effet, il voulait qu'elle s'améliore et qu'elle ne finisse pas aussi misérable que lui. Il fallait tout simplement qu'elle soit aussi colérique et qu'elle change, qu'elle ait le courage de l'expulser.
反響
Afficher toute la signature


nothing hurts
cause i'm nothing
Contenu sponsorisé
Permission interdite ⸨○⸩ Teodora & Cassian Empty #11
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pseudo :

forums partenaires
Créer un forum | Invision | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit