avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe, en attendant de trouver autre ?
× Péripéties vécues : 68
× Øssements212
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 28/08/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
lémure
lémure
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3679-cho-moon-la-photographe#105673http://www.peekaboo-rpg.com/t3686-la-pellicule-de-ma-mort-cho-moon-lee
#1 le 13.09.18 22:06
Précédemment dans :





Bon, il lui indique qu'elle peut se déshabiller ici. Elle rougit. Ben ouais quand même, elle a beau être reconnaissante, qu'il la regarde se déshabiller... Il s'approche, s'assoit près d'elle et la regarde l'air inquiet. Les chiens se sont éloignés, mais ça elle ne l'a juste pas remarqué. Cho est trop obnubilée par les yeux de son voisin. Ils l'attirent.

Elle se laisse tomber sur le canapé, face au blond et attend. Il lui ordonne presque de retirer son haut, mais elle n'ose pas, elle attend. Quoi ? On ne sait pas bien, mais elle attend quoi.
Il ne se fait pas prier pour entamer de lui retirer. Même si en soi ses doigts avaient commencés à bouger tout seuls, se sont ceux de Sacha qui l'accompagnent pour continuer ses démarches. Il fait ça si bien. Sa peau frissonne en sentant leur contact. Ouais, elle aime beaucoup ça. Elle lève les bras pour lui faciliter l'ôtement de vêtement. Une fois fait, elle se retrouve en soutient gorge. Mais, malgré ses joues rouges, elle commence à le défaire. Galérant à retirer les crochets, comme si ils voulaient faire durer le plaisir.

Un crochet... Deux crochets... et... Non toujours pas... Encore... Et... TROISIEME crochet ! Les bretelles glissent le long de ses épaules et elle laisse tomber le sous-vêtement sur ses genoux. Ses yeux suivent la dégringolade du soutif. Elle n'ose plus trop regarder Sacha, alors elle se tourne vers la table et tente d'attraper ses vêtements histoire de se revêtir. Ouais, ça la gêne quand même d'être aussi peu couverte devant lui. Pourtant un sentiment familier gronde. Comme si, c'était pas si anormal. Comme si, elle l'avait déjà fait. Très bizarre.

Mais finalement, ses mains reviennent vers Sacha. Elles agrippent son t-shirt et tirent dessus.
Elle a besoin d'aide là, elle est complètement perdue.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 845
× Øssements1257
× Age IRL : 5 Féminin
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/15  (25/15)
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
lémure
lémure
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
http://www.peekaboo-rpg.com/t3673-sachahttp://www.peekaboo-rpg.com/t3675-gay-as-fuckhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3797-phone-call-me-maybe
#2 le 14.09.18 12:48
Sacha est patient, Sacha ne dit rien. Il observe les gestes, accompagne avec une fluidité presque délicate. Lorsqu'il entend le tissu chuter contre le parquet, ses pupilles fondent avec douceur sur le buste découvert. Et ça y est, il reconnait.

La rosée d'une peau sous la pulpe de ses doigts ; le frisson qu'engendre le contact entre les chairs jumelles. Lorsqu'elle termine d'ôter ce qui lui pare la poitrine, les bras de Sacha viennent entourer les épaules frêles contre lui. Il sent la proéminence des seins appuyer sur son torse, et quelque chose en lui s'effondre.

On n'entend plus rien autour, ni jappement ni grondement. Ils sont dans une bulle que personne ne peut percer.

Et c'est brûlant, comme sentiment. Peut-être que c'est ça qui fait gagner le sourire près des commissures à Sacha. Personne ne peut voir, tourné comme ça, le museau niché au creux de l'épaule féminine... Mais Sacha, il a presque l'air un peu mélancolique avec sa joie brouillée de chagrin, comme si ça faisait longtemps. Comme si tout pouvait mourir encore une fois.

Il resserre. Encore.
Encore. Encore. Encore encore encore.

On pourrait craquer des os comme ça. Pourtant il relâche juste avant de couper les souffles trop fort, il embrasse quelque part entre la naissance du cou et le relief de l'épaule. Ses mains froides glissent le long du dos, rencontrent les omoplates et puis la chute des reins. De l'autre côté : une fermeture éclair qui ne laisse rien passer. Les paumes masculines, agacées, cherchent l'entrée. C'est une demande, peut-être un autre ordre.

Parce que tu sais, ça rendra Sacha encore plus triste si tu refuses de dire oui.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe, en attendant de trouver autre ?
× Péripéties vécues : 68
× Øssements212
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 28/08/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
lémure
lémure
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3679-cho-moon-la-photographe#105673http://www.peekaboo-rpg.com/t3686-la-pellicule-de-ma-mort-cho-moon-lee
#3 le 14.09.18 14:43
Il est doux avec elle, aussi doux qu'un nuage de lait dans un café, ou qu'un plaid bien chaud les soirs d'hiver. Cho aime ça, elle fond totalement devant tant de douceur. Pourquoi est-il comme ça ? Etait-ce normal ?
Malgré ce sentiment d'incompréhension qui règne, elle le laisse faire. Elle s'abandonne totalement à lui et volontairement en plus !

Ses mains se baladent sur sa peau, elle frémit, tout son corps en frissonne de plaisir et elle sait qu'il est loin d'en avoir fini avec elle. Sacha la sert contre lui, leurs corps se touchent et la... Toute la chaleur, le désir qui émanait de Sacha, entre en collision avec elle. Tout se diffuse en elle, elle ressent tout, puissance dix mille. Son visage se niche dans son cou, et un gémissement s'échappe de la bouche de la coréenne. Bien que son étreinte se resserre petit à petit voir un peu trop, elle imagine qu'il est heureux de la retrouver. Sûrement...

Il cherche à passer les portes de son jean, malheureusement ce dernier n'a pas été ouvert et décide de ne pas coopérer avec le blondinet. Faussement désolée, la miss sourit et entame de retirer son bas, sous l'ordre muet de son partenaire. Une fois fait elle lui laisse tout le loisir d'entrer. Bien qu'elle ait envie de s'amuser également, elle entame de lui retirer ses vêtements, y allant doucement au cas il ne donnerait pas son accord.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 845
× Øssements1257
× Age IRL : 5 Féminin
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/15  (25/15)
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
lémure
lémure
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
http://www.peekaboo-rpg.com/t3673-sachahttp://www.peekaboo-rpg.com/t3675-gay-as-fuckhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3797-phone-call-me-maybe
#4 le 14.09.18 16:57
Il la sent s'abandonner à lui. Oh il sent que tout lui appartient maintenant !

Son souffle brûle, la chaleur augmente et il se sent un peu plus défaillir. Est-ce que la colère est partie ? Cho, elle a vraiment oublié que Sacha a tenté de la noyer sans une once de remord ? Est-ce qu'elle est en train d'accepter d'offrir son corps à celui qui aurait pu la tuer une seconde fois ?

Sacha la couche un peu plus sur le divan, sans jamais la quitter. La vision qu'il gagne alors lui est terriblement familière : Lui, surplombant la brune, consentante, même après toute sa violence envers elle. Comment décrire une relation aussi fabuleuse, ça parait irréel.

Elle entreprend de tirer son haut à lui, et Sacha ne refuse pas. Il la laisse même faire, docilement. Et puis il attrape le poignet de Moon pour guider sa paume contre ses flancs découverts, jusqu'à son poitrail. Le tee-shirt a volé par terre, tout dans un silence ouaté. Là-dessus, Sacha se penche, le corps féminin entre ses genoux. Ses doigts plongent dans la chevelure encore un peu mouillée, ça pèse plus lourd. C'est vrai qu'elle est encore pleine de flotte Cho, Sacha a l'air d'avoir oublié pourquoi.

Il a seulement l'air.

Mais il sourit... Il sourit avec tendresse. Ses lèvres se posent, doucement, contre leurs consœurs. Sacha il dégage tant d'amour et de bienveillance. Les chiens ne disent toujours rien, parqués de l'autre côté de la pièce. Lifa n'aboie toujours pas ; Bang a cessé de remuer des oreilles.

Peut-être sent-il à quel point le cœur de Sacha est froid.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe, en attendant de trouver autre ?
× Péripéties vécues : 68
× Øssements212
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 28/08/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
lémure
lémure
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3679-cho-moon-la-photographe#105673http://www.peekaboo-rpg.com/t3686-la-pellicule-de-ma-mort-cho-moon-lee
#5 le 13.10.18 9:24
Toujours, la brune se laisse guider au final. Elle prend quelques initiatives, mais n'ose pas vraiment continuer sous peine de le voir partir, de le voir s'énerver ou même s'emporter. Elle ne veut pas qu'il parte. En tout cas, il veut qu'elle continue ce qu'elle était en train de faire; le déshabiller. Elle continue donc, une fois après avoir retiré son haut elle s'attaque quant à elle à son bas. Cho déboutonne son jean, dézippe sa braguette, et lui retire lentement le bas tandis qu'il saisit ses lèvres. Il n'y va pas avec fougue, mais douceur et tendresse. Jamais elle n'en a reçu autant de toute sa vie. Il est au petit soin avec elle, il n'hésite pas à caresses ses cheveux, son visage, son corps même. Tout y passe. Elle répond au baiser avec envie et toute aussi tendre qu'il puisse l'être.

Ses mains s'aventure alors par delà son dernier vêtement. Il reste couvert de son caleçon, tandis qu'elle s'amuse à tirer sur les élastiques. Un sourire s'étire sur son visage, après le baiser elle se mordille la lèvre inférieure. Ses yeux se perdent dans les siens et ses jambes viennent s'enrouler autour de ses hanches. Elles appuient légèrement, la coréenne ne souhaite que le sentir encore plus contre elle. Imaginer sa bosse naissante contre elle lui donne chaud d'un coup. Elle rougit, mais n'a envie que de ça, elle le veut désormais. Elle le veut envers et contre tout. Peu importe ce qui a pu se passer, peu importe les frissons qu'il peut lui donner bons comme mauvais. Elle le désire et ce plus fort que tout.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 845
× Øssements1257
× Age IRL : 5 Féminin
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/15  (25/15)
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
lémure
lémure
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
http://www.peekaboo-rpg.com/t3673-sachahttp://www.peekaboo-rpg.com/t3675-gay-as-fuckhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3797-phone-call-me-maybe
#6 le 16.10.18 19:12
Et puis, petit à petit, un changement s'opère. Quelque chose crève en silence, comme la gentillesse qui épouse le regard et les caresses de tendresse. On dirait que ça s'envole peu à peu, que ça disparaît totalement pendant qu'elle ferme les yeux.

Souffle animal qui s'écrase au creux d'un cou fébrile, tremblant sous l'emprise qu'il impose. Sacha ne prononce plus jamais un mot, plus jamais une esquisse de sourire ; il n'a rien qui dit si ce qu'il va faire sera bon ou mauvais. Installé entre deux jambes qui encadrent peu à peu sa taille comme on associe deux alliances, on le libère de sa prison de tissu. Enfin, son déhanché du bassin s'intensifie, fait brûler une anatomie qui commence à poindre terriblement, chatouillant l'intimité d'une brune prête à l'accueillir tout de suite.

Il déchire presque, Sacha, quand il veut se débarrasser définitivement des dernières cloisons de textile qui le séparent de son but. Il grogne presque aussi, Sacha, parce que la femme doit se plier à ses moindres désirs. Parce qu'elle a pas le droit de refuser maintenant, jamais, et qu'il la pousse à l'amener au plus près d'elle. Ses fortes paumes maintiennent des hanches, puis des seins découverts et vulnérables qu'il agresse presque du bout des doigts maintenant.

C'est ainsi qu'il s'insinue en elle, que la chaleur explose entre ses reins brûlants, et qu'il lâche un râle rauque à peine retenu. Sa respiration se paralyse, puis se calque sur un rythme sportif et bouffé. On ne dirait pas qu'il se préoccupe de savoir si sa partenaire se sent bien, si elle n'a pas mal. Parce qu'il a fait tellement d'efforts pour la préparer à son arrivée, et parce que Sacha sous l'empreinte de la douceur ça n'a toujours été qu'une utopie.

Elle a cru qu'elle serait différente des autres, Moon ?

Il progresse, il va plus loin, plus vite. Jusqu'à la garde, jusqu'au terminus, et, on ne voit plus sa virilité qui s'est confondue dans tout ce nid de chaleur. Sacha réprime un grognement lourd, presque satisfait et mauvais. Ses canines mordent la peau d'une oreille, et ça y est il redevient horrible Sacha. La délicatesse ? Elle était là il y a encore quelques instants.

Les baisers ont disparu, on ne voit que les morsures laissées sur une clavicule ou bien sur les lèvres pulpeuses qu'il dévore avant de lécher rigoureusement pour capturer encore. On dirait qu'il aime et qu'il déteste à la fois. Il ne lui faut pas longtemps pour amorcer ses premiers coups de reins, d'abord brusques mais irréguliers... Jusqu'à ce que le désir se transforme en assaut qui martèle et s'enchaîne, sans s'arrêter jamais. Il la fait s'enfoncer dans le cuir de son divan, immiscé en elle et grognant par-dessus comme un animal en rut.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe, en attendant de trouver autre ?
× Péripéties vécues : 68
× Øssements212
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 28/08/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
lémure
lémure
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3679-cho-moon-la-photographe#105673http://www.peekaboo-rpg.com/t3686-la-pellicule-de-ma-mort-cho-moon-lee
#7 le 25.10.18 12:16
Enfermés dans leur bulle de désir intense, ils ne voient plus ce qu'il se passe autour. Cho est pendue à ses lèvres, elle n'attend qu'une chose, qu'il la possède. Son corps fébrile tremble de plaisir à chacun de ses mouvements. Elle sent qu'elle perd toute humanité, plus rien ne compte désormais à part eux. Ils nouent à nouveau ce genre de lien, ce lien spécial qui se forment entre eux à chaque fois qu'ils sont ensemble et que tout dérape. Elle sent tout en elle qui brûle.

Alors qu'il se débarrasse de ses derniers vêtements, tout à changé. Il devient brut et animal. Il l'a maltraite presque, jouant avec son plaisir comme un chat qui jouerait avec une souris. Il la nargue, l'excite encore plus avant de venir fondre en elle. Elle était déjà prête à l'accueillir, il n'a fait que se présenter en bonne et due forme. De manière rapide et agressive. Mais elle en avait envie. Après toute cette phase de tendresse, elle n'avait que plus envie qu'il accélère un peu la cadence. En fait, elle ne sait pas si d'elle même elle en aurait eu envie, mais Sacha savait très bien s'y prendre. Le râle de plaisir que son partenaire a sorti en entrant en elle, ne l'a que boosté un peu plus. Elle mordit sa lèvre inférieure à en saigner légèrement. Il entama quelques va et vient, plutôt sauvages. Elle le sent aller jusqu'au bout et ça la rend folle. Elle gémit déjà fortement, elle hurle presque, se retenant tout de même, étouffant ses cris. Mais il n'est pas satisfait. Il veut vraiment la faire devenir accro à tout ça, la rendre ivre de cet échange. Il joue, encore, à venir mordiller son oreille, puis il descend et vient marquer son cou. Comme s'il marquait son territoire. C'est une partie du corps de Moon qui est très sensible, elle ne résiste pas longtemps, elle marche à son rythme et se calque sur ses mouvements à lui. A chaque fois qu'il arrive au bout, c'est un nouveau soupir de plaisir qu'elle lâche.

Il accélère encore, comme si c'était leur dernière nuit ensemble. Il l'a baise comme un animal, assoiffé. Mais elle aime ça, bien plus que tout le reste, alors elle le laisse faire, elle le laisse prendre possession d'elle comme il le souhaite. Tout ce qu'elle veut c'est voir le plaisir sur son visage, cette envie indescriptible qu'elle arrive à lire dans ses yeux quand il la martèle.

Son corps se crispe de plaisir, sa tête se penche en arrière comme pour lui quémander encore plus de baisers, encore plus de morsures. Sa voix porte dans l'appartement, elle porte tout ce plaisir érotique et sensuel que Sacha lui procure. Elle sent que petit à petit elle va venir. Il n'est pas loin de la faire grimper aux rideaux. Ses mains se glissent la ou elles peuvent, dans son dos, qu'elle griffe sans modération, puis dans son cou, puis tout se relâche, ses doigts viennent saisir le cuir du canapé pour le serrer de plus en plus. Elle ne veut pas lui faire mal mais elle aime également le serrer contre elle. Puis ses doigts se glissent dans sa chevelure d'or. S'entremêlent à ses mèches rebelles. Son souffle devient saccadé, c'est bon elle arrive.

Dans quelques minutes, elle va tout lâcher car il aura réussi ce pourquoi il est là.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 845
× Øssements1257
× Age IRL : 5 Féminin
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/15  (25/15)
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
lémure
lémure
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
http://www.peekaboo-rpg.com/t3673-sachahttp://www.peekaboo-rpg.com/t3675-gay-as-fuckhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3797-phone-call-me-maybe
#8 le 28.10.18 12:01
Sacha se sent perdu entre deux mondes. Le premier c'est celui de sa jeunesse (encore plus jeune que maintenant) où il s'envoyait sa première nana dans les toilettes crades de son collège. Sacha dès que son anatomie en était capable, il était déjà en train de s'affairer avec les filles de Detroit, les gamines intimidées et les putes chez qui on glisse les billets dans les collants. C'était un monde de merveilles, de découvertes, de maladresse parfois. Quand on est gamin on est jamais bon dès le début, on teste, on ressaye, on échoue surtout, et enfin, on se fait plaisir et plus jamais on quitte cet univers de luxure. Sacha ne l'a jamais fait, lui.

Le deuxième monde c'est la violence. C'est son dialecte, sa mythologie, la couleur de ses yeux et la force de ses mots. La violence c'est les coups de reins qu'il assène en plein le nid brûlant à la fille, ceux qui arrachent des grondements fabuleux de deux corps en pleine danse. La violence c'est aussi l'âpreté par laquelle il croque la peau du cou pour y dissimuler la volupté et sa voix en colère. Elle le griffe, lui racle la peau du dos et celle qui recouvre ses omoplates ; Sacha étouffe des jurons et plante ses canines de plus belle. Sa poitrine se gonfle, ses nerfs se tendent et les muscles de son cou s'affirment. Créature affamée en train d'accrocher sa princesse, princesse qui a été presque noyée plus tôt. On en oublierait l'événement.

Elle hurle, elle hurle ! Sacha jamais ne cesse, il ravage l'intimité à sa Ève, se consume de désir pour elle (le genre de désir insondable, à la fois mauvais et spectaculaire). Il ne saurait dire s'il l'aime un peu, la brune. Il ne saurait dire s'il la déteste tout à fait. Elle lui envoie des décharges, fait flamber ses reins qui vont bientôt faire gicler le nectar en elle, et tout ça, ça lui fait du bien. Bordel oui que ça lui fait du bien. S'il pouvait passer sa journée à ça, à l'avoir sous son emprise et à l'entendre gémir à cause de lui, il aurait signé depuis longtemps.

Les chiens de l'un l'autre se sont complètements tus, on les avait oubliés eux aussi. Bang est couché au sol, reclus sous un meuble, oreilles couchées. Entendre son maître en pleines cabrioles dans le canapé d'une inconnue, c'est pas nouveau pour lui, mais ça lui fait toujours aussi peur. Sacha fait peur, autant qu'il attire.

Bientôt c'est l'apothéose, on le sent parce qu'ils hurlent comme des damnés perdus sur le sentier des délices, accrochés l'un sur l'autre comme une seule entité en mouvement. Après que sa compagne ait laissé l'électrochoc lui vriller la chair de bien-être, c'est Sacha qui capitule et laisse aller sa virilité au plus profond pour y abandonner les saveurs de la jouissance. Tous les deux ils se perdent, s'abandonnent puis se retrouvent, inlassablement. C'est comme ça entre Cho Moon et Sacha : de la haine, du mépris, du rejet. Et puis le lendemain, de l'attirance, de l’ambiguïté, et, quelque part, un peu de tendresse. Une tendresse qui s'exprime par la houle de leurs corps acharnés, destructeurs.

Ils ne se comprennent que par ce langage.

Pendant quelques instants, alors que les souffles reprennent une allure habituelle, le nez de Sacha se loge au creux du cou à sa compagne. Une compagne... Une amoureuse, un mensonge, une amante, une ennemie, une partenaire, un coup d'un soir, une femme de toujours. Sa chaleur se dépose sur sa peau et il mord. Il mord, avec un semblant de douceur, ou la fébrilité après l'acte. Son silence se meut tranquillement, corps toujours insinué au sein de la brune. Refusant de s'extraire, douceur continue et paumes qui remontent sur les hanches puis la courbe d'une poitrine rebondie.

Peut-être qu'il avait besoin de ça, Sacha, pour aimer encore. Il avait besoin de la briser, puis de la cajoler avec son amour si particulier.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Enakei
× Appartement : Kiss
× Métier : Photographe, en attendant de trouver autre ?
× Péripéties vécues : 68
× Øssements212
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 28/08/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
lémure
lémure
20Féminin22EnakeiKissPhotographe, en attendant de trouver autre ?6821222Féminin28/08/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3679-cho-moon-la-photographe#105673http://www.peekaboo-rpg.com/t3686-la-pellicule-de-ma-mort-cho-moon-lee
#9 le 29.10.18 18:35
Se mélange de sentiments, si particulier. Cho est perdue, elle ne sait vraiment pas quoi ressentir. Elle l'a vu à l'acte, elle l'a vu changé du tout au tout comme s'il était possédé. Sacha est du genre à se métamorphoser d'un coup. D'un amant tendre et affectueux, il passe à une bête affamée, avide de sensations fortes. Elle l'a ressenti du plus profond de son être et quelque part, elle ne savait pas si elle devait fuir ou rester. Elle est pourtant restée, l'inconnue l'attire, le danger la fait frémir sans réellement comprendre pourquoi. Sacha l'a fait frissonner et lui a fait découvrir tant de choses ce soir. Elle ne se souvient pas avoir ressenti autant de plaisir avec quelqu'un. Il a un sacré coup de reins. Wow. Leurs ébats sont fini, mais la bulle est encore là. Lui ne veut pas se retirer, et elle ne le souhaite pas non plus. Il se calme, il reprend sa respiration. Elle se calque sur la sienne, elle récupère, même s'il a fait tout le gros du travail. L'effervescence du moment lui est monté à la tête. Elle essaye de s'en remettre. Bon dieu qu'elle aimerait remettre ça tout de suite.

Le blond revient la mordiller, elle sourit. Il a quand même une facette très enfantine chez lui. Ses bras entourent son corps, fébrile après ce moment. Elle le caresse, pressent leurs corps l'un contre l'autre. Elle commence à attraper froid, son corps frissonne alors elle quémande sa chaleur, elle veut qu'il la réchauffe, qu'il partage un peu son corps bouillant avec elle. Moon ne sait pas encore combien de temps elle peut espérer profiter de ses bras, alors elle ne veut qu'en profiter au maximum. Rien que lui et elle. Son coeur bat encore la chamade, il bat si fort. Ses yeux se ferment, elle inspire, inhale son odeur si virile. Ses lèvres viennent embrasser ce qu'elles peuvent, sa joue a proximité, sa mâchoire, tandis que ses mains remontent dans ses cheveux pour le papouiller. Elle veut partager sa tendresse avec lui, avant qu'il ne lui échappe, comme du sable fin.

Qu'il ne veuille pas se retirer la rassure, mais elle sait parfaitement qu'à un moment il va le faire. Si elle pouvait arrêter le temps et figer ce moment, elle l'aurait fait sans réfléchir.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Bakugou Katsuki
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 845
× Øssements1257
× Age IRL : 5 Féminin
× Inscription : 27/08/2018
× Surnom : le rutabaga

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/15  (25/15)
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
lémure
lémure
20Masculin21Bakugou KatsukiMichalak84512575Féminin27/08/2018le rutabaga
http://www.peekaboo-rpg.com/t3673-sachahttp://www.peekaboo-rpg.com/t3675-gay-as-fuckhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3797-phone-call-me-maybe
#10 le 31.10.18 12:32
Est-ce qu'il s'est endormi, Sacha ? On dirait, parce que le lever de sa poitrine s'est abattu doucement comme un yaourt fond. Tout doux et tranquille, ses paupières closes digèrent la béatitude qui fourmille encore au creux des reins, et de son abdomen toujours dans les rythmes des allées et venues. Pourtant la douceur de son toucher sur les seins de Cho Moon laisse à croire qu'il n'appuie pas, tout simplement parce qu'il n'est plus conscient.

Il est toujours en elle. On craint que le seul mouvement de l'un des deux ne vienne tout rompre. Peut-être est-ce pour cette raison qu'il repose dans son sommeil factice, Sacha.

Ça semble durer une éternité. Une éternité où la colère du blond s'est effondrée, où il a réussi à aimer sans blesser. Même si ça a été court, trop léger et rapide, sans doute. Lentement la crête de son dos évolue et le fait se redresser. Ses cheveux sont tout en désordre, masquant le haut de son visage dont on a du mal à deviner l'émotion. Il ne dit rien. En revanche, elle le sentira probablement s'extraire de son intimité, avec un détachement peu commun.

Sacha est retourné en position assise, remontant son jean puis tout le reste, et bouclant avec fermeté sa ceinture. Lentement ses épaules s'affaissent, et son nez plonge au creux de ses paumes. Long soupir où le silence passe d'agréable, à pesant. Les chiens sont silencieux, presque morts on dirait. Bang n'a pas bougé, ni battu des oreilles. C'est trop étrange, trop irréel. Sacha ne bouge pas, étreint d'une réflexion peut-être ou d'un énième changement de tempérament. Jusqu'à ce qu'enfin ses genoux craquent et le fassent se relever totalement. Ses doigts raflent son tee-shirt qu'il renfile.

Jamais il ne regarde Cho Moon.