avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 13 Masculin
× Age post-mortem : 31
× Avatar : Oc- Kana
× Pouvoir : Mnémosine
× Logement : Maison des Shinoda
× Métier : Hacker -Revendeur d'informations
× Péripéties vécues : 196
× Øssements351
× Age IRL : 17 Transgenre
× Inscription : 18/04/2018
× Présence : complète
× Surnom : le wapiti
× DCs : Django Otori - Lilith Meath

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
7/100  (7/100)
13Masculin31Oc- KanaMnémosineMaison des ShinodaHacker -Revendeur d'informations19635117Transgenre18/04/2018complètele wapitiDjango Otori - Lilith Meath
nécromancien
nécromancien
13Masculin31Oc- KanaMnémosineMaison des ShinodaHacker -Revendeur d'informations19635117Transgenre18/04/2018complètele wapitiDjango Otori - Lilith Meath
#1 le 30.08.18 16:38

Cours ralentis en accéléré...
ou peut etre l'inverse


Hiroshi
Lestat


Une journée parfaitement sublime. Eclairée par quelques rayons timides de soleil. Assez Chaud pour ne pas avoir à s’emmitoufler dans un manteau mais assez frais pour que les rues ne sois pas bondées. Je déambulais tranquillement dans les rues commerçantes cherchant les quelques bricoles qui composaient la liste de course que m’avais donné Nee-chan. Vu ma maigre implication dans les taches ménagères de la maison c’était bien le minimum que je pouvais faire. Mon sac à dos et mes bras s’emplissaient petit à petit. Une fois mon petit manège terminé je décidais de m’accorder une pose bien méritée et me dirigeais doucement vers l’allée des cerisiers. J’avais repéré là-bas un petit bouiboui qui servait de merveilleux doryakis. Une fois arrivé je retirais mes écouteurs et me laissais imprégner de l’atmosphère calme que prodiguaient les arbres.


Je m’installais tranquillement à une petite table en terrasse ou je pourrais être tranquille et après avoir commandé un doryakis et un thé mâcha je m’amusais à observer ce qui m’entourais. Une petite mamie promenais tranquilement son phacochère, un jeune dansais sur une musique imaginaire que lui seul pouvait entendre et un couple  de chimère s’embrassais tranquilement au pied d’un des arbres. Décidément j’adorais le rocambolesque de ce monde.


Une fois tout ces petit détails bien enfouis dans un coin de ma tête je me détachais du monde pour ouvrir mon Pc et commencer à travailler. Aujourd’hui pas grand-chose d’important. Je ne serais pas sorti autrement. Mon matériel chéri n’est pas transportable. Et puis même si ici la loi est plus souple je ne tiens pas à me faire confisquer mon matos ni même, dans le pire des cas, à finir en prison…




avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 26 Masculin
× Age post-mortem : 298
× Avatar : Nicolae Bartholy "Is It Love Mystery Spell"
× Pouvoir : Aucun
× Croisée avec : -
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 38
× Øssements88
× Age IRL : 37 Féminin
× Inscription : 15/08/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
34/100  (34/100)
26Masculin298Nicolae Bartholy "Is It Love Mystery Spell"Aucun-Michalak388837Féminin15/08/2018complète
vampire
vampire
26Masculin298Nicolae Bartholy "Is It Love Mystery Spell"Aucun-Michalak388837Féminin15/08/2018complète
#2 le 16.09.18 23:09
Tokyo des morts, Allée des cerisiers...

Nous avons beau être ce qu'on appelle dans le monde des vivants de "l'autre côté", cette ville est semblable à celle du côté terrestre. Pleine de lumière, avec des coins apaisants mais aussi ce côté pressé que j'ai pu observer dans la ville du monde réel les fois où j'y aie mis les pieds pour chasser. Ces gens pressés, ces ados et jeunes adultes fans de ce qu'ils appellent "mangas" et "cosplay" et toujours aussi en avance sur ce qu'ils appellent aussi la "technologie".

Pour ma part, bien que j'observe tout ce petit monde collés à leurs téléphones ou devant ces ...comment appellent-ils ça déjà...ah oui des écrans, j'ai l'impression d'être encore un peu perdu. Certains y passent même beaucoup d'heures à jouer en ligne, de ce que j'ai pu en voir.

Oui dit comme ça, j'ai l'air vieux mais comprenez que du temps où j'ai vu le jour, tout ça était bien loin. Pour écrire nous n'avions que des parchemins, de l'encre et une plume qui laissait beaucoup de taches sur nos écrits. Nous n'avions pas cette possibilité de corriger nos erreurs sur l'instant si ce n'est de froisser cette feuille et de recommencer avant de la fermer à l'aide d'un sceau à la cire. Aujourd'hui, il suffit juste d'appuyer sur un bouton avec le mot "Envoyer" et hop! Votre missive arrive en même pas quelques secondes au destinataire alors que de mon temps, il fallait compter une voire trois journées juste pour l'envoi.

J'essaie de me montrer discret quand j'observe mais en parallèle, je suis un peu fasciné par toutes ces avancées modernes. Et si je ne veux pas passer pour un idiot ou ignare, j'ai décidé de m'y mettre ...même si je sais d'avance que cela ne sera pas chose facile.

Assis sur un banc dans l'allée des cerisiers, je suis face à cette chose que je me suis procuré dans le but de mieux me familiariser dans ce qui constitue l'un de ces objets du quotidiens du Tokyo des morts d'aujourd'hui. Je regarde cet écran noir comme si je m'apprêtais à affronter la pire des créatures maléfiques puis mes yeux se portent sur un petit carré en haut à gauche, frappé d'un étrange sigle. Une espèce de demi-cercle trop serré avec un petit bâton placé au centre. J'avance un doigt hésitant vers cet étrange symbole et appuie dessus.

Aussitôt, j'ai un mouvement de recul quand je vois le noir de cette fenêtre bizarre s'éclairer puis une sorte de nom...

-Hp Deadwelt Blackard...-

*Qu'est-ce que...*

Et un étrange bruit sort alors que je vois un autre nom.

-Wingdows 10-

Je hausse un sourcil avant que l'image ne passe une nouvelle fois à une autre...une sorte de paysage avec des fleurs roses et blanches perlées de rosée. Je suis un peu perdu sur la façon d'utiliser cette machine étrange et je me mets à la recherche d'un modèle sur qui me baser mais ne trouve personne...


... Jusqu'à ce que mon regard se porte sur un jeune homme assis à une table non loin d'une terrasse. Comme moi il a cet étrange fenêtre devant lui mais à mon inverse, il semble savoir s'en servir avec dextérité.

*Il pourra sans doute m'aider.*

Ni une, ni deux, je me lève en emportant cette machine sous mon bras puis me rends jusqu'à sa table et prends place face à lui.

-Pardonnez mon audace de m'installer à votre table de la sorte et de vous importuner mais je vois que vous savez vous servir de cette étrange machine. Pourriez-vous m'aider à me servir de la mienne? je suis totalement novice dans ce domaine et vous auriez mon éternelle reconnaissance~ 


Lestat face au pc:
Afficher toute la signature