Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
I need a Cosmic Space Wolf [Solo]
avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/100  (48/100)
× Présence: absent
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 31
× Avatar : Lance McClain - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Epitaphes postées : 714
× Øssements153
Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Agnès, Thorolf Auðunarson & Nithaël De Michelis
vampire
Terminé #1le 08.08.18 20:27
Les jours de repos sont rares, voir quasi inexistant. Pourtant, aujourd'hui, c'était un de ses fameux jour. Le soleil était déjà bien haut dans le ciel quand Orpheus se décida enfin à se lever, bien-sûr, il ne pouvait pas le voir mais l'heure que lui indiquait son portable n'était pas un mensonge. Après une toilette complète, il s'en suivit d'un repas seul puisque l'appartement semblait vide. Les jours de repos étaient des exceptions, car en réalité, il s'ennuyait. Être seul, ce n'était pas marrant. C'est alors que de nulle part surgit son fidèle ami, Leukós. Fragile de part son albinisme, celui-ci n'était pas fait pour sortir en été, mais il pouvait au moins tenir compagnie à son maître, qui n'avait pas dans l'idée de sortir pour le moment.
Au bout de plusieurs heures à tourner en rond dans l'appartement, écrasant les herbes sèches sous son passage, le basané se décida enfin à quitter les lieux. Accordant une caresse au renard albinos, il mit ses lunettes de soleil sur son nez pour ensuite sortir en prenant soin de fermer la porte à clé. Encore indécis sur la destination, pour le moment, il se décidait à marcher sans penser à une destination. Un petit désir d'exploration ? Certainement. Parfois, malgré les années, on peut encore faire des découvertes dans une ville qu'on pensait connaître par coeur. Bien-sûr, Orpheus n'avait pas la vantardise de dire qu'il connaissait le Tokyo des morts par coeur.

Des immeubles, des gens, la chaleur. Pour le moment, cet après-midi pouvait être simplement résumé par ses quelques mots, qui se simplifiaient en Enfer. Pourtant, par chance ou simplement par hasard, le vampire sentit une douce brise qui l’en-conduit vers un bâtiment qui semblait différent des autres. Dans un premier temps, son regard se balada sur la devanture où il put y lire le mot "refuge". Sur le coup, il se mit à penser qu'il devait s'agir du refuge pour les enfants, mais quand il fit le mot "animaux" à côté, il comprit qu'il avait tord. C'était la première fois qu'il voyait ce bâtiment et c'était même la première fois qu'il devait en entendre parler. Connaissant déjà l'animalerie, il ne pensait pas qu'un tel lieu pouvait exister, mais après tout, même les animaux avaient le droit à un refuge. Poussé par la curiosité, mais aussi par la fraîcheur du bâtiment, le basané s'engouffra à l'intérieur.
L'intérieur était clair, tellement clair que le vampire ne pouvait pas retirer ses lunettes sous peine d'hurler au mal de tête. Assez rapidement, les cris de certains animaux se firent entendre, il semblait être nombreux. D'un pas silencieux, il continua d'avancer pour découvrir ce qui se cachait derrière autant de luminosité. Il put alors voir quelques employés, ainsi que quelques curieux qui semblaient jouer avec les chiens et les chats. Attirant alors leurs attentions, un employé vint vers lui pour commencer à lui parler du refuge. Un peu interloqué par la présence que d'animal domestique, le pâtissier osa demander s'ils avaient aussi des animaux sauvages. Sans se faire attendre, le jeune employé le dirigea vers l'arrière du bâtiment où il y avait d'immense grillage et des terrains pour laisser ses animaux courir. Dans un sens, il était plus logique qu'ils soient là qu'à l'intérieur. Soudain, son regard fut attiré par une couleur inhabituelle.

« Le loup là-bas ? Ah oui ... Il est arrivé, il y a peu. Quelqu'un l'a abandonné devant notre refuge. Au départ, nous avons cherché son propriétaire pour qu'il s'explique sur la couleur de cette pauvre bête, mais rapidement, nous dûmes abandonner ... Pourquoi ? En fait, ce loup semble avoir développé une dépendance aux potions qui font que nous sommes obligés de lui en donner régulièrement. La couleur . Ah ! Bien-sûr, nous avons pensé arrêter de lui donner ce type de potion mais quand nous essayons de lui en donner une autre, juste après, il tente de nous mordre. Les animaux sont comme les êtres humains, ils ne sont pas dupes. Le problème, c'est que sur le long terme, il va nous coûter beaucoup trop cher et nous allons devoir l'abandonner. Je pense que c'est pour cette raison que son propriétaire l'a abandonné. »

Orpheus n'était pas le genre de personne à avoir neuf chats ou neuf chiens, mais il ne déteste pas non plus les animaux. L'histoire du loup le toucha tellement, tout comme le fait de voir Leukós prit dans un piège, il demanda pour adopter le jeune canidé. Au départ, le jeune employé fut un peu sceptique mais quand il se mit à lui expliquer qu'il avait déjà un renard et que en plus, il travaillait, celui-ci sembla plus rassuré. En effet, l'animal allait demander beaucoup d'attention, mais aussi, beaucoup d'argent. Pourtant, Orpheus ne voulait pas le laisser ici surtout si c'était pour se retrouver à la rue, car il imaginait mal quelqu'un vouloir s'en charger en sachant les frais quotidiens.
Muselière et laisse, le vampire venait de ressortir avec son nouveau compagnon. Au départ, il avait refusé cette attirail qu'il qualifiait de barbare, mais l'employé insista et en effet, il eut raison. L'animal n'était pas commode et dans la rue, tout le monde les regardait comme des bêtes de voir ou plutôt, comme un monstre qui avait transformé un loup en monstre. Ce n'était pas ça qui allait l'arrêter !

Les jours furent longues et les semaines dures. Astér, le nouveau loup de Orpheus, avait beaucoup de mal à accepter sa nouvelle vie. Plutôt agressif avec tout ce qui bouge et même avec le vampire, il lui valut du temps et une blessure au pâtissier pour réussir à lui faire comprendre qu'il n'avait rien à craindre ici. Au fur et à mesure, le canidé se calma et il se montra même très docile avec son nouveau maître, qui en était complètement gaga. Les deux compères faisaient vraiment la paire, rendant parfois Leukós jaloux de cette nouvelle situation. Heureusement, Orpheus ne l'oubliait pas et il lui accordait même plus d'amour qu'il le faisait auparavant.

« Avec tout ça, il faudra peut-être que je pense à déménager, vous prenez un peu de place. »
My new friend is a bit strange.
Afficher toute la signature


©️ Elentori
Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
grec en #79679B et italien en #A79494.

Merci beaucoup Lynn ♥️:
forums partenaires