avatar
× Evolution :
× Image : Gare au vol du Griffon! × Age de la mort : 33 Féminin
× Age post-mortem : 41
× Avatar : Flemme, crédits dans la fiche
× Pouvoir : Création d'armes
× Appartement : Pucca
× Métier : Mercenaire chasseuse de fantômes
× Péripéties vécues : 23
× Øssements200
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 14/07/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
Gare au vol du Griffon!33Féminin41Flemme, crédits dans la ficheCréation d'armesPuccaMercenaire chasseuse de fantômes2320021Masculin14/07/2018complète
nécromancien
nécromancien
Gare au vol du Griffon!33Féminin41Flemme, crédits dans la ficheCréation d'armesPuccaMercenaire chasseuse de fantômes2320021Masculin14/07/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3529-djana-fouteuse-de-merde-post-mortem#99591http://www.peekaboo-rpg.com/t3535-djana-mercenaire-chasseuse-de-fantomes
#1 le 31.07.18 23:03
La tête s’écrasa avec force sur le rebord de la marche, la bouche au niveau du point d'impact. Les dents de devant se brisèrent à l'impact avec un bruit de verre et de fruit qu'on écrase. Djana releva la tête en tractant ses cheveux vers le haut, tirant le reste avec. Elle jeta un sourire sadique vers le visage ravagé.

La prochaine fois, réfléchis-y à deux fois avant de me faire chier. Bon, à vous maintenant...

Elle se redressa en faisant craquer ses poings et se dirigea vers ses victimes suivantes.

- - - - - - - - - - - -

Eh, la balafrée, je crois que toi et moi on a des choses à se dire... Et mes copains aimeraient ajouter leur mot aussi...

Le regard de Djana quitta la tartelette aux fraises qu'elle s’apprêtait à engloutir pour tourner un regard d'orage vers l'escogriffe qui avait osé interrompre son casse croute matinal. Elle se trouvait à la terrasse d'un café qu'elle aimait fréquenter pour la qualité des pâtisseries qu'il fournissaient lors des petits déjeuners. L’inopportun qui l'avait alpaguée se trouvait être un mec assez grand et taillé comme un piquet de chantier. Il était accompagné d'une dizaine de jeunes hommes aux mines toutes aussi patibulaires que le roquet à leur tête. Djana déposa délicatement la délicieuse douceur dans sa coupelle, prenant le temps de se lever et de se déplier avant de venir se planter devant l'imbécile qui venait de la mettre en rogne pour la journée.

J’espère pour toi que tu as une excellente raison de venir me les briser à cette heure. Parce que si c'est pas le cas, toi et tes danseuses vous feriez mieux de commencer à courir tout de suite.

Le même gars fit mine de lui cracher au visage, n'arrivant qu'à tacher sa chaussure. Elle haussa un sourcil à la vue de cette insulte directe. Quelqu'un allait probablement perdre un morceau avant la fin de l'heure, plus surement plusieurs.

Il parait que c'est toi qui a livré mon frère au tigres noirs.

Elle haussa les épaules d'un air totalement indifférent. Ce gang avait effectivement recours à ses service de façon assez régulière, cela leur coutait moins cher que d'envoyer leurs propres gars. Cependant il lui offrait là une opportunité qu'elle n'allait pas gâcher. Pour l’énerver un peu plus, elle lâcha un ricanement sardonique.

Si je devais me rappeler de la sale gueule de tout les bouseux que je récupère, je ferais des cauchemars rien que d'y penser.

Le poing fusa vers son visage, lent et téléphoné, d'une façon presque comique. Elle le saisit au vol et fit une bonne vieille planchette japonaise au gars, l'envoyant s'étaler sur le trottoir. Voyant que les autres ne bougeaient pas encore, elle vint s'assoir sur son dos après l'avoir tiré jusqu'à l'angle de la large marche de béton. Elle souleva la tête par les cheveux et fit mine de lui jeter un regard.

Mais maintenant que tu le dis, c'est vrai que ta tronche est familière. J'ai effectivement le souvenir d'avoir chopé un gars qui te ressemblait vaguement. Mauvaise nouvelle t'as pas hérité de la beauté dans la famille, et il était déjà pas terrible. Plus mauvaise nouvelle encore... Ça va pas aller en s'arrangeant.

Elle propulsa la tête contre le rebord du trottoir avec toute sa force, la bouche droit sur l'angle de la marche.
avatar
Invité
Invité
#2 le 01.08.18 0:19

Djana & Sharon
une bonne bastonnade


Sharon avait passé une mauvaise nuit. Comme à son habitude, elle s'était promenée en ville et avait picolé comme un trou. Mais cette nuit là, elle ne s'était pas battue. Ni la nuit d'avant, ni celle encore d'avant. Sa semaine avait été pire qu'ennuyante. Autant vous dire que ce matin là, la jeune chimère était d'une humeur massacrante. N'ayant pas eût le temps de dormir, elle s'était directement fait un café pour essayer de vaincre son mal de tête. Ssuivant le dicton "combattre le mal par le mal", Sharon avait rajouté une touche de whisky dans sa boisson chaude. Voilà qui l'aiderait à assumer sa journée. Mais lorsque la jeune femme voulut se servir à nouveau, elle remarqua que sa bouteille d'alcool était vide. Elle fouilla dans tous les placard de la cuisine et retourna toute sa chambre sans jamais rien trouver. Il fallait qu'elle se rende à l'évidence : la jeune femme n'avait plus d'alcool et il fallait qu'elle aille en acheter.

La supérette la plus proche de chez elle se trouvait sur une grande place, juste en face d'un café. Sharon avait fini par connaitre le chemin par coeur : même en étant bourrée, elle serait capable d'y aller. Le soleil venait de se lever et la chimère voulait rentrer avant qu'il ne soit plus haut de le ciel. Elle s'était équipée de lunettes de soleil mais avait préféré laisser son bandana chez elle. Ses longs cheveux noirs étaient lâchés et, tandis qu'elle marchait, passa ses griffes dans ces derniers pour finir de les démêler. Un homme la fixa du regard et elle montra les crocs pour le faire fuir. "Saloperie de mâle" maugréa-t-elle. Arrivée à destination, elle pénétra dans la supérette et fila au rayon alcool. Puis, ses trois bouteilles sous le bras, elle se dirigea vers la caisse. Le temps que la vendeuse bipe ses articles et la juge du regard, Sharon se massa les tempes avec un soupir. A cause de l'alcool, elle était légèrement dans les vapes et la chaleur n'arrangeait rien. Lorsque la caissière lui tendit son ticket, elle le prit et repartit avec ses achats, la tête toujours embuée. Et soudain, à la sortie du magasin, la chimère fut percutée de plein fouet.

- Qu'est-ce que...

Sharon se redressa d'un geste brusque, constatant que deux de ses bouteilles s'étaient cassées et répandaient leurs précieux liquides sur le sol chaud. Folle de rage, la jeune femme se retourna pour contempler l'investigateur de ce complot. Un homme, bien sûr. Ce dernier avait le nez en sang et ne faisait même pas fait attention à elle, comme si elle n'existait pas. "Tu vas voir si je suis invisible" fulmina-t-elle. Désormais bien réveillée, la jolie brune ramassa la bouteille de whisky encore intacte et l'écrasa sur le crâne de sa cible. L'inconnu poussa un cri de surprise avant de s'effondrer.

- Ça, c'était pour mon whisky, connard !

Puis la jeune femme releva la tête et resta interdite. Devant elle se tenait un spectacle des plus étonnant. Plusieurs hommes semblaient se battre avec quelqu'un qu'elle ne voyait pas bien, créant une vrai bastonnade sur la place. Pourtant c'était un quartier tranquille, d'habitude. Plusieurs passants s'étaient arrêter pour observer la scène, choqués, ou même pour tenter d'appeler les autorités. Sharon poussa un cri de joie : ses prières avaient été exaucées ! Elle allait enfin pouvoir se défouler sur du mâle arrogant. Ni une, ni deux elle attacha ses longs cheveux en un solide chignon et se jeta dans la mêlée.

La jeune chimère prit son élan et sauta sur le dos d'un homme qui la dépassait d'au moins deux têtes. Elle planta ses griffes au niveau de ses omoplates et mordit sa nuque de toutes ses forces. L'étranger essaya de se débattre mais la jeune lionne était trop bien accrochée pour lui. Le goût chaud du sang inonda la bouche de cette dernière et elle relâcha prise seulement lorsque l'homme s'était effondré à son tour. D'un revers du poignet elle essuya sa bouche et cracha sur le corps de sa victime. "Et de un !" ricana-t-elle. Elle aperçut au loin une silhouette féminine et fut surprise de la voir se battre. Rares étaient les femmes qui se défendaient, néanmoins celle là faisait bien plus que de se défendre : elle attaquait ses assaillants avec une facilité déconcertante. Sharon l'observa encore, se rendant compte que leurs techniques de combats étaient très différentes. L'inconnue se servait surtout de ses poings ou de ses jambes, ses mouvements étaient secs et précis, tandis que la chimère usait de ses crocs et de ses griffes. Les pensées de Sharon furent stoppées lorsqu'une épaule se balada sous son nez et qu'elle mordit de tout son soûl dedans.


(c) élissan.
avatar
× Evolution :
× Image : Gare au vol du Griffon! × Age de la mort : 33 Féminin
× Age post-mortem : 41
× Avatar : Flemme, crédits dans la fiche
× Pouvoir : Création d'armes
× Appartement : Pucca
× Métier : Mercenaire chasseuse de fantômes
× Péripéties vécues : 23
× Øssements200
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 14/07/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
Gare au vol du Griffon!33Féminin41Flemme, crédits dans la ficheCréation d'armesPuccaMercenaire chasseuse de fantômes2320021Masculin14/07/2018complète
nécromancien
nécromancien
Gare au vol du Griffon!33Féminin41Flemme, crédits dans la ficheCréation d'armesPuccaMercenaire chasseuse de fantômes2320021Masculin14/07/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3529-djana-fouteuse-de-merde-post-mortem#99591http://www.peekaboo-rpg.com/t3535-djana-mercenaire-chasseuse-de-fantomes
#3 le 02.08.18 22:25
Djana se jeta dans le groupe avec un rire homérique. Le premier se prit son poing en pleine figure, une diagonale montante qui lui brisa le nez et l'envoya bouler au sol. Son voisin tentait de la frapper quand il perdit pied. Littéralement. La balayette lui avait fait perdre la notion de stabilité et son crane et le sol avaient fait une rencontre qui allait marquer à vie (façon de parler) au moins l'un des deux. Ces deux premiers impacts firent hésiter les autres pendant une seconde. La seconde fut suffisante pour qu'un pied botté au bout duquel se trouvait une boule de colère, d'excitation et de muscles enfonce un plexus solaire avant de revenir sur une mâchoire.

Les voyous finirent par se reprendre, sans être des militaires vétérans, ils n'en avaient pas moins connu leur lot de bagarres de rues et se jetèrent ensemble sur la Djana. Celle-ci se retrouva rapidement sur la défensive à devoir parer les coup d'une demi douzaine d'assaillants. Au bout d'une poignée de seconde elle fit apparaitre un énorme pistolet dans sa main, provoquant un reflux dans ses agresseurs. Malheureusement, l'engin se désintégra avant qu'elle puisse en faire usage. Poussant un juron à faire pâlir le diable elle se contenta d'un poing américain. Celui-ci au moins resterait stable assez longtemps pour casser quelques dents. Plus confiants face à la déconfiture de la femme à la cicatrice, ils revinrent sur elle, deux d'entre eux ayant sortis des couteaux.

Indifférents à leur entourage, ils ne virent pas la femme qui était arrivée dans leur dos. Elle avait étalé pour le compte celui dont Djana avait brisé le nez et qui avait eut l'intelligence maladroite de tenter de fuir. Elle sauta dans la mêlée, provoquant un chaos dans la surprise. La vétérane en profita pour reprendre l'avantage, brisant une mâchoire d'un coup sec et envoyant son propriétaire rejoindre les bras d'un de ses fiers à bras de camarades. Elle se remit à voltiger, ses poings ferrés brisant os sur os dans l'unique but de la défouler étant donné qu'ils étaient déjà tous en train d'essayer de fuir. En moins de vingt seconde le seul encore debout était en train de galoper à fond de train dans la rue pour échapper aux deux femmes.

Se concentrant un peu, Djana fit apparaitre à nouveau le pistolet qu'elle avait tenté de créer un peu plus tôt et réussit à caler trois balles dans le fuyard avant que l'arme se transforme en cendres. Elle soupira, mais le fantôme était allongé au sol avec trois orifices excédentaires et une forte incapacité à bouger autrement qu'en rampant.

Ça vous apprendra à m'emmerder quand je prend mon petit dej... Connards.

Elle appuya ses mots d'un lot de coups de pieds gratuits dans le flanc du meneur. Ce dernier le put que faiblement gémir dans son inconscience alors que ses cotes se brisaient. Elle prit une grande inspiration et se tourna vers la table qu'elle avait abandonné. Son visage reprit instantanément un masque de rage lorsqu'elle se rendit compte que la table et le petit déjeuner mentionné plus tôt avaient rejoint le sol lors de l'affrontement. Elle allait revenir sur sa victime pour le faire définitivement payer lorsqu'une vois la stoppa.

Il en reste.... Et je veux bien vous offrir tout ce que vous voulez à vous et votre amie si vous voulez bien arrêter de tout casser et vous calmer...

Elle se tourna vers un serveur qui visiblement n'en menait pas large. Il avait du faire preuve d'un courage considérable pour venir oser lui dire ça après ce qu'elle avait fait aux autres. Elle lui jeta un regard, hésitant entre obtempérer pour des tartelettes et se venger de l'affront. C'est le mot "amie" qui la fit opter pour les tartelettes alors qu'elle se tournait vers la fameuse femme qui était venue lui filer là main en souriant.

Ça me va. Installe nous une table au fond de la salle, j'ai envie d'être tranquille pour faire connaissance avec mon.... "amie". Et je veux beaucoup de pâtisseries.

Elle tendit la main à la jeune femme aux griffes et aux dents pointues qui était venue les planter dans pas mal de monde. Elle était grande, aux cheveux sombre et aux yeux jaunes. Potentiellement attrayante et attirante, mais ce qui intéressait actuellement l'ancienne soldate, c'était la capacité combative de la chimère. Après tout, il n'y a pas d'heure pour chercher de nouvelles recrues à engager, non?

Djana Rashkae, mercenaire et chasseuse de fantômes. Enchantée.
avatar
Invité
Invité
#4 le 27.08.18 23:22

Djana & Sharon
une bonne bastonnade


Sharon essuya d'un geste rageur le sang se trouvant sur sa bouche. Plusieurs regards apeurés se tournaient vers elle, ce qui la rendit plus furieuse encore. Qu'est ce qu'ils voulaient tous? Un grand coup de griffes dans la tête peut être? Par réflexe, elle montra les crocs en signe d'agacement. Au loin, la jeune femme remarqua que l'inconnue avait stoppé le combat et s'entretenait avec un homme. Ce dernier n'avait pas du tout la même carrure que les ennemis à terre, mais il n'en restait pas moins un homme aux yeux de la chimère. Sharon s'approcha d'eux avec un air suspicieux.

- Ça me va. Installe nous une table au fond de la salle, j'ai envie d'être tranquille pour faire connaissance avec mon.... "amie". Et je veux beaucoup de pâtisseries.

Tout en parlant, l'étrangère lui adressa un grand sourire. Cela faisait longtemps que la jeune chimère n'avait plus entendu ce mot : amie. Pour elle, ses amis étaient morts en même temps que son innocence. Mais Sharon avait deviné que l'inconnue l'avait appelé comme cela car elle lui avait prêté main forte. A la fin de sa tirade, l'étrangère lui tendit la main pour faire connaissance. Ayant l'habitude d'être méfiante, la chimère renifla d'un coup sec avant d'empoigner la main tendue vers elle. Après tout, cette poignée de mains ne signifiait pas qu'elles étaient amies pour la vie. Juste qu'elles avaient combattus côte à côte.

- Djana Rashkae, mercenaire et chasseuse de fantômes. Enchantée.

Mercenaire. Voilà un métier que Sharon aimait. Aucune loyauté pour un camp précis, seulement de l'attirance pour la violence et l'argent. "Ca, c'est un bon état d'esprit !" songea-t-elle. La fameuse Djana venait de monter dans son estime en un rien de temps. Néanmoins la chimère restait distante, ayant oublié comment faire connaissance de façon normale. Cela remontait à si longtemps pour elle ! Sharon jeta un regard désespéré vers ses trois bouteilles brisées. De toute manière, ce pourquoi elle était venu était bon à jeter. Ce n'était pas une discussion et deux gâteaux qui allait la retarder. Alors la jeune femme détacha son chignon pour laisser sa chevelure respirer.

- Sharon Lewis, chimère et alcoolique. Ravie de faire ta connaissance.

Cette dernière saisit une chaise en vrac sur la terrasse du café et posa ses fesses dessus. Les quelques passants commençaient à se dissiper, presque déçus en voyant que l'agitation était retombée. La jolie brune leur lança un nouveau regard plein de haine avant de soupirer. A la base, elle voulait juste boire son whisky.


(c) élissan.
avatar
× Evolution :
× Image : Gare au vol du Griffon! × Age de la mort : 33 Féminin
× Age post-mortem : 41
× Avatar : Flemme, crédits dans la fiche
× Pouvoir : Création d'armes
× Appartement : Pucca
× Métier : Mercenaire chasseuse de fantômes
× Péripéties vécues : 23
× Øssements200
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 14/07/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
Gare au vol du Griffon!33Féminin41Flemme, crédits dans la ficheCréation d'armesPuccaMercenaire chasseuse de fantômes2320021Masculin14/07/2018complète
nécromancien
nécromancien
Gare au vol du Griffon!33Féminin41Flemme, crédits dans la ficheCréation d'armesPuccaMercenaire chasseuse de fantômes2320021Masculin14/07/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3529-djana-fouteuse-de-merde-post-mortem#99591http://www.peekaboo-rpg.com/t3535-djana-mercenaire-chasseuse-de-fantomes
#5 le 03.09.18 21:09
Djana eut un petit sourire. Chimère et alcoolique? Ces deux états de fait étaient-ils liés? Excellente question. A retenir pour plus tard. A la vue du regard vers les bouteille brisées elle leva discrètement les yeux au ciel. Les addictions. Ridicule. Elle se jeta comme une affamée sur les petites tartelettes que le serveur avait amené. Elle adorait vraiment les friandises, au point de ne pas pouvoir s'en passer. Un peu comme une addi.... Non, rien à voir. En secouant la tête, elle revint vers sont interlocutrice.

Fais toi plaisir sur ce que tu voudrais manger ou boire. Je te l'offre... Enfin, c'est la maison qui offre pour qu'on arrête de tout casser pour l'instant.

Elle lâcha un sourire ironique. Rien ne l’empêcherait de retourner l'endroit si elle avait besoin de le faire. Et ce malgré le fait que le bar était celui où elle prenait la majorité de ses petits déjeuners. Croquant dans un choux à la crème avec un soupir de satisfaction presque sexuel, elle se lécha les lèvres pour essuyer la crème.

Pour en venir aux choses sérieuses, d'abord, merci pour le coup de main. J'aurais sans doute pu m'en sortir, mais c'est toujours plus agréable de se battre en équipe.

Elle fit battre ses doigts sur la table d'un air détendu. Elle hésitait à effectuer sa proposition. La fille lui plaisait, et elle semblait taillée pour le job, mais elle ne la connaissait pas personnellement, elle pourrait partir en couille. Ou son alcoolisme pouvait être une vrai problématique. Elle haussa les épaules. De toute manière, si elle acceptait et se montrait inapte, elle serait toujours à temps de la foutre à la porte. A grands renforts de pieds au cul au besoin.

Ensuite, comme je t'ai dis... Je suis mercenaire, patronne d'une entreprise de mercenariat et de recherche et récupération de personnes. Recherche et récupération musclée au cas ou c'était pas évident. C'est une entreprise florissante et nous somme toujours en recherche de nouveau personnel de qualité. Hors il se trouve que tu as l'étoffe d'une mercenaire. Tu est efficace, tu n'as pas peur de te salir les mains, tu es naturellement intimidante et tu as l'air désœuvrée.

Elle se ménagea un silence de style, en profitant pour engloutir une sucrerie. Un gout délicieux de sirop de fraise s'écoula dans son gosier. Miam.

Du coup, si ça t’intéresse, je serais curieuse de te mettre à l’essai. Bon, ça risque de te demander quelques efforts au début... Et à moi aussi. Mais je suis sur qu'on peut finir par arriver à un résultat intéressant.

Elle aborderait le sujet des hommes de son équipe plus tard, si elle acceptait. D'autant plus que la moitié des gradés de son équipe se trouvaient en être.