Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Il faut un titre askip...
avatar
Invité
Invité
#1le 09.07.18 20:16
Bon. Je ne sais absolument pas où je suis. Mais est-ce dérangeant ? Je ne crois pas... Enfin, sauf si j'ai envie de faire une mauvaise rencontre et de mourir une seconde fois. Attends, qu'est-ce que je raconte ? Je n'arrive pas à croire qu'il y ait une vie après la mort, enfin, une vie... Une non vie plutôt. Aller, riez ! Il fait beau, très beau même. J'avance, le pas rêveur dans cet endroit qui m'étais parfaitement inconnu. Mon regard déambulait sur tout ce qu'il trouvait à regarder. Les grands arbres, les gens, tout. Je ne pouvais me résoudre à marcher tout droit, sans admirer la magnificence de cet endroit. Tant de splendeur en ville, ça ne devrait pas être permis...

Un léger sourire nait sur mon visage. J'avançais à pas lents, les mains dans les poches, nullement inquiétée par le fait que j'avais été catapultée dans un endroit que je ne connaissais pas. Mais j'étais loin d'être apeurée par cette idée. Je m'interrogeais juste. De même que je me demandais si tout le monde ici avait oublié sa vie d'avant.
J'avais l'irrésistible envie de m'asseoir quelque part et de me mettre à dessiner. Je ne savais pas pourquoi mais je voulais le faire. Le problème était que je n'avais pas de quoi dessiner. C'était assez triste quand on y pensait. Ne pas pouvoir accomplir ses rêves... Soupirant longuement, je finis par trouver un banc à l'ombre et m'y installe, plus avachie qu'assise. Enfin bon, qui s'en souci par ici ?

Mon regard dérive sur l'agitation joyeuse. Tout le monde semblait normal, anormalement normal même pour des personnes mortes. Mon regard aiguisé scrute chacun des morts avec attention, cherchant le moindre détail, la moindre faille qui puisse me permettre d'infirmer cette vérité qui tentait de s'imposer à moi. Et puis même, parler de morts avait quelque chose d'absurde, non ? Je soupire, un large sourire sur les lèvres. Je devrais me sentir triste mais je ne le suis pas. J'aurais le temps de déprimer plus tard, bien plus tard. Pour l'heure, j'avais envie de profiter un peu de cette nouvelle vie. D'autant plus que je ne connaissais pas du tout le Japon. Je déduisais que j'étais dans ce pays grâce aux panneaux.

Je me laisse aller à rien faire, juste profiter du temps qui passe et des oiseaux qui chantent. Eux aussi étaient morts ?
avatar
Invité
Invité
#2le 12.07.18 20:57
Il faut un titre askip...

Capouccino

Vulpis
Satomi

Aujourd'hui, Vulpis avait fait une grasse matinée bien méritée. On lui avait commandé un nombre conséquent de potions de coloration : toutes roses. Elle avait bientôt terminé la commande, mais elle s'était malencontreusement retrouvée à court de l'ingrédient principal : des feuilles de cerisier. On pourrait s'attendre à ce que ce genre de potion nécessite les pétales, plutôt, mais Vulpis avait toujours utilisé des feuilles, bien plus faciles à trouver : elle ne dépendait ainsi pas de la période de l'année pour produire ce qu'on lui demande.


Une fois habillée, maquillée et coiffée, elle se saisit de son fidèle sécateur et entreprit de marcher jusqu'à la célèbre et si jolie Allée des cerisiers. Peu importe la période de l'année, elle était souvent bondée de monde ! Vulpis se plaisait au milieu de la marée humaine, au milieu de ces gens si différents les uns des autres. Elle s'amusait des couleurs de cheveux extravagantes, des attributs animaux sur de jolies femmes, une odeur nauséabonde révélant un zombie proche ... Le monde des morts était bien plus diversifié que le monde des vivants, et elle se plaisait plutôt bien dans sa nouvelle vie.

Après avoir sélectionné un grand arbre sur le bord du chemin, elle se mit sur la pointe des pieds pour attraper une branche et en couper l'extrémité, assez pour avoir tout ce qu'il lui fallait, mais pas assez pour dénaturer la forme de l'arbre. Elle dérangea un oiseau qui s'enfuit à tire d'ailes, avec un couinement courroucé. Vulpis sourit, amusée, et retomba sur ses talons, sa petite branche de cerisier dans la main. Elle était satisfaite de son choix, cette branche était bien fournie.

Elle entreprit donc le chemin du retour sous la chaleur accablante. Quelque peu fatiguée par l'exercice, elle avisa un banc occupé par ce qui semblait être une jeune femme : Vulpis s'en approcha donc et se planta devant la demoiselle, sa branche de cerisier dans la main.
"Excusez-moi ?" l'apostropha-t-elle. "Puis-je m'asseoir ?"


Elle avait demandé par politesse, mais comptait bien s'asseoir quelque soit la réponse de son interlocutrice. Elle se laissa donc tomber sur le banc avec un soupir épuisé, replaçant une mèche de ses longs cheveux blancs derrière son oreille.


"Il fait drôlement chaud aujourd'hui ..." murmura-t-elle.

avatar
Invité
Invité
#3le 17.07.18 0:07
J'étais perdue dans mes pensées, fixant l'horizon comme un zombie. J'avais presque le même regard vide qu'eux par ailleurs. Enfin, c'était là la représentation qu'on se faisait d'un zombie dans le folklore populaire. En réalité, je ne savais pas comment pouvait regarder un zombie. Et après tout, est-ce que je m'en fichais pas un peu ? Je laissais le soleil venir réchauffer ma peau, sans penser au fait que j'étais morte. C'était assez nouveau et inimaginable pour moi. Respirer, se sentir vivre alors qu'on était mort... Indescriptible en fait. Le chant des oiseaux paraissait si réel... Avouez, je rêve en fait, c'est pas possible tout ça !

Une voix me tire de ma contemplation légumeuse de l'horizon. Je lève la tête. Une jeune femme tenant une branche dans la main. Les gens avaient des hobbies étranges par ici... Sans attendre que je prononce quelconque mot, elle prend place à mes côtés, comme si de rien n'était. Je me redresse, surprise par la situation. Une situation que je n'avais jamais vécu, avouons le. C'était assez... inattendu en fait. D'ordinaire les gens ne demandaient pas ou alors se débrouillaient pour trouver un banc libre. Je reste un instant surprise avant de me reprendre et d'offrir un sourire crispé à cette jeune femme étrange. Elle me fait peur, je ne vais pas le cacher. La première impression est importante bah là elle est juste pas du tout dans la liste des gens potentiellement avec qui je pourrais développer une relation de type amicale.

Un oiseau se met à chante au dessus de nos têtes. Cliché, très cliché tout ça et cette façon d'entamer la conversation... Mais tout le monde s'en fou du temps ou de la température qu'il fait, tout le monde sait ça. C'est un mauvais point de partir là dessus madame. Je soupire doucement, toujours crispée, mal à l'aise.

Heu... oui, un peu, dis-je, embêtée par cette obligation de devoir faire la conversation. Fallait être polie alors j'étais polie. Puis je retourne dans ma contemplation ô combien amusante de l'horizon. J'aimais bien regarder les gens, essayer de deviner leur vie, ce qu'ils disent. C'est un passe temps qui te fait passer pour un psychopathe ou une personne bizarre et ça m'allait, étrangement. Puis à voir la personne à mes côtés, je n'étais pas la plus bizarre ce cet endroit. Pourquoi une branche de cerisier ? me mets-je à penser à haute voix malgré moi. J'y peux rien si je suis distraite assez facilement.

Spoiler:
Pas de soucis, je suis assez lente également et j'avais pas vu ta réponse Du coup prends ton temps ^^
avatar
Invité
Invité
#4le 18.07.18 21:51
Il faut un titre askip...

Capouccino

Vulpis
Satomi

Il ne fallut pas longtemps à Vulpis pour comprendre que sa présence importunait son interlocutrice. Peut-être était-ce le soupir qui se voulait surement discret mais bel et bien audible pour ses oreilles fines, ou l'expression autant faciale que corporelle crispée. La nécromancienne n'était pas certaine de ce qui provoquait un tel malaise chez la jeune fille, et ne savait pas comment réagir à ça. Devait-elle se sentir vexée d'inspirer un tel sentiment ? En colère parce que cette personne n'était pas capable de simplement apprécier la présence d'une âme pacifique à la recherche d'un brin de discussion désintéressée ? Triste, peut-être ? Elle s'éclaircit la gorge, gênée à son tour.


Elle choisit de ne pas continuer cette conversation qui aurait sans doute mené nulle part, et planta son regard dans le vague, écoutant les bruits environnants en triturant du bout des doigts les feuilles de sa branche qu'elle serrait contre elle. Elle sursauta quand sa voisine de banc se remit à parler, après ce qui lui avait semblé être une éternité.

"Pourquoi une branche de cerisier ?" lui dit sa compagne de banc.


Drôle de façon de réengager la conversation !

▬ "Je suis nécromancienne" souffla-t-elle, un faible sourire aux lèvres, le regard toujours plongé dans le vague. "Je dois créer des potions pour colorer les cheveux en rose. Alors, il me faut du cerisier !"


Elle jeta un regard à son interlocutrice, du coin de l'oeil, sans tourner la tête. Elle n'était pas certaine que ça l'intéressait vraiment, en fait. Peut-être était-ce ce genre de personnes qui préfèrent parler d'eux ?

▬ "Et toi, que viens-tu faire par ici ? Une balade ?" osa-t-elle.


Le tutoiement lui était venu malgré elle, naturellement, étant donné qu'elle semblait être de la même tranche d'âge qu'elle : Vulpis avait cependant tendance à oublier que dans le monde des morts, un petit qui semble avoir cinq ans peut en réalité avoir quatre siècles. De plus, sa question était assez stupide, en réalité : que faire d'autre ici que se balader ? Elle ne semblait pas être particulièrement pressée, ou avoir une course quelconque à faire, donc forcément, elle devait se balader. Mais Vulpis tenait tout de même à dérider un peu cette jeune personne qu'elle jugeait renfermée. Après tout, si ils étaient tous là, c'est pour s'amuser un peu plus que dans sa première vie, n'est-ce pas ? Et ça commençait très certainement par au moins s'ouvrir un peu à autrui.


forums partenaires